Charlie Hebdo : nous seuls pouvons tuer notre liberté

Cent fois j’ai renoncé à cet article mais, en journal libéral, a-t-on le choix de se taire quand notre liberté de penser même est ainsi menacée ?

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Je Suis Charlie - rassemblement à Strasbourg après l'attentat à Charlie-Hebdo (Crédits Claude TRUONG-NGOC, licence CC BY-NC-ND 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Charlie Hebdo : nous seuls pouvons tuer notre liberté

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 8 janvier 2015
- A +

Plus d’une dizaine d’heures après la fusillade sanglante à Charlie Hebdo, le choc devant l’horreur reste toujours aussi grand et les mots manquent toujours autant. Impossible de trouver les mots justes à mettre sur une réalité aussi barbare, sur la souffrance aussi grande des proches des victimes, sur la violence de l’attaque contre les fondements même de notre liberté. Cent fois j’y renonce mais, en journal libéral, a-t-on le choix de se taire quand notre liberté de penser même est ainsi menacée, comme l’a bien rappelé Guillaume Périgois dans ces colonnes ?

Ne faisons pas l’hommage aux terroristes de regarder cette attaque comme plus grande qu’elle n’est vraiment. Des « professionnels » ? Qui se trompent d’adresse, doivent se faire indiquer les journalistes qu’ils venaient tuer, et oublient ensuite une carte d’identité dans la voiture qu’ils braquent ? Plutôt des monstres qui, en croyant se rapprocher de Dieu, perdent toute humanité pour n’être que des animaux insensibles. Ce ne sont que, comme le disait justement Olivier Roy « des ratés qui se vivent comme des héros », qui s’en prennent à plus faibles qu’eux et s’enfuient. Des ratés dans une attaque absurde se revendiquant de l’Islam et qui aboutit à l’assassinat barbare d’un policier, Ahmed, et d’un correcteur, Mustapha.

Les vrais héros, ce sont ces douze martyrs de la liberté, journalistes assassinés pour leurs idées, policiers qui protégeaient la vie d’autrui ou simples anonymes innocents. On aimait ou on n’aimait pas Charlie Hebdo, ce journal satirique qui était la liberté d’expression dans toute sa splendeur et dans tous ses excès aussi, sans limite dans la satire, en particulier envers quelque religion que ce soit. Et héros ou pas, ils resteront dans nos mémoires comme symboles d’une liberté pour laquelle il faut toujours se battre et qui n’est jamais acquise, même dans un pays comme la France où elle semblait aller de soi. « Nous sommes agressés parce que nous sommes un pays de liberté » disait François Hollande hier. Aura-t-il le courage de défendre justement cette liberté et non sa répression ?

La froide détermination inhumaine, animale des terroristes glace le sang, mais, plus que le terrorisme en lui-même, qui ne nous fera pas taire, je crains le choc sécuritaire que les prochaines semaines risquent de réserver. La réponse aux graves défis que pose le terrorisme et le rejet croissant de la raison par une partie de l’Islam ne pourra être que lente et complexe comme d’aucuns le rappellent, et elle passera assurément par les valeurs libérales. À l’inverse, la réponse liberticide que beaucoup attendent garantit un futur noir à coup sûr comme le rappelle Damien Theillier. Les terroristes ont tué des individus mais ils ne tueront pas notre liberté, nous seuls le pouvons, et les assassins de Cabu ou de Wolinski n’attentent que cela. « La liberté est ce qui fait de nous des Hommes. Notre attachement à elle se doit d’être viscéral. Le massacre écœurant d’aujourd’hui doit nous rappeler l’importance vitale de sa défense. » Malheureusement, la réponse politique s’annonce, tout sauf au niveau, avec un Nicolas Sarkozy pour qui « la fermeté absolue est la seule réponse possible » et qui « soutiendra sans réserve toute mesure forte ». Seul point d’accord possible avec le gouvernement, la mise en danger des libertés…

C’est entre autres pourquoi nous avons choisi, comme beaucoup de nos confrères ou comme Google, d’afficher sur notre site pour les jours à venir une image de soutien à toutes les victimes et à leurs proches, mais aussi une image pour se souvenir : les terroristes ont voulu mettre la France à genoux, ils l’ont remise debout hier avec des manifestations silencieuses, spontanées et nombreuses. Mais qu’en sera-t-il demain ? Aurons-nous le courage de ne pas céder à la facilité de la tentation sécuritaire et de donner ainsi une victoire aux terroristes ? Les dessinateurs de Charlie Hebdo morts hier auraient probablement été les premiers à dénoncer les sirènes de l’État policier que ces attaques risquent de faire émerger, nous leur devons au moins de ne pas y céder…

Je Suis Charlie - rassemblement à Strasbourg après l'attentat à Charlie-Hebdo (Crédits Claude TRUONG-NGOC, licence Creative Commons)

Voir les commentaires (43)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (43)
  • On ne peut plus d’accord avec vous.

  • Parmi les martyres de la liberté il y a les grands noms et ceux d’Honoré et de Bernard Maris manquent trop souvent à l’appel dans des médias sensationnalistes et racoleurs. Et il y a les sans grade, comme Frédéric Boisseau, employé de la SODEXO, la société chargée de la maintenance de l’immeuble que Charlie Hebdo loue à la Mairie de Paris. En pénétrant dans ces locaux, TOUS les employés et TOUS les visiteurs de Charlie Hebdo faisaient acte de résistance à la barbarie obscurantiste des fascistes verts.

    Et la facilité avec laquelle les bouchers ont pu pénétrer dans cet immeuble met en cause la compétence des autorités chargées de le protéger. Le fils Trierweiler a gardé ses gardes du corps bien après la répudiation de sa mère et il y a un flic devant le domicile du plus insignifiant (ir)responsable politique mais celui qui était chargé de protéger Charb roulait à vélo et armé d’une minable pétoire

  • bravo pour cet article !

  • Excellent article. Bravo.

  • dans ma jeunesse ,j ai lu hara-kiri et charlie hebdo ,mais apres ils ont derivés ,meme si ils ont raison la mentalite a changé en 40 annees ,je cite on peut rire de tout ,mais pas avec n importe qui ! vu les guerres et les frustrations ,il vaut mieux respecter les sensibilites et ne pas exciter les haines ..ils n en ont pas tenu compte …resultat …..!!

    • @ Canari
      Et le jour où on vous demandera de mettre un croissant ou une étoile sur votre revers de veste, et qu’on imposera un tchador à votre femme, il faudra aussi respecter les sensibilités de ceux qui vous l’imposent ?

      Sinon, bravo pour l’article, même si je crains que la facilité soit d’aller toujours vers le pire.

      • le jour on m ennuie ,je sais me defendre ,j ai fait mon service militaire et je connais l usage des armes ,et c est pour cela que je pense qu il ne faut pas exciter les fous .!!

    • Une vilaine lâcheté nourrit cette vison angélique et l’irénisme propre à ceux qui préfèrent se réfugier dans l’utopie pour fuir le dur choc de la réalité. C’est une mentalité de dames patronnesses qui s’arrogent un magistère moral pour masquer leur absence de c..olonne vertébrale

  • Choc sécuritaire, non ! Mais lucidité, oui.
    Wikipédia nous renseigne sur les ramifications historiques de la menace.
    L’hydre à 100 têtes de la mythologie.

    Hassan el Banna
    François Genoud
    Saïd Ramadan
    Mufti de Jérusalem

    La sécurité n’est pas le problème.
    C’est notre avenir en tant que civilisation.

    • notre  » civilisation  » se propage depuis longtemps deja, en asie orientale, ou la démographie est encore solide …

      vous pouvez remonter bien avant hassan el banna, jusqu’à un certains ben abdelwahab : sa doctrine se propage lentement grace aux aléas de l’histoire, avec principalement un allié : les USA

      • Je n’ai pas voulu dérouler ma pelote au-delà du début du XXème siècle. J’ai été tenté mais l’arborescence aurait été impossible à gérer sur le forum. Un siècle est déjà un pas immense dans cette confrontation culturelle quand on a lu Les Sept Piliers de la Sagesse. J’ai fait référence en deçà à des dates clé, la fin des barbaresques, la confrontation avec l’Empire Ottoman à Vienne.

        • J’aurais pu aussi parler d’Atatürk, qu fut un espoir immense pour les peuples de cette obédience, assassiné philosophiquement là-bas par Erdogan en ce moment.

      • Faites attention, scoobidoo, votre « civilisation » comme votre interrogation mène au relativisme qui détruit de l’intérieur l’esprit des civilisations. Le doute, le relativisme, sont les premiers germes du cancer. Il faut réfléchir, certes, profondément, mais pas se tromper de combat.

        La remise en cause personnelle de nos critères et nécessaire, comme le lâcher prise. La psychanalyse, l’auto-analyse sont des progrès immenses de la psychologie humaine face aux forces constituées de l’ombre et des dictatures morales qui gouvernent les esprits depuis des milliers d’années. Fort il faut être pour lutter, à armes inégales, contre l’obscurantisme.

        Mais au-delà, le glissement de proche en proche peut nous entraîner dans le chaos et le vide, si utile aux fondamentalistes qui nous combattent. J’ai donné, le syndrome de Stockholm, je l’ai vécu aussi comme une lutte intérieure. Je connais les dangers de la glissade. On y perd son latin, ses valeurs, son langage, sa culture, et finalement sa vie. Ni plus ni moins comme les idiots utiles morts en « martyrs » hier.

        Je me mets aussi, en parlant ainsi, à la place des gens de cette obédience, essayant de comprendre leur points de vue, leurs problèmes sociaux et intellectuels, immenses, impossibles à gérer, tiraillés qu’ils sont entre fidélité et liberté. Ils n’ont pas encore dépassé le cap des « fidélités contraignantes ».

        En ne m’opposant pas aussi à leurs aspirations de liberté chez nous tout en respectant leur culture immense, tout en leur enjoignant sine qua none de respecter la culture européenne qui les accueille.

  • Bon article mais deux précisions quand même.

    Vous écrivez que parmi les victimes se trouvent aussi de « simples anonymes innocents » : je veux croire à une maladresse. Toutes les victimes de ce massacre sont innocentes.
    Envisager une quelconque culpabilité est déjà donner en partie raison aux terroristes et autres crétins qui les soutiennent.

    Par ailleurs, naturellent d’accord pour dire qu’il ne faut pas tomber dans les lois liberticides type Patriot Act, mais quand Sarkozy dit  » la fermeté absolue est la seule réponse possible « , il a bien sûr raison. tout dépend de ce qu’on entend pas fermeté absolue.
    Selon moi, la fermeté absolue c’est ne donner aucun répit aux criminels, c’est refuser que, dans nos écoles, règne l’intimidation vis-à-vis de ceux qui veulent être laïcs, c’est, dans les débats, ne pas reculer d’un pouce face à ceux qui nient nos valeurs, etc….
    La fermeté absolue serait que l’Etat laisse de côté toutes les missions qui ne sont pas de son ressort et protège les citoyens (ce qui est son rôle premier).

  • Vous avez raison. La liberté n’est pas toujours attaquée de manière violente… Elle est fragile et ne peut perdurer qu’avec sa sœur jumelle : la responsabilité. La Déclaration de 1789 la définit comme « pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui ». Sans considération de l’autre, sans armature morale, la liberté dégénère en licence et creuse sa propre tombe car la licence appelle des lois liberticides. Cela vaut pour tout le monde.

  • Ni « Charlie » parce que Charlie est blasphémateur des valeurs chrétiennes, ni « police » parce que la police condamne des millions de conducteurs français innocents, innocent voulant dire « Qui ne nuit pas ».

    • C’est une plaisanterie ?

      • Non pas, innocent veut vraiment dire « Qui ne nuit pas » « In nocere » On ne plaisante pas avec les oppressions d’où qu’elles viennent.

    • Ni « Charlie » parce que Charlie est blasphémateur des valeurs chrétiennes

      Aie, vous avez été doublé :mrgreen:
      La prochaine, il vous faudra aller plus vite :mrgreen:
      Ne seriez vous pas suisse sur les bords ❓

      Quoique les curés en prennent plein la tronche régulièrement et bien plus fort que ces 2 lamentables et insignifiantes caricatures d’un quelconque prophète.

  • Il est clair que l’état va profiter de cet événement pour faire accepter des mesures toujours plus liberticides. Des mesures qu’il aurait été difficile d’imposer vont même être demandées par les citoyens. On nous expliquera que c’est pour notre bien que l’état peut nous espionner, qu’il peut nous interdire de quitter le territoire, qu’il peut nous interdire de s’exprimer contre certaines pratiques religieuses, et même qu’il peut tuer en  » préventif  » des gens qualifiés de dangereux. Au lieu d’obliger les musulmans à régler leur crise interne l’état va mettre un dispositif de domination qui pourra s’appliquer à tout ( interdire de critiquer le réchauffement climatique, interdire de dire du bien de Poutine, interdire de désobéir aux règles absurdes de l’administration…). Au nom de la défense de la liberté ils vont nous ôter le peu de liberté qu’il nous reste. machiavéliques!

    • Malheureusement, cette incroyable déclaration du Maréchal Sissi n’a pas été médiatisée (une fois de plus !) par nos lamentables médias…!

      Merci Breizh !

  • Nous seuls pouvons tuer notre liberté ?
    En ce qui concerne ce site et bien d’autres, c’est déjà fait.

    Cela fait des mois ou des années que j’ai compris que dans les commentaires aux articles de Contrepoints, il est interdit de dire certains faits sur l’islam, notamment sur Mahomet (la sunna).
    Des faits aisément vérifiables, qui lit ce site étant déjà sur Internet.
    Contrepoints n’est pas du tout un cas isolé, bien peu de sites laissent encore citer ces faits-là.
    Calomnier le catholicisme, oui; citer certains faits sur l’islam, non.
    Et on parle de liberté de conscience et d’expression ?

    Ce que J-F Revel pouvait encore publier en 2001, ou Beaumarchais il y a 2 siècles, serait totalement inacceptable aujourd’hui.

    Je ne suis donc pas dupe.
    La liberté d’expression et la liberté de conscience sont en plein effondrement, y compris ici même.

    Les opinions relativistes, nihilistes, matérialistes, dont Charlie Hebdo était un héraut, faisaient offense à l’islam selon bien des musulmans, mais elles étaient dans la plus parfaite rectitude politique.
    Les miennes, en revanche, sont tellement interdites d’expression que la simple évocation des faits vérifiables sur lesquels je m’appuierais si je voulais les exprimer est interdite.

    À mon avis, le choc passé, le carnage de Charlie Hebdo va atteindre son objectif et la censure se renforcer.

    • Au nom de l’intégration, l’Etat a demandé aux Français de détruire et d’oublier leur propre culture.

      L’Etat laïque offre un terreau magnifique pour que d’autres religions s’expriment. Quoi de plus normal qu’une religion qui tend à l’extrémisme prenne la place !?

      Il n’y a qu’à regarder les humoristes modernes….essayer de passer un sketch de Coluche ou des inconnus aujourd’hui.

      Les termes de bougnoule, nègre, etc…..qui étaient régulièrement employés sont désormais interdit.

      Non pas que cela fusse bien, mais c’est pour dire que l’on ne peut plus rigoler des ces choses « sérieuses » qui ont dépassé largement le cadre de la rationalité.

      Imaginez Rabi jacob avec louis de funes au cinéma !!!

      Donc pour faire simple, nous avons l’interdit alors que d’autre trouvent légitime de venir tuer des gens en plein jour. A qui est la faute ? Pas aux Français.

      Je dirais un mauvais mélange de l’Etat et d’une religion barbare.

      La conséquence directe est l’effet inverse recherché, bien entendu. Nous allons basculer dans l’effet inverse. Finalement, pourquoi pas.

    • +1000
      Angélisme, complexe anti-sécuritaire, laxisme, égalitarisme, Charlie Hebdo véhicule tous ces tropismes de gauche, mais il se distingue de ses confrères par son courage. Il est un deux seuls hebdos (l’autre étant Valeurs Actuelles) qui résiste contre l’obscurantisme. Il tire même contre son propre camp qui contrôle les médias et l’école et qui est l’allié objectif de l’islamisme puisque c’est l’irénisme de la gauche qui l’a laissé s’infiltrer au coeur de nos sociétés.

      Les chiffes molles qui nous gouvernent ont confirmé leur indignité à occuper cette fonction. Depuis le début des prises d’otages, ils restent terrés pour palabrer au lieu de faire comme tout vrai chef: montrer à la population qui est aux manettes. Juste une annonce qu’il n’y aura pas de conf’ de presse. Faut dire que les deux dernières apparitions de Hollande ont été tellement pitoyables, qu’on comprend qu’il vaut mieux le cacher.
      En 40 ans, je n’ai jamais vu pareille démission. Pardon pareille lâcheté, car pour démissionner il faut avoir au moins rempli un temps la mission qu’on abandonne.
      Pas étonnant que les bouchers salafistes choisissent la France…Ils y disposent d’un vaste réseau de soutien actif mais aussi objectif par omission.

    • Avez-vous essayé d’ouvrir un blog pour exprimer vos opinions ?

      J’irais le lire rien que pour vous soutenir.

  • Le risque est grand en effet.
    Et, avec Flamby aux manettes, une loi liberticide est surement en route.
    Une de plus.

  • « Aurons-nous le courage de ne pas céder à la facilité de la tentation sécuritaire et de donner ainsi une victoire aux terroristes ? »

    J’imagine Churchill en 1940 après les bombardements de Londres : « Aurons-nous le courage de ne pas céder à la facilité de la tentation d’envoyer nos chasseurs abattre les avions de la Luftwaffe et de donner ainsi une victoire aux nazis ? »

    Il serait temps de se rendre compte que l’Islam radical nous a déclaré la guerre. Il faut donc mettre tout en oeuvre pour l’éradiquer de l’Occident.

  • Il faut bien régler le curseur de la liberté entre laxisme et interdiction, et le réactualiser chaque fois que cela est nécessaire. Sinon on laisse dans la nature cela: http://www.lepoint.fr/societe/exclusif-charlie-hebdo-coulibaly-itineraire-d-un-eleve-terroriste-09-01-2015-1895280_23.php

  • Rappel sur la conception de la liberté de Charlie Hebdo : Fin juin 1995, Cabu dessine, à la une de Charlie Hebdo, Jean-Marie Le Pen menottes aux mains entre deux policiers. En titre: « Que faire contre le Front national? L’interdire ! » http://ecrans.liberation.fr/ecrans/1996/09/12/les-173-704-signatures-de-charlie-hebdo_183854

  • Les problèmes sociétaux avec les ressortissants de cette confession sont plusieurs ordres, mais il faut commencer par un préalable. Rares, uniques sont les personnes de cette confession avec qui on n’a pas pu s’entendre en moins de cinq minutes par l’ouverture, la culture, le partage des valeurs essentielles de gentillesse et de main tendue.

    Mais il faut rétablir quelques vérités :

    – les ressortissants étrangers de ces 57 dictatures la fuient pour des raisons économiques et sociales, de liberté individuelle pour les homes et les femmes. Mais les femmes sont les moteurs de cette fuite, rien ne sert de se « voiler » la face, elles préfèrent les pantalons aux prisons vestimentaires, comme toutes les femmes.

    – arrivés ici légalement ou par des filières illégales, ils se rassemblent et se ghettoisent, s’organisent par réflexe identitaire. Logique encore, sociologiquement parlant. Rassemblés, le réflexe identitaire fait qu’ils se re-coranisent. Ils sont aidés en cela par les prédicateurs fondamentalistes aidés eux-mêmes par les théoriciens de cette obédience, la filière Hassan el Banna et des Frères Musulmans, sa généalogie encore bien vivante, dont le chef de file égyptien encore vivant, actuel chef d’Al Qaida est issu. Ces derniers sont les théoriciens, ceux qui donnent les grandes orientations pour la manipulation mondiale géante dans laquelle nous sommes immergés, dont les mots d’ordre occultant le réel dans nos démocraties sont « racisme », « vivre ensemble », « communauté nationale » pendant que par derrière on tire les ficelles pour organiser la préparation du Cheval de Troie. Logique, l’objectif ultime de l’Oumma est de refaire rentrer l’Europe en celle-ci.

    – des flèches, des guêpes sont lancées pour tester les résistances de la bête immonde à abattre (juifs, occidentaux) selon les théories de Sun Tzu mises en œuvre sur le terrain occidental agrémenté du cynisme des dynasties de cette obédience qui eux prennent de leur côté leurs inspirations et déterminent leurs objectifs à long terme dans le Prince de Machiavel. Pendant que nous lisons pour nous déniaiser Le Choc des Civilisations.

    – les peuples antagonistes sont condamnés à la guerre civile. L’organisation du chaos est un préalable à la reprise en main des dictatures, d’où quelles viennent, endogènes ou exogènes. N’est ce pas le propre des manipulateurs extérieurs de mettre nos institutions au bord de la tension extrême, donc du chaos ? Hier, ce sont trois systèmes de défense (Raid, BRI, GIPN) qu ont été utilisés pour éteindre ce feu de broussaille. La tension contre l’État régalien est donc bien montée d’un cran par ces actions – aucun hasard dans la stratégie et l’organisation, plusieurs feux, plusieurs fronts, bientôt trois puis dix un jour prochain, là nous sommes chez Lénine et Trotski pour la méthodologie de la guérilla – puisque avant, une seule brigade suffisait à réduire l’illuminé retranché. Mais la justice régalienne lutte contre un autre phénomène. elle emprisonne de plus en plus des gens de cette obédience, des martyrs, laissant croire à un racisme d’État que même le peuple français ne supporte plus dans son impression du « délit de sale gueule ». Une partie d’entre ce peuple vote donc par réaction pour une idéologie, celle représentée par l’actuelle Ministre de la Justice dont le but est de vider les prisons, par humanité et tolérance ». Idéologie cancérigène au sens sociologique, on le comprend bien immédiatement. Oui on entend ce discours pour des meurtriers, des voleurs, des violeurs, qui volent, violent, tuent au nom de leur Dieu et de leurs textes fondateurs qui organisent pourtant toute leur pensée dans ces circonstances hors-la-loi chez nous. Il suffit de lire ces textes pour en prendre conscience.

    – Il faut dissocier les faits bruts, reculer, s’élever, avoir une vision d’ensemble.

    – montrer qui tire les ficelles et ne pas se faire avoir par les déclarations aux médias (BMFTV) avant le sacrifice ultime des « martyrs » d’hier. Les morts – les idéologues du 11-09 tués par les drones – ne tirent pas les ficelles, sauf par textes interposés. Les vivants le font. Certains sont encore au centre Islamique de Genève, la plaque tournante des moyens bancaires et de la théorie / dictature en marche. Qui ne s’arrêtera qu’une fois sa mission accomplie.

    – à moins qu’on les en empêche par un concile forcé de Rabat. Par la pression militaire aussi, les barbaresques se sont bien achevés par le siège d’Alger, commencé après le 29 avril 1827. Là est le sommet ultime du problème, le commandeur des croyants étant le descendant direct du premier d’entre eux. Empêcher par une guerre locale contre les pays externes tirant des ficelles individuelles (que tout le monde connait bien) ne ferait que détourner le problème, les peuples de ces obédiences croyant que c’est une guerre de civilisation, se coaliseraient logiquement contre l’occident chrétien. Nous n’avons plus besoin du pétrole à partir du moment où l’on exploite les hydrates de méthane et le pétrole du nord arctique, développons l’énergie nucléaire.

    – sortons les têtes de nos médias, les idiots utiles montés en graine (en martyrs) par ces crimes organisés ne sont pas nos ennemis principaux. Ces derniers sont toujours bien vivants et se marrent de regarder l’angoisse générale véhiculée par les médias. Un leurre destiné à détourner l’attention des donneurs d’ordre principaux. Donc lucidité et vigilance. Esprit de discernement sont à l’ordre du jour. Traiter les situation ponctuelles mais ne pas oublier les objectifs principaux qui ne sont que des leurres, techniques bien connues en stratégie militaire.

    – les musulmans lambda ne sont pas nos ennemis. Ils sont les idiots utiles d’un phénomène plus vaste. Ils sont condamnés à suivre une idéologie qui ne leur promet que la mort en échange du blasphème ou de l’apostasie. Au cas où ils auraient envie d’ouvrir les yeux et de changer de crèmerie. Rassurons-nous tous et eux avec, leur immigration vers les pays libres est déjà un énorme pas en ce sens. Ne les désespérons pas par les idées extrêmes, en votant pour le Front National pourtant utile dans son rôle du « doigt qui montre la lune ». Nous n’avons rien contre les hommes et les femmes de bonne volonté, ils sont les bienvenus chez nous pour le travail, mais pas plus que nécessaire.

    – les textes de cette idéologie contiennent encore plus de 700 textes appelant au meurtre, au vol, au viol de l’infidèle, du juif, du mécréant. Contrairement aux textes ancien du Talmud et de l’Ancien testament qui en contiennent encore, les fidèles des deux dernières religions ne prennent pas ceux-ci à la lettre pour organiser leurs vies,, leurs rapports aux autres, avec les autres confessions, donc refusent de prendre les textes anciens pour argent comptant. Alors que les ressortissants de cette confession le font encore en grande majorité. Où sont les athées et les convertis de cette confession, on les cherche ? Qu’ils se montrent. Est-ce impossible pour eux ? Il faut certainement choisir ici pour eux entre la vie et la mort. Enfin, il ne luttent pas de l’intérieur de l’obédience et ne le peuvent pour cette dernière raison – la vie ou la mort – contre ces textes immondes. Enfin ils ne peuvent rien dire contre le créateur de cette obédience; dont les textes n’ont pas été dictés par Dieu à travers Gabriel puisque ni Gabriel ni Dieu n’ont d’existence prouvée à ce jour même par la science. L’absence des deux « personnes » rend donc caduque l’existence du troisième et possible la réforme des textes fondateurs. Il permettra de voir que le troisième larron, bien terrestre lui, fut avant tout chef de guerre et meurtrier de 700 personnes mâles d’une tribu juive à exterminer. La haine du juif et l’appel du sang n’aura jamais été éteinte depuis ce fait historique. C’est comme un besoin, une nécessité du rite sacrificiel fondateur – mais inversé chez eux par rapport à celui d’Abraham et de Moïse -, un rite de passage pour le ressortissant extrémiste de cette obédience.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Damien Theillier.

En tant que professeur de philosophie et également catholique je suis doublement touché par les assassinats de Samuel Paty et des trois catholiques tués dans la basilique de Nice.

Et pourtant je ne suis pas Charlie. Et je ne suis pas non plus un admirateur inconditionnel du pape François, le pape des « migrants » et de la fraternité universelle.

Je montrerai dans cet article pourquoi il est nécessaire de renvoyer dos-à-dos ces deux discours tout aussi faux et pervers l’un que l’autre.

Parlons d’a... Poursuivre la lecture

Par Nathalie MP Meyer.

« Tout ça pour ça » titrait Charlie Hebdo le mois dernier en republiant ses caricatures du prophète Mahomet alors que s’ouvrait le procès des attentats de janvier 2015.

Massacre à la kalachnikov, couteau planté dans la gorge et maintenant décapitation de Samuel Paty, enseignant d’histoire et géographie dans un collège de Conflans-Sainte-Honorine qui voulait éveiller ses élèves à la liberté d’expression, violence, haine et sang répandu – tout ça pour des dessins, de simples dessins d’un magazine satirique à... Poursuivre la lecture

Par Frédéric Mas.

Plusieurs titres de presse se sont unis à l’initiative du directeur de publication de Charlie Hebdo pour défendre la liberté d’expression dans une « lettre ouverte ». Le texte alerte sur les menaces totalitaires sans précédent qui pèse sur l’expression libre des idées en France, au moment où se déroule le procès des assassins de la rédaction de Charlie Hebdo :

« Aujourd’hui, en 2020, certains d’entre vous sont menacés de mort sur les réseaux sociaux quand ils exposent des opinions singulières. Des médias sont o... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles