Les questions au gouvernement que vous n’entendrez pas cet après-midi

Les #QAG qu’on ne risque pas d’entendre cet après-midi à l’@AssembleeNat !

Par Le Parisien Libéral.

assemblée nationale credits parti socialiste (licence creative commons)
Assemblée nationale – credits parti socialiste (licence creative commons)

 

Après la mobilisation générale contre le FN, qui aura permis l’élection d’un nouveau député socialiste de gauche, les affaires courantes peuvent reprendre. Enfin… courantes…

Ça dépend si on considère comme étant des affaires courantes la gestion d’un pays qui compte 5,5 millions de chômeurs et 2000 milliards d’euros de dette ! Alors, puisqu’il y a un nouveau député, suggérons-lui, dans le cadre de sa mission de contrôle de l’activité du gouvernement, notamment par le biais de son droit aux questions au gouvernement (QAG) de poser les questions suivantes à l’exécutif. Évidemment, les 576 autres députés ont aussi le droit (pour ne pas dire le devoir !) de s’interroger…

Question au Premier ministreManuel Valls
Le peuple a tendance à l’oublier, mais les ministres, y compris vous, Monsieur le Premier ministre, ont signé une charte de déontologie. Cette charte dit notamment « ils remplissent et signent une déclaration d’intérêts lors de leur entrée en fonctions, déclaration qui est rendue publique ». M. Valls, pouvez-vous justifier l’information selon laquelle « vous cumuleriez les fonctions de premier ministre et de commerçant inscrit au registre du commerce et des sociétés » ? Et puisque nous abordons le sujet de vos liens avec la justice, pourriez-vous nous dire ce qu’il en est des accusations de Médiapart, à savoir un potentiel conflit d’intérêt à Évry ?

Question au ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius
Selon votre collègue Le Drian, des bombardiers russes se sont récemment aventurés au large de la Normandie. Suite à cela, les britanniques ont convoqué l’ambassadeur de Russie au Royaume-Uni pour lui demander des explications, sachant que le trafic aérien civil a été perturbé. Nous ne doutons pas du fait, Monsieur le ministre, que vous alliez vous aussi convoquer l’ambassadeur russe en France. En effet, voila l’occasion de faire travailler, au service de la sécurité des Français, le deuxième réseau diplomatique du monde. Quelles sont vos conclusions suite à cet entretien qui n’a pas manqué de survenir ?

QAG Valls rené le honzecQuestion au ministre de la Fonction publique, Marylise Lebranchu
Quand il s’agit d’analyser l’efficacité des services publics, les Français ne peuvent se poser qu’une seule question : mais où sont donc nos 5,5 millions de fonctionnaires français ? Pour un pays dont 25% de la main d’œuvre salariée appartient à la fonction publique nationale ou locale, c’est à se demander comment une situation de sous-effectifs est possible. Madame le ministre, alors que l’on parle beaucoup de la réforme des professions réglementées, pouvez-vous nous dire en quoi l’État effectue lui aussi sa réforme et réorganise la fonction publique dans le sens d’une plus grande flexibilité ?

Question au ministre de l’Écologie, Ségolène Royal
Si on en croit ce que raconte le président Hollande, l’État souhaiterait « un « règlement global et définitif », dans les « prochains jours », du contentieux avec les sociétés d’autoroutes. Mais de quel contentieux parlez-vous ? N’y a t-il pas, non pas un contentieux, mais la volonté unilatérale de l’État de revenir sur des modalités de fixation de prix définies par contrat ? Pouvez-vous nous confirmer, Madame le ministre, que toute cette gesticulation n’est que de la politique politicienne, proche du populisme que vous dites combattre ? On peut en prendre pour preuve le fait que l’État, lui, augmente ses tarifs sur les sociétés d’autoroutes et de tunnels qu’il contrôle encore ?

Question au ministre de l’Éducation nationale, Najat Vallaud-Belkacem
Pourriez-vous confirmer, Madame le ministre, le montant de la prime offerte aux recteurs d’académie ? Ces primes sont-elles la raison pour laquelle vous cherchez maintenant à faire appel au bénévolat ?

Question au Garde des sceaux, Christiane Taubira
Dans notre pays, dont le classement en matière de liberté d’expression n’est pas à la hauteur des idéaux qu’il prétend défendre partout dans le monde, un média a été condamné pour avoir mis en couverture une Marianne voilée. Madame le ministre, dans le respect de l’indépendance de la justice, pouvez-vous exprimer votre inquiétude face à cet évident cas de deux-poids-deux-mesures, annonciateur, si nous n’y prenons garde, d’une potentielle guerre civile si les choses ne changent pas rapidement ? Ne sommes-nous tous pas « Tous Charlie » ?

Question au ministre des Finances Michel Sapin
Monsieur le ministre, vous avez déclaré « Il faut respecter le vote grec et les règles européennes ». De quel droit vous permettez-vous de dire ce qu’il convient de faire, tant aux Grecs qu’à Bruxelles, alors que la France ne respecte pas ces mêmes règles budgétaires européennes ?

Question au secrétaire d’État aux Affaires Européennes Harlem Désir
Votre poste sera toujours une source d’étonnement, étant donné qu’en théorie, toutes les matières ministérielles relèvent de l’Europe. N’avez-vous pas l’impression d’être un inutile doublon ? Nonobstant ce point, auriez-vous l’amabilité, Monsieur le secrétaire d’État, de bien vouloir rappeler à Alexis Tsipras la teneur du projet européen, à savoir la réconciliation post deuxième guerre mondiale ? Comme le note l’eurodéputée centriste Sylvie Goulard, réclamer des indemnités mettrait en péril l’ordre de paix mis en place après la seconde guerre mondiale.

Question au ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian
Monsieur le ministre, l’opération Vigipirate coûte un million d’euros par jour. Au vu de l’attaque au couteau de trois militaires à Nice, au vu des tirs de kalachnikov à Marseille, peut-on considérer que la mission est un échec ?

Question au ministre de l’emploi, François Rebsamen
Monsieur le ministre, un commentaire ?

Question au secrétaire d’État au budget, Christian Eckert
Monsieur le secrétaire d’État, les contribuables seront ravis de constater qu’il y a encore assez d’argent à Bercy pour que la France se permette d’acheter un ensemble de 14.000 manuscrits de Turgot pour 8,5 millions d’euros. Mais la question que chacun ne manquera pas de se poser est, évidemment : avez-vous lu Turgot, et ne trouvez-vous pas dans ses analyses un certain écho à l’actualité ?

Question au ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve
Profanation d’une église à Montluel (01), tronçonnage d’une croix à Saint Augustin des Bois (49), la minorité chrétienne de France est attaquée. Allez-vous, Monsieur le ministre, réagir et vous indigner, ou bien la christianophobie sera-t-elle définitivement la seule attaque contre une religion qui ne fera l’objet d’aucune sanction  ?

Mais vous verrez ! Plutôt que de s’interroger sur les performances du gouvernement en matière de conduite des affaires de la France, le parlement s’acharnera à jouer le sketch suivant : incantations envers « l’esprit du 11 janvier » à gauche (assorties de velléités de « lutte » « contre le FN » !) et opposition de forme à droite, incapable d’assumer des positions radicalement opposées à celles du PS ou de dénoncer la collaboration entre la gauche et l’extrême gauche. Dommage. Les députés ont pourtant le droit (et le devoir) de mettre le gouvernement en face de ses échecs.