Les 19 commandements du management

19 règles simples à suivre pour être un bon manager

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Management (Crédits Truthout.org, licence CC-BY-NC-SA 2.0), via Flickr.

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

Les 19 commandements du management

Publié le 26 avril 2015
- A +

Par Alain Goetzmann.

Management (Crédits Truthout.org, licence CC-BY-NC-SA 2.0), via Flickr.
Management (Crédits Truthout.org, licence CC-BY-NC-SA 2.0), via Flickr.

À l’occasion du grand nettoyage de printemps, une vieille liste de recettes des années 70 a émergé du lot. Je vous la livre telle quelle. Elle illustre à quel point les fondamentaux du management sont toujours d’actualité :

1. Faites chaque chose aussi simplement que possible, mais non de façon simpliste.

2. Encadrez bien les responsabilités que vous confiez et énoncez clairement les résultats que vous attendez.

3. Tenez vos collaborateurs pour responsables de la réalisation de leurs objectifs, mais de façon juste et équitable.

4. Soyez pertinent dans l’évaluation que vous faites des résultats obtenus.

5. Sachez distinguer des résultats exceptionnels.

6. Formez, éduquez et entraînez vos équipes. Montrez leur votre sollicitude.

7. Déléguez votre autorité à hauteur de la capacité de vos collaborateurs à l’exercer et laissez-les ensuite libres d’agir.

8. N’exploitez jamais les gens. Toute peine mérite un salaire correspondant.

9. Respectez chaque individu. Il est votre ressource la plus précieuse.

10. Dirigez par l’exemple et l’intégrité.

11. Soyez toujours accessible aux autres.

12. Faites circuler l’information.

13. Encouragez l’action, l’innovation et la quête du résultat.

14. Eliminez la bureaucratie inutile.

15. Pardonnez les erreurs mais ne pardonnez pas qu’on vous les ait cachées.

16. Ne remplacez jamais le leadership et l’action par des systèmes.

17. Identifiez toujours les problèmes avec le regard des autres.

18. N’interférez pas systématiquement. Faites plutôt du management par exception.

19. Résolvez les éventuels conflits au plus bas niveau possible de la hiérarchie.

Ces 19 injonctions démontrent, une fois de plus, que le management est, au premier chef, du simple bon sens et que la réussite des organisations est, avant tout, faite par les hommes, première ressource de l’entreprise. Les organisations les plus sophistiquées ne peuvent fonctionner qu’avec l’intelligence et les émotions de ceux qui les composent. C’est pourquoi, au-delà des modes et de l’air du temps, le management reste un art intemporel.

Voir les commentaires (3)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (3)
  • Merci, je me pose souvent la question 🙂

  • Bonjour

    Rien de nouveau sous le soleil. Il s’agit des basiques. Il est dommage qu’ils doivent être rappelés sans cesse.

    • Pourquoi dommage ? Personne n’a la science infuse, si tout le monde pense que c’est connu ou évident, l’information disparaît.
      Au contraire, cela devrait être répété et affiché en permanence partout.
      L’éducation est l’art de répéter mille fois la même chose avec patience et compassion. Ca finit toujours par rentrer, plus ou moins vite.

  • Les commentaires sont fermés.

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

Il y a quelques semaines, l'immense champion de tennis Roger Federer était invité à la cérémonie de remise des diplômes de l’université américaine de Dartmouth. Son discours sur les notions de travail, d’échec et de gestion de la défaite fait désormais le tour du monde.

https://www.youtube.com/watch?v=pqWUuYTcG-o

 

Je retiens pour ma part cette statistique incroyable : « même les joueurs les mieux classés gagnent à peine plus de la moitié des points qu'ils jouent » !

Plus que jamais, nous sommes friands de ces... Poursuivre la lecture

Le monde du management est noyé sous les mots-valises, les expressions à la mode et les concepts creux. C’est un problème parce que mal nommer un phénomène, c’est s’empêcher de pouvoir l’appréhender correctement, et donc de pouvoir le gérer.

Un bon exemple est celui de l’expression technologie de rupture, très trompeur.

Je discutais récemment avec le responsable innovation d’une grande institution, qui me confiait : « La grande difficulté que nous avons est d’identifier parmi toutes les technologies nouvelles celles qui sont vra... Poursuivre la lecture

L’attaque surprise est la plus vieille tactique militaire de l’humanité. Elle repose sur l’idée que la stratégie est un paradoxe, c’est-à-dire qu’il peut être payant de faire quelque chose qui va sembler totalement illogique à l’adversaire. Elle repose aussi sur l’idée de tromperie, qui nécessite une fine compréhension de l’adversaire et de ses croyances. Ce sont ces croyances qui rendent la surprise possible.

Regardons-le sur un exemple tragique, celui des attaques terroristes toutes récentes du Hamas contre Israël le 7 octobre dernie... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles