Le nautisme français, victime du matraquage fiscal

Une industrie qui ne peut plus compter que sur les exportations, difficiles en raison du coût de main d’oeuvre…

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
matraquage fiscale rené le honzec

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

Le nautisme français, victime du matraquage fiscal

Publié le 8 septembre 2014
- A +

Par Thibault Doidy de Kerguelen

Nautisme CC flickr  Etienne Valois

Le marché français du nautisme, dont l’activité est en baisse pour la troisième année consécutive, s’enfonce dans la morosité. De septembre 2013 à septembre 2014, les ventes de bateaux neufs ont en effet enregistré une chute évaluée entre 5% et 7%, les plaisanciers préférant se tourner vers l’occasion. Cette nouvelle baisse confirme les mauvais résultats de l’exercice précédent qui avait déjà connu une chute de 15,1% avec 13.979 bateaux immatriculés.

Selon un article du Figaro :

Cette dépression française est quasiment une exception, avec l’Italie. Ailleurs, les ventes se comportent convenablement puisque même l’Espagne enregistre un léger frémissement. Le Royaume-Uni et la Scandinavie progressent, l’Allemagne est stable, l’Amérique du nord reste bien orientée, […] La fréquentation des côtes françaises est en recul de 30% au profit des pays voisins. Les fiscalités y sont plus attractives, l’Italie l’a bien compris en baissant sensiblement son taux de TVA. La baisse de cette taxe est largement compensée par les sommes dépensées dans les ports et aux alentours par les plaisanciers. Entre la Sardaigne et la Corse, le taux de TVA double.

matraquage fiscale rené le honzecTous les domaines souffrent aujourd’hui de la fiscalité délirante de notre pays. Le nautisme, c’est, en direct, plus de 5 000 entreprises faisant travailler environ 45.000 personnes, générant un chiffre d’affaires de plus de 5 milliards, dont 70% à l’exportation. Bien évidemment, il faut ajouter à cela toute l’économie indirecte, en particulier les accueils et le tourisme, particulièrement sur la côte atlantique et en région PACA.

Pendant ce temps, un député français du PS vient de proposer d’augmenter la TVA… Ne comprendront-ils donc jamais ?

Notez que cela n’empêche pas le ministère d’être particulièrement fier (ici) de résultats que les professionnels n’analysent pas de la même manière (ici).


Sur le web.

Voir les commentaires (12)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (12)
  • « Une filière industrielle de déconstruction labellisée et éco-responsable devrait ainsi voir le jour prochainement. »

    Que voilà de belles perspectives d’avenir !

  • le matraquage fiscal est partout . la reprise c’est pas pour demain.

  • Notons que les abrutis qui gouvernent depuis 40 ans ont déjà tué l’industrie automobile de luxe , a force de taxes , surtaxes et tva sur les taxes et surtaxes; après ils s’etonnent que l’indusrie allemande prospère; L’industie nautique prend le même chemin mais c’est pas grave ,ils continuent de taxer taxer et toujours taxer, oubliant que les frontières n’existent plus et qu’il faudrait etre le pire des crétins pour acheter Français quand on trouve pareil et bien moins cher ailleurs

  • Mais vous n’avez pas compris, la technocratie umps n’aime pas les libertés. Surtout celle, pour la classe moyenne, de se payer une vedette ou un voilier. Regardez aux US et ailleurs comme ils amusent bien avec leurs bateaux. Chez nous les contraintes imposées par les politiques sont telles que cela revient à une quasi interdiction (places de port rationnées, taxe sur la coque, taxe sur le moteur, taxes sur le carburant, interdiction’ du mouillage dans les 300 m par les maires, etc…) Personnellement j’ai vendu ma vedette sous pavillon français il y a deux ans et on ne m’y reprendra pas. A chaque fois que je reviens d’un voyage a l’étranger ca me fout les boules, et en plus on est accueilli par des radars. Ça montre bien l’esprit qui règne dans ce pays.

  • Nous travaillons sur une imprimante 3D capable de construire des bateaux de plaisance.
    En France ? … non ailleurs. Mais heuuuuuu … nan nan nan …

  • De plus il n’y a plus assez d’anneaux dans nos ports de plaisance; déjà très chers.
    C’est comme pour l’automobile un peu de taxes et répression injuste, car sans nuance.
    Et d’autres pays en profitent pour prendre nos marchés moribonds.
    A lire sur monbestseller radars-et-justes-sanctions.

    • La question de la pénurie d’anneaux, en fait créée artificiellement, est purement politique. C’est le même problème que la pénurie artificielle de terrains a bâtir qui empêche les jeunes français de construire une maison avec jardin dans leur propre pays. La ressource existe. Mais la technocratie umps n’aime pas les libertés individuelles, et s’arroge le droit d’estimer ce qui est bon pour la qualité de vie des gens. Dehors.

      • Ah, j’oubliais, … quelques mois après leur arrivée au pouvoir, les socialistes ont créé une taxe nouvelle sur les jet skis. Ils ne l’ont pas crié sur les toits. Plutôt classe moyenne ce type d’embarcation, non? Vous voulez vous faire plaisir ? payez ! Cela ressemble finalement à une forme de sadisme. Un psy que je connaissais disait qu’il y a une part de sadisme inconscient chez ces gens là. Je ne comprends pas pourquoi les jeunes restent en France.

        • en tunisie on peut se payer n inporte quel jet ski et aucune taxe ..juste mettre de l essence ..des que c est cool j y retourne… bien dur pareil pour les hors bord et autre bateaux ,, plus de libertes enfrance .ca devient dingue .on ne peu plus depenser son argent autrement qu en payant des pv …

  • si la TVA augmentée était accompagnée d’une baisse des charges , alors ….

  • Les commentaires sont fermés.

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

Si le renouveau revendiqué par Emmanuel Macron pour son second mandat présidentiel signifie qu’il ambitionne de renouveler, au sens de reconduire, le « quoi qu’il en coûte » budgétaire des années précédentes, on peut dire que le Projet de loi de finances 2023 ou PLF 2023 présenté lundi dernier en Conseil des ministres répond à merveille à cette ambition. Il n’est que de comparer les avis successifs de la Cour des comptes ou du Haut Conseil des Finances publiques (HCFP) rendus chaque année sur le sujet pour s’en convaincre.

Avec une rég... Poursuivre la lecture

En règle générale, on peut connaitre l’idée globale d’une loi aux États-Unis à son titre.

Dans la (quasi) totalité des cas, il indique ce que la loi ne fera pas. Le Patriot Act, par exemple, était tout sauf patriotique, il a augmenté la main de fer de Big Brother comme jamais auparavant et a normalisé le harcèlement sexuel (et le voyeurisme) pour prendre l’avion.

Idem avec la loi récemment adoptée pour « combattre » l’inflation. Votre main à couper qu’elle fera tout sauf ça – même ses défenseurs sont incapables de défendre ce po... Poursuivre la lecture

La redistribution des ressources ou des revenus est généralement considérée comme l’une des activités essentielles de l’État et on prétend même souvent que l’existence d’un État est justifiée précisément par sa capacité à établir une égalisation des ressources ou des revenus entre les individus ou entre les familles. Très récemment, il a été suggéré que l’État français intervienne pour que les revenus de certaines personnes deviennent égaux à ceux d’autrui.

 

Si l’égalité entre les personnes (ou les familles, ou les membres... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles