Élections 2017 : et si les Français devenaient tout à coup irrationnels ?

Déçus par leurs dirigeants, les Français pourraient adopter aux prochaines présidentielles un comportement contraire à toutes les prévisions politiques.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Élections 2017 : et si les Français devenaient tout à coup irrationnels ?

Publié le 8 octobre 2014
- A +

Déçus par leurs dirigeants, désabusés par les promesses non tenues, dépités par les Partis, exaspérés par la multiplication des affaires, les Français pourraient très bien adopter aux prochaines présidentielles un comportement contraire à toutes les prévisions politiques possibles…

Par Nicolas Nilsen.

nilsen

Que se passerait-il si les Français totalement désabusés cessaient d’être cartésiens et piquaient une grave crise d’irrationalité électorale d’ici 2017 ? Il faut dire qu’ils ont de sacrés motifs pour faire une belle embardée politique : ils sont déçus par leurs dirigeants, désabusés par les promesses non tenues, dépités par les partis politiques, exaspérés par la multiplication des affaires ; Ils sont effondrés par l’absence de solutions apportées à leurs problèmes et effarés de voir que tout va de plus en plus mal aussi bien en France qu’en Europe… Et donc ils pourraient très bien adopter aux prochaines présidentielles un comportement complètement irrationnel, échappant aux radars de la “logique politique” telle qu’elle est traditionnellement définie par les instituts de sondages et les experts en science politique. On risque bien de ne pas être déçus !

Regardez ce qui leur est proposé pour sortir de la crise : les uns leur proposent de maintenir à tout prix les interventions d’un État-providence en faillite (rebaptisé « État Stratège » pour faire plus joli) ; les autres proposent au contraire de diminuer résolument les dépenses de la sphère publique ; d’autres encore de lutter farouchement contre l’immigration pour sauver une “identité nationale” qu’ils craignent de voir se dissoudre dans un islam de plus en plus visible et jugé — à tort ou à raison — comme de plus en plus dominateur et conquérant….

Les défenseurs de l’État stratège se retrouvent curieusement aux deux bouts de l’échiquier Droite/Gauche : Marine Le Pen et Arnaud Montebourg (qui va bientôt monter au créneau de 2017) s’en font tous les deux les porte-parole enthousiastes. Pareil pour tout ce qui tourne autour de l’idéologie du made in France : là encore Montebourg et M. le Pen marchent sur les mêmes plate-bandes du franco-français et du patriotisme économique… Il n’y a finalement qu’une thématique qui risque de faire vraiment la différence entre la Gauche et la Droite (et même entre les candidats de la Droite) : tout ce qui tourne autour de l’identité nationale et du rejet de l’immigration. Si Marine Le Pen monte si haut dans les sondages d’opinion, c’est très vraisemblablement en raison de cette thématique identitaire où tout se mélange : l’immigration, Schengen, les sans-papiers, les prières dans les rues, les mosquées, l’AME, la préférence nationale, etc….. Il faut avouer que les islamistes qui coupent des têtes au nom de l’État Islamique ne contribuent pas vraiment à persuader les Français que l’islam puisse être une religion d’amour et de paix…

L’irrationalité identitaire…

français irrationnels rené le honzecQue se passerait-il en cas de brusque poussée d’irrationalité ? Si les Français — déçus par la rationalité strictement économique — décidaient, sur un coup de tête, de se réfugier dans les solutions purement “identitaires” et “nationalistes” ? En gros s’ils se disaient en leur for intérieur : « côté économique, c’est n’importe comment foutu. Quels que soient les Partis au pouvoir, la pauvreté augmentera et le chômage aussi. Alors — perdu pour perdu — autant choisir un candidat qui limitera la pression de l’immigration et protégera au moins notre identité… » ?

Je ne dis évidemment pas que j’approuve cette hypothèse… Je dis simplement qu’il se pourrait bien que cette irrationalité l’emporte dans les esprits d’ici 2017. Le moral des Français — tous les sondages le confirment — est tombé au plus bas. Ils sont totalement désillusionnés et n’ont plus confiance ni dans leurs hommes politiques ni, ce qui est bien pire, dans l’avenir de leur pays. Quand des citoyens sont à ce point désabusés et n’ont vraiment plus rien à perdre, il est difficile d’attendre d’eux un raisonnement logique ou rationnel. Ils savent bien que les solutions économiques de Marine Le Pen ne sont pas bonnes et ils le disent. Mais s’ils pensent que le pire est du côté d’une identité nationale menacée, alors là, ça risque de faire mal car même les sondeurs n’ont pas été préparés à anticiper cette irrationalité identitaire !

C’est pour cela que j’ose poser la question : que se passera-t-il si émergeait dans la campagne présidentielle le thème de “l’identité” et que le sujet de l’immigration soit jugé trop “nauséabond” pour être évoqué par les élites politiciennes des partis dits républicains ? Qu’arriverait-il si, devant les Français atterrés, l’élite politique ne se disputait que sur des points de PIB ou des pourcentages de recettes fiscales sans oser aborder de front la thématique diabolique et populiste de l’identité Française ? Oui, je sais, ce débat sur l’identité a déjà été ouvert à l’époque et avait été jugé nauséabond… Mais je pose tout de même la question car je sens que ce “retour du refoulé” risque de remonter brutalement à la surface et que beaucoup de candidats — à Droite comme à Gauche — ne sont pas vraiment préparés à aborder, avec des arguments solides et convaincants, cette thématique de l’immigration devant des Français exaspérés. Un boulevard immense s’ouvrirait alors devant qui vous savez. C’est marrant mais je la sens vraiment très mal cette élection présidentielle !

Sur le web 

Voir les commentaires (105)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (105)
  • Si un sans papier arrive en France en fraude avec le virus ebola et contamine quelqu’un, c’est irrationnel ?

    • Si un touriste « de souche » (!) en règle rentre en France avec le virus ebola et contamine quelqu’un, c’est rationnel ?

      • Non, pas rationnel, hôpital psychiatrique, il faut être cingle, pour aller dans un pays au sud de la méditerranée.

      • De plus un touriste de souche, va arrive avec un billet d’avion en règle, et des des procédures a l’arrivée des avions en France.

        Un sans papier passe, en fraude, sans aucunes procédure de contrôle. (a Hong kong, contrôle de température de tous les passagers, plus remplissage de formulaire, d’où on vient, quel hôtel, numéro de tel mobile au cas ou, il y aurait contamination, a t’on été malade dans les 7 derniers jours, quels pays visité les 7 derniers jours …)

        • Alors la solution est peut-être d’arrêter d’attirer les sans-papiers avec notre état providence.

          D’autre part, si on ouvrait les frontières, on pourrait sans doute contrôler bien plus facilement les gens qui entrent, puisqu’ils ne chercheraient plus à entrer discrètement. Mais ça évidemment ça oblige à remettre en cause l’état providence. Et on préfère continuer nos âneries.

          « dès les 1ers symptômes son entourage s’inquiète, le réconforte, lui donne des 1ers soins inutiles. »

          Heu… On parle d’Ebola, là. Le gars aura sans doute contaminer une petite partie de son entourage avant les premiers symptômes, puis va s’isoler et mourir.

          De toutes façons, il n’aura pas eu le temps de contaminer grand monde. On est pas en Afrique ou tout le village tripote le corps.

          Ebola n’est vraiment pas un candidat idéal pour une pandémie, ça tue trop vite, et la victime s’isole rapidement. Inquiétez-vous plutôt des nouvelles souche mutantes de la grippe, qui ne devraient pas tarder à arriver, et qui pour le coup se transmettent massivement.

      • oui, c’est rationnel. Ce « souche » rentre avec Ebola, file voir son médecin dès l’apparition du 1er symptôme, est pris en charge, mis en quarantaine, on note le cas, on le soigne, ou on essaie. Le sans papier va dans un squat, dès les 1ers symptômes son entourage s’inquiète, le réconforte, lui donne des 1ers soins inutiles. Le virus trouve un environnement propice à son développement et on se retrouve avec un foyer infectieux en plein coeur d’une ville française.

        • Mais bien sûr ! Ce « de souche », fonctionnaire, commence par bécoter tous les collègues de son service le matin, puis à la machine à café. A la fin de l’apéro, il se sent fiévreux et rentre chez lui, et obtient un RV pour le lendemain chez son médecin traitant, en fin de journée parce que ça n’était pas prévu et il passera après deux heures dans la salle d’attente. Comme il a incubé pendant 3 semaines, qu’il consulte habituellement pour un rien, et qu’il y a une épidémie de grippe, il faut encore 48 heures pour qu’on se rende compte que c’est ebola. Rien de bien différent dans la taille du foyer infectieux.

          • Avec Ebola on est pas contagieux avant les premiers symptôme. En même temps, les premiers symptômes, c’est fièvre et fatigue. J’en connais pas mal qui vont pas chez le médecin pour ça.

        • J’espère que si un malade d’Ebola est en France, qu’il aura la bonne idée d’aller chier et de vomir sur Hollande.

          Pour le reste, je fais confiance à l’organisation millimétrée Française à gérer des crises comme celle ci.
          En gros, ça va être du « live », panique à bord du bateau. Lâchez les amarres, plein gaz sur l’iceberg.

          La France, ce si beau pays, que l’on rêve tous et toutes d’en partir.

      • t’en connais beaucoup des mecs qui vont faire du tourisme au libéria ?

    • Monsieur Nielsen a raison de s’inquiéter. Car à gauche comme à droite, les pions qui composent l’échiquier politique français est tétanisé devant la montagne de réformes sociales, économiques, fiscales et légales que nécessite la France. Et quand la nation est en danger, quand les murs de la maison France se fissurent, ses habitants se renferment naturellement sur le clan, sur ce qu’ils croient encore pouvoir sauver du désastre. L’identité nationale comme remède risque de tenter beaucoup d’électeurs désespérés par des gouvernants incapables et leur vie qui se complique dans les difficultés. Mais que feront ces « nouveaux » gouvernants ?

  • si on a peur de la démocratie il faut la supprimer et cela tombe bien , aucun effort a faire , elle n’a jamais existé en France , plus de la moitié de la population est sous perfusion médiatique et sociale et les autres s’en foutent ils ont les moyens de s’en passer

    • une grosse partie des (autres) sont les esclaves de la première moitié , et de ceux qui s’en foutent . eux ne s’en foutent pas , ils subissent sans rien dire , (pour le moment)

    • S’en foutre, non. Mais avoir le temps et les moyens d’influer, ce n’est pas évident.
      Essayer de s’en sortir au jour le jour prend du temps. Et il n’en reste pas beaucoup pour se battre contre l’irrationalité d’un système.
      Pourtant….qu’une étincelle se fasse et j’en connais plus d’un qui attiserait le feu.

  • Comment les Français pourraient-ils se rapprocher de la rationalité économique autrement que par hasard ? On n’a personne qui l’affiche, et la verraient-ils qu’ils n’ont pas été instruits à la reconnaître.

  • 9 millions de foyers vont être exemptés d’impôts , histoire de tenter d’acheter 9 millions d’électeurs . tout ça aux frais de la classe moyenne , qui elle quant elle aura payé , tout les avantages donnés aux autres , vas ce retrouver pas loin du smic. en étant rationnel je pense qu’il y aura beaucoup plus de 9 millions d’exemptés . quant a acheter des voies , la gauche se fourre le doigt dans l’œil .
    côté rationalité notre gouvernement ne donne pas l’exemple.

    • 9 millions de foyers c’est 18 millions d’electeurs. C’est ce que je pense dans le Gard quand je croise péniblement sur une route campagnarde un bus enorme du conseil général rempli … de son conducteur : hé ben voila, 2 electeurs! a mes frais…

  • En quoi l’identité serait-elle « irrationnelle » ?

    Bien au contraire. On a les deux pieds, les deux mains dedans.

    Et vous vous trompez une seconde fois : ce débat identitaire ne sera pas mis en sourdine en 2017. Bien au contraire.

    Les deux clowns tristes UMPS, Sans-Dent et Sarko, vont en faire le centre de leur campagne.

    Le premier pour faire monter le FN et effrayer les électeurs gauchisants afin de les « mobiliser », le second pour jouer les père la nation le mieux placé pour faire barrage au FN.

    Le scénario est cousu de fil blanc.

    • Tout a fait d’accord !

      Qu’on le veuille ou non, la notion d’identite s’appuie sur des bases concretes et visibles, qui ont fait leurs preuves depuis les debuts de l’humanite.

      Les notions abstraites d’internationalisme, d’egalite de tous, etc,…. s’appuie sur des concepts philosophiques sont des sujets sympas de discussions, mais ne valent que dans les salons de philosophes, et dont l’application a bien souvent menee a des guerres (revoir vos livres d’histoire).

      Maintenant, faites votre choix de societe.

      • L’esclavage aussi, à fait ces preuves depuis les débuts de l’humanité. Par contre, pas la nation.

      • Je travaille avec un togolais, un ivoirien, deux italiennes, une norvégienne, deux français, un breton, une shetlandaise, et quelques autres. Nous déjeunons avec un chinois et un camerounais. Notre groupe a une forte identité parce que nous avons la même passion pour notre activité et des goûts communs. Vos histoires d’identité, de bases concrètes et visibles, c’est d’une autre planète.

        • Je travaille avec un Breton, un Corse, un Alsacien, un Basque, un Auvergnat, un Parisien (Merde!), Notre groupe a une forte identité parce que nous avons la même passion pour notre activité et des goûts communs…
          En plus, EN +++, nous communiquons très bien parceque nous avons les mêmes racines culturels, la même langue, les mêmes racines, la même vision de l’éducation des enfants, des ancètres communs, les mêms goûts culinaires, AIMONS le même pays, avons fait un service militaire, avons les mêmes références littéraires et on n’a pas à faire attention si on vanne nos origines respectives !! On se sent super libre !

          Ridicule ? Comme votre commentaire !

          • « En plus, EN +++, nous communiquons très bien parceque nous avons les mêmes racines culturels, la même langue, les mêmes racines, la même vision de l’éducation des enfants, des ancètres communs, les mêms goûts culinaires, AIMONS le même pays, avons fait un service militaire, avons les mêmes références littéraires et on n’a pas à faire attention si on vanne nos origines respectives !! On se sent super libre ! »

            Vous êtes pas seul sur terre. C’est peut-être important pour vous, mais ça l’est pas pour d’autre.

            Scoop: c’est pas à vous de dire au gens ce qu’ils doivent considérer comme important, ni sur quelles bases ils doivent choisir leurs amis.

      • « la notion d’identite s’appuie sur des bases concretes et visibles »

        Bravo. Vous êtes donc capable de distinguer la merde d’un Chinois de celle d’un Français.

  • et si les français devenaient rationnels , pour nettoyer tous ces politiques de merde . changer pour les faire réagir . ils ont tous besoin de grands coups de pied dans le cul .
    tout le monde est rationnel ,selon comme ça l’arrange .

  • De toutes manières, où l’on va avoir affaire à une élection surprise avec un grand chambardement ou on aura une dictature. La France est à la croisée des chemins. Si l’on recule encore une fois pour régler les vrais problèmes (immigration, sécurité sociale, ENA, impôts, identité française face au nauséabond Islam…), c’est l embrasement général de la France et de l’Europe. La partie de domino délétère va commencer. La guerre civile commence puisque l’Islam dispose déjà de nombreuses caches d’armes dans les départements (93, 13) et zones qui ne sont plus sous le contrôle de la République mais sous celui des trafiquants d’armes, d’esclaves et de drogues, la finance des pétrodollars persiques. 7 millions d’armes circulent en France selon des armuriers bien informés.

    Le socialisme nous enfume et enfume nos vies depuis 33 ans. Le socialisme c’est enfumag permanent à tous les étages. Des mensonge à la queue leu leu enfilés comme des perles. Ils n’ont rien inventé en france, )à la source il était déjà sous cette forme. C’est un modèle économique non viable qui ne peut survivre que par le mensonge et la dissimulation, l’escroquerie en bande organisée size rue de Solférino, siège du PS français. 33 années de perdues, c’est beaucoup dans une vie. J’avais exactement 20 ans en 1981. Vivre une carrière professionnelle au fond de la cuvette des chiottes, c’est pas confortable. On comprend la mentalité des camps de concentration : survivre. Malheureusement, il y a un moment où ça pète. Et 2017 est le bouquet final de cette apothéose socialiste. Il n’y a qu’une certitude, Marine Le Pen (j’y crois pas !) mais ce qui est certain avec une probabilité voisine de 100%, c’est que ça va péter.

    Normal 1erdevrait commencer à relire la biographie terminale des Bourbons. Et l’ENA celle de l’aristocratie en 1789. Il pourront mettre des milliers de gens subversifs comme moi en prison, qu’est-ce que cela va changer à leur destin. Rien. Ils ont triché et menti depuis le début leur carrière, surtout ce salopard de Hollande. Ils paieront la facture un jour ou l’autre. Un jour le boomerang revient directement dans la figure de celui qui l’a lancé. La campagne actuelle orchestrée contre l’ancien président de la République montre que le régime est aux abois, au stade terminal. Tiens moi aussi j’ai vu Sarko écraser une mouche et tuer un moustique, un jour !

  • De toutes les manières si l’immigration sociale massive n’est pas stoppée, nous iront encore plus vite dans le mur. Or, à part le FN, personne n’évoque ce sujet, et surtout personne n’a l’intention de traiter ce problème.
    Par ailleurs, il est normal, du moins je le crois, que les habitants d’un pays se sentent concernés par leur identité. Les politiques ont tout fait depuis 40 ans pour détruire, peu à peu, le sentiment d’appartenance nationale. Dire aujourd’hui qu’on aime la France et arborer nos couleurs en dehors des matchs de foot c’est être soupçonné d’être facho. Incroyable.
    Et à ôté de ça, les biens pensants, moralisateurs bobos de tous poils, trouvent normal que certaines populations exhibent à tout va des drapeaux nationaux.
    Un pays qui renie son Histoire et qui déni son identité est un pays fini.

    • Notre identité ? Quelle est elle ?
      Vous reconnaissez vous dans des valeurs de nationalisme-fascisme ?
      On peut dire cela de ceux qui en ont une trop longue, ou des jambes courtes. Pourquoi pas une couleur, une religion.
      Il faudrait donc une loi encadrant chaque différence humaine et sociale. Putain, on est pas rendu. Moi je vous le dis.
      Perso je voudrais une loi pour interdire le socialisme et les syndicats: ils détruisent l’économie.

      Une seule loi !

  • Si un allochtone integre l’ex-france avec son taux de fecondite beaucoup +eleve que celui de l’autochtone c’est ..c’est logique 🙂 merci a la s.s. dit,le Fleau.

  • la crise d’irrationalité et de stupidité (bien encadrée par les merdias) était en 2012

  • AMHA, 2017 est une bonne deadline à placer pour qui veut quitter ce pays. Quoiqu’il est possible que ça devienne le bordel avant.

  • La gauche est largement responsable de cette situation, elle qui a systématiquement dénigré tous ceux qui ont voulu aborder ce sujet de l’immigration, et cela depuis Mitterrand. Au nom de la bien-pensance, aidée par les médias, la gauche a rendu tabou ce sujet dans le débat public. Il est est anormal dans une démocratie de ne pouvoir aborder certains sujets qui touchent à l’avenir du pays.
    L’expérience montre que ce déni ne peut durer éternellement, mais en effet, faute d’aborder sereinement ces sujets (car il y a l’immigration, mais aussi la sécurité, l’éducation…), les réactions peuvent être irrationnelles.

    • Pas que la gauche : la droite egalement ! Il suffit de regarder les chiffres.

      Ne vous attendez pas a une grande differences entre des politiques qui ont fait les memes ecoles et ont choisi un parti en fonction de l’opportunite d’arriver au pouvoir.

      Si il y avait une aussi grande difference entre gauche et droite, nous aurions eu une alternance de catastrophes et de sauvetages durant ces quarante dernieres annees.

      Or, tous les indicateurs montrent une tendance au naufrage depuis 40 ans quel que soit le parti au pouvoir.

      A vous d’en tirer les consequences……

      • Je pense que la gauche est plus coupable que la droite dans ce domaine, car elle se pense toujours du côté du Bien et veut imposer ses vues à tous. La droite elle, est largement coupable de s’être ralliée trop souvent aux idées de gauche. Mais les rares fois où les questions d’immigration, de sécurité ont été abordées, c’était par des gens de droite… aussitôt taxés de racistes, fachos par la gauche.

      • Exactement : Sarko c’est 60milliards de dettes en plus et 200.000immigrés par an en plus !

        Point barre.

        Et puis le show-biz de l’italienne avec la chemise ouverte avec BHL ?! Non merci …

  • « les autres proposent au contraire de diminuer résolument les dépenses de la sphère publique »

    Qui ? Quels autres ? Vous avez des noms ?

    Personnellement, je suis preneur.
    Mais, je n’en vois malheureusement aucun.

  • Pourquoi parler d’irrationalité? un électeur qui décide de voter FN peut très bien le faire en toute logique: les partis qui se sont succédés ces dernières décennies ont échoué, alors essayons un autre… Le résultat serait désastreux, mais tout le monde n’est pas de cet avis.

  • Personnellement je pense que Marine le pen passera présidente en 2017
    Et hormis le plaisir que nous avons a lire et a se fighter sur ce site, il y a peu de chance que le libéralisme soit adopté dans notre contrée

    Alors national socialisme ou socialisme ça change pas grand chose

    Par contre, j ai beau cherché, j ai pas trouvé de site de pari sur les présidentielles 2017
    Habituellement nos amis UK parient sur tout, et ça peut être intéressant de miser sur MLP avec un beau 100 contre 1
    Si quelqu un trouve un site.

    • Site internet bien sur

    • Une cochonne présidente, après un flan. Le régime alimentaire Français est vraiment nul.
      On risque de devenir gros avec cette boulimie infâme.

      • C’est sûr que vous deviendrez très beau après avoir élu, une fois de plus, un énième avatar UMPS en 2017.

        On s’en régale d’avance.

        L’aveuglement, la pensée automatique « anti fn » si profondément ancrée au point de confiner à la bêtise… est une étrangeté politique vraiment fascinante.

        Vous avez été littéralement violé en 1981, 1988, 1995, 2002, 2007 et 2012.

        Et vous y retournerez à l’abattoir, une fois de plus en 2017, fier, le sourire aux lèvres, ra-vi, con-tent d’avoir accompli votre unique devoir de citoyen du monde : faire barrage au front national.

        Bravo !

    • Oh, eh, REVEIL ! Depuis quand l’électeur français a-t-il la moindre importance ?
      La seule chose qui retient le PS et l’UMP de bourrer les urnes comme ils le font dans leurs élections internes, c’est qu’ils se surveillent mutuellement, mais contre MLP, ils ne se gêneront pas. Elle ne sera jamais présidente,
      Hollande et Sarkozy sont foutus, (bilan calamiteux, affaires, « casse-toi pov con » et « sans-dents »).
      Reste Fillon ou Juppé. Pour l’instant, avantage à Juppé qui la joue conservateur bisounours (et puis Chirac vote pour lui, c’est dire…), mais c’est pas mort pour Fillon, si il joue bien sa partie dans le cataclysme de fin de mandat Hollande (chômage stratosphérique, problème pour emprunter car la reprise mondiale va aspirer tout les capitaux , etc. ).

  • ça risque d’être drôle, au contraire !

    Techniquement, la France est déjà ruinée. Il s’agit donc de déposer le bilan. Ceux qui viendront en 2017, prendront une France déchiquetée, en lambeaux. Une société désabusée et au bout du rouleau, prête à une nouvelle révolution.

    Le rejet identitaire, n’est pas que sur l’immigration. C’est au sens large: l’autre. Le voisin, l’ami, la famille….

    C’est le cas de l’Allemagne avant le nazisme. A priori, c’est le même principe qui se répète. L’humain dans sa grande connerie aime refaire inlassablement les mêmes erreurs depuis plus de 3000 ans. C’est cyclique depuis l’empire Romain. Probablement même bien avant.

    Ce que je veux dire est, qu’il n’y aura jamais de liberté chez l’humain tant qu’il ne sera pas libéré de ses propres démons. (le socialisme en est un)

    • Souvent d’accord avec vos comms « Moi »et pas que sur cet article…c’est de moi..aussi 🙂 : la S.S. ?:le Fleau.
      Le socialisme?:le Redempteur.(inspires du livre de King et d’un vieux film qui faisait peur!)

      • Merci, j’ai quand même un fan.

        Parfois je me trouve con et inutile. Mais j’existe. Alors je continue ma bataille, jour après jour, contre ma folie qui me ronge.

        Dans mon élan de bonté, je la partage avec qui en veut bien.

    • Le parallèle avec l’Allemagne des années 30 est juste.Hitler a précipité son pays dans une énorme machinerie national socialiste qui allait fatalement se refermer dramatiquement quelques années plus tard sur le peuple allemand .le parallèle est tout autant valable pour hollande qui sciemment entraine le pays dans un gouffre quasiment autant destructeur que le national socialisme . sarkozy l’avait pas prévenu de façon implicite .., des dangers encourus .LOL

  • Il ne faut pas attendre 2017 et de nouvelles promesses non tenues. Il faut se regrouper et EXIGER le Référendum d’initiative citoyenne en toutes matières SEULE GARANTIE que les promesses seront soit tenues soit soumises a référendum sir des citoyens le jugent utile.
    82 à 88% des Français sont POUR et tous les partis l’avaient promis pour les législatives de ..1993.

    Il se se regrouper sur la,pétition http://www.article3.fr pour les personnes physiques et sur l’annuaire qui va être mis en ligne pour les personnes morales qui va être publier très bientôt.

    Il faut que le peuple ne soit plus réduit au silence entre 2 scrutins de même niveau. Il faut instaurer la 1ère république citoyenne par le RIC dans l’article 3 de la Constitution

  • Bien que libéral, je suis tout à fait dans cet état d’esprit.
    Foutu pour foutu, votons tous FN pour mettre à la porte tous ces élus UMPS corrompus qui n’ont jamais travaillé dans une entreprise de toute leur vie.
    MLP pourra difficilement faire pire que FH, et qui sait ce changement pourrait enfin aboutir à un rejet de l’état obèse par les français !!!

    • « MLP pourra difficilement faire pire que FH »

      Euh, ben si, justement. C’est bien ça le drame. Le programme économique et monétaire du FN nous conduira directement à la ruine.

      • @fm06 : ça m’étonnerait que nous ne soyons pas en ruine d’ici à 2017…
        ceci étant, même si je suis assez d’accord avec votre conclusion, je dirai que au moins MLP pars déjà d’une vision réaliste des problèmes de la france, ce qui n’est pas le cas des socialistes qui refusent obstinément et depuis des années de voir la réalité.
        En partant d’un point de vue réaliste, on a plus de chances de trouver une solution que en partant d’un point de vue complètement erroné qui ne conduit qu’à empiler erreurs sur erreurs, en essayant de corriger en faisant encore plus d’erreurs comme en ce moment.

      • la sortie de l’euro serait une bonne chose.

        • La sortie de l’euro et le retour au Franc conduirait directement à une dévaluation (entre autres). La dette restant libellée en euros et les matières premières étant payées en dollars, le pays serait en cessation de paiement.

          • pourquoi la dette resterait libellee en euros? elle a bien ete convertie du franc a l’euro quand on a change de devise, si on retourne au franc, la dette sera convertie en franc

            • Le problème, c’est que l’État a besoin d’emprunter 300 milliards par an, +100 par an, c’est à dire 500 en 2017, dont 100 consacrés au remboursement de la dette en cours et 50 au paiement des intérêts
              Le deal que proposera « la finance » sera donc le suivant : soit vous laisser la dette en cours en euros, et on vous prête toujours à un taux raisonnable, et c’est BAU. Soit vous la convertissez en franc nouveau dévalué (ce qui implique pour nous une perte), et on ne vous prête plus rien, et vous vous démerdez avec votre déficit immédiat de + de 300 milliards, ce qui vous met immédiatement en défaut de paiement sur les retraites, les salaires de fonctionnaires, les paiements aux fournisseurs intérieurs, flinguant au passage vos entreprises, vos banques et votre marché immobilier (les emprunteurs non payés ne peuvent plus faire face à leur échéances), etc.
              Sans oublier les conséquence sur les achats de pétrole, gaz et autre matières première essentiels (dont, on ne le sait pas, la nourriture : la France N’est PAS autosuffisante sur ce plan !)
              Le choix est vite fait …

              • Salut P, d’accord avec en theorie dans un marche libre, si on devalue les investisseurs vont demander des taux plus eleves a l’avenir, mais dans l’Etat actuel des reglementations bancaires une bonne partie des investisseurs sont captifs, c’est d’ailleurs pour ca qu’ils acceptent de preter a des taux d’interets reels negatifs.

                mon commentaire etait surtout d’un point de vue technique: je crois que la dette est libellee en monnaie nationale, ce qui veut dire que si on passe au franc, elle sera automatiquement due en francs, je ne sais meme pas si la France pourrait avoir l’option de continuer a rembourser en euros.

                Pour finir, les investisseurs preteront toujours, la question est a quel taux!

                • une bonne partie des investisseurs sont captifs

                  Il faudra un contrôle des changes draconien. Sinon, les gogos qui investissent en EUR-FRF, pschiiitttttt, ils vont tous se casser vite fait, et il faudra des taux d’intérêts délirants, accompagné de rotatives qui rougissent sous les frottements avec le papier.

            • Il y a une petite différence : le passage à l’euro a fait disparaître le franc, le franc (français) n’existe plus, alors que si la France revient au franc, l’euro ne disparaîtra pas.

            • Pour convertir la dette en Francs il faut l’accord des créanciers. Sinon cela s’appelle faire défaut.

          • Faut arrêter avec l’idée que la dette resterait en euros si on repassait au franc, je n’ai plus le chiffre exact (mais ça se retrouve sans doute assez facilement, notamment chez Sapir qui a étudié ça de près), mais plus de 85% est libellé « en monnaie nationale »‘, c’est à dire serait converti en Franc automatiquement.
            Ceci dit, autant je vois le retour au franc comme inéluctable (je ne crois pas qu’un jour les « pays du nord » acceptent de verser ce qu’il faut en impôts pour faire les transferts nécessaires vers les « pays du sud » pour équilibrer l’économie avec une monnaie commune), autant le fait que MLP ajoute « une impression monétaire massive » comme faisant suite me fait la vraiment peur.
            Oui, le Franc serait dévalué (sans doute de l’ordre de 10-15%) suite à son retour, mais ça ne serait pas plus dramatique que la dévaluation de 10% de l’euro par rapport au dollars ces dernières semaines. Ca provoquerait au pire une inflation de l’ordre de 2-3%, ce qui ne serait pas forcément un mal non plus.

            Pour en revenir au thème de l’identité, le dernier livre de Zemmour fait un carton, un nouveau signe que le sujet devient vraiment une priorité et que le parti qui s’en emparera le mieux aura un bonus formidable ?

            • attention, l’essentiel de notre commerce se fait en euro avec nos voisins. La dévaluation de l’euro par rapport au dollar n’a donc quasi aucun effet. Au contraire, un franc nouveau aura un impact massif sur le commerce extérieur et l’inflation

            • parceque vous croyez que Piggy la cochonne aura une dérogation monétaire pour la Repoublik Remulak du FN ? LOL
              http://www.youtube.com/attribution_link?a=s8RZWjwqP6Q&u=%2Fwatch%3Fv%3D_Q8CpaejCk8%26feature%3Dshare

            • On peut chipoter comme on veut sur le libellé, si l’euro persiste ailleurs et que la France veut rembourser ses OAT dans une nouvelle monnaie nationale, d’abord elle ne pourra plus emprunter pendant des années, faute de prêteurs, ensuite elle sera attaquée devant les tribunaux internationaux avec au moins une décennie de biens à l’étranger saisis, de procédures bloquantes pour son commerce, etc. Bien entendu aussi, les contrats en cours poseront des problèmes à n’en plus finir. L’Argentine a étudié ça de plus près que Sapir, et Zemmour après avoir fait illusion dans le refus du politiquement correct est redevenu un énarque comme un autre.
              Enfin, le retour du franc est un tour de passe-passe qui ne trompe que les imbéciles, ce qui importe est de gérer sainement l’état, et si on n’est pas capable de le faire en euros, on ne l’est pas non plus en francs.

              • D’autre part, qui va vouloir commercer avec nous en Francs? Il faudra qu’on change en Euros à un taux sans doute très désavantageux (puisqu’on veut faire tourner à plein la planche à billet) chaque fois qu’on voudra importer ou exporter.

                Ce qu’on nous propose ce n’est ni plus ni moins qu’un isolement total. Sauf qu’on est plus au 16ème siècle.

        • La sortie de l’Euro serait une excellente chose, mais pas le retour au Franc, ni la planche à billet.

          Ce qu’il faut, c’est une libéralisation de la monnaie. On y viendra. En tout cas dans les faits, il semble très difficile d’arrêter les monnaies virtuelles à ce stade.

    • Aucun de ces clowns pourra faire mieux qu’Hollande, ils sont pareil!

      Ceux qui vont voter MLP vont être déçus, comme ceux qui ont voté Hollande, comme ceux qui ont voté Sarko…

    • « Bien que libéral, je suis tout à fait dans cet état d’esprit. Foutu pour foutu, votons tous FN… »

      En voilà une bonne idée !!! qui plus est venant d’un libéral (du moins c’est ce que vous prétendez)… comme contradiction, on ne peut faire mieux… c’est comme si je disais : bien que libérale, foutu pour foutu, votons Mélanchon !

      • Le FN présente deux avantages pour un libéral :

        1. Le parti a toujours pris position en faveur du referendum.
        2. A court terme, la classe politique serait renouvelée.

        Et sur votre alternative :

        1. Mélanchon n’a aucune chance d’être élu.
        2. La préférence nationale (et la simple étiquette « FN ») aurait sans doute un effet bénéfique sur l’immigration. Car fermer les vannes de l’état providence est une excellente mesure à court terme mais si la prédiction libérale se confirme, à long terme, la prospérité retrouvée relancera d’autant plus le phénomène migratoire.

        Bien sûr, cela n’enlève en rien que le programme économique du FN ne fasse pas rêver un libéral…

        • Le FN parle des référendums qu’il prétend vouloir lancer…Mais il parle guère du Référendum d’initiative citoyenne! En 1995 le RIC MUNICPAL était dans le programme du FN, Mais en 2014 il a disparu.. Et sur 11 maire UN SEUL au Pontet a accepté le RIC a la demande de 20% des inscrits! Et on verra bientôt s’il respecte sa signature..
          On verra aussi a PERPIGNAN ou le RIC existe a la demande de 20% sur engagement du maire UMP, ON verra si le FN lance des référendums sur les grandss sujets comme il le disait dans son programme et pour empêcher de nuire…:-) le maire UMP.

        • « Et sur votre alternative : Mélanchon n’a aucune chance d’être élu. »

          Je n’ai jamais dit que c’était une alternative. C’est juste un exemple aussi absurde et contreproductif pour un libéral que de voter FN.

          « Le FN présente deux avantages pour un libéral :

          1. Le parti a toujours pris position en faveur du referendum.
          2. A court terme, la classe politique serait renouvelée. »

          1. Referendum ? sur les sujets importants ? une fois le FN au pouvoir, j’en doute.
          2. Classe politique renouvelée ? je rigole ! tous des tocards assoiffés de pouvoir, comme les autres.

          Le programme FN, qu’il soit sociétal ou économique, ne fait pas rêver un libéral.

  • Et si, et si en 2017 on s’apercevait que l’extrème droite est trop risquée, que le centre droit n’a rien de nouveau à avancer, que la gauche mélanchoniste rabâche toujours les même utopies, et si, et si…
    Et si l’on s’apercevait que les mesures vues comme stupides pendant 4 ans s’avèraient être les moins mauvaises, celles qui ont étaient les plus impopulaires mais les seules à essayer de nous sortir de là, contre toute attente Hollande repasserait ce serait drôle, non?

  • De toutes les manières nous n’avons plus le choix. Si on veut sortir le pays de l’ornière il faut virer les incapables qui se gobergent de rentes depuis 40 ans.
    Pour les virer pas 36 solutions : La révolution ou les urnes.
    La révolution je ne sais pas, mais pour les urnes, seul le FN peut pousser dehors les nuls en place.

    • Pour un nul en place, il y en a mille qui se pressent pour le remplacer. Mais pas un compétent qui veuille du poste et qui ait une chance de l’obtenir.

  • Très très bonne question que celle-ci…

    Plusieurs points:

    Sans même parler des islamistes, les chiffres de l’insécurité, dont peu parlent, sont cataclysmiques et la vision des prisonniers indique bien qui les fait grimper en flèche…

    Le rôle de la justice est de punir les innocents en relâchant ou en n’arrêtant pas les coupables.

    Le rôle de l’EN est de former des « citoyens », écolo conscients et parfaits « républicains ». Le reste n’est pas son affaire.

    L’ensemble du gouvernement ne réfléchit qu’à une seule chose: savoir où, comment et combien ils vont nous taxer… Et est obligé de toujours plus mentir pour cacher le désastre.

    Les errements, pour être poli, de la BCE, voire même son existence, mériteraient un show à la benny hill. Il faudrait que quelqu’un m’explique COMMENT il est possible que tout le monde ait les même taux d’intérêts, ainsi que la même monnaie, sans avoir les nécessaires redistributions entre états, que l’Allemagne ne veut pas, alors qu’elles sont nécessaire dans une zone monétaire dite optimale.
    Je ne parle même pas trop des ridicules et pitoyables petites baisses de ces derniers temps, ni de l’échec des derniers achats d’actifs plus ou moins pourris qui pourraient transformé la BCE en banque pourrie.

    Le choix entre PS et UMP se fait entre des immigrationnistes socialistes avec un discours de gauche contre immigrationnistes socialistes avec un discours de centre (mais que tout le monde appelle droite), et encore.

    NS nous a gratifié la semaine dernière limite d’une consanguinité française, comme pendant les premiers discours de 2007… (tiens, un truc identitaire…)

    Quant au FN, son programme éco affiche un socialisme assumé.
    Rien de libéral, sûr, mais au fait, qu’existe-t-il encore de libéral, en France ?

    Savoir si c’est pire? Peut-être… Mais c’est choisir entre 2 et 4 sur une échelle de 50, voire plus…

    Au vu du reste, la question mérite d’être posée.

    La rationalité n’est qu’un concept dont chacun y met ce qu’il veut bien y mettre. Certains se moquent donc de l’identité dont ils peuvent aller jusqu’à la nier.
    Si cela leur chante…
    Il n’y a rien d’irrationnel dans l’identité. Aller vivre dans les bons coins du 93 et vous comprendrez… Difficile de dire ce que vous êtes, certes, mais facile de dire ce que vous n’êtes pas…

    Ne vous leurrez pas; les « arguments convaincants », il n’y en a pas ou plus; le laxisme généralisé les ont lessivé depuis longtemps. Seuls restent les arguments idéologiques.

    Et vous avez raison, mr l’auteur. Foutu pour foutu, pourquoi ne pas tenté de sauver ce qui peut l’être même si, pour vous, cela n’existe pas et est un sujet pas BO.
    J’en connais de plus en plus qui se pose la question… Même moi…

  • Mieux vaut que le FN passe, avec tout les inconvénients du monde que cela peut présenter.
    S’il passe pas, c’est la guerre civile à court ou moyen terme.

  • La plupart des commentaires me navrent au plus haut point. Vu le contexte, que les français deviennent irrationnels ne m’étonnent pas. Par contre, que ceux qui se prétendent libéraux le deviennent me semble dramatique ! N’est-ce justement pas là l’occasion inespérée que nous attendions pour faire entendre nos voix ? Si nous en arrivons à ce point-là (vouloir voter FN en 2017), nous serons tombés bien bas et dans ce cas, H16 a raison : ce pays est foutu !

    • +1

      Beaucoup de commentaires accusent l’immigration de tous les maux. C’est le réflexe du bouc émissaire. Accusons les autres, c’est toujours plus facile que de se remettre en question. Consternant.

    • C’est ça, cette race de libéraux qui refuse leur sacerdoce.

      Le libéralisme c’est de mettre la liberté avant tout, et la liberté individuelle.

      @fm06: L’économie va se casser la gueule, on va se retrouver vraiment en prison ans notre propre pays, esclave de quelques dirigeants pervers, mais c’est pas grave, tant qu’on reste entre Français de souches. Consternant en effet. Mais rappelons-nous que le communisme aussi, a été porté par ses propres victimes.

  • Effectivement, cesujet de l’immigration est préoccupant et ( mérite d’être abordé a fond).
    Le communautariste s’installe avec son cortège de mise en avant des particularismes culturelles et religieuses, de façon tellement ostentatoire (par certain) que ça finira inévitablement mal, tant la culture du citoyen d’accueil est considérée avec mépris.
    On peut être inquiet et pas seulement sur le sujet des élections de 2017.

  • En 2017 il ne se passera rien, par contre si elle est élue , il ne se passera rien non plus, avec qu’elle argent, elle n’aura pas plus de liberté que les politiques actuelle, donc il ne se passera aussi rien. Avec qu’elle parlement non franchement

    Franchement comment pourrait’on avoir seulement l’idée qu’en 2017 qu’un parti national socialiste puisse encore être élu. C’est d’un autre temps d’un autre siècle, après je respecte les idées de chacun mais quand je vois ces commentaires, j’en reviens meme pas, la France est encore un des pays les plus riche au monde et on se regarde encore le nombril. Non je dis voté MLP et plus que possible dans les sondages mais après réservé votre vote, soyez vigilant la discrimination et autre pourrait bien touché ceux qui s’en plaigne le plus.

    les pays les plus libre seront les nations de demain ou les forces vivre vont prospérer, ceux qui se referme sur eux même vont mourir a petit feu.

  • Votre inquiétude est fondée mais peut-être, hélas, au delà de la question des élections de 2017.
    Ce sujet de l’immigration à tellement été évité par nos politiques (non extrémistes) que l’on en est arrivé à un point de rupture, voire de non retour. On peut être inquiet.

    • Le sujet de l’immigration se règlera bientôt tout seul, ce sera le problème des pays où les Français se précipiteront clandestinement.

      • Il y a un boom des départs des riches. Un nouveau rapport passé à la trappe à sa sortie. Chut, il faut pas le dire. Ils ont raison, ça craint du boudin.

    • En 2017 comme en 2022 et en 2027 il ne se passera rien.
      C est mort. Les francais, de plus en plus ages, ne visent que leur retraite et le court terme.
      Seule une Société jeune prends des risque.
      Il n y a rien a attendre. C est trop tard. Ceux qui s en rendent compte partiront ou sont deja parti.

  • Vous inquietez pas, Juppe va être élu en 2017, les grands défenseurs de la moralite pourront au moins durant 5 ans faire le coup de la dictature FN pour faire vivre leur fond de commerce. Parce que l’UMPS ne resoudra pas les pb de la France mais ça bcp de monde le sait à part les 40% de salariés qui vivent de l’argent public directement ou indirectement et qui sont responsables de cette merde. Et finalement les liberaux comme les marxistes seront contents de la situation, le mondialisme et ses consequences desastreuses continueront de progresser et ils pourront continuer de deblatter leur ideologie contre le monstre nationaliste.

  • Il reste encore deux ans c’est impossible et pas souhaitable

  • « Et si les Français devenaient tout à coup irrationnels ? »

    C’est pas déjà le cas depuis quelques décennies ?

    • Il n’y a pas que les français qui sont irrationnels, la Commission européenne également : ça y est, elle a nommé Moscovici commissaire européen pour les affaires financières !!! « Le braconnier est devenu garde-chasse »

      Lu sur Les Echos : « Quant à Pierre Moscovici, celui ci est « bien placé pour contribuer à résoudre » les problèmes de rigueur budgétaire, venant d’un pays confronté à ce problème, selon Jean-Claude Juncker. »

      Elle est pas belle la vie ?

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Kody Jensen. Un article de la Foundation for Economic Education

 

Mark Twain est largement considéré comme l'un des plus grands auteurs américains. Naturellement, des personnes de toutes convictions ont essayé de le revendiquer comme leur allié politique. Des libéraux classiques aux progressistes, des personnes de tous les horizons politiques ont trouvé en Twain une âme sœur.

Une preuve du côté des libéraux classiques pourrait être ce que Twain a écrit dans une lettre à propos du président américain Grover Clevel... Poursuivre la lecture

Une transition énergétique durable et soutenable doit s’appuyer sur trois piliers en parfaite bijection avec ceux du développement durable : le climat, la sécurité énergétique et la compétitivité des entreprises.

La convergence gauche-droite sur le localisme

Par construction, le climato-gauchisme hypertrophie le pilier climat aux dépens de la compétitivité et de la sécurité énergétique. Son principal dessein est de mettre à bas la société de croissance et son « démon capitaliste » pour prôner un retour vers des « sociétés vernaculaires... Poursuivre la lecture

élection tour
0
Sauvegarder cet article

Quelle que soit l’issue du scrutin du second tour, il est certain que l’élection présidentielle de cette année aura représenté un tournant majeur dans l’histoire de la Ve République. Au-delà du fait, original si on le compare avec ce qui se passe dans les autres grandes démocraties occidentales, que c’est la troisième fois sur les cinq dernières élections que le candidat du parti lepéniste se qualifie pour le deuxième tour, les résultats du 10 avril contiennent d’ores et déjà de riches enseignements :

Deux familles politiques d'importanc... Poursuivre la lecture
Voir plus d'articles