Charlie Hebdo massacré

Publié Par Guillaume Périgois, le dans Édito

Par Guillaume Périgois, directeur de publication de Contrepoints.

charlie-hebdo-publication-des-caricatures-de-Mahomet-en-2006_scalewidth_630

Aujourd’hui 7 janvier 2015, des hommes armés ont massacré 12 personnes dans le bureau parisien du magazine satirique Charlie Hebdo. Quatre des dessinateurs les plus connus du magazine et deux policiers font partie des victimes.

Les assaillants masqués sont entrés avec des fusils d’assaut dans le bâtiment, ont ouvert le feu lors de la réunion éditoriale hebdomadaire du magazine et ont échangé des tirs avec la police dans la rue avant de s’enfuir en voiture.

Des témoins ont entendu les hommes armés crier « Nous avons vengé le prophète Mahomet » et « Dieu est grand » en langue arabe. Ces assaillants sont les mêmes qui ailleurs – en Afghanistan, en Algérie, en Arabie, en Irak, en Libye, au Mali, au Niger, en Syrie, au Yémen – assassinent hommes, femmes et enfants parce qu’ils pensent différemment. Ce qui est visé ici, ce n’est pas spécifiquement la branche de la liberté de la presse, ni même son tronc, la liberté d’expression mais bien sa racine, le droit qu’a chaque individu de penser librement.

Et la défense de cette liberté de penser est l’un des combats originels du libéralisme classique. Le libéralisme émerge pour lutter contre l’absolutisme dans une Europe déchirée par les guerres de religion aux XVIème et XVIIème siècles. La liberté de penser et de communiquer est la condition de la libre investigation donc du progrès de la connaissance, écrit John Milton en 1644. La faillibilité de la conscience étant le propre de l’homme, il est inutile de la combattre par la contrainte, développe Pierre Bayle en 1686. C’est de cette liberté de conscience que découle la liberté de pensée, qui est nulle sans la liberté de parole, qui est elle-même nulle sans la liberté d’imprimer et de diffuser ses idées.

Cet arbre de la liberté individuelle ne peut prospérer sans un terrain propice. C’est pour cela que Contrepoints, jour après jour, article après article, tente de faire comprendre au grand public l’extraordinaire importance de la liberté et de la responsabilité individuelle. C’est pour cela que Contrepoints combattra les appels à des mesures sécuritaires liberticides qui ne manqueront pas de surgir suite aux événements d’aujourd’hui.

La liberté est ce qui fait de nous des Hommes. Notre attachement à elle se doit d’être viscéral. Le massacre écœurant d’aujourd’hui doit nous rappeler l’importance vitale de sa défense.

  1. En cette dramatique journée, c’est bien la première fois que j’entend autant de fois ce mot dans tous les médias francais: LIBERTÉ

    1. Peut être, mais mais j’ai pas trouvé un commentaire à chaud dans le file des discussions sur Cpt…

      1. Tout à l’honneur de ceux qui préfèrent le commentaire réfléchi, à froid, au concours de celui qui aura réagi le plus vite.

        1. De fait dans les médias de même, incapacité à faire une réflexion de fond. Uniquement rester à la surface des choses, pour ne pas blesser le « vivre ensemble ».

    2. Faut-il comprendre que d’autres journalistes feront de l’humour sur les mèmes sujets que Charlie sans craindre à leur vie au nom de la liberté d’expression? Des français ont tué des français comme des chiens au nom d’un Dieu, Un act qui devrait faire rèflèchir nos èlus sur le besoin d’un dèbat avant d’envoyer nos soldats combattre hors de nos frontières. Il semble que le danger est en France. Une pensée de receuil pour ses victimes de fanatiques sanguinaires

    3. Même les communistes ont employé ce mot alors qu’ils sont l’incarnation même du combat contre les libertés individuelles au profit du collectif…

  2. Aujourd’hui je suis Charlie…

    Tout ce que le pays compte de responsables, de chefs religieux, de chef de partis, de journalistes se dresse contre la barbarie terroriste qui vient de massacrer des gens qui pensent et s’expriment librement.

    Aujourd’hui je suis Charlie…

    parce que tuer au nom d’une idéologie, d’une religion, est à mon sens le crime plus révoltant qui soit.

    Aujourd’hui je suis Charlie, mais hier j’étais Dieudonné…

    1. charlie le vietcong ?

    2. Liberdom: « Aujourd’hui je suis Charlie, mais hier j’étais Dieudonné… »

      Oui, c’est un peu écoeurant de voir tous les géoliers d’hier se lever soudain comme un seul homme pour le mot « liberté » …. quand le sujet est incontestable.

  3. Heureusement, le choix de l’illustration de cet hommage trop impersonnel à mon goût, rappel qu’au delà de leur courage ils étaient talentueux.

  4. parce qu’il ne peut être de libéralisme sans son radical liberté, j’apprécie ô combien que vous la défendiez

  5. « C’est pour cela que Contrepoints combattra les appels à des mesures sécuritaires liberticides qui ne manqueront pas de surgir suite aux événements d’aujourd’hui. »

    Tout à fait d’accord ! cela dit, l’horreur et l’indignation provoquées amènent également (enfin) un « soubresaut » général, non seulement dans le pays mais dans le monde entier, quant à la valeur de la liberté que certains (de tous poils) tentent de nous enlever… NO PASARAN !

    NOUS SOMMES CHARLIE

    1. JE SUIS CHARLIE

  6. L’émotion en France et dans le monde montre que les gens sont toujours attachés à la liberté d’expression au fond d’eux même, c’est bon signe.

    Un autre article : http://www.blogactualite.org/2015/01/fusillade-charlie-hebdo-le-point.html

  7. S’il faut honorer les morts et panser les plaies, sachons garder raison en ces temps obscurs.

    Comment opérer ici ? Il est clair, selon mon humble avis, que la liberté ne saurait être perdue de vue. Cependant, l’isolationnisme n’est pas une politique étrangère et il ne faut pas réfléchir en termes de liberté constante. Qu’entends-je par-là ? Qu’il doit y avoir une balance entre l’exercice effectif des libertés par les individus dans le cadre de la Cité.

    Ainsi, il m’apparaît peut-être nécessaire de réduire certaines libertés pour assurer la sûreté de chacun. Les deux standards ne sont pas nécessairement antinomiques et exclusifs entre eux.

    Ensuite, que dire ? Tout d’abord, et à titre purement personnel, j’estime, à l’instar de M. le Professeur Salin, que l’immigration, dans un tel cadre étatisé, n’est pas un bonne chose. De plus, et ce n’est ici que mon avis, le multiculturalisme à marche forcée peut se montrer contraire aux aspirations de notre société. S’il y a des constantes au regard des libertés, il est nécessaire également de rester concret et de prendre en compte les spécificités propres aux communautés humaines. L’Histoire exprime clairement les différences qui peuvent exister entre différents groupes. En somme, je juge l’immigration extraeuropéenne actuellement insoluble dans le pays.

    Mais, in fine, qu’importe. Pourquoi ? Car le rôle primitif de l’Etat est, et vous le savez tous, d’assurer l’exercice effectif du droit à la sûreté, droit garanti constitutionnellement. L’Etat est défaillant dans sa mission régalienne de défense des citoyens.

    L’Etat, dans sa globalité, est défaillant. Bien que je sois un libéral chimiquement pur, il faut reconnaître qu’il peut être efficace et l’a déjà prouvé dans l’Histoire. Mais aujourd’hui, la loi est moquée, vilipendée car accaparée. Les citoyens ne veulent plus reconnaître comme loi des normes qui leurs sont si étrangères, si lointaines.

    Et c’est à nous également, en tant que libéraux, d’œuvrer pour le futur. D’écrire, de lire, d’expliquer, de débattre avec les obtus sans être dogmatiques nous-mêmes. Il nous faut confronter notre système de valeurs avec celui des autres, avec la réalité, en tester la solidité et travailler à son amélioration. Le pire pour une école n’est pas d’être attaquée mais mal défendue.
    Alors oui, le monde n’est pas parfait et ne le sera probablement jamais. Oui, la liberté peut sembler hors d’atteinte. Mais l’Etat, au final, est viable à tout instant et n’est que notre émanation. Oeuvrons pour le meilleur.

    En conclusion, n’oublions pas que si la liberté nous est chère, la vie d’un être humain est dépourvue de prix.

    1. L’emploi du « chimiquement pur  » ça devrait foutre les jetons .. pour un liberal dogmatique. A peu de choses prés les tarés qui ont liquidés froidement les dessinateurs se croyant invincibles de charia-charlie devaient aussi se sentir « chim… purs »..pour briller la night.Comme un Hollande avec son casque de president du Pot au noir (LOL but sorry…)

  8. « […] 
    Sur toutes les pages lues
    Sur toutes les pages blanches
    Pierre sang papier ou cendre
    J’écris ton nom
    […]
    Liberté. »

  9. C’est plus que la liberté qui a été attaquée aujourd’hui. C’est l’esprit français. C’est le talent. C’est une page d’histoire de notre pays. Que des moyens qui froissent certains libéraux soient employés pour combattre cette sauvagerie m’importe peu.

    1. Je ne suis pas d’accord. Si je peux concevoir que l’esprit français a été attaqué à travers le meurtre de Wolinski, Cabu, etc… Disons quand même que c’étaient avant tout des humoristes, des artistes, des hommes de la rue, qui eux sont morts, mais que l’esprit français ne l’est pas le moins du monde, que je sache. C’est même là le propre des œuvre littéraires.

      Ces tueurs qui connaissaient très bien leur cible, ont porté un énorme coup … médiatique, disons-le, en tuant ces icônes de la culture populaire de France. Mais ce faisant, n’est pas pour autant le public de Charlie Hebdo qu’ils visaient.

      Leur propre public est plutôt là bas, en Syrie, Libye etc… ils rivalisent de monstruosité en ce moment, entre Daech, IS, Alquaeda, etc… pour savoir qui aura le plus de mérite de soumettre ces pauvres populations « libérées » du printemps arabe, et qui aura le plus grand mérite à leur imposer l’esclavage par la terreur de retour à la casbah.

      Il est par contre douteux que le but de ces soldats soit réellement de déstabiliser la France, dont ils n’ont rien à f… à part pour recruter leur racaille pas plus religieuse que vous ou moi, et à laquelle ils sont reconnaissant d’avoir viré un tas de tyrans assez bien installés…

      Par conséquent, les moyens pour combattre efficacement ces actions terroristes quels seraient-ils? Il n’y en a pas je crains. Je n’en connais qu’un seul peut-être: port de la Kalash obligatoire dans les rues de Paris… mais pas sûr que le Grand Duduche eut aimé.

      1. L’esprit français est aussi celui le produit de l’esprit de ses grands hommes, à ce que je sache !
        Ne vous en déplaise, je n’ai pas étudié du Schirren dans mes études inférieures ou supérieures.

        On attend certainement une œuvre majeure.

        Beaucoup restent dans les tiroirs à l’état d’espérances que l’histoire balaiera comme la poussière sous le tapis. C’est peut-être ce qui fait la différence entre les grandes œuvres et les autres.

        1. Mon message ne constitue pas une remise en question de la culture historique qui fait la France,… et ne mérite pas le moindre sarcasme de fraserve.

          L’assassinat d’artistes par des brutes imbéciles n’est pas ce qui remet en cause la grandeur de la France, mais plutôt l’action de ses politiciens en amont. Il y aura toujours des brutes imbéciles.

          Ce ne sont pas des individus qui ont persécutés et massacré les artistes en Allemagne à partir de 1933, c’est un système de pensée politique… datant de 1914

          Ensuite « fraserve »… vous avez également tort pour ce qui est de Schirren. Son oeuvre est bien terminée d’ailleurs, mais c’est un autre débat.

  10. Sur la liberté de conscience, on aurait pu citer Locke, la « Lettre sur la tolérance », texte initiateur du libéralisme.

  11. Leurs noms, prénoms et dates de naissance sont aux mains de la police. Ce mercredi soir, quelques heures après la terrible attaque contre le journal Charlie Hebdo, les identités des trois suspects étaient connues des forces de l’ordre.

    L’enquête s’oriente vers Reims

    Il s’agirait de trois hommes âgés de 18, 32 et 34 ans. Les deux trentenaires, de nationalité française, sont des frères nés dans le 10e arrondissement de Paris. Ils se prénomment Saïd et Chérif K.. La nationalité du plus jeune, Hamyd M., SDF, n’est pas encore connue. On sait en revanche qu’il était inscrit l’an dernier en Terminale S dans un lycée de Charleville-Mézieres, dans l’académie de Reims (Champagne-Ardennes). Le journal local, L’Union en Ardennais, indiquait justement en fin d’après-midi que l’enquête s’orientait vers Reims.

    Des perquisitions y sont menées, et les forces spéciales du RAID ont été envoyées là-bas. Le quartier Croix-Rouge a été totalement bouclé et des hélicoptères de la police survolent la zone.

    L’un des assaillants présumés, Chérif K., serait déjà bien connu des services de police. Il avait été jugé en 2005 pour avoir fait partie d’une filière d’envoi de djihadistes en Irak, surnommée « la filière irakienne du 19e arrondissement de Paris ». Avec une dizaine de comparses, il aurait incité une dizaine de jeunes à partir combattre en Irak entre 2003 et 2005.

    1. Manifestement, vous êtes copain avec la liberté, mais pas avec le respect de la présomption d’innocence…

      J’ai une petite question à vous poser, puisque vous êtes si bien informé et si impartial dans votre présentation des choses : savez-vous à quoi ont servi les fonctionnaires civils et militaires chargés de faire du renseignement depuis 2003 ?

      J’ai une autre question à vous poser, puisque vous intervenez sur un site libéral : avez-vous lu les dispositions du décret n° 2014-1641 du 26 décembre 2014 pris pour l’application des articles 15, 18 et 19 de la loi n° 2013-1168 du 18 décembre 2013 relative à la programmation militaire pour les années 2014 à 2019 et portant diverses dispositions concernant la défense et la sécurité nationale ? Il a l’air complètement inoffensif, ce décret publié au JORF du 28 décembre, en pleine trêve des confiseurs. Et pourtant, il y a de quoi faire un édito sur Contrepoints… Respirez fort, car les dernières heures de la liberté d’expression sur Internet sont bientôt révolues.

      1. Fredus: « Manifestement, vous êtes copain avec la liberté, mais pas avec le respect de la présomption d’innocence… »

        Je vois du conditionnel et des noms masqués pour ma part.
        Rentrez vos crocs.

      2. Ce donneur de leçons a la suffisance de tous ceux qui se sentent investis d’un magistère moral d’essence supérieure, notamment parce qu’ils sont de gauche. En ayant pris le contrôle de l’école et des médias, les pleurnicheurs qui militent pour l’utopie socialiste ont favorisé l’explosion exponentielle du fascisme vert par leur laxisme, leur égalitarisme, leur culte du relativisme, leur anti-élitisme et leur lâcheté anti-sécuritaire.

      3. Site libéral, pas partisan de la théorie du complot.

        Vous parlez de trois points décrivant les bidouillages des lois autorisant tel service de l’Etat à intervenir dans la vie des gens … la belle affaire.

        Vous vous êtes déjà garé sur une place de livraison ? Vous avez déjà eu un PV ? Vous avez déjà refusé de le payer ?

        Des exemples comme cela, j’en ai des milliers, voire des dizaines de milliers … où l’Etat intervient dans la vie des gens, et ce, sans aucune raison. Là, au moins, il y a une raison. C’est quoi qui vous gène, que cela va sans doute permettre à la police de cibler … disons une certaine clientèle ?

        Ceci dit, la préemption d’innocence n’est pas un concept libéral du tout, c’est une conséquence du droit positif.

  12. Il faut malheureusement en arriver là pour que les yeux commencent à s’ouvrir : mais combien de mensonges encore sur les médias ce soir, sur le fond, sur l’histoire des religions, sur les biographies historiques, sur les textes dit « saints », sur l’innocuité des jeux vidéos, sur l’absence des pères… Consensus national mais autruchisme généralisé. La pensée unique est encore à l’ordre du jour. On a l’impression qu’ils n’ont jamais regardé ni lu les unes de Charlie Hebdo, ni lu les biographies. C’est pas possible : « Cachez-moi ce sein que je ne saurais voir ».

    Je suis Charlie. C’étaient nos enfants, nos parents, nos amis, nos frères, bien qu’on ne les connaissait pas personnellement. Bien que, comme avec toutes les personnes de notre entourage, nous n’étions pas toujours d’accord avec eux. C’était la démocratie. Pardon : « c’est la démocratie ». Lapsus.

    Vous vous rendez compte, j’en parlais ce soir avec ma femme et mes enfants. Cabu était au Club Dorothée dans les années 1980. Vous vous rendez compte !

    La cohésion nationale est à l’ordre du jour, nous sommes tous effondrés, effondrés du haut en bas de la France, de long en large. Je discutais ici cet après-midi même encore, entre ma musique et le forum de Contrepoints. J’ignorais tout de ce qui s’était passé ce matin à Paris, jusqu’à 15 heures où ma mère m’a appelé et m’a mis au courant. J’ai sauté sur les médias en ligne, comme tout le monde. Car ma famille est à Paris comme pour beaucoup de français. Mon fils était dans le ventre de sa maman à 100 mètres de la rue de Rennes en 1986, dans un bus au moment de l’attentat de Tatti.

    Aujourd’hui, le temps du déni, des mensonges, de la pensée unique et de la manipulation médiatique est terminé. Il a fallu du temps, supporter les insultes et les quolibets, le terrorisme intellectuel, pour ceux qui connaissaient les prémices visibles de cette horreur malgré leurs avertissements nombreux, jusqu’aux derniers livres les plus récemment publiés au succès incroyable, mais pourchassés sans pitié par la pensée unique.

    Il va falloir voir désormais les choses en face : des gens n’aiment pas la liberté de pensée(er) et sont pourtant (en apparence) français, vivent sur notre territoire en toute liberté, celle autorisée par nos pays démocratiques alors qu’ils seraient éliminés directement sans procès ailleurs, sans citer de noms. Il faudra tirer les conséquences de cette anomalie au pays des droits de l’homme, qui protège désormais les factions les plus criminelles, non des individus isolés mais des français (j’ai du mal encore à le dire) animés par des idéologies notoirement criminelles et opposées fondamentalement à l’Europe et à son esprit, à nos valeurs.

    A ce titre, il va falloir avoir le courage de nettoyer certains territoires perdus de la République, aux mains des trafiquants et d’idéologies extérieures. Le plus tôt possible sera le mieux. L’armée (oui l’armée, on est en guerre), la justice, la gendarmerie et toutes les forces républicaines civiles ou institutionnelles légales seront normalement préposées à la tâche, sans amalgame ni critères de faciès ou d’origine, mais sans complaisance non plus comme à l’égard de tout français coupable d’un crime ou en train d’en préparer un, quelles que soient ses appartenances philosophiques, communautaires ou religieuses. Avec fermeté aussi pour en finir avec cette insupportable notion de diversité juridique qu’autoriserait la République au nom de la tolérance et du vivre ensemble, qui permettrait toutes les excuses et le sentiment d’impunité.

    On admire le courage insensé des dessinateurs assassinés et celui des autres anonymes. On admirait leur talent. Ils sont les héros de notre pays. Ils sont dignes d’un monument national. Trois jours de deuil, certes. C’est normal et la moindre des choses. Bravo Monsieur le Président. Mais passez aux choses sérieuses. L’occasion est unique pour vous d’entrer dans l’histoire de France. Ne la ratez pas. C’est un moment historique. Hissez-vous au niveau de la mémoire que mérite leur courage, qu’ils ont assumé seuls pour nous permettre de continuer à vivre et à penser librement, comme ici.

    On a déclaré la guerre à la liberté de penser, de pensée, de respirer aussi car la France respire par sa pensée, donc on a déclaré la guerre aux libéraux, donc à nous aussi ici.

    1. Pour différer un peu de la dernière partie de l’article : en 1945, c’est aussi par les armes qu’a été restauré la liberté.

      1. et oui … en 1793 aussi.

  13. Je ne m’appelle Charlie, et je ne suis pas pour autant un Charlot.

    Je ne suis pas journaliste, juste un citoyen ordinaire, mais je tiens tout autant à ma liberté de pensée et d’expression.

    Si le directeur de publication de Contrepoints s’emparait également de son clavier et faisait preuve du même argumentaire libéral impeccable chaque fois que des citoyens ordinaires se font « massacrer » par des terroristes, alors ses éditoriaux seraient encore plus convaincants.

  14. « C’est pour cela que Contrepoints combattra les appels à des mesures sécuritaires liberticides qui ne manqueront pas de surgir suite aux événements d’aujourd’hui. »

    Malheureusement ces mesures seront inévitables et nécessaires. La France va progressivement rentrer en état de guerre de basse intensité au cours des années qui viennent, avec des conflagrations brutales possibles ainsi que l’extension des zones de non droit. Et une guerre civile possible au bout.

    Les sociétés multi-confessionnelles sont multiconflictuelles. On ne peut pas à la fois vouloir l’immigration de peuplement de millions de musulmans ET le droit au blasphème ET la paix. Il y a forcément un élément qui tombe.

    1. Ne pas faire tomber un des éléments que vous citez : telle est précisément la raison pour laquelle l’article 6 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen du 26 août 1789 dispose que « la loi doit être la même pour tous, soit qu’elle protège, soit qu’elle punisse ».

    2. Le problème des libéraux idéologique est qu’ils agissent après, on va mettent les terroristes en prison, mais cela ne va pas faire revenir les morts, alors que si on contrôlait les frontières et le flux de personnes, il y aurait moins de drogue et moins d’armes en circulation.

      1. Même dans ce cas il y aurait toujours des morts, il faudrait donc réduire davantage les libertés si on suit votre discours. Allez au bout de votre logique, vous n’arriverez qu’à une société mortifère.

        1. La société mortifère, elle a été créée par l’immigration, pas par les lois sécuritaires.

          1. J’abandonne, le désaccord est trop grand. La liberté est une et indivisible, ce n’est pas à la carte.

    3. L’état de guerre n’est en rien la justification de mesures liberticides, on peut tout à fait réagir, y compris de façon sécuritaire sans réduire les libertés. Cet argument est complétement fallacieux.

      1. D’autant plus que l’État de guerre est lui-même autorisé par le droit, par l’ONU et réglementé dans les conventions de Genève sur les prisonniers de guerre. Trop souvent la liberté a fait appel à la guerre pour sauvegarder son capital, quand elle a été mise en danger. Si la guerre n’avait pas été présente, les droits d’expression issus de la DUDHC de 1948 n’auraient certainement jamais vu le jour. Et ce sont ces mêmes droits issus de la guerre qui font qu’aujourd’hui nous pouvons écrire librement sur Contrepoints.

        La liberté et la guerre font donc toujours très bon ménage.
        La première se sent protégé par la deuxième.
        La deuxième se sait éloignée par la première.

        1. Ce sont ceux aussi qui font que Charlie Hebdo a écrit librement depuis sa création, comme toute la presse des pays libres. Dans tous les pays de la philosophie aux 57 dictatures, la presse libre n’existe pas. Voilà la raison principale de cet attentat : notre pays devrait se plier aux lois de ces 57 dictatures dont ces intégristes fous – pas du tout fous, tout est prémédité, tout est soigneusement prévu, ils sont les premières flèches contre notre liberté et nos valeurs, selon ce que préconise Sun Tzu – comme lors des précédents de New-York) ils sont ici les représentants, les ambassadeurs philosophiques par anticipation.

          Sun Tzu, dans l’art de la Guerre, préconise d’attaquer l’adversaire par anticipation, de l’affaiblir moralement avant d’envoyer le gros des troupes. Cela commence donc par des actions psychologiques en terrain ennemi, afin de marquer les consciences, de faire peur, d’imprimer un climat de tension et la crainte. Sun Tzu a tout théorisé il y a bien longtemps, au VIè siècle av JC.

          Première chose donc si l’on veut comprendre les méthodes actuelles utilisées pour corrompre nos valeurs et nos esprits, lire Sun Tzu et le Prince de Machiavel. C’est pas long mais tout y est. Ne pas oublier enfin de finir son édification culturelle par Le choc des Civilisations. On traite de paranoïaques ceux qui référencent cette bibliographie. La paranoïa est aussi décrite en temps de guerre par « l’art de la survie ». Les animaux ont cette conscience naturelle du danger qui les font anticiper car ils sont en veille permanente.

          Le naïf occidental est totalement déniaisé après ces trois lectures.

          Il faut regarder les choses en face. Droit dans le yeux.

          En terme stratégique par rapport à une future et hypothétique conquête, c’est une préparation psychosociologique sans fard des esprits à ce qu’est une dictature dans les pays d’obédience de cette philosophie. Laurent Obertone ne dit pas autre chose ce soir dans Valeurs Actuelles.

  15. Il faut porter davantage la guerre en Irak et Syrie, les extrémistes se nourrissent de leurs victoires de 2014, en les réduisant à moins que rien, sans territoire, ces gens comprendront qu’ils ne peuvent pas gagner : même avec du pétrole, un Etat et des milliers de combattants du monde entier.

    1. il aurait surtout fallu ne pas tant la porter en 2003, et en 2011…

      le fantôme de kadhaffi risque de hanter la france pendant de nombreuses années.

    2. Comme les nazis ils portent en eux les germes mortel de leurs défaites. Sociologiquement et économiquement ils sont déjà mort parce que ce sont des tyrans dirigistes, il ne sont juste pas au courant pour l’instant .

      Il n’y a strictement rien à gagner en irak ou en syrie sauf à leur donner une ennemi commun qui retarderait le moment ou ils se bouffent entre eux et ou la population les rejettent.

      1. Il faut avoir aussi le courage de voir les choses en face. Une religion qui ne sait accoucher que de 57 dictatures aura éternellement du mal à s’intégrer dans les pays démocratiques à la liberté de pensée. L’apostasie, comme l blasphème, y sont encore punis de mort. La preuve encore. Le code essentiel de cette religion est son opus philosophique qui contient dans 700 de ses paragraphes des appels au meurtre, au viol et au vol des infidèles car « ils sont des êtres inférieurs qui ne sont pas mieux que des animaux », en toute logique de la philosophie érigée par son fondateur. La réforme n’y a pas eu lieu puisque la parole de Dieu ne peut être réformée.

        Comment cette philosophie / code civil / religion pourrait-elle sincèrement avoir un avenir en Europe autre que conflictuel, qui va inexorablement tourner au conflit armé généralisé si l’on ne ferme pas nos frontières à cette immigration de peuplement qui vient ici sans contrat de travail, donc sans emploi et occupation que celle de tenir les murs des cités ?

        Il faut faire des choix politiques. Nous sommes à la croisée des chemins si l’on veut garder notre liberté chérie. Va-t-on encore monnayer à l’infâme prix de nos infâmes lâchetés en tous points identiques à celles des Accords de Munich cette liberté chérie acquise par les siècles de combats contre la religion ? Les démocrates et libéraux européens sont-ils à nouveau capables d’éteindre notre liberté au prix de leur incapacité à voir les choses en face, au prix de cette incapacité de détacher notre pseudo tolérance de nos faiblesses les plus basses, uniquement pour respecter des principes fondamentaux qui n’existeront plus si on laisse faire les choses en se voilant la face.

        Pourquoi ne veut-on pas encore admettre que ce modèle philosophique extérieur est totalement contraire à nos principes fondamentaux, au nom du vivre ensemble dont ils se moquent éperdument ? L’unique preuve devrait être largement suffisante. Sur 57 pays d’obédience, 57 dictatures !

        Rien ne peut mieux parler que les faits politiques et sociaux que génère cette philosophie.

        1. L’Empire Romain a du se poser exactement le même genre de question vers le 3° siècle après JC.

          Bizarre, mais avant, ils n’avaient pas du tout ce genre de problème philosophiques … euh, plutôt de problèmes moraux … euh, plutôt de problèmes d’état d’âme… euh, plutôt de problèmes de trouver une bonne raison pour ne rien faire ….

          Oui : bizarre comment les sociétés socialistes peuvent se réfugier derrière ‘les principes fondamentaux de liberté’ qu’elles bafouent tous les jours, pour cacher leur lâcheté.

      2. le wahabisme et le salafisme monte en puissance depuis 3 siècles , notamment dans la péninsule arabique, venant de la cote est ( émirat des saoud ) . lorsque ces derniers ont pris la mecque à la fin du 19ième siècle, ils ont détruit tous ce qui correspondait à une representation de la religion, tant leur obsession à ce sujet est grande … pas étonnant que le fait que des dessinateurs caricaturant leur prophète les excite autant.
        depuis cette date, les populations locales les supportent pas trop mal …

        1. Les 7 piliers de la Sagesse évoquaient ces épisodes et la condition des femmes, traitées à l’égal des animaux, souvent plus mal certainement que le cheptel parce que rendant moins de services. Au début du XXème siècle…

  16. Michel-michel-michel

    Juste le jour de la sortie en librairie du roman de Houellebecq.
    Son rejet plus ou moins assumé de l’Islam paraît tout à coup moins excessif.

  17. PhilippeMurrayRothbard

    Très bonne tribune.

    En ce jour où l’ultime valeur, la liberté, s’est retrouvée criblée de balles; ne nous retournons pas à nôtre tour contre elle en l’amputant ne serait-ce que d’un cheveu; ne donnons pas raison à ses agresseurs. Mais restons à son chevet et défendons là de toutes nos forces afin de montrer que rien au monde ne pourra l’ébranler.

  18. En hommage aux victimes, Il faut défier le malheur avec l’humour, même noir ou grinçant.
    Imprimons en manchette:
    BALLES TRAGIQUES DANS LE XI-ème: 12 MORTS!

    1. ou pour reprendre un célèbre « Bal tragique à « Charlie les deux mosquées « (LOL but SORRY…)

      1. vous etes en avance de 30 ans !

  19. Vous ne connaissez donc pas l’histoire de la liberté de penser(sée) pour lesquels des artistes, des journalistes, des esprits libres mais aussi des gens comme vous et moi sont morts : commencez par le Chevalier de la Barre. Vous habitez où ? L’échec de l’État, oui et non. Ou alors on doit rentrer dans le syndrome Minority report, de 1984, du Meilleur des mondes ou de Fahrenheit 451.

    L’État de droit s’est constitué aussi par la liberté de pensée(ser) dans son inexorable propension à aller jusqu’au bout de la liberté. C’est une lutte permanente qui ne s’arrêtera jamais et n’a pas accouché d’une situation statutaire malgré les DUDHC. La liberté dont vous bénéficiez a été obtenue par le sacrifice de gens célèbres et anonymes, dont les derniers portent les noms des héros de Charlie Hebdo.

  20. Le 911 français… ça va changer pas mal de choses. Beaucoup de mots, d’hystérie, de haine et de conflits irraisonnés à venir. Pour nous, libéraux, beaucoup de nausées en perspective, déjà à la lecture de tout ces nouveaux champions de la libertés autoproclamés qui hier encore, et demain certainement, n’ont que des chaines à proposer.

    J’adorais Wolinsky dans ma jeunesse, comment imaginer qu’il finirait lui et ses collègues sous les balles de sombres abrutis fanatisés !? Je lutte, mais comme beaucoup certainement j’ai des envies de meurtre.

    RIP !

    1. Même pensées que vous.

  21. Vous me permettrez de ne pas pleurer, et de suggérer à Charlie Hebdo son prochain titre:
    « Bal tragique: 12 morts »…
    Il est plus facile de se moquer de la souffrance d’autrui que de la sienne.

  22. Je suis épaté par la lucidité de l’éditorial et des commentaires. Pas une seule fois le mot « islam ». Je suis soulagé, j’ai eu tellement peur que l’on fasse un tragique amalgame. Je vais faire très attention à ne pas faire de dessins qui pourraient me faire demander « Qui est là? » la prochaine fois que l’on frappe à ma porte.

    1. Zut, moi qui attendais le dessin, mais je comprends, votre sécurité et celle de votre famille passe avant, mon plaisir de vos dessins.

    2. Pourtant René a du courage, mais lui aussi a peur… Il a des enfants. Nous aussi. Les extrémistes le savent, peuvent sans problème trouver nos adresses. Ils parient dessus. Le peuple se tait pour protéger ses enfants. Mais à force de se taire, il les enchaîne à un futur qui ne pourra que se dégrader.

      1. Merci fraserve…Mais je dois préciser que je n’ai pas peur personnellement, étant adepte d’auto-défense et d’arts martiaux divers. Mais si je n’ai pas peur des  » extrémistes », je suis terrifié par le déferlement de politiquement correct qui est pour moi le vrai danger, qui , à l’autre bout, accouche de petits monstres pour avoir refuser la contraception… Si vous me suivez..

        1. Je suis comme vous René. J’ai honte de toute cette lâcheté larmoyante. Pour ceux qui connaissent l’histoire, elle est identique à celle de ceux qui applaudirent Daladier au Bourget quand il revint auréolé des Accords de Munich. Lui était lucide et les traita de « Ah les cons  » en descendant de l’avion face à la foule émue. On parle de 50.000 personnes réunies sur le tarmac de l’aéroport, le même nombre que dans les processions de bougies aujourd’hui. On nomme depuis ce jour cette tentation permanente de la lâcheté par le sobriquet « les munichois ».

          Néanmoins, vos collègues sont morts en héros. Il faut survivre et se défendre et votre attitude est la bonne. Même si vous n’êtes pas vraiment en danger car ce crime abominable est un épiphénomène qui ne se reproduira pas de la même manière. Je suis artiste comme vous mais je suis lucide. Je connais la violence aussi pour l’avoir vécue personnellement dans les quartiers, après un meurtre gratuit à Epinay où je travaillais et des menaces de mort dans mon quartier de Montmartre. J’y ai perdu ma naïveté sur ces sujets. J’avais remarqué que tous les bien pesants – opposés non à mes opinions mais aux faits décrits par mon vécu – vivaient quasi exclusivement dans des quartiers safe, donc ne pouvaient comprendre les faits pour ne pas les vivre, en étant protégés (5, 6, 7, 8è arr., Neuilly, Auteuil, Passy, ouest parisien) par deux fois plus de policiers qu’ailleurs vu les intérêts stratégiques, individuels et ministériels présents en ces lieux.

    3. « Pas une seule fois le mot « islam ». Je suis soulagé »

      Ben … ca fait depuis 81 et SOS racisme qu’on nous explique plusieurs fois par jour qu’il ne faut pas faire d’amalgame, que c’est mal … même si ca prend le temps pour arriver au cerveau, on finit quand même par comprendre.

      1. Stop ! Le mot « racisme » a été enlevé de la constitution et de 57 textes de loi en 2012.
        Il faut dire désormais SOS …isme.

    4. Oui, enfin… j’ai quand-meme eu l’honneur de voir un de mes petits commentaires insignifiants, sur lequel j’avais choisi d’ecrire ce mot avec un « isme », censure. Mon petit commentaire etait pourtant je pense assez equilibre – pour eviter de mettre tout le monde dans le meme sac – il y a d’ailleurs un gars que je trouve tres bien et tres courageux qui vient souvent pour s’exprimer sur Contrepoints et participer aux articles : Farhat Othman. Il a le merite en particulier de continuer a nous informer sur le developpement politico-religieuse de la situation en Tunisie. Et de nous presenter le visage appaise du souffisme. Il est le phare dans la tempete qui nous rappelle le danger – reel – de l’amalgame et la multiplicite des pratiques de sa religion. Et je l’en remercie.

      Mais je pense. pour etre honnete et retablir la verite, que c’est plutot ma citation d’une declaration de l’ancien avocat d’un des suspects qui dut causer ce censorship. Et je comprends tres bien qu’il ne faille pas s’attirer la hire professionnelle des vaches sacrees, et grands maitres de sophistique, de la republique (qui pouraient prendre la mouche – et j’apprecie aussi la necessite de la presomption d’innocence tout en rappellant qu’un des interesses ne le fut pas toujours).

      Garde des sceaux, procureurs et avocats, createurs du mur des cons…

      Meme si le brun dont nous parlons aujourd’hui provient essentiellement des errances de leur profession.

      En aval d’errances legislatives.

      Depuis le garde des sceaux ideologique dont nous sommes emplatres, jusqu’aux sophistes pratiquants exploitant quotidiennement la complexite legale – clairement contreproductive – a leur avantage et tirant profit d’une gestion directionnelle du panier a crabes. Justice bavarde, responsable de toujours moins de justice et de toujours plus d’insecuruite.

      Ou de la mauvaise gestion du multirecidivisme.

      Petit delinquant deviendra grand et parfois meme un serial assassin « religiously missguided »…

      1. Le soufisme est une caution morale, en aucun cas une vérité de pratiques majoritaires.

        1. Oui, je suis tout a fait conscient qu’il s’agisse d’un mouvement tres minoritaire. Ce qui n’enleve rien au merite de Farhat Othman. J’essayais aussi de montrer du doigt le fait que la republique ait failli aux Musulmans Francais comme aux autres en refusant d’appliquer la loi Francaise avec severite. Au bout du troisieme ou quatrieme delit pour etre genereux, on va en taule et on y reste. L’amalgame est un reflexe tout a fait logique de protection de soi dans un contexte de confusion securitaire. Et je le comprends tres bien. C’est la meme raison qui me fait choisir de ne pas visiter certaines banlieues ou de ne pas me rendre dans certains quartiers, meme si je sais que ces quartiers sont sans doute habites par une majorite de gens honnete. Je fais la moi-meme un certain amalgame, mais je deplore d’avoir a faire cet amalgame.

          Le gouvernement ne fait pas son travail lorsqu’il autorise des multirecidivistes a commettre 10, 100 ou 150 crimes.

          C’est pour cela que je dis « petit delinquant deviendra grand et parfois meme Isl…….ste. »

          Et l’un des avocats est encore la pour nous suggerer qu’il soit possible que ce soit encore la faute de la societe.

          Je dois dire qu’entendre ce fadaises tetues – encore aujourd’hui – apres le massacre de Charlie Hebdo, commence a m’agiter serieusement.

  23. quand est ce que les musulmans auront l’honnêteté de faire le ménage?
    J’aime bien les beaux discours « on a rien à voir avec eux », mais le prêche de certains imams ne les dérange pas plus que ça.
    Ils étaient quasi tous contre charlie hebdo sur le coup des carricatures.
    S’ils veulent que la France les accepte, soit ils font le ménage dans leur rang et le montre et font un effort d’intégration, soit le racisme triomphe

    1. « Les musulmans » ça n’existe pas. Ce n’est pas un bloc monolithique…

      1. Les millions de français qui portaient le badge « touche pas à mon pote » dans les années 80 non plus.

        Si ils ne montrent pas fortement leurs opposition à ces gens (qui tuent avant tout des milliers de musulmans dans le monde il faut le rappeller) si ils ne dénoncent pas pas, si ils ne s’élèvent pas, si ils ne font pas entendre leurs voix, si ils ne rejettent pas les brebis galeuses pour qu’on se tiennent cote à cote face à ce qui est bien un fascisme ce sera l’autre alternative:

        Ils seront par leurs silence et leurs condescendance assimilés a ces gens qui veulent que l’islam triomphe peu importe la manière et cela va faire très mal.

        La croisée des chemins, le choix !

      2. Tu as sûrement raison
        Étant originaire de Lunel, certains prêches fondamentalistes sont connus depuis longtemps, et pourtant cela ne dérangeait pas plus que ça

        1. ça ne dérangeait surement pas les gens pour qui il votaient … ou alors dans le fond de leur conscience, s’ils en ont une !

          je me remémorerais toujours les propos de jospin ( ex trotskyste … ) aprés les attentas du 11 septembre :

           » l’islam a toutes sa place en france … » effectivement

    2. Un chauffeur de taxi, reconnaissant Charb, a rameuté ses collègues pour venir le lyncher, et ce n’était pas un djihadiste.
      « Caedite eos. Novit enim Dominus qui sunt eius » : « Massacrez-les, car Dieu connaît les siens » (Citation de la Bible, Thimothée 2.19 )

      1. Citation complètement mensongère. Timothée 2;19: »Néanmoins, le solide fondement de Dieu reste debout, avec ces paroles qui lui servent de sceau: Le Seigneur connaît ceux qui lui appartiennent; et: Quiconque prononce le nom du Seigneur, qu’il s’éloigne de l’iniquité. »
        cette pseudo-citation est piquée à la légende du sac de Béziers. Nul.

        1. Vrai René. Contre les Albigeois.

          1. « Tuez les tous, Dieu reconnaîtra les siens. »

  24. Tant que certains rappeurs continueront a chanter nique la France, tant que certains revendiqueront le droit au voile integral et au hallal dans les cantines, je peux vous dire que c’est mal barré pour que l on arrive a vivre ensemble

  25. Je vais me faire lyncher, mais j’ai beaucoup de mal à aller dans le sens des pleurnicheries.

    Certes, la liberté d’expression est attaquée, MAIS cela pose la question philosophique : « qu’est-ce que la liberté » ?

    Pour cette flaque de diarrhée putride qu’est la génération mai 68,
    égalité = égalitarisme et liberté = droit de tout faire.
    Et ben non.

    => Réponse : la liberté, c’est pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui.
    Donc seulement tout ce que t’autorise la longueur de ta chaîne.

    (et donc être libre à 2 donne une chaîne 2 fois plus grande, d’où l’utilité du couple, on est pas libre quand on est seul, juste libre d’être consommé, encore une erreur des 68’ards)

    Donc « LIBERTE d’expression » n’empêche pas « RESPECT.

    J’en ai ras le cul de voir la Sacro-Sainte Liberté d’Expression mise en avant pour pleurer sur Charly Hebdo.

    Pour rappel, voici le style de Charly Hebdo.
    http://img4.hostingpics.net/pics/86535610923573102057029998757324327362182631912469n.jpg

    Donc oui, liberté d’expression, mais faut aussi accepter de se prendre dans la gueule les conséquences de ses conneries.

    Voici le dessin que Charb a fait avant l’attentat, la goutte d’eau qui a fait déborder le vase.
    http://img4.hostingpics.net/pics/24746410917344101527495194696207754307932226059389n.jpg
    Dans le genre « Islamistes, tuez-moi SVP ! », on pouvait difficilement faire plus clair.

    La réalité, c’est que Charly Hebdo est un journal de gauchos 68’ards qui ont vécu dans l’illusion de croire qu’ils pouvaient impunément cracher sur tout au nom de leur sacro-sainte liberté.
    Et ben non, perdu, game over.

    Les chrétiens ont fini de relativiser (depuis Vatican 2) leur lecture de la Bible, ils sont tempérés, ne la lisent plus de manière radicale, donc ils acceptent de pouvoir en rire, mais ce n’est pas le cas des musulmans, ils y viennent progressivement mais ils n’en sont pas là.
    Donc il faut savoir ne pas être lourdingue.

    Et être lourdingue, Charly Hebdo, il connaît.

    Ce journal n’a jamais compris (et ne s’est jamais intéressé) à la complexité de l’évolution musulmane et au tournant qu’elle prend aussi actuellement : la remise en cause du caractère absolu du Coran.

    Ils ont fait de la provoc sur un monde instable (et donc violent), ils sont vraiment allés trop loin, et ils se sont juste pris dans la gueule un retour de flamme.

    Je ne dis pas qu’ils ont mérité ce qui est arrivé, c’était disproportionné, mais c’était amplement prévisible, et ils l’ont un peu cherché avec la dernière caricature genre « coucou, on attend votre attentat avant fin janvier ! ».

    Il y a un problème d’intégration musulmane en France.
    Lié aux problèmes :
    – de l’identité nationale,
    – donc de la séparation incomplète et impossible église-état,
    – donc de notre héritage historique,
    – et un problème de la nationalité par le sol,
    – et un problèmes d’une éducation égalitariste qui paume les jeunes.

    Conséquence ? Violence.
    Les AK-47 se vendent comme des petits pains dans les cités, la police est dépassée en Seine-Saint-Denis, à Marseille…
    Mais on en parle pas. On ne soulève aucun problème de fond et on traite tous ceux qui osent le faire de « racistes », tellement plus pratique.

    Et ça finit logiquement par péter, et là tout le monde chiale pitoyablement.

    Les Socialistes couinent :
    « OUIIIIIIN, le monde n’est pas fait que de taxes et de bisous, y’a aussi des gens méchants, OUIIIIIN ! ».

    Désolé, mais moi, ce que j’entends quand je tends l’oreille, c’est juste une bande de gauchos 68’ards (et héritiers) à qui parent1 et parent2 n’ont jamais mis de limites, qui viennent de comprendre qu’il y a des conséquences à leurs actes, et qui poussent des cris d’orfraie pour masquer leur totale confusion mentale.

    (Y’en a même qui hurle « haaaaaa, c’est la gueeeerre !!! »… Pfff, la guerre, n’importe quoi)

    Bouhouhou, les pauvres choux… Désolé, j’ai du mal à pleurer.

    L’Islam est une véritable poudrière, et quand on allume une allumette dans une poudrière, faut pas s’étonner si ça pète.

    1. message modéré

      1. Celes: « désolé de le dire, mais ce qui est arrivé est assez normal compte tenu de la situation. »

        Tuer à cause de dessins est normal… !?
        Vous voulez une liste de ce qui « insulte » ces gens là et appelle donc « normalement » leurs représailles à travers le monde actuellement ?

        1. La seconde partie de mon post contient des liens, elle est en attente de validation.

        2. Tuer pour des dessins n’est pas normal mais là où je rejoins Celes, c’est qu’il y a des fonds de commerce où il vaut mieux éviter d’aller, surtout si ceux-ci sont peuplés de fous dangereux qui n’ont rien à perdre.

          1. Waren: « c’est qu’il y a des fonds de commerce où il vaut mieux éviter d’aller »

            Ces fou dangereux tuent dans le monde pour des mini jupe, la mauvaise religion ou une parole de trop.
            Demain on renonce aux dessins et vous croyez qu’ils vont arrêter là leurs exigences démentielles ?

            1. le problème n’est pas quelques dessins, il est politique : ils savent que les démocraties sont faible, que leurs peuples sont vieux , que leurs dirigeants sont lâche et interressé, alors ils poussent leurs pions… ou plutot le coins qui s’enfonce dans le bois depuis le regroupement familliale.

              je suis pret à parier que dans dix ans, le délit de blasphème revient en europe occidentale.

              1. scoobidoo: « je suis pret à parier que dans dix ans, le délit de blasphème revient en europe occidentale. »

                Je ne tiendrais pas le paris.

        3. Le modérateur du forum a fait n’importe quoi : il a laissé mon premier post non tempéré, a supprimé le tempéré, et a censuré celui que vous avez commenté.

          Bref, je soulignais que le rédacteur de l’édito se plante :
          Charly Hebdo n’a pas été attaqué pour sa liberté de penser, de publier, ils ont été attaqué car ils insultaient.

          Liberté ne veut pas dire manque de respect.

          Les deux vraies victimes que je plains vraiment sont les 2 policiers.

          Charly Hebdo, s’ils avaient eu autre chose qu’un humour beauf, gras, lourd et insultant, et s’ils n’avaient pas terminé avec une dernière caricature incitant à un attentat, auraient évité ce drame.

          1. « Charly Hebdo, s’ils avaient eu autre chose qu’un humour beauf, gras, lourd et insultant, et s’ils n’avaient pas terminé avec une dernière caricature incitant à un attentat, auraient évité ce drame. »

            Autrement dit, avoir « un humour beauf, gras, lourd et insultant » mérite la mort… j’ai honte pour vous…

          2. Impossible de discuter avec Celes qui est aussi décérébré que les bouchers obscurantistes d’Al Qaida
            Il est lobotomisé par la doxa socialiste et boursoufflé par la suffisance du magistère moral que la gauche usurpe depuis 1945

          3. Vous me faites aimer la censure celes, moi le rimbaldien…

      2. Quand je vois le nombre de tweet et de posts sur facebook de personnes au nom à consonance arabe qui se réjouissent, j’ai envie de vomir
        A part ça ils n’ont bien sûr rien à voir

      3. « Si l’humour avait été fin, ce serait passé. Si c’était un article sur Mohamed, même critique, aussi. »
        Pas du tout d’accord.

        Regarde Houellebecq

        Prend une autre religion européenne avec son ennemi , exemples les satanistes et les catholiques
        Vu ce que chante certains groupes de black métal, tu voies beaucoup de cathos assassiner des satanistes ou vice versa?

        Pour moi, certains musulmans sont emmerdés par les attentats, mais les caricatures les emmerdés encore plus

      4. Monsieur je vous insulte: Vilain crétin! Vous allez venir me mettre une balle dans la tête et je l’aurai bien cherché?

    2. en fait, vous avez raison de dire que la liberté n’est pas le droit de tout faire. http://www.contrepoints.org/2013/04/26/122762-libre-oui-faire-ce-que-je-veux-non
      la liberté implique la responsabilité (et vice versa). cependant, on peut difficilement justifier ce qui vient de se passer. il faut avoir le courage de ses opinions. si on se tait par peur de représailles on laisse les terroristes gagné la liberté. (cela dit mieux vaut prendre ses précautions quand on critique certaines personnes)

    3. Votre commentaire est des plus intéressants Celes, sauf une phrase totalement débile et inconsciente, qui détruit tout votre argumentaire pourtant si censé de bout en bout, qui pourrait faire croire que vous n’avez jamais ouvert un libre d’histoire : « y en a même qui hurle « haaaaaa, c’est la gueeeerre !!! »

      Votre phrase dans un autre contexte pourrait prêter à rire et vous amener directement dans le groupe des gens inconscients que vous dénoncez dans votre texte, précédemment à cette saillie que je tiendrais donc pour humoristique pour ne pas gâcher la pertinence du reste.

      Les mêmes ont pleuré et rit et fêté comme hier soir les Accords de Munich en 1938. La lâcheté d’un peuple seulement capable « d’allumuer des bougies pour sauver et protéger sa liberté » au nom du « vivre ensemble ».

      La suite de l’histoire. Daladier descend de son avion au retour de Munich. Il se fait acclamer à la descente de son avion par le peuple français rassemblé au Bourget, pour lequel et au nom duquel il vient de sauver la paix. Une seule réponse fuse entre ses lèvres : « Ah les cons ! »

      Ça c’est l’histoire, sa méconnaissance autorise sempiternellement la connerie à refaire son nid sur nos terres.

    4. Exactement du même avis que fraserve

      Ben oui c’est la guerre, c’est pas parce que l’on ne veut pas que ce soit la guerre qu’il faut ne pas regarder les choses en face, c’est pas parce que les islamistes sont les seuls au courant, qu’il faut prendre une dose supplémentaire de valium.

      Bon, maintenant, on se calme, de toute façon, on n’a pas grand chose d’autre à faire qu’à attendre que quelqu’un siffle la fin de la récré et libéralise dans les faits ce pays, qui sous prétexte de libéralisme intellectuel factice nous plonge jour après jour dans plus de socialisme.

      1. Enfin, pour en finir avec l’histoire, les dictatures sont toujours le fait des minorités. Pas besoin d’être des millions pour imposer des régimes totalitaires. Seule la détermination de quelques uns suffit face à la lâcheté de l’immense majorité, qui se croit plus forte et protégée par son nombre, par sa masse lente et pachydermique (mais inactive). Une souris peut tuer un éléphant. Un insecte, un homme.

        1000 extrémistes peuvent donc éteindre un pays, le faire passer « de la lumière à l’obscurité ».
        La masse suivra et ne se révoltera pas.

        J’écrivais dans un de mes textes du 1er septembre 2010 – « Vous crachez dans la soupe » ou « la boite à idées », il faut choisir – la phrase suivante, pour parler de la dégénérescence de nos valeurs et de l’impératif de « s’adapter ou de périr », entre autres « … la facilité qu’ont des cultures exogènes à nous imposer par la force ou la manipulation perverse leur point de vue sans qu’un ultime réflexe de survie ne vienne plus frapper nos esprits… », pour illustrer l’un des moteurs de notre inexorable déclin, dans l’équation économétrique que constituent tous les facteurs de déclin celui-ci parmi tant d’autres. Je ne changerai pas une virgule.

        « Pour triompher, le mal n’a besoin que de l’inaction des gens de bien. »
        Edmund Burke (1729-1797)

        1. La France a une incroyable capacité à faire le ménage, elle se réveille aussi vite qu’elle ne s’endort.

          Le Français est profondément individualiste, libéral, pragmatique et empirique … mais aussi incroyablement rationnel et doctrinal en surface.

          Celés a raison : cet événement sonne comme un coup de sifflet à la fin de la récré 68arde. Le temps des enfants gâtés bien pensant et moralisateurs, qui ont poussé aux bout les limites du jeu, des salons précieux où l’on cause, est pas loin de se finir.

          1. blog.lefigaro.fr/rioufol/

            1. Oui, pour faire une guerre, il faut être au moins deux, mais pas besoin que les deux soient au courant, un seul suffit.

    5. Bravo Celes de souligner que les caricatures de Charlie Hebdo étaient très souvent de mauvais gout. Comme toute la presse française, ce journal était-il largement subvention par nos impôts ? Qui réellement lisait ce torche cul franchment?

    6. Oui, bien sûr. Ils ont incités. Comme les filles violées. Parce qu’après tout les coupables c’est pas les criminels, c’est les victimes.

      Ce qu’on peut lire, des fois, comme conneries…

      1. +10 celes dit n’importe quoi.

  26. Tous sont d’accord pour dire qu’ils savaient que cela allait arriver, mais ne savaient pas quand

    N’est ce pas un aveu de l’échec de notre « démocratie »?

  27. C’est dramatique mais comment s’illusionner que les interventions illégales occidentales et la destructions de pays tels que l’Irak, la Libye etc et ses millions de victimes, n’auraient aucune conséquence ici en France et dans d’autres pays occupants le Moyen Orient et l’Afrique ? Cet attentat est surtout la conséquence de notre chère liberté qui ne s’arrête pas ou celle des autres commence.

    1. Si je vais dans ton raisonnement, pour définir une géopolitique de la liberté, je retourne aux anciens conflits franco-arabe à la guerre d’algérie, à l’afrique colonisé, aux 2 guerres mondiales,aux invasions arabes…à la préhistoire

      1. Sans aller si loin, 3 siècles de Barbaresques ont pris fin le 29 avril 1827.
        Une autre histoire est intéressante à l’aune des critères et valeurs européens pour les comparer à ceux des autres philosophies, celle de la Paysanne aux pieds nus, le film de Vittorio de Sica.

        1. C est sur qu avec des politiques qui disent, « la torture c est mal, moi je fais la guerre de manière équitable » on est pas près de trouver ni des explications ni des solutions

    2. Que les interventions soient légales ou pas n’a aucune importance. 14-18 a été engagé de façon toute à fait légale.

      La liberté est individuelle, la liberté des Etats est un concept … fumeux. A la limite, on peut parler de souveraineté des Etats.

      Quand à la croisade au nom de la liberté, c’est exactement ce que nous reprochent les islamistes et c’est un concept encore plus fumeux, et en l’occurrence, en plus c’est faux : si cela avait été moins le bazar dans ces régions, qu’il n’y avait pas eu le 11 Septembre, etc… en gros, si l’islamisme radical n’avait pas décidé de se payer les occidentaux histoire de montrer qu’il en avait … les occidentaux auraient fait avec eux comme avec la Corée du Nord : attendre que le fruit mur ne tombe tout seul.

  28. « C’est pour cela que Contrepoints combattra les appels à des mesures sécuritaires liberticides qui ne manqueront pas de surgir suite aux événements d’aujourd’hui. »

    Je ne suis pas fan du big brother à l’américaine, mais je préfère être vivant et surveillé que l’inverse.
    L’auteur a t il des alternatives?

    1. Moi j’en ai une: Le droit de porter des armes. Ces gars se seraient fait descendre si les journaleux de Charlie Hebdo avaient tous été armés.

      1. C’est parce que les armes sont autorisées que ce massacre à eu lieu…oh wait.

        J’ironise et je vous rejoins

      2. On revient au problème et conséquences du IIème amendement de la Constitution des USA, basé sur les critères psychosociologiques du far-west. Mais à trop jouer les pères la pudeur, c’est peut-être la situation qui risque de s’installer en France !

      3. D’accord avec le stylo pour répondre aux terroristes, mais que celui-là soit au moins celui de James Bond 007 !

      4. Vous prenez le problème à l’envers : ils n’auraient pas été tués si on ne pouvait pas se procurer facilement des AK-47 en France, c’est ça le problème contre lequel il faut lutter.

        1. Vous prenez le problème comme un socialiste. La solution passe par la liberté, pas par la contrainte. Et la première des libertés, c’est celle de se défendre.

          Le problème n’est pas qu’il soit facile de se procurer des AK-47 en France, le problème, c’est qu c’est extrêmement facile pour des criminels, et totalement impossibles pour des honnêtes gens. Et cette situation perdurera tant que la législation sur les armes n’aura pas été levé.

          1. Non, se défendre n’est pas une liberté, absolument pas, c’est un sophisme intégral : c’est une nécessité qui n’existe que si on est agressé, on ne décide pas de se défendre comme on veut, c’est une vue de l’esprit.

            De plus les droits naturels correspondent à des droits liés à la nature humaine et non à la société, hors se défendre est clairement un problème lié à la société. Désolé, mais vous prenez le problème comme un socialiste.

            La sécurité et la résistance à l’oppression sont des droits naturels. Après la question est : Est-ce que avoir un arsenal dans chaque maison procure la sécurité ? Est-ce que les armes sont un moyen de procurer la résistance à l’oppression ?

            Longue discussion ….

            En tout cas, à partir du moment où les armes sont interdites, le fait que certains en aient est un privilège de fait.

            1. Sur la défense et l’autodéfense, la loi française est bonne. Mais souvent l’on ne peut avoir le temps d’en profiter. Les faits judiciaires le prouvent assez où papi préfère dans son garage la nuit anticiper la kalachnikov avec son fusil de chasse car il a fait la guerre et celle d’Algérie – petits cons, va ! -. Il sait par expérience qu’il faut tirer en premier pour survivre. Le droit à la légitime défense est un droit de tuer pour se défendre. Mais vu que la kalachnikov crépite plus vite que notre couteau à cran d’arrêt Laguiole, même à Charlie Hebdo, ils étaient pacifistes et auraient préféré être tués que se défendre, comme beaucoup de français « qui sont des veaux qu’on mène à l’abattoir ».

              C’est plus un problème philosophique d’enfants de la fille aînée de l’église qui préfèrent tendre la joue gauche que de répondre aux agresseurs et d’anticiper le fait de se faire tuer. Personnellement, l’anticipation raisonnée me fera anticiper avant d’être tué, car j’ai déjà reçu des menaces de mort et ait été braqué au visage dans le passage Cottin en 1998 par un type de 16 ans qui avait un 7,65.

              Même si je ne suis pas armé, je préfère être vivant. Je connais les recettes, fuir ou gaz lacrymo, ou matraque télescopique. Dans l’autodéfense, ces outils simples sont réputés très efficaces, même contre les pires des cons armés jusqu’au dents.

              1. Attention, la matraque télescopique, c’est interdit. Vous finirez en prison, si vous vous défendez avec ça.

            2. « Non, se défendre n’est pas une liberté, »

              Non, c’est un droit.

              « c’est une nécessité qui n’existe que si on est agressé, on ne décide pas de se défendre comme on veut, c’est une vue de l’esprit. »

              Je vois pas le rapport avec le fait qu’on ait le droit de se défendre. Même si on ne décide pas du moment ou on va se défendre, même si ça nous est imposé par des contraintes extérieures, on a tout de même encore le droit de le faire.

              Votre démonstration n’est même pas un sophisme, elle n’a tout simplement aucun sens.

              « De plus les droits naturels correspondent à des droits liés à la nature humaine et non à la société, hors se défendre est clairement un problème lié à la société. »

              Non. Se défendre est un problème lier à la nature humaine. Il est dans la nature humaine de se défendre quand nos droits sont attaqués. En voulant sortir le droit de défense de sa sphère et le déplacer vers la société (qu’est-ce donc, d’ailleurs?) c’est vous qui raisonnez comme un socialiste.

              « Est-ce que avoir un arsenal dans chaque maison procure la sécurité ? Est-ce que les armes sont un moyen de procurer la résistance à l’oppression ? »

              Et là, on la voit effectivement apparaître, la rhétorique socialiste, dans toute sa splendeur. La seule question importante est : »a-t’on le droit de porter et posséder des armes? » et la réponse est oui, car cela n’implique pas d’atteinte aux droits. Le reste, c’est de la branlette mentale (au mieux) ou (au pire) une rhétorique qui vise à nous déposséder de nos droits.

  29. Entendre hollande s’eriger en defenseur de la liberte si peu de temps apres la parution des decrets d’application de la LPM et l’interdiction des spectacle de Dieudonne est risible.

    L’emotion ne doit jamais faire oublier ni raison, ni les faits anterieurs.

    Ils etaient moins nombreux a soutenir ce journal lors de la parrution des caricatures

  30. les cartes d’identité de ces assassins ont été retrouvé dans le véhicule qu’ils ont conduit ; vous ne trouvez pas ça bizzare ?vous laisseriez trainer vos papiers vous si vous veniez de commetre un tel massacre ?j’ai l’impréssion qu’il y a autre chose derrière tout ça ; on ( mais qui ?) cherche à déstabiliser la france , à instaurer la peur , à monter les gens les uns contre les autres , et à faire de la lutte contre le térrorisme le point le plus important , obligeant par le fait des dépenses de l’armée plus importantes ;

    1. J’ai aussi relevé cette information, qui rendrait bien peu crédible le moindre film .

      Moi, je crois plus à une diversion, pour occuper les médias, rassurer la population et faire avancer l’enquête dans une autre direction.

      A suivre.

    2. Ils étaient des frustrés et des râtés de la vie, livreurs de pizzas peut être, vendeurs de de daube certainement, faut pas demander la lune non plus.

    3. marie: « vous ne trouvez pas ça bizzare ? »

      Non, ce sont des abrutis qui ce sont même trompé d’adresse au début.

      marie: « et à faire de la lutte contre le térrorisme le point le plus important , obligeant par le fait des dépenses de l’armée plus importantes ; »

      C’est pain béni pour cet abruti de Hollande, ça n’empeche pas que partout des crétins comme ces trois là partent en guerre contre tout ce qui dépasse.

  31. C’est vraiment étonnant : je croyais que la libre circulation des armes était interdite pour notre bien à tous.
    En attendant, l’état n’a pas été capable de défendre le droit à la vie de citoyens français.
    L’état est plus efficace pour lever des impôts que pour faire appliquer le droit à la vie de chaque individu sur le sol français.

    1. Ne dites jamais cela !

      J’ai essayé, on m’a conseillé de fermer ma gueule, sous peine d’avoir un gros procès au cul qui coute des millions.

      L’Etat est le plus gros terroriste « connu » en France.

      1. Hier les assassins ont fait preuve d’une certaine « retenue » dans leur macabre aventure si l’on peut dire. Ils ont décidé de ne pas tirer sur les nombreux passants qu’ils ont croisé.

        En attendant, pendant de longues minutes, aucun policier n’était en état de combattre alors que les assassins se déplaçaient lentement et prenaient à témoins ceux qui les observaient… On aurait presque dit qu’ils pensaient au début trouver la mort sur les lieux du drame mais se sont rendus compte de l’opportunité inespérée.

        On supporte des impôts et une dette faramineuse mais pourtant le service rendu n’est pas là. Chacun devrait se poser les bonnes questions au lieu de se soumettre aux appels à l’unité de la part des gangsters politiciens.

  32. Félicitation à contrepoints qui republie les carricatures de Charlie Hebdo. A ma connaissance peu en ont eu le courrage. Pourtant c’est ca que la presse aurait du mettre en première page de partout.

    1. Tout à fait d’accord
      C’est un peu fade comme soutien je suis charlie

  33. Pathétique hier soir de voir Hollande défendre la liberté d’expression et l’unité du pays… ok, mais que l’État balaie d’abord devant sa porte.
    La loi de liberté de la presse a été « bricolée » pour défendre certaines catégories que l’État a décidé de protéger. Des esprits simples et sans doute endoctrinés ne comprennent pas ce traitement inégal.
    Les médias et les politiques voient-ils que l’histoire des 30 ou 40 dernières années n’est pas étrangère à la situation actuelle? J’en doute quand j’ai entendu à la radio ce matin suite à des propos d’internautes dans le genre « ils l’ont bien cherché », que ce sont sans doute « des jeunes qui ne mesurent pas ce qu’ils disent ».
    Quand j’entendais hier soir que toute la France était Charlie, je me demandais combien de Français se
    félicitaient de ce qui s’est passé…
    Si cet évènement douloureux pouvait être un électrochoc qui permette de se rendre compte que la liberté n’est jamais acquise définitivement! Est-elle un critère important quand on vote des lois, par exemple?

    1. « je me demandais combien de Français se
      félicitaient de ce qui s’est passé… » je ne sais pas si on peut qualifier ces gens de francais. en toute cas ces gens qui se félicitent de ce qui s’est passée font partie d’une certaine communauté qu’il ne faut pas stigmatiser.

  34. J’ai quand même un petit doute quand aux auteurs réels… et à cette carte d’identité. Dans la Video de l’assassinat on entend clairement un des deux soldats dire à l’autre « chef… »
    Frère = chef?

    1. Michel-michel-michel

      Non, il me semble que c’est le malheureux flic qui a dit ça en s’adressant à l’un des assaillants, lorsqu’il lui signifie qu’il se rend. Vaine initiative de sa part…

    2. Michel-michel-michel

      Chef = mon gars

      1. Les deux gangsters remarquent de loin que l’agent n’est pas mort sur le coup. Le meneur crie « je vais le tuer » l’autre répond alors « non, c’est bon chef »… et part achever sa besogne lui-même. Après l’exécution, il s’installe comme chauffeur de l’autre.

        Le chef rentre une vielle godasse avec soin dans sa bagnole après les meurtres… et puis change de véhicule au cours de la poursuite (prévisible) et là nous dit on, il laisse même sa propre carte d’identité traîner dans la bagnole?? (possible mais sujet à caution quand même).

        Impossible en tout cas que la victime dans l’état de souffrance ou elle se trouvait dise « C’EST BON, chef »

        1. Michel-michel-michel

          Je pensais que ça venait du policier allongé pendant qu’il se redressait un quart de seconde tout en levant son bras droit, avant d’être abattu instantanément.
          Ce qui rendait la scène encore plus terrifiante.

          Difficile à savoir…

          1. Vous avez raison Michel, des journalistes on repris la scène: un des voyous surexcité avait dit « Tu veux nous tuer? » ce qui explique bien la réponse du pauvre homme agonisant.

            L’imbécilité de ces brutes a rendu toute l’affaire surréaliste… entraînant aussi assez vite un excès d’interprétation.

    3.  » comment on fait , chef ! pour devenir chef ? « 

      1. On dit « Oui chef » bien fort, comme dans Le Gendarme de Saint Tropez.
        J’ai jamais vu de gendarmes de Saint Tropez dans les 57 dictatures.

        A l’armée, quand le serge nous emmerdait, on gueulait comme des putois : « Oui chef ! »
        Y disait : « Bon ça va les gars, ça va, calmez-vous ! »
        Il recommençait pas à nous emmerder…

        Il nous foutait pas une balle dans le crâne, lui.

  35. « La liberté est ce qui fait de nous des Hommes. Notre attachement à elle se doit d’être viscéral »

    Toujours dormir une nuit avant de se faire une opinion. Et le réveil sent sacrément la gueule de bois : l’overdose de morale, de moralité, de moralisation, de jugements, de déclarations, de mensonges éhontés, de vœux pieux, de réactions … j’en éteint la radio, avec un dégoût … viscéral.

    « C’est dur d’être aimé par des cons ». A y repenser : laissons, c’est la liberté d’expression.

    A y repenser par deux fois : mais nom d’un chien, qu’est ce que cette phrase peut être violente, qu’est ce que cette phrase peut être méchante, qu’est ce que cette phrase peut être un appel à la haine, qu’est ce que cette phrase peut être tout, sauf libérale : qu’est ce que cette phrase peut être moralisatrice, destructrice de liberté, ultra fasciste …

    ok, même les fascistes ont droit à la parole … ok, même les monopolisateur du bon sentiment ont droit à la parole … ok, ok… laissons : c’est la liberté d’expression.

    « La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui … » … Est-ce que le jugement moral ne nuit pas à autrui ? Les mots sont-ils ou ne sont-ils pas armes ? Qui peut dire si le jugement moral ne nuit pas à autrui : la personne qui prononce ce jugement moral, ou la personne qui est jugée moralement ?

    « C’est dur d’être aimé par des cons » : c’est bien plus facile de haïr les cons et de décider qui est con.

    Désolé, mais je ne suis pas Charlie. La liberté ça se vit, ça ne s’impose pas, ça ne se décrète pas, ça ne se prescrit pas, ça ne se moralise pas : c’est comme l’amour : la liberté, ça ne se juge pas.

    Je pense que je vais me relire Tartuffe …

    Oui, nous avons du soucis à nous faire : le bal de ceux qui vont nous expliquer comment il faut faire pour être libre, comment il faut protéger les libertés en les réduisant, qui sont les bons et qui sont les méchants … ce bal bat son plein.

    Mea culpa, maxima culpa… ego, ego, ego, ego …

    1. Oui, charlie hebdo étaient des sales gosses
      mais bon, les massacrer, ça donne plus de crédit à leurs caricatures qu’aux assassins

      les guignols de l’info et surtout groland ont du souci à se faire

      1. Franchement ? S’il faut passer un portique sécurisé toutes les 5 minutes, se faire fouiller au corps, se faire suspecter par tout le monde et n’avoir pas le droit de dire que l’on n’aime pas les guignols sous peine de se voir obliger de porter une étoile jaune de fasciste réac … tout ça pour que les guignols puissent continuer à assurer les revenus publicitaires de C+ … un peu cher l’addition.

        Oui, les massacrer donne plus de crédit à leurs caricatures qu’aux assassins, mais aussi plus de crédits aux assassins qu’au caricatures … question de jugement moral.

        1. Je ne te souhaite pas un jour d’être un jour victime d’un attentat terroriste
          malheureusement, ça peut arriver à toi comme à moi

          1. On meurt tous un jour, d’un attentat terroriste, dans son lit sans s’en rendre compte ou tout seul à 90 ans à agoniser sur le carrelage après s’être cassé le col du fémur … ca se termine de la même façon, et rarement comme on l’a imaginé.

            Mais oui, c’est pour les autres que c’est dur, mais ça, il faut y penser pendant qu’on est encore là.

            1. Il faut affronter ses peurs. La sécurité totale n’existe pas et n’existera jamais, n’est pas souhaitable, bien évidemment. Les réseaux de caméras permettent de localiser par contre très rapidement les salauds et les criminels, lors des traques. J’ai connu l’époque Action Directe, en France et en Allemagne. Les posters des 20 criminels les plus recherchés étaient affichés partout à Koln et Munich. Carlos et Mesrine font partie de ma jeunesse.

              On a découvert après la traque du dernier qui s’est finie Porte de Clignancourt par une fusillade sanglante qu’il avait habité sans aucun problème à 12 kilomètres de chez mes parents et beaux parents, en toute simplicité et quiétude durant 3 ans. Nous n’avions pas peur. Les gens de l’Aisne doivent avoir été frappés par la même incrédulité en ce moment. Je vais souvent dans une vallée ds Pyrénées où j’ai mes habitudes. On sait que ETA a des planques dans ces vallées, c’est obligatoire vu les retraçages de leurs forfaits. Les gendarmes cherchent toujours.

              Les criminels prennent les mêmes métros que nous, les mêmes taxis, les mêmes avions, les mêmes rues, les mêmes trains. Je ne vous apprend rien, Stéphane. Après, en étant vigilant, on peut aussi de pas suspecter tout le monde. Je vous rappelle que les terroristes ayant planifié les attentats de New vivaient comme vous et moi à Hambourg et Miami, avec famille et enfants, intégrés, les uns à l’université, les autres dans un club de pilotage. C’est la nouvelle méthode du terrorisme. Il faut être désormais plus intelligent pour détecter l’anormalité, car eux ont toujours un temps d’avance et intègrent dans leurs comportements les nouveaux critères de recherche des autorités. Sous quelle forme vont-ils désormais muter ? Ici, c’est l’asociabilité et la timidité « pathologique » des deux frères, selon les voisins, qui aurait dû mettre la puce à l’oreille. Mais si on mettait tous les asociaux et « anormaux »en prison, beaucoup y seraient mis, dont moi !

              1. C’est cet Etat socialiste qui nous fait croire que la sécurité existe par lui.

                La sécurité est un droit naturel, pas une fonction confiée par un chèque en blanc à la société.

                C’est exactement le même holdup que pour les autres droits naturels (liberté, propriété, sécurité et résistance à l’oppression): ils ont tous été détournés de leur définition : la liberté par les lois positives, la propriété par l’impôt et la redistribution, la sécurité par les fonctions régaliennes et la résistance à l’oppression par l’encadrement des actions citoyennes.

                Dans tous ces domaines, l’Etat a transformé « je fais en sorte que cela fonctionne » par « je fais et je vous empêche de faire »

                1. L’État maman, l’État infantilisant. L’État doucereux et protecteur. Résultat, la France angélique :

                  blog.lefigaro.fr/rioufol/

                  1. L’article de Rioufol est intelligent, il pointe les bons problèmes ou tout du moins les symptômes. Par contre espérons que ce ne soit pas du sophisme et que derrière son discours il y ait une vraie pulsion libérale.

                    1. C’est un vrai libéral. Le connaissant, il est tout sauf un sécuritaire.
                      Il est le doigt qui montre la lune et qu’on veut couper pour les vérités dites.

  36. la liberté de la presse dans ce pays où elle ne survit que par les subventions de l’Etat ?

    la liberté de pensée où des lois mémorielles pénales sont votées ?

    la liberté de pensée où un député est traîné devant les tribunaux pour un point de vue différent de la « pensée unique »…

    la préservation de la vie dans un pays qui avorte 220 000 bébés par an…

    1. La liberté en France ne doit pas sortir du cadre:

      NUL N’EST SENSÉ IGNORER LA LOI !

      Alors, vite achetons nos codes sur Amazon, et commençons toute suite à apprendre là où il ne faut pas marcher.

      Je commence par le cadre:

      République, laïc.

      Aïe……le tableau est vraiment petit, petit. ça va couter beaucoup moins en peinture !

      Et ben, non raté.
      Comment font ils pour dépenser autant de peinture, pour remplir un aussi petit tableau ?
      Ce pays est vraiment exceptionnel avec des mystères impénétrables.

    2. breizh: « la liberté de la presse dans ce pays où elle ne survit que par les subventions de l’Etat ? »

      Elle n’est d’ailleurs pas très bien classée cette liberté de la presse française. 39eme derrière le Ghana, l’Urugay, la Namibie, la Slovaquiie etc etc:
      http://rsf.org/index2014/fr-index2014.php

  37. Je voudrais réagir, en essayant de prendre du recul par rapport à l’émotion ambiante, sur la liberté et le terrorisme.
    Les actes terroriste ont souvent pour but de faire parler d’eux en frappant là ou cela fait mal et avec peu de moyens.
    Certains d’entre vous préconisent de rogner nos libertés pour des raisons de sécurité, pourtant si l’on regarde la chine, avec les événements au nord musulmans, les USA après le 11 septembre, donc des pays ultra sécuritaire, les attentats sont ils tous déjoués? Réponse:NON!
    Un autre aspect qui me semble important est de relativiser les « dégâts » que nous subissons des guerres assymétriques, mêmes si derrière ce sont des êtres humains.
    Depuis 10 ans, combien de morts en france qui sont imputables directement sur le territoire national: 20 – 30 morts alors que la délinquance tuent 1000 ou 1200 personnes par an dans notre beau pays.
    Mon avis est qu’il faut raison garder, ce qui s’est passé est malheureux, révoltant et qu’en plus nous pouvons identifier les victimes à des souvenirs comme s’ils faisaient partie de nos proches, mais la liberté n’est pas en danger au point de basculer dans le tout sécuritaire.
    Le danger de nos modèles démocratiques et de notre héritage occidental de la liberté est qu’il est rongé de l’intérieur, non pas par des actes barbares mais ponctuels et retentissants, mais par des gestes ou l’interdiction de gestes qui nous semblaient naturels avant.

    1. « les USA après le 11 septembre » les usa sont un mauvais exemple car on peut dire ce qu’on veut sur la lute antiterroriste mené par les usa mais il faut au moins lui reconnaître une chose: avoir éviter la plupart des attentats sur le sol américain, il n’y a quasiment plus eu aucun attentat terroriste majeure sur le sol américain depuis le 11 septembre

      1. Ah bon et boston et les attaques sur la maison blanche c’étaient des ballades printanières.

        1. L’adverbe « quasiment » et l’adjectif « majeur » sont pourtant explicites et il faut vivre dans l’utopie comme un bon socialiste pour s’imaginer que le risque zéro peut exister.
          En treize ans il n’y a plus jamais eu d’attentat MAJEUR commis par des commandos terroriste, juste ces deux actions menées par de minables charlots. A Paris comme à Boston, il y a un déficit sécuritaire, dont la gauche laxiste et égalitariste porte une part de responsabilité MAJEURE, si ce mot a encore un sens

    2. ça marche sur quelques années, mais le départ de beaucoup de guerre, c’est le terrorisme (algerie, 39 45)

  38. Une grande peine, un terrible souffrance, un mal sans queue ni tête. Sans raisons.

    Quand la violence, l’ignoble acte irréparable d’hotter des vies « gratuitement » en plein jour, armé d’armes automatiques devient à ce point banal (pour les gens qui commettent ces crimes), je réclame le droit de me défendre.

    Comment exprimer cette haine qui m’envahit contre un ennemi sans visage.

    Il ne s’agit plus de LIBERTE, face à ces actes il faut parler de choix et de responsabilité de ses actes.
    Des animaux pareil méritent le même traitement qu’ils offrent aux autres.

    Certains pays reconditionnent ces gens. Mais à quoi bon ?
    Quelle a été la démarche de ces gens au premier abord ?

    Il y a des gens non musulman qui partent en camp de conditionnement. Que vont ils y chercher ?
    Je pense que l’on touche au plus grave problème de la société jamais atteint.

    La société actuelle n’offre plus de repère, plus de valeur, les gens cherchent donc à se « remplir » et à « donner » un sens à leurs vies.

    Le coupable, le créateur, c’est l’Etat socialiste. C’est lui qui porte le visage de cette horreur humaine.

    Et je suis sur, que L’Etat apportera une nouvelle fois, la mauvaise réponse en aggravant encore davantage les problèmes.

    1. Entièrement d’accord :

      « La société actuelle n’offre plus de repère, plus de valeur, les gens cherchent donc à se « remplir » et à « donner » un sens à leurs vies »

      Oui la société actuelle infantilise les gens et les poussent soit à courber la tête, à vivre en bon et sage contribuable, soit à se rebeller en s’inventant des destins…

      Je ne sais pas si c’est l’Etat socialiste le coupable ou si c’est la surenchère de ‘socialiste’ qu’il y a dans l’Etat, mais il y a très fort à parier que la réponse sera comme d’habitude morale, juridique, liberticide et infantilisante.

      1. Ivan Rioufol, le meilleur observateur de notre pays à ce sujet ne dit pas autre chose ce matin :

        blog.lefigaro.fr/rioufol/

        Ivan restera vivant, lui. Il n’est pas angélique.
        Il est pas très médiatique parce qu’il passe mal à la télé, mais la langue de bois ne fait pas partie de son arsenal. Il décrit les choses telles qu’elles sont et telles qu’on devra désormais les voir.

  39. il y a quand même une chose qui me choque : on parle des 5 journalistes et des deux policiers et de l’économiste mais pas des autres personnes tuées. sont elles moins importantes ???

    1. Il y a plusieurs articles de presse qui font la liste complète, mais c’est assez noyé dans la masse.

      http://www.europe1.fr/faits-divers/qui-sont-les-douze-victimes-de-l-attentat-contre-charlie-hebdo-2337851

      Pas de théorie du complot 🙂

      1. il ne s’agit pas d’une théorie du complot mais d’un constat de ma part. certains vies ont plus d’importance que d’autres. oké ce n’est pas anormal que l’on parle plus des journalistes connus que des autres mais quand même

        1. Je trouve que pour une fois, au moins certains organes de presse ont essayé d’être le plus factuel possible. j’ai fait le tour des infos d’E1 et les articles commentaires sont clairement séparés des articles information pure comme celui en pointeur.

  40. d’où sortent ces armes ? pourquoi les caves et les caches, de ces gens et de leur entourage ( connus des services de police) ne sont pas systématiquement fouillées . ( zut , je vais être taxé de raciste par certaines assos .. oui oui ça vas être moi le raciste) . il vaudrait mieux prévenir que guérir . malheureusement pour nous , notre gouvernement préfère faire de l’électoralisme que de vraiment s’occuper de sécurité pour le PEUPLE .

    1. kiki08: « d’où sortent ces armes ? pourquoi les caves et les caches, de ces gens et de leur entourage ( connus des services de police) ne sont pas systématiquement fouillées »

      La sécurité absolue est une illusion. Quant a fouiller toutes les caves alors que les pompiers ont déjà du mal a aller dans les zones de non droit, c’est une vue de l’esprit et ce serait du totalitarisme.

      1. llmryn je préfèrerai voir le totalitarisme et l’armée déployée dans le pays , afin d’éradiquer cet islamisme , qui vas détruire notre pays si rien de sérieux n’est entrepris . quant a fouiller les caves , le gign est en train de s’en occuper , hélas ils auraient du le faire avant . et dans les zones de non droit , il faut envoyer l’armée pour rétablir le droit .

        1. kiki08: « llmryn je préfèrerai voir le totalitarisme et l’armée déployée dans le pays , afin d’éradiquer cet islamisme »

          La Presse française est classée 39eme pour la liberté d’expression, en dessous de pays comme la Slovenie, la Lettonie, le Ghana, le Surinam, la Namibie, le Costa Rica, la Slovaquie, la Jamaïque etc. etc.
          Indice liberté de la presse – Classement des pays

          Pour la liberté économique, c’est encore pire: 70eme, en dessous du Kazakhstan, du Rwanda, de la Turquie etc etc:
          Indice liberté économique – Classement des pays

          La France n’est même pas classé comme une vraie démocratie…
          Indice de démocratie – Classement des pays

          Pour éviter 12+7 (merah) morts du terrorisme (une journée d’accidents routier) tu veux donner les pleins pouvoir à des gens qui ont déjà diminués tes libertés au niveau de certaines républiques bananière et tu appelle de tes voeux le totalitarisme qui a fait des centaines de millions de morts dans le monde !??

          Un peu de discernement par pitié !!!!

          « Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l’une ni l’autre, et finit par perdre les deux. » – Benjamin Franklin

      2. évidemment , je parle de l’islamisme radical .

  41. bien sur je suis un sale raciste , avec des milliers d’autres comme moi. imaginez le grabuge si nous étions autant racistes, que les vrais racistes que l’on voie a l’œuvre depuis quelque temps ? ( ce qui peut arriver a force de provocations) les pseudos bien pensants politiquement corrects devraient s’écraser un peu dans leurs bavasseries car ils ne font qu’aggraver les choses .

  42. L’état & le terrorisme. Un double jeu irresponsable pour des motifs n’ayant rien à voir avec l’intérêt des pays http://uplib.fr/wiki/Terrorisme#L.27.C3.A9tat_et_le_terrorisme

  43. ils sont venus dans mon pays je n ai rien fait ils sont venus chez moi,je n ai rien fait ,il m ont tué .. c est trop tard ..!!

  44. Dans la jungle comme dans la vie humaine ce sont les organismes les plus faibles qui sont attaqués en premier !!! Et la France est devenue le maillon faible de l’occident en renonçant à sa culture ,ses repères , son identité abandonnant volontiers tout réflexe de sauvegarde pour un angélisme aussi inutile que coupable !!!
    La nature ayant horreur du vide l’espace abandonné a vite été comblé par des idéologies contraire à nos idéaux mais dont l’exotisme les a préservé de nos critiques avec l’aide d’un certain nombre d’associations toujours promptes à débusquer  » la bête immonde  » mais aveugle devant les monstruosités importées !!!!
    Le résultat est lourd ; nous découvrons que nous sommes en guerre ; il faut le savoir et faut l’assumer !!!!

    1. robin35: « Et la France est devenue le maillon faible de l’occident en renonçant à sa culture ,ses repères , son identité »

      Et sa liberté…
      liberté de la presse, liberté économique, corruption, démocratie, le classement de la France va de médiocre à très mauvais au regard des autres pays développé d’Europe.

  45. Michel-michel-michel

    En tout cas, si Charlie Hebdo sort prochainement un numéro spécial évoquant l’attentat dont ils ont été la cible, ça fera peut-être la fortune des survivants.

  46. Lorsque j’ai appris la nouvelle hier matin, c’était sur mon mur Facebook et je n’ai pas immédiatement réalisé la chose. Je lisais bien « Wolinski, Cabu, Tignous et Charb sont morts » mais je comprenais « une mort artistique », par exemple que Charlie Hebdo avait déposé le bilan. J’ai cliqué sur un lien du Figaro et à mesure que je lisais l’article, j’avais l’impression d’entrer dans la quatrième dimension tellement cet événement est extraordinaire dans le sens « qui sort de l’ordinaire ».

    Charlie Hebdo n’a jamais été ma tasse de thé, même si j’ai une affection particulière pour Cabu car j’ai grandi avec Dorothée et sa bande, mais assassiner froidement des caricaturistes, dont deux âgés de 75 et 80 ans, comme ça, juste pour divergences d’opinions, est le summum de l’horreur et ne peut être que le fruit d’authentiques sous-***.

    Je ne suis pas Charlie, je suis moi et ça me suffit amplement, si je résidais en France, je ne participerais pas aux manifestations qui sont déjà récupérées par les partis politiques, en particulier par la gauche (honte à eux) et je ne demande qu’une chose, que les fumiers (pour rester polis) qui ont fait ça soient durement condamnés.

    Après le deuil, viendra le temps des questions (que faisons-nous dans des conflits qui ne nous regardent pas, comment se fait-il que des individus partis faire le djihad en Syrie n’aient pas été un minimum surveillés, pourquoi, avoir alléger la protection de Charlie Hebdo alors que le journal était attaqué au cocktail molotov il y a encore deux ans, etc…) et les responsables qui pleurnichent aujourd’hui devront nous expliquer comment cela a été possible ?

  47. J’exhorte au calme.
    Si nous raisonnons de manière extrémiste, ça entraînera une situation injuste et un retour de flamme extrémiste.

    Nous sommes un peu comme en 1936 en Allemagne, ce sont ces comportement excessifs et de peur qui risquent de nous entraîner dans le fascisme.

    Il faut prendre des mesures fermes, mais pas injustes, pas extrêmes.

    Ne raisonnez pas à l’affect.
    Une escalade de la violence qui ne peut aboutir qu’à la violence et au fascisme.

    Il faut admettre que Charly Hebdo a lui-aussi sa part de responsabilité dans l’affaire.
    (Mis à part les 2 policiers et d’autres), les victimes de Charly Hebdo ont été attaquées pas pour leur liberté d’expression mais parce qu’elles insultaient les musulmans.

    Quand tu écris « le Coran c’est de la merde », « les musulmans, des cons » sur un dessin, ce n’est plus une caricature mais un message d’insulte publique.
    Si tu veux éviter une guerre avec l’Allemagne, tu n’insultes pas les Allemands. Logique, non ?

    La Liberté d’expression n’empêche pas le Respect.
    Il n’y aurait pas eu d’attentat si CH faisait de l’humour plus fin et n’écrivait pas des mots d’insultes sur ses dessins.

    Oui, on peut faire de l’humour en étant respectueux. C’est même plus efficace.

    Non, la liberté, ce n’est pas le droit de tout faire. Elle s’arrête où commence celle d’autrui. Oui, cet attentat est horrible, mais il était prévisible compte tenu du comportement de CH.

    Il faut se calmer, relativiser, prendre des mesures fermes mais pas extrémistes, et prendre conscience de notre part de responsabilité.

    Sinon nous finirons dans le fascisme.

    Marine Le Pen va faire ses choux gras de cette affaire, le gouvernement actuel va justifier sa Loi de Programmation Militaire qu’il a fait passer et qui l’autorise à surveiller tout le monde sans contrôle du juge, ouvrez les yeux, le fascisme se met déjà en place.

    1. @Celes,

      L’Allemagne de 1936 n’est pas un bon exemple.

      La France a paye durement son manque de volonte et d’inaction jusqu’a ce qu’elle agisse finalement trop tard. La forme de la bete etait deja bien visble en 36. L’oeuf du serpent, sous ses fines membranes, montre deja ses formes. J’ai personnellement perdu un grand-pere et son frere pendant la resistance. Pas loin de six millions de juifs, s’ils etaient encore la, ne vous donneraient pas non plus raison.

      Si vis pacem, para bellum…

      « Oui, on peut faire de l’humour en etant respectueux, c’est meme plus efficace. »

      On peut aussi repondre a un humour, peut-etre parfois pas tres respectueux, par le respect de soi-meme et de la vie humaine. Difficile de faire moins respectueux que d’aller massacrer les humoristes.

      « Une escalade de la violence ne peut aboutir qu’au fascisme. »

      Calmez vous mon brave, vos etes le seul ici a parler de violence, vous etes dans le domaine du fantasme, je n’ai entendu personne dire dans leurs posts qu’il fallait se debarrasser des innocents. Il s’agit de mettre hors d’etat de nuire de maniere definitive un mouvement, probablement disparate et divers, qui s’est jure de nous abattre et d’abattre la republique laique. Lisez le Coran, vous verrez que les incroyants sont encore plus hais par certains Musulmans fanatiques que les chretiens ou les juifs.

      Votre seule existence est une insulte a ces gens-la.

      Je vais vous citez un petit texte de Charb, pour memoire :

      -« Peins un Mahomet glorieux, tu meurs.
      Dessines un Mahomet rigolo, tu meurs.
      Gribouille un Mahomet ifnoble, tu meurs.
      Realise un film de merde sur Mahomet, tu meurs.
      Tu resistes a la terreur religieuse, tu meurs.
      Tu leches le cul aux integristes, tu meurs.
      Il n’y a rien a negocier avec les fascistes.
      La liberte de nous marrer sans aucune retenue, la loi nous
      la donnait deja, la violence systematique des extremistes
      nous la donne aussi. »

      1. Cales se noie dans une componction qu’il croit de bon aloi et confond l’irrespect et l’irrévérence

    2. Les religions monothéistes c’est nul nul nul !!!! ça vous va là ?

      Vive Hésiode, Zeus et Aphrodite, vive Verlaine le pédé alcoolo et Rimbaud l’illuminé sa vierge folle !!! Vive Aragon le rouge et les yeux de son Elsa, Eluard et le temps qui se met à déborder !!! Vive Baudelaire et ses bijoux ! Vive Voltaire et son Mahomet !

      J’en viens à ma conclusion : si l’ordre de ce pays qui m’est si cher était établi d’après votre livre sacré (« sacré mon cul ! » dirait Zazie…), tous ces gens fabuleux seraient décapités….

      Vous êtes dans le camp de l’irrespect intolérant !!!!! N’inversez pas !!!

      Et même Apollinaire que j’aime autant que les précédents a pris un jour les armes pour défendre la France, tout poëte sublime qu’il était ! Il posa la plume pour le fusil ! Je n’hésiterai pas non plus le jour venu !

      Mais comprenez vous UN SEUL MOT de ce que j’écris ???!!!

      « Une infamie » a dit Hollande hier, première fois que je suis d’accord avec lui !!! Tirer à bout portant sur des gens agés désarmés avec des armes de guerre, quelle honte !!!!!

      1. Cela fait deux cent ans que l’on légitimise tout les socialismes, des plus sympathiques au plus fascistes avec ce genre de discours qui confond subrepticement liberté et transgression.

        C’est bon, on s’en prend toute la journée de la moralisation : quelle soit normative ou transgressive.

        Ne vous inquiétez pas pour nous, on n’est pas aussi cons que vous le pensez (même s’il vous est sans doute difficile de le concevoir) : on comprend très bien ce que vous écrivez : de la provocation transgressive qui prouve que vous ne pouvez concevoir la liberté en dehors de normes, et donc en fin de compte que vous ne pouvez envisager le monde en dehors de normes à transgresser, histoire de vous rassurer qu’elles existent bien.

        1. Lol ! C’était un piège !!!! Baudelaire, Apollinaire des cocos ????

          Tout mon texte est piégé… Et vous tombez sans problème… Votre ignorance vous déshonnore… Ma pauvre Zazie dans ton métro avec ton tonton je vous aime… Mes pauvres pédérastes opiomanes communistes athés je vous sauverai jusqu’à la mort… Vous êtes mes ancêtres que je lis avec PASSION…

          Venez dans mes bras, j’aimerais vous rendre toute la beauté du monde que vous m’avez découvert…

        2. Et je n’ai pas encore cité les Doors, Jimi, Lou Reed, Miles – ah Miles… le COOL…

          Je critique souvent l’US mais parce qu’ils sont ma famille et parce que j’aime le 5th amendement et la « transgression » qui accompagne cette Nation…

    3. on a pas besoin de parler de fascisme pour rétablir l’ordre dans un pays , si non c’est grave . quant a surveiller tout le monde , pour que ça gêne , il faut avoir quelque chose a se reprocher . en françe on a sacrement besoin de surveillance parce que c’est le foutoir a beaucoup de niveaux .

  48. Et une fois que la grande manif de dimanche aura eu lieu, que se passera-t-il ? Je vous parie que rien, il ne se passera rien du tout
    D’abord parce que nos dirigeants ne sont pas devenus brillants et énergiques. Ils sont restés comme ils étaient. Ils ne savaient pas quoi faire avant et n’ont rien empêché ni vu venir. Pendant, ils pérorent et défilent. Et après ils ne feront rien parce qu’ils ne sauront pas plus qu’avant quoi faire.
    Et nous, nous ne ferons rien non plus parce ce que 12 morts c’est moins qu’un week-end routier un peu chargé. Parce que CH était de toutes façons au bord de la faillite faute de lecteurs. Parce qu’il y a le chômage et les factures à payer. Parce que nous sommes aussi indécis que nos dirigeants, aussi lâches sans doute.
    Les policiers auront à cœur de retrouver ces assassins au plus vite. Ils ne se rendront pas donc on les abattra. Personne ne les pleurera et ça nous évitera un procès et d’avoir à y repenser. Et dans quelques semaines tout ça sera oublié, ou plutôt consciencieusement enfoui là où nous mettons ce que nous ne savons pas traiter.

  49. NON, je NE suis PAS Charlie.

    Je SOUTIENS les familles des victimes mais je NE SOUTIENS PAS la ligne éditoriale de Charlie Hebdo.

    Je suis POUR la liberté d’expression mais je suis CONTRE les insultes et le manque de respect.

    Je suis POUR une réponse ferme mais CONTRE davantage de provocation de la part de Charly Hebdo.

    Je suis POUR une réponse juste mais CONTRE une réaction extrémiste.

    Je suis POUR la réflexion mais CONTRE le raisonnement à l’affect.

    Les évènements de Charlie Hebdo ne justifient NI un flicage massif de la population par la LPM, NI une haine de la communauté musulmane tout entière, NI toute forme de raisonnement irréfléchi.

    Je suis CONTRE Sarkozy, Hollande, Marine Le Pen et leurs politiciens qui tentent de manipuler en récupérant ce mouvement d’opinion, qui font des amalgames de population, proposent de rétablir la peine de mort, etc.

    Je suis CONTRE ces journalistes qui se font du fric en explosant leurs tirages sur les cadavres de leurs propres collègues.

    Je suis CONTRE le chemin qu’a pris l’Allemagne en 1936, je suis mature et je contrôle mes émotions.

    Ne refaisons pas les erreurs du passé.

    Si tu es d’accord, partage ton avis et fais-le connaître, ne reste pas dans le silence.
    Car tu n’es pas seul.

    1. Quand on censure Charlie Hebdo, on censure le reste. Charlie Hebdo est la pointe du combat de la presse et de la liberté. Sans eux, le reste serait mort. Ils sont l’étalon extrême qui permet aux autres de savoir jusqu’où on peut aller. Le monde ne s’y est pas trompé dans sa réaction unanime. On a tué des héros. Comme les plus grands marins, alpinistes, artistes, astronautes, musiciens qui prennent des risques énormes pour montrer la voie. Une fois qu’eux ont fait la trace, les autres s’engouffrent dans la piste tracée. Charlie Hebdo n’a rien à voir avec le fric. Ils auraient pu en faire dix fois plus en restant à la télé, comme Cabu.

      Il en a toujours été ainsi avec les grands hommes.
      Le panthéon oui : « aux grands hommes, la patrie reconnaissante. » C’est signifiant.

      Mitterrand, comme son disciple, ne le mérite pas, bien évidemment.
      Pourtant il a tout fait pour y être.

      Eux, si.

      Mitterrand et son disciple ont été et seront toujours des petits, des petites frappes.
      Eux sont des grands pour l’éternité de l’histoire de France. On en reparlera dans 500 ans quand le capitaine de pédalo de Corrèze aura été oublié depuis longtemps.

      Voilà ce qui fait la nature des grands hommes !

      1. Bravo + 1000

    2. Ne mélangeons pas tout : le débat politique doit avoir lieu après un acte pareil. Ne faisons aucun procès d’intention malgré les opinions que nous pouvons avoir sur les hommes politiques.

      Oui, cette histoire arrive dans un contexte de pourrissement complet de la vie politique de ce pays (dont Charlie a été volontairement ou involontairement partie prenante), mais ca fait un bout de temps que ça dure.

      Le monde de 2014 n’est pas l’Allemagne de 33 : le climat de haine en France est exogène, pas endogène : la France crève de se regarder le nombril et de se donner toutes les bonnes raisons du monde pour ne pas sortir de sa torpeur et se mettre vraiment au boulot.

      1. Votre analyse est exacte Stéphane mais tout est lié, on l’apprend en psychosociologie.On ne vit pas en vase clos étanches. Comme en météorologie, tous les systèmes sont interdépendants. Les bulles, les ensembles, les paradigmes interagissent en permanence entre eux. Seuls la science et l’analyse les séparent pour plus de visibilité, mais rien n’est plus faux comme démarche intellectuelle. Les mauvais résultats des enfants à l’école sont souvent le fait d’un déséquilibre social, personnel ou professionnel des parents. L’attentat de mercredi n’échappe pas à la règle. Ils étaient orphelins de père et de mère, laissés à eux-mêmes, sans repères.

        Les enfants réclament, Françoise Dolto l’avait bien montré dans toutes ses études, leur « fessée hebdomadaire ». Les parents ne devraient jamais l’oublier, jamais ! Je suis père de 4 enfants et j’ai toujours retenu sa leçon fondamentale. Mes enfants vont bien et se sentent aimés, car je ne les lâche pas. La France socialiste a oublié de faire cela avec ses enfants, les conséquences sont sous nos yeux.

        1. Oui, ce sont des enfants oubliés … et les Français sont des enfants maternés, surprotégés. Bref les parents ont sacrément besoin d’une petite thérapie … de choc.

          Et comme tout enfants surprotégés, ils sont attirés par la perversité : en l’occurrence l’UMPS++ : le parti qui propose le pire du PS et le pire de l’UMP (mais ne le dit pas, chut c’est secret)

          Je suis vert de rage de l’exclusion ostentatoire du FN des manifestations de Dimanche : le PS vient de faire instantanément monter leur score de 2 ou 3 %, voire plus, comme si on en avait besoin.

          1. Il a tout compris.

Les commentaires sont fermés.