Pétrole : baisse spectaculaire du brut… mais pas de l’essence !

pompe à essence credits ores 2k (licence creative commons)

Le prix du baril baisse mais pas l’essence à la pompe. Pour quelles raisons ?

On ne parle que de chute des cours du baril… mais l’essence baisse si peu… Impression ou réalité ? Et si c’est la réalité, pourquoi ? Quel rôle jouent les taxes dans cela ?

Par Aymeric de Villaret.

 

pompe à essence credits ores 2k (licence creative commons)

Depuis les plus hauts scores de juin (le 19 à plus de 115$/baril), les cours du Brent ont baissé de plus de 30% pour être maintenant dans la zone des 80$. En revanche, il n’en est pas de même pour les produits pétroliers, notamment l’essence et le gazole que nous consommons à la pompe puisque depuis ce même mois de juin, les prix à la pompe ont quant à eux baissé de seulement 7% !

Du brut au carburant… que s’est-il passé depuis Juin ?

  • Au niveau du brut :
    Le cours du Brent qui était de 115,19 $/baril le 19 juin est tombé au 18 novembre à 78 ,40 $, soit une baisse en $ de -31,9%.
  • Au niveau du raffinage : les marges de raffinage se sont nettement améliorées. Il faut voir aussi qu’elles avaient été particulièrement impactées au T2 par la hausse des cours du brut. Alors qu’elles étaient de l’ordre de 1,5$ en juin, elles sont maintenant à 5,4$.
  • Au niveau de la parité €/$ : l’Euro s’est affaibli fortement par rapport au $ Du coup en €, la chute du prix du baril depuis juin n’est « plus » que de 26%
  • Au niveau de la distribution : la décomposition des prix hors taxes du super sans plomb 95 et du gazole indique que les marges de distribution ne sont qu’une partie infime du prix d’un litre de carburant !

Sur le super 95, les marges sont de l’ordre de 10 cts/l et sur le gazole de 8 cts/l. En outre l’évolution depuis un mois montre une relative stabilité de ces marges. Alors que l’on peut considérer que depuis juin, les marges de distribution sont restées constantes, les prix à la pompe hors taxes ont baissé pour le super 95 et le gazole de respectivement 9 cts et 6 cts soit moins 14% pour l’essence super 95 et moins 9% pour le gazole.
Déjà ici, on constate alors que la France est le pays en Europe où le gazole est le moins cher hors taxes, une inflexion dans cette politique des prix puisque hors taxes, le gazole a baissé de 3 cts de moins que l’essence.

Évolution TTC

Or les taxes sont très importantes à la distribution. Au 14 novembre 2014, les prix HT du super 95 et du gazole étaient respectivement de 0,5775 €/l et de 0,5976 €/l. Pour mémoire, en juin, ils étaient de 0,6569 €/l et 0,6698 €/l. TTC, au 14 novembre, ils sont de respectivement 1,2462 €/l et 1,429 €/l.
Ainsi les taxes représentent 52% des prix du litre de gazole et près de 60% des prix du litre de super 95 ! Ces mêmes taxes représentaient en juin 50% et 57% !
Les taxes ont donc monté de 2 à 3 points entre juin et novembre !
Quant aux prix finaux pour le consommateur, ils ont baissé de 5,5% pour le gazole et de 7 % pour le super 95.

Conclusion

Oui le pétrole a chuté de plus de 30 % ! Et les carburants n’ont baissé en € que de 5 à 7 % ! Hors parité euro/dollar, la chute du brut est moins forte mais reste tout de même à 26 %. Avec des marges de distribution quasi constantes, une amélioration nette des marges de raffinage (mais qui ne sont qu’une petite partie de la composante des prix), ce sont les taxes qui sont la raison majeure de l’effet amortisseur constaté à la pompe !

En effet du côté de l’État, la baisse des taxes n’a été que très limitée : 1ct pour le gazole et 2 pour le super 95. Entre le 20 juin et le 14 novembre, sur un litre de gazole, elles sont passées de 66 cts à 65 cts et sur un litre de super 95 de 87 cts à 85 cts.

Du coup, elles constituent au 14 novembre 52% des prix du gazole et 57% de ceux de super 95. A noter qu’elles vont augmenter à nouveau sur le gazole en janvier !

Ainsi l’État n’est-il que très peu pénalisé par cette baisse des cours du pétrole. Car sans entrer dans tous les détails des taxes, une des composantes est la TVA, qui s’applique sur le prix de vente hors taxes.