Une nette majorité des Français voit d’un mauvais œil le retour de Martine Aubry

Quelle est la réaction des Français au grand retour de la maire de Lille sur la scène politique nationale ?

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Martine Aubry (Crédits : Parti Socialiste, licence Creative Commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Une nette majorité des Français voit d’un mauvais œil le retour de Martine Aubry

Publié le 22 octobre 2014
- A +

Martine Aubry CC Flickr Parti SocialisteLe weekend dernier, Martine Aubry a accordé une grande interview au JDD, dans laquelle elle réclame une réorientation de la politique économique du gouvernement. Quelle est la réaction des Français à son grand retour sur la scène politique nationale ?

Selon un sondage BVA1 publié aujourd’hui dans le quotidien 20 minutes, l’image de la maire de Lille n’est pas très bonne auprès des Français.

Parmi l’ensemble des Français, Martine Aubry apparait plutôt impopulaire

aubry rené le honzecLes Français sont 59% à avoir une mauvaise opinion d’elle, contre 40% qui en ont une bonne opinion. Pour comparaison, parmi la vingtaine de personnalités politiques testées par BVA ces dernier mois, la maire de Lille se classe à la 11ème place en termes de popularité.

Logiquement, les Français sont donc aussi une nette majorité (57%) à considérer que son retour sur la scène politique nationale est plutôt une mauvaise chose, contre 41% pensant que c’est plutôt une bonne chose. Par ailleurs, malgré l’impopularité record du Président de la République et même si une majorité de Français préféreraient Martine Aubry plutôt que François Hollande comme candidat PS à l’élection présidentielle de 2017 (52%, contre 33%), les Français sont seulement une très courte majorité relative à considérer que Martine Aubry ferait mieux que François Hollande, si elle était aujourd’hui Présidente de la République à sa place (47%, contre 46% pensant qu’elle ferait moins bien). D’autre part, les Français sont une très large majorité à considérer que la maire de Lille ferait moins bien que Manuel Valls si elle était aujourd’hui Premier ministre (61%, contre 34% pensant qu’elle ferait mieux) et ils se sentent plus souvent plus proches des idées « sociales-libérales » d’Emmanuel Macron que des siennes, plus « sociale-démocrates » (45%, contre 29%).

Une image très ancrée à gauche et donc très clivante

Mais derrière cette impopularité auprès de l’ensemble des Français se cache en fait une image extrêmement clivée : perçue plus à gauche que François Hollande et le gouvernement, elle est très impopulaire à droite, tout en étant très populaire à gauche. Ainsi, si les sympathisants de droite ne sont pas moins de 88% à avoir une mauvaise opinion de Martine Aubry, celle-ci reste au contraire très appréciée par les sympathisants de gauche qui sont 76% à en avoir une bonne opinion. Cette structure de popularité n’est d’ailleurs pas sans rappeler, de manière inversée, celle de Nicolas Sarkozy, très populaire à droite, très impopulaire à gauche.

BVA AubryBVA Aubry 2

Nouveau signe inquiétant pour l’exécutif, les sympathisants de gauche sont aussi une nette majorité à penser qu’elle ferait mieux à leurs places que François Hollande (58%) et Manuel Valls (55%). Ceux-là se réjouissent donc très largement de son retour sur la scène politique nationale.
Mais attention, ce retour n’est toutefois pas sans risque pour la popularité de la maire de Lille auprès des sympathisants socialistes. S’ils sont nombreux à attendre un discours plus ancré à gauche, ils sont aussi nombreux à redouter de nouvelles divisions.

  1. Enquête réalisée auprès d’un échantillon de 1249 personnes représentatives de la population française âgée de 18 ans et plus (méthode des quotas), recrutées par téléphone et interrogées par Internet les 20 et 21 octobre 2014.
Voir les commentaires (3)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (3)
  • Trop bien le dessin.

  • Entre deux cures de désintoxication la mairesse de Lille se paie un coup de pub … la pire des ministres de la Ve république ! Qu’elle continue à picoler ce sera mieux pour la France …

  • vite declarons la guerre a l allemagne …pourquoi? comme ca il nous envahissent comme en 39 ,ils nous debarassent des socialistes ,des criminels ,apres les francais se battent entre eux ,la droite contre la gauche ,et apres 30 annees de pleine emploi,sans les fonctionnaires et toute les taxes ,,et on appeleras cette epoque les trentes glorieuses …

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
Martine Aubry et Jean-Paul Huchon, deux des poids lourds du PS
0
Sauvegarder cet article

Par Marc André.

Si, comme le disait Margaret Thatcher, le socialisme arrive rapidement à bout de l’argent des autres, il en va tout autrement de sa capacité à s’approprier les idées les plus stupides du moment. Exsangue après ses 6,5 % à l'élection présidentielle, le PS n’a dû sa relative sauvegarde locale qu’à une alliance particulièrement hasardeuse avec ses supplétifs d’hier : les Verts.

Forts des peurs millénaristes qu’ils ont su instiller dans le pays avec la complicité des médias mainstream, ces derniers déroulent leurs dé... Poursuivre la lecture

Par Nathalie MP Meyer.

Les élections municipales 2020 sonneraient-elles la fin du « en même temps ni de droite ni de gauche » sur lequel Emmanuel Macron avait fondé toute sa stratégie d’accession au pouvoir et signifieraient-elles une repolitisation à droite concernant aussi bien l’électorat en général que le parti présidentiel ?

À voir les résultats du premier tour du 15 mars qui font la part belle à la droite classique, et à voir les alliances ponctuelles qui se sont formées récemment entre La République en Marche (LREM) et Le... Poursuivre la lecture

Lille
0
Sauvegarder cet article

Par Nathalie MP.

La ville de Lille se flatte de toujours conserver "une démocratie d’avance". La preuve, c’est Pierre Mauroy[1. Pierre Mauroy (1928-2013) : Sénateur du Nord, Président de l’Internationale socialiste, Premier secrétaire du PS, maire de Lille (1973-2001) et Premier ministre de Mitterrand (1981-1984).] qui a institué les Conseils de quartier plus de 20 ans avant que la loi n’en fasse l’obligation aux villes de plus de 80 000 habitants à partir de 2002.

Et c’est encore lui qui a demandé à un ancien recteur de l’Unive... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles