Le droit de porter des armes avance en Israël et en Russie

minuteman credits russ seidel (licence creative commons)

Israël et la Russie viennent d’alléger leur droit de porter des armes. À quand la France ?

Un communiqué de l’association Droit de porter des armes.

minuteman credits russ seidel (licence creative commons)

Tandis qu’en France le débat est toujours au point mort et que nous avons une législation qui interdit la possession et le port d’arme dans une optique défensive, d’autres pays suivent un chemin différent : Israël et la Russie viennent d’alléger les restrictions sur le droit de détenir et de porter des armes pour des motifs défensifs.

En Israël ce changement de législation fait suite à  une attaque meurtrière dans une synagogue à Jérusalem. Le ministre de la Sécurité intérieure Yitzhak Aharonovich a annoncé qu’il allait lever dans les prochaines heures certaines restrictions sur le port d’arme. Les Israéliens détenteurs d’un permis de port d’arme comme les officiers de l’armée pourront porter leur arme en dehors de leur service et les « gardiens d’école ou de jardins d’enfants » pourront ramener leurs armes à la maison. Nous saluons cette mesure qui, si elle est timide, va dans la bonne direction.

La Russie quant à elle a amendé ses lois strictes sur le port d’arme pour y inclure la légitime défense comme motif acceptable pour porter une arme. Jusqu’à présent, les Russes ne pouvaient posséder des armes que pour la chasse ou le tir sportif après avoir obtenu un permis auprès du Ministère de l’Intérieur. Ces permis sont renouvelables tous les 5 ans et les candidats doivent passer par des vérifications de leur casier judiciaire ainsi que des entraînements sur l’usage en toute sécurité d’une arme à feu. Là encore, nous saluons cette avancée qui facilitera la vie des honnêtes citoyens russes qui souhaitent avoir les moyens de défendre leur droits naturels à la vie et à la propriété.

Il est à noter que ce communiqué n’est en aucun cas une approbation de l’ensemble des politiques que mènent les gouvernements russes et israéliens. Droit de Porter des Armes se réserve de tout commentaire sur des sujets autres que le droit de détenir et de porter des armes ainsi que le droit à la légitime défense.

Nous sommes heureux de voir que les gouvernements commencent enfin à comprendre que les criminels n’ont que faire des lois sur les armes. Les restrictions ne font que désarmer les honnêtes citoyens qui utilisent ces armes pour la chasse, le tir sportif, la collection ou la défense. Aux États-Unis les réformes de « concealed carry » ont libéralisé le port d’arme dans les lieux publics. Elles ont été promulguées progressivement depuis presque 30 ans, État par État. Ce faisant, elles ont permis de faire baisser de manière notable le taux de crime dans ces différents États, comme l’ont montré de nombreuses études, la plus conséquente étant celle de John Lott dont le livre s’intitule Plus d’armes, moins de crimes. Nous appelons de nos vœux un tel mouvement de libéralisation en France aussi tôt que possible.

Lire aussi sur Contrepoints : « Armes à feu : une mise au point »