Conflit du Haut-Karabagh : la France doit remplir son rôle de médiateur

Il est temps, au sein de l’UE, d’affronter le différend arméno-azerbaïdjanais, tout comme les Européens se sont emparés du conflit ukrainien.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Drapeau de l'Azerbaïdjan (Crédits : Jens Aarstein Holm, licence CC-BY-NC-ND 2.0), via Flickr.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Conflit du Haut-Karabagh : la France doit remplir son rôle de médiateur

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 6 juin 2015
- A +

Par Alexandre Agayev. 

Drapeau de l'Azerbaïdjan (Crédits : Jens Aarstein Holm, licence CC-BY-NC-ND 2.0), via Flickr.
Drapeau de l’Azerbaïdjan (Crédits : Jens Aarstein Holm, licence CC-BY-NC-ND 2.0), via Flickr.

Tandis que se tenait, les 21 et 22 mai derniers, un sommet européen sur les relations UE/Caucase à Riga, en Lettonie, le conflit territorial du Haut-Karabagh entre l’Azerbaïdjan et l’Arménie est toujours d’actualité. La France, qui co-préside avec les États-Unis et la Russie le Groupe de Minsk, chargé de solder le différend vieux de vingt ans, est parfois accusée de complaisance à l’égard d’Erevan.

Le Caucase du Sud (ou Transcaucasie), qui comprend, outre l’Azerbaïdjan et l’Arménie, la Géorgie, est semblable à un nœud géostratégique où de multiples intérêts s’entremêlent et s’opposent. L’État azerbaïdjanais y joue un rôle moteur : dormant sur d’immenses ressources pétrolières, le pays, laïc et à majorité chiite, aux confins de l’Asie centrale et de l’Europe, suscite les convoitises des plus grandes. Seulement, la région est gangrénée depuis des décennies par un conflit gelé entre les voisins azerbaïdjanais et arméniens, au sujet du territoire du Haut-Karabagh, petite enclave du sud-ouest de l’Azerbaïdjan. Ce différend, qui continue de produire son lot de pertes humaines chaque année, met en scène un jeu d’alliances non sans rappeler l’affrontement Est/Ouest du siècle précédent. C’est d’ailleurs à la fin de l’ère bipolaire que les cartes commencent à être abattues.

L’Azerbaïdjan dans la même situation que l’Ukraine… mais depuis bien plus longtemps

Lorsque, en 1991, l’Union des Républiques socialistes soviétiques (URSS) implose, la glasnost mise en place six ans plus tôt par Mikhaïl Gorbatchev a produit les effets escomptés. Et même davantage. Cette politique d’ouverture, dans le sillage de la déstalinisation entreprise par Khrouchtchev, devait permettre un élargissement de la liberté d’expression octroyée aux minorités. Elle a conduit la population du Haut-Karabagh, enclave azerbaïdjanaise dont l’ethnie majoritaire est arménienne, à revendiquer son rattachement à Erevan, dans un premier temps, puis à déclarer de manière unilatérale son indépendance, dans un second temps. Après six ans d’un conflit armé au lourd passif (des milliers de morts, des centaines de milliers de réfugiés du côté azerbaïdjanais), l’Arménie et l’Azerbaïdjan signent en 1994 un traité de cessez-le-feu, toujours en vigueur aujourd’hui, malgré de régulières violations. Consciente du caractère éminemment sensible du dossier, l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) avait créé deux ans auparavant une entité ad hoc, le Groupe de Minsk, chargée de superviser les négociations et de parvenir à un accord de paix.

Devant l’absence manifeste de résultats probants, plus de vingt ans après, et tandis que plusieurs dizaines de morts sont à déplorer depuis le 1er janvier 2015, les parties aux litiges et les plus hautes instances internationales semblent avoir pris la mesure de l’enlisement. De part et d’autre, les rencontres avec les co-présidents français, américain et russe du Groupe de Minsk se multiplient. Le 16 février, Elmar Mammadyarov, le chef de la diplomatie azerbaïdjanaise, a ainsi exigé « le retrait des troupes arméniennes des territoires occupés de l’Azerbaïdjan » ; le lendemain, Edward Nalbandian, son homologue arménien, a accusé Bakou de vouloir saper le processus de paix, très hypothétique en l’état. La volonté d’extirper l’affaire de son inertie est donc bien perceptible, seulement l’antagonisme des deux acteurs l’est tout autant. Comme le résume une source diplomatique en poste à Bakou : « Ce n’est ni la paix, ni la guerre ». Et celui-ci d’identifier, non sans raisons, le différend territorial du Haut-Karabagh, au conflit silencieux quoi qu’actuel en Ukraine, dont l’Est (les régions de Donetsk et de Lougansk) est à la merci de la Russie. « Nous sommes dans la même situation que l’Ukraine, mais depuis bien plus longtemps » selon cette source.

Le rôle de la France encore trop indécis

Une différence non négligeable, cependant, existe entre les deux conflits, dont les causes et les conséquences ne sont pourtant pas très éloignées : la communauté internationale, dans son quasi-ensemble, a dénoncé les manœuvres de Vladimir Poutine sur le sol ukrainien. A-t-on assisté à pareille sortie médiatique pour prendre fait et cause pour l’Azerbaïdjan, alors qu’une partie de son territoire (près de 20 % tout de même) est occupée de manière illégale aux yeux du droit international ? Mises à part quelques tentatives dont la motivation laisse à désirer, les déclarations, occidentales notamment, restent encore trop timides. L’UE, à cet égard, apparaît même partagée sur la question, tandis que se tient à Riga (Lettonie) un sommet Europe/Caucase depuis le jeudi 21 mai. L’enjeu, pour la France et l’Allemagne surtout, est de ne pas brusquer le géant russe dans l’affaire, qui, par son soutien indéfectible à l’Arménie, joue un rôle de premier ordre.

Outre sa place de co-présidente d’un groupe de Minsk pour l’instant sans solutions, Moscou est très présente militairement dans son ancien satellite, dont elle partage l’obédience chrétienne, là où, en Azerbaïdjan, la religion musulmane (chiite) est ultra-dominante. Les chefs d’État des deux pays opposés dans le conflit territorial du Haut-Karabagh étaient d’ailleurs à Moscou, le 9 mai dernier, pour célébrer la chute du régime nazi en 1945. Sauf qu’à la différence de Serge Sarkissian, président de la République arménienne, Ilham Aliyev, son homologue azerbaïdjanais, apparaît plus mesuré dans son rapport à Vladimir Poutine. Il qualifie volontiers leur relation de « pragmatique », tandis qu’Erevan semble de plus en plus soumise au Kremlin. Les Arméniens sont devenus ainsi un peu plus dépendants des Russes après leur intégration au sein de l’Union économique eurasienne, dirigée par Vladimir Poutine, et taillée pour concurrencer l’UE. En mars 2014, la diplomatie arménienne avait été, d’ailleurs, l’une des rares parties à voter contre la résolution des Nations unies condamnant l’annexion de la Crimée par la Russie.

Face à l’emprise croissante de l’ex-URSS sur le terrain caucasien, la France semble ne pas savoir exactement quel est son rôle. Un soutien à l’Azerbaïdjan, au nom du droit international ou, de manière plus intéressée, au nom de leurs partenariats économiques ? Pour des visées électorales envers la grande diaspora arménienne présente en France ? Alors qu’on pourrait s’attendre à une telle position, François Hollande brouille les cartes : en multipliant ses voyages à Erevan, dont l’un, récent, pour commémorer le centenaire du génocide arménien, le président français sait qu’il risque l’incident diplomatique  et, de facto, économique, avec Bakou. Il n’est pas inutile de rappeler, à ce titre, que l’Azerbaïdjan, d’un point du vue énergétique notamment – tandis que le gaz russe se tarit –, est l’un des partenaires commerciaux les plus importants de la région pour la France.

Au-delà de la seule vision économique, l’Hexagone a un éminent statut diplomatique à tenir : celui, au même titre que la Russie et les États-Unis, de co-président au sein du groupe de Minsk. Tandis que la Russie affiche ouvertement son soutien à la partie arménienne dans le conflit haut-karabaghtsi, il serait extrêmement préjudiciable, pour le rayonnement international de Paris et pour le devenir du conflit, que François Hollande penche lui aussi du côté d’Erevan. Pourtant, un récent événement est venu décrédibiliser le rôle de la France au sein de Minsk : la visite controversée du dirigeant de la République haut-karabaghtsie à Paris, du 17 au 19 mai derniers et la signature d’une charte d’amitié avec la Drôme à Valence (qui compte 10% de population d’origine arménienne…). Selon le gouvernement azerbaïdjanais, cette visite « contrevient au rôle de médiateur joué par la France dans les négociations de paix ».

Il est donc temps, au sein de l’UE, d’affronter le différend arméno-azerbaïdjanais, tout comme les Européens se sont emparés du conflit ukrainien. Pour l’instant, le peuple azerbaïdjanais ne peut que constater la léthargie qui prédomine au plan international. Une exception, récente, à cette inertie : la Lituanie, dont le ministre des Affaires étrangères, Andrius Krivas, en visite à Bakou, a réaffirmé son soutien à l’État azerbaïdjanais ; d’après ce dernier, l’intégrité territoriale d’un pays, donc de l’Azerbaïdjan, ne saurait être remise en cause. Et si la France s’inspirait de ce discours ?

Voir les commentaires (43)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (43)
  • Merci pour cet article qui nous renseigne sur un conflit dont on parle peu. Toutefois:

    « en Ukraine, dont l’Est (les régions de Donetsk et de Lougansk) est à la merci de la Russie. »

    Si on prend une carte on s’aperçoit que malgré tout les moyens engagés la Russie n’a réussie à envahir qu’un petit morceau de ces régions, il ne faut pas exagérer la situation. En tout cas on est loin du « soulèvement de l’Ukraine russophone » que l’on nous promettait.

    • Je vous conseille vivement de vous renseigner sur ce conflit par d’autres sources car l’article a clairement un parti pris favorable à l’Azerbaïdjan

    • Vous la faite à l’envers, suite au coup d’Etat tout l’Est et le sud n’ont pas reconnu le régime du maidan. A part la Crimée qui est particulière (et dont la constitution garantissait le droit de succession à son parlement qui en a user de suite comme il avait prévenu, rappelons nous la Slovenie et Croatie) personne ne voulait se séparer de l’Ukraine, il voulait juste que les putchistes rendent le pouvoir au président démocratiquement élu.

      Et il faudra pas moins de deux mois et demis au régime du Maidan avec tous ses moyen militaire pour reprendre Kharkov, Dnipropetrovsk, Odessa ex….

      De ce point de vue il y a eu bien plus de manifestant contre le Maidan que pour, rappellon que bien que souvent violent, les manifestants du Maidan n’ont jamais fait plus de 0,5% des Ukrainiens.

      Ensuite voyant que le régime du Miadan usait de moyen militaire considérables les régions l’Est ont fait sécessions, ils ont été bombardés aux missiles grad, à l’aviation, a toute sorte de jolie produit, ont leurs à coupé l’eau l’électricité, ex… pendant trois mois Donestsk et Lugansk étaient encerclés (il faudrait m’expliquer par où sont rentrer les prétendus soldats Russes) mais ils ont réussit à tenir.

      Et vous que voyez vous que puisque le régime tiens le reste c’est que la révolte n’a pas prit.

      Et n’évoquait pas le fait que les match de football ne se joue qu’à l’Ouest pour les clubs des zones assaillit par le Maidan entre Mars et Avril 2014, ça ne veux rien dire n’est pas.

      • « Vous la faite à l’envers, suite au coup d’Etat tout l’Est et le sud n’ont pas reconnu le régime du maidan. »

        Une partie de l’est et du sud, on est loin d’avoir vu toute la population dans le rue. Il faut arrêter ces généralités.

        « il voulait juste que les putchistes rendent le pouvoir au président démocratiquement élu.  »

        Pourquoi ont ils alors confirmés les leaders de la révolution lors des élections ? Le fait que Ianoukovytch n’ait pas respecté sa promesse de campagne de signer un accord avec l’UE (il a reculer au dernier moment tellement la pression russe était écrasante) n’a il pas sérieusement entamé sa légitimité ? Après tout si les ukrainiens avaient voté pour Ianoukovytch ils n’avaient pas voté pour Poutine, le programme qui lui a permit de se faire élire était loin d’être uniquement pro-russe.

        « Et il faudra pas moins de deux mois et demis au régime du Maidan avec tous ses moyen militaire pour reprendre Kharkov, Dnipropetrovsk, Odessa ex…. »

        Il n’y a jamais eu un mouvement de la même ampleur que dans l’est dans ces villes. Les mouvements qui protestaient n’atteignaient même pas l’ampleur d’une manifestation syndicale en France. Aussi on observera que ces régions qui sont restés sous contrôle du gouvernement ukrainien ne sont pas redevenues des dictatures socialistes hardcores comme les régions sous contrôle de l’armée russe.

        « De ce point de vue il y a eu bien plus de manifestant contre le Maidan que pour, rappellon que bien que souvent violent, les manifestants du Maidan n’ont jamais fait plus de 0,5% des Ukrainiens. »

        Ce qui compte ce n’est pas le nombre de personnes qui manifestent mais l’avis de la majorité (enfin dans l’absolu libéral ce n’est pas le cas mais on va en rester la pour cette démonstration). Encore une foi les élections ont confirmés la révolution. Si beaucoup de gens ne sont pas motivés par une révolution c’est en grande partie car la plupart pensent avant tout à leur famille et ne veulent pas les mettre en danger, pas car ils sont contre le changement politique.

        De ce point de vue on remarquera qu’il est infiniment moins dangereux de manifester contre le gouvernement ukrainien que contre l’armée russe dans l’est ou contre l’ancien gouvernement, ce qui explique en partie que plus de gens manifestent. On remarquera aussi lorsque l’on regarde les images du maidan que les manifestants n’ont pas systématiquement des fusils d’assauts voir des tanks, donc sur les attentions violentes je ne suis pas convaincu.

        « Ensuite voyant que le régime du Miadan usait de moyen militaire considérables les régions l’Est ont fait sécessions, ils ont été bombardés aux missiles grad, à l’aviation, a toute sorte de jolie produit, ont leurs à coupé l’eau l’électricité, ex… pendant trois mois Donestsk et Lugansk étaient encerclés (il faudrait m’expliquer par où sont rentrer les prétendus soldats Russes) mais ils ont réussit à tenir.  »

        Soyez sérieux ces régions sont maintenues occupés par la Russie, ont y croise des équipements que seule la Russie possède, comme des Pantsir. Elles sont dirigés par Igor Girkin, un militaire russe et la Russie y contrôle la frontière. Quand l’armée ukrainienne a faillit encercler les villes l’armée russe est soudain revenue à la rescousse.

        https://www.bellingcat.com/

        On remarquera aussi que les troupes ratachistes (à la Russie) avancent comme une armée de conquête et non comme un mouvement populaire de révolte. On voit clairement un front qui se déplace et aucun mouvement de protestation d’ampleur avant leur arrivée.

        Regardons par exemple Mariupol actuellement, la ville est en paix, il n’y a pas de combats de rues, toutefois les troupes russes y sont à quelques dizaines de kilomètres. Si la Russie continue à avancer vous allez m’expliquer que la révolte a tout d’un coup prit à mariupol et que les citoyens ont sortis leur lance roquettes de la cave ?

        Comparons cela aux premières années de la guerre civile syrienne (avant IS). Ont voyait clairement qu’il n’y avait pas de front, que les gens qui se révoltaient n’étaient pas unis. Il y avait toutes sortes de mouvements, plusieurs différents par villes et certains dans les villages. Bref ça « bouillonnait », c’était nettement plus anarchique, ce qui explique en partie leur défaite. En effet ce genre de mouvement décentralisé est complètement inefficace quand il faut manier diverses pièces d’artilleries.

        • « Une partie de l’est et du sud, on est loin d’avoir vu toute la population dans le rue. Il faut arrêter ces généralités. »

          En tout cas des foules immenses avec de tout, des hommes, des femmes, des jeunes des vieux ex… et les contre Manifestants toujours très peu nombreux et les milices du Maidan ont été repousser tant que l’armée n’est pas intervenu dans le sang pour réprimer les aspiration de la population .

          Si ont peut clairement faire une généralité en gros à après Kiev au sud ou à l’Est il n’y a presque plus de pro Maidan, s’ils sont plus de 5% c’est le bout du monde, je sais ses ma région, je suis à la base de Kherson, et j’ai grandi une partie de ma vie à Odessa.

          « Pourquoi ont ils alors confirmés les leaders de la révolution lors des élections ? Le fait que Ianoukovytch n’ait pas respecté sa promesse de campagne de signer un accord avec l’UE (il a reculer au dernier moment tellement la pression russe était écrasante) n’a il pas sérieusement entamé sa légitimité ? Après tout si les ukrainiens avaient voté pour Ianoukovytch ils n’avaient pas voté pour Poutine, le programme qui lui a permit de se faire élire était loin d’être uniquement pro-russe. »

          1) Le soit disant candidat du Parti des régions des « élections » du 26 mai 2014 a été forcé de renoncer sous les coup et presque deux mois plus tard on met son nom dans les candidat le jour des élections alors qu’il n’y avait pas de bulletin pour voter pour lui dans la plupart des bureau de vote.

          Donc les Ukrainiens n’avait pas le choix, c’était une élection farce. Dans le bureau de vote où a été mon frère par exemple comme dans la plupart il y avait quatre choix Porochenko, Tomoshenko, Secktor pravy et Svoboda.

          Là où ça peut être intéréssant c’est de voir deux choses, d’abbord Porechenko qui a été bassement élu, (60% de 40% de participant soit un quart du pays) a dit qu’il arrête la guerre le premier jour de sa présidence et continue juste après autrement dit dans ses près 25% il y a des gens qui ont voté pour la paix bien que contre le Maidan (encore une fois impossible de voter pour des anti Maidan).

          Mais plus intéressant le global de tout les pro guerre soit le programme du régime actuel fait moins de 10% des voix de l’élection.

          2) J’ai suffisamment suivit la campagne Ukrainienne de 2010 pour savoir ce qu’était son programme. En gros c’était : pendant sept ans on a voulu utiliser l’Ukraine comme un bélier contre la Russie et on a tout accepter comme des valets de la part de l’UE et le résultat a été désastreux, pourquoi ne pas revenir à la neutralité qui est à la base la politique de l’Ukraine depuis l’indépendance à la révolution orange.

          Il a proposé effectivement obtenu des accords avec la Russie, le Kazakhstan, la Chine, la Biélorussie. Avec l’UE il a ouvert des négociations (non réussit avant par les pro UE) il devait y avoir signature sur un document avec près de 20 000 normes contre 15 milliard.

          La « pression Russe » en Occident c’est la formule magique c’est ce qui explique toute décision national n’allant pas dans le sens de l’UE ou même contre la Russie parfois. Bref quand suite à la pression Russe sans doute l’UE ANNONCE QU’ELLE NE DONNERA PAS LES 15B le président Ukrainien à refuser de signer en l’Etat.

          Yanoukovitch que les très éclairés occidentaux savent n’avoir été qu’un pantin de la Russie qu’il convient de personnifier en son président, he bien qu’a il fait alors? Il s’est tourné vers la Chine et seulement par la suite vers la Russie.

          Donc non il n’a pas entacher sa légitimité et moi qui est voté et parlé avec les gens à cette époque les Ukrainiens ont votés contre les pro UE souvenez vous, les pro UE ont fait à peine 35%. Faire de cette accord même pas encore connu le projet de Yanoukovitch est risible sont projet était de faire de l’Ukraine un pont entre plusieurs axe. Et signer un engagement à 20 000 norme sans contre parti autre que des abaissement douanier mineurs ne rentre pas dans cette conception.

          3) Mais parfaitement, c’est vous en occident qui avait de suite étiqueté tout opposant à la nouvelle dictature de pro-Russe qui est fortement réducteur. Les premières manifestations anti Maidan portait le drapeau Ukrainien, même à Donetsk et les fonctionnaires ne travaillait pas pour le Maidan mais ne voulait pas devenir Russe pour autant.

          Tout ce qu’on demandait à l’origine c’était que la junte rendent le pouvoir et que les accords qui avait justement était fait pour calmer les choses soit respectés avec une vraie élection. Si les gens à l’Est ont fait seccesion, c’est qu’il fallait s’organiser avant qu’ils soit massacrer eux aussi. Si le Maidan avait rendu le pouvoir rien de tout cela ne serait arrivé.

        • « Ce qui compte ce n’est pas le nombre de personnes qui manifestent mais l’avis de la majorité (enfin dans l’absolu libéral ce n’est pas le cas mais on va en rester la pour cette démonstration). Encore une foi les élections ont confirmés la révolution. Si beaucoup de gens ne sont pas motivés par une révolution c’est en grande partie car la plupart pensent avant tout à leur famille et ne veulent pas les mettre en danger, pas car ils sont contre le changement politique.

          De ce point de vue on remarquera qu’il est infiniment moins dangereux de manifester contre le gouvernement ukrainien que contre l’armée russe dans l’est ou contre l’ancien gouvernement, ce qui explique en partie que plus de gens manifestent. On remarquera aussi lorsque l’on regarde les images du maidan que les manifestants n’ont pas systématiquement des fusils d’assauts voir des tanks, donc sur les attentions violentes je ne suis pas convaincu. »

          Encore une fois les élections ont démontré qu’il y avait en gros moins de 10% des Ukrainiens qui votait pour les partisans de la guerre aux indépendantistes et il était impossible de voter contre le Miadan.

          Pour les élections c’est exactement le contraire en tout cas c’était, mais au debut il y avait eu des manifestation pro Maidan, Akhmetov, le plus riche d’Ukraine offrait même officiellement de l’argent pour cela, mais ils n’ont jamais été plus de quelques centaines et personnes ne les attaquaient ou en tout cas la police (légitimiste anti Maidan, ou des Republiques populaires) les protégeait.

          A l’inverse en Ukraine occupé par le Maidan il est officiellement interdit depuis décembre 2014 de manifester pour la chute du régime et de toute façon avant rappelons que les milices du Maidan ont pendant trois mois lancés des attaques meurtrières sur des manifestants.

          Dois je vous rappeler les carboniser d’Odessa le 2 mai 2014, entre autre.

          De grace louer autre chose que la liberté de manifester contre le régime en Ukraine du Maidan.

        • « Soyez sérieux ces régions sont maintenues occupés par la Russie, ont y croise des équipements que seule la Russie possède, comme des Pantsir. Elles sont dirigés par Igor Girkin, un militaire russe et la Russie y contrôle la frontière. Quand l’armée ukrainienne a faillit encercler les villes l’armée russe est soudain revenue à la rescousse.

          https://www.bellingcat.com/ »

          Permettait moi de douter de vos images, d’abbord tout ce qu’on voit c’est une une arme on ne sait où en tapant le nom de l’arme je peut tomber sur ça, elle roule dans une route et en plus l’image est toute floue, on dirait une photo des années 60.

          Igor Girkin ha ha ha, il est loin d’être le chef d’Etat major, le chef d’Etat major c’est Zarachenko née en territoire de Novorussie et sans lien avec la Russie, Girkin c’était d’abord un commandent d’un bataillon à Slaviansk puis un ministre pendant un moment rien de plus. c’est un ancien soldat (je dis bien soldat pas officier) Russe du début des année 90, il ne l’est plus depuis bien longtemps, c’est un volontaire comem des Serbes, des Tchétchène ou des Slovaques qui viennent se battent scandalisés par les massacres du Maidan.

          La frontière je l’ais déjà passé (je n’ai jamais fait la guerre mais je suis allé en Novorussie, et les soldats à la frontières du côté de la Novorussie sont…de l’armée de Novorussie.

          Là où il y un grand problème dans votre raisonnement c’est que les soldats du Maidan n’ont pas faillit encerclés les villes, ILS ONT ENCERCLES LES VILLES, Il ONT ENCERCLES LES VILLES. En trois ou quatre mois l’armée du Maidan écrase toute contestation dans presque toute l’Ukraine (rappelons que selon les US et les médiats occidentaux les manifestants anti Maidan étaient des soldats Russes, qui aurait donc perdu du terrain alors dans ce délire) EN JUIN 2014 ILS TIENNENT COMPLÈTEMENT LA FRONTIÈRE RUSSO-NOVORUSSIENE, et jusqu’en septembre les soldat du Maidan on remportés plusieurs victoires et encerclent les grandes villes. Ils les bombardent jours et nuit à l’aveugle, et chaque fois il y a de plus en plus de désertion dans l’armée et un grand nombre de soldat du Maidan prete serment à la Novorussie, je connais un ancien lieutenant colonel dans ce cas.

          Alors l’Occident riait à gorge chaude en disant que Donetsk tomberait dans les 24h ex… que tout était fini pour les « séparatistes pro Russes ». Ce n’est qu’en septembre que l’encerclement brisée et forcement des force internes.

          Sirov par exemple d’Odessa, c’est un Russe, lui qui accuse Poutine d’aider le Maidan et l’accuse d’être l’auteur de l’assassinat de Mozgovoï, commandant cosaque pour la Republique de Lugansk, c’est un Russe lui aussi? Ses troupes son sous les ordres de la Russie?

        • « On remarquera aussi que les troupes ratachistes (à la Russie) avancent comme une armée de conquête et non comme un mouvement populaire de révolte. On voit clairement un front qui se déplace et aucun mouvement de protestation d’ampleur avant leur arrivée.

          Regardons par exemple Mariupol actuellement, la ville est en paix, il n’y a pas de combats de rues, toutefois les troupes russes y sont à quelques dizaines de kilomètres. Si la Russie continue à avancer vous allez m’expliquer que la révolte a tout d’un coup prit à mariupol et que les citoyens ont sortis leur lance roquettes de la cave ? »

          Parler de troupe rattachiste n’est pas correcte, bien évidement il y a en Novorussie des rattachistes, bien qu’ils faillent les séparer entre les rattachistes de convictions et ceux qui le sont par sécurité pour ne pas rester seul contre le Maidan, pour autant vous ne pouvez qualifier le pays de ratachiste, je connais des Novorussien qui aime leurs patrie et espère qu’elle aura un long et paisible avenir loin du Maidan point.

          Vous dites n’importe quoi, des mouvement d’ampleur avant le coup d’Etat il y en a eu partout à Kiev il y a eu 500 000 personnes contre le Maidan, quand le Maidan à pris le pouvoir partout ils se sont rebellé à part à l’Ouest et encore il y a eu des mouvement, à Jitomir, Vinnista, et Rivne, vous voulez voir ses protestations d’ampleur:

          Je prend les même que plus bas A Odessa:
          https://www.youtube.com/watch?v=Y6cDtyqBNas

          A Kharkov:
          https://www.youtube.com/watch?v=Pe3hG3d1Ewo

          A Lugansk :
          https://www.youtube.com/watch?v=ARhEd8m9QZw

          Partout des hommes des femmes et des enfants qui manifestait pacifiquement pour la chute de la junte. Vous inversez tout, c’est l’armée du Maidan qui a investit des villes qui vivaient tranquillement.

          Après il est normal que quand on est enclavé ont peut moins librement se révolter, regardez la révolte Kurde sous Saddam, évidement que quand une zone se libère il y a en enchaînement.

          Et secondement les manifestants pouvait repousser des miliciens de Sector pravy tant qu’il avait un armement assez réduit, mais quand la garde national c’est constitué et est partis avec des tank et des armes lourdes sur les foules, forcement….

          Le bon exemple serait l’Afghanistan, évidement ça Massoud et compagnie n’aurait pas tenu ou certainement pas encerclé et évidement un mouvement qui se fait massacrer en manifestant prend un moment ou un autre les armes et peut s’organiser en armée ce n’est pas un complot, c’est logique.

          Maruipol dont vous parlez c’est la ville où l’homme le plus riche d’Ukraine à promis l’équivalent de 1000€ pour manifester à chaque adulte et où il n’y pas eu mille personne, c’est une ville comme tant d’autre qui s’est rebeller contre le Maidan, elle a voté pour l’indépendance très largement et le Maidan tient le port qui ne sert plus qu’à l’armée, les civiles ont presque tous fuit la ville, pas dans les proportions de Slaviansk ou Kramatorsk mais presque.

          D’ailleurs quand le régiment Azov était coincé entre le nord de la ville à son sud et les troupes Novorussiennes au nord il s’est rendu plutôt que de se replier dans le cœur de la ville, ça en dit long.

          Au moins la moitier de l’Ukraine est tenu par une répression continue, ma mère qui était resté à Odessa avait presque tout les jours des visite d’un commissaire d’origine polonaise que personne ne connaissait dans le coin, établie par le Maidan, elle n’avait plus ni portable, ni ordinateur ni radio, ni télévision, elle avait été batu à 65 ans pour avoir consulter des sites d’informations « illégaux ». On peut vous arrêter pour rien et vous garder en prison comme on veux, le nombre de prisonniers politique est sans doute de plusieurs centaines de milliers, par exemple si vous avez participé à une manifestation, tenté d’en faire une, collé une affiche contre le Maidan, ou fait tout genre d’acte subversif et si vous êtes arrêtez soyez heureux on ne vous à pas tué.

          Mon cousin à été par exemple tué dans une manifestation anti Maydan à Dnipropetrovsk à 21 ans parce qu’il déployait pacifiquement une pancarte « les assassins du Maidan on violé la mère Ukraine ».

          La grande liberté offerte par le Maidan.

          Dans votre raisonnement les Chiites adoraient Saddam, la preuve ils ne manifestait pas.

          Et vous n’imaginez pas le nombre de sabotage et la situation de guérilla dans la moitie de l’Ukraine, combien de fois a t’il fallut qu’il répare des ponts ou des rails par exemple.

          Et si vous saviez combien de policier du Maidan on été abattus….

        • « Comparons cela aux premières années de la guerre civile syrienne (avant IS). Ont voyait clairement qu’il n’y avait pas de front, que les gens qui se révoltaient n’étaient pas unis. Il y avait toutes sortes de mouvements, plusieurs différents par villes et certains dans les villages. Bref ça « bouillonnait », c’était nettement plus anarchique, ce qui explique en partie leur défaite. En effet ce genre de mouvement décentralisé est complètement inefficace quand il faut manier diverses pièces d’artilleries. »

          Justement, c’est exactement pareil en fait.

          Au début c’est des manifestation que le régime écrase dans le sang.
          Ensuite c’est les opposants comprennent qu’ils ont intérêt à s’organiser et forme des milices, ils gagnent des villes dans des régions particulières (frontières turques, Jordanienne ou Irakienne principalement) et cherchent à détruire l’armée du régime et fait des combat de rue et à libéré des villes.

          A Homs par exemple comme à Kharkov il y avait des protestations et il y a eu des massacre du régime. Si demein les rebelles Syriens reprennent Homs et que des habitants reprennent le combat cela voudra il dire que tout le monde voulait Assad ou que les rebellessont une armée étrangère?

          Allons allons.

      •  » il voulait juste que les putchistes rendent le pouvoir au président démocratiquement élu » manifestement, vous n’avez pas saisi qu’il y avait eu des nouvelles élections en ukraine (présidentielle et législative).
        Le président légitiment élu n’a pas respecté ses promesses ce qui a entrainé des contestations qu’il a réprimé par la violence, il a fait tiré sur une foule pacifique. comment voulez vous qu’il continue à gérer le pays ?
        « tout l’Est et le sud n’ont pas reconnu le régime du maidan » c’est absolument faux. tous les russophones ne soutiennent pas la russie loin de la.

        • « manifestement, vous n’avez pas saisi qu’il y avait eu des nouvelles élections en ukraine (présidentielle et législative) »

          Ha ha ha! oui j’ai suivit avec beaucoup d’amusement, l’opposant, qui devait être le candidat du parti des régions qui a gagné quasiment toutes les élections libres de l’histoire du pays c’est fait séquestré et frappé au Sud de Kiev pour le forcer à se retirer et on a mit son nom tout de même le jour de l’élection, comme ça ses partisans n’y allait pas mais on mettait le score pour dire qu’il n’avaient pas de soutien.

          Et de toute façon dans la plupart des bureau de vote à l’Est c’était Porenchenko, Timosheko, Sector Pravy, et Svoboda.

          Bref une farce, tout était verouillé et le restera tant que le Maidan ne tombera pas, il ne veulent pas revivre le camouflé de la révolution Orange qui aboutit sur que des élections contre les Orange (quatre de suites).

          Legislative, il sont très fort, en deux heure ils passent de 30% à 50% de participation, faudra m’expliquer.

          Et ils ont un joyaux  »le bloc de l’opposition » il n’y a plus aucun ancien parti non partisans du Maidan, il y a un parti « bloc de l’opposition » dont les visages sont tous nouveau et qui vote exactement comme le Maidan.

          Il devrait s’associer avec le parti des industriel du Turkménistan….Si vous voyez ce que je veux dire.

          Bref présidentiel ou législative, les Ukrainiens n’avaient pas le choix, depuis le coup d’Etat il ont le pistolet sur la tempe.

          D’ailleurs Porochenko à été élu sur l’opposition à la guerre, les partisans de la guerre en gros c’était en tout 5%. Mais c’est ce qui a été fait.

          « Le président légitiment élu n’a pas respecté ses promesses ce qui a entrainé des contestations qu’il a réprimé par la violence, il a fait tiré sur une foule pacifique. comment voulez vous qu’il continue à gérer le pays ? »

          Quelle promesse? De quoi parlez vous? Si vous parlez de l’accord d’association, je pense que vous ne connaissez pas le sujet.

          D’abord Yanoukovitch très largement élu (65% des voix) et vainqueur des législative à disons voulu être un peu grand seigneur, et cherchant un équilibre diplomatique pour son pays à chercher à se rapprocher aussi de l’UE sans pour autant voler du gaz à la Russie ex…
          L’Ukraine allait à tord selon moi signer un texte l’enjoignant à 20 000 normes, mais il y avait une contre parti, c’était 15B, quand en fin 2013 on lui dit que l’Ukraine ne les aura pas il décide évidement de ne pas signer, là je ne vois vraiment pas le problème.

          Au passage il était tellement inféodé à la Russie comme le répète les médiats occidentaux que savait vous vers qui il s’est tourné quand l’UE à dit non pour les 15B? vers la Chine.

          Si vous parlez de l’accord il a été fait quelques jours avant le coup d’Etat alors qu’il allait y avoir des élections selon l’accord, étrange non? Le Maidan allait pouvoir être élu si vraiment il était populaire, mais étrange il a eu besoin de la force.

          Qualifier les manifestations de pacifique relève de la malhonnêteté ou de l’ignorance.
          Quand tout était calme il n’y avait pas de réaction particulière, la police à tout de même était très gentil de laisser cette foule, pas si nombreuse que cela en plus, occuper en permanence le centre de Kiev.

          Quand vous penser au sorts qu’on eu les millions de manifestants après le coup d’Etat…..

          Les « manifestants » avaient des barre de fer, des fusils, et jetait des produits inflammables les premiers à mourir ont été des policiers, ils lançait des asseaux, c’était plus des émeutiers que des manifestants en tout cas aux heures où il y a eu des morts. Les premiers morts étaient des policiers, il normal que des policier se défendent et les manifestants qui ont abattu des policier était dans le même cas que Kouachi, il est normal que des policier se défendent.

          Après il y a les tirs mystérieux, sur ceux là plusieurs certitudes _ ils ont visés des gens qui n’était pas central ni violent dans le mouvement _Il provenait de l’hôtel Ukraini qui était sous le contrôle du Maidan.

          Si des pro CEI en France prennent la concorde ils restent combien de temps, s’ils tuent des policiers à l’arme automatique ils auront quoi?

          Mais noté egalement qu’alors c’était de gentil manifestants qui prenait des bâtiments public avec trois bonne dizaine d’assisinat connu dont celui du gouverneur de Lviv arrosé nue dehors. Par contre les anti Maydan qui n’ont fait aucun mort dans la prise de bâtiment à part deux à Kharkov à cause d’un garde pro Maidan qui a tiré, eux étés des « commando pro Russes ».

          Bref vous êtes pour l’UE vous êtes un homme libre et de conviction vous êtes contre vous êtes manipulé pour un complot voir agent d’un complot.

          « c’est absolument faux. tous les russophones ne soutiennent pas la russie loin de la. »

          Ca n’a rien à voir avec Russophone j’ai de la famille Ukrainophone et elle à quitter Kiev parce qu’elle n’en pouvait plus de devoir rendre compte des visites sur internet, des journaux télé et de la surveillance permanante par des policier qui hier était bien souvent les casseurs du Maidan.

          Le parlement du sud et de l’Est (élus démocratiquement eux) ont votés que le coup d’Etat ne serait pas reconnus et il aura fallut trois mois au Maidan pour arriver jusqu’au porte de Donetsk et Lugansk. Avant cela le Maidan a passé par les armes toutes ses régions j’ai un cousin de 21 ans mort par une balle en pleine tête à Dnipropetrovsk, sont crime avoir manifesté contre la junte et étendu une pancarte « les assassins du Maidan ont violés la mère Ukraine » mais on dira certainement que c’était un agent Russe.

          Heureusement que vous avez la Russie, tout s’explique….
          Enfin attendez….donc tout les Ukrainiens seraient pour le régime du Maidan et tous croiraient à une invasion Russe? Bien mais alors que diable ne prennent ils pas tous les armes et ne votent ils pas tous massivement?

          Même pas la moitié qui vote et 60 000 six ordre de mobilisation et une armée qui ne tient vraiment que sur les volontaire (qu’on me site un vieux régiment qui a vraiment fait quelque chose dans cette guerre en Novorussia).

          C’est là où il y a un problème, il ne peux pas y avoir une guerre, des morts, une économie à l’agonie et personne qui ne prend position, je vous laisse deviner ce que signifie le manque d’intérêt pour le Maidan pour les Ukrainiens…. Je vous laisse deveniez ce que ça veux dire.

          Comme je disais dans un commentaire plus bas, au debut les manifestant anti putch avait le drapeau Ukrainiens dans leurs Manifs:

          A Odessa:
          https://www.youtube.com/watch?v=Y6cDtyqBNas

          A Kharkov:
          https://www.youtube.com/watch?v=Pe3hG3d1Ewo

          A Lugansk :
          https://www.youtube.com/watch?v=ARhEd8m9QZw

          Ils ne voulaient pas quitter l’Ukraine, juste rester dans un pays libre et indépendant.

          Au mois il y a la formule « agressions Russe » donc aucun soucie pour la liberté de la presse, d’opinion, des prisonniers politiques, de la torture, de la coruption, le « gouvernement » du Maidan est légitime puisqu’anti Russe c’est cela?

        • « manifestement, vous n’avez pas saisi qu’il y avait eu des nouvelles élections en ukraine (présidentielle et législative) »

          Ha ha ha! oui j’ai suivit avec beaucoup d’amusement, l’opposant, qui devait être le candidat du parti des régions qui a gagné quasiment toutes les élections libres de l’histoire du pays c’est fait séquestré et frappé au Sud de Kiev pour le forcer à se retirer et on a mit son nom tout de même le jour de l’élection, comme ça ses partisans n’y allait pas mais on mettait le score pour dire qu’il n’avaient pas de soutien.
          Et de toute façon dans la plupart des bureau de vote à l’Est c’était Porenchenko, Timosheko, Sector Pravy, et Svoboda.
          Bref une farce, tout était verouillé et le restera tant que le Maidan ne tombera pas, il ne veulent pas revivre le camouflé de la révolution Orange qui aboutit sur que des élections contre les Orange (quatre de suites).
          Legislative, il sont très fort, en deux heure ils passent de 30% à 50% de participation, faudra m’expliquer.
          Et ils ont un joyaux »le bloc de l’opposition » il n’y a plus aucun ancien parti non partisans du Maidan, il y a un parti « bloc de l’opposition » dont les visages sont tous nouveau et qui vote exactement comme le Maidan.

          Il devrait s’associer avec le parti des industriel du Turkménistan….Si vous voyez ce que je veux dire.
          Bref présidentiel ou législative, les Ukrainiens n’avaient pas le choix, depuis le coup d’Etat il ont le pistolet sur la tempe.

          D’ailleurs Porochenko à été élu sur l’opposition à la guerre, les partisans de la guerre en gros c’était en tout 5%. Ça interpelle non?

          • « Le président légitiment élu n’a pas respecté ses promesses ce qui a entrainé des contestations qu’il a réprimé par la violence, il a fait tiré sur une foule pacifique. comment voulez vous qu’il continue à gérer le pays ? »

            Quelles promesses? De quoi parlez-vous? Si vous parlez de l’accord d’association, je pense que vous ne connaissez pas le sujet.

            D’abord Yanoukovitch très largement élu (65% des voix) et vainqueur des législative à disons voulu être un peu grand seigneur, et cherchant un équilibre diplomatique pour son pays à chercher à se rapprocher aussi de l’UE sans pour autant voler du gaz à la Russie ex…

            L’Ukraine allait à tord selon moi signer un texte l’enjoignant à 20 000 normes, mais il y avait une contre parti, c’était 15B, quand en fin 2013 on lui dit que l’Ukraine ne les aura pas il décide évidement de ne pas signer, là je ne vois vraiment pas le problème.

            Au passage il était tellement inféodé à la Russie comme le répète les médiats occidentaux que savait vous vers qui il s’est tourné quand l’UE à dit non pour les 15B? vers la Chine.
            Si vous parlez de l’accord il a été fait quelques jours avant le coup d’Etat alors qu’il allait y avoir des élections selon l’accord, étrange non? Le Maidan allait pouvoir être élu si vraiment il était populaire, mais étrange il a eu besoin de la force.
            Qualifier les manifestations de pacifique relève de la malhonnêteté ou de l’ignorance.
            Quand tout était calme il n’y avait pas de réaction particulière, la police à tout de même était très gentil de laisser cette foule, pas si nombreuse que cela en plus, occuper en permanence le centre de Kiev.
            Quand vous penser aux sorts qu’on eu les millions de manifestants après le coup d’Etat…..

            Les « manifestants » avaient des barre de fer, des fusils, et jetait des produits inflammables les premiers à mourir ont été des policiers, ils lançait des asseaux, c’était plus des émeutiers que des manifestants en tout cas aux heures où il y a eu des morts. Les premiers morts étaient des policiers, il normal que des policier se défendent et les manifestants qui ont abattu des policier était dans le même cas que Kouachi, il est normal que des policier se défendent.

            Après il y a les tirs mystérieux, sur ceux là plusieurs certitudes _ ils ont visés des gens qui n’était pas central ni violent dans le mouvement _Il provenait de l’hôtel Ukraini qui était sous le contrôle du Maidan.
            Si des pro CEI en France prennent la concorde ils restent combien de temps, s’ils tuent des policiers à l’arme automatique ils auront quoi?

            Mais noté egalement qu’alors c’était de gentil manifestants qui prenait des bâtiments public avec trois bonnes dizaines d’assisinat connu dont celui du gouverneur de Lviv arrosé nue dehors. Par contre les anti Maydan qui n’ont fait aucun mort dans la prise de bâtiment à part deux à Kharkov à cause d’un garde pro Maidan qui a tiré, eux étés des « commando pro Russes ».

            Bref vous êtes pour l’UE vous êtes un homme libre et de conviction vous êtes contre vous êtes manipulé pour un complot voir agent d’un complot.

        • « c’est absolument faux. tous les russophones ne soutiennent pas la russie loin de la. »

          Ca n’a rien à voir avec Russophone j’ai de la famille Ukrainophone et elle à quitter Kiev parce qu’elle n’en pouvait plus de devoir rendre compte des visites sur internet, des journaux télé et de la surveillance permanante par des policier qui hier était bien souvent les casseurs du Maidan.

          Le parlement du sud et de l’Est (élus démocratiquement eux) ont votés que le coup d’Etat ne serait pas reconnus et il aura fallut trois mois au Maidan pour arriver jusqu’au porte de Donetsk et Lugansk.

          Avant cela le Maidan a passé par les armes toutes ses régions j’ai un cousin de 21 ans mort par une balle en pleine tête à Dnipropetrovsk, sont crime avoir manifesté contre la junte et étendu une pancarte « les assassins du Maidan ont violés la mère Ukraine » mais on dira certainement que c’était un agent Russe.
          Heureusement que vous avez la Russie, tout s’explique….

          Enfin attendez….donc tout les Ukrainiens seraient pour le régime du Maidan et tous croiraient à une invasion Russe? Bien mais alors que diable ne prennent ils pas tous les armes et ne votent ils pas tous massivement?

          Même pas la moitié qui vote et 60 000 six ordre de mobilisation et une armée qui ne tient vraiment que sur les volontaire (qu’on me site un vieux régiment qui a vraiment fait quelque chose dans cette guerre en Novorussia).

          C’est là où il y a un problème, il ne peux pas y avoir une guerre, des morts, une économie à l’agonie et personne qui ne prend position, je vous laisse deviner ce que signifie le manque d’intérêt pour le Maidan pour les Ukrainiens…. Je vous laisse deveniez ce que ça veux dire.

          Comme je disais dans un commentaire plus bas, au debut les manifestant anti putch avait le drapeau Ukrainiens dans leurs Manifs:

          A Odessa:
          https://www.youtube.com/watch?v=Y6cDtyqBNas

          A Kharkov:
          https://www.youtube.com/watch?v=Pe3hG3d1Ewo

          A Lugansk :
          https://www.youtube.com/watch?v=ARhEd8m9QZw

          Ils ne voulaient pas quitter l’Ukraine, juste rester dans un pays libre et indépendant.

          Au mois il y a la formule « agressions Russe » donc aucun soucie pour la liberté de la presse, d’opinion, des prisonniers politiques, de la torture, de la coruption, le « gouvernement » du Maidan est légitime puisqu’anti Russe c’est cela?

        • « c’est absolument faux. tous les russophones ne soutiennent pas la russie loin de la. »

          Ca n’a rien à voir avec Russophone j’ai de la famille Ukrainophone et elle à quitter Kiev parce qu’elle n’en pouvait plus de devoir rendre compte des visites sur internet, des journaux télé et de la surveillance permanante par des policier qui hier était bien souvent les casseurs du Maidan.

          Le parlement du sud et de l’Est (élus démocratiquement eux) ont votés que le coup d’Etat ne serait pas reconnus et il aura fallut trois mois au Maidan pour arriver jusqu’au porte de Donetsk et Lugansk.

          Avant cela le Maidan a passé par les armes toutes ses régions j’ai un cousin de 21 ans mort par une balle en pleine tête à Dnipropetrovsk, sont crime avoir manifesté contre la junte et étendu une pancarte « les assassins du Maidan ont violés la mère Ukraine » mais on dira certainement que c’était un agent Russe.
          Heureusement que vous avez la Russie, tout s’explique….

          Enfin attendez….donc tout les Ukrainiens seraient pour le régime du Maidan et tous croiraient à une invasion Russe? Bien mais alors que diable ne prennent ils pas tous les armes et ne votent ils pas tous massivement?

          Même pas la moitié qui vote et 60 000 six ordre de mobilisation et une armée qui ne tient vraiment que sur les volontaires (qu’on me site un vieux régiment qui a vraiment fait quelque chose dans cette guerre en Novorussia).

        • C’est là où il y a un problème, il ne peux pas y avoir une guerre, des morts, une économie à l’agonie et personne qui ne prend position, je vous laisse deviner ce que signifie le manque d’intérêt pour le Maidan pour les Ukrainiens…. Je vous laisse deveniez ce que ça veux dire.

          Comme je disais dans un commentaire plus bas, au debut les manifestant anti putch avait le drapeau Ukrainiens dans leurs Manifs:

          A Odessa:
          https://www.youtube.com/watch?v=Y6cDtyqBNas

          A Kharkov:
          https://www.youtube.com/watch?v=Pe3hG3d1Ewo

          A Lugansk :
          https://www.youtube.com/watch?v=ARhEd8m9QZw

          Ils ne voulaient pas quitter l’Ukraine, juste rester dans un pays libre et indépendant.

          Au mois il y a la formule « agressions Russe » donc aucun soucie pour la liberté de la presse, d’opinion, des prisonniers politiques, de la torture, de la coruption, le « gouvernement » du Maidan est légitime puisqu’anti Russe c’est cela?

      • je me demande juste si vous êtes un troll payé par la russie pour faire de la propagande ? ou bien si vous croyez réellement ce que vous dites ??
        c’est intéressant de voir que sur les articles qui concernent la russie, il y a tjs pleins de commentateurs prorusses qui se contentent de commenter juste les articles concernant la russie et aucun autre.
        Un conseil, si vous voulez convaincre des gens, évitez de dire autant d’absurdités cela vous rendra peut être un peu plus crédible

        • Evidemment, une personne qui est pour l’UE est un homme de conviction, une personne contre est un agent d’un obscur complot.

          Et les partisans d’une intégration à l’UE serait forcement des patriotes.

          Inutile de vous rappeler que l’Ukraine était un pays neutre, on a décider de réécrire l’histoire. Mais l’UE ne veux pas de pont (Victore Yanoukovitch président légitime selon le conseil constitutionnel avait dit que l’Ukraine devait être un pont entre la CEI et l’UE) avec qui que ce soit, l’UE veux s’étendre en vertu du progressisme bien pensant.

          Et honnêtement entre CEI et UE qu’est ce qui est le plus contraignant?

  • bonjour ,et pourquoi devrait-on se mêler des affaires d’un pays ,pas même reconnu par la communauté internationale ?

  • Article « orienté » à l’excès, donc non fiable.
    Nous ne sommes plus sous De Gaulle où la France avait un rôle international.
    S’imaginer que Hollande et son équipe de bras cassés peut influencer sur un règlement de ce niveau dans cette région de la planète, tient du rêve ou de l’amnésie.
    La France ne fera que ce que Washington leur demandera de faire ou de dire, sinon BNP sera obligé de payer les 10 Milliards d’amende que les US leur ont mis sous forme de racket, c’est la 1ère méthode US, la 2ème c’est la guerre comme l’a si bien expliqué Obama.

    • Je ne connaissais rien de ce conflit. J’ignore donc si cette enclave du Haut-Karabagh se vit comme arménienne ou azerbaïdjanaise: je crois pourtant que c’est important qu’on demande à la population concernée qu’elle fasse pencher la balance, sachant qu’une indépendance ne sera pas acceptable et qu’une intégration dans un pays que les gens concernés ne ressentent pas spontanément.

      De mon point de vue (pro-européen, je l’avoue), il est clair que ni la France ni les autres pays européens aussi divers que Finlande et Suède, Pays-bas et Portugal, Allemagne et Italie, France et Turquie qui auront déjà du mal à s’entendre sur un point de vue commun, ne sont là que comme « témoins », incapables de rivaliser avec le poids des U.S.A., de la Russie ou de la Biélorussie pour mettre les 2 belligérants d’accord!

      Seule une voix unique de l’Union Européenne a des chances de se faire entendre pour défendre l’avis voté par le Parlement européen, bien plus représentatif et légitime que le Conseil européen ou la Commission européenne, issus exclusivement des exécutifs nationaux du moment.

      Alors quand la France est coprésidente de ce groupe, et qu’on prend en compte des questions d’exportations ou d’intérêt électoral, on avoue bien que la France se fout éperdument de la paix et donc de la prospérité de cette région, pourvu qu’on puisse continuer à y exporter ou que F. Hollande soit réélu! Je ne nie pas que d’autres pays soient intéressés par ces marchés, alors que vraisemblablement, les U.S.A et la Russie luttent plus dans une rivalité de blocs d’influence de type géopolitique, V. Poutine ayant un désir patent de vouloir recréer un « pacte de Varsovie » ou un « Comecon ».

  • Combien de conflits la France a-t-elle résolus et apaisés ces dernières années ? Il n’y aurait légitimité à intervenir que si nous avions quelque chose à apporter, susceptible de faire progresser la paix et revenir l’entente entre les belligérants.

    • Ce n’est pas dans la tradition: la France-état (et encore: on avait soin d’envoyer la Légion Étrangère, d’abord, histoire de protéger les « souchiens ») ne s’est jamais déplacée pour autre chose que pour défendre ses intérêts et, éventuellement, ses ressortissants.

  • Article très orienté en faveur de l’Azerbaïdjan. Un article plus impartial aurait rendu bcp plus crédible la demande de l’auteur.
    Le Haut-Karabagh est non seulement aujourd’hui beaucoup pus prospère économiquement que l’Arménie mais c’est aussi un état démocratique ce qui est loin d’être le cas de l’Azerbaïdjan. Donner le Haut-Karabagh à l’Azerbaïdjan se traduira par un recul des libertés et de la démocratie. Je ne vois pas comment un libéral peut être favorable à cette option. Tous les habitants du Haut-Karabagh s’opposent à que leur région tombe entre les mains de l’Azerbaïdjan où il ne fait aucun doute qu’ils seront persécutés et ils seront probablement obligés de quitter leurs terres natales.

    • « Tous les habitants du Haut-Karabagh s’opposent à que leur région tombe entre les mains de l’Azerbaïdjan »

      Ça, c’est vous qui le dites et je n’ai pas de raison de ne pas vous croire (ma connaissance du sujet est bien trop mince!), a priori, mais leur a-t-on jamais demandé leur avis? Ne serait-ce pas un début de solution? Et n’est-il pas envisageable (et pourquoi?) qu’ils restent indépendants ou région « autonome » (style Catalogne) affiliée à un des 2 états? Et pourquoi vouloir les mêler à un pays dont ils ne partagent ni la culture ni la religion? (si l’article ne ment pas).

      Si ceux qui en connaissent un bout disent que l’article est très orienté, ne faudrait-il pas donner la plume à un partisan de l’autre bord, puis à une personne concernée par ce qu’on décidera de son sort?

      • « Ça, c’est vous qui le dites et je n’ai pas de raison de ne pas vous croire » je vous oblige en rien à me croire, renseigner par vous même sur le sujet. Perso, moi, ma connaissance de ce conflit me vient d’un francais qui a vécu dans cette région.
        Personne y compris les gens favorable à l’Azerbaïdjan ne nie que les habitants du Haut-Karabagh se sentent arménien et qu’ils veulent pas devenir azéris.
        En gros, votre commentaire donne raison aux habitants du Haut-Karabagh.

    • Pendant 20 ans les articles ont été orienté en faveur d’Arménie, il est temps de comprendre et surtout d’écouter les azéris aussi!

      • « Pendant 20 ans les articles ont été orienté en faveur d’Arménie, il est temps de comprendre et surtout d’écouter les azéris aussi » n’importe quoi. en plus, ce n’est pas comme si les médias parlaient bcp de ce conflit. je doute qu’une majorité de francais connaissent ce conflit.

  • La solution la plus simpe est de reconnaitre l’indépendance du Haut-Karabagh et de garantir que les azéris ayant fui cette région puissent revenir (enfin, ceux qui veulent car la plupart ont aujourd’hui leur vie en Azerbaïdjan et n’ont pas spécialement envie de la quitter même si on leur donnait l’occasion) et qu’ils seront protégés par des droits et qu’ils ne seront pas persécutés. Si les habitants du Haut-Karabagh ont la certitude que l’Azerbaïdjan ne veuille plus les annexer, ils accepteront cette solution. En plus, ce sera une excellente chose pour leur économie qui souffre de ce conflit. Aucun avion ne peut atterir en Haut-Karabagh aujourd’hui à cause de la menace de l’Azerbaïdjan d’abattre tous les avions qui le font. La solution inverse (donner le haut Karabagh à l’Azerbaïdjan et de garantir les droits des arméniens) est une solution complétement irréaliste. On peut aussi imaginer un mécanisme de compensation pour les réfugiés azéris (cependant, les arméniens ne sont pas les seuls responsables de leur situation, l’Azerbaïdjan est aussi responsable. Il est difficile d’établir la responsablité de chacun des proganistes donc difficile de calculer l’indemnisation du dommage). En plus, je ne suis pas sûr que le arméniens aient l’argent pour indemniser les azéris réfugiés.

  • La Russie est loin d’être aussi favorable à l’Arménie et au Haut-Karabagh que l’auteur le dit. Les états n’ont que des intérêts. Moscou tente de ménager la chèvre et le choux. Il ne faut pas oublié que la Turquie est un allié de l’Azerbaïdjan. La Russie ne veut pas se mettre à dos la Turquie et l’Azerbaïdjan. Le dossier Haut-Karabagh est extrêment difficile pour la Russie qui veut contenter tout le monde et qui veut ni se mettre à dos la la Turquie et l’Azerbaïdjan mais qui ne veut pas non plus se mettre à dos l’Arménie.
    Il faut arrêter d’être hypocrite: l’Azerbaïdjan est riche en ressources naturelles. Les états soutenant l’Azerbaïdjan dans le dossier Haut-Karabagh le font par pur intérêt (ils veulent aussi ne pas mécontenter la Turquie). l’Azerbaïdjan est un allié de l’occident contre l’iran. Voilà qui explique pourquoi les occidentaux ne veulent pas mécontenter l’Azerbaïdjan (et c’est aussi pour ne pas mécontenter la Turquie).

    • « Les états soutenant l’Azerbaïdjan dans le dossier Haut-Karabagh le font par pur intérêt »

      D’un autre coté la politique de la Russie n’est elle pas de tout faire pour empêcher d’autres pays de lui faire concurrence sur le marché énergétique européen ? Sans oublier la campagne de désinformation contre le gaz de schiste. Personne n’a oublié tout les mouvements anti-nucléaire téléguidés par le KGB lors de la guerre froide, hors ceux qui ont constitué ces réseaux sont encore au pouvoir en Russie.

    • henri

      Les négociations piétinent en raison, notamment, de l’intransigeance du partie arménienne qui tende par tous les moyens à saper le processus de règlement, laissant perdurer l’état d’occupation, pensant atteindre le résultat escompté (la reconnaissance de l’entité autoproclamée et non-reconnue du Haut-Karabakh) et mettant, de surcroît, la communauté internationale devant ce fait accompli. Les arméniens sont victimes de leur revendications territoriales envers tous ses voisins, ce dans l’intérêt des arméniens de régler ce conflit au plus vite possible, votre phrase « La solution la plus simple est de reconnaître l’indépendance du Haut-Karabagh » est le plus irréaliste, autrement dit, vous proposez de mettre une bombe à retardement sous le sol de Caucase, l’Azerbaïdjan propose l’autonomie le plus large possible au sein de son territoire, je pense ce la meilleur solution pour toutes les parties.

  • La situation du Haut-Karabagh est extrêmement différent de la situation en Ukraine.Il faut plutôt comparer ce qui se passe en Ukraine avec ce qui s’est passé en 2008 en Géorgie ou bien à la Moldavie (Transnistrie ).

  • 1/ Comment l’Occident peut-il admettre le droit à l’autodétermination pour le démantèlement de la Yougoslavie, puis de la Serbie au profit du Kosovo, et ne pas l’admettre pour le Karabagh ?
    2/ Lors de la glasnost en 1991, les arméniens du Karabagh ont pacifiquement demander leur autodetermination selon la procédure prévue en URSS au profit des régions autonomes.
    Les azéris ont riposté par les massacres de Sumgait Kirovabad et Bakou qui ont provoqué alors une indignation universelle.
    3/ le retour des azéris est une condition acceptée par les arméniens, pour ce qui concerne leur indemnisation, quid des indemnisations des 250.000 arméniens qui ont dû fuir l’Azerbaidjian ?
    ceci est brièvement exposé les enjeux de ce conflit

    • Vous n’avez pas encore compris mon chère, la base du droit international de nos jours c’est: l’Occident décide et donne les définitions, le droit disposera en conséquence.

      Quand la Serbie à des mouvements rebelles, il est insupportable qu’il envois leurs armées.

      Quand l’Ukraine la moities de l’Ukraine demande pacifiquement le retour du président élu légalement et que le Maidan envois des tanks et des avions sur des populations civile c’est une « pacification » et quand les derniers insoumis décident en dernier recourt de faire sécession c’est que la Russie annexe.

      D’ailleurs les Ukrainiens croient tellement à ce que leurs dit le Maidan qu’avant le coup d’Etat il y avait 350 000 soldats Ukrainiens, et que maintenant, après six ordres de mobilisation il y en a 60 000 avec les volontaires officiellement étrangers.

      Je ne dis pas attention que la Serbie était un problème simple mais il est certain que le manichéisme occidental à beaucoup contribuer au dénouement meurtrier.

      Reconnaître la Croatie mais pas la Krajina, sous prétexte que ce n’était pas une entité directement fédéré à la Yougoslavie, pour ensuite reconnaître le Kossovo dans le même cas.

      Bref l’occident n’est pas honnête, il n’est certainement pas bien placé pour être négociateur.

      • Là, je suis d’accord pour le Kosovo.
        quand à la serbie, il ne faut pas oublié les massacres qu’ils ont perpétrés contre les civils. ce sont loin d’être des anges. cependant, je suis d’accord que l’occident les a trop diabolisé. Pour moi, ni les serbes ni les bosniaques ni les croates ne sont innocents, ils ont tous une part de responsabilités. Il faut arrêter avec cette vision d’un côté il y a des bons de l’autre les méchants.
        Lors de l’intervention de l’otan, les occidentaux auraient mieux faits d’être plus impartiaux.
        pour l’ukraine, vous êtes tjs aussi ridicule. pq ce sont pas les partis prorusses qui ont remportés les dernières élections ? si ce que vous dites est vrai.
        les ukrainiens veulent avant tout vivre en paix mais la grande majorité n’apprécient guère le role de la russie. les rebelles n’existent pas, c’est l’armée russe

        • Je ne défend pas les massacres Serbes, pour moi ils sont tout aussi ignoble que les massacre du Maydan.

          Mais j’ai évoqué tout autre chose, quand la Croatie et la Slovénie ont fait sécessions l’UE qui ne s’appelait pas encore comme ça mais bon presque, à reconnu de suite les deux pays et fournies des armes, quand une entité de la Croatie à voulu a son tour faire sécession là l’UE ne parlait plus d’autodétermination mais de l’intangibilité des frontière et c’est le début de la guerre, la Croatie va faire la guerre à la Krajina (à 90% serbe à l’époque) et va très vite, remporter des victoire.

          Là la Serbie reconnait la Krajina et tente de les défendre, voilà pour ce qui est de la guerre Serbo-Croate.

          La position de l’UE au moins avait une certaine cohérence dans la mesure ou la Croatie était directement fédéré alors que la Krajina était fédéré dans une entité fédéré.

          Mais dix ans plus tard ils reconnaissent le Kossovo (au passage la proportion de réfugier Kosovars à été inférieur au pic des réfugier Novorussiens).

          Pour l’Ukraine, Oleg Tsaref devait être le candidat du partis des régions, mais il a été bastonné et c’est retiré sous la menace et est parti en Novorussi (où il dit vouloir rentrer quand l’Ukraine sera libéré du Maidan) dans la plupart des bureaux de votes il n’y avait que quatre candidats Porochenko, Timoshenko, Sector Pravy, Svoboda, là il y en avait plus souvent c’était à l’Ouest où il y a une réel masse de gens pour le Maidan.

          Bref il n’était pas possible de voté pour ce que vous appellez les « pro-russes » mon frère à pourtant essayé à Odessa, impossible.
          Lui n’a pas voté du tout mais beaucoup ont préféré voté Porochenko qui a dit qu’il allait négocier parce qu’il savait que si il prenait un discourt pro Maidan même dans ses conditions ils ne serait pas élu.
          En plus il y a eu 41% de participation officiellement, c’est presque rien.

          Il n’est donc pas possible de voté contre le Maidan, tout est verrouillé, après la révolution orange ils n’ont pas tout verrouillé, ils ont tous perdus et le présidents sortant avait fait 5%.

          Les élections c’est comme la mobilisation, ça montre que LES UKRAINIENS NE RECONNAISSENT PAS LA LEGITIMITE DU REGIME PRO UE établie par le coup d’Etat avec l’aide des pays de l’Otan.

          C’est blizzard non, on devraient croire qu’on est envahit et les gens ne vote pas et ne se mobilise pas, si un peuple pense vraiment ce genre de chose ne va il pas au contraire se mobiliser en masse (comme d’ailleurs l’occident disait que faisait les Ukrainiens) et votés en masse. Tout ceci va avec la masse des manifestants d’ailleurs.

          Rappellons que rien que le 15 janvier 2014 500 000 manifestants patriote anti maydan, plus qu’il n’y a jamais eu sur la place Maidan, mais eux n’ont pas bloqués la ville ni user de violence encore moins assassinés des policiers.

          Je suis Ukrainien, enfin je n’ai rien avoir avec l’organisation du Maidan qui n’est absolument pas mon gouvernement, mais moi aussi je souhaite la paix, simplement il faut vous expliquez certaine choses que tout le monde ne sait pas dans les pays de l’OTAN qui mènent une véritable occupation de mon pays.

          Le parlement de l’Est et du sud élus par les Ukrainiens de ses régions avait invalidé le coup d’Etat, comme le conseil constitutionnel Ukrainiens renvoyé par la junte (ha les grands démocrates du Maidan).

          Non seulement il y a eu à Kiev trois jours de combat et de répression pour que le pouvoir s’établisse mais dans toute une partie du pays le Maidan n’avait aucune prise, d’ailleurs le premier ministre devait allait à Donetsk ou Kharkov et Odessa, il n’a jamais pu, non seulement la population mais même les autorités locales ne voulaient non plus rien entendre de se gouvernement, il faudra à Kiev près de trois mois pour reprendre possession de près de l’essentiel de l’autre moitié de l’Ukraine.

          Regardez ses manifestations entre le coup d’Etat et encrassement des révoltes:

          A Odessa:
          https://www.youtube.com/watch?v=Y6cDtyqBNas

          A Kharkov:
          https://www.youtube.com/watch?v=Pe3hG3d1Ewo

          A Lugansk :
          https://www.youtube.com/watch?v=ARhEd8m9QZw

          Notez que partout c’est la société civile, des hommes et des femmes de tout âges, des familles ex…
          Notez aussi les drapeau Ukrainiens AU DÉBUT IL N’ÉTAIT PAS QUESTION A PART EN CRIMÉE DE SÉCESSION, SEULEMENT DE RÉSISTANCE AU REGIME PRO UE DU MAIDAN.

          Si le Maidan n’avait pas réprimés ses pauvres gens dans le sangs et accepter de vrai elections, il n’y aurait jamais eu de guerre à l’Est.

          Je sais vraiment, vraiment de quoi je parle, un cousin que j’aimais beaucoup à été tuer par les soldat du Maidan à Dnipropetrovsk le 30 mars 2014 simplement parce qu’il manifestait, il avait 21 ans.

          Je comprend que les gens qui ont été réprimés se réfugie à l’Est et que les gens de là bas prennent les armes. Sirov vous connaissez, c’est un officier de Novorussia anti-Poutine, c’est le Kremlin qui le paye? Il est né Odessa, il n’est pas Ukrainiens?

          Je connais d’ailleurs un ex Lieutenant colonel maintenant colonel en Novorussia, Alexandre Zakhartchenko, qui a passé sa vie entière à Donetsk, c’est un Russe aussi?

          Lui le chef d’Etat Major purement Ukrainien d’ailleurs serait chargé par le Kremlin de s’occuper des troupes Russes c’est cela?

          Et connaissez vous la puissance de l’armée Russe, croyez vous vraiment que Kiev tiendrait plus de trois jours si l’armée Russe était entré en Ukraine lol.

          Mais bon laissons cet obsession irrationnel de l’occident disons qu’il y a des Russes, des chinois, japonais, papou ce que vous voulez, ce que vous ne pouvez pas enlever c’est que les gens sont contre le Maidan, affabuler une invasion ou ce que vous voulez ne peux pas nier la sincérité d’une conviction, c’est drôle cette façon de penser (toute opposition est le fruit d’agents organisé donc aucun débats n’est nécessaire) est typiquement soviétique.

          Si vous me dites que non alors je vous met face à une problème insoluble, pourquoi les Ukrainiens ne se mobilisent pas d’aucune façon pour le régime?

          Pourquoi les commémorations ont elle chaque fois si peu de monde, pourquoi l’armé occupe les Dnipropetrovsk, Odessa Kharkov ex… d’ailleurs si vous aimez le foot vous devez savoir que les match ne se font pas là bas.

          Vous êtes bien gentil vous les supérieur occidentaux (je suis au trois quart occidental) mais ont nous impose un coup d’Etat et si on s’y oppose vous décrétait que c’est qu’on est contre notre pays et forcement manipuler par un autre.

          Et forcement rentrer dans l’UE l’OTAN ex… c’est un signe d’indépendance, lol, vous nous prenez pour qui.

          Nous n’avons pas de leçon à recevoir de qui que ce soit, personne n’a à nous dire comment il faut être patriote, je ne suis pas de Novorussia, mais je suis pour leurs droit à l’indépendance, mais en attendant moi je ne veux qu’une chose la libération de mon pays.

          L’histoire de l’invasion marche peut être par le bourrage de crane en Europe mais pas en Ukraine, d’ailleurs des jeunes très pro Maidan ont quittés l’armée dégoutté, les gens parlent. A votre avis pourquoi il tirent au missile grade et pas avec des cibles particulières?

        • Je ne défends pas les massacres Serbes, pour moi ils sont tout aussi ignoble que les massacre du Maydan.

          Mais j’ai évoqué tout autre chose, quand la Croatie et la Slovénie ont fait sécessions l’UE qui ne s’appelait pas encore comme ça mais bon presque, à reconnu de suite les deux pays et fournies des armes, quand une entité de la Croatie à voulu a son tour faire sécession là l’UE ne parlait plus d’autodétermination mais de l’intangibilité des frontière et c’est le début de la guerre, la Croatie va faire la guerre à la Krajina (à 90% serbe à l’époque) et va très vite, remporter des victoire.

          Là la Serbie reconnait la Krajina et tente de les défendre, voilà pour ce qui est de la guerre Serbo-Croate.
          La position de l’UE au moins avait une certaine cohérence dans la mesure ou la Croatie était directement fédéré alors que la Krajina était fédéré dans une entité fédéré.

          Mais dix ans plus tard ils reconnaissent le Kossovo (au passage la proportion de réfugier Kosovars à été inférieur au pic des réfugier Novorussiens).

        • Pour l’Ukraine, Oleg Tsaref devait être le candidat du partis des régions, mais il a été bastonné et c’est retiré sous la menace et est parti en Novorussi (où il dit vouloir rentrer quand l’Ukraine sera libéré du Maidan) dans la plupart des bureaux de votes il n’y avait que quatre candidats Porochenko, Timoshenko, Sector Pravy, Svoboda, là il y en avait plus souvent c’était à l’Ouest où il y a une réel masse de gens pour le Maidan.
          Bref il n’était pas possible de voté pour ce que vous appellez les « pro-russes » mon frère à pourtant essayé à Odessa, impossible.
          Lui n’a pas voté du tout mais beaucoup ont préféré voté Porochenko qui a dit qu’il allait négocier parce qu’il savait que si il prenait un discourt pro Maidan même dans ses conditions ils ne serait pas élu.
          En plus il y a eu 41% de participation officiellement, c’est presque rien.
          Il n’est donc pas possible de voté contre le Maidan, tout est verrouillé, après la révolution orange ils n’ont pas tout verrouillé, ils ont tous perdus et le présidents sortant avait fait 5%.
          Les élections c’est comme la mobilisation, ça montre que LES UKRAINIENS NE RECONNAISSENT PAS LA LEGITIMITE DU REGIME PRO UE établie par le coup d’Etat avec l’aide des pays de l’Otan.
          C’est blizzard non, on devraient croire qu’on est envahit et les gens ne vote pas et ne se mobilise pas, si un peuple pense vraiment ce genre de chose ne va il pas au contraire se mobiliser en masse (comme d’ailleurs l’occident disait que faisait les Ukrainiens) et votés en masse. Tout ceci va avec la masse des manifestants d’ailleurs.
          Rappellons que rien que le 15 janvier 2014 500 000 manifestants patriote anti maydan, plus qu’il n’y a jamais eu sur la place Maidan, mais eux n’ont pas bloqués la ville ni user de violence encore moins assassinés des policiers.
          Je suis Ukrainien, enfin je n’ai rien avoir avec l’organisation du Maidan qui n’est absolument pas mon gouvernement, mais moi aussi je souhaite la paix, simplement il faut vous expliquez certaine choses que tout le monde ne sait pas dans les pays de l’OTAN qui mènent une véritable occupation de mon pays.
          Le parlement de l’Est et du sud élus par les Ukrainiens de ses régions avait invalidé le coup d’Etat, comme le conseil constitutionnel Ukrainiens renvoyé par la junte (ha les grands démocrates du Maidan).
          Non seulement il y a eu à Kiev trois jours de combat et de répression pour que le pouvoir s’établisse mais dans toute une partie du pays le Maidan n’avait aucune prise, d’ailleurs le premier ministre devait allait à Donetsk ou Kharkov et Odessa, il n’a jamais pu, non seulement la population mais même les autorités locales ne voulaient non plus rien entendre de se gouvernement, il faudra à Kiev près de trois mois pour reprendre possession de près de l’essentiel de l’autre moitié de l’Ukraine.
          Regardez ses manifestations entre le coup d’Etat et encrassement des révoltes:
          A Odessa:
          https://www.youtube.com/watch?v=Y6cDtyqBNas
          A Kharkov:
          https://www.youtube.com/watch?v=Pe3hG3d1Ewo
          A Lugansk :
          https://www.youtube.com/watch?v=ARhEd8m9QZw
          Notez que partout c’est la société civile, des hommes et des femmes de tout âges, des familles ex…
          Notez aussi les drapeau Ukrainiens AU DÉBUT IL N’ÉTAIT PAS QUESTION A PART EN CRIMÉE DE SÉCESSION, SEULEMENT DE RÉSISTANCE AU REGIME PRO UE DU MAIDAN.
          Si le Maidan n’avait pas réprimés ses pauvres gens dans le sangs et accepter de vrai elections, il n’y aurait jamais eu de guerre à l’Est.
          Je sais vraiment, vraiment de quoi je parle, un cousin que j’aimais beaucoup à été tuer par les soldat du Maidan à Dnipropetrovsk le 30 mars 2014 simplement parce qu’il manifestait, il avait 21 ans.
          Je comprend que les gens qui ont été réprimés se réfugie à l’Est et que les gens de là bas prennent les armes. Sirov vous connaissez, c’est un officier de Novorussia anti-Poutine, c’est le Kremlin qui le paye? Il est né Odessa, il n’est pas Ukrainiens?

          Je connais d’ailleurs un ex Lieutenant colonel maintenant colonel en Novorussia, Alexandre Zakhartchenko, qui a passé sa vie entière à Donetsk, c’est un Russe aussi?

          Lui le chef d’Etat Major purement Ukrainien d’ailleurs serait chargé par le Kremlin de s’occuper des troupes Russes c’est cela?

          Et connaissez vous la puissance de l’armée Russe, croyez vous vraiment que Kiev tiendrait plus de trois jours si l’armée Russe était entré en Ukraine lol.
          Mais bon laissons cet obsession irrationnel de l’occident disons qu’il y a des Russes, des chinois, japonais, papou ce que vous voulez, ce que vous ne pouvez pas enlever c’est que les gens sont contre le Maidan, affabuler une invasion ou ce que vous voulez ne peux pas nier la sincérité d’une conviction, c’est drôle cette façon de penser (toute opposition est le fruit d’agents organisé donc aucun débats n’est nécessaire) est typiquement soviétique.

          Si vous me dites que non alors je vous met face à une problème insoluble, pourquoi les Ukrainiens ne se mobilisent pas d’aucune façon pour le régime?

          Pourquoi les commémorations ont elle chaque fois si peu de monde, pourquoi l’armé occupe les Dnipropetrovsk, Odessa Kharkov ex… d’ailleurs si vous aimez le foot vous devez savoir que les match ne se font pas là bas.

          Vous êtes bien gentil vous les supérieur occidentaux (je suis au trois quart occidental) mais ont nous impose un coup d’Etat et si on s’y oppose vous décrétait que c’est qu’on est contre notre pays et forcement manipuler par un autre.

          Et forcement rentrer dans l’UE l’OTAN ex… c’est un signe d’indépendance, lol, vous nous prenez pour qui.
          Nous n’avons pas de leçon à recevoir de qui que ce soit, personne n’a à nous dire comment il faut être patriote, je ne suis pas de Novorussia, mais je suis pour leurs droit à l’indépendance, mais en attendant moi je ne veux qu’une chose la libération de mon pays.

          L’histoire de l’invasion marche peut être par le bourrage de crane en Europe mais pas en Ukraine, d’ailleurs des jeunes très pro Maidan ont quittés l’armée dégoutté, les gens parlent. A votre avis pourquoi ils tirent au missile grade et pas avec des cibles particulières?

  • En perspective une petite guerre de plus au palmarès …
    Ourdie par qui ?
    Quel bénéficiaire ?
    Où se situera la prochaine guerre: Macédoine ? Estonie ? Pologne ? Biélorussie ?

    Nous avons probablement mieux à faire que de se laisser entrainer comme des caniches obéissants dans des conflits qui ne sont pas les nôtres …..

    • Certains sont discutables mais il est difficile de dire que la paix en Pologne et en Estonie ne nous concerne pas.

      • 1) Je crois qu’une guerre là bas relève d’une pure folie (quand je pense que tous ses délires partent du fait parfaitement compréhensible que la majorité Ukrainienne se soit rebeller contre un coup d’Etat, c’est à se taper la tête contre le mur).

        2) Je ne vois pas pourquoi la Pologne concernerait la France, comme quoi il y en a qui croient encore à l’UE.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Les dommages causés par l'invasion de l'Ukraine par la Russie aux chaînes d'approvisionnements alimentaires mondiales semblent être encore plus importants que ce que l'on craignait. Selon certaines estimations, la production agricole de l'Ukraine destinée au marché mondial serait réduite de moitié. La pénurie mondiale d'engrais, également exacerbée par la guerre, menace de réduire les récoltes. Combinée à la sécheresse, l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) met en garde : "Une action humanitaire ciblée es... Poursuivre la lecture

Par Raoul Delcorde.

En deux mois et demi de guerre, on dénombre déjà plusieurs tentatives de médiation dans le conflit russo-ukrainien : la Turquie, Israël, ainsi que plusieurs États arabes et européens, sans oublier l’UE en tant que telle ou encore l’ONU ont envoyé des représentants à Moscou, à Kiev, ou dans les deux capitales ; récemment, le pape a également fait offre de médiation.

La médiation est au cœur de l’action diplomatique. Mais de quoi s’agit-il exactement ?

La médiation est l’intervention d’un tiers dans la r... Poursuivre la lecture

Poutine
0
Sauvegarder cet article

Vladimir Poutine pensait avaler l’Ukraine en quelques jours, mais la guerre dure depuis plus de trois mois. Elle ne s’achèvera pas avant longtemps. Car c’est désormais l’Occident tout entier qui soutient l’Ukraine. L’Ukraine indépendante voulait devenir libre, instaurer une démocratie. Pas question pour le despote qui règne à Moscou. La liberté des peuples est pour lui le danger suprême, l’ennemi à éliminer par tous les moyens.

La surprise est de taille pour la plupart des citoyens occidentaux et même pour de nombreux politologues. Ceu... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles