Charlie à l’école ?

charlie école rené le honzec

Le regard de René Le Honzec.

charlie école rené le honzec

La Solution est toute trouvée pour la Réforme scolaire précipitée par la blague de Charlie : Najat va aller à Auschwitz. Elle a consulté toute l’élite du PAF (l’école, comme paf ! le chien), décrété 16 mesures (y’en a qui savent encore compter ?). Surveillée par le redouté pion Valls dans la cour de récrée, elle a repris les belles envolées lyriques de l’inspecteur d’Académie Flanby. Encore portée par le souffle de la Marseillaise des députés, elle va former un (seul) bataillon de « formateurs aguerris » (anciens d’Afghanistan, Mali, seront-ils armés !?), les prisonniers (élèves sanctionnés) seront soumis à des travaux d’intérêt général, lever au drapeau, hymne national, devise… L’enseignement laïc du fait religieux est prévu. Avec le Frère… Peillon comme magister ? Accessoirement, la maîtrise du français « reste un chantier prioritaire »…

On est dans le délire post-traumatique complet. Je rappelle que 30% des élèves arrivent avec de « graves lacunes » en 6ème, que les facs doivent organiser des cours de français. Encore une fois, l’effondrement de l’instruction en France va être revêtu d’oripeaux pour faire oublier l’incompétence des enseignants dont le niveau de recrutement baisse sans arrêt. Quid de l’incompétence des dirigeants qui ne savent pas faire ?

Ils ne savent pas, parce qu’un socialiste, ça ne sait pas.