Les questions au gouvernement que vous n’aurez pas cette après-midi

assemblée nationale credits parti socialiste (licence creative commons)

Les #QAG qu’on ne risque pas d’entendre cette après-midi à l’@AssembleeNat

assemblée nationale credits parti socialiste (licence creative commons)

Chaque mercredi, imaginons que les problèmes qui font l’actualité soient réellement soulevés en séance publique.

Question à Madame Ségolène Royal, ministre de l’Écologie et du développement durable : à votre arrivée au ministère, vous aviez déclaré ne pas être opposée aux recherches touchant le gaz de schiste. En début de semaine, vous déclarez le contraire : « Tant que je serai ministre de l’Écologie, il n’y aura pas de gaz de schiste et pas d’investigation sur le gaz de schiste. » Peut-on savoir ce qui motive ce brusque retournement de casaque, à l’heure où les États-Unis sont en train de gagner en compétitivité grâce à son extraction ?

Question à Madame Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales : alors que le déficit de la sécurité sociale atteint maintenant près de 11,7 milliards d’euros, et que les Français sont partis pour payer un service de plus en plus coûteux et de moins en moins satisfaisant, ne serait-il pas temps d’abolir franchement le monopole de la sécurité sociale ?

Question à Monsieur Le Drian, ministre de la Défense : qui faut-il écouter en matière de priorité stratégique à l’international ? Le président de la République qui prétend que la menace vient de l’Irak et de la Syrie ? Ou de la Libye si on en croit vos propres déclarations ? Où va-t-on trouver les crédits nécessaires pour le financement des opérations extérieures, alors que les provisions et les réserves budgétaires ont déjà été largement consommées lors de la loi de finances rectificatives de milieu d’année ?

Question à Monsieur Manuel Valls, Premier ministre : quelle est la légitimité d’une dette de plus de 2000 milliards alors que les relances, toutes les relances, ont prouvé leur inutilité (au mieux) ou leur nocivité (au pire) ?


Sur une idée du Parisien libéral

Vous souhaitez nous signaler une erreur ? Contactez la rédaction.