Belgique : populisme, le retour !

populisme credits Eric Pothier (licence creative commons)

Le populisme revient au galop, la guerre idéologique (re)commence.

Par Christopher Mariën.

populisme credits Eric Pothier (licence creative commons)

Tel pourrait être le commencement d’un journal intime en temps de guerre, car à en croire l’opposition wallonne, plus particulièrement dans le chef du PS et du CDH, nous serions face à un changement majeur de la société, à un bain de sang social, au retour des nazillons et du collaborationnisme, rien que cela me diriez-vous ! Le populisme revient au galop, la guerre idéologique (re)commence.

Mais ne commençons pas par la propagande des socialistes, ne tirons pas tout de suite sur l’ambulance, débutons par la droite si bien représentée par un élu MR, Alain Destexhe. La semaine passée, les résultats d’une enquête menée par le bureau d’enquête Ipsos MORI sur la vision que les populations peuvent avoir sur leur environnement. Ont été abordé différents sujets tels que le taux de chômeurs, d’immigrés, etc. Que retient monsieur Destexhe de cette enquête ?

Premièrement que cette étude fut menée par « The Guardian, le temple de la gauche britannique qui établit même un « index d’ignorance » ! » Bien évidemment, mettre en avant que le ressenti des gens fausse la réalité des faits, seule la gauche bobo peut oser faire de telles choses, dévoiler une vérité chiffrée, c’est honteux, une vraie propagande gauchiste. Constatons tout de même que The Guardian n’a fait que partager cette enquête, comme l’ont fait de nombreux médias belges. Passons ce magnifique argumentaire et revenons à nos moutons en parlant de ce qui chagrine monsieur Destexhe, le taux réel de musulmans.

Le Belge considère, selon l’étude, que la Belgique se composerait de 29% de musulmans, or la réalité est tout autre : seulement 6% de la population se revendique musulmane ! L’enquête en conclut donc que le Belge se laisse aller à son ressenti plutôt qu’à sa raison, mais taratata dit monsieur Destexhe, le Belge a raison, car : « Si les gens ont le sentiment qu’il y a plus de musulmans ou d’immigrés que dans la réalité, c’est bien la preuve que le problème de l’intégration est encore plus grave qu’il n’y parait !1 » Bien évidemment, c’est un problème d’intégration ! Il n’y a bien sûr aucune propagande diffusée en masse par les médias dominant en montrant sans cesse le méchant musulman ; précisons tout de même que nous voyons souvent les mêmes têtes au journal télé, ce qui est « normal » ils ne sont que 6%… Le populisme de droite dans toute sa splendeur !

Monsieur Destexhe n’est cependant pas le seul à user du populisme, le parti socialiste, depuis sa mise dans l’opposition, nous offre une panoplie complète du parfait petit propagandiste.

Le PS se la joue Calimero à coup de « C’est trop injuste ». La propagande débute sur internet via une campagne « Injuste » où le PS, qui a d’abord caché qu’il était derrière celle-ci, propose des vidéos pour dénoncer certaines mesures du gouvernement telles que le saut d’index. Jusqu’ici, nous sommes face à un rôle convenable de l’opposition, même si la méthode est douteuse (et coûteuse), sauf que le PS joue sur le poids des mots.

Qu’est-ce qu’un saut d’index ? C’est un procédé qui consiste à ne pas indexer les salaires, les augmenter avec le coût de la vie, pendant une année. Mais que dit le PS dans ses vidéos ? Le terme suppression est utilisé, or ce n’est pas le cas, le procédé consistant à augmenter les salaires existe toujours, il ne sera juste pas d’application en 2015. Ceci est ce qu’on appelle purement et simplement de la propagande, mais les socialistes ne s’arrêtent pas là. Ils haussent la voix pour critiquer l’accord du gouvernement qui serait un bain de sang social, mais en même temps, sur leur twitter officiel nous pouvons lire « Budget #MRNVA: ´70% des soi-disant « politiques nouvelles » = des politiques déjà décidées par le précédent gouvernement !’ » Cela voudrait-il dire que le PS a participé à un bain de sang social lors du précédent gouvernement ? Non, cela est impossible, pas les socialistes, ils sont beaucoup trop gentils et purs pour oser faire une telle chose…

L’opposition n’étant pas à une contradiction près, regardons du côté du CDH. Céline Frémault (CDH) porte plainte contre le gouvernement fédéral sur le plan de survol de Bruxelles. Il est vrai que ce plan cause de nombreux désagrément pour la population, celle-ci, en accord avec les autres partis, réclame 50.000€ de dédommagement par jour. Le hic est que le changement ne sera effectif qu’en avril 2015. Mais où est la contradiction me diriez-vous ; je vous répondrais d’avoir un peu de patience, j’en viens au point le plus drôle de l’histoire. Qui a mis en place ce plan ? Tout simplement, Melchior Wathelet, CDH également.

J’en viens à me poser la question suivante : avons-vous en Belgique l’opposition la plus bête du monde ?

  1. Propos d’Alain Destexhe du 31 octobre 2014 sur sa page Facebook