2015. Parce que bon.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Croissance 2015 (Crédits René Le Honzec/Contrepoints.org, licence Creative Commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

2015. Parce que bon.

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 2 janvier 2015
- A +

Voilà, 2015 débute et c’est donc l’occasion pour moi de présenter à tous mes lecteurs, sans originalité mais sincèrement, mes vœux d’une année pleine de santé, de bonheur, de réussite et de bonnes surprises.

Et question bonnes surprises, cette année ne peut qu’en être pleine puisque nous avons aux commandes les individus les plus affûtés, les plus intelligents et les mieux outillés. Leurs actions, millimétrées et planifiées avec la précision d’un Hannibal Smith hollywoodien, ont déjà commencé à porter leurs fruits à tel point que, visiblement, leurs méthodes et leurs solutions gagnent du terrain.

contrepoints 040 croissance 2015Il faut s’en réjouir : pour une fois dans l’Histoire de l’Humanité, c’est le camp du Bien qui chaque jour voit son contingent de voix grossir en sa faveur. Pour une fois, les Bons & les Gentils vont gagner ! Youpi, quoi ! En France, phare du monde moderne, on a pris de l’avance puisqu’à présent, le camp du Bien occupe soigneusement tous les avant-postes clefs du terrain (les partis politiques, les administrations, l’éducation, la justice, les médias, …) qui verra se jouer la terrible bataille entre d’un côté, les tenants d’un conservatisme rétrograde bien évidemment baigné d’un néo-libéralisme à la fois sauvage et sans foi ni loi, et de l’autre, les progressistes éclairés, sociaux-démocrates aux lèvres pulpeuses pour des bisous plus doux, qui savent où mener le peuple pour son bien, en lui filant les éventuels petits coups de badines bienveillants sur les fesses afin que le troupeau ne s’éparpille pas.

Tout comme en Grèce où, vraisemblablement, le peuple décidera de rejoindre le Collectif des Gentils, les autres pays, suivant en cela l’exemple de la France (mais si, mais si) ne tarderont pas à rejoindre son aveuglante vérité politico-économique. Parions sur la magnanimité des dirigeants français lorsque certains Teutons, penauds d’avoir tenté – en vain, bien sûr – d’équilibrer des comptes et de réduire les dépenses publiques viendront faire leur mea culpa.

Non, vraiment, aucun doute : 2015 sera l’année du retour aux vraies valeurs humanistes de gauche, avec une très égale solidarité pour tous, et, soyez-en assuré, l’austérité, qui n’avait que trop duré, sera enfin boutée hors de France et d’Europe tout autant. Il était temps, tant les injustices et les inégalités s’accroissaient à un rythme insupportable. L’État n’a que trop coupé dans ses services indispensables.

Austérité (Crédits H16, image libre de droits)

L’année 2015, ce sera le retour en force du socialisme réclamé soit pour son versant collectiviste, soit pour son versant nationaliste, qui va enfin progresser par petits bonds joyeux vers ces lendemains qui chantent promis à de multiples reprises mais régulièrement loupés de ce petit chouia rageant qui fait qu’on n’a qu’une envie, c’est de recommencer, comme en Argentine ou au Venezuela par exemple.

En France, et conformément aux fadaises planifications présidentielles, l’avenir s’annonce enfin dégagé. Les nombreuses réformes engagées vont porter leurs fruits demain, voire tout de suite, là, maintenant pour ainsi dire, et provoquer tout autant de choc de simplification que de compétitivité dans les entreprises et dans les collectivités territoriales, grâce à la disparition programmée de milliers de cerfas rigolos, le tout à périmètre de coût parfaitement constant puisque, le Chef de l’Exécutif a été parfaitement clair à ce sujet, les impôts n’augmenteront pas.

Devant ces faits, indiscutables, on ne peut évidemment que se réjouir pour l’année 2015 et on s’étonnera donc fermement de constater que, pourtant, plus de la moitié des Français semblent bien pessimistes à ce propos.

Mais après tout, comme on l’a vu, une très grande majorité a réclamé, instamment, que l’État s’occupe d’eux, toujours un peu plus. Une forte proportion a trouvé intelligent de demander bruyamment puis de voter pour toujours plus de collectivisme, de services publics, et de socialisme dans toutes les strates de la société. Cette majorité, cette proportion grandissante a largement obtenu ce qu’elle réclamait et peut maintenant mesurer exactement ce que ça fait. Et comme cette majorité réclame encore un peu plus de tout ça, parce qu’apparemment, ça ne suffit pas, gageons que ces grognons pessimistes, après une année 2015 de tabassage fiscal et de catastrophes économiques, redouteront 2016 avec le même pessimisme.

Franchement, on se demande pourquoi !

champagnitude.jpg

Sur le web

Voir les commentaires (23)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (23)
  • J’aime comme vous voyez les choses du bon côté, heureusement que notre gouvernement nous fait des surprise chaque jours, je me demande comme je pourrais vivre sans ( soupir méditatif, les yeux rêveurs et pétillants!)

  • A H16, sa vivacité, son humour, aux autres contributeurs aussi qui tentent de nous ouvrir les yeux, de partager la réflexion et nous permettent de débattre et aux lecteurs assoiffés de liberté et de tolérance : pour rester tout aussi sobre, je me permets de vous souhaiter une très belle année, avec le maximum de moments de bonheur et de beauté.
    Un souhait peut-être : un forum plus lisible ?

  • Je vous offre un peu de poudre de fée pour un voeu.Merci H16,Contrepoints,et ses lecteurs

  • C’est marrant mais à la télé aux infos ils nous ont montré tout plein de gens remplis d’espoir à la perspective d’une reprise en charge des autoroutes par l’Etat. Les français n’ont toujours rien compris apparemment, l’avenir du pays risque d’être sombre avec de tels électeurs.

    • Pour le coup reprendre les autoroutes vu le rendement ne serait pas une mauvaise chose pour l’état; car le copinage lors de la cession (cédé à 14.8 milliards alors que les marchés étaient prêts à payer 22) coûte très cher aux contribuables et cela n’a rien à voir avec du collectivisme. Avec des taux 10 ans à 0.8% autant emprunter l’argent pour les racheter car avec un rendement élevé cet emprunt sera vite remboursé.

  • je ne sais plus qui demandait la baisse de l’euro , c’est en cours et comme bien entendu et prévu le pétrole reprend(ra) sa hausse histoire de bien montrer au monde qui est le maitre des lieux…bonne année mr le président , l’oncle sam n’aura pas misé , pour une fois , sur le mauvais cheval et il vous en sera gré

  • C’est honteux !!!! Oser dire que les impôts n’augmenteront Pô as, alors que la CSG des retraités est quasi doublée en ce début d’année …. Des gens qui ont bossé thé leur vie, payé des impôts tête leur vie … Et au lieu de consommer, ils vont contribuer au confort des incapables qui nous gouvernent !!! SUS A CE GOUVERNEMENT ET A CE PREDIDENT !!!! TOUS DANS LA RUE !!!!!

    • Mais la CSG n’est pas impôt, c’est une cotisation sociale… Notre président de la République est très précis dans le choix des mots qu’il emploie. Le titre de Super Menteur étant déjà attribué à un précédent président il ne faudrait pas qu’on puisse attribuer un sobriquet plus mordant au président actuel :o)

    • Allons, allons Charlotte, il n’y a rien de honteux à mentir, on n’est plus au Moyen-Age.

    • Euh !

      Avec ce Méga-menteur, vous allez vous retrouvez … sans-dents d’un seul coup :mrgreen:

      Pas belle la vie ❓

  • Très bonne année 2015 H16!

    lecteur avide caché derrière mes écrans mais si content de pouvoir commenter avec jouissance et en si bonne compagnie vos articles, je voudrais pour une fois prendre le temps de vous remercier:

    Merci H16 pour Hashtable:
    en 2007 comme beaucoup j’espérais un renouveau plus libérale, tant de promesses…, j’ai vraiment déprimé lorsque les socialistes de droite ont commencé à révéler leur vrai programme, la rencontre avec vos écris est un souvenir extraordinaire… D’abord quelques jours de découverte incrédule et de curiosité immense, le temps de lire tout ce que vous aviez déjà écrit et qui m’avait échappé aussi longtemps… Votre premier recueil et en particulier « Aimer la France ou Kitter là » m’a fait pleurer de rire à ramper aux toilettes à genoux pour ne pas me salir…

    Merci H16 pour votre talent:
    Depuis je ne cesse de vous lire, renforçant jour après jours ma conviction qu’il est temps d’agir et qu’individuellement nous pouvons aussi déranger le léviathan: vos guides sont à la lutte pacifique libérale ce que Kalachnikov fût aux combats militaires. Puisque traité comme une merde par notre administration, j’assume: Je suis très heureux aujourd’hui d’être une pénible flatulence pour le Léviathan… il me digère jour après jour mais en attendant, le constiper c’est déjà survivre!

    Merci H16 pour Contrepoint, Objectif éco et tout les sites qui souhaitent vous publier:
    Vous faites plus de pédagogie libérale par la force de votre humour et votre sens de la dérision que bien des politiques: vous nourrissez un militantisme individuel qui soulage moralement bien des libéraux d’entreprendre volontairement de rendre coup pour coup à l’administration.

    Et puis allons, si, encore un Merci H16 pour la Langue française: à mon sens vous l’honorez, je jouis autant du sens de vos textes que de votre enviable maitrise de la langue française.

    Si le mur devant nous est toujours aussi Noire et laid, aussi tristement que le National-Socialisme semble renaitre de ses cendres, vous nous offrez l’espoir en le fissurant et en nous armant pour vous aidez.

    Bref, pas très originale non plus mais tout aussi sincèrement: MERCI!, nous devrions tous vous être redevable: c’est notre Liberté que vous défendez.

    PY

  • Il y a six implications principales du poids de l’État qui expliquent sa relation adverse avec la prospérité: (1) l’extraction de ressources, qui inclut les impôts et leur prélèvement, l’endettement, l’inflation et la réglementation, (2) l’inefficacité du secteur étatique en raison de l’absence du signal des prix et de la mesure du profit, (3) la substitution au secteur privé, auquel les dépenses de l’État livrent une concurrence déloyale, (4) les mauvaises incitations liées aussi bien à la fiscalité qu’aux dépenses, (5) l’inhibition de l’innovation que cause la rigidité des structures (CNRS) et des processus étatiques et (6) l’affaissement moral qu’implique la dépendance sociale ainsi que la violation des choix personnels et des droits légitimes de propriété. Le marché libre et la société civile, c’est-à-dire les personnes directement touchées par les décisions qui les concernent, peuvent non seulement produire les biens et les services nécessaires à leur bien-être, mais peuvent le faire mieux et moins cher.

    L’expérience le montre depuis fort longtemps que la baisse des impôts et l’aide à l’investissement sont les meilleurs remèdes pour sortir de la crise. Comme le disait Hölderlin, « si l’État est un enfer, c’est parce que l’homme veut en faire un paradis ».

    • Comme il n’y a que les urnes pour changer le système, il faut bien réfléchir avant de voter. Vous avez vu le dernier Houellebecq. On n’en est pas là mais un peu de stratégie s’impose.

      Voter libéral ou ump au premier tour d’une présidentielle c’est ouvrir la porte à un deuxième tour UMP FN. Pas bon, Sarkosi revient.

      Voter PS a un intérêt, c’est d’avoir un deuxième tour PS FN. Et là le FN peut l’emporter.

      Sauf erreur de ma part, le programme du FN hormis quelques inepties est pour le rétablissement des libertés. Et au moins il y aura l’immense plaisir d’avoir mis l’umps dehors.

      Rien que ça, ça me fait assez envie.

      • Mais c’est qu’ils insistent les frontistes, à essayer de prendre les libéraux pour des abrutis en espérant qu’ils voteront FN en leur disant que ça cassera le système.
        Le vote FN (et FdG) est le pire des choix : ultraconservatisme social et politique économique d’extrême gauche, c’est dur pur antilibéralisme..Je déteste Sarko mais à choisir je préfère encore voter pour lui plutôt que Marine, désolé, même si s’il faudrait me pincer le nez.

      • « Sauf erreur de ma part, le programme du FN hormis quelques inepties est pour le rétablissement des libertés.  »

        Ben justement c’est une énorme erreur de ta part alexis… Le programme du FN c’est le dirigisme à tous les étages, et pas seulement dans les domaines économiques et financiers.

      • oui mais attention à la dépression saisonnière. Le moral des français est au plus bas. Dire tout va mal n’arrange rien, si personne ne fait de proposition. c’est la crise de 1929 etc, etc…

  • Mes voeux de bonheur, de réussite aussi.

    Moi ça me frustre ces articles. J’en ai marre, car je vois que notre société n’avance toujours pas, qu’on en est toujours au stade des articles. Continuez vos articles, ça me fait du bien de me frustrer en sachant que d’autres pensent exactement comme moi.

  • Arrêtons cette insupportable austérité, et serrons sérieusement la ceinture.

    La phrase semble curieuse, mais pas tant que cela. C’est un petit amusement de la langue française.

  • Champagne & apéricubes!
    J’opine du chef et souscris sans réserve à votre optimisme.
    Selon mes meilleures élucubrations d’alcoolique mondain, pardon…mes meilleures prévisions lucides & mathématiquement incontestables (mes dernières résolutions d’équation datent de 1980), l’année 2015 ne saurait échapper à un regain de croissance très significatif de l’ordre de + 0,4%, enfin…peut-être, et garanti par l’ I.N.S.E.E.
    C’est donc sans aucune précaution oratoire qu’il me semble naturel de vous annoncer cette douceur de l’époque, cette sérénité présidant aux échanges sociaux et cette fiscalité récessive & apaisée qui vous frapperont de leur présence aveuglante dès le début du printemps, ou bien disons plutôt…au plus tôt.
    Certes, je le pressens, vous doutez encore! Vous négligez malheureusement, raisonneurs puérils que vous êtes, les effets de l’action déterminée de nos dirigeants démocratiquement élus, seuls garants de votre prospérité, de la meilleure orientation de vos lectures et de l’égalité dans la justice équitable pour tous!
    M’enfin! Reprenez-vous, puisque même monsieur h16 vous le dit!
    Pour conclure (j’ai aussi une vie le vendredi soir), merci monsieur h16 pour cette belle année 2014 à vous lire quotidiennement.
    Persistez!

  • Les fonctionnaires sont encore partiellement optimistes mais cela ne va pas durer: lorsqu’ils vont réaliser que leur retraite va plonger, que les services de santé vont se dégrader …. ce n’est qu’une question de temps. Ils se croient à tort protégés mais en cas de faillite et de grosses tensions l’histoire nous a montré que les privilèges tombent un jour où l’autre. Au nom de la justice sociale il faut abandonner le statut des fonctionnaires. Espérons au moins que ces réajustements se feront sans violence.

    • « ….lorsqu’ils vont réaliser que leur retraite va plonger… »

      Tu as dû rêver cette nuit. La retraite des fonctionnaires ne s’appuie pas sur la répartition mais un pourcentage du dernier salaire.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
0
Sauvegarder cet article

Par Alain Goetzmann

Une étude anglaise, qui date déjà de 2008, nous apprend que 93% des gens prennent de bonnes résolutions en début d’année. Bel élan ! Mais à la fin, il n’en reste que 22% à pouvoir affirmer les avoir tenues. Et bien sûr, leurs excuses sont légitimes, à défaut d’être convaincantes. Alors, plutôt que de nous engager dans l’élaboration d’une longue liste d’objectifs impératifs, que nous tiendrons ou non, pourquoi ne pas nous donner pour ambition, en ce début d’année, d’adopter des attitudes permettant, tout simp... Poursuivre la lecture

Par Nicolas Nilsen

Pour bien commencer l’année 2015, j’aimerais que le Président de la Cour des Comptes envoie comme étrennes, à Hollande et à tous les ministres du gouvernement Valls, une calculette d’un nouveau type : elle ne comprendrait plus de touche "plus" mais seulement une touche "moins". Ou plutôt deux, car Didier Migaud est rusé et il sait que les doigts des ministres glissent souvent ! La calculette aurait donc deux touches moins. Comme ça, même par inadvertance, les ministres ne pourraient plus ajouter mais seulemen... Poursuivre la lecture

Par le Parisien libéral

En théorie, il aurait fallu s'abstenir de commenter les vœux présidentiels de Hollande. D'ailleurs, les Français ne les ont pas regardés. Ça tombe bien, Hollande n'a rien dit d'intéressant. Le problème est qu'il est impossible d'ignorer les stupidités étatistes que le président Hollande répète en boucle, espérant peut-être qu'elles seront crues, à la longue, voire qu'elles deviendront des vérités.

Il en est une parfaitement ridicule, qui pourrait être risible si elle ne concernait pas le cas du ch... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles