Immobilier et défiscalisation : la loi Pinel Outre-mer

Comment fonctionne un des rares investissements défiscalisant existant encore…

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Sylvia Pinel (Crédits : Herve Kabla, licence CC-BY-NC 2.0), via Flickr.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Immobilier et défiscalisation : la loi Pinel Outre-mer

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 28 janvier 2015
- A +

Par Thibault Doidy de Kerguelen.

Sylvia Pinel (Crédits Herve Kabla, licence Creative Commons)

Les gouvernements Sarkozy et Hollande, principalement sous la houlette de Cécile Duflot, ont petit à petit laminé les dispositifs défiscalisants qui maintenaient les marchés de la construction immobilière et du logement intermédiaire. Parmi les rares dispositifs qui subsistent, le « Pinel Outre-mer » est le plus intéressant. Regardons ensemble comment il fonctionne :

Où peut-on investir en Pinel Outre-Mer ?

Le dispositif d’investissement locatif Pinel Outre-Mer peut être employé dans les départements et territoires suivants :

  • Guadeloupe
  • Guyane
  • Martinique
  • Réunion
  • Mayotte
  • Saint-Barthélemy
  • Saint Martin
  • Saint-Pierre et Miquelon
  • Nouvelle-Calédonie
  • Polynésie française
  • Îles de Wallis et Futuna

Principe de fonctionnement du Pinel Outre-Mer

loi Pinel rené le honzec

Le Pinel Outre-Mer donne droit à une réduction d’impôt sur le revenu calculée sur 100% du montant de l’acquisition dans la limite de 300.000 euros par contribuable et pour une même année d’imposition. Cette déduction se fait en fonction de la durée de mise en location du bien par le propriétaire bailleur. Elle est de :

  • 23% pour les investisseurs qui s’engagent à louer le bien neuf sur 6 ans.
  • 29% pour les investisseurs qui s’engagent à louer le bien neuf sur 9 ans.

Le plafonnement des niches fiscales est également plus élevé en Outre-mer (18 000 euros contre 10 000 euros en métropole).

En Pinel, outre-mer ou métropolitain, il est possible de louer le bien à un ascendant ou descendant tout en profitant des avantages fiscaux.

Quelles sont les conditions de mise en location du bien acheté en Pinel Outre-mer ?

L’objectif du Pinel Outre-mer est de favoriser l’accès à la location aux particuliers ayant des revenus intermédiaires. Les montants maximum sont définis en fonction du nombre de personnes vivant dans le logement, ainsi que de l’emplacement du bien en question comme on peut le voir dans le tableau ci-dessous :

tdk
Sur le web

Voir les commentaires (8)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (8)
  • Monsieur Doidy de Kerguelen devrait faire un tour du côté de la Girardin C qui est autrement plus sécurisée (agrément ministériel) et rentable (15% net en à peine 12 mois) avant d’affirmer que le Pinel Outre-mer est le plus intéressant…

  • oui avec les risques qui vont avec ….pour ma part je préfère rester classique. La loi Pinel pourquoi pas, mais en métropole, au moins là on est pas à 2000km pour investir. Certes le gain de réduction d’impôt est un peu moins sympa avec la loi Pinel ( http://loipinel-gouv.org/ ) classique mais s’il y a un problème je suis à côté.

  • Selon le profil et les objectifs, je suis d’accord avec Made in France. En Outre-Mer, un Girgardin Industriel peut être très intéressant, mais ce n’est pas le même genre d’investissement. Le dispositif Outre-Mer de la loi Pinel est plus avantageux que le dispositif précédent, le Duflot. Donc, je partage votre analyse sur cet aspect. Cordialement.

    • Oui… Mais tout cela c’est des pactes avec le diable…
      Pour mémoire 20 000 contribuables sont en cours de redressement pour du Girardin Indus sur du photovoltaïque à cause des bâtons dans les roues au raccordement que les hommes de l’état avaient eux même posés………….

  • Quel est l’intérêt de ce post commercial ?
    Gonfler la bulle immobilière dans les dom-tom ? Vous irez expliquer aux heureux propriétaires que les biens seront invendables sans moins-value conséquente (emplacement pourris et biens surévalués).
    Les conseilleurs ne sont jamais les payeurs !

  • Habitant la Reunion je vous confirme qu’ici la defisc c’est du tire aux pigeons et cela fonctionne un petit peu moins bien maintenant que cela commence a ce savoir…
    En 2004 j’ai vu les gros zozos locaux plonger sur la giradin en intermediaire et construire des villas tres rentable: louées aux multiples hauts fonctionnaires « de passage » ( experience international pour leur avancement – sic) tout les 1 a deux ans…
    Depuis les particuliers qui ont acheté a 3000 euros le m2 a 15 km des plages genre Bras Panon, ben ils auraient mieux fait de prendre l’avion…
    Le marché immobilier est bouché, la clientele solvable est étranglé entre une offre locative inadequate (merci la defisc…) et des ventes bloqués par la fiscalité: les terres constructibles sont rares sur un volcan et elles ont pris tellement de valeur recements que les vendeurs abandonnent leurs projets lorsqu’ils realisent ce que l’Etat va leur prendre en plus value…

  • Le dispositif Pinel est intéressant en l’état (http://www.lavieimmo.com/loi-pinel/) cependant il va falloir attendre le printemps, car c’est la que les promoteurs propose des offres sur leurs logements. Les remises sont parfois égale à la réduction d’impôt. Donc je dis oui mais attendez le printemps les remises vont arriver.

  • Je trouve ce dispositif immobilier très intéressant.
    La loi pinel http://www.123pinel.com fera ses preuves et révélera ses avantages.
    Avant d’avoir de réelles retombées je pense effectivement qu’il va falloir attendre un petit bout de temps.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
gauche
1
Sauvegarder cet article

La percée de Jean-Luc Mélenchon dans les départements et régions d’outre-mer (DROM) lors du premier tour de la présidentielle a été très remarquée.

En jouant sur les tendances à la fois victimaires et autonomistes de ces départements, Mélenchon ignore totalement ce dont ils ont véritablement besoin : un développement local plus que des subventions de la métropole !

Le vote Mélenchon à l’élection présidentielle

Pour l’ensemble des territoires français, Jean-Luc Mélenchon a réussi à rallier une partie de l’électorat des diverses g... Poursuivre la lecture

Par Guillaume Hannotin[1. Guillaume Hannotin est avocat au Conseil d’État et à la Cour de cassation. Ont travaillé sur le dossier de la Question prioritaire de constitutionnalité, outre Guillaume Hannotin, Maîtres Jean-Sébastien Pilczer, Michael Brosemer et Guillaume Brunschwig, avocats au barreau de Paris.].

Hérité de Colbert, l’octroi « aux portes de mer » constitue aujourd’hui, avec un produit de près de 1,3 milliard d’euros par an, la principale ressource des collectivités locales ultra-marines.

Mais l’octroi d’aujourd’hui e... Poursuivre la lecture

Par Benoît Rittaud.

Les projets de dictature écologiste avancent désormais à visage découvert, et les garde-fous sociétaux n’opèrent plus : impossible d’éviter ce constat en lisant le titre de l’interview du climatologue François-Marie Bréon dans Libération du 29/07 : « La lutte pour le climat est contraire aux libertés individuelles ».

Ce titre seul pourrait laisser croire à une grille de lecture de bon aloi pour évaluer tel ou tel projet de loi écologiquement punitif. Hélas, c’est tout le contraire : pour lutter contre l’évolu... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles