49-3 : le socialisme profané !

Le regard de René Le Honzec.

49_3 rené le honzec

En pleine période agitée qui voit des tombes profanées un peu partout, une dernière agression a glacé le sang de tous les Vrais Républicains : ils y sont allés non pas à coups de barre à mine ou de pioches, ces profanateurs, non, c’est au 49-3 qu’ils ont agressé la tombe du Socialisme (même Mitterrand n’a pas voulu y être enterré, ni Jaurès, c’est vous dire). Ainsi, renouant avec les pires heures de notre Histoire, quand les communistes traitaient de Gaulle de Hitler (authentique !) en une de L’Huma, quand Mitterrand, toujours lucide, dénonçait dans la Constitution de 1958 un « coup d’État permanent », Valls Manuel, Premier ministre, a obligé, par un putsch sanglant, ses propres troupes, pourtant dévouées jusqu’au sacrifice suprême, à plier et à battre en retraite en bon ordre, tels les grognards de l’Empereur, vers les toilettes de l’Assemblée pour y évacuer leurs humeurs et fluides corporels en rouspétant que ça ne se passera pas comme ça.

Seul un député PS a su prendre sur lui pour déclarer gravement à la presse subventionnée : « Le 49.3 est une brutalité, le 49.3 est un déni de démocratie, le 49.3 est une manière de freiner ou d’empêcher le débat ». Saluons ce brave.

Ce qui est hilarant, c’est qu’il s’agit du député Hollande, en 2006, contre De Villepin et son CPE. J’aime notre Président, il n’est jamais décevant, toujours la bonne petite blague. C’est que les socialistes, ça ne sait pas faire sérieux.