Reconnaissances
À propos Articles
Reconnaissances
Lisa Kamen-Hirsig, est devenue enseignante en 2004, après un parcours dans le conseil. Elle anime aussi la chronique “Rendez-vous avec la maîtresse” sur RTL.
1 follower

Articles

Cette rentrée est l’occasion pour le département de la Sarthe d’offrir un petit cadeau aux élèves de sixième : dans le cadre d’un programme dit « sport-santé », les jeunes collégiens reçoivent une montre connectée, du même type que celles que l’on peut trouver dans le commerce. Le président du Conseil départemental, Dominique Le Mèner explique :

« Avec cette période de covid, on a constaté qu'il y avait une diminution de l'activité physique, mais j'allais dire plus largement, le problème de la prévention et de la santé n'est pas suffis... Poursuivre la lecture

Les résultats des petits Français aux classements internationaux sont en chute libre : selon l’étude TIMSS[1. Trends in international mathematics and science study] de 2019, seuls 20 % des élèves de CM1 atteignent un niveau élevé en mathématiques et en sciences contre une moyenne de 40 % dans l’Union européenne. Le classement PISA[2. Programme international pour le suivi des acquis des élèves] 2019 nous place en 23e position parmi 79 pays de l’OCDE. Ce classement évalue les élèves en lecture, en mathématiques et en français : les scores des é... Poursuivre la lecture

Il y a quelques semaines encore, je ricanais lorsque des amis donnaient Jean-Luc Mélenchon finaliste du premier tour, car oui, en période électorale, même les maîtresses d’école font des paris de fin de soirée. Mais à force de belles promesses et de discours enlevés, bien aidé par une droite émiettée et pusillanime, il réalise une progression spectaculaire dans les sondages et le petit refrain « Can't Stenchon the Mélenchon » de 2017 me revient en tête. Je ne ricane plus.[1. En 2017, slogan des militants LFI calqué sur celui des militants tru... Poursuivre la lecture

Par Lisa Kamen-Hirsig.

Ce qui frappe en arrivant au Cours du Pont de Pierre, ce sont les dizaines d’emplois du temps affichés. « Chaque élève a le sien » explique son directeur, Grégoire van Steenbrugghe. Il a fondé cette école étonnante il y a neuf ans pour accueillir des enfants à besoins spécifiques, souvent déscolarisés et parfois désocialisés. Elle est étonnante, car elle repose sur une idée ancienne et disruptive à la fois : le préceptorat.

De sa propre scolarité Grégoire ne dit pas grand-chose, mais on sent qu’elle a été ... Poursuivre la lecture