Le bon sens de Colette Capdevielle, députée socialiste

Dans le débat sur le travail le dimanche, Colette Capdevielle est sans doute l’une des seules personnalités de gauche à avoir réagi avec bon sens.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le bon sens de Colette Capdevielle, députée socialiste

Publié le 16 février 2015
- A +

Par Le Parisien Libéral.

Colette Captevielle credits Parti Socialiste (CC BY-NC-ND 2.0)
Colette Captevielle credits Parti Socialiste (CC BY-NC-ND 2.0)

 

Vous ne connaissiez pas la députée socialiste Colette Capdevielle ?

Sa notoriété mérite pourtant de s’étendre au delà des frontières de l’Adour ou de la Navarre, au vu de la réaction qu’elle a eu à l’Assemblée nationale face aux débats sur le travail le dimanche.

Lisez plutôt :

« Je suis un petit peu fatiguée que l’on vienne me dire aujourd’hui ce que doit être mon dimanche. D’un côté, hier, on me parle de spiritualité le dimanche ; d’un autre, on me dit, et je le lis dans des amendements : « Le dimanche devrait être destiné à la vie associative, culturelle, familiale, politique et sportive ». On va bientôt me dire et m’écrire dans des amendements ce que doit être mon lundi, mon mardi… Et qu’en est-il de mon mercredi après-midi ? Et de mon jeudi matin ? Que faut-il que je fasse ?  Eh bien, moi, voyez-vous, je suis pour une liberté totale. Je suis un petit peu fatiguée également que l’on vienne me dire, et je l’ai entendu hier dans ce débat très germanopratin, très parisien, qu’aller au marché – bio, bien sûr – le dimanche, c’est tout à fait convenable, qu’aller au restaurant et au musée, c’est très bien ; on va même nous proposer et nous dire que ce serait formidable d’ouvrir les bibliothèques. Par contre, ces provinciaux et ces ploucs de province, eux, ils vont dans les jardineries et les supermarchés, et ce ne serait pas bien. Franchement, je le dis, j’en ai assez, véritablement assez d’entendre cela. »


Travail du dimanche : le coup de gueule de… par LCP

On sent la personne qui commence à prendre conscience de l’imposture socialiste en ce qui concerne les libertés individuelles, et qui réalise que le dirigisme et le dogmatisme de certains sont à mille lieux de ce que vivent les Français au quotidien.

Colette Capdevielle mérite d’être encouragée et félicitée !


Sur le web

Voir les commentaires (23)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (23)
  • J’avais vu passer ça hier. Clairement, ça donne un peu d’espoir d’entendre ça à l’assemblée, au milieu de toutes les inepties qui en sortent habituellement. Merci.

    Un plouc de province 😉

  •  » le socialisme : c’est le vol , et le communisme, c’est le viol …  »

    ça on le savait déja, mais avec cette histoire de travail du dimanche, on va finir par penser que le socialisme, c’est la connerie …

    moi, je travaille tout les dimanche … rien que pour les faire chier !

  • Oui mais quand tu lis tout l’article d’Europe 1, elle a drolement changer son fusil d’épaule depuis 2012 ou elle déclarait :
    « Cette généralisation du travail dominical revient à banaliser ce jour et à faire passer la logique du commerce avant la dimension conviviale, familiale, sociale et spirituelle de l’existence. Alors que l’individualisme des comportements est de plus en plus prégnant, que l’atomisation de la société française s’accentue, une telle mesure porte gravement atteinte aux fondamentaux du « vivre ensemble » dont nous avons tous besoin. Elle [NDLR: Colette Capdevielle] lui demande s’il envisage de limiter les ouvertures dominicales des grandes surfaces commerciales (hors commerce alimentaire). »

    Bref on ne peut se plaindre de ce que l’on contribue a mettre en place depuis des années… il n’y a en France, que des députés socialistes, national-socialistes, ou communiste-socialiste… avec dans l’ordre PS ensuite UMP et FN, et les coco… Ils aiment que l’Etat dise quoi penser, comment le penser, et comment mettre en application cette pensée, c’était moins vrai il y a quelques années pour l’UMP, mais aujourd’hui, c’est la meme chose, l’UMP est devenu un parti moralisateur qui s’oppose a la liberté d’expression de manière partisane, et qui a toujours voter les lois sécuritaires et liberticides. Bref la socialo Colette est gentille de venir se plaindre aujourd’hui… pour ce qu’elle a contribuer a mettre en place hier… elle me fait penser à Ciotti qui avait voter la loi Hadopi il y a quelques années, qui était d’accord pour que la Hadopi force les FAi a donner les IP des telechargeurs, et au final etait d’accord pour que le wifi ouvert, demande des codes de connexions… et bien ce meme type, venait dire sur twitter il y a peu de temps « en Corée on peut se connecter au wifi sans code d’acces, c’est pas demain que cela arrivera en France »… a croire qu’il n’a jamais lu la loi qu’il a lui-meme voté et encouragé.

    Et bien la Colette, elle n’a que le début du commencement des résultats qui vont se produire d’années en années, de la moralisation, rien que de la moralisation et tout cela dirigé par maitre Etat.

  • Je me marre surtout d’entendre cette gauche de la gauche nous expliquer que le dimanche, c’est pour la famille, un concept portant typiquement « réactionnaire » à leurs yeux. Bientôt, pour défendre la fermeture des magasins le jour du seigneur, ils nous diront d’aller à la messe. 😀

    • Oui, cette gauche s’est bien attaquée à la famille, à la spiritualité… Certains vous rétorqueront qu’elle a raison sur le travail du dimanche, qu’il ne faut pas jeter le bébé avec l’eau du bain… En réalité, ce qui peut procurer plus de repos aux gens, c’est la libération de l’économie & ses effets sur l’emploi & le niveau de vie. Des salariés riches avec une pléthore d’emplois auront plus de choix concernant leur emploi du temps.

  • Quelle erreur d’être au PS. Malgré cela nous devons vous félicite pour votre perspicacité. Il vous importe que l’économie se réactive

  • Moi je travaille le dimanche et cela ne me gène pas. La loi dit : pas plus de 5 jours d’affilé, donc les travailleurs sont protégés. Les 2 Jours suivants, pour des RSA ou des étudiants….afin de complémenter leurs faibles revenus ou bourses, et il faut vérifier que le Dimanche les salaires soient bien le double du restant de la semaine, mais cela a l’air assez suivi.
    Liberté d’ouvrir ou de fermer, ainsi ceux qui travaillent dur toute la semaine et perdent leur reste du temps à attendre un train inter-banlieue, ou dans des bouchons. Peuvent sortir en famille et en sortant du musée, aller acheter des plantes en jardinerie et boire un coup.

    • « …et il faut vérifier que le Dimanche les salaires soient bien le double du restant de la semaine… »

      Dans tes rêves !
      Il y a quelques accords de branche mais ce n’est pas la majorité pour les 30% de gens qui travaillent le dimanche.

      Conservatisme + distribution d’avantages… rien ne change

      • +1000.

        Quand j’avais mon emploi où je devais bosser le dimanche, seul le 1er mai était payé double, avec le bonus si des heures étaient effectuées de nuit.

  • ça m’arrive de bosser le dimanche , en tant qu’auto entrepreneur , mais cet argent gagné l’état n’en vérra jamais la couleur ; il est pour ma pomme dans son intégralité ;

  • Flag sur l’incohérence socialiste et le bidonnage d’une idéologie liberticide.
    Etre socialistes c’est être un mouton
    Etre socialiste c’est vouloir faire croire aux plus faibles qu’on se bat pour eux, pour mieux les plumer et s’engraisser sur leur dos.
    Etre socialiste c’est partager la misère, tout en gardant les bons morceaux pour soi.

  • Chère Colette, auriez-vous compris que nos vies ne vous regardent pas, ni vous ni aucun politicien ?

    Si votre indignation n’est pas feinte ou de circonstance, alors félicitations ! Vous avez fait le premier pas en direction de l’interdiction du socialisme. Mais pour effectuer le suivant, sur ce chemin vertueux qui sauvera la Nation française de sa déchéance collectiviste, il ne suffit pas de clamer « ça suffit » ponctuellement. Il convient de faire en sorte que plus aucun incompétent prétentieux, au prétexte qu’il aurait été sélectionné par hasard dans une école de faux fonctionnaires ou élu par une clientèle corrompue minoritaire, ne puisse plus jamais venir nous dire comment organiser nos vies, le dimanche ou un autre jour, quel que soit le sujet.

    Ne vous arrêtez surtout pas en si bon chemin ! Ce qui est vrai pour le travail du dimanche l’est tout autant pour l’ensemble des autres collectivisations criminelles que votre parti, parmi les autres, cherche obstinément à nous imposer : fiscalité hystérique, dépenses irresponsables, dettes interdisant méthodiquement l’avenir, codes et normes ubuesques, éducation et médias dévoyés par une propagande mensongère systématique, spoliations éhontées d’argent et de temps…

    Vous ne manquerez pas de travail pour déboulonner les idoles du socialisme périmé et les précipiter sans remords dans la poubelle de l’histoire.

  • voila quelqu’un d’intelligent

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Dans ces colonnes, Frédéric Mas a développé comment Emmanuel Macron et Anne Hidalgo espèrent se refaire une santé politique avec les JO, alors que le coût stratosphérique de l’organisation et les retombées économiques sont loin d’être évidents. Nous allons voir que les conditions de sécurité des athlètes et du public ne sont également pas garanties. Il est à craindre que Paris 2024 soit au mieux un fiasco à l’image de l’organisation de la finale de la Ligue des Champions fin mai 2022. Mais l’État ayant... Poursuivre la lecture

Après la nomination de Laurent Nuñez à la tête de la préfecture de police de Paris en remplacement du charmant Didier Lallement, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin faisait de son mieux pour assurer le service après-vente avec le sourire dans un grand entretien accordé hier au Parisien. De son mieux et avec le sourire, car si l'on en croit le magazine L'Express, Nuñez n'est nullement son choix, mais celui imposé par Emmanuel Macron, soucieux d'avoir une bouche, des yeux et des oreilles d'une grande fidélité macroniste dans la capitale.... Poursuivre la lecture

Par Elina Lemaire.

Remous provoqués par la scission de la Nouvelle union populaire écologique et sociale (Nupes) en quatre groupes politiques, interrogations autour de l’attribution aux groupes d’opposition de certains postes-clés à l’Assemblée nationale (vice-présidences, questures, présidence de la – très stratégique – commission des finances), réception des présidents des groupes par le président de la République au lendemain des élections, puis par la Première ministre à quelques jours de son discours de politique générale… La situ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles