Liberté d’expression : une question de principe

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Eric Zemmour (Crédits : René Le Honzec/Contrepoints.org, licence Creative Commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Liberté d’expression : une question de principe

Publié le 19 décembre 2014
- A +

Le regard de René Le Honzec.

contrepoints 005 Zemmour

En 1970, Guy Béart constatait en chantant « Le premier qui dit la vérité doit être exécuté », reprenant le thème de Cassandre, fille de Priam qui annonçait les malheurs en étant condamnée à n’être jamais crue. Zemmour est-il notre moderne Cassandre ? Pour le savoir, il faudrait qu’il restât en vie médiatique, ce qu’un grand nombre des compagnons de route léninards ont bien l’intention d’empêcher. Dénoncé par Mélenchon-Tinville, tribun vulgaire et non populaire, invectif et non démonstratif, on imagine les réseaux qui vibrent pour s’attaquer à celui qui les écrase de son best-seller, de son intelligence structurante, de sa vision de l’Histoire, de sa culture. (Non, je ne suis pas pro-zémmourien, j’y reviendrai). En reprenant la vieille tactique « calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose », Ils ont essayé de dissuader de la valeur de réflexion du livre, en brandissant 6 pages sur Pétain sorties du contexte, comme ils ont essayé d’empêcher les Le Pen de parler programme économique en ne parlant que de racisme et de camps.

Grâce à Mélenchon, une autre campagne a été lancée, en dénaturant des propos d’interview, Zemmour accusé d’avoir parlé de la déportation d’une partie de nos citoyens, sauf qu’à aucun moment de l’interview ce mot n’a été utilisé. Pourquoi tant d’acharnement ? Parce que Zemmour dénonce une situation de lutte civilisationnelle, qui peut se discuter, qui doit se discuter. Prétendre qu’un présence massive d’une culture radicalement différente ne pose aucun problème de fond est une insulte à l’Histoire. Précisément où des États se déchirent et se désagrègent sous nos yeux pour ces raisons.

Libéral, les idées économiques de Zemmour m’atterrent, libéral, j’exige qu’il puisse s’exprimer.

Voir les commentaires (13)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (13)
  • Que ce soit en matière d’immigration, de climat, de libéralisme la gauche ne connaît qu’une méthode : le dénigrement. Celui qui ose aborder le sujet, avant même d’avoir posé la moindre petite question se fait traiter de raciste, d’obscurantiste ou de vendu à la solde des forces du mal.

    Et il sont à combien dans les sondages pour ainsi décréter ce que chacun a le droit de dire ou même de penser ?

  • Excellent,

    Les idées économiques ne sont pas bonnes, mais le reste de ce qu’il dit est vrai, non contestable, suffit de prendre les transport en communs.

  • Voltaire. Et pis c’est tout.
    La France est decidement irrespirable

  • Bravo.
    L’acharnement de nos élites montre seulement que Zemmour a « tapé dans le mille »
    De fait, à lire le livre, on ne devient ni raciste, ni xénophobe, ni antisémite. Par contre, on sent monter une colère contre les irresponsables qui nous gouvernent depuis des décennies, et qui restent arrimés à leurs idéologies au mépris de la réalité. On comprend que lesdits irresponsables veuillent interdire la lecture du livre…
    C’est vrai que les quelques réflexions économiques ne résistent pas à l’analyse, mais l’ouvrage n’en demeure pas moins intéressant. Le chapitre sr les lois Pleven, Gayssot et les petites sœurs devraient en faire réfléchir plus d’un.

    • Oui tout le monde est responsable de cette mascarade en se soumettant aux hommes politiques et à leur volonté. Cependant si les arabes sont en France c’est que les hommes politiques et le peuple des années noirs de la France en Afrique ont détruit beaucoup de chose en construisant les routes et en bâtissant les administrations et des institutions de façon radicale et sans qu’on leur demande …

      • Combien d’intellectuels sont au rendez-vous ?
        Le silence qui s’abat sur notre démocratie devient assourdissant !
        Éric Zemmour, continues à nous parler!
        Nous avons tous en tête l’AVEU de Costa Gravas : les méthodes staliniennes de la classe médiatico- politique ont toujours pignon sur rue en France

  • Dans une dictature, il vaut mieux se taire.
    Je me tais; ça me laisse le temps de penser.

  • Merci pour ce dessin et cette question de principe, qui honorent Contrepoints, par ces temps difficiles où l’on ne peut plus parler librement.
    Gardons la tête froide, Zemmour reste journaliste au Figaro et n’a pas eu sa carrière professionnelle brisée à cause de ses idées.
    A noter, par ailleurs, les réactions en faveur de la liberté de J.-F. Kahn, D. Jamet et… L. Aliot.
    Quant aux libéraux, beaucoup ont une conception semi-totale de la liberté d’expression, qui s’arrêterait aux injures (j’en avais débattu avec une internaute contrepointiste https://www.contrepoints.org/2012/02/21/70048-vive-la-liberte-dexpression)

  • Tout à fait d’accord avec vous. Néanmoins, j’aurais bien mis une pancarte « It’s economy, Stupid ! » dans la foule.

  • Tiens, le dessin la liberté voilée ni est plus, a été remplace par un autre ?

  • Bien souvent Zemmour fait saigner les oreilles, mais que dire des polityques soutenant des dictatures comme Méluch? Personne pour le recadrer, personne pour l’envoyer dans les cordes!

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Éric Zemmour n’a peut-être qu’un seul et unique sujet politique en tête, à savoir sauver la France de l’effondrement civilisationnel qui la guette du fait de « l’immigration incontrôlée et de l’islam conquérant » ainsi que n’a pas manqué de le rappeler son lieutenant Nicolas Bay le week-end dernier lors de la première université d’été de leur parti Reconquête! Il n’est cependant pas homme à mépriser les bonnes idées d’où qu’elles viennent, surtout si elles peuvent servir ses intentions. Prenez le féminicide, par exemple. Très intéressant, le ... Poursuivre la lecture

libéralisme
0
Sauvegarder cet article

Par Alain Laurent.

Tandis qu’un récent sondage (Harris Interactive) nous apprend que 54 % des Français souhaitent l’élection d’un « président libéral », un autre (vague IFOP 2021) révèle que pour 60 % des 18/30 ans le mot libéralisme est positivement connoté et le deuxième dans leurs préférences lexicales. Voici qui surprend heureusement, alors que de toutes parts est annoncé que « le libéralisme est une idée du passé qui va probablement connaître une longue éclipse » (François Lenglet) ou qu’il est victime d’un « krach idéologique » (... Poursuivre la lecture

Une doctorante dans le domaine des STEM (siences dures) de l'une des meilleures universités du monde m'a dit un jour :

"Je pense que tout le monde a raison."

Lorsque j'ai essayé d'argumenter que les faits et la vérité existent et que sa déclaration défie la définition de juste, elle m'a répondu : "nous pensons différemment, et c'est bien ainsi".

Une institution renommée ressemblait soudain à un jardin d'enfants.

Aujourd'hui, j'aime commencer un cours de philosophie en demandant aux étudiants s'ils peuvent dire que ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles