Ivre, le gouvernement fait des sites web rigolos

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
méchant djihadiste

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Ivre, le gouvernement fait des sites web rigolos

Publié le 29 janvier 2015
- A +

Décidément, notre gouvernement, c’est un peu l’ours Baloo de la jungle politique française : il lui en faut peu pour être heureux. Et ce « peu » se traduit, surtout lorsque les moyens manquent cruellement, par de grands moulinets oratoires, des petits cris, et, inévitablement dans ce monde connecté du oueb deux zéro, par l’un ou l’autre sites internets qui marqueront les esprits par leur totale inutilité rigolote.

balooAvant d’aller plus avant, je tiens d’emblée à préciser que l’observation de cette nullité crasse du gouvernement sur les réseaux sociaux n’est pas, très loin s’en faut, réservée à la gauche. La précédente majorité avait amplement démontré une nullité tout aussi exécrable dans le même domaine : il suffira de se remémorer les magnifiques pages en vélin surfin à base d’octets recyclés pour France.fr, qui avaient donné quelques articles croustillants ici même ainsi qu’un clip en noir et blanc du plus lol effet.

La droite avait donc largement entamé le capital-crédibilité des institutions républicaines dans tout ce qui touche aux nouvelles technologies, qui ne sont plus si nouvelles, trente ou quarante ans après leur massification, mais qui semblent rester désespérément hors de portée de nos politiciens.

On pouvait espérer mieux d’une gauche progressiste et pleine de djeunzs qui en veulent. Las. Je passerai pudiquement sur l’épisode Désir d’Avenir que les plus jeunes d’entre nous ne connaissent peut-être pas et qui avait largement prouvé qu’on peut prétendre exercer la plus haute distinction du pays tout en faisant preuve d’un attachement quasi-malsain pour le passé et une méconnaissance totale des technologies modernes.

quand on est fier, on barbouilleLorsqu’enfin, cette gauche de progrès — qui sait tweeter et liker du partage facebook comme pas deux — est parvenue au pouvoir, elle a à son tour montré qu’elle ne valait pas mieux que la droite en matière d’interweb, de sites didactiques et de chatons mignons. Et cette année a commencé sur les chapeaux de modem 56K avec des vœux du gouvernement croustillants de niaiserie (que j’évoque ici par exemple).

Il aurait été dommage de s’arrêter là. Le #Fail n’aurait pas été épique et nos dirigeants, quand ils se gamellent, recherchent toujours à obtenir le plus de dégâts possibles, avec une gourmandise incompréhensible mais absolument indéniable. Si l’affaire doit se terminer piteusement, autant y aller à fond et réclamer du collatéral éclaboussé, de la honte, des hashtags infâmants, des trending-topics qui écorchent. Peut-être est-ce pour cela que la communication élyséenne contient régulièrement des fautes d’orthographe ?

epic fail

En tout cas, côté Matignon, on se donne un sacré putain de mal pour passer pour des boulets, notamment lorsqu’il s’agit de bien vendre l’action gouvernementale (qui veut du Kit Repas de Famille ?), et jusqu’à présent, l’objectif est très bien atteint. Trop peut-être puisque dans l’enthousiasme, on apprend qu’en quelques jours, le gouvernement a décidé de lancer deux opérations d’importance.

L’une est consacrée à tordre le cou à quelques mythes sur l’attractivité française, et ne mérite malheureusement pas plus qu’un aller-retour désolé sur l’infographie minimaliste proposée. Au passage, on notera que http://gouvernement.fr n’est pas du tout le même selon qu’on choisit l’anglais ou le français. Manifestement, nos amis anglophones seront donc cajolés avec des explications sur les vilains mythes de la France réelle (vue depuis Matignon, en tout cas), alors que les francophones seront immédiatement plongés dans l’autre France réelle (vue depuis la place Beauvau, apparemment).

Et cette autre opération contraste violemment avec les fadaises sucrées auxquelles il nous avait habitué. Cette fois-ci, avec Stop-Djihadisme, c’est une déclinaison de « Toi Aussi, Stigmatise Un Djihadiste » qui nous est proposée avec force icônes et moult vignettes, le tout agrémenté de textes colorés écrits en gros et d’une vidéo qui a déjà encombré une partie considérable de la bande-passante de leurs serveurs.

Et là, une question lancinante revient dans la tête de l’internaute égaré qui découvre le contenu âprement mis en ligne par les fiers tâcherons des intertubes de Matignon : à qui s’adresse donc ce site ? Selon la presse, toujours bien rencardée dès qu’il s’agit de faire la retape de la main qui la nourrit, ce site s’adresse à des personnes en voie de radicalisation et offre des conseils à leurs proches.

Eh oui, mes petits amis, parce que lorsqu’un djihadiste en herbe s’apprête à se lancer dans le terrorisme ou à plier bagage pour la Syrie ou l’Afghanistan, il commence par tapoter gouvernement.fr dans la barre d’URL de son navigateur personnel. Et là, paf, c’est la surprise : il tombe quasiment nez à nez, ou disons nez-à-site avec une vidéo du site franco-français Daymolition sur le terrible sujet du djihadisme.

surprise

Notez au passage que l’orthographe djihadisme a été préférée à jihadisme ou même giadisme, mais immédiatement affublée d’un # pour, d’une part, faire tendance / web-2.0 / réseau social / swag et d’autre part aiguiller les futurs tweets dans la bonne direction optimisée SEO. Et pour que le message passe bien, outre des mots simples, un numéro de téléphone facile à retenir (et, bien sûr, payé par le contribuable gratuit), et un formatage du site façon plaquette de présentation de lingettes nettoyantes pour machine à café, les concepteurs sont allés jusqu’à inclure une sympathique série de pictogrammes simples à comprendre qui ne dépareilleraient pas la porte d’une toilette publique.

Quelque part, c’est touchant : Gouvernemaman se fait du souci pour ses pious-pious et futurs contribuables auxquels elle explique donc, en détachant bien les mots pour éviter qu’ils s’embrouillent la tête, les signes avant-coureur d’une radicalisation pathologique.

méchant-giadiste

Quand on voit ça, on ne peut que s’écrier : Malheureux ! Arrêtez ! Ne dévoilez donc pas tous les subtils indices qui permettent de repérer le déviant du Français normal qui mange du pain et écoute du Zazie. Si vous continuez, il apparaît évident que pour mieux se fondre dans la foule des Français normaux, le djihadiste, surfant sans vergogne sur les sites gouvernementaux, va dorénavant faire exactement le contraire : il va redoubler d’effort pour ne pas se laisser pousser la barbe, manger des croissants au beurre et écouter du Christophe Maé (et sa radicalisation n’en sera alors que plus compréhensible).

C’est là qu’on commence à percevoir une réponse à la fameuse question lancinante : à bien y réfléchir, ce site a la forme d’un site qui ne s’adresserait pas aux bonnes personnes, il a l’odeur d’un site qui louperait sa cible et la couleur d’un site qui taperait à côté. D’autant que, sur les cas connus, la radicalisation des terroristes n’a pas eu lieu sur le web. Zut alors.

cat jump failÇa sent encore un bel #EpicFail, ça, mes amis.

Bien évidemment, on comprendra que ce site n’est pas destiné aux cibles en question, mais exclusivement à justifier l’existence du service qui l’a pondu, et à communiquer sur les « actions » que le gouvernement entreprend pour lutter contre la terrible menace.

Maintenant, le constat de l’absurde nullité gouvernementale dans le domaine des intertubes impose de se poser la question : et si c’était un symptôme d’un mal plus étendu ? Et si ce que bricole notre gouvernement est si pathétiquement nul sur internet, pourquoi subitement en serait-il autrement dans les autres domaines ?

Les efforts déployés par le gouvernement sont visiblement bien plus mauvais sur ce support spécifique parce que les usages, les codes et les modes opératoires sont mal maîtrisés par l’institution gouvernementale, résolument branchée dans les années 70 ou 80 (au mieux). Mais en réalité, ce qu’il fait ailleurs est exactement du même tonneau. La seule différence est que les communicants et les politiciens se sont bien mieux adaptés au type de communication vertical, du haut vers le bas, que leur offraient la télé ou la radio, qu’au mode horizontal et multipolaire d’internet, qui ne les loupe pas. Autrement dit, le gouvernement est plus habile à camoufler la nullité de ses agitations lorsqu’il s’exprime au travers de canaux qu’il maîtrise.

Mais sur internet, sa nullité se voit. Terriblement. #LOL.
—-
Sur le web

Voir les commentaires (35)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (35)
  • Ça tombe bien car l’Etat pollue ma boîte mail avec des messages rigolo:

    Genre:
    26 juin 2014, je vous rappelle les nouvelles dispositions quant à la liste des affichages qui sont obligatoires pour toutes les entreprises à partir de 1 salarié.

    Les affichages obligatoires à mettre en place sont les suivants :

    – Egalité de rémunération entre les hommes et les femmes
    – Inspection du travail
    – Médecine du travail
    – Accords et convention collective applicable
    – Consignes de sécurité
    – Lutte contre le tabagisme
    – Règlement intérieur
    – Ordre des départs en congé
    – Horaires collectifs de travail
    – Repos hebdomadaire
    – Modalités d’accès au Document unique d’évaluations des risques professionnels

    Obligation de diffusion concernant la législation du droit du travail pour :
    – Prévention harcèlement moral et sexuel
    – Lutte contre les discriminations

    • Harcèlement oral, ou sexuel. Cela peut être les deux ?!

    • Aucune interdiction pour MST déguisée en cochon avec un plug vert !
      Youpi !

      • e-moi a encore change de pseudo?

        • Oui !

          Mais je garde mon mail et mon logo.

          Car finalement je ne suis personne. Peut être que parfois je peux soulager (ou détendre) les gens avec mes theories fumeuses. Je dois également énervé les rigoureux de la pensé cartésienne.

          Mais une chose est sur:
          Je suis pour un monde libre, d’amour et de paix.

          Je ne vois aucune solution sans le liberalisme.

          Donc je me bats pour ce que je crois etre bon pour moi et le monde.
          (Certe mes mots sont faibles face à l’ennemi, mais qui sait, mes graines pousseront peut être un jour dans des esprits assoiffés de liberté et de folie)

          Soyons fou, soyons libre, pour ne pas mourir sans avoir vécu.

  • Excellent billet, ils sont à 10 000 bornes de la réalité c’est complètement fou ! Ferme (mais pas trop).

    Le site est giga NUL. Ils font du terrorisme un combat comme celui de la sécurité routière ou de l’alimentation, à coup de prévention gluante dans les écoles et de vidéos « chocs » aux heures de grande écoute. Et une enième fois, ça ne marchera pas. Ils veulent prouver leur engagement en gigotant comme des pokémons. Subtil mélange d’autorité et de politiquement correct, de répression et de fun, de pédagogie et de bisous.

    Et cela devient insupportable quand on réalise qu’on le paye !
    Nous prendraient-ils pour des cons ?

    • « Nous prendraient-ils pour des cons ? »

      Non, ils n’oseraient jamais…

      • C’est nous qui les avons mis là. Donc la réponse est « oui ».

        • J’irai même plus loin en disant que toute cette communication molle de « valeurs », de « prévention », est un symptôme criant de manque de courage.

          On se cache derrière les textes et les lois croyant qu’elles sont l’arme ultime contre les vilains. L’Etat serait intrinsèquement bon pour l’humanité (qui elle est malade, vile, cupide, décérébrée et injuste). A l’image des travailleurs plaintifs qui rejoignent la fonction publique pour se protéger du monde réel, froid et hostile. Croyez-moi, j’y travaille dans la fonction publique (et je vais bientôt la quitter d’ailleurs ouaiiis !) Ce sont des gens qui n’ont jamais réglé leurs problèmes seuls et ont toujours dilué leurs responsabilités dans un groupe. A contrario ils pointent facilement celui qui fait un écart. Sans parler de l’hypocrisie et de la convoitise… Mais bref.

          Finalement, les socialistes, les humano-gauchistes, les toutétatistes et citoyendumondistes, même ceux qui braillent le plus fort, ne sont en vérité que des sans-couilles. Je les imagine aisément en petits chefs sans succès sous les préaux, ou en fayots qui balancent les fauteurs de troubles aux enseignants… Aujourd’hui, ils vous postillonnent de leur morale sucrée en guise de revanche du Bien contre les injustices (ressenties) et les frustrations passées.

          Ce ne sont que de pleutres grenouilles hissées sur une haute pile de normes, afin de dominer le plancher à bœufs.

          • Vous avez parfaitement raison: le collectiviste est foncièrement un être médiocre, mais qui pense cependant avoir une haute valeur, et son ressentiment, perçu inconsciemment, se tourne toujours vers ceux dont la valeur est bien supérieure à la sienne, en les dénigrant autant qu’il le peut, tout en les enviant.
            Prenez leur maitre à tous actuel, le sinistre du Palais: il aurait aimé être riche mais n’a jamais rien fait pour le devenir, car trop médiocre et paresseux (il l’avoue lui-même dans des vidéos qui circulent encore sur le Net). Donc il déteste les riches qui sont hors de son atteinte et utilise les combines de la pire espèce pour tenter de vivre comme eux, sous les ors de la République, par exemple.
            Le collectiviste s’arrange toujours pour faire faire aux autres ce qu’il ne parvient pas à réaliser lui-même. D’où sa propension à l’enseignement: il pense avoir les capacités d’apprendre aux autres ce qu’il ignore lui-même. Il suffit de compter, depuis le début de ce lamentable quinquennat, le nombre de membres de l’E. N. qui se succèdent aux « commandes » pour s’en convaincre.
            En contemplant les bilans de nos gouvernants quant à leur réussite dans le domaine du patrimoine, on comprend vite que nous avons les plus mauvais entrepreneurs pour nous « guider » et que leur « fortune » est intégralement amassée en spoliant le succès des autres… par la taxation!

        • synge: « C’est nous qui les avons mis là. Donc la réponse est « oui ». »

          Oui bon ! Ils nous proposent Bozo ou Kikoo et nous disent d’appuyer sur un des deux boutons.

    •  » Ils font du terrorisme un combat comme celui de la sécurité routière ou de l’alimentation »
      Plus précisément, c’est exactement comme un site contre la drogue. Devenir djihadiste, c’est comme sombrer dans l’héroïne…

    • « Nous prendraient-ils pour des cons ? »
      Plutôt pour des trous du cul, mais pour ce que ça change…

  • « Nous prendraient-ils pour des cons »?

    Reste à prouver qu’ils ne le sont pas eux-mêmes…

  • Merci de ne pas vous radicaliser le week-end les amis : le 0 800 00 56 96 du lundi au vendredi de 9h00 à 17h00

    http://www.stop-djihadisme.gouv.fr/besoin-d-aide.html

    Quand je pense au temps que je mets pour avoir quelqu’un dans un centre des impôts, j’ai bien envi de les appeler demain à 16h55 pour déranger le fonctionnaire (l’intérimaire) de faction : « excusez moi de vous déranger pendant la sieste, mon collègue Momo a une perdre de 5 jours, pensez vous que je dois m’inquiéter ? »

  • La gauche est championne du Tweet et Facebook, ils savent qu’on peut acheter 10 000 « Like » pour 75Euros et ainsi s’attirer une audience de plus en plus grande sur les réseaux sociaux. Délaissés par notre droite mais aussi bien maitrisée par le FN. 750Euros 100 000likes.. C’est top ! Les Jeunes me comprendront. Ceux qui ont laissé passer la révolution Facebook et Tweet ne pourront jamais comprendre la valeur d’un »Like » pour les jeunes générations. Comme certains qui n’avaient pas su passer du telex au Fax !!!

    • « Les efforts déployés par le gouvernement sont visiblement bien plus mauvais sur ce support spécifique parce que les usages, les codes et les modes opératoires sont mal maîtrisés par l’institution gouvernementale, résolument branchée dans les années 70 ou 80 (au mieux). »

      On a un peu vite oublié Chirac et son « mulot ». Les politiques ont facilement une génération de retard dans tout ce qui touche à Internet, l’informatique ou la modernité en général. Ils se considèrent comme des décideurs et au dessus de tout ça. Du coup ils sont perpétuellement à côté de la plaque et encore plus avec l’accélération des évolutions du monde. Comment ne pas voir dans cet état de fait l’une des causes de la crise : l’incapacité des politiques à répondre aux vrais problèmes parce qu’ils ne sont plus simplement en retard d’une guerre mais que leur retard se creuse inexorablement.

      Dans le même ordre d’idée, jamais je n’ai vu de réflexion sur l’information et les media, non pas pour en constater les dysfonctionnements mais pour réfléchir à la nécessité de leur adaptation à un monde de plus en plus complexe et en évolution de plus en plus rapide. Les « chiens écrasés » et la propagande d’état ne sont pourtant plus de mise : l’information locale devient encore plus insignifiante dans un monde global, et le « prêt à penser » est entré en concurrence avec d’autres « prêt à penser ». En revanche, alors qu’on devrait apprendre à tous à maîtriser et analyser une information toujours plus riche et plus contradictoire, on s’attache à enfoncer le citoyen dans la non-réflexion à grand effort de bourrage de crânes climatique, économique ou sociétal. Bravo à nos pseudo-élites pseudo-intellectuelles.

  • contrairement a vous h16 je pense que le gouvernement a raison.
    Il sait qu’il s’adresse a une population largement décérébrée , en manque de repères , et dont l’appétit pour comprendre les sujets « sérieux » manque totalement.
    Donc il adapte sa communication a leur niveau intellectuel.
    Et ça marche –> +21% dans la popularité de Flamby.

    P.S. comme vous dites: ce pays est foutu. !

  • jesuisunhommelibre
    29 janvier 2015 at 18 h 40 min

    Du grand H16 ! Bravo

  • Ce qui est rigolo, c’est quand on met en regard le clip anti-djihad avec le dernier clip de recrutement de la marine nationale : http://www.etremarin.fr/?gclid=Cj0KEQiA0aemBRC8p87zv_mc5qYBEiQAiEEMQXSeZe7gqIVK3f_hLLxQzlloDhOMH1Gdi5PQ1DL6DTMaAnDN8P8HAQ

    « Vérité en deçà des Pyrénées, erreur au delà… » comme disait déjà Blaise Pascal.

    Petite remarque au passage : plutôt que des clips, des cours de civisme, de citoyenneté, de laïcisme ou que sais-je pour lutter contre les extrémismes, une bonne étude des classiques – à commencer par les fables de La Fontaine, qui contiennent tout, plus une ou deux pièces de Corneille, Racine et Molière – et le tour est joué : non seulement les élèves sauront ce qu’écrire français veut dire, mais en plus ils auront appris le libre arbitre, les conflits entre la raison, le devoir et l’amour, la distanciation et la vanité de toute chose humaine.

    • Libertango: « mais en plus ils auront appris le libre arbitre, les conflits entre la raison, le devoir et l’amour, la distanciation et la vanité de toute chose humaine. »

      Rien que la courbe de Laffer est impossible à faire comprendre a un fils de socialiste, le regard est vide, l’œil have, le filet de bave coule et quand tu as fini, il recommence à chanter l’internationale.

      À ces âges, on est con et on répète ce que papa ou maman raconte, alors si ces derniers ne sont pas déjà dotés dans les domaines que tu cites, c’est peine perdue. Il ne reste plus qu’a compter sur une acquisition plus tardive du savoir…

  • bah ça ne sert qu’à de la com, on en parle à la tv…et donc le gouvernement fait un truc contre le djihadisme..navrant. et couteux…

  • Contrepoint ou la critique constante de l’État et du vivre ensemble pour faire plaisir à quelques réacs anticommunistes primaires.

    • Pourquoi la Gôche aurait elle le monopole de ce sport ?

      Voyez vous, je vais vous expliquer un truc sur la Gôche. La gôche à une époque pas si éloignée que ça, n’avait pas de succès. Elle n’attirait pas les gens, du tout, du tout.

      Elle a pensé avec son petit cerveau de parasite qu’il fallait alors piquer des notions dans la droite afin d’attirer les cons comme vous.

      Les notions de liberté, de libéralisme, de droits de l’homme, même de capitalisme !
      Le tout a été greffé sur l’idéologie nauséabonde que vous adoré. = Socialisme….

      Le petit peuple pense que c’est bon pour lui, en réalité, il ne sait pas que ce qu’il aime, c’est précisément les valeurs piqués à la droite.

      Liberté, droit de propriété. Droit de devenir riche grâce au travail et à l’effort. Droit à la dignité humaine.
      Votre gôche détruit cela chaque jour un peu plus.

      Alors, voyez vous, sans devenir vulgaire, prenez votre commentaire et carré le vous bien comme il faut.
      (Pour parler comme un réac de gôche)

    • NéoCon « Contrepoint ou la critique constante de l’État »

      L’état français va emprunter 188 milliards en 2015 soit 45% du budget et ceci avec un record mondial d’imposition, t’as raison, tout baigne. :mrgreen:
      http://www.lepoint.fr/economie/la-france-va-devoir-emprunter-188-milliards-d-euros-sur-les-marches-02-10-2014-1868686_28.php

      NéoCon « ou la critique constante [..] du » joyeux vivre ensemble participatif et citoyen conscientisé

      En vrai, les pays les plus libéraux et démocratique pètent la santé tandis que tes utopies merdiques enrobées de jolis adjectifs se pètent touts la gueule et plongent les gens dans la misère dans le meilleur des cas.

      Le socialiste et la réalité ça fait deux:

      Suisse – Classement liberté économique: 4eme – Dette 40% – Chomage: 3.5%
      Danemark – Classement liberté économique: 10eme – Dette: 46% – Chomage: 6.7%
      Allemagne – Classement liberté économique: 18eme – Dette 75% – Chomage: 4.9%
      Finlande – Classement liberté économique: 19eme – Dette 38% – Chomage: 8.7%
      Suède – Classement liberté économique: 20eme – Dette 37% – Chomage: 8.0%
      Norvège – Classement liberté économique: 32eme – Dette: 33% – Chomage: 3.4%



      Rwanda -Classement liberté économique: 65eme
      Ghana -Classement liberté économique: 66eme
      Kazakhstan – -Classement liberté économique: 67eme


      France – Classement liberté économique: 70eme – Dette 90% – Chomage: 10.1%
      Italie – Classement liberté économique: 86eme – Dette 110% – Chomage: 12.3%
      Grèce – Classement liberté économique: 119eme – Dette 170% – Chomage: 26.4%

      La france n’est quasi plus une démocratie:
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Indice_de_d%C3%A9mocratie
      Elle n’est pas libre:
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Indice_de_libert%C3%A9_%C3%A9conomique
      Sa presse « charlie » non plus:
      http://rsf.org/index2014/fr-index2014.php

    • ben c’est facile de critiquer la critique de l’anticommunisme primaire, mais penchez vous au moins un peu sur le bilan des tentatives communistes historiques , sans parler des mystères de l’économie planifiée..

      encore un truc qui sert à rien !!!
      et dommage qu’en 33 il n’y ait pas eu un site pour démontrer que le nazisme c’est pas bien…

      là en ce moment à propos de tentative collectiviste à l’échelle locale , nous avons en campagne les maisons de santé…à l’instar de plateformes pour les cigognes…ça va attirer des médecins de passages qui vont y faire leur nid…. et des élus de s’amuser à foutre quelques millions d’euros (empruntés avec des super taux avec un super plan sur sue franc suisse une affaire! ) dans un bicoque et en plus à s’autopromouvoir recruteur de médecin grec ou espagnol…

  • la gauche est tellement nocive que fillon n’a pas hésité à traiter hollande de salopard ; c’est la 1er fois que j’entend un politique insulté un président dans  » l’exercice de ses fonctions  » ; fillon à ses raisons mais je ne peux m’enpécher de penser comme lui , car hollande , sous ses airs de bonhommie , à bien enflé son monde ; ses nombreux mensonges pour se faire élire n’ont d’égale que sa sournoiserie pour continuer à enfumer les français ;le ps a été privé du pouvoir de longues années , ils feront tout et n’importe quoi pour garder le pouvoir en 2017 et c’est ce n’importe quoi qui m’inquiète ;

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
0
Sauvegarder cet article

Par Albin Wagener. Un article de The Conversation.

Considéré avant tout comme un emblème très actuel de la (contre-) culture web, les mèmes pullulent désormais sur les boards (ces plates-formes collaboratives alternatives comme 4chan, Reddit ou 9gag) ou les réseaux sociaux – et ont même permis l’émergence de groupes de chineurs de mèmes (ou neurchi), dédiés au rassemblement de consommateurs et de producteurs de mèmes, attirant ainsi à nouveau une population plus jeune sur Facebook. Mais les mèmes ne sont pas que de simples objets humor... Poursuivre la lecture

1
Sauvegarder cet article

Une large partie des intellectuels, chercheurs et membres de l’administration d’État ont érigé le vaccin comme remède universel à la crise sanitaire du Covid-19.

Aujourd’hui, le constat est clair, le vaccin n’est en rien un remède consensuel dans son efficacité face à cette crise inédite, voire a aggravé le contexte sanitaire, politique et économique et fragilisé la cohésion de nos sociétés.

Ainsi, par la force des incitations plus ou moins coercitives des pouvoirs publics une large partie de la population s’est fait vacciner.Poursuivre la lecture

Nouvelle année est souvent synonyme de nouvelles résolutions. Comme la perte de poids semble toujours aussi populaire, je vous invite à l’appliquer plus largement et ainsi diminuer votre consommation… d'État.

Oh, je ne propose pas une utopie à la Galt’s Gulch. Néanmoins, voyez comment de nombreuses vies peuvent s’améliorer à mesure que le périmètre d’action de l’État diminue.

Éducation

En effet, au début de la troisième année du « deux semaines pour aplanir la courbe », beaucoup d'enfants ont pris un sérieux retard dans leur app... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles