Pour les fêtes, le gouvernement vous protège des terroristes et de l’opposition

empilement credtis fdecomite (licence creative commons)

Le gouvernement sait que son action est critiquée, et réagit. Dans un exercice de communication inédit, il offre des arguments à tous ceux qui voudraient le défendre – aux frais de ceux qui oseraient le critiquer.

Chaque fin d’année, les Français ont pour tradition de s’offrir des cadeaux. Le gouvernement n’est pas en reste : lui aussi, il s’offre des cadeaux. Les collaborateurs des ministres bénéficieront comme il se doit de leurs généreuses primes, récompensant le colossal travail accompli cette année.

Car chaque année, il est plus difficile d’inventer de nouvelles taxes, de nouveaux impôts, de nouvelles lois. Les pirouettes rhétoriques sont de plus en plus acrobatiques, les discours sont de plus en plus difficiles à construire pour masquer l’échec de plus en plus évident des politiques menées depuis des décennies. À la façon d’un jeu de construction pour enfants, les pièces sont de plus en plus difficiles à empiler à mesure que l’instable édifice s’élève.

empilement credtis fdecomite (licence creative commons)

Les Français sont de plus en plus contrôlés, mais la situation ne l’est pas. Au point que, de plus en plus fidèles à leur réputation d’invétérés râleurs, ils viennent à douter des bienfaits de l’action gouvernementale.

Les mouvements de protestation se sont multiplié ces derniers mois, et ont rallié les adversaires de la TVA équestre aussi bien que les insatisfaits du RSI et de l’URSSAF. Même les rebelles organisateurs de lotos clandestins obtiennent le soutien populaire dans leurs tentatives éhontées d’amuser les foules avec des lots bon marché.

Cette contestation est supportable aux oreilles des hommes et femmes dévoués qui nous dirigent à nos frais, qui savent bien qu’il se trouvera toujours des obstacles et des ennemis sur le chemin du progrès. Mais s’il est une chose qu’ils ne laisseront pas arriver, c’est que la minorité éclairée qui les soutient manque d’arguments dans les inévitables débats qui accompagnent chaque repas en famille.

Et c’est ainsi qu’après des semaines de préparation, le gouvernement nous a offert sa plus belle contribution à la littérature, à la rhétorique et aux discussions de comptoir. Les scribouillards officiels font aux Français cette irrésistible promesse : transformer la salle à manger en bar PMU, avec des réponses officielles imprimées sur les dessous de verre. Avec la plus grande bonne foi, évidemment.

Par exemple, si un convive ose supputer que « Les impôts n’arrêtent pas d’augmenter », n’allez pas consulter les statistiques ou votre propre avis d’imposition ! Contentez-vous de rétorquer, avec confiance :

C’est faux. Il y a eu une augmentation depuis 2010. Mais les choses ont changé. En septembre, l’impôt sur le revenu d’un ménage imposé sur cinq a baissé. Cette année et l’année prochaine, ce sont en tout 9 millions de ménages qui bénéficieront d’une baisse de leur impôt sur le revenu.

L’impôt d’un ménage sur cinq a baissé. Les quatre autres ? Les quatre autres, tant pis pour eux. Les choses ont changé, depuis les heures sombres qui ont précédé l’élection de François Hollande, dit « le bien-aimé ». Au hasard, imaginons maintenant que la discussion dérive et que la probité des élus soit mise en doute.

« Les politiques : tous pourris ! »

Voilà une belle caricature ! Mais tu as raison : les responsables politiques ont un devoir d’exemplarité ! C’est pour cela que de nouvelles procédures de transparence ont été mises en place par ce Gouvernement. Elles ont montré leur efficacité.

Les procédures de transparence mises en place ont montré leur efficacité. Plusieurs fois. Cahuzac, Thévenoud, Andrieux… Ça, c’est de l’exemplarité ! La caricature, elle, ne survit que grâce à l’ignorance de certains démagogues assimilés à l’extrême-droite. Plus transparent, plus efficace que le gouvernement, ça n’existe pas.

Et si certains venaient à se montrer fourbes, en s’attaquant à la fois à la dépense publique et à l’austérité ? Ne vous en faites pas, militants PS aux idées courtes à court d’idées : le gouvernement a pensé à vous, et préparé une réponse pour les deux. Si, si, c’est possible.

1. On ne peut pas vraiment dire qu’on dépense à tout-va : on n’a jamais fait autant d’économies.

2. Tu diras ce que tu veux, mais ça ne ressemble pas vraiment à de l’austérité…

Sûr que ceux qui le soutiennent encore ne sont pas assez intelligents pour avoir leurs propres arguments, le gouvernement a donc fait rédiger aux frais du contribuable (militant ou pas) cet improbable argumentaire. Le kit est imprimable, au cas où les réponses précises au style irréprochable seraient trop difficiles à mémoriser.

Il ne faudrait pas que ses auteurs restent dans l’ombre. Heureusement, on peut découvrir la fine équipe de communicants derrière cet exercice : il suffit de chercher une page qui n’existe pas sur le site gouvernement.fr pour qu’apparaisse une image de ces gens dynamiques et créatifs, qui auront sans doute touché une belle prime pour leur plume.

Si inviter les communicants du gouvernement au réveillon ne vous suffit pas, sachez que le décret d’application de l’article 20 de la loi de programmation militaire a enfin été publié. Le gouvernement sera donc potentiellement avec vous à chaque instant, à votre insu, hors de tout contrôle effectif, et dans la plus grande opacité, à partir du 1er janvier 2015.

Alors, heureux ?