Les supporters de l’EIIL tweetent à propos de Robin Williams

La mort de Robin Williams a ému des millions de gens à travers le monde, y compris parmi les djihadistes radicaux. Peut-être que cette marque d’humanité commune aidera certains fanatiques à prendre du recul ?

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Hamas (Crédits : Zoriah, licence creative commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Les supporters de l’EIIL tweetent à propos de Robin Williams

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 20 août 2014
- A +
Par Zenon Evans.
Hamas (Crédits : Zoriah, licence creative commons)
Enfin quelques notes d’espoir. La toile est un endroit étrange mais merveilleux où l’on peut voir des choses que l’on croyait impossibles (non je ne parle pas de 4chan, bande de vicieux). Comme vous le savez très bien, le légendaire comédien Robin Williams est mort ce lundi, probablement d’un suicide.
Ce mardi, tout le monde avait trouvé un angle d’attaque pour ce sujet, de la philosophie du suicide jusqu’au ton irrespectueux des médias à propos de ce décès, en passant par la critique des idolâtres des célébrités. À l’écart de ces remarques, nous avons les supporters du groupe militant djihadiste EIIL, aussi connus sous le nom d’État Islamique, qui y  sont allés de leur commentaire. La plupart d’entre eux se réjouissent de la mort de Robin Williams, citant quelques blagues qu’il a fait il y a 12 ans de ça sur le djihad. Mais regardez ce tweet :
isistweet.jpg?h=420&w=300
Ibn Fullan : Dommage, j’ai bien aimé Jumanji.
Abdullah : Très bon film. J’ai adoré étant enfant
Ibn Fullan : Pareil, j’avais la cassette, lol.
Vous voyez ça ?
C’est une brèche dans la façade de monstres sanguinaires et totalitaires que ces djihadistes ont construit. Soyez-en bien sûr, Abdullah, a.k.a. « @mujahid4life, » est un combattant britannique de 19 ans, supporter très sérieux de l’EIIL. Il est contre la démocratie, et en faveur de la théocratie. Il n’a pas de temps à consacrer aux droits de l’Homme parce que, pour lui, la Charia passe avant tout. Donc à peu près personne en Occident – aussi appelé « Satan » – ne partage les vues de ce garçon.
Et pourtant, il semble troublé par la mort d’un acteur américain comme le sont de nombreux occidentaux, et de fait, cette mort devient pour lui et pour nous un canal de communication exempt de toute considération idéologique, civile ou culturelle. Au lieu de retomber dans la rhétorique de guerre de ses leaders ou de celle de leurs opposants, les commentateurs lui ont demandé quels étaient ses films préférés.
Cette effervescence autour d’Abdullah semble l’avoir perturbé comme le montre le tweet qu’il postera  après ces échanges :
They think i grew up somewhere in a mud hut so i never saw a movie whereas i’ve seen most of the flicks they ask. lol.Now I’m actually worried that people will start to follow me because they wanna hear about my favorite movies instead of reporting jihad.
« Ils pensent que j’ai grandi quelque part dans une hutte et que je n’ai jamais vu un film, alors que je connais la plupart des films qu’ils me recommandent. Lol. Maintenant, j’ai un peu peur que les gens me suivent sur Twitter pour connaitre mes films préférés et non pour s’informer de l’avancée du djihad. »
Le monde préférerait largement entendre parler de vos films préférés, Abdullah.
Ces discussions Twitter ne vont pas stopper la guerre, mais elles pourraient aider les individus à prendre du recul, les aider à se souvenir que chaque camp est constitué de jeunes gens qui ont grandi en riant aux même films, et à saisir chez l’autre une once d’humanité. 
C’est difficile de détester les gens qui nous sont proches. Nous ne seront jamais d’accord sur un tas de choses, et nous n’avons pas à essayer de vivre ensemble comme si tout allait bien, mais si nous voulons conquérir les cœurs et les esprits de nos ennemis, peut-être que nous devrions les bombarder avec des copies du Journal de Mickey ou des DVD de Disney plutôt qu’avec des  bombes.
Oh, et bravo à ceux pleurnichant à propos des sketchs non politiquement corrects de M. Williams, l’introduisant de fait à un public de toute nouvelle génération.
Cet article est une traduction de « The Weird Wide Web: ISIS Supporters Tweet About Robin Williams’ Death » par sur Reason.com
Voir les commentaires (66)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (66)
  • « les aider à se souvenir que chaque camp est constitué de jeunes gens qui ont grandi en riant aux même films, et à saisir chez l’autre une once d’humanité.  »
    Non. Si par « camp » on entend les combattants et les militants, il n’y a rien à faire. Quelqu’un qui est prêt à appliquer et imposer la Chariah (pas simplement par effet de pression sociale pour appartenir à un groupe) ou n’importe quel projet de violence et de meurtre de masse ne va pas se réveiller un beau matin avec de l’empathie et se mettre à négocier pacifiquement. Ca ne fonctionne pas comme ça. L’empathie s’apprend dès la naissance, ensuite il est trop tard. Autant essayer de faire repousser les jambes d’un cul-de-jatte.

    • Malheureusement, peut être que si on les avait laissé tranquille, au lieu de leur faire à de multiple reprise la guerre, enchaîner les embargos, mettre en place des dirigeants cinglés et rétrogrades, puis les faire tomber brutalement, peut être que sans tout ça, ils auraient pu apprendre l’empathie. Mais quand tu as le malheur de naitre au milieu des bombes, tu changes beaucoup. Il suffit de voir les gens des pays de l’est qui ont vécu le Kosovo.

      • Au passage, malheureusement, il faut aussi voir que cet engrenage a fait tache d’huile jusqu’ici.
        On aurait jamais du aller la bas.

        • Quittez ce simplisme.
          L’islamisme est apparu au 7e siècle à Médine.
          Il ne doit strictement rien à l’Occident, qui l’a découvert dès le 8e siècle et l’a subi à peu près sans discontinuer depuis.

          L’islamisme est une horreur que rien ne peut justifier et que ses voisins ne peuvent pas ignorer parce qu’ils ne peuvent pas ne pas le subir.

          Les dictateurs arabes n’ont pas été mis en place par les gouvernements occidentaux, qui ne sont pas responsable d’avoir à traiter avec eux, pas plus que vous n’êtes responsable d’avoir des rapports conflictuels avec un voisin détestable, brutal et haineux.
          Leur brutalité est de leur responsabilité, ou de celle de leurs opposants islamistes qu’ils essaient de contenir.

          Enfin, nos gouvernements ne peuvent pas ignorer les intentions et la puissance des régimes de ce monde.
          Si Ron Paul était président des États-Unis (rêvons un peu !) il serait bien vitre obligé de s’adapter aux réalités et de modérer son isolationnisme.

          • C’est vous qui parlez de simplisme? Et vous pondez un paragraphe expliquant que en fait, nous n’y sommes pour rien du tout et qu’en fait, c’est juste parce que ce sont de dangereux barbares sans ames. Et voilà, question réglée.
            Postulez pour une place au gouvernement.

            Que vous le vouliez ou non, le djihadisme n’est pas un mouvement « habituel » au Proche Orient. Le fait est que la vague actuelle a été enclenchée après la création d’Israel, qui n’est rien de plus qu’une base avancée américaine, pour des motifs religieux (donc risque de guerre de religion Ô combien prévisible). Les dirigeants qui ont suivi ont été économiquement soutenus par une partie des occidentaux pour favoriser leur arrivée au pouvoir, puis leur maintien. Le même procédé a été appliqué en Amérique du Sud, avec par exemple l’Armée Française qui a formé les escadrons de la mort qui ont servis en Uruguay, entre autre, a maintenir « l’ordre ». Idem pour le régime de Videla en Argentine.
            Dans les deux cas, les résultats sont les mêmes: des dirigeants barbares, maintenus au pouvoir grace a notre argent et nos armes, qu’on a ensuite laché pour esquiver le fer de l’opinion publique. Avec comme conséquence logique des pays en lambeaux, totalement désorganisés, et donc logiquement, en proie aux fanatismes, au terrorisme, guerres civiles et compagnie. Pareil en Afrique noire. Et ne croyez pas qu’il s’agisse là d’une quelconque « infériorité génétique » qui les prédisposerait à la barbarie, contrairement à nous. Dans pareille situation, l’Allemagne a commis le plus grand génocide de l’histoire.

            Le cas EIIL est symptomatique: des ressources énormes, une volonté d’avoir la main mise dessus, l’envie de couper l’herbe sous le pied des communistes, la mise en place d’un dirigeant barbare mais forcément conciliant. Puis notre monstre nous a échappé, alors on l’a fait sauter, en se disant qu’on allait retrouver le controle après ça. Sauf que comme c’était prévisible, un pays totalement désorganisé, ayant subit des années de guerres, des bombardements, en bonne partie détruit, tout ça a fait le terreau de l’extremisme. Même chose en Lybie. Et que dire de la Lybie, ou nous avons eu la merveilleuse idée d’armer les djihadistes!

            De toute façon il faut arrêter de se leurrer, nos dirigeants ne sont pas plus clairvoyants dans leurs politiques extérieures qu’ils ne sont à l’intérieur.
            Et le fait est que ces phénomènes qui se passent au Moyen Orient n’y sont pas spécifiques. Le passage des américains et de nous même en AmSud a laisser dans son sillage des escadrons de la Mort, des Kaibiles, des Dos Erres. Tout ça pour controler les ressources de l’AmSud et ne pas la laisser tomber entre les mains des communistes…

            Ce sont aussi les restes glorieux de la Guerre Froide.

      • Ou comment inverser cause et conséquence….

        • Sans oublier l’immigration massive mise en place par les dirigeants occidentaux qui a importé l’islamisme chez nous.

        • Le djihad ne remonte pas à un siècle en arrière, si je ne m’abuse… après j’ai peut-être un souci de chronologie 😀

          Et pour moi c’est simple : indépendance énergétique par les moyens qu’on connait et chacun chez soi, ils font ce qu’ils veulent à leur population. Si je ne peux pas défendre des populations qui se font massacrer là-bas, ils évitent de venir me dicter ma conduite dans mon pays et tout va bien, on reconnaitra les civilisations prospères et pacifiques en peu de temps, pour peu que l’Histoire ne nous montre pas déjà ce qui marche et ce qui ne marche pas.

          • « Le djihad ne remonte pas à un siècle en arrière, si je ne m’abuse…  »

            Plutôt au moyen age, en effet.

            • Exacte, a peu près, disons qu’il y a eu deux périodes de Djihad, celle ci et celle du Moyen-Age.
              Et si vous vous souvenez bien de vos cours d’histoire, la première vague djihadiste a fait suite…. Aux Croisades! Autrement dit, à une agression extérieure, et qui plus est, religieuse.

              Je ne suis pas musulman, et je n’apprécie pas franchement les religions… Mais il faut être honnêtes et reconnaître nos erreurs. Enfin « nos » erreurs, plutot celles des singes qui nous gouvernent.

              • Intéressant 😀

                Il n’y a pas de période de djihad, le djihad est le devoir sacré du musulman. Il est plus ou moins facilité par les circonstances (démographiques, géographiques, politiques, économiques…) mais il a toujours fait partie de cette idéologie expansionniste et suprémaciste.

                En ce qui concerne les croisades, encore une inversion des causes et des effets, sauf à réécrire l’Histoire pour ne voir dans les sanglantes conquêtes musulmanes que de sympathiques et pacifiques promenades de santé pleines d’amour de paix et de tolérance.

                • Faux et archi-faux. Déjà votre vision des croisades est assez particulière: les chrétiens n’auraient strictement rien fait de mal! De pauvres petits agneaux pris dans un horrible engrenage guerrier!
                  Interessant aussi votre vision des conquêtes musulmanes: sanglantes, abominables, barbares. Alors que bien entendu, nous, nous n’avons jamais fait la même chose: la colonisation s’est faite avec force morale, les conquêtes napoléoniennes n’ont fait aucune victime, les allemands n’ont jamais commis de génocides, l’esclavage est une légende et les milliers de guerres qui ont émaillé notre histoire ne sont que gloire et fierté de la patrie. Le crime est visiblement plus grave quand c’est un musulman que quand c’est un chrétien. Soit.

                  Enfin, raconter que le Djihad est inscrit dans la religion musulmane depuis toujours est un mensonge. Et je ne vous crois mal informé sur le sujet. Le Djihad n’avait jamais eu lieu avant les croisades. Certains illuminés avaient certes proné avant cela la conquête des non-croyants, notamment par la force. Ce que les chrétiens n’ont eux jamais fait bien entendu. L’inquisition n’était pas dut out une traque des « hérétiques » et les évangélisations n’ont jamais donné lieu a des exterminations massives de gens un tantinet récalcitrants… Non non.

                  • Je ne sais pas où vous avez vu que je disais ou même pensais que les chrétiens étaient blancs comme neige, mais bon, en faisant le dialogue tout seul, c’est certainement plus facile 😀 On avance un argument imaginaire à la place d’autrui pour ensuite y répondre. Pratique 😉

                    Mais bon 😀

                    Je vous laisse sur vos positions mais j’attends de voir l’avenir joyeux que nous promet un tel aveuglement.

                  • Les gens clairvoyants de votre genre ont déjà fait notre passé, et en effet, il est glorieux, les cadavres mis à part.

                  • Le stade de l’attaque directe et omnisciente. C’était le palier supérieur. Réglé comme du papier à musique 😀

              •  » la première vague djihadiste a fait suite…. Aux Croisades!  »

                Grotesque.
                La guerre faite à La Mecque depuis Médine à partir de l »Hégire était-elle autre chose que le djihad ?
                En quoi la conquête musulmane de l’Arabie, puis du Moyen-Orient, puis du Maghreb, est-elle autre chose que le djihad ?
                Puis la prise de l’Espagne ? Puis du sud de la France, les razzias sur les monastères, le sac de Bordeaux ?
                La perpétuelle guerre ottomane contre l’Europe ?

                Tout cela visait à imposer la charia, l’ordre islamique.
                C’était donc le djihad.

                Rappelons que les croisades intervinrent après 5 siècles de djihad contre l’Occident, et l’impossibilité de se rendre sur le tombeau du Christ, et la destruction de l’église qui l’abritait.
                La ressemblance entre croisade et djihad est très superficielle, celui-ci visant à imposer un ordre politique universel, alors que celle-là découle d’un grief très ciblé et justifié.
                La rancoeur islamique à cet égard démontre un égocentrisme à peine croyable, puisqu’il est évident que dans la même situation, il réagirait bien plus promptement et avec une virulence sans commune mesure.

                • Donc toute guerre contre l’Occident était obligatoirement un Djihad. Ce n’est pas du tout un biais dans votre raisonnement, bien entendu.

                  On ne peut décemment discuté avec vous, car vous travestissez tous les faits pour les voir sous l’unique prisme qui vous arrange le plus. Une guerre des occidentaux était forcément justifiée, alors qu’une guerre musulmane était forcément une insupportable agression djihadiste. Vous en venez a créer vos propres critères pour définir le djihadisme, pour mieux coller a vos idées.
                  Vous semblez penser que les musulmans étaient de dangereux barbares voulant imposer la charria, alors que les chrétiens étaient les gentils libéraux. Taxer l’Occident de l’époque de libéral est d’ailleurs bien au delà du foutage de gueule. L’Eglise imposait sa loi sur notre monde. Bien entendu, vous n’y verrez aucunement un équivalent de la charria dans l’Inquisition en Europe.

                  Enfin, je ne peux m’empêcher de rire quand vous dites que les vilains arabes ont voulu imposer la charria. Moi qui suis originaire du sud de l’Espagne, je ne peux que trouver ça amusant. En effet, nous avons été sous occupation arabes durant des siècles, siècles pendant lesquels le peuple ibère a vécu en compagnie des musulmans, qui ont construit les plus grands edifices architecturaux d’Andalousie, des bibliothèques, des universités, de véritables places économiques… Alors qu’après la Reconquista, les massacres ont commencé, les maures restant ont été exterminés, et l’Andalousie et son peuplement ibère a replongé dans l’obscurantisme religieux, obscurantisme qui n’a pris fin que récemment. L’économie, florissante sous l’occupation maure, a été intégralement détruite. Les ibères ont eu l’honneur de crever de faim pendant 5 siècles.

                  Encore une fois je ne suis pas musulman, et je suis opposé aux religions, que je désapprouve. Mais travestir la réalité de l’histoire est un crime. Je suis attaché à cette valeur qui s’appel la justice, et même si je ne comprend pas vraiment la religion musulmane, ni les arabes, je ne peut néanmoins pas accepter qu’on m’explique qu’un arabe qui tranche une tête est un barbare, alors qu’un chrétien qui tranche une tête est un héro dont les actes étaient justifiés.

              •  » le djihad a fait suite au croisade …  »

                ha bon ? et le période d’expension consécutive à l’invention de la  » lame lisse  » au 7ième siècle ( de l’hindus à poitier ), vous n’appelez pas ça le djihad vous ? c’était quoi alors ? un du ?

            • Non, à l’Hégire.
              Médine fut alors soumise à la charia, et nettoyée de ses Juifs.
              La Mecque subit le djihad avant d’Avoir à se soumettre à son tour.
              Puis le djihad se poursuivit et conquit des aires immenses.
              Il ne cessera que lorsque l’ordre islamique sera universel (dal el harb vs dar el islam).

              Le Moyen-Âge est une période de l’histoire de l’Occident, où certes le djihad a joué un rôle important, puisque les Occidentaux ont dû le subir et s’en défendre, avant de le refouler (de 732 à Poitiers jusqu’à 1492).
              Accuser l’Occident d’avoir causé du tort au monde musulman relève de l’obscurantisme.

              Le Moyen-Âge fut par ailleurs une période intellectuellement féconde où les idées politiques libérales prirent leur essor, qui devaient faire la prospérité et la force de l’Occident.

              • Vous oubliez l’autre coté de l’Occident qui a du subir les turcs – pour nick de cusa le nul en histoire, lire sur les massacres des « pontiques », des « assyriens » et celui des Arméniens – et les millions de chrétiens razziés autour de la méditerranée – voir la bio de Cervantes par exemple…

                C’est le tort le plus grand de ce site, grappiller dans l’Histoire ce qui arrange la théorie – oubliés les pauvres d’avant la retraite à la française, la cause de sa mise en place… Oubliés les otages chrétiens monnayés par les musulmans – tiens tiens une constante qu’on retrouve encore aujourd’hui… Oubliée la famine d’après 1945 qui est l’origine de la PAC… Je ne dis pas là que je suis d’accord avec les conclusions mais présenter le monde actuel comme une anomalie surgie de rien – toi même !!!

                ps: à quand ici des plaidoyers aussi fréquents que ceux sur l’immigration à propos des drogues, de la vente et de son avenir carcéral, de l’usage et de son statut de délinquant… En temps qu’usager j’ai vu beaucoup de gens finir en taule pour vente de cannabis, ou avec des casiers longs comme le bras pour « usage », qui à la longue devient dans les médias comme un casier de violeur, pfff… Et personne ne les défend jamais à part des Walter Block… Ah oui evidemment un discours pro-drogue c’est la correctionnelle – genre porter un tee-shirt avec une feuille de canna… Si si…

                Statistiquement je remarque que ces gens là importent moins à Contrepoint – et pourtant l’avant-garde de la Liberté !!! Ouais ça me fout les boules, venez donc exposer votre vie à la Loi les théoriciens…

                • Je partage vos positions sur l’islam et sans doute l’immigration – sujet sur lequel Contrepoints produit régulièrement des articles fort agaçants, il est vrai.

                  Cela ne m’empêche pas d’être un fervent libéral, et notamment de rejeter la retraite par répartition ou le salaire minimum.
                  Le seul remède à la pauvreté est la prospérité permise par l’économie de marché.

                  Sur les drogues, les libéraux sommes généralement critiques, pour le moins, à l’égard de leur interdiction.

                • contrepoint est pro  » lame lisse  » effectivement, et c’est bien triste, mais quand vous aurez fait un don aussi important que celui de l’émir du tarqua, vous serez peut-etre à méme d’etre exigeant …

                  • ce qui me fait rigoler à chaude larme, c’est qu’un site libéral défende aussi fort précisément ce qui est le moins libéral au monde …

                    c’est du moins mon point de vue.

          • Grosse erreur, il ne le peut pas. Hélas.

            Mais je suis bien d’accord, nous n’avons pas a leur dire comment ils doivent vivre sur leur propre sol. Nous n’acceptons pas ici que les femmes arabes sortent voilées sous prétexte qu’ils doivent chez nous comme nous, mais eux devraient accepter chez eux de vivre comme nous…

            Au passage, on notera que les pays les plus visés par le terrorisme sont principalement: les USA, la France, et l’Angleterre. Bizarement le Danemark, l’Autriche, la Suisse ou les Pays Bas (voir même l’Allemagne d’ailleurs) qui n’ont jamais foutu les pieds au Moyen Orient ne sont jamais visés. Mais c’est surement un simple hasard…

          • Que répondre aux professionnels de l’autoflagellation qui essayent de me faire dire que l’occident n’a aucun tort?

            Je ne vois pas à quel moment j’essaye de dicter sa conduite à qui que ce soit, mais je peux vous donner quelques exemples contraires, et ce, quotidiennement.

            • Partir d’un article de cette teneur et réussir à nous rappeler ce que des ancêtres ont pu dans le passé…

              Avez-vous bien lu l’article?

              Ce sont les commentaires d’Alyssa et de Libertarien qui sont en effet les plus à propos. Je raisonne en tant que libéral et cette page me fait penser à deux choses :

              1- Quelle vision du libéralisme aurait une personne qui viendrait à lire cette chose? On a suffisamment mauvaise presse pour ne pas non plus tomber dans l’indigence la plus totale. Même l’article qui nous expliquait que Miley Cyrus était la meilleure vitrine du libéralisme pouvait présenter un intérêt mais dans le cas présent, WTF!

              2- Le libéralisme est censé sanctifier le principe de liberté individuelle et de libre-arbitre. Alors quand des libéraux ne font pas de distinction entre l’islam et les autres religions, je veux bien mettre ça sur le dos de plein de choses, mais je vous avoue que ça me laisse perplexe quelle que soit l’explication retenue.

              Donc oui, rappeler les vilaines choses commises par certains de nos dirigeants dans le passé, parfois lointain, après avoir lu un pareil article, j’appelle ça de l’autoflagellation, en effet. Vous devez bien être déçue lorsque nos journalistes nous assurent que la dernière tuerie est le fait d’un vilain homme blanc hétéro et facho et que 99 fois sur 100 pas de bol c’est pas tout à fait ça.

              L’arbre à ses fruits… Après, quand on arrive à trouver des excuses et prendre les choses à l’envers par un biais des plus holistiques, tout peut toujours s’arranger, c’est certain.

              • Alyssa a vraiment tapé dans le mille avec son commentaire sur hitler et Chaplin.

                Voir une lueur d’espoir au niveau de djihad parce qu’un taré aime un acteur… c’est pas ce que j’appelle de l’optimisme.

                J’aimerais me dire que tout va s’arranger tout seul, et que « si j’embête pas les autres, ils ne m’embêteront pas ». Mais Dieu que c’est grave de penser ça : ça envoie à tous ceux, nombreux (et non je ne suis ni effrayé ni persuadé ni parano), qui veulent la chute de la civilisation occidentale (assez) libérale le message suivant : faites ce que vous voulez, nous sommes libéraux donc optimistes et on en déborde tellement que vous finirez par vous calmer tout seuls.

                C’est extraordinaire de pouvoir penser ça. Mais entre l’Histoire qui montre que le pacifisme unilatéral n’a jamais évité de conflit et ma petite expérience de plusieurs décennies à patauger dans du caca bien réel, rien ni personne ne pourra me convaincre de ce que je peux lire et entendre absolument partout, y compris sur CP de plus en plus souvent. Il y a la liberté et ses ennemis, après si on veut parler de gentils et de méchants comme desprogrès, parfait. Mais par pitié, je n’ai pas subi suffisamment de bourrage de crane citoyen responsable solidaire généreux respectueux pour croire à vos contes de fées.

              • Voilà qui est mignon, mais j’aurais beau regardé tous les films mielleux qui existent, la réalité est la réalité. Que vous l’acceptiez telle quelle sans voir où ça semblerait conduire, ou que vous n’y soyez pas confronté, c’est autre chose.

              • @Pierre FDHCN l’extralucide. Le jour où j’aurai besoin de me faire tirer les cartes, je te ferai signe.

              • Rien à voir avec des dons de voyance, mais juste de reconnaitre la nature d’une chose et de ce qu’elle peut produire de façon intemporelle. Vous devez connaitre la définition de la folie de Einstein.

                Et merci pour le tutoiement, qui ne m’étonne pas plus que ça : ce sont toujours les plus gentils humanistes qui montrent certains traits de caractère…

              • « Et merci pour le tutoiement »

                De rien. Tiens, au passage remballe tes p’tits moules sous le bras.

              • Quel bonheur d’échanger avec vous. Heureusement qu’on est sur Contrepoints.

          • De quand date la réforme de l’islam qui abolit la charia, donc le djihad ?
            Que les Occidentaux aient réussi à le tenir partiellement en échec ne signifie pas sa disparition.

            Les religions ne changent pas, c’est à cela qu’on les reconnaît.
            C’est une bonne chose quand elles enseignent une bonne morale et séparent l’ordre politique de l’ordre religieux.
            C’est une mauvaise chose quand elles enseignent qu’il faut imposer la charia à l’univers entier.

            • La Bible ni le Coran ou la Sunna n’ont changé.
              Aucune forme d’islam n’a remis en cause la charia, pas plus qu’aucune forme de christianisme ne peut aller au-delà des limites définies par le Christ et exercer le pouvoir.
              L’Inquisition jugeait de l’hérésie, la punition relevait du pouvoir régalien.

            • Votre comparaison entre l’Église catholique et l’Islam n’illustre rien d’autre que votre profonde méconnaissance de ces deux religions et de ce qui les sépare.

              Croyez bien que je le regrette mais tant que vous ne saurez pas de quoi l’islam est fait vos raisonnement seront bâtis sur du vide.

              • « tant que vous ne saurez pas de quoi l’islam est fait  »

                Super, un exégète de + sur Contrepoints. Vas y balance.

              • Je ne suis pas sûr que le monsieur ait le temps de compter les centaines de condamnations, appels à la damnation et au meurtre que contient le coran. Sans parler de la vie du beau modèle qui autorise tout musulman de faire ce que leur prophète a fait. Rien ne vous empêche de vous renseigner, après que ça ne donne pas envie dès les premières pages ou les premières vidéos, je le sais, mais c’est pratique pour se faire une idée.

                Il faudrait aimer la liberté et vouloir la préserver mais surtout ne pas regarder certaines choses telles qu’elles sont? Je trouve ce raisonnement étrange, mais avec le matraquage médiatique de ces dernières décennies, il est certain qu’il y a le camp des gentils vrais humanistes citoyens solidaires, et les autres.

                Les islamolucides vous présentent néanmoins toutes leurs plus sincères excuses pour s’être intéressés de près au sujet.

              • @Pierre FDHCN l’extralucide. C’est tout… comme quoi un rien suffit pour bomber le torse.

              • Vous portez un jugement qu’aucun argument d’actualité ne saurait appuyer, et vous terminez par un « et pi’ c’est tout »

                Raisonnement implacable, merci de votre contribution festive et citoyenne.

              • Ici, c’est toi qui a des prétentions. Fait toi/nous plaisir. Balance…

              • Je connais la technique de la personne agressive qui revoit la balle, vous pouvez vous informer (évitez la télé et la radio) également, je gagnerai du temps.

                Je vous laisse avoir le dernier mot si vous voulez, comme vous employez le tutoiement avec insistance (quel rebelle… 😀 ) je me lasse de nos échanges pourtant instructifs, enrichissants et courtois.

              • « vous pouvez vous informer (évitez la télé et la radio) également, je gagnerai du temps. »

                T’as oublié un moule.

                Salut

          • avant 1911, vous oubliez la campagne d’égypte en 1798 et la prise d’alger en 1830, en fait ça n’a jamais fini et probablement, ça ne finira jamais …

        • Pierre FDHCN:
          Bien sur car pour vous il n’y a pas de questions à se poser: vous êtes le gentil, ils sont les méchants. Comment en est on arrivé là, ça ne vous intéresses pas. C’est aussi pour ça que l’on répète les mêmes erreurs et qu’on aggrave systématiquement la situation.

        • Un siècle que les pays occidentaux essaient de trouver une solution politique autre que la charia pour le monde musulman.
          Après 10 siècles où le monde musulman s’est employé à imposer la charia à l’Occident.

          La médiocrité du résultat doit beaucoup au déni auquel vous semblez adhérer.
          La réalité est que le problème de l’islam et de la charia reste entier.

          • Je ne vois pas pourquoi les guerres menées par les ottomans relevaient moins du djihad que celles menées par les Arabes.
            Le djihad consiste à imposer la charia, et le régime ottoman était donc tout-à-fait islamiste.
            Par ailleurs les razzias barbaresques persistèrent bien après 1212 – lors de la prise d’Alger en 1830 il y avait plusieurs milliers d’esclaves européens.
            Le djihad avait été tenu en échec sur le sol européen, mais l’islam n’avait changé en rien.
            Et nous ne parlons pas ici de la conquête de l’Inde, ce sommet inégalé de l’extermination.

            Les régimes occidentaux contemporains en revanche étaient régaliens, ou séculiers, ce qui rend possible la distinction entre ce qui relevait de la religion et ce qui relevait de ces régimes.
            Mais rien de tel n’a de sens pour les pays musulmans.

            « Jusqu’à plus ample informée, il me semble que l’islam et la charia sont des problèmes concernant les musulmans et que les non musulmans n’ont aucune légitimité pour imposer leur solution à ces « problèmes ».  »
            C’est faux et vous le savez.
            La charia concerne aussi les non-musulmans.
            C’est un ordre à vocation universelle.
            Pour les Chrétiens et Juifs, la charia impose la dhimmitude; et pour les apostats ou les idolâtres, la mort.
            Mon propos n’est pas de justifier des interventions militaires en pays musulman mais de faire observer que la charia est non seulement une horreur, mais encoreune agression.

            • « Les guerres menées par les Turcs étaient des guerres d’expansion. Pas des guerres de religion et encore moins « saintes ». »
              Quelle énormité ! Bien sûr que si !
              Par ailleurs distinguer la religion du politique en pays musulman est absurde.

              « Et vous observerez, Fucius, que les Turcs imposaient si peu la charia que des millions de chrétiens et de juifs vivaient relativement en paix dans leurs territoires  »
              Votre ignorance du sujet devient agaçante !
              Où avez-vous vu que la charia empêche les Juifs et les Chrétiens de vivre ?
              L’islam prescrit de leur offrir le choix entre la conversion, l’extermination, et le statut de dhimmi.
              La dhimmitude est donc le statut des chrétiens qui se soumettent collectivement à la charia.
              Ainsi lorsque l’empire ottoman abolit la dhimmitude sous la pression des puissances européennes, il y eut une vague de viol de chrétiennes: Elles n’étaient plus protégées par le statut de dhimmi.

              Détail qui vous ravira sur l’enviable sort des dhimmis dans l’empire ottoman: Leurs fils aîné leur était enlevé pour l’islamiser et en faire un janissaire. EN cas de révolte, les dhimmis étaient matés par leurs enfants…

              « souvent mieux traités que ne l’avaient jamais été les musulmans en Europe.
              Quoi d’étonnant à ce que les chrétiens n’aient pas souhaité coexister avec des musulmans à une époque où ils savaient quel sort ils leur réservaient ?
              Par ailleurs, là encore vous ne savez pas de quoi vous parlez: Il n’était pas possible pour un musulman de vivre en pays non musulman.
              C’est pourquoi, comme le relate Bernard Lewis dans What went wrong, il faut attendre aussi tard les premières ambassades ottomanes, consécutives aux premières défaites ottomanes, pour trouver des témoignages de musulmans au sujet de l’Occident.

              • « Ainsi lorsque l’empire ottoman abolit la dhimmitude sous la pression des puissances européennes, il y eut une vague de viol de chrétiennes: Elles n’étaient plus protégées par le statut de dhimmi. »

                Vous admettez donc sans le vouloir que les minorités vivaient sans problèmes avant que les occidentaux ne se mêlent d’imposer leur loi dans des territoires qui ne leur appartenaient pas.

              • @Desproges54
                « Vous admettez donc sans le vouloir que les minorités vivaient sans problèmes avant que les occidentaux ne se mêlent d’imposer leur loi dans des territoires qui ne leur appartenaient pas. »

                Vous ne savez manifestement pas ce que signifient charia et dhimmitude.

                Par ailleurs, le territoire turc n’était pas turc avant de le devenir – parce que les Turcs y étaient sont venus imposer leur loi sur un territoire qui ne leur appartenait pas.
                Notez que je ne propose pas d’envahir les pays musulmans.
                Je récuse l’idée qu’il suffise de les laisser en paix pour n’avoir jamais de problème d’islamisme.

            • Mais que voulez vous, ces gens sont effrayés, persuadés d’être assiégés par des hordes barbares voulant leur imposer une horrible loi religieuse. Comme je l’ai dit en dessous, nous en Andalousie, nous avons cohabité 800 ans avec les musulmans. Et étrangement, pas de charia, pas de violences ou autre. Nous sommes passé d’un peuple arriéré à un peuple civilisé et cultivé. Prospère. Commerçant. Les chrétiens vivaient avec les musulmans, ainsi que les juifs, qui ont su tirer leur épingle du jeu, grâce au Marché relativement libre mis en place par les musulmans. Nous vivions en paix, nous étions prospères, et parmi les régions les plus avancées au Monde: art, science, architecture, agriculture, économie, société, l’Andalousie rayonnait.
              Pendant ce temps, les francs s’entre-tuaient a intervalle régulier pour d’obscures histoires de « qui à la plus grosse » et barbotait joyeusement dans la crasse de leurs châteaux en bois.

              La seule charia qu’ait jamais connu l’Andalousie, c’est celle des chrétiens, bien qu’ils ne la nomment pas ainsi. A leur arrivée ils ont massacrés les musulmans, les juifs, ainsi que des métisses, des gens avec qui notre peuple vivait en bonne entente depuis des siècles, sans la moindre raison. L’Andalousie a subit de plein fouet l’Inquisition. Cette région prospère s’est retrouvée interdite d’enrichissement (on se demande bien où était passé le libéralisme qui a fait la fortune des occidentaux, selon notre ami Pierre), tout juste bon a sacrifié tout ce qu’elle avait pour l’Eglise, exploitée jusqu’au trognon et frappée par la quantité incroyable d’interdits qui ont perduraient jusque récemment. Une société fermée, où le moindre manquement à la loi religieuse pouvait vous conduire au bûcher…

              • « persuadés »

                Vous me faites penser aux journalistes et aux politiques qui, bien planqués, me parlent de choses comme le « sentiment » d’insécurité. Tant qu’on n’est pas confronté à certaines choses, on ne peut comprendre sa nature.

                Et le mythe de l’Espagne occupée paradisiaque, je veux bien, on peut savoir si on veut bien se renseigner quel bonheur on peut connaitre en étant un dhimmi, mais petite question: pourquoi se révolter et chasser des gens ainsi que leur culture si ils vous ont apporté la paix, le bonheur et la prospérité? Moi personnellement, si on me donne une vie d’extase, je fais tout pour que ça dure…

              • Vos souvenirs d’il y a 800 ans me semblent sujets à caution.
                Votre mémoire vous joue des tours – ou vous parlez de ce que vous ne connaissez pas.
                Les affres que subissent des pays aussi divers que le Pakistan, l’Iran, l’Arabie, l’Égypte, le Soudan, le Nigéria du nord etc. ne sont pas le produit de mon imagination.

          • @ Fucius :

            Concrètement la charia est l’équivalent musulman de l’inquisition chez les catholiques. Vous pouvez penser que tous les pays musulmans ont vécu et essayé de propager la charia mais ce n’est pas plus vrai que penser que l’inquisition a fait partie intégrante du catholicisme partout et à toute époque.

            La conquête de l’Espagne n’était pas un jihad, les chrétiens et les juifs n’ont pas été forcé à se convertir.
            Les guerres entres les turcs et les byzantins n’étaient pas non plus des guerres saintes mais des guerres de conquêtes (les turcs conquièrent d’ailleurs l’empire arabe avant de s’attaquer aux byzantins).
            Les vrais jihads ont lieux au moyen age en réponse aux croisades.

            Dans l’histoire (et toujours aujourd’hui), les musulmans se font d’ailleurs beaucoup plus la guerre entre eux que contre d’autres religions.

  • J’arrivais à trouver des excuses aux djihadistes mais c’était avant de savoir qu’eux aussi pleurent Robin Williams.

  • à garder pour le 1er avril?

    • C’est sûr : aveuglement volontaire de peur de passer pour un méchant,

      ou

      réaction naturelle à la logorrhée habituelle et omniprésente, jusqu’à ce site.

      Bon courage.

  • Oui, et Adolf Hitler aimait les films de Chaplin.

    Donc ?

  • C’est beau de voir un gauchiste découvrir que les islamistes sont des êtres humains.
    Enfin à condition qu’ils soient d’origine occidentale, et qu’ils aient donc des références cinématographiques communes. Je suppose que les islamistes d’autres origines restent des sous-hommes à ses yeux, leurs références n’incluant pas les films avec Robin Williams.

    Pour les gauchistes, les islamistes comme les libéraux ou les cathos sont des êtres humains ratés, tarés, inférieurs, de ceux qui rendent la vie sur terre difficile par pure méchanceté.
    Ils sont haïssables, c’est-à-dire de droite.

    La réalité est que les islamistes appliquent l’islam. Ils n’inventent rien.
    Mais ce constat est contraire au dogme relativiste du socialisme.
    Dès lors les horreurs islamistes s’expliquent par quelque maladie mentale (manifestement contagieuse) ou « la manipulation » – laquelle, chose amusante de la part de matérialistes qui se croient rationnels, ne peut pas être orchestrée par un être humain, vu son ampleur et sa durée…

  • bof breivik ou merah auraient pu twitter des machins de ce genre ou liker une vidéo avec des chatons, moi ça me glace à l’inverse, car je ne pense pas que ce soient des fous, mais plus terriblement des gens normaux …

    pour entrer en dans la barbarie encore que je n’aime pas ce mot, il faut juste faite un petit pas…et il est très facile à faire…

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

En 1974, Valéry Giscard d’Estaing avait affirmé que son adversaire n’avait pas « le monopole du cœur. » Les démocrates d’aujourd’hui et leurs supporteurs auraient grand intérêt à méditer sur cette phrase. En effet, ils adorent pointer du doigt la moindre faute de leurs adversaires – le raisonnement fût-il fautif – mais esquivent plus vite que le Flash quand on tente de leur appliquer la formule.

Prenons la triste fusillade d’un suprématiste blanc présumé à Buffalo récemment. Très vite, les laquais médiatiques des démocrates ont pointé ... Poursuivre la lecture

Par Dora Triki, Alfredo Valentino, and Anna Dimitrova.

Bien que le nombre de décès dus au terrorisme ait diminué de 14 % en 2021, le nombre d’attentats terroristes dans les pays de la région Afrique du Nord et Moyen-Orient (MENA) reste élevé, et en conséquence, le terrorisme demeure une menace importante dans ces pays. Encore récemment, un attentat revendiqué des forces rebelles Houthis du Yémen a eu lieu à quelques kilomètres du site du Grand Prix de Formule 1 d’Arabie saoudite, qui réunissait fin mars l’élite du sport automobile inte... Poursuivre la lecture

liberté d'expression internet
5
Sauvegarder cet article

Il va devenir difficile de distinguer ce qui fait le charme un peu rude des dictatures orientales de la soyeuse bonté des démocraties occidentales : chaque jour qui passe accroît l'évaporation rapide des principes fondamentaux de nos démocraties et tout indique qu'on se dirige vers un monde où penser de travers vaudra sinon mise à mort physique, au moins mise à mort sociale...

Pour étayer ce constat, on pourrait par exemple jeter un œil au dernier bulletin produit par le Homeland Security, l'administration américaine en charge de la sé... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles