Hollande : mais qu’a-t-il donc appris à l’ENA ?

Comment se fait-il que nos dirigeants soient aussi nuls en économie ?

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
François Hollande credits Parti socialiste (licence creative commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Hollande : mais qu’a-t-il donc appris à l’ENA ?

Publié le 11 novembre 2014
- A +

Par Nicolas Nilsen.

François Hollande credits Parti socialiste (licence creative commons)

Ce qui est terrifiant quand on repense à l’intervention télévisée du président de la République, c’est qu’elle révèle non seulement une ignorance crasse des contraintes financières d’un grand État, mais aussi le piètre niveau de culture économique de celui qui la profère devant des millions de Français sidérés. Mais quelle formation le Président de la République a-t-il donc suivie pour arriver à ce niveau d’incompétence ? Essayons de comprendre en regardant les parcours de trois hommes…

François Hollande

Revenons quelques instants sur le curriculum vitae de François Hollande. Pour le malheur du pays, il a évidemment fait l’ENA et est sorti de cette fameuse Promo Voltaire (1978-1980) qui est la niche de tous les copains qui dirigent actuellement la France. Mais comment une grande école comme l’ENA, qui a la prétention, depuis 1945, d’assurer la sélection et la formation de l’élite de la haute fonction publique Française, n’arrive-t-elle pas à former des cerveaux mieux à même de comprendre les principes élémentaires de l’économie et les rudiments de base des finances publiques ?

Mais ce n’est pas tout : après l’ENA, François Hollande devient magistrat à la Cour des comptes. Oui, vous avez bien lu : on envoie donc à la Cour des compte des gens qui ne savent pas compter et s’imaginent de façon pathétique que ce n’est pas cher tant c’est l’État qui paye. Terrifiant de savoir que de tels ignorants dirigent actuellement la France et la conduisent au désastre.

La formation économique ultérieure de notre futur Président sera nulle : premier secrétaire du Parti socialiste, maire de Tulle et président du Conseil général de la Corrèze jusqu’à 2012… Que des dépenses ! Notre Président n’aura donc appris qu’à faire des discours, la tournée de tous les cafés – comme il a tenu à nous le préciser sur TF1 – et surtout à endetter le pays, à commencer par la Corrèze que certains ont baptisée la « Grèce de la France » pour être le département le plus endetté de France, avec près de 1400 euros de dette par personne, soit trois fois la moyenne des départements français. Pas grave pour Hollande puisque ce n’est pas cher, c’est l’État qui paye ! Et vous me dites après ça que les Français ne comprennent pas pourquoi la France est en aussi mauvais état ?

Didier Migaud

À l’opposé et à titre de comparaison, regardons maintenant un cerveau bien formé : celui qui, à l’inverse de Hollande, sait que lorsque c’est l’État qui paye, c’est beaucoup trop cher ! Je parle de Didier Migaud, l’actuel Premier président de la Cour des Comptes. Voilà un homme, nommé en 2010 par Nicolas Sarkozy, qui a le même âge que Hollande, qui est socialiste comme Hollande et qui pourtant connait l’importance cruciale des questions budgétaires. Contrairement au Président et son premier Ministre, il a l’audace de dénoncer avec constance la gabegie étatique. Contre tous ceux qui ont le culot d’affirmer qu’on peut continuer à dépenser sans compter, lui a le courage de dénoncer les errements financiers de l’État dans des rapports officiels qui valent, annuellement, leur pesant de cacahuètes.

Didier Migaud parle peu, on l’invite rarement dans les grands shows télévisés, il ne la ramène pas comme ses petits collègues de la politique qui multiplient promesses idéologiques et inefficacité concrète. Et pourtant c’est lui qui a raison. Je ne suis pas vraiment socialiste mais si j’en parle c’est justement pour faire réfléchir. J’aurais préféré que ce soit lui qui soit élu Président de la République. La France n’aurait pas perdu deux ans, elle aurait été remise sur les rails du bon sens et serait donc sauvée.

Cet homme discret et mesuré a tout compris et a dit courageusement ce qu’il fallait faire : arrêter la gabegie bureaucratique, freiner la pression fiscale et consentir à un freinage sans précédent de la dépense publique (de l’État et des collectivités locales). Il l’a dit à J.-M. Ayrault qui ne l’a évidemment pas écouté ; il l’a dit également à Manuel Valls (qui ne l’a pas écouté non plus) ; il l’a dit aux médias, il l’a dit aux citoyens… Mais on est en France et c’est très mal vu de ne pas proposer d’augmenter indéfiniment les dépenses publiques ! Et surtout c’est tellement plus intéressant de discutailler à l’infini sur le livre de Madame Trierweiler, Léonarda, Julie Gayet ou Nabila !

En juin 2013 déjà, le président de la Cour des comptes disait en termes très diplomatiques : « Aussi longtemps que notre pays aura une dette élevée, il se situera dans une zone dangereuse qui l’expose à un risque en cas de hausse des taux d’intérêt. » « Le risque d’emballement de la dette n’est pas que théorique et peut conduire des États à des remises en cause de leur souveraineté. » Bon, si vous ne comprenez pas le jargon de la Cour, ça ne fait rien : en mettant les sous-titres pour les malentendants et en décodant le sabir officiel ça dit tout simplement :
« Les mecs ça va exploser et on va nous imposer un régime à la grecque ! » Hollande a sans doute pensé que c’était une blague…

Arnaud Montebourg

Montebourg (Crédits : René Le Honzec/Contrepoints.org, licence Creative Commons)Là on change carrément de monde et on bascule dans le pathétique et le caractériel. On a appris récemment que Arnaud Montebourg, après avoir pourtant exercé pendant deux ans les fonctions de ministre du Redressement industriel puis de ministre l’Économie, avait découvert brusquement que « diriger une boîte était un vrai métier ». Et qu’il s’était donc inscrit, à l’Insead, la grande école de management, pour quatre semaines de formation afin de devenir un « haut dirigeant »… Comment ose-t-il prétendre qu’il va rattraper en quatre semaines une vie entière d’incompétence économique et financière ! Comment peut-on imaginer que cet homme ait pu avoir en charge, ne fut-ce que quelques heures, l’économie française !

Comme tous ses autres collègues du gouvernement, Montebourg n’avait jamais tenu le moindre poste de responsabilité dans une entreprise auparavant et jamais créé un seul emploi de sa vie : pas un. Cela ne l’a pas empêché de prétendre tout savoir et de se présenter comme celui qui allait enfin « redresser » le capitalisme. Rappelez-vous comment il parlait aux chefs d’entreprise – pardon, comment il les admonestait, les engueulait, les fustigeait et les morigénait… – pour les inciter à investir et à créer des emplois et générer de la richesse.

Montebourg avait sermonné le patron d’Alstom pour mensonge et « manquement à la déontologie nationale ». Il avait pourfendu le patron de Numéricable pour manque de patriotisme fiscal. Il avait admonesté le patron de Mittal qu’ « il ne voulait plus en France ». Il avait fait la leçon à la famille Peugeot, comparant le groupe PSA Peugeot-Citroën à un « malade imaginaire ». Il avait engueulé les dirigeants de Sanofi. Il avait fustigé les groupes pétroliers Shell et Total. Etc.

Voilà l’homme que Hollande avait nommé à la tête de l’économie française. Voilà l’homme qui, après avoir quitté le gouvernement, prétend, en quatre semaines, devenir un « haut dirigeant ». Son stage à l’INSEAD après avoir quitté le gouvernement, c’est comme si les conducteurs d’autocars scolaires proposaient de passer leur permis de conduire après être partis à la retraite…

Exercer d’abord et apprendre ensuite à être compétent. Terrifiant ce monde politique français ! Vivement que tous ces incompétents s’en aillent et lâchent au plus vite les manettes au lieu de dire « je me cramponne » comme l’a fait Hollande jeudi soir sur TF1. Pathétique.


Sur le web

Voir les commentaires (108)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (108)
  • ces gens là ne comprenent rien , ni comment créer une entreprise , ni comment la maintenir à flot , ils n’ont jamais vraiment travaillé au sens propre du terme ;ce ne sont que des orateurs , et jusqu’à preuve du contraire , les parlottes n’ont jamais crée quoi que ce soit ;

  • C’est clair, ce qu’on apprend à l’ENA c’est : si vous voulez être puissant, soyez Hollande ou Montebourg, et pas Migaud.

    • Ou dépensez (les sous des autres) en faveur de certains groupes particuliers, cela porte toujours plus que de serrer la ceinture.

    • MichelO, vous avez une confiance absolue en Nicolas Nilsen, qui considère qu’avec
      Didier Migaud, la France « aurait été remise sur les rails ».
      Non, il faut distinguer les personnages qui naviguent (sur pédalo) et ceux qui sont autorisés à exploiter leur raison pour faire des propositions, … sans le risque d’avoir à les mettre en pratique !
      Mon propos ne vise pas à dédouaner FH de ses responsabilités, mais à mettre en évidence que ce personnage, comme le précédent (NS) après avoir sous-traité les responsabilités politiques à l’oligarchie (UE) ne disposent plus des manettes pour agir; il faut donc les considérer avec commisération.
      Considérons que ces mimes ont mission délicate : faire croire au peuple ….

      • Ils pourraient agir, mais pour cela, il faut juste une paire de couilles pour remettre en cause le fondement de leur pouvoir à savoir la redistribution clientéliste.

  • Ce n’est pas un manque d’intelligence. C’est simplement du cynisme.

    Cette mafia se rit de nous, et rit de se voir si belle, si puissante, et surtout si maligne en son miroir.

    Un observateur extérieur le verrait immédiatement.

    Ces gens-là sont dotés d’un talent fou lorsqu’on considère le formidable appareil de pouvoir qu’ils ont créé en 40 ans, lorsqu’on considère le servage extraordinaire qu’ils ont mis en place.

    Avec notre con-sentement.

    Soyons lucides : c’est le signe d’une extrême intelligence.

    Si Sans-Dent vous paraît petit, alors n’oubliez pas : vous êtes (je parle de la population en général) encore plus petit.

    Mais sa supériorité est indéniable.

    • L’emploi du terme « sans dents » n’a jamais été démenti,Hollande n’a pas porté plainte ,et pour cause, Valérie a des preuves et son éditeur n’aurait pas suivi sans de solides biscuits.
      Ces gens-la nous meprisent

  • Les politiques devraient passer une sorte de permis pour avoir le droit de se présenter aux élections( aujourd’hui il en faut pour presque tout sauf pour décider des actions liées à l’intérêt général). Dans les écoles type sciences po,ena, hec… les cours d’économie sont très restreints et souvent mal maîtrisés.

  • Je ne serais pas aussi méchant que vous pour Hollande et sa clique.
    Les seuls à blamer sont ceux qui croient les promesses des politiciens.

    Regardez la vidéo sur les « rats plongeurs ». Une expérience de darwinisme social. On y voit qu’une proportion constante d’individus se spécialise, par leur agressivité, dans le vol de la nourriture des autres.

    Nos politiciens et syndicalistes sont simplement les représentants de cette caste: ils ont les attitudes et discours accommodant leur permettant de soutirer le plus de richesse.

  • C’est dommage qu’on ne puisse pas assister aux cours que Montebourg va suivre, je sens qu’il va quand même bien se faire bâcher par les profs et les autres élèves.

    • Ce qui serait fort, ce serait de faire un « case study » avec l’un des dossiers sur lequel il est intervenu mais je ne suis pas convaincu que l’INSEAD ose lui envoyer une telle claque…

  • bah , l’ENA forment des serviteurs..devenus des maitres , ces gens n’ont jamais été destinés a être des élus mais , ils ont pris le pouvoir tout simplement parce que nos élus valent encore moins qu’eux !

    • Non, ce n’est pas vrai ce que vous dites concernant les élus non fonctionnaires, les connaissant bien de près, mon père et mon grand-père ayant été des leurs pendant plus de 40 ans.

      Je crois plutôt que la vérité est que les élus de terrain ont été tellement écœurés par le cynisme de la mafia enarchienne qu’ils ont décidé de l’abandonner (le terrain). Les énarques sont des beaux parleurs incompétents, tous sans aucune exception. D’ailleurs la sélection dans cette école comme à la sortie ne se fait pas sur des sciences dures mais sur l’art de la parlote, l’art du vire, des stages de terrain où l’incompétence le dispute avec l’apprentissage des réseaux de connivence et d’apprentissage mafieux au sein de la machine administrative. Les grands oraux sont aussi parmi les plus coefficientés. Quand j’écoute l’idiot utile (inutile pour la France) Hollande, j’entends vraiment un type qui aligne des mots pour faire des phrases, phrases qui, s’il les exprimait dans un conseil d’administration quelconque, lui vaudraient un limogeage ou un déclassement immédiats, à la suite de la réunion, au titre du seuil de Peter que lui-même avait dépassé avant l’obtention de son fauteuil de Président du Conseil Général de la Corrèze.

      Migaud est le plus intéressant des socialistes, le moins écouté aussi de toute évidence, même s’il aura eu son époque théorique aussi. Mais touché par la grâce de la vérité, il abandonna son idéologie pour se mettre au service de l’État, c’est à dire au service des français. On peut donc dire et affirmer ici qu’il n’est plus socialiste, car il fait attention à « l’argent des autres », c’est à dire le nôtre, en combattant les dérives mortifères de l’État, qui finalement nous spolie, nous enfonce, nous étouffe, nous enterre. Hollande étant le dernier des croques morts.

      Montebourg… Chez les gaulois dans Astérix et Obélix, ils ont un barde nommé Assuranstourix. Dès qu’il l’ouvre, ils lui envoient un obélisque ou le mettent au pied de l’arbre du festin final, bâillonné. Avec ce genre de type, je regrette que nos bonnes vieilles méthodes gauloises ne soient plus appliquées. Là, on est vraiment dans du Audiard pur jus : « les c…, ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnait ».

  • Notre président est l’emblème de la sélection et de la formation de nos élites à la française…

  • Bel article !
    Mais il part d’un principe que tout le monde prend pour acquis : que nos politiques veulent, et se considèrent là pour, redresser la France, améliorer la situation économique, et résoudre les problèmes du pays.

    Et si ces gens n’en avaient absolument rien à foutre et qu’ ils n’étaient là QUE pour leurs titres et leur pouvoir (et accessoirement les avantages en nature et en liquide qui vont avec) ?

    Et si la plupart savait que ça allait péter, mais pensait que ça péterait après leur passage, et qu’ils seraient de toute manière protégés par un statut ou un autre ? Voire par les habituelles brigades policières affectées à la protection de leur domicile et trajets, au lieu de maintenir l’ordre dans le pays ?

    Comme l’explique très bien Michel Collomb, si l’on imagine que ces gens mènent la mission pour laquelle le peuple les élit naïvement (car il faut être réellement naïf, voire très con, pour continuer d’aller voter -le fâmeux « devoir »- avec espoir pour que le filou suivant fasse mieux que le précédent), effectivement, ils se plantent tous en beauté !

    Mais si leur but réel était autre ?

    • Très bonne remarque . La vraie question est : pour qui « roule » Hollande ? On comprend mieux son mandat lorsque l on y répond. …

  • François Hollande connaît son économie et sait très bien ce qu’est une contrainte budgétaire — n’a-t-il pas enseigné l’économie à Sciences Po ? Son objectif est simplement d’être réélu, tous ses comportements et déclarations récents, présents et futurs en découlent.

    • C’est quoi une contrainte budgetaire? La contrainte de trouver un tour de passe-passe pour expliquer que le budget a ete respecte malgre les chiffres qui sortent de la compta?

  • Je tiens à votre disposition des écrits de Migaud qui explique qu’augmenter les taxes sur les entreprises n’augmente pas le prix de vente !

  • problème : Hollande n’a jamais prononcé la phrase « ce n’est pas cher c’est l’Etat qui paie ». Il est interrogé au sujet de dépenses et si oui ou non les collectivités paieront, il répond : « Non c’est l’Etat qui paie ». Rien à voir avec la propagande diffusée par les Thréard, les Doze et autres journaleux qui ne méritent pas leur carte de presse et reprise par les moutons qui n’ont même pas le courage d’aller vérifier si c’est vrai…

    Pitoyable.

    Hollande a énormément de défaut, et je n’approuve pas sa politique économique (en a-t-il une ?), mais tous ceux qui le connaissent bien lui reconnaissent ses compétences en économie.

    • Le dialogue :

      Journaliste :  » mais ça coute très cher ! »
      Hollande :  » Non ! c’est l’Etat qui paye  »

      http://youtu.be/OsrlkFjFC8M

    • On vous l’a déjà dit dans chacun des fils où vous êtes intervenu : on a très bien compris ce que Hollande voulait dire, c’est à dire que le coût ne doit pas retenir ceux qui décident des dépenses quand c’est le contribuable qui paie, et que si les contribuables locaux se sentaient un peu trop taxés, on prétendrait qu’ils ne sont pas les mêmes que les contribuables nationaux.
      Ce qu’il a dit, c’est : allez-y, dépensez sans souci, c’est l’état qui régale, comme si l’état c’était lui et non nous.

      • Il a rencontré Jouyet et lui as transmis l’art de mentir en lui faisant croire qu’ils avaient deux bites chacun … Tragique erreur de paralaxe !!LOL

      • Visiblement vous n’avez rien compris. Hollande explique que les collectivité locales rechignent à utiliser des contrats aidés, le journaliste donne une explication « ça coûte cher » pour elles, et Hollande explique que ce ne sont pas les collectivités locales qui financent les contrats aidés mais l’Etat.

        Si vous n’êtes pas capable de comprendre cet échange tout simple, c’est grave…..

        • si vous n’êtes pas capable de comprendre que son propos reste absurde alors désolé mais c’est grave. pour le contribuable, l’Etat et les collectivités locales, c’est la même chose,c’est toujours impots à payer, maintenant ou demain. de manière bcp plus générale, regardez le nombre de gens qui parlent de la gratuité des services publics. alors que la gratuité n’existe pas. le problème est là les gens ne se rendent pas compte du fric que l’état leur prend et du cout de cet état. le parfait exemple est notre merveilleux modèle social. c’est vrai notre modèle social est plus généreux que dans bcp d’autres pays mais il ne faut pas oublié que la france est championne du monde des dépenses sociales publiques. si on regarde le cout/bénéfice il est clair que la france n’est pas un modèle à suivre et qu’elle est assez médiocre

        • L’Express me semble être devenu un très mauvais canard. Je préfère celui qui est déchaîné :mrgreen:

    • Je ne vois pas ce qui change, que ce soient les collectivités ou l’Etat qui paie, c’est de toutes manières de l’argent public.

      Cela dit, comment pouvez-vous dire en même temps : « … je n’approuve pas sa politique économique (en a-t-il une ?)… » et « mais tous ceux qui le connaissent bien lui reconnaissent ses compétences en économie. » Dois-je rire ou pleurer ?

      Pitoyable.

      • « Tous ceux qui le connaissent bien lui reconnaissent ses competences en economie… »

        Pitoyable en effet mais previsible.

        Ceux de ses amis qui sont persuades que Francois Holland possede de fortes competences dans le domaine de l’economie sortent, eux-aussi, du meme moule que lui, et croient sans doute aux memes choses. Cela veut surtout dire que sa maniere de penser est conforme a la leur. Cela me rappelle un peu l’avant crise des subprimes aux Etats Unis – et en Europe – ou la plupart des specialistes financiers pensaient que tout allait bien, simplement parcequ’ils utilisaient les memes methodes de prediction des marches.

        Le probleme avec la formation de l’ENA, c’est que plus on forme des gens a penser la meme chose, a se conformer (et c’est a l’evidence un besoin pour les serviteurs de l’etat – qu’ils pensent de maniere syncratique, en accord avec la hierarchie – mais ce qui est une exellente chose, s’il on veut devenir prefet ou ambassadeur, ou directeur des finances publiques, haut fonctionnaire, ne l’est plus du tout lorsqu’il s’agit d’assurer la gestion du pays et de penser de maniere inventive), et plus on risque de se retrouver dans le domaine de la politique avec des gens qui ne savent pas regarder « sur les cotes ». On a, depuis 40 ou 50 ans, cette situation paradoxale, en France, ou des professionnels du service d’etat, qui ne sont pas prepares a gerer de maniere novatrice, tendent a occuper des postes pour lesquels ces talents qui leurs manquent – par formation – serait pourtant necessaires. Essentiels meme en temps de crise.

      • « Je ne vois pas ce qui change, que ce soient les collectivités ou l’Etat qui paie, c’est de toutes manières de l’argent public.  » Mais personne et certainement pas Hollande n’a prétendu le contraire.

        Je ne m’attendais pas de votre part, un esprit fait de nuances. Pourtant il existe bien une différence entre avoir des compétences en économie et mener une politique économique. Je vais vous expliquer un peu pourquoi : d’abord il existe plusieurs écoles d’économie, toutes ne s’accordent pas sur la bonne politique à mener. Ensuite, avoir des compétences en économie, comprendre son fonctionnement c’est une chose, agir en est une autre d’autant plus que des facteurs purement politiques sont à prendre en compte.

        Comprenez-vous ?

    • p.s. ses compétences en économie ont montré leur efficacité.

    • josh57 : « tous ceux qui le connaissent bien lui reconnaissent ses compétences en économie. »

      😆 😆

      • ça n’a rien d’inconcevable, il suffit que ceux qui connaissent bien Hollande soient aussi bien équipés que lui en capacité de compréhension, et leur jugement devient tout à fait explicable (à défaut de raisonnable)

    • Je vous le fait à l’anglaise:
      – ca coûte trop cher.
      – Non, ça ne, c’est l’Etat qui paye.
      La négation fait bien référence à la question précédemment posée et on peut sans souci pour la cohérence ni tricherie proposer le raccourci en question.
      Votre remarque, qui est celle du Monde et de la gauche en général, dénote juste une immense mauvaise foi.

      • trop marrant, la mauvaise foi vient de ceux qui font ds vidéo qui coupent les propos des individus comme ça les arrange. Je vais donc vous écrire le verbatim et vous laisser vérifier par vous-même :
        Hollande : « il y a des collectivité qui ne veulent pas se lancer de peur d’avoir à pérenniser ces emploi »
        journaliste : « d’autant plus que cela coûte très cher
        Hollande : « non c’est l’Etat qui paie »…. ce n’est pas la collectivité marseillaise….

        Que faut-il comprendre quand on est honnête intellectuellement, ou tout simplement lorsqu’on a suffisamment de synapses? Que Hollande explique au journaliste que ce n’est pas parce que ça coûte cher à la collectivité locale que celle-ci rechigne à embaucher des contrats aidés.

        http://www.lexpress.fr/actualite/politique/ca-ne-coute-rien-c-est-l-etat-qui-paye-la-phrase-que-hollande-n-a-jamais-prononcee_1620524.html

        • non c’est l’Etat qui paie

          Donc que c’est gratuit :mrgreen:
          Si si ❗

        • donc, moi qui suis jurassien, je devrai payer pour qu’une collectivité locale marseillaise embauche des fonks qui percevront un salaire pour occuper leur temps libre ?
          je persiste à penser que effectivement, ça coûte cher.

  • Pourquoi s’embêter à créer de la richesse, puisqu’il suffit de capter l’argent des autres par idéologie sous couvert de redistribution, mettre en place et entretenir le système alimentant leur survie à long terme et surtout à mentir, en toute circonstance pour paraître, justifier, embellir. Cela a très bien fonctionné tant que l’argent coulait à flot y compris avec de la dette.
    Ils ne sont pas stupides, loin de là, seulement égoïstes, corporatistes, cyniques, méprisants, et parfaitement dénués de toute morale de base. La nouvelle noblesse de robe mafieuse.

  • Plutôt qu’un manque d’intelligence, n’est ce pas plutôt un manque de courage? L’impossibilité d’annoncer du sang et des larmes mais un futur prometteur après comme Churchill? Après tout la principale différence entre les 3, c’est que Migaud n’est pas à un poste électif et ne doit pas penser à son sort personnel aux prochaines élections. cela ne prouve-t-il pas plutôt qu’au lieu qu quinquennat il aurait fallu adopter le septennat non renouvelable (suffisamment de temps pour agir en voir le résultat ainsi que pas d’arrière pensée sur son sort futur)?

    • Je suis d’accord avec vous, je reste convaincu que la classe politique sait ce qu’il faut faire mais ne veut pas le faire par peur de ne pas être réélu:
      – D’une par la soupe est suffisamment bonne pour ne pas vouloir l’abandonner et ne couperont jamais la branche sur laquelle ces gens sont.
      – D’autre part, le fait d’être à l’origine de réformes vraiment douloureuses mettra un terme à la carrière politique de leur auteur ( le problème est que plus le temps passe plus cela sera douloureux pour l’ensemble de la société).
      La solution est de faire que les politiques ne puissent pas faire carrière ou du moins en tirer autant d’avantages financiers qu’actuellement.

      • effectivement, le problème, c’est la carrière.
        et le tirage au sort des représentants du peuple rend caduc ce problème de carrière, et en plus, il élimine les biais de la démagogie.

        • Ce sera toujours un petit nombre de gens incompétents, fortement sollicités par toutes les corporations qui réclament un peu du tas d’or gratuit.

          Plutôt que des trucs qui n’existent pas, instaurez la démocratie participative, ça marche impeccable ailleurs.

          CLASSEMENT DEMOCRATIE VS LIBERTE
          ——————————–
          Indice de démocratie vs liberté économique

          Démocratie participative (« Démocratie » )
          1-Norvège – Classement liberté économique: 32eme – Dette: 33%
          2-Islande – Classement liberté économique: 23eme – Dette: 99% (crise bancaire)
          3-Danemark – Classement liberté économique: 10eme – Dette: 46%
          4-Suède – Classement liberté économique: 20eme – Dette 37%
          5-Nouvelle-Zélande – Classement liberté économique: 5eme – Dette: 25%
          6-Australie – Classement liberté économique: 3eme – Dette: 22%
          7-Suisse – Classement liberté économique: 4eme – Dette 40%
          8-Canada – Classement liberté économique: 6eme – Dette 48%
          9-Finlande – Classement liberté économique: 19eme – Dette 38%



          Démocratie représentative (« Démocratie Imparfaite » )
          29-France – Classement liberté économique: 70eme (« Modérément libre » )

          • en tant que frontalier, je connais bien le système, et je suis bien d’accord avec vous.
            en réalité, il y aurait plusieurs systèmes qui fonctionneraient mieux que l’actuel kelemondentiénouzenvy mais que peu imitent. c’est dire si le problème est finalement facile à résoudre.
            pourquoi ne le fait on pas ? sans doute parce que c’est trop facile.

  • Ce qu’on apprend à l’ENA? Rien, ou plutôt si, savoir ne jamais répondre à une question, savoir parler pendant une heure sans rien dire, on leur apprend à mentir aux pauvres débiles que nous sommes, bref on leur apprend la dialectique au plus haut niveau, deux ans pour ça.
    Et les frånçais aiment ça

  • +1
    L’annonce du retour de Montebourg à l’école est la preuve irréfutables que personnes au gouvernement n’a été choisi pour sa compétence.

  • Voyons les choses autrement, l’ENA est peut être une école comme une autre, les connaissances dispensées ni bonnes ni mauvaises, ensuite, on donne pouvoir et responsabilités, c’est là que les pbs arrivent. C’est comme si on savait faire cuire des pâtes, qu’on lise de nombreux livres de cuisine et qu’on nous demande de faire une pièce montée, ben on essaye mais il y aura forcément des loupés, là j’ai l’impression que c’est pareil.

  • Nicolas Nielsen a oublié, dans son inventaire à la Prévert, un must de l’actuel majorité : Cécile… Qui s’estime à ce jour « avoir les épaules pour 2017″… Elle a oublié la suite de sa phrase, dans son empressement à faire des déclarations publiques tweetés pour continuer à exister, qui laissait apparaitre la réalité de ses préoccupations : « pour porter un sac à dos à notre journée pataugas ».

    • c’est qui, cécile ? est ce qu’elle est belle au moins ?

      • Ce doit être Cécile Coule à Flot :mrgreen:

        • ah !
          ben, elle est pas belle. je préfère nabilla, qui est plus jolie et moins conne (ce qui ne gâche rien)

          • Quand on parle de Cécile et de conne sectaire incompétente ayant été au pouvoir (puisque c’est le sujet de la discussion), il ne peut y en avoir qu’une seule. Il est nécessaire de ne pas dire son nom pour ne pas lui faire de pub via les mots clés, tel que Google les traque dans tous les articles et les forums. Cécile c’est plus anonyme mais tout le monde reconnaitra l’oiseau de malheur qui nous est tombé sur le coin de la tête en France. On s’en serait bien tous passés, parce que la connerie à ce niveau, c’est du grand art !

            Mais elle a établi un précédent dont les femmes politiques ou au poste de responsabilités semblaient ailleurs hors d’atteinte (on se demande bien pourquoi d’ailleurs cet axiome !), puisque selon Françoise Giroud « une femme à un poste de pouvoir ne pouvait pas être incompétente ». Parce qu’ici, même si Audiard a définit ses normes au masculin, il est désormais établi notablement qu’avec ce phénomène de foire, le genre féminin ne fait pas obstruction à cette tare mentale.

            On l’avait connue hystérique sur les plateaux de télévision, devant une Arlette Chabot médusée. On l’a vue totalement déjantée à l’Assemblée Nationale en cette minute de silence imposée pour un militant d’extrême gauche tué malencontreusement par une grenade policière lors d’un assaut des forces encagoulées.

            Elle se sent « les épaules pour 2017 ». Pour faire de la figuration, il en faut.

          • Nabilla enfin je la plains elle va se faire passer sur le corps par ce monstre de Taubira ,c’est immonde .LOL

  • La dernière phrase « vivement que ces incompétants quittent le pouvoir …. »pose l’unique problème de notre pays: par quoi les remplacer? puisqu’ils sont tous issue du même moule; Ce sont les institutions de la v° republique qui ont creé cette caste et cette fameuse « école « de bons a rien sinon prendre soins de leur carrière; Tout comme il a fallu une révolution pour abolir la monarchie, il faudra de graves évènements pour abolir cette nouvelle noblesse issue de l’ENA et cela ne devrait tarder car, si il y a quelques années, ils distribuaient quelques os a ronger aux mécontents, maintenant,ils nous grugent, ils nous pompent telles des sangsues aux yeux et a la barbe de tout le monde sans aucune pudeur ni retenue

    • Faites sauter BFMTV et autres cobbards qui se prennent pour la vérité incarnée et Jollande tirera sa révérence ..LOL

    • Et avant c’était mieux sans doute ? Faut arrêter le délire. La IVE coulait des mêmes problèmes. Il faut juste une révolution.
      La faute en revient à ceux qui les ont placés à ces postes: les électeurs. Vous, moi et es autres, qui râlons, mais aucun qui se bouge et se présente ni ne propose autre chose.
      Critiquer, c’est bien joli. Mais faut parfois aller au-delà.

      • Si c’est qu’une histoire de bâtons ca finira en cul de sac .. Hollande c’est pas Bruce Lee .LOL

      • C »est beaucoup plus compliqué: en realité les grands partis politiques ont créé les conditions de leur suprématie, si vous avez une solution pour vous présenter en dehors de ces formations, chacun, ici, est preneur, je pense; il y a moulte petits candidats qui apportent des solutions mais,ils se font engloutir dès qu’ils deviennent audibles.Les seuls a se faire entendre sont les extrêmes et leurs solutions populistes qui, une fois dans la motte de beurre s’en délecteront comme les autres mais n’agiront jamais dans l’interet du pays et de la nation.Il n’y a, actuellement aucune personnalité qui ait les épaules, la stature et l’envergure nécessaires au redressement de ce pays.Quand a une révoluition, il y en a deja eu une avec beaucoup de sang versé pour arriver quoi: a un simple changement de vocabulaire le roi changé en president de la république, les seigneurs changés en ministre et la cour changée en administration.

        • Technique du virus informatique….mais ils le font sans nous !
          Il va rester quoi en 2017 🙂

          Hacker l’Elysée et répandre des infos nuisibles, etc….
          Il y a matière !

    • liberalavantou: « pose l’unique problème de notre pays: par quoi les remplacer? »

      Par le peuple pardi, les meilleurs pays du monde les plus libéraux sont les démocraties participative comme la Suisse, l’Australie, le Canada etc. etc.

      Quand le peuple VOTE les lois:
      -Plus de corporatisme
      -Plus de clientélisme
      -Plus de frénésie legislative et taxatoire

      Et coté déconstruction de l’état, ça va y aller sec tellement les gens détestent les corporations/syndicats et les tartuffes qui gouvernent.

      ———————————————-

      J’hallucine des fois avec les libéraux Français, les libéraux Suisse sont hyper démocrate et comprennent ce qu’elle amène, vous vous avez l’antithèse de la France sous le pif à zéro kilomètre avec un système quasi parfait et vous vous demandez quel système délirant adopter « élire au pif » « dictature libérale » « yaka convaincre le peuple », « un homme providentiel »

      Le problème c’est la concentration de pouvoirs sans aucun contrôle ni pouvoir de ceux qui paient, avec la DD je vous garanti que toute cette merde explose en peu de temps.

  • Qu’a t il appris à ENA ????

    C’est très simple: TOUT absolument TOUT ce qu’il fait actuellement …. CQFD

  • « Les mecs ça va exploser et on va nous imposer un régime à la grecque ! » Hollande a sans doute pensé que c’était une blague…

    Non désolé, il me paraît que c’est Hollande qui voit juste (pour une fois). On a tous compris que les taux ne remonteraient pas vraiment, que la banque centrale rachètera les obligations émises par les Etats en difficulté. La seule contrainte c’est que ce sera du donnant donnant : moi banque centrale j’achète tes actifs dont plus personne ne veut et toi gouvernement français « tu fais des vraies réformes ». Mais ce scénario n’est vraiment pas pour les 2 ou 3 ans qui viennent. Pépère à l’Elysée peut donc dormir tranquille et postuler pour un second quinquennat. Les dindons de la farce sont toujours les mêmes : ceux qui paient des impôts en France.

    • Que des Français aient compris et qu’ils ne fassent rien, c’est humain. Que ceux qui vont payer pour eux aient compris et qu’ils ne fassent rien non plus, c’est incompréhensible.

  • A l’ENA on n’apprend rien, on bachote ! C’est pourquoi ils sortent tous pareils !

  • l’ENA….
    Je pense au Père noël est une ordure !

    Pour le flan c’est pareil:

    Je te prends, je te retourne et je te baise.(apres avoir hôté la languette)

    Et, pas de bol pour FH, je suis sérieusement monté (on m’appele le cheval dans mon club de foot)

  • Le problème (la « qualité » de nos élus) pourrait venir des avantages accordés aux fonctionnaires qui se présentent ou qui occupent un mandat électif (emploi conservé, autorisations d’absence pendant la campagne électorale, points retraite qui continuent à courir..). C’est sans doute une des raisons qui font la surreprésentation des fonctionnaires chez nos élus. Comment palier cette dérive ?

    • Pour avoir des élus crédibles, il faudrait un cadre crédible.
      Aujourd’hui c’est du foutage de gueule.

      Et c’est possible, oh que oui.

    • « Comment palier cette dérive ? »

      Impossible. Le pouvoir et le tas d’or afférent font que les élus inévitablement le dépensent et travaillent pour l’état.

      Il faut leur enlever le pouvoir législatif et le donner au peuple ce qui est un peu le principe de la vraie démocratie et un peu ce qui marche dans tous les pays qui l’ont adoptés.

  • oh non, ils comprennent l’économie, mais disent et font ce qu’il faut pour être élus, ce qu’on pourrait leur reprocher c’est leur hypocrisie et leur soif de pouvoir.

  • Je ne suis qu’un citoyen lambda mais je pense que l’on ne dirige pas un Pays comme on dirige une entreprise…cela serait trop simple! Et surtout la France. Même si on occultait l’importance des forces d’inertie auxquelles il faut faire face (opposition, syndicats, manifestants en tout genre, groupes de pression, corporatismes…) je ne suis pas sûr que le travail serait simple. La France a un devoir envers ses citoyens que les entreprises n’ont pas vraiment: santé, sécurité et protection, éducation, justice…Essayez donc de virer un citoyen sous prétexte qu’il n’est plus rentable ou physiquement dépassé! Essayez donc de faire un « plan social » massif pour virer 1000, 10.000 ou 100.000 citoyens pour que « l’Entreprise France » fasse un peu plus de profit!!! Non, la France n’est pas une simple entreprise, sinon n’importe quel patron du CAC 40 pourrait la diriger, et cela ne serait pas beau à voir!

    • Essayez donc de virer un citoyen sous prétexte qu’il n’est plus rentable ou physiquement dépassé!

      On le vire pas : on lui fout des boulets aux pieds comme cela se fait actuellement :mrgreen:

      • C’est vrai que les politiciens Francais, qui sortent tous plus ou moins du meme moule, incapables totalement par leur formation du moindre effort de « pensee laterale », continuent d’utiliser les memes petites recettes, poussiereuses, pour tenter – selon eux – de faire repartir l’economie. Comme par exemple, dernierement, les « contrats d’avenir »; enieme projet de « relance » de l’emploi, depuis 50 ans, propose par Francois Holland comme si c’etait une panacee universelle, et une novation de sa part, alors qu’il ne s’agit la que d’un petit plat rechauffe sortant du congelateur de l’Elysee, essaye deja maintes fois – sans succes aucun – sous d’autres noms, et sous d’autres gouvernements.

        MichelC a parfaitement raison, chaque aide du gouvernement participe toujours plus a l’ankylose de l’economie en en rendant les mecanismes de distribution et de redistribution toujours plus complexes et toujours plus couteux pour les usagers – en argent et en temps – avec de surcroit la presence d’un element administratif parasitique, toujours plus vaste, au milieu de tout ca. Qu’on coupe la chaine et qu’on se debarasse du boulet, l’economie marcherait sans doute tres bien au bout de quelques mois, mais pour les politiciens Francais, quelle aventure ce serait la !…

    • Pourquoi voyez vous une différence entre un père de famille et l’Etat ?
      Pourquoi l’Etat devrait il gérer un budget toujours plus déficitaire ?

      Il y a des pays où les réformes ont été faites. C’est possible !

      On demande juste un peu de respect pour notre argent. Un compte équilibré est un devoir pour l’Etat.
      Il en a d’ailleurs (en théorie) l’obligation et devrait rendre des comptes au peuple…..

      On pourrait commencer par les élus, les privilèges d’État, les foultitudes de millefeuilles inutiles. Les papiers qui font « exprès » perdre du temps au citoyens sous prétexte qu’il faut faire travailler des fonctionnaires.

      La liste est sans fin de cet État démagogue et répugnant.

    • Tous les pays évolués gèrent leurs finances mieux que la France sauf les usa qui peuvent se le permettre tant que leur monaie restera reference mondiale; En France , on donne des leçons, on veut jouer a la guerre,on acceuil toutes les misères du monde,on soigne gratos, on embauche des millions d’inutiles et on envoie la facture a ceux qui produisent les richesses
      sous prétexte de « solidarité »,sans leur demander leur avis bien entendu

    • Michel M.: « massif pour virer 1000, 10.000 ou 100.000 citoyens pour que « l’Entreprise France » fasse un peu plus de profit!!! »

      Profit !????
      L’état va dépenser en 2015 145 milliards de TROP soit 35% du budget (410 milliards) et ça fait 40 ans que ça dure. Vous dépensez 35% de trop de votre budget et espérez survivre ?

      Vous prendriez chaque année un emprunt de 35% de votre budget que vos ENFANTS vont devoir rembourser ?

      Et pitié, d’autres pays s’en sortent parfaitement, avec des budgets bénéficiaire, d’excellente protections sociales, hôpitaux, trains avec bien moins d’impôts et surtout des caisses sociales qui sont dans le vert alors que celles en France sont toutes dans le rouge.

      • Bien sûr il ne s’agit pas de faire des « profits » au sens capitalistique du terme!
        Mais réfléchissez un peu, ce surcroît de dépenses à qui est-il destiné? Je sais que l’on peut sûrement faire mieux en dépensant moins, mais cela ne se fera pas sans casse au niveau des services publics! Tout le monde veut des services publics qui fonctionnent bien, et c’est normal nous ne sommes pas aux USA, mais lorsqu’il faut payer la facture il n’y a plus personne!!! Des États qui fonctionnent bien, sans endettement, personnellement je n’en connais pas beaucoup! Peut-être des pays qui ont une rente pétrolière (ou financière!) et qui en plus sont bien gérés; on doit pouvoir les compter sur les doigts d’une main!!! Je sais qu’il est de bon ton de taper sur le Gouvernement, mais « quid » des 40 années de déficit continu? Nous vivons à crédit depuis fort longtemps et la dette commence à être lourde à supporter pour chacun d’entre nous, mais il ne faut pas jeter le bébé avec l’eau du bain. Réformer la France, plus d’un homme politique s’y ai cassé les dents car les Français ne veulent pas abandonner ce fameux « modèle social » qui nous coûte si cher…Il faudra bien un jour que ce discours soit dit, entendu et compris pour qu’enfin tout le monde aille dans le même sens!!!

        • Nous vivons à crédit depuis fort longtemps et la dette commence à être lourde à supporter pour chacun d’entre nous

          Pas besoin d’être très fin pour le constat. Il est temps de se réveiller.

          maislorsqu’il faut payer la facture il n’y a plus personne

          Mais alors, c’est l’extérieur qui demandera au pays de se réformer.

        • En effet, mais pour que tout le monde aille dans le même sens,faudrait il que l’état lui même montre l’exemple; qu’il arrete de favoriser le public au détriment du privé qu’il fasse de la vraie justice dans les régimes spéciaux,qu’il supprime un pôlitique sur deux,un fonctionnaire sur deux; il en restera encore bien trop Qu’il pratique la vraie transparence; Tant que ces conditions ne seront pas posées, les cochons de payants feront tout ce qui est en leur pouvoir pour ne pas participer a un quelconque redressement

  • Donc une fournée d’incompétents….ENA = Ecole nationale des ânes.

  • M Hollande que comptez vous faire pour que les retraites soient payées dans les délais ? Actuellement la ´Carsat du Languedoc a au moins 4 à 6 mois de retard malgré ce que l’on peut lire dixit les directeurs de caisses les retards ont été récupérés. Mensonges de republique bananière M le Président incompétent. oSachez que les gens qui seront taxés de 5 ou 6 trimestres dans le règlement de leurs impôts vont venir vous demander des comptes et sachez que les CRS ne seront pas toujours de votre côté. Apparemment vos connaissances économiques ne vous permettraient même pas de gérer une boutique de vente de cigarettes électroniques.
    Nous osons espérer que tous vos complices ne vont pas cette annee se goinfrer d’une prime comme l’an
    passé?
    V

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
inflation danger
6
Sauvegarder cet article

Voilà : maintenant qu'Emmanuel Macron est triomphalement réélu grâce à sa grande popularité (voire sa plasticité), la plupart des problèmes se sont envolés et tout va mieux. En fait, ça va plus que bien, ça va même du feu de dieu et on peut déjà le constater dans les chiffres qui paraissent - commodément - après cette phase électorale un tantinet fébrile.

Ainsi, selon une première estimation publiée ce vendredi par l'Insee, la France affiche une insolente croissance nulle (oui, 0 %) bien inférieure à ses précédentes prévisions (déjà pa... Poursuivre la lecture

L’élection présidentielle 2022 est déjà derrière nous (voir résultats en fin d’article). On peut considérer, comme moi, que l’élection de Marine Le Pen aurait signifié un désastre pour la liberté, la prospérité et la fraternité des Français. Il n’en demeure pas moins que la reconduction d’Emmanuel Macron à l’Élysée ne règle rien, raison pour laquelle il n’a pas eu ma voix non plus. La France est comme suspendue au-dessus du vide. Elle l’était avant le scrutin, elle l’est toujours après et l’avenir est toujours aussi douloureusement incertain.... Poursuivre la lecture

Les programmes des candidats leur servent à être élus. Il s’agit d’une fiction savamment élaborée par leurs conseils en communication. Immédiatement après les élections, cette fiction se trouve confrontée à une double réalité : d’abord la constitution d’une majorité parlementaire ce qui nécessite des concessions ; ensuite l’argent, nécessaire à la distribution des largesses ou au financement des réformes promises. Or l’argent dépend de la taxe mais surtout, aujourd’hui, des manipulations de la Banque centrale européenne.

Avec Emmanuel ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles