Transition énergétique : où va-t-on ?

Les écologistes attendent de la nouvelle loi qu’elle impose les énergies renouvelables au détriment de l’atome. Mais les deux sources d’énergie sont-elles équivalentes ?

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Centrale nucléaire du Tricastin (Crédits : Sancio83, Image libre de droits)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Transition énergétique : où va-t-on ?

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 4 septembre 2014
- A +

Par Michel Gay.

Centrale nucléaire du Tricastin (Crédits : Sancio83, Image libre de droits)

La transition énergétique se dirige vers quoi ? Le gouvernement semble vouloir s’acheminer vers une consommation moindre de combustibles fossiles remplacés par de l’électricité, particulièrement dans les processus industriels et la mobilité, en excluant… le chauffage1.

Il serait donc judicieux de chercher à accroître significativement la production d’électricité non carbonée nucléaire qui est plus que jamais d’actualité. Alors, pourquoi questionner la pertinence de cette production nucléaire, prévoir de la plafonner à son niveau actuel (63,2 GW2) et même vouloir diminuer sa quote-part pour la réduire à 50% de la production ?

Les écologistes attendent de la nouvelle loi qu’elle impose les énergies renouvelables (aléatoires, intermittentes et chères) au détriment de l’atome (production massive de base et bon marché).
Affichant clairement leur volonté idéologique de faire reculer l’électronucléaire, ils oublient sciemment que les productions variables éoliennes et photovoltaïques ne rendront pas le même service que l’atome, puissant et stable. De plus, ces énergies intermittentes nécessiteront le développement d’une énergie carbonée d’ajustement comme le gaz ou le charbon, ce qui réjouit les Russes (pour le gaz) et les Américains (pour le charbon) qui exportent déjà tous deux vers l’Europe.

À force de prendre des références biaisées à l’étranger et de s’interdire de regarder les résultats catastrophiques (coûts, émissions de CO2, réseaux fortement soumis aux productions aléatoires…), des « directeurs de conscience » ont finalement réussi à convaincre les Français que l’usage massif des énergies renouvelables était l’unique voie pour l’avenir.

éolienne rené le honzecPar clientélisme politique, le projet de loi sur la transition écologique engagerait-il la France sur la voie d’un avenir déjà périmé ? Aurait-il pour objectif de saborder le succès de la politique énergétique efficace mise en œuvre depuis 30 ans ? Il propose de déclasser des outils performants de production électrique comme la centrale de Fessenheim alors que, jadis, un effort considérable a été fourni pour améliorer l’indépendance énergétique avec ce remarquable parc nucléaire. La façon de conduire cette politique (standardisation, effet de série, savoir-faire pérenne) a permis de produire un kilowattheure à un coût compétitif pour les ménages et notre industrie par rapport à nos voisins européens.

Il semblerait plus avisé de ne pas détruire le potentiel existant mais, au contraire, de le soutenir pour réussir cette transition. L’orientation actuelle visant à réduire drastiquement la production nucléaire et la consommation globale d’énergie par tous les moyens, y compris par la loi, ne va pas dans ce sens. Nos dirigeants réfléchissent même à capter la « rente nucléaire » (qui existe donc), en complément de nos impôts et taxes, pour la dilapider dans les énergies renouvelables qui enchaînent les revers industriels.

Concernant ce projet de transition énergétique, il est urgent de le modifier pour favoriser l’essor du nucléaire avant de faire une… erreur monumentale.

  1. La réglementation thermique 2012 (RT 2012) exclut de fait l’électricité au profit du gaz par le jeu de coefficients à appliquer.
  2. GW = gigawatt = million de kilowatt (kW).
Voir les commentaires (91)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (91)
  • Grâce aux facéties actuelles du président russe, il me semble que nos politiques commencent à s’interroger sur l’opportunité de fermer la centrale de Fessenheim.
    Je peux me tromper, mais il y a des signes de retournement de veste.

    • Il faudrait envoyer un mot de remerciement à Poutine dans ce cas là.

    • c’est sûr que si on se permet de ne pas livrer les marchandises déjà payées par les russes (porte hélicoptère), ceux ci vont y regarder à deux fois avant de nous livrer du gaz. peut être poutine va mettre un embargo à l’export avant qu’on ne boycotte à l’import ?
      visiblement, ils pensent qu’on n’a pas encore assez de problèmes…

    • On ne ferme pas Fessenheim, mais on plafonne à sa valeur actuelle la puissance nucléaire installée. Donc, à la mise en service de l’EPR il va falloir fermerdeux tranches de 900 MW.. à moins que d’ici-là le Governement socialo-écolo se soit effondré sous le poids de ses bêtises !

    • Les écolos se soucient beaucoup de ne pas laisser une dette nucléaire monumentale à nos descendants contaminés, évacuées de toute une région devenue radioactive pendant des siècles, pour une énergie qui présente un danger de destruction de masse et capable en un jour de couler toute notre économie, avec une centrale nucléaire pétée, une inévitable tôt ou tard, car nous hommes, ne pouvons pas être infaillibles à perpétuité, et nous ne sommes pas plus intelligents que les japonais !!

      La Commission de régulation de l’énergie (CRE) et le Conseil d’État n’ont jamais remarqué que le nucléaire bénéficie de la subvention énorme apportée à son origine par le nucléaire militaire et les recherches payées à fond perdus par le contribuable depuis 1945 ( presque équivalente à 1000 milliards d’€ actuels ) !!

      La Commission de régulation de l’énergie (CRE) et le Conseil d’État n’ont jamais remarqué que le nucléaire ne prévoit que des sommes ridicules irréalistes sous estimées par des ordres de grandeur pour le stockage des déchets nucléaires sur des milliers d’années (ils chauffent à refroidir sans cesse avec interdiction d’avoir une panne, comme cela est arrivé à la Hague avec un incendie du local des groupes alternateurs mis tous bêtement dans un même local, au point qu’il n’y an avait plus, et qu’heureusement au port de Cherbourg dans un bateau en partance, un alternateur a pu être réquisitionné !!!
      Sinon la Hague aurait pété !! )

      La Commission de régulation de l’énergie (CRE) et le Conseil d’État n’ont jamais remarqué que le nucléaire n’a pas provisionné autre chose que des frifrelins, quelques € ridicules par habitants, comme vraie assurance contre un accident majeur, type Fukushima-Tchernobyl, provision nécessaire à des milliers de milliards d€ , pour gérer une ou plusieurs centrales nucléaire pétées et fondues (3 à Fukushima, un record ) , pour indemniser les habitants évacués ( possible ville ou région de 10millions d’habitants radioactivée pour des siècles et vidée, incultivable, Tokyo a failli y avoir droit, juste une question de sens du vent et de hasard ), !! On risque à avoir indemniser le Luxembourg vidé de ses habitants ou des parties de l’Allemagne et de la Suisse avec les centrales nucléaires voisines trop vieilles !!

      La Commission de régulation de l’énergie (CRE) et le Conseil d’État n’ont jamais remarqué que le nucléaire nous conduit comme un conducteur fou sans aucune assurance, car, infaillible à perpétuité, certain de ne jamais avoir d’accident !!

      Aussi cette situation du nucléaire totalement scandaleuse. à prix réel sous évaluée par un facteur 5 à 10 vu ses conséquences et risques réels, montre que l’électricité nucléaire est subventionnée à 80 voire 90% par les contribuables et les malheureux habitants contaminés, qui seront expulsés de leur logements et de leur région, sans avoir le droit d’y revenir pendant des siècles !!

      Aussi traiter les énergies renouvelables comme bénéficiant de « aide d’État « susceptible d’avoir une incidence sur la concurrence »  » est un scandale et une manipulation mensongère, alors que le nucléaire a eu droit à une « aide d’État » et du contribuable, gigantesque, qui continuera sur des siècles à décontaminer, qui fausse totalement la concurrence avec les renouvelables !!

      Le renouvelable n’a droit à quasiment à aucune aide pour la recherche de son amélioration, alors qu’il ne présente aucun danger de destruction de masse et de couler toute notre économie , contrairement au nucléaire.

      Je suis écoeuré que vous soyez victimes de manipulations aussi gigantesques !!

      • Grâce à vous, le CO2 émis en plus grâce aux moulins à vent, je vais pouvoir pousser mes cornichons sur mon balcon 🙂
        Les cornichons, c’est très bon. 🙂

      • On a qu’a cramer du charbon et souiller la planète pour des milliards d’année de particules fines. Ces fameuses particules qu’on ne sait pas traiter, et qui tuent micro-organismes et micro-capillaires du vivant.

        On a juste à faire comme les Allemands, électricité la plus chère du monde industriel, 2° consommateur de gaz de schiste, 5° consommateur de charbon…tout en aynt besoin d’importer de l’électricité massivement à certains moments (bien que sur ce point, ils sont parfois exportateur également).

      • @Derfus, la première victime des manipulations, c’est vous, par autosuggestion. Quant aux subventions diverses accordées aux diverses sources d’énergie, vous trouverez des faits de la Commission européenne sur le site d’Ecofys en date du 14 Octobre, et même sur le site de Terra Nova, qui est pourtant un think tank à coloration antinucléaire. çà vous évitera d’accumuler les âneries. Qui croyez-vous convaincre, en dehors des djihadistes de l’antinucléarisme, qui sont de toutes façons convaincus quels que soient les faits?

        • Ce ne sont pas des « âneries », mais juste basé sur ce qui s »est passé réellement inexorable et qui va se reproduire inévitablement :

          la réalité future dramatiquement plus violente, que nos enfants subirons inexorablement, sans pouvoir rien faire du tout pour la stopper :

          1) radioactivité de régions vides à quasi perpétuité, indécontaminables, dues à des centrales nucléaires pétées, inévitable tôt ou tard, car nous ne sommes pas infaillibles à perpétuité, ni plus intelligents que les Japonais.

          2) mers qui montent sans cesse pendant plus d’un millénaire, inexorable sans pouvoir rien faire comme c’était entre -16000 ans et -5000 ans, sans CO2, vu que le climat de la terre est devenu de plus en plus instable sur le dernier million d’années !!

          BMD ne changera d’avis que lorsqu’on lui enlèvera la thyroïde suite à Tchernobyl, comme à une de mes belles filles, devenue antinucléaire bien plus que moi !!

          BMD ne changera d’avis que lorsque, contaminé, il sera obligé de quitter sa maison radioactive pour ne jamais y revenir pendant des siècles, sans indemnisation par un nucléaire en faillite comme TEPCO, suite à une centrale nucléaire pétée à moins de 100km, inévitable tôt ou tard, car nous ne sommes pas infaillibles à perpétuité, ni plus intelligents que les Japonais.

          Alors, trop tard, BMD deviendra un  » djihadistes de l’antinucléarisme  » !!

          • C’est facile de taper sur l’énergie atomique, mais il y a bien d’autres choses plus sournoises…
            Vous taperez sur l’aspartame, sur les additifs permettant la cohésion des émulsions qu’on trouve dans la bouffe aujourd’hui, et autres polluants qui se baladent partout en silence.

            En passant, l’alcool et le tabac ont fait plus de mort que n’importe quelle source d’énergie. Donc soutenir votre théorie est bidon…
            Votre belle fille, vous avez des preuves que son cancer a été causé par un accident nucléaire ?? Non. bien sûr c’est probable, mais si on regarde, sur les millions de personnes touchées, combien sont mortes réellement de l’accident ? Quelques milliers ? moins que les accidents de la routes ?

            et encore, les malades s’en sortent, regardez votre belle fille, elle est toujours là, grâce à la médecine nucléaire.

            Comme quoi, l’âne n’est peut être pas dans la pâture qu’on croit.

            • On tue les gens à long terme, en le niant, comme pour l’amiante, le tabac, la malbouffe, avec  » vous avez des preuves que…. a été causé par un accident nucléaire ?? » ou par la malbouffe, par les polluants, vu que c’est dilué à retardement sur des années, comme tous les malades de Tchernobyl en Europe très supérieurs aux accidents de la route faciles à compter.

              l’ordure, manipulé par les lobbys, ne changera d’avis que lorsqu’on lui enlèvera la thyroïde suite à Tchernobyl, comme à une de mes belles filles, devenue antinucléaire bien plus que moi !!

              l’ordure ne changera d’avis que lorsque, contaminé, il sera obligé de quitter sa maison radioactive pour ne jamais y revenir pendant des siècles, sans indemnisation par un nucléaire en faillite comme TEPCO, suite à une centrale nucléaire pétée à moins de 100km, inévitable tôt ou tard, car nous ne sommes pas infaillibles à perpétuité, ni plus intelligents que les Japonais.

              Alors, trop tard, l’ordure deviendra un  » Don Quichotte combattant les centrales nucléaires et protégeant les moulins à vent, un religieu des escrolocs, un dogmatiste des escrolocs, un djihadistes de l’antinucléarisme  » !! aussi fanatique qu’il est pronucléaire !!

              • Vous allez choper des crampes et callosités au bout des doigts 🙂 🙂 🙂

              • Cela paye bien de poster à plein temps ❓

              • Vous n’êtes pas factuels, vous supposez sans rentrer dans le détail des arguments avancés.
                Vous etes manichéen, et totalement incapable de débattre vu l’incompétence que vous manifestez dans le domaine de l’énergie nucléaire (et des autres aussi).

                • Des faits vériables à utiliser :

                  Des solutions avec des gains de proches de 100% et pas d’une « dizaine de pour cent  » impossibles à améliorer après !

                  « des gens avec des vrais projets, techniquement réalisables respecteux de la liberté individuelle et du développement harmonieux de nos sociétés je n’en ai pas entendu » , normal vu les lobbys manipulateurs qui nous étouffent sur plein de sites et qui dénigrent toute solution qui marche réellement :

                  vrais projets qui fonctionnent sans CO2 ni dangers :

                  pour serres, gratuit à perpétuité une fois installé, à utiliser et à adapter, par toutes les serres à chauffer l’hiver :
                  https ://intraweb.stockton.edu/eyos/energy_studies/content/docs/FINAL_PAPERS/4A-2.pdf

                  chauffage gratuit aussi une fois installé depuis 2007 :
                  w ww.dlsc.ca

                  http ://fr.wikipedia.org/wiki/V%C3%A9nus_%28plan%C3%A8te%29

          • 2) mers qui montent sans cesse pendant plus d’un millénaire, inexorable sans pouvoir rien faire comme c’était entre -16000 ans et -5000 ans, sans CO2, vu que le climat de la terre est devenu de plus en plus instable sur le dernier million d’années !!

            Stop.
            Avec vos moulins à vent, c’est pas gagné. Il faudra émettre plus de CO2, à cause des centrales à gaz ou à charbon (encore plus dégeu), sans compter l’énergie grise de ces moulins.
            Alors, j’aurai de la chance de voir mes cornichons pousser sur mon balcon :mrgreen:
            Et paf, je l’ai encore placée…

          • @ O Grand Prophète Derfus, quelle âge avait votre belle-fille en 1986 et où se trouvait-elle ? Et a-t-on utilisé de l’iode radioactif pour la soigner?
            Expliquez-nous comment les centrales nucléaires font monter le niveau des mers?

            • Derfus est un idiot notable, ses arguments sont creux.
              L’exemple de la mer et du façonnement géologique de la planète est l’exemple le plus flagrant.
              C’est un anti-CO2 primaire.

              Demandez lui de combien ont monté les océans depuis 1 millions d’années, demandez lui ce qu’est la stabilisation géologique, demandez lui d’où vient l’iode des océans, ainsi que le sel.
              Vous pouvez aussi demander la composition de l’atmosphère sur les périodes passées dont on est sûr, ou encore les courbes de températures globales, les liens avec l’activité de l’étoile ou des mouvement de marée provoquées par divers éléments externes.

              Après on ne peut pas reprocher de penser aux gens que quand on a un cancer de la thyroïde c’est lié à 100% a un événement nucléaire, c’est très moyennement probable, mais ça reste probable (bien que les particules fortement activés et responsables des maladies sont déjà inertes depuis plus de 20 ans).

              Mais peut être que cette femme a eut une hygiène de vie propice à la thyroïde ? peut etre est-elle irradiée par le radon qui émane sous sa maison, totalement naturel et bien plus radioactif que les quelques résidus d’accident.

              Son raisonnement est transposable a tout et totalement creux.

              Les quelques centaines de km² souillés par un accident nucléaires ou les déchets ne sont rien face aux mines de charbon, de schiste ou des sites de traitement du lithium nécessaire aux voitures vertes.

  • Vous commencez votre article en fustigeant le cout des énergies renouvelable vis à vis de la production d’électricité d’origine nucléaire. Petites questions simples :
    – combien va couter le démantèlement et la remise au propre des sites nucléaires actuels, ainsi que la gestion des déchets à durée de vie longue (entre 100 et plus de 100 000 ans !), car ces coûts devraient être intégrés au cout du MWh actuel ?
    – à combien va revenir le MWh du fleuron de la centrale dernière génération, l’EPR en cours de construction à Flamanville, avec les retards et malfaçons diverses ? (si jamais elle diverge un jour d’ailleurs ! )

    Un fois que vous aurez un tableau comparatif incluant tous les coûts direct, indirect et cachés (ou reporté sur les générations futures) vous pourrez affirmer quelle énergie est la plus chère. Vos affirmations péremptoires ne servent en tout cas pas la cause du bien être de la population.

    • Etrange comme les écolos se soucient peu de laisser une dette monumentale à nos descendants pour pouvoir abandonner notre mode de production d’énergie somme toute assez satisfaisant au profit de sources malcommodes et trois fois plus chères. Par contre, quand il s’agit de leur laisser un petit tas de matières dont ils sauront sans nul doute tirer encore de l’énergie, là il faut absolument dépenser des sommes folles qu’on n’a pas pour les neutraliser.

    • Le surcoût de la construction de l’EPR est du en partie à une perte de savoir faire, suite à l’arrêt de toute nouvelle centrale depuis près de 30 ans, mais il est lié également aux contraintes, redondances maximales imposées par l' »opinion publique », largement influencée par les écologistes.
      Même topo quant au coût de démantèlement des centrales. A Brennilis, les coûts du démantèlement a explosé suite aux multiples obstructions administratives initiées par ces mêmes écologistes. Après, ces derniers exhibent fièrement ce coût, en omettant bien sûr d’expliquer les origines de ces retards.
      Bien joué.

      •  » il est lié également aux contraintes, redondances maximales imposées par l’ »opinion publique », largement influencée par les écologistes.  » et dramatiquement bien plus influencée par la réalité de Tchernobyl et Fukushima, qui a fait comprendre aux ingénieurs et aux organismes de sécurité qu’ils sous évaluaient les divers risques par des facteurs de plus d’un million, comme des autruches qui refusent de voir le danger réel en se cachant la tête, comme vous !!!

        Les réalistes objectifs qui évaluent les risques réels comme moi, ne font que dire la réalité, alors que vous refusez les yeux cachés comme une autruche !!

        C’est pareil que le maire condamné en prison après une inondation, qui a refusé de tenir compte des empêcheurs de construire en rond plus bas que la mer, qui l’informaient des dangers d’inondation derrière des digues mal entretenues et sans alertes !!

        Une armada d’autres responsables d’inondations passées et futures doivent aller aussi en prison, vu l’armada de gens dans des zones parfaitement inondables tôt ou tard inévitablement !!!

        Les responsables nucléaires de France iront en prison après une centrale ou centre de traitement pétée, aussi inévitable tôt ou tard que les inondations, car nous ne sommes pas infaillibles à perpétuité, ni plus intelligents que les Japonais.

        « Le surcoût de la construction de l’EPR » un gouffre multiplié par 3 à 9milliards d’€ « est du » surtout à vouloir le rendre très souple en marche arrêt (idéal pour faire péter une centrale nucléaire, comme à Tchernobyl et quasiment impossible à réaliser en voulant contredire des lois de la physique ) .

        • @ Derfus, vous ne nous avez toujours pas dit l’âge de votre belle-fille, ni où elle se trouvait en 1986? Un trou de mémoire? Vous ne nous avez pas dit non plus comment les centrales nucléaires faisaient monter le niveau des océans?

    • petites questions simples :
      – pourquoi tenez vous à démanteler et « remettre au propre » [comme si la nature était propre …] des sites nucléaires qui peuvent servir indéfiniment ?
      – à combien revient la divergence de débilité des antinukes, qui fait fermer des cach-machine comme Fassenheim pour rien ?

      • Effectivement on peut faire construire un beau sarcophage avec une pancarte « a renouveler tous les 10 ans, pendant les 10 000 prochaines années, ne pas approcher, ne pas boire sur les nappes phréatiques en relations avec ce lieux »

        Plus sérieusement, je ne suis pas écolo mais plutôt pragmatique, et je me dis qu’il est égoïste de vivre avec plus de ressources que la terre ne donne car cela se fait au détriment des générations future et uniquement pour votre propre confort personnel (de la même manière que nous vivons à crédit depuis plus de 30 ans en laissant les dettes aussi à nos descendants).

        Manifestement beaucoup d’intervenant sont dans ce cas, pas moi. J’essaie, à mon échelle, de minimiser mes besoins et réduire sa consommation électrique et/ou installer des équipements d’énergie renouvelable afin de participer à l’effort général.

        Pour Fessenheim, imaginez que dorénavant vous aurez le privilège de rouler exclusivement sur l’autoroute au maximum de la vitesse autorisée dans une voiture ou les ceintures ne fonctionnent plus et ou vous savez que le châssis est rongé par la rouille (bien sûr avec obligatoirement toute votre famille dedans, ce serait dommage de séparer une famille). Alors c’est vrai tant qu’elle produit sans accident, une centrale rapporte de l’argent. Le problème c’est l’acceptation du risque. Êtes vous prêt à venir habiter à coté d’une centrale vieillissante ?

        Personnellement, je préfère payer plus cher mon électricité mais savoir que l’on ne prendra pas de risque à faire tenir le plus longtemps possible un équipement. Surtout qu’en cas de de problème il n’y a pas de bouton « pause » ou « essaye encore ». Toute sortie est définitive !

        C’est mon choix, j’assume. Il faut que tous en fasse autant.

        Mais malheureusement de plus en plus l’égoïsme ressort de notre société avec l’adage du genre « les bénéfices pour moi, les dettes pour les autres ». Heureusement d’autre pays ont encore un certains sens du devoir commun et du civisme.

        • « je ne suis pas écolo mais… »

          Ne jamais tenir compte de ce qui précède un mais…

        • vous avez vos phobies irrationnelles, soit.
          vous assumez (ou vous croyez assumer), soit.
          mais ne demandez pas aux autres d’assumer s’ils n’en n’ont pas envie. et assumer quoi d’ailleurs ?

        • C’est mon choix, j’assume. Il faut que tous en fasse autant.

          C’est un ordre ❓

        • « C’est mon choix, j’assume. Il faut que tous en fasse autant. »
          Celle-là je la ressortirai, trop fun!
          Bonjour quand-même lol

        • « Effectivement on peut faire construire un beau sarcophage avec une pancarte « a renouveler tous les 10 ans, pendant les 10 000 prochaines années, ne pas approcher, ne pas boire sur les nappes phréatiques en relations avec ce lieux »

          à la rigueur c’est peut etre préférable, les surfaces considérées sont limitées à quelques km² pour un pays, donc pas grand chose.
          Les centres de stockage ont le mérite de dire où c’est dangereux, à moins d’être débile, on sait où est le danger. Je préfère ça à tout le reste de polluants et particules qui se baladent partout en toute impunité.

          Les déchets nucléaires ont une durée de vie limitée, la contamination environnante ne peut être faite que par rayonnement, donc rien du tout, sauf si un petit malin décide d’aller rapper avec une lime les barres de combustibles.
          Donc il vaut peut être mieux améliorer un système disponible, peu encombrant, produisant en masse, avec des déchets à durée de vie limitée et confiné que des systèmes polluants produisant toxines et particules libres de tout mouvement et à la durée de vie non limitée.
          On peut parler des suies de charbon et pétrole, des pcb, du mercure et l’alumine dans les fleuves français…

          • l’ordure manipulé par les lobbys continue ses « ordures » et mensonges !!
            « les centres de stockage ont le mérite de dire où c’est dangereux, à moins d’être débile, on sait où est le danger » est un pur mensonge, plutonium 30000ans, etc… !!
            Par exemple il y a 40ans, j’étais parti à signer l’achat d’un beau terrain très vert, magnifique pour ma future maison et mes enfants jeunes, mais un ami dans le complexe militaro nucléaire (qui à l’époque justifiait la construction des centrales nucléaires indispensables à notre avenir, par le MENSONGE qu’en l’an 2000, il n’y aurait plus du tout de pétrole, pour avoir un avantage sur les autres pays qui marcheraient à pied ! ) m’informa que ce beau terrain était pile sur l’emplacement d’une usine du début des années 1900, de fabrications d’aiguilles de radium, par un élève de Pierre Marie Curie, qui avait ainsi fait fortune!
            Tu ferais bien de vérifier, une rumeur circule que c’est très radioactif !! J’ai emprunté un compteur de radiations.
            Vu qu’ils jetaient toutes leurs eaux résiduelles dans des puisards, tout le terrain était radioactif avec des poussières de radium un peu partout, avec des niveaux pires qu’autour de Fukushima, à certains endroits !!!
            Les voisins mangeaient des patates avec des poussières d’aiguilles de radium, une maison avait dans sa cave une collection de futs radioactifs, sans le savoir, etc.. !!
            Suite à ma démonstration devant les journalistes irréfutable avec le compteur indiquant bien plus qu’à 15 km de Fukushima ils ont vaguement amélioré la décontamination, la population a ramené une partie de ce qui été avait volé dans l’usine grande ouverte à tous, tuyaux de plomb hyper dopés au radium, etc..
            La décontamination continue dans les maisons, cette année, encore, 40 ans plus tard, terrain interdit !!!! et on a envoyé les déblais dans les remblais d’autoroute voisine !!
            Aussi même pour les premiers industriels nucléaire du radium, début 1900, on a oublié les endroits devenus radioactifs pour y construire des maisons, juste 30 ans plus tard.
            Dire « les centres de stockage ont le mérite de dire où c’est dangereux » ceci sur les milliers d’années de vie radioactive, est un MENSONGE CRIMINEL répété par l’ordure sous hypnose.
            Les stockages sous terre dans le sel ou dans l’argile se révèlent plein d’eau qui saccage tout, sur moins d’une génération !!
            Donc il s’agit d’un MENSONGE CRIMINEL laissé à nos enfants, comme pour nos grand pères avec le radium !!

            Le nucléaire est effarant, CRIMINEL laissant des horreurs ingérables pour nos enfants déchets partout sur plus de 10000ans, centrales pétées, une terre radioactive partout!!

            Lisez la réalité réelle :
            http ://www.dissident-media.org/infonucleaire/
            http ://www.acro.eu.org/chronoFukushima.html
            et sérieux pas du tout écolo, notre organisme de sécurité qui regarde mieux la réalité suite à Fukushima et Tchernobyl :
            « de l’ordre de 2000 milliards d’euros » si pas de chance
            http ://www.irsn.fr/FR/connaissances/Installations_nucleaires/Les-accidents-nucleaires/cout-economique-accident/Pages/2-cout-economique-pour-2-scenarios.aspx?dId=b5e6d248-170f-4f79-a514-8fb9cb86a6d5&dwId=0dd84144-5e15-4e92-b9ef-be117439b36b#.VE-WT1fIdqo

            Ecrire  » il vaut peut être mieux améliorer un système disponible, peu encombrant, produisant en masse, avec des déchets à durée de vie limitée » à plus de 24000ans ( plutonium et autres ) est une horreur CRIMINELLE laissée à nos enfants en se moquant d’eux pour l’éternité.
            http ://fr.wikipedia.org/wiki/Plutonium

            • à plus de 24000ans ( plutonium et autres ) est une horreur CRIMINELLE

              Et si ce n’était pas votre mode de pensée qui était criminel ?
              Il est possible d’utiliser ces déchets comme matière première.
              C’est vous qui les transformez en déchets. 🙁

            • @Derfus
              Quel est l’âge de votre belle-fille et où se trouvait-elle en Avril 1986? Pourquoi ne voulez-vous pas répondre à une question aussi simple?
              Encore une question simple: quel est le type de radiamètre que vous avez utilisé pour détecter le radium et en quel lieu avez-vous opéré?

              • Il doit avoir Alzheimer. Demander lui plutôt quel était le nom de famille d’Alois :mrgreen:

                S’il répond c’est qu’il bien atteint :mrgreen:

            • Et quel est la durée de vies de vos particules fines ?
              vous êtes un idiot notoire, car vous êtes là pour gueuler stérilement et sans rationalité. Aucun débat n’est possible avec des individus comme vous.
              Vous produisez et encouragez ce que vous dites combattre.
              Vous encouragez des choses plus dangereuses que celles que vous dénoncez.
              Vous restez borner sur des aléas qui sont du pur fruit de l’incompétence, mais occultez les autres aléas gérés correctement.
              Je suis le premier à critiquer les sources d’énergie, surtout l’atome sous sa forme actuelle.

              L’esprit constructif n’est pas d’abattre quoi que ce soit, mais d’identifier les carences pour renforcer le dispositif. En cela le nucléaire peut devenir une bonne source d’énergie, tout comme l’hydro, la géothermie ou le marée motrice le sont déjà. Le reste n’est qu’une magouille financière (voir Allemagne).

              Sortez autre choses de votre chapeau de clown, et repondez aux questions (de moi meme et des autres) avec consistances et esprit critique.

      •  » sites nucléaires qui peuvent servir indéfiniment  » en y accumulant des gros cadavres de centrales nucléaires mortes indéfiniment, jusqu’au jour où la dernière pétera, inévitable tôt ou tard, car nous ne sommes pas infaillibles à perpétuité, ni plus intelligents que les Japonais.
        A Fukushima il y a plus de 6000 Shadoks à CDD sous payés ( CDD car une fois irradiés à la limite, on les jette ) qui pompent sans cesse pour stopper les fuites radioactives incontrôlables !!

        Ce ne sont pas des « débilité des antinukes », mais juste basé sur ce qui s’est passé réellement inexorable et qui va se reproduire inévitablement :

        la réalité future dramatiquement plus violente, que nos enfants subirons inexorablement, sans pouvoir rien faire du tout pour la stopper :

        1) radioactivité de régions vides à quasi perpétuité, indécontaminables, dues à des centrales nucléaires pétées, inévitable tôt ou tard, car nous ne sommes pas infaillibles à perpétuité, ni plus intelligents que les Japonais.

        2) mers qui montent sans cesse pendant plus d’un millénaire, inexorable sans pouvoir rien faire comme c’était entre -16000 ans et -5000 ans, sans CO2, vu que le climat de la terre est devenu de plus en plus instable sur le dernier million d’années !!

        P ne changera d’avis que lorsqu’on lui enlèvera la thyroïde suite à Tchernobyl, comme à une de mes belles filles, devenue antinucléaire bien plus que moi !!

        P ne changera d’avis que lorsque, contaminé, il sera obligé de quitter sa maison radioactive pour ne jamais y revenir pendant des siècles, sans indemnisation par un nucléaire en faillite comme TEPCO, suite à une centrale nucléaire pétée à moins de 100km, inévitable tôt ou tard, car nous ne sommes pas infaillibles à perpétuité, ni plus intelligents que les Japonais.

        Alors, trop tard, P deviendra un  » djihadistes de l’antinucléarisme  » !!

        • 2) mers qui montent sans cesse pendant plus d’un millénaire, inexorable sans pouvoir rien faire comme c’était entre -16000 ans et -5000 ans, sans CO2, vu que le climat de la terre est devenu de plus en plus instable sur le dernier million d’années !!

          Stop.
          Avec vos moulins à vent, c’est pas gagné. Il faudra émettre plus de CO2, à cause des centrales à gaz ou à charbon (encore plus dégeu), sans compter l’énergie grise de ces moulins.
          Alors, j’aurai de la chance de voir mes cornichons pousser sur mon balcon :mrgreen:
          Et paf, je l’ai encore placée…

          • MichelC, manipulé par les lobbys, ne changera d’avis que lorsqu’on lui enlèvera la thyroïde suite à Tchernobyl, comme à une de mes belles filles, devenue antinucléaire bien plus que moi !!

            MichelC ne changera d’avis que lorsque, contaminé, il sera obligé de quitter sa maison radioactive pour ne jamais y revenir pendant des siècles, sans indemnisation par un nucléaire en faillite comme TEPCO, suite à une centrale nucléaire pétée à moins de 100km, inévitable tôt ou tard, car nous ne sommes pas infaillibles à perpétuité, ni plus intelligents que les Japonais.

            Alors, trop tard, MichelC deviendra un  » Don Quichotte combattant les centrales nucléaires et protégeant les moulins à vent, un religieu des escrolocs, un dogmatiste des escrolocs, un djihadistes de l’antinucléarisme  » !! aussi fanatique qu’il est pronucléaire !!

            • MichelC alors aura  » la chance de voir ses cornichons pousser sur son balcon :mrgreen:  » devenus radiaoctifs inmangeables pour des siècles !!
              Comme à Fkushima et Tchernobyl !!

            • Aucun lobby ne me manipule.
              Et vous quel lobby vous manipule ?

              Allez Don Quichiotte combattant les centrales nucléaires, un peu moins de dogmatisme, SVP ❗

              • MichelC  » Allez Don Quichiotte combattant les  »  » moulins à vent  » qui sont sans danger, car incapables de radioactiver des régions vides à quasi perpétuité, indécontaminables, dues à des centrales nucléaires pétées, inévitable tôt ou tard, car nous ne sommes pas infaillibles à perpétuité, ni plus intelligents que les Japonais.

            • alors le lien entre cancer de la thyroide en france et tchernobyl n’est pas établi plus exactement , il n ‘a y pas lieu de voir un lien de cause à effet ( et si j’ai un conseil à vous donner pour voir des effets de la radioactivité sur la santé, regardez plutot la radiologie , l’imagerie par scintillographie puis le radon dans les maisons et pourquoi pas les voyages en avion…)..

              on a bien compris votre propos que les centrales » péteront » quoique l’image n’est pas très claire, mais par exemple , l’impact de fukushima sur la santé publique au japon est infime comparé par exemple à la pollution par les particules d’après l’oms, et si on compare a kwh donné avec les effets des feux de cuisines dans les pays pauvres , alors vive le nucléaire…

              fukushima et tchernobyl sont des désastres environnementaux mais pas sanitaires si on les relativise par rapport aux autres sources d’énergie…

              alors certes l’argument de dire qu’un jour, réduit à l’état de pauvreté ou pourquoi pas dans un pays rendu à l’anarchie, on ne saura plus gérer nos centrales n’est pas sans valeur… mais arrivé à ce niveau ….peut être qu’on aura d’autres problèmes…

              Au japon seisme de magnitude superieur à 9 ( plus gros c’est quasiment un plaque qui pète..c’est gros!!), tsunami colossal devastant une région entière 20 000 morts centrales inondée mais….conséquences sanitaires radiologiques négligeables, même si on verra des cancers de la thyroides vraiment causés par la contamination à l’iode…
              d’un autre côté, vous ne vous posez pas de question sur le sort de tous les malheureux qui ont absorbé des produits divers et variés, les conséquences du stress de la ruine???

              sauf que mieux vaut vivre au japon pays sismique et nuclearisé qu’à haiti en cas de séisme; et même rescapé du séisme…En gros avoir de l’energie est vital….

              alors quoi…on va essayer de réduire votre argumentation..

              1 ça va nous peter à la gueule..hypothétique et l’experience montre que…c’est pas joli joli , mais c’est gérable…

              2 ça tue maintenant….ramené au kWh ..non, on ne peut pas dire ça

              3 ça coûte une blinde…ce n’est pas ce que disent les rapports hors antinucléaires…

              et quoi que ce passerait il en france d’après vous si il y avait un séisme de magnitude 9????
              à mon avis la contamination radiactive serait une cerise sur une terrible désolation s…

              • « mais c’est gérable…  » est archi-faux car on ne gère qu’en n’y revenant pas pendant des siècles dans les régions radioactives vidées et incultivables !!
                lemiere jacques devrait aller habiter près de Tchernobyl ou de Fukushima, terrains libres !!

                « rapports hors antinucléaires… » oubliant tous les coûts cachés, payés par les contribuables pour les militaires, et le prix de ce que nous abandonnons pour nos enfants pour des siècles, déchets radioactifs, régions vides à quasi perpétuité, indécontaminables, dues à des centrales nucléaires pétées, inévitable tôt ou tard, car nous ne sommes pas infaillibles à perpétuité, ni plus intelligents que les Japonais.

                « s’il y avait un séisme de magnitude 9???? à mon avis la contamination radioactive serait une cerise sur une terrible désolation » est une mensonge manipulateur CRIMINEL, car force 8 à 9, est certain, inévitable, tôt ou tard dans les vallées du Rhône-Rhin (10 à 50 fois plus rares qu’au Japon, dans le rapport des vitesses de dérive continentales ), car près de 90% de l’énergie séismique qui crée les Alpes et fossés voisins se trouve dans les tremblements de terre très forts rares nécessaires pour avoir les Alpes ou Pyrénées.
                Alors avec des centaines de km détruits, la vallée du Rhône détruite, toutes ses centrales pétées et ingérables, (pas du tout prévues pour force 8 à 9 , car on n’a aucun souvenir de celui, d’il y a 3000 ans, bêtise de nos ingénieurs et géologues, coincés financièrement ), toute la région devenue radioactive, deviendrait inaccessible, vidée de ses habitants pour des siècles !!!

                Bien pire, le fossé force 9 au Japon se trouve dans la mer au large à 150 Km.
                En France le fossé, c’est la vallée du Rhone-Rhin, sous nos pieds avec force 8 à 9, avec nos centrales nucléaires pile dessus !!
                Une horreur doublée par la radioactivité qui empêchera de venir secourir et d’y habiter pendant des siècles, au lieu d’y revenir vite !!

                C’est la réalité scientifique exacte prouvée !!
                Sinon il n’y aurait pas les Alpes !!

                Cela peut se produire demain aussi bien que dans un siècle ou un millénaire ( il y a plus de 2000 ans pour le précédent ), imprévisible, aussi certain qu’au Japon ou dans le nord de la Californie et ouest du Canada, où c’est environ tous les 300ans et nous environ tous les 3000 ans, invisible, sans tremblements de terre du tout, car très coincé, comme dans la Californie et ouest du Canada aussi faussement très calmes actuellement, jusqu’au jour cela pète force 8 à 9 !!

                ,

              • « il n ‘a y pas lieu de voir un lien de cause à effet » pour les effets à long terme noyés parmi plein de causes est la technique usuelle des lobbys pour tuer les gens en toute impunité, comme pour le tabac, l’amiante, la malbouffe, les saletés chimiques (des millions, avec toujours une non testée qui remplace celle qu’on interdit, prenez le paraben plutôt que le neurotoxique horrible Methylisothiazolinone qui le remplace dans les sans paraben, mille fois plus neurotoxique !! ).

                lemiere jacques changera d’opinion lorsqu’il en sera victime sans lien de cause à effet , trop tard !!

        • Le site de TEPCO est une honte, la situation actuelle aurait pu etre évités si les gestionnaires avaient suivi les recommandations et avertissement des autorités de sûreté.
          Seulement ces autorités n’ont pas vraiment de poids face à des entreprises privées soumises au rendement financier.

          votre exemple vise la mauvaise cible.

          Allez en Allemagne vous pignoler devant le modèle vert.
          Modèle vert qui fait que l’Allemagne, rapportée à son PIB, son activité manufacturière, et sa population est devenu le pays le plus polluant au monde en terme de particules fines, de CO2 et énergie grise.
          Et les particules fines, la durée de vie est admise à plusieurs milliard d’année, hautement préjudiciable à l’écosysteme, et non maitrisée vu qu’elles ne bénéficient pas de dispositif de confinement après démantèlement des filtres.

    • «combien va couter »

      Combien coute le démantèlement des milliers d’éoliennes nécessaires à produire l’équivalent d’une centrale nucléaire, mais de façon intermittente et avec beaucoup de volatilité ?
      Quant aux déchets, on leur trouvera une utilisation. Notamment par les centrales à sels fondus.

      « à combien va revenir le MWh du fleuron de la centrale dernière génération »

      Et surtout pour répondre aux normes religieuses des escrolocs, non ?

      La première centrale nucléaire, on l’a construite très rapidement. Maintenant, grace aux écolos, il faut des années et des années…
      Et grace au dogmatisme des escrolocs, la Belgique va être le premier pays européen à avoir une carte nocturne à la nord-coréenne…

      • De quoi se plaignent les belges ?
        Ils vont pouvoir admirer les étoiles depuis Bruxelles ❗ :mrgreen:

      • ph11 l’optimiste des lobbys :
         » Combien coute le démantèlement des milliers d’éoliennes  » qui ne seront jamais démantelées, mais restorées, et bien moins, car infiniment plus facile, que l’accumulation des gros cadavres de centrales nucléaires mortes indéfiniment, jusqu’au jour où la dernière pétera, inévitable tôt ou tard, vidant toute une région radioactivée, pour des siècles car nous ne sommes pas infaillibles à perpétuité, ni plus intelligents que les Japonais.

        Vers 1942,  » La première centrale nucléaire, on l’a construite très rapidement  » par le grand physicien Fermi sans trop se protéger de la radioactivité et après il en est mort à 53 ans, plus vite que les Curie Joliot, qui en sont morts aussi !!
        Sans ce danger mortel, pas du tout  » dogmatisme des escrolocs « , on bricolerait chez nous les centrales nucléaires en quelques jours car elles sont ultra simples, la radioactivité chauffe ce qui fait tourner des machines à vapeur.

        C’est ce que font les adeptes de la fusion froide, elle avec pas de rayonnement et qui ne pète pas, et ils observent de la chaleur anormale s’ils ne rêvent pas !!

        « grace aux écolos » et surtout grâce aux centrales pétées vidant toutes des régions pour des siècles,  » il faut des années et des années…  » !!!

        Une centrale nucléaire pétera de nouveau, inévitable tôt ou tard, car nous ne sommes pas infaillibles à perpétuité, ni plus intelligents que les Japonais.
        A Fukushima il y a plus de 6000 Shadoks à CDD sous payés ( CDD car une fois irradiés à la limite, on les jette ) qui pompent sans cesse pour stopper les fuites radioactives incontrôlables !!

        Ce ne sont pas des « débilité des antinukes ou dogmatisme des escrolocs « , mais juste basé sur ce qui s’est passé réellement inexorable et qui va se reproduire inévitablement :

        la réalité future dramatiquement plus violente, que nos enfants subirons inexorablement, sans pouvoir rien faire du tout pour la stopper :

        1) radioactivité de régions vides à quasi perpétuité, indécontaminables, dues à des centrales nucléaires pétées, inévitable tôt ou tard, car nous ne sommes pas infaillibles à perpétuité, ni plus intelligents que les Japonais.

        2) mers qui montent sans cesse pendant plus d’un millénaire, inexorable sans pouvoir rien faire comme c’était entre -16000 ans et -5000 ans, sans CO2, vu que le climat de la terre est devenu de plus en plus instable sur le dernier million d’années !!

        ph11 ne changera d’avis que lorsqu’on lui enlèvera la thyroïde suite à Tchernobyl, comme à une de mes belles filles, devenue antinucléaire bien plus que moi !!

        ph11 ne changera d’avis que lorsque, contaminé, il sera obligé de quitter sa maison radioactive pour ne jamais y revenir pendant des siècles, sans indemnisation par un nucléaire en faillite comme TEPCO, suite à une centrale nucléaire pétée à moins de 100km, inévitable tôt ou tard, car nous ne sommes pas infaillibles à perpétuité, ni plus intelligents que les Japonais.

        Alors, trop tard, ph11 deviendra un  » religieu des escrolocs, un dogmatiste des escrolocs, un djihadistes de l’antinucléarisme  » !! aussi fanatique qu’il est pronucléaire !!

    • Vous trouverez toutes vos réponses dans le dernier rapport de la Cour des Comptes.
      Contrairement aux autres sources d’énergie primaire et notamment au charbon, le nucléaire intègre le coût des déchets produits et du démantèlement nécessaire en fin de vie de la centrale.
      Les centrales nucléaires de type Fessenheim produisent un MWh à environ 50 €, tout compris !
      Avec les améliorations de la sûreté pour se rapprocher du nouveau EPR, ainsi que les rénovations pour prolonger leur fonctionnement 20 ans de plus, le coût devrait rester inférieur à 60 €.
      L’EPR, quand il sera construit en série, devrait produire un MWh inférieur à 70 €.

      Par comparaison :
      – les centrales au charbon n’ont pas inclus les déchets (CO2 qu’il faudra un jour séquestrer pour éviter les catastrophes climatiques) dans leur coût de production
      – les énergies dites Vertes sont hors de prix : plus de 80 € pour l’éolien sur terre, le double s’il est installé en mer, et le solaire plus de 200 €. Pour compenser leur intermittence (elles ne produisent que 15 à 35% du temps, et en fonction des caprices de la météo), il faut construire des centrales à gaz, qui doublent ces chiffres et qui polluent.

      Je vous laisse dresser un tableau si vous souhaitez, et conclure vous-même.

      • La question ne se réduit pas au coût.
        Il y une part simplement idéologique, si une population refuse tout éventualité d’accident nucléaire, alors forcement le nucléaire est banni.
        Dans tous les sujets écologiques la question du coût est toujours éludée en faisant jouer des arguments « supérieurs »…
        si vous ne voulez pas d’accidents nucléaires en France et si vous considérez que les émissions de CO2 doivent être évitées à tout prix , alors le renouvelable est incontournable et à terme l’ appauvrissement itou et tant pis pour les victimes humaines qui auront le bonheur de ne pas mourir nucléarisés ou frits plus exactement pas nucléarisés ou frit par du nucléaire français ou du CO2 français.

        Je préfère cette façon écologique de penser à un argument sur les de coûts biaisé qui laisse à croire qu’avec les renouvelables on sera riches…

        On a
        Peu importe les morts du moment qu’ils sont écologiquement acceptables.
        ou bien
        avec les renouvelables on vivra mieux matériellement.

        J’ai tendance à penser qu’un mort est un mort…
        Et j’ai tendance à penser que le second est faux.

        Il y a en fait d’autres principes qui se font jour, la réglementation écologique ne sert qu’à imposer un secteur économique inutile : l’écologie est un prétexte pour l’emploi social.
        Et il y a bien sur la supériorité de la planète et de la biodiversité sur l’être humain, argument absolu.

        Au delà de ces questions qu’est ce qui gêne vraiment? C’est bien sûr la participation forcée à ces folies

        • Et il y a bien sur la supériorité de la planète et de la biodiversité sur l’être humain, argument absolu.
          absolu et totalitaire.

          Ce schéma est transposable à l’agriculture …

          A noter aussi , le durcissement idéologique ( dérive vers la biodiversité devant l’homme) à mesure que la fausseté des autres affirmations apparait.

        • la véritable question serait de savoir si le CO² est véritablement dangereux ou non ?

          Ensuite l’uranium, il s’use même si on ne s’en sert pas, donc autant l’utiliser en ses périodes où l’énergie nécessaire à bâtir le futur se fait attendre.

          Dans les bilans des centrales charbons on ne parle pas non plus de la séquestration des déchets (pour les fap des bagnoles non plu remarquerez vous), car cela fait des tonnes et des tonnes de micro poussières noires toxiques et cancérigènes, que peu d’élément parviennent à filtrer. à la clé c’est la mort de millions de micro-organismes qui maintiennent l’équilibre de la vie (effet domino, y compris inter-genre).

          On compte les cout de démentellement des centrales, mais jamais les couts de fabrication des arnaques vertes.

          Combien d’hectares annexés pour les usines de PV, combien de mines pour extraire les matériaux spécifiques et rares, combien d’énergie pour faire tourner les process de fabrication ?
          Tout ça n’existait pas avant.
          Je ne prône pas de stagner ou regresser, mais d’améliorer ce qui existe en utilisant un maximum les outils déjà présents.
          fabriquer de nouveaux outils ou de nouveaux moyen à grande échelle est indéniablement très couteux et ne sert que la croissance à la vue du rendement des produits finis qui en sorte.

      • « le nucléaire intègre le coût des déchets produits et du démantèlement nécessaire en fin de vie de la centrale. » sous estimé par un facteur de plus de 100 pour démanteler et conserver les déchets sur des milliers d’années, surtout avec des centrales pétées, inévitable tôt ou tard, car nous ne sommes pas infaillibles à perpétuité, ni plus intelligents que les Japonais.

  • bonjour ,il faudrait bien qu’une fois pour toute le vulgum pécus se persuade que pour le moment le nucléaire reste la seule solution crédible à nos besoins ,que les braillards écologistes de salon ne sont que des crétins !
    Je ne dis pas que les déchets nucléaires ne constituent pas un problème ,et qu’il ne faille pas fermer certaines centrales trop âgées .

    • Dans les faits, l’âge d’une centrale n’est pas forcément corréler à sa dangerosité. En effet, les plus vieilles centrales ont vu certains de leurs équipements les plus sensibles remplacés à neuf.

      Après, il reste le problème de la cuve, seul élément ne pouvant être changé. Et c’est au final l’état de cette cuve (ou le coût de la mise à niveau de la centrale) qui pilote vraiment la décision de fermeture.

  • Les écologistes avec leur anti-atomisme primaire (et anti-toutisme primaire), les bien-pensants avec l’Ukraine, les bisounours socialistes oublient que l’argent est le nerf de la guerre. Tout coûte de l’argent, beaucoup d’argent et quand on s’engage dans un conflit, on met un doigt dans l’engrenage, les dépenses explosent et devoir faire machine arrière faute de sous coûte encore plus cher.

    Or les sous on n’en a plus, nous menons nos guerres actuelles contre le méchant CO2, le méchant atome, le méchant Poutine, les méchants capitalistes A CREDIT ! Ne cherchez pas pourquoi la France est incapable de stabiliser son déficit budgétaire : toutes ce guerres qui n’en porte pas le nom n’ont pas été prévues dans le budget, et de toutes façon ce genre d’engagement ne respecte jamais les budgets.

    L’avenir est simple à prévoir : le crédit va se tarir et on va perdre toutes ces guerres faute de moyens financiers – peu importe qu’elles soit juste ou injuste, fondées ou infondées. Et on devra en plus en payer les dommages – mais avec quel argent ?

  • Il semblerait plus avisé de ne pas détruire le potentiel existant mais, au contraire, de le soutenir pour réussir cette transition.

    Tout soutien à une quelconque « solution » est un biais. Si on laissait faire l’industriel ? Je pense que les TAC s’imposerait massivement, avec des fournisseurs bien différents de ceux qui nous sont imposés aujourd’hui. Le nucléaire se maintiendrait peut être, à condition qu’il sache lui aussi se projeter vers l’avenir. Ce qui semble ne pas être le cas.

  • pour le dernier dessin en bas de l’article le texte plus approprié serait :

    « ché pas il n’y a pas vent, peut être ce soir… »

    Les Allemands importent du gazs de schistes US et explosent leurs émissions de CO2. Bel exemple.
    Il convient de démasquer qui nous impose cette pensée unique, cette bienpensance du renouvelable, et à qui ça va profiter ; mais certainement pas aux consommateurs…

    • Si les français aiment se faire manipuler (voir le coup de Fabius et des speakerines météo comme dernier exemple récent) , c’est leur choix, mais pour ma part je ne me sens plus français.

      • Ils se fond manipuler à leur insu plutot. Les médias sont nombreux mais contrôles par une poignées de personnes à la solde des memes dogmes.
        Meme si tu cherches à t’informer toi meme ça devient dur, reuters.fr ne publie pas certaines dépêches publiées sur reuters.com, pourquoi ? quelqu’un estime surement que ça n’intéressera pas les français…
        Et c’est qu’un exemple parmi d’autre.
        Comme beaucoup de personnes autours de moi, je ne me sent plus français non plu, et si des opportunités à l’étrangers se présentent, elles seront saisies.
        Reste à choisir la destination, l’herbe semble toujours plus verte ailleurs, mais si c’est pour se retrouver de l’autre bout du monde sous les mêmes influences du nouvel ordre…

        • « l’herbe semble toujours plus verte ailleurs, mais si c’est pour se retrouver de l’autre bout du monde sous les mêmes influences du nouvel ordre… »

          Les autres pays ne sont ni meilleurs ni pires que la France. Mais j’en ai ma claque des élucubrations de bobos désœuvrés sur l’écologie. Et rien ne sert de discuter avec eux : on s’aperçoit vite que pour eux la solution précède l’analyse du problème. En fait leur but est de changer le monde pour un monde qu’ils ont choisit, fait de fleurs, de bisounours et d’état providence.

          Malheureusement, d’une part ce monde ne peut pas exister, et d’autre part le monde change tout seul mais jamais dans la direction qu’on tente de lui imposer. Il suffit de se pencher sur le systèmes « moraux » en vigueur dans le passé pour constater que le monde a évolué sans tenir compte de la volonté des sociétés. En fin de compte, il nous pourrissent le présent pour tenter de mettre en place ce qui ne sera pas (et ne peut pas être). Tout le discours pseudo-logique et pseudo-scientifique n’est qu’un argumentaire repris d’un écologiste à l’autre pour tenter de donner une justification à la création d’un monde impossible.

          Au moins dans des pays un peu moins gangrenés par la décadence boboesque, les gens luttent contre de vrais problèmes.

          • En Asie peut etre.
            En UE c’est mort. je sentais l’angleterre pas mal, mais quand je lis la presse mainstream de là bas je me rend compte qu’ils ont les mêmes bienpensants et politiquement corrects que chez nous, les mêmes associations du bien vivre ensemble et tout.

    • Vent moyen sur la totalité de la France aujourd’hui : 7 à 11 km/h.

      • donc à certains endroits, la puissance récupérable est seulement du quart des endroits les plus performants (puissance en fonction du cube de la vitesse). question : il faut les mettre où, aujourd’hui, les éoliennes pour optimiser la production ?
        et demain, on les laisse au même endroit ou il faudra les mettre ailleurs ?

        • on les déplacera grâce au ferroutage et en fonction des bulletins météo

          • Avec des trains électriques…

            • Non, avec des camions à éoliennes :mrgreen:

              • ou des péniches marémotrices ??

                quoi que mettre des turbines dans les écluses c’est peut être pas déconnant ?

                • ou des péniches marémotrices ??

                  Quoi que, il y a sans doute un brevet à déposer ! :mrgreen:

                  • sur les péniches non, mais sur les écluse pourquoi pas !

                    je sais pas si vous avez déjà vu des écluses fonctionner, mais au remplissage et à la purge, ça envoie du paté.

                    Une petite génératrice placée sur les ouvertures servant à équilibrer les niveaux, ça doit bien générer quelques kW à chaque cycles. Très certainement assez pour permettre au navire de couper ses diesels le temps de l’opération, et même pour donner la force de redémarrer et effectuer les premiers mètres de déplacement qui sont les plus coûteux en énergie.

      • A l’instant, puissance éolienne installée en France environ 8600 MW, production 440 MW.

  • nous avons un président qui a déclaré que nous nous fixons comme objectif de diminuer la consommation energetique par deux…
    alors j’ignore tout à fait si il s’agit de pure politique, de mots creux et dans un certain sens je m’espère…mais sinon, ça laisse songeur.

    • Au rythme où va l’économie, on va vraisemblablement y arriver : quand les usines auront toutes déménagé et que les employés n’iront plus au travail et n’auront plus les moyens de remplir leur réservoir. La stabilité de la consommation énergétique ces dernières années ne traduit pas une meilleure efficacité mais un ralentissement constant de l’activité.

      Total a annoncé la couleur récemment : fermetures de raffineries cause sur-production. En gros, Hollande se fixe pour objectif de mettre un français sur 2 au chômage …

      • ce qui m’épate c’est la absence de réaction là dessus, on peut dire ce genre de truc, le considérer comme un objectif….pas de réaction…
        on regarde la richesse produite dans ce pays..on voit qu’elle est très fortement liée à la consommation d’énergie…

        qui va payer le temps oisif? mystère.

        Ce déni de voir le rôle majeur de l’énergie dans la production de richesse et qui rend au passage toute tentative d’un individu d’éviter d’en consommer ( ou d’en induire la consommation…) sans s’appauvrir me laisse baba…

        tous les loustics qui font attention à ceci….et se gausse de faire des efforts pour l’environnement ne font jamais de bilan énergétique global….

        Avons nous subissions des pénuries d’energie maintenant l’europe l’organise et nous en sauve ; pas grave , on aura des aspirateurs super efficaces, encore en passant vu un aspirateur à batterie….pas interdit pas l’Europe car forcement fabriquer charger et la decharger une batterie c’est efficace énergétiquement…

        sans parler de l’isolation, qui d’un investissement spéculatif d’abord coûteux en énergie, visant à diminuer les dépenses en chauffage ou améliorer le confort…deviennent des machins qui économisent l’énergie….comme si les gens qui ne dépensent pas leur argent en chauffage ne le repensait pas ailleurs…

        pareil pour le covoiturage…

        désolé à chaque fois qu’on parle d’energie….j’ai des flashs back traumatiques façon rescapé d’un tsunami de conneries « vertes ».

        • qui va payer le temps oisif? mystère.

          Avec de la monnaie de singe : aucun problème, aucun mystère …

        • « c’est la absence de réaction là dessus »

          Peut être que plus personne n’écoute la clique gouvernementale, tout simplement.

          • @Anne Honnine, à mon avis, c’est plutôt le fonctionnement même du complexe populo-politico-médiatique qui est en question. c’est d’ailleurs la même chose dans tous les pays « démocratiques ». Les politiques n’existent pas sans les médias, car une personne que l’on ne voit pas dans les médias n’existe pas pour des électeurs. Pourquoi croyez-vous que l’on voit tant de (pour l’instant) seconds couteaux de la politique aller se prostituer dans les émissions de TV grand public. Les politiques mangent donc dans la main des médias. Ceux-ci favorisent les positions conflictuelles, car les médias n’existent pas s’ils n’ont pas d’histoires conflictuelles ou dramatiques à raconter. Mais ils favorisent aussi les positions « mainstream » qui sont installées dans l’opinion par les « faiseurs d’opinion ». Il existe un petit ouvrage dont je recommande volontiers la lecture « propaganda » écrit en 1928 par Edward Bernays, car il montre qu’en démocratie on ne peut aller contre l’opinion , mais qu’on peut heureusement lui faire croire à peu près n’importe quoi en utilisant les « faiseurs d’opinion » c’est-dire les personnalités auxquelles elle s’identifie, chanteurs célèbres, écrivains, joueurs de foot, créateurs de mode, grands défenseurs de la nature etc… ( jamais notez-le , c’est freudien, de scientifiques, d’industriels ou de commerçants…). Bernays est le créateur de la publicité moderne, dont les principes sont maintenant appliqués par la politique moderne avec les « spin doctors ».
            Tout ceci pour dire que les médias nous renvoient notre image, et que l’information sur les problèmes difficiles ou à long terme ne peut pas être traitée dans un tel système.

  • @Jean Marie

    Plus sérieusement, je ne suis pas écolo mais plutôt pragmatique, et je me dis qu’il est égoïste de vivre avec plus de ressources que la terre ne donne car cela se fait au détriment des générations future et uniquement pour votre propre confort personnel
    Il y a une contradiction évidente dans cette phrase, parce que pour croire à de pareilles sornettes,à moins d’être crétin, il faut nécessairement être écolo.
    Je garderai donc l’hypothèse que vous êtes écolo.

    Manifestement beaucoup d’intervenant sont dans ce cas, pas moi. J’essaie, à mon échelle, de minimiser mes besoins et réduire sa consommation électrique et/ou installer des équipements d’énergie renouvelable afin de participer à l’effort général.

    là encore, vous vous contredisez, car vous déclarez

    et je me dis qu’il est égoïste
    vous n’êtes pas égoïste vous êtes juste égocentriste,comme tous les écolos:
    regardez comme moi, je suis plus malin, je fais des tas de trucs(parfaitement inutiles) et regardez comme je me sens bien
    Personnellement, je préfère payer plus cher mon électricité

    d’autres font des pélerinages, se flagellent,vont à Lassa à genoux,etc, vous vous payez plus cher votre électricité, bref, comme vous pouvez payer, disons que cela n’est pas un grand exploit alors qu’avec vos idioties, rien qu’en Allemagne, 600.000 ménages ont découvert, l’année passé, ce que l’on appelle pudiquement la précarité énergétique.

    C’est mon choix, j’assume. Il faut que tous en fasse(nt) autant

    certains taxent les écolos de fascistes verts, à vous lire, cela fait froid dans le dos

    Mais malheureusement de plus en plus l’égoïsme ressort de notre société

    ben nous y voilà, il faut changer la société, et de préférence sur mon modèle

    Et il écrit tout cela sur un PC fabriqué en Chine, en véhiculant sa daube sur des serveurs US, qui consomment des millions de kw et qui font mourir les ours polaires.
    Comment de tels clowns ont pu gangréner à ce point nos sociétés au niveau de vie inespéré?

  • Juste une remarque, un peu hors sujet, mais quand meme :

    – les salles de sports/fitness : combien de watts pourrait-on en tirer quand je vois l’effort que produise certains et la popularité de ces dispositifs ?????

    parceque là il y a peut etre moyen de faire quelques kWh par jour et rentabiliser le CO2 produit par ces essoufflés ?

    Considérant qu’un etre humain dans l’effort peut donner un peu plus de 100W, fois le nombre de péquins qui courent et forcent à travers le pays…
    parceque là ils suent sans rien produire d’autre que du CO2.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Dominique Greneche.

L’énergie nucléaire civile a toujours fait l’objet de nombreuses controverses à tous les niveaux et parmi tous les acteurs de notre société, y compris dans la population elle-même. Ces débats parfois très vifs, pour ne pas dire convulsifs, s’intensifient aujourd’hui en France à l’occasion de la campagne présidentielle. Mais de tout temps, les antinucléaires intégristes n’ont pas hésité à proférer des arguments trompeurs pour prêcher leur évangile et mystifier le peuple qui peut se laisser berner facilement faute... Poursuivre la lecture

Ci-dessous les diagrammes de production de l’Allemagne (Institut Fraunhofer, Energy charts) et de la France (RTE, eCO2mix)

Les besoins à la pointe sont de l’ordre de 70 GW pour les deux pays, soit 140 GW en tout. C’est faible pour des journées d’hiver. Le froid n’est pas intense, et l’activité économique n’est pas florissante.

 

On a connu deux jours sans aucun vent les 2 et 3 mars. (En bleu clair sur les diagrammes). L’Allemagne a été sauvée par le gaz, le charbon et le lignite et ne parle plus guère d’arrêt... Poursuivre la lecture

« À l’occasion », le président des États-Unis doit informer le Congrès de l’état de l’Union. Mais comme trop de choses chez l’Oncle Sam, c’est devenu un discours hyper partisan où se succèdent les exagérations et les mensonges. Le discours de Joe Biden ne fait pas exception, et l’on peut ajouter opportunisme à la liste.

En effet, le port du masque est devenu optionnel juste à temps pour cet exercice partisan. Les démocrates plaideront que la science® a évolué. Mais la seule science qui a évolué est la science… sociale.

E... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles