Fessée : le traumatisme originel

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Fessée : le traumatisme originel

Publié le 3 mars 2015
- A +

Le regard de René Le Honzec.

fessée rené le honzec

C’est un fait qu’il y a beaucoup d’enfants qui ont un mauvais fond. C’est lié à l’origine sociale de leurs parents, souvent peu éduqués (milieux enseignants, fonctionnaires), se lavant rarement et n’allant plus à la messe le dimanche. Les études du Pr Shiman Humbout, du laboratoire d’études des sciences humaines du Montana ont prouvé que, de plus ces enfants, souvent faux et dissimulateurs de par les contraintes des lourdes atmosphères familiales sur fond d’alcoolisations parfois même éthyliques, avaient tendance à tricher aux examens, à mentir en prétendant avoir besoin d’aller aux toilettes pendant les cours. Et aussi à copier sur leurs camarades vertueux qu’ils rackettaient et menaçaient de représailles s’ils pensaient les dénoncer.

Bien sûr, tout cela n’en faisait pas des criminels potentiels (quoique) mais hélas, les châtiments corporels, largement justifiés par des comportements déviants et parfois même chiants, furent le facteur déclenchant de l’étude lancée sur fonds publics par des volontaires désintéressés. Il s’agissait de savoir, scientifiquement, si une bonne fessée pouvait avoir une vertu éducative, voire pédagogique, et, même à la limite, soulageante pour les parents excédés par l’ingratitude des morveux. L’étude, parue en Ouzbékistan oriental sous la houlette du Pr Scheisensky fut formelle : oui, la fessée pouvait être d’une grande efficacité pour empêcher les exactions immédiates envers les enfants scolarisés normaux. Mais le Prof fut catégorique : les fessées aux enfants naturellement portés au mal déclenchaient chez eux un complexe système d’endomorphines de substitutions qui produisait à la fois un plaisir pervers et une haine profonde envers le monde entier, tout particulièrement envers leurs condisciples qui réussissaient en étant sages, honnêtes et travailleurs.

Des suivis furent réalisés sur des décennies à travers le monde et l’Europe, arrivant à la conclusion que, excusez-moi de la violence de cette vérité statistique, les enfants défavorisés fessés devenaient électeurs des partis socialistes. Certains, particulièrement roués, parvinrent à de très hautes fonctions (pas de noms, ma vie est en jeu) où, par vengeance et l’incompétence, ils firent le plus de dégâts possibles, pour se venger des électeurs normaux qui avaient travaillé toute leur vie avec probité.

Conclusion, sauvons la France, votons une loi qui interdira la fessée, et le socialisme disparaîtra de lui-même (L’exemple, intéressant, de l’URSS et de sa chute inattendue va dans ce sens : produisant, par leurs méthodes des plus coercitives, de plus en plus de socialistes, l’économie et le système ne pouvait fonctionner que de moins en moins bien)

C’est aussi pour ça que le gouvernement socialiste accueille avec tiédeur cette disposition européenne, sans doute manipulée par des ultra-libéraux.

Voir le commentaire (1)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (1)
  • Disons que les parents qui cèdent à la distribution de fessée se retrouvent branchés direct sur leur cerveau reptilien, animal. Ils n’en peuvent souvent plus, la couche culturelle qui les font humains vole en éclat et les paroles pour tenter d’ expliquer à leurs chérubins combien ils sont odieux tombent à l’eau.
    Pas si facile pour certains parents de se rappeler que des millénaires les ont pourvus de réflexion.
    Je parle bien sûr de petites tapes et non pas de châtiments déviants tombant sous le coup de la loi.
    C’est un peu la même chose qu’une mère chatte ou chienne filant un coup de patte à leur rejeton un peu turbulent à leurs yeux. Il faut voir l’air penaud du chiot ou du chaton qui semble bien comprendre la leçon.
    Ah, la vie des bêtes n’est pas facile !!!!!!
    Mais si le vote d’interdiction de la fessée devait liquider les socialaux, je signe des deux mains.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
1
Sauvegarder cet article

Candidat sous la casaque présidentielle, Manuel Valls a été éliminé dès le premier tour de la 5e circonscription des Français de l’étranger regroupant Monaco, Andorre, l'Espagne, et le Portugal. La claque l’a laissé sans voix : il a même décidé de fermer son compte Twitter.

🔴 Après sa défaite dès le premier tour des élections #Législatives, Manuel Valls supprime son compte Twitter. pic.twitter.com/pwNVKemzwx

— Élections 2022 🗳 (@2022Elections) June 5, 2022

La défaite de l’ancien Premier minist... Poursuivre la lecture

C’est fou : la sphère politicienne macroniste est en passe de s’étendre de la socialie la plus solférinienne à la droite LR la plus sarkozyste ; de François Rebsamen et Claude Bartolone à Éric Woerth !

Pour les deux premiers, respectivement ministre du Travail et président de l’Assemblée nationale à l’époque du quinquennat Hollande, le ralliement n’est pas encore totalement officiel. Mais pour Woerth, c’est fait : l’ancien ministre de Chirac et Sarkozy et actuel député LR a annoncé avant-hier qu’il allait se mettre en congé des Républ... Poursuivre la lecture

Suspense intenable ! François Hollande va-t-il bientôt nous annoncer sa candidature présidentielle ? Des propos habilement équivoques tenus récemment par l'ancien chef de l'État devant des lycéens relancent la machine à spéculation politico-médiatique : "pour l'instant", il n'est pas candidat. Mais comme "ça ne va pas bien" - sous-entendu, à gauche, vous l'aurez immédiatement compris - forcément, il s'interroge :

"Est-ce qu'une candidature de plus serait utile ? Je ne sais pas. Je ne le pense pas, d'ailleurs. J'ai les mêmes idées qu'av... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles