Le tweet à 1 milliard d’Elon Musk sur Tesla : analyse et régulation

Un tweet du milliardaire Elon Musk confirme l’hypothèse d’efficience des marchés et le rôle positif des réseaux sociaux dans la diminution de l’asymétrie d’information.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Elon Musk (Crédits : OnInnovation, CC-BY-NC-ND 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le tweet à 1 milliard d’Elon Musk sur Tesla : analyse et régulation

Publié le 7 juin 2015
- A +

Par Thomas Renault

Elon Musk (Crédits : OnInnovation, licence Creative Commons)
Elon Musk (Crédits : OnInnovation, licence Creative Commons)

 

Le 30 mars 2015, Elon Musk, le patron de Tesla Motors, a réussi à faire augmenter la valorisation de son entreprise d’environ 1 milliard de dollars en quelques minutes seulement (+3 %), et ce en envoyant tout simplement un message de moins de 140 caractères sur Twitter ! Manipulation de marché ? Irrationalité des investisseurs ? Craquage d’un algo de trading ? Eh bien en réalité l’histoire est bien plus simple que tout cela… Mais cet événement est un exemple quasi parfait permettant de s’intéresser à la régulation aux USA concernant l’utilisation des réseaux sociaux par les entreprises et d’illustrer l’intégration d’une information nouvelle dans le prix d’un actif financier. Retour donc sur « le tweet à 1 milliard d’Elon Musk » !

Vous ne connaissez pas Elon Musk ? À seulement 43 ans, Elon Musk est déjà l’homme derrière les entreprises Paypal (paiement en ligne), SpaceX (lanceur de vaisseaux spatiaux) et Tesla Motors (automobile : capitalisation actuelle supérieure à 30 Md$). Pas trop mal, non ? Au passage, Elon a aussi d’autres petits kiffs dans la vie, comme l’envie d’envoyer des humains sur Mars ou bien de créer un nouveau mode de transport à base de capsules dans des tubes géants (Hyperloop). Bref, quand le génie multi-milliardaire Elon Musk utilise Twitter pour raconter sa life (ou communiquer à propos de ses entreprises), cela peut vite avoir un impact démesuré (Elon Musk ayant plus de 2 millions de followers sur Twitter…). Et le 30 mars à 12h35, Elon Musk a justement utilisé Twitter pour annoncer qu’un nouveau produit buy Tesla shares allait être révélé lors d’une conférence le 30 avril, et que ce produit ne sera pas une voiture… Et là, le cours de bourse de Tesla s’est affolé !

tweet Elon Musk

Mais est-ce légal ? Un patron peut-il révéler une information comme cela sur Twitter ? Le 2 avril 2013, la Security Exchange Commission (le gendarme de la bourse aux États-Unis) a clarifié sa position à ce sujet en annonçant que les entreprises cotées sur le marché américain pouvaient utiliser les réseaux sociaux dans le cadre de leur communication financière (information primaire), à condition que les investisseurs soient avertis et que le compte Twitter utilisé pour diffuser de l’information soit clairement défini1. Du côté légal donc, pas de problème : Tesla Motors a en effet bien respecté la régulation Fair Disclosure en remplissant un formulaire 8-K annonçant clairement les différents canaux de diffusion de l’information, et plus précisément que des informations pouvaient être diffusées sur Twitter via le compte personnel d’Elon Musk et le compte officiel de Tesla Motors2.

tesla-musk-8K

La situation est très différente chez nous ! En Europe, les réseaux sociaux ne peuvent être un vecteur premier de diffusion de l’information réglementée3. L’Autorité des Marchés Financiers (AMF – le gendarme de la bourse en France) a récemment confirmé sa position en indiquant que les réseaux sociaux ne peuvent être utilisés que si l’information a préalablement fait l’objet d’un communiqué4.

« En conséquence, l’AMF rappelle qu’en application des articles 223-1 à 223-10-1 de son règlement général les émetteurs peuvent diffuser leurs informations privilégiées sur les médias sociaux si et seulement si ces informations ont préalablement fait l’objet d’un communiqué à diffusion effective et intégrale et sous réserve que l’information donnée par l’émetteur, quel que soit le support utilisé, soit exacte, précise et sincère, conformément aux exigences du règlement général. »

Grâce à un partenariat avec Visibrain, j’ai obtenu l’ensemble des tweets publiés le 30 mars 2015 contenant le mot-clé Tesla. Puis, via Bloomberg, le cours de l’action Tesla minute par minute. Avant 12h35 (heure US) et le tweet d’Elon Musk, il y avait chaque minute entre 0 et 5 tweets contenant le mot-clé Tesla (courbe rouge, échelle de gauche). Le cours de l’action Tesla oscillait depuis le début de la journée dans un intervalle entre 182 et 184 $ (avec une baisse à l’ouverture). Et là, Elon Musk annonce via Twitter qu’un nouveau produit sera dévoilé dans un mois ! Quasi-instantanément, l’information est reprise (retweeté) des centaines de fois (de 10 à 40 tweets par minute), et le cours de l’action Tesla s’affole : de 183,33 $ à 12h35 avant le tweet de Musk à 188,62 $ à 12h45 (soit une hausse de 2,88 % en 10 minutes !). Ensuite, le volume de tweets diminue petit à petit, en restant tout de même anormalement élevé jusqu’à la fermeture, et le cours de l’action Tesla se stabilise autour de 191 $ avec tout de même une forte volatilité.

tsla_stock_price

Cette analyse minute par minute permet de penser que l’annonce d’Elon Musk n’avait pas été anticipée par le marché et que l’information n’avait pas fuitée (sans pouvoir en être sûr à 100 % cependant… mais le faible volume d’échange et la relative stabilité du cours avant l’événement permettent de pencher vers cette conclusion). Nous sommes alors dans une situation idéale pour étudier l’intégration d’une information nouvelle dans le prix d’un actif financier : ici, l’intégration est extrêmement rapide, et en étudiant le cours de Tesla durant les jours suivants, il n’y a pas de price reversal (= pas de baisse du cours suite à une hausse qui aurait été irrationnelle). Nous sommes donc dans un cas d’études d’événements (event-study) qui confirmerait l’hypothèse d’efficience des marchés. Attention cependant : il s’agit là de ce qu’on appelle en économie une « évidence anecdotique », et il est bien sûr important de ne pas généraliser trop rapidement ce cas spécifique à l’ensemble des situations.

Twitter permet de diffuser une information à l’ensemble des investisseurs exactement au même moment et sans aucun frais, et peut ainsi participer à rendre l’information plus accessible et transparente. Selon une étude de Blankespoor & al.5, Twitter permet en effet de réduire l’asymétrie d’information, et l’utilisation de Twitter par les entreprises entraîne une réduction du bid-ask spread et améliore la liquidité ! Les conclusions de l’étude de Blankespoor & al. sont basées sur des données ayant déjà plus de 5 ans, mais je suis prêt à parier qu’avec le développement de Twitter et la clarification de la Security Exchange Commission en 2013, le rôle positif des réseaux sociaux dans la diminution de l’asymétrie d’information est toujours clairement valable aujourd’hui6.

« Firm disclosures often reach only a portion of investors, which results in information asymmetry among investors and, therefore, lower market liquidity. […] We find this additional dissemination of firm-initiated news via Twitter is associated with lower abnormal bid-ask spreads and greater abnormal depths, consistent with a reduction in information asymmetry. » – Blankespoor et al.

Alors il est clair que tout n’est pas rose non plus : risque de piratage de compte Twitter et d’envoi de fausses informations (exemple du piratage du compte de l’Associated Press), difficulté de donner une information « claire et précise » en 140 caractères, risque de sur-réaction des marchés… Mais si l’Autorité des Marchés Financiers en France avait envie de se rapprocher de la position de la SEC (oui, on peut toujours rêver), je serais ravi !


Note : cet article est extrait de l’introduction d’une présentation réalisée il y a une dizaine de jours lors des « Journées Inter-Universitaires de Recherche en Finance » (JIRF 2015) à l’Université Paris-Est Créteil. Un papier académique à ce sujet est en route, pour passer de l’évidence anecdotique à l’étude empirique sur un échantillon de plus de 3 millions de tweets collectés sur 8 mois (détection d’événements, analyse de sentiment, etc.) !


Sur le web.

Voir les commentaires (10)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (10)
  • Au contraire, l’excitation de la news a été tradée avec brio par des spécialistes.

    Si ce n’avait pas été le cas, le prix serait allé beaucoup plus bas vers 11h30. Il ne l’a pas été, ce qui veut dire que certains ont acheté dans la descente jusqu’à 11h30 ET dans la descente avant 10h00. Ils l’ont fait en toute discrétion, de telle sorte que le prix ne monte pas.

    Puis, la nouvelle de Musk sort. Le piège se referme : le prix saute brusquement, ils n’ont plus qu’à revendre à tous les gogos qui achètent au moment de la diffusion de la nouvelle de telle sorte que leurs ventes ne se voient pas, encaissant une belle récompense au passage pour leur clairvoyance.

    • FRD, super analyse à 2 balles… si.., si…, si…

      Déjà, analyser un mouvement sans analyser les volumes respectifs c’est digne d’un commentaire de Bourso…

      Et de 2, même avec la conso de la séance suivante, on n’est jamais repassé sous le cours de la séance précédente.

      Et de 3, on est à $250 aujourd’hui… Big Fail

      D’abord, si ça monte sans raison c’est que des gens ont des infos et c’est un complot.
      D’abord, si ça descend sans raison c’est que des gens ont des infos et c’est un complot.
      D’abord, si ça monte juste après que j’ai vendu c’est que des gens ont émis de fausses infos et c’est un complot.
      D’abord, si ça descend juste après que j’ai acheté c’est que des gens ont émis de fausses infos et c’est un complot.

      La bourse c’est juste un complot…

  • « Déjà, analyser un mouvement sans analyser les volumes respectifs c’est digne d’un commentaire de Bourso… »

    regardez la courbe des volumes de tweet associée au graphe. c’est une excellent proxy pour les volumes semble-t-il. Avant 10h00 il y a eu une hausse des tweets d’ailleurs. c’est intéressant.

    La bourse est un tri entre les bons et les faibles. Si ce n’était pas le cas et que tout le monde était bon, il n’y aurait aucun mouvement.

    • … LOL n°1… analyse des volumes d’actions, pas des volumes de tweets !

      …LOL n°2… la bourse c’est un lieu d’échange. Si un échange a lieu c’est que les deux parties considèrent qu’ils font une bonne affaire, l’un en vendant, l’autre en achetant sinon aucun des deux ne l’aurait fait. Mais pour vous il semble qu’à la bourse des gens fassent des choses qu’ils n’ont pas envie ?

      Ce n’est guère différent de ce qui se passe dans un magasin. Et donc suivant votre raisonnement et vu qu’il y a un échange à la caisse c’est qu’il y en a un qui s’est fait avoir… qui ? Elle doit être triste votre vie !

      • Je me conterai d’un seul lol à votre égard : continuez comme ça les pros ont besoin de votre argent.

        • Jusqu’à nouvelle ordre personne n’est obligé d’investir en bourse. Si certaine personne le font c’est peut être qu’elles pensent que cela peut être profitable. Peut être aussi que ce sont tous des abrutis présomptueux…
          Je ne suis pas un « bourscoteur » mais j’avais acheté des actions il y aune dizaines d’année et il se trouve que leur valeur à été multiplié par 20. Vous connaissez beaucoup de placement qui font 2000% en 10 ans?
          La bourse ça n’est ni un monde merveilleux ou tout le monde gagne à tous les coups ni un concourt de tire au pigeon, il faut arrêter les caricature mais si vous aviez un peut d’argent de coté il y a 5-10 ans il fallait vraiment ne pas avoir de suite dans les idées pour ne pas en investir au moins une partie en actions.

  • FRD arrive à prouver qu’il y a délit d’initié juste en regardant l’évolution du prix de l’action. Très fort!!

    • Mais évidemment, il y a des spécialistes. Ils vivent des variations qu’offre la quote. Tous les jours, il s’évertuent à créer ou identifier des courants à venir. Ce n’est pas le déplacement qui compte, mais le point où il a commencé et où il a cessé. On voit bien qu’avant 10:00 le prix baissait, pourquoi s’est-il arrête avant l’annonce du tweet à votre avis ? Parcequ’ils ont commecé à absorber les ventes car ils avaient parfaitement anticipé le retournement. Retournement qui n’aurait pas pu avoir lieu si ces spécialistes n’avaient supporté le marché avant.

    • Enfin, tous les gens qui gravitent autours du marché mais qui sont bien incapables de le trader inventent de toute pièce une raison pour coller au déplacement du prix. Un jour c’est le QE, un autre c’est un tweet. Le lendemain c’est une faillite ou une commande annulée. Je mets même la théorie de l’efficience des marchés dedans car elle vise à expliquer l’inexplicable au gogos du coin.
      La réalité est que très peu de gens sont capables de lire un graphique de prix. Y compris les libéraux qui pourtant mettent au centre de leur attention les principes du marché.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le fabricant de véhicules électriques Tesla a indiqué vouloir réaliser une division du nominal de son action (stock split) de 3 pour 1. La résolution sera proposée lors de l’assemblée générale des actionnaires du 4 août.

Dans le document remis à la SEC le 10 juin, on peut lire que :

Le succès de Tesla dépend de sa capacité à attirer et retenir des talents grâce à un système de rémunération attractif. À la différence de ses concurrents, Tesla offre la possibilité à ses salariés de percevoir des actions. Depuis le dernier split de ... Poursuivre la lecture

Dans cet article, nous allons voir ce qu’est la bourse japonaise et pourquoi il est intéressant d’investir dans l’économie de ce pays.

 

Qu’est-ce que la bourse japonaise ?

La bourse japonaise est un marché financier où les investisseurs peuvent acheter et vendre des actions. Cette bourse est la troisième la plus importante au monde, en termes de capitalisation boursière, derrière la NYSE (la bourse de New York) et le NASDAQ (une autre bourse américaine).

La bourse japonaise est gérée par l’entreprise Japan Exchange ... Poursuivre la lecture

Par Peter Jacobsen.

Après l'acceptation de l'offre d'achat de Twitter par Elon Musk, le département de la Sécurité intérieure des États-Unis a dévoilé des plans pour adopter un conseil de gouvernance de la « désinformation ». L'achat par Musk n'est pas définitif, et ledit conseil de gouvernance est maintenant en pause, mais la réaction à ces événements a été révélatrice.

On pourrait s'attendre à ce que les professionnels du marché des idées s'inquiètent de voir une autorité étatique contrôler la parole. Curieusement, de nombreux... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles