Le Mistral oppose la France et les États-Unis

Le ton monte entre les deux gouvernements. En cause, les vaisseaux Mistral.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Mistral - CC Bernard Grua

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le Mistral oppose la France et les États-Unis

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 26 juillet 2014
- A +

Par Guy Sorman

Mistral - CC Bernard Grua

L’image de la France n’a jamais été aussi positive auprès des Américains. Selon une déclaration de l’ambassadeur à Washington, François Delattre, faite cette semaine à France-Amérique : 80% des Américains auraient une image positive de la France. L’inverse de la situation de 2003 lorsque Jacques Chirac refusa de s’engager dans la guerre en Irak. Le conflit en Ukraine aura-t-il le même effet négatif sur nos relations ? Nous n’en sommes pas là, mais le ton monte entre les deux gouvernements.

L’administration Obama est ulcérée que François Hollande persiste à livrer à la Russie, deux vaisseaux de guerre porte-hélicoptères de type Mistral, alors même que les Occidentaux aggravent les sanctions contre la Russie pour qu’elle quitte l’Est de l’Ukraine et restitue la Crimée. François Hollande tergiverse : le Mistral conditionne la survie des chantiers navals de Saint-Nazaire, une région peu prospère où les syndicats de gauche sont puissants. De plus, une partie importante de la majorité socialiste refuse l’alignement de Hollande sur les positions américaines, qu’il s’agisse du soutien à Israël et de l’embargo relatif contre les Russes. Hollande, nouveau Salomon, envisage de couper le marché en deux, livrant un premier Mistral et pour le second, on attendra. Une transaction qui ne satisfera personne. Il existerait une alternative : faire acheter les Mistral par l’OTAN qui ne dispose pas d’armements de ce type.

Par-delà les Mistral, les Occidentaux face à la Russie ne parviennent pas à fixer une stratégie commune. Or, si on se souvient du passé russe et soviétique, les militaires russes sont fidèles à une stratégie continue : aussi longtemps qu’on ne les arrête pas, ils avancent. Depuis que Poutine est au pouvoir, les Occidentaux sous-estiment sa volonté de reconstituer l’Union soviétique, ils ont tort. Quant à la vente des Mistral, on rappellera un mot de Lénine sur les capitalistes occidentaux : « Ils sont prêts à nous vendre la corde qui servira à les pendre ».

En revanche, dans le conflit de Gaza, Paris et Washington sont implicitement d’accord pour qu’Israël fasse le « sale travail » : réduire le Hamas armé par l’Iran, à l’impuissance militaire.


Sur le web.

Voir les commentaires (124)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (124)
  •  » François Hollande tergiverse  »
    Pas possible…!?

  • Bonjour
    Dans un système libéral, les ventes d’armes seraient libres et l’état n’aurait pas à intervenir dans ce contrat.

    • Pas d’accord, pour une fois. Un privé n’a rien à faire avec une bombe atomique. Ce niveau de destruction est réservé pour la guerre entre états, qui doivent avoir le monopole de l’armée.

      • Dans un système libéral surtout, on respecte les contrats signés, même s’ils l’ont été avec le diable en personne. Et on en assume les conséquences.

      • Bonjour Jeff84
        Pourquoi voulez vous qu’une entité privée achète une bombe atomique?
        Pour dissuader de quoi?
        Pour l’utiliser?

        « est réservé pour la guerre entre états, »
        Et bien justement il faudrait l’interdire aux états.

        • « il faut interdire les états ». incantation du même niveau que « il faut interdire les licenciements », « il faut interdire les mafia », etc.
          On ne peut pas supprimer les états, on peut seulement supprimer les règles de droit qui les constituent et surtout les entravent, ce qui revient à les remplacer par des gangs

          • Oui, c’est manifestement aussi incantatoire que : « Il faut apprendre à lire »…

            @P, relisez donc attentivement la dernière phrase de gillib. Biais cognitif ou gauchisme latent ?

          • Bonjour P
            Oui bon..
            C’était surtout une réponse au pied levé à Jeff.
            Il faudrait, yaka faucon 😉

        • L’arme nucléaire n’est pas forcément le moyen de destruction massif le pire… cf les bombardements de Dresde v. Hiroshima.
          « L’interdire aux états »… ou l’autoriser aux particuliers.

          C’est tout l’esprit du second amendement: si le peuple à les moyens de se défendre contre l’État que ce soit le sien ou un autre, alors il est potentiellement plus libre et il est plus difficile d’instaurer la tyrannie.

          Maintenant, seul un politicien irresponsable/déresponsabilisé peut vouloir la guerre.

    • Même dans un monde libéral on attend de l’état qu’il garantisse la sécurité (donc la liberté) des citoyens. C’est peut être le seul rôle régalien qu’il ait.
      Il semble donc logique que la fabrication et le commerce des armes soit sous le contrôle des états. N’ayant pas de principes moraux ces états peuvent échanger des armes qu’ils pourraient ensuite utiliser pour se combattre. Ce n’est pas nouveau.
      Mais on peut se poser la question si la vente de porte-hélicoptères à la Russie met potentiellement en danger la sécurité de la France. Si la réponse est oui, alors le gouvernement ne joue pas son rôle protecteur de ses citoyens. Si la réponse est négative alors le négoce continuera à maintenir des emplois à Saint-Nazaire.

  • Un contrat a été signé il doit être honoré, point.
    Et la France est un fabriquant d’armes, si en plus les pays qui en achètent s’en servent , là ça va plus !

  • l’image de la france positive auprés des américains…tu m’étonne , sont contents les amerloques d’avoir des valets dirigeants aussi soumis…..sarkozy hollande , de vrais paillasons…

  •  » Depuis que Poutine est au pouvoir, les Occidentaux sous-estiment sa volonté de reconstituer l’Union soviétique, ils ont tort. »

    Ils devraient s’en moquer, une nouvelle union « soviétique » aurait moins de pouvoir de nuisance idéologique mondiale qu’EELV, et n’aurait pas les moyens, quoi que prétende la propagande, d’un expansionnisme au-delà de la zone russophone. Et quoi qu’il en soit, le commerce, qui passe par le respect des engagements signés, est un bien meilleur gage de paix et de prospérité que le boycott.

  • Si le contrat n’est pas respecte, faut pas se demander pourquoi on vends pas de rafale, ni de centrale nucléaire, après des présidents girouette, on est mal partis.

    • On vent pas de Rafale parce qu’il y a soldes permanents de F-16, que le Rafale est au prix d’un avion pour faire la guerre et pas la police de l’air, et que personne ne veut faire la guerre, sauf des pays ennemis et nos alliés USA-GB, qui auraient besoin du Rafale mais qui ne vont pas avouer que le F-35 est une catastrophe industrielle, notamment le particulièrement grotesque F-35 navalisé.

  • la seule solution viable étant tout simplement de livrer les bateaux à la Russie et d’avoir une réponse diplomatique à la Victoria Nuland  » F..k USA »
    les européens , allemands en tête, sont en train de se rendre compte qu’ils n’ont rien de bon à attendre du côté américains et que l’Europe doit nouer ses propres partenariats avec les BRICS, sans attendre les ordres d’Obama.
    si nous ne livrons pas ces bateaux, notre industrie de l’armement tout entière en pâtira. si nous livrons ces bateaux , nous montrons notre indépendance et des pays comme l’Inde achèteront nos avions.

    • Beaucoup de « nous » collectivistes et d’anthropomorphisations des pays, je trouve…

      Dans les faits, c’est plutôt une entreprise française fabrique des bateaux et les vend à une armée étrangère. 🙂

      Le nationalisme ou comment les incompétents cherchent à parasiter la paternité du travail des individus vertueux.

      • la défense est une des prérogatives des états
        il s’agit de bateaux militaires , de contrats signés entre états comme tout marché concernant des armements lourds, donc le coup de la société privée ….
        ces marchés représentent pas mal de travail et de sous-traitance pour des boites privées.

    • Oui, mais il semble qu’on pousse gentiment Angela vers la sortie. On ne peut qu’être frappé du timing après avoir utilisé l’Allemagne pour forcer la main et accepter les chantages de Draghi pour remplacer les chefs d’états qui gênaient.

  • « La volonté de reconstituer l’Union soviétique » ? Après avoir investi 5 milliards de dollars pour déstabiliser l’Ukraine (Source Victoria Nuland), les USA bellicistes veulent installer l’OTAN à la frontière de la Russie, dans un pays largement russophone, et il faudrait blâmer la Russie ?

    En politique étrangère Vladimir Poutine a pour modèle Charles de Gaulle. Il défend notamment une Europe indépendante des USA. Que cela ne soit pas votre modèle est votre droit, mais c’est largement plus respectable que la vassalisation aux USA dont vous êtes le chantre.

    La France et l’Europe ont tout à gagner à établir un partenariat avec la Russie, tant sur l’énergie que sur les immenses débouchés que nous offre la Russie qui a besoin de nos technologies pour l’aider à se développer. Vladimir Poutine n’arrête pas de faire des offres dans ce sens là. Mais nos élites sont payées pour nous vendre le TAFTA US…

    Pour rappel, la plus grande ville d’Europe se nomme Moscou, pas Washington.

    Quant à ressortir Lénine, il y en a qui n’ont toujours pas mis à jour leur logiciel et qui ne se sont pas rendu compte que l’URSS a disparu il y a 25 ans…

    Quelle absence de vision…

    • je suis moi aussi pour une europe indépendante. aujourd’hui, il y a 3 empires: les usa, la chine, la russie. l’europe doit etre indépendante de ces 3 empires. la russie est toute aussi impérialiste que les usa. donc oké pour se rapprocher dans une certaine mesure avec la russie pour contrebalancer avec les usa. mais veiller à ne pas devenir trop dépendant de la russie.

      • Je ne comprends pas en quoi on peut dire aujourd’hui que la Russie est impérialiste. Voit-on la Russie intervenir sur les cinq continents ? Voit-on la Russie déclencher des guerres extérieures ?

        La Russie n’est certes pas libérale (le libéralisme est à mon sens une utopie), mais surtout elle combat le mondialisme qui n’est qu’une forme d’esclavage et d’égoïsme, via la marchandisation de tout, le déracinement, et la glorification des pulsions individuelles.

        C’est la raison pour laquelle, la Russie est l’ennemi à abattre pour le mondialisme, mais c’est également la raison pour laquelle les français sont beaucoup plus proches des russes que des anglo-saxons, qu’ils soient américains, britanniques ou allemands.

        • Voit-on la Russie agresser les pays voisins?

          Oui!

          • Non.

            Par contre, que les USA viennent provoquer la guerre civile aux frontières de la Russie, c’est évident. Comme les menaces d’attentats du Prince Bandar d’Arabie Saoudite l’année dernière.

        • « raison pour laquelle les français sont beaucoup plus proches des russes que des anglo-saxons, qu’ils soient américains, britanniques ou allemands » en quoi les Français sont-ils plus proches des Russes ? Les Russes nous ont libérés lors de la dernière guerre ? De Gaulle s’était réfugié à Moscou ? les Russes ont-ils inventé comme les Britanniques, les Américains ou les Français un État démocratique / parlementaire / basé sur la liberté individuelle ? Des Français ou descendants de Français habitent-ils la Russie par centaines de milliers ? Les Russes nous ont-ils remboursé l’argent que nous leur avons prêté ?

  • « L’image de la France n’a jamais été aussi positive auprès des Américains »

    Oui, sans doute depuis que la France est redevenu le bon chienchien à l’oncle Sam, s’alignant systématiquement sur ses positions, et discutant en privé et hors caméra des accords Tafta.

    La France vend des armes. A la Russie en plus, cétroméchant. C’est sûr que les US ne vendraient jamais d’armes à des pays nuisant aux intérêts de la France, ou même de l’Europe…

    • Ils veulent que l’on annule le contrat, pour vendre leur propre bateau.
      Ils nous ont déjà fait le coup en Iran avec les voitures.

  • Tout d’Abord, dans un monde libéral, un privé n’accepterait pas de faire un contrat avec un Etat (quelle juridiction pourrait donc les départager ?).

    La Russie en tout cas semble elle-même avoir enfreint au moins la règle de non agression chère aux libéraux. De plus les conventions actuelles interdisent aussi de livrer des pays en guerre… ce qui laisse une marge d’interprétation importante certes (Obama lui-même considérait que le bombardement de la Libye naguère ne constituait pas un acte d’agression justifiant la consultation du Congrès), mais la France est en droit de se poser des questions, et de retenir la vente jusqu’à leur clarification dans le cas de l’Ukraine…

    Le fait de livrer l’armement à un pays dont on dénonce la politique belligérante (même pour soutenir l’emploi à St Nazaire et augmenter l’excédent commercial) est simplement stupide. La Suisse se gardait bien de livrer de l’armement aux pays en guerre durant la guerre mondiale, ce qui lui a permis de survivre à cette boucherie.

    Si en revanche l’idée est de constituer une France purement économique et « libérale » indépendante de toute considération politique (la belle illusion que voilà), alors il faudrait commencer par lui en donner les moyens. Ce n’est pas en étant tributaire des commandes politiques (militaires) de l’étranger, que cette indépendance économique se développera de manière crédible. A moins que l’on adopte la théorie machiavélique que les opposants de Sarkozy lui attribuent à son corps défendant: rechercher le financement politique de pays tiers, puis leur déclarer la guerre et faire assassiner leurs dirigeants.

    Je doute que de nombreux libéraux puissent être rassemblés autour de cette idée de l’économie.

    • Vous avez sans doute raison, mais tout ça c’est de la théorie, du papier législatif dont tout le monde se torche, les USA en tête. Ne vendaient-ils pas des armes aux talibans d’Afghanistan? N’en vendent-ils pas aux « rebelles » en Syrie, aussi bien aux factions chiites que sunnites?

      La guerre est partout. Si elle ne se produit pas par les armes, elle se poursuit par l’économie, le renseignement, et les coups fourrés en tout genre. Je respecte infiniment la Suisse de demeurer un état neutre envers et contre tout, ne s’armant que pour assurer sa défense. Les autres pays, USA en tête, ne pensent qu’à une chose: assurer leurs intérêts géopolitiques et économiques, assurer leur hégémonie.

      Alors les cris d’orfraie, que ce soit Obama, Cameron (en éternel partenaire des US), ou la Dalaï Lama, je m’en tamponne: qu’ils commencent par balayer devant leur porte.

      • Les USA et le libéralisme c’est comme dans le slogan de Kris (pub) : c’était avant.

        Aujourd’hui les USA c’est la NSA, le crony capitalism, Guantanamo, une présence militaire massive en Afghanistan avec les résultats probants que l’on sait et l’Irak à feu et à sang. C’est aussi un président noir « cool » qui joue au basket et une first lady encore plus « cool » qui cultive son potager bio dans le parc de la Maison Blanche. Comment ça, ça ne suffit pas ? Vous m’étonnez.

  • Vous tenez ça de votre boule de cristal ? : « les Occidentaux sous-estiment sa [Poutine] volonté de reconstituer l’Union soviétique ».

    Pour faire simple, à votre lecture très particulièrement orientée de la carte géopolitique, je vous invite à lire un papier de Jean Bernard Pinatel : http://www.atlantico.fr/decryptage/veritable-raison-pour-laquelle-etats-unis-se-preoccupent-tant-ukraine-tout-en-se-foutant-eperdument-ukrainiens-jean-bernard-1673075.html

    Ce que redoutent les USA c’est que la Russie et l’Europe se rapprochent, ce qui aurait pour effet de les isoler totalement, dire que Poutine souhaite reconstituer l’union soviétique relève du plus haut comique.

    • Merci pour ce commentaire lucide et pour le lien vers l’article du général Pinatel.

    • Exactement, il suffit de regarder le documentaire « une autre histoire de l’Amérique » pour comprendre les enjeux et les aboutissants de cette politique étrangère a l’égard des russes.

      Cette article n’est qu’une vaste plaisanterie qui montre votre ignorance quant à la politique russe. Preuve en est de toute cette propagande médiatique de supposé char en ukraine (qu’il n’y a pas !), les américains qui annonce que l’avion a été abattu par par les russes pour ensuite dire « nous ne savons pas, nous n’avons aucune preuve, même de la nationalité » , mais sa reste de la faute russe …
      http://www.les-crises.fr/crash-du-mh17-la-version-des-americains/

      Que vous faut t-il de plus pour vous rendre compte que votre analyse ne fait que reprendre une vieille rengaine d’URSS et Manichéen du méchant poutine face au gentil monde oppressé ? Quand vous rendrez vous compte, comme the guardian la fait il y a deux semaines que cette histoire est simplement une énorme manipulation contre poutine (le coup des char envahissant l’ukraine) pour lui faire payer d’avoir défendu la Syrie obligeant un retrait américain ? Si vous voulez faire des articles sur ses sujets, très bien, mais essayez AU MOINS d’avoir une vision objective et pas 100% orienté dans la propagande atlantiste.

    • L’article du général Jean-Bernard Pinatel a effectivement l’avantage de proposer une utile et brève rétrospective de l’histoire.

      Il y a un passage que j’ai particulièrement apprécié : « Néanmoins, de plus en plus d’Européens commencent à faire la différence entre l’état américain qui est, de fait, dirigé par des lobbies dont le plus important est le lobby militaro-industriel et la nation américaine dont les valeurs et le dynamisme économique et culturel possèdent un pouvoir attractif incontestable et qui reste pour les jeunes européens une magnifique école de vie professionnelle ».

      Cette dérive des USA est maintenant dénoncée de l’intérieur, avec les mêmes inquiétudes de la part de la nation américaine envers un état qui la gouverne et qui devient totalitaire.

      Wikileaks a déjà porté un coup sérieux aux USA, Snowden a enfoncé le clou. Un lien d’une conférence TED : http://www.ted.com/talks/edward_snowden_here_s_how_we_take_back_the_internet?language=fr dans laquelle est également présent Sir Tim Berners Lee ( inventeur du World Wide Web).

      Il n’est pas question d’être pro/anti USA ou Russie, il est question d’une europe qui se fasse respecter et dont le choix des partenaires commerciaux ne regarde qu’elle, tout comme les stratégies politiques doivent être de son seul ressort et non résulter d’une influence extérieure.

  • Faut-il rappeler que la Grande Bretagne vend des armes à la Russie et que Cameron vient d’annoncer que celles-ci ne sont pas concernées par un quelconque embargo?
    Pourquoi sommes nous toujours dans un discours et une présentation dissymétrique des faits?

  • Un contrat estun contrat. Que dirait-on si Poutine nous fermait les vannes de pipeline de gaz sous prétexte qu’on sent mauvais.

    • Vannes fermées, facturation en panne 🙂
      La Russie n’est qu’un pays de rente, comme l’Algérie.

    • La Russie n’a pas violé ses engagements internationaux?

      • non, pour l’instant la Russie n’a violé aucun des accords qu’elle avait signé , contrairement aux USA.

        • Ah bon?
          Les USA ont violé quels accords?

          • un ensemble d’accords par lesquels l’OTAN ne devait pas s’implanter dans les ex pays de l’est , et en ce moment la convention de Montreux qui limite le déploiement en mer noire de navires venant de pays non limitrophes de cette mer.
            il y avait aussi des tas de trucs à propos du déploiement des systèmes de missiles et anti-missiles , mais il faudrait retrouver les ref.

          • Ils viennent de violer la Convention de Montreux qui interdit à un navire d’une puissance non riveraine de rester plus de 21 jours en mer Noire.

            La frégate américaine USS Taylor a violé la convention en dépassant de 11 jours la date limite de séjour en mer Noire.

        • La Russie a violé ses engagements à respecter les frontières issues de l’ancienne URSS pris en 1994 à Budapest en envahissant et en annexant la Crimée.

          • A tel point que la population s’est prononcée à plus de 96 % en faveur du rattachement à la Russie avec une participation de 83 %. En réalité si l’on étudie un peu l’histoire on s’aperçoit que la Crimée est devenue définitivement une province Russe dès 1774 grâce à Catherine II. C’est en 1954 que l’Ukraine va rattacher administrativement la péninsule de Crimée à la république soviétique d’Ukraine.

            En somme la Crimée ne reste véritablement Ukrainienne que de 1991 à 2014, soit à peine 23 ans.

            Contrairement à certaines idées reçues le Kremlin n’avait pas manigancé ce rattachement de la Crimée. La Russie avait en effet depuis déjà quelques années lancé une politique de rapatriement des russes vivant en Crimée et souhaitant réintégrer le territoire russe.

            L’argument de velléité impériale est donc totalement hors de propos. La Russie a simplement saisi l’occasion historique qu’elle n’attendait pas de pouvoir réunifier son territoire en y rattachant la Crimée qui est un territoire russe sur le plan ethnique, linguistique, culturel et historique.

            Un rattachement vécu en Russie comme les Allemands de l’Ouest ont vécu la réunification avec l’Allemagne de l’est en 1991.

            (Merci à Alexandre Latsa)

            • Vous accordez de la valeur à ce référendum illégal et bidon, en présence de troupes étrangères, sans aucun contrôle?

              • En quoi est-il illégal ?

                En quoi est-il bidon ?

                En quoi le coup d’état qui a renversé Ianoukovytch est-il légal ?

                Êtes-vous d’accord avec l’article 1 de la Charte des Nations Unies qui inclut le Droit des peuples à disposer d’eux-mêmes ?

                • Vous êtes comme ça naturellement ou bien vous le faites exprès?

                  En quoi la Charte des Nations Unies justifie un référendum illégal?

                  • Vous évitez soigneusement les vraies questions:

                    En quoi est-il illégal ?

                    En quoi est-il bidon ?

                    En quoi le coup d’état qui a renversé Ianoukovytch est-il légal ?

                    Êtes-vous d’accord avec l’article 1 de la Charte des Nations Unies qui inclut le Droit des peuples à disposer d’eux-mêmes ?

              • La Crimée est peuplée de russes et a voté son rattachement à la Russie suite au coup d’état inconstitutionnel qui a renversé le président régulièrement élu Viktor Ianoukovytch.

                Le gouvernement ukrainien actuel a été mis en place avec l’appui des USA qui ont investi 5 milliards de dollars comme l’a indiqué Victoria Nuland , sous-secrétaire d’État pour l’Europe et l’Eurasie.

                Le gouvernement ukrainien étant illégal et inconstitutionnel, la Crimée a naturellement et en accord avec le droit des peuples à disposer d’eux-même selon la Charte de Nations Unies, voté pour rejoindre la Russie.

                • « au coup d’état inconstitutionnel »

                  Oui bien sûr… par opposition au « coup d’état constitutionnel ».

                  « la Crimée a naturellement et en accord avec le droit des peuples à disposer d’eux-même selon la Charte de Nations Unies, voté pour rejoindre la Russie. »

                  Troll!

              • Les USA (Bill Clinton) s’étaient engagés à ne pas intégrer les pays baltes (Estonie, Lituanie, Lettonie) dans l’OTAN.

                Les USA ont violé leurs engagements il y a 10 ans déjà.

                Le reste découle de leur politique expansionniste et belliciste, appuyée par des mensonges d’état (couveuses koweïtiennes, anthrax irakien, sarin syrien, etc.)

                • « Les USA (Bill Clinton) s’étaient engagés à ne pas intégrer les pays baltes (Estonie, Lituanie, Lettonie) dans l’OTAN » : et les Pays Baltes ils en pensent quoi ? Ils étaient contre, peut-être ?

  • « Ils sont prêts à nous vendre la corde qui servira à les pendre ».

    Ouais sauf qu’au final s’est bien eux qui se sont pendus avec la corde qu’on leur a vendu….

    Les bonnes sentences socialistes, c’est toujours grandiloquent, mais ça sonne toujours creux au final. Leur arrogance masque aux faibles leur absence de bon sens. On grogne, on rugit, on aboie, et ça impressionne le chaland.

    « L’inverse de la situation de 1993 lorsque Jacques Chirac refusa de s’engager dans la guerre en Irak. »

    Vous êtes sûr de la date?

  • Monsieur Sorman,
    j’ai apprécié (souvent aimé) vos écrits du temps de Monsieur Reagan, de Madame Thatcher et du nain qui « gouvernait » la France à cette époque.
    Et puis, Monsieur Gorbatchev a ouvert son pays et je me suis dit : où est le piège ?
    Ensuite l’Union Soviétique a disparu et j’ai pensé : Gare, voilà nos amis les Zaméricains tout puissants à présent. Oùssqu’ils vont nous emmener ?
    Ah, ça n’a pas traîné, on a eu l’Irak premier épisode.
    Ensuite, il y a eu l’épisode du Koursk où on a frôlé la catastrophe, mais bon, on s’en est remis. Après le 11 septembre, les voilà en… Afghanistan, d’où – grâce aux talibans armés par les US, les Russes avaient fait leurs valises quelques années plus tôt – et là j’ai dit : stop, on ne joue plus.
    Regardez la carte : entre les ex-républiques soviétiques, le Pakistan, l’Iran, à deux pas de la Chine, si les Zétatzuniens trouvent leur Ben Laden dans ce pays-là, moi je mets une robe.
    Quand ils ont vu leur situation s’embourber là-bas comme en Irak (2ème épisode), ils ont zigouillé le Ben Laden chez leur allié pakistanais, et on a eu droit à l’épisode Géorgie et maintenant Ukraine, comme c’est bizarre, juste au moment où ils partaient d’Afghanistan.
    Le propre de ces gens-là est de foutre le bordel partout où ils le peuvent pour en tirer des revenus, quitte à sacrifier quelques « boys » (de moins en moins de « visages pâles » parmi eux, hein, faut ce qu’il faut).
    Cette situation perdure depuis le dix-neuvième siècle et la « doctrine de Monroe », pas la Marilyn, l’autre.
    Posez vos Ray-Ban, Monsieur Sorman. Achetez-vous une paire de lunettes qui ne soit pas « made in USA ».
    Quant à nous, laissez-nous faire du commerce avec qui nous voulons, respecter la parole donnée et les contrats signés.
    J’ajoute ici pour les quelques commentaires concernant la neutralité de la Suisse pendant le dernière guerre que celle-ci est bidon, que le Général Guisan a laissé passer chez lui les convois Allemands vers l’Italie et le Mont Cassino, que les canons qui ont fait le plus de morts à travers les conflits sont les OERLIKON-BUEHRLE, suivis de près par les BOFORS Suédois, – autre pays neutre, s’il vous plaît.
    Non compris dans ce joyeux décompte les bombes américaines, bien entendu.

    • « …le Général Guisan a laissé passer chez lui les convois Allemands vers l’Italie et le Mont Cassino… »

      Je ne connaissais pas ce fait, vous me l’apprenez.
      Cela dit, prétendre observer une neutralité pure et parfaite me paraît irréaliste, et d’autant plus en Europe, terre de guerres séculaire, et à plus forte raison en pleine seconde guerre mondiale. Ne soyez si idéaliste, la perfection n’est pas de ce monde.

      Les raisons qui ont conduit votre général à les laisser passer, même si on pouvait prouver là une volonté manifeste de contribuer aux intérêts nazis, hem, excusez moi, mais comparé à la collaboration française, pays des droits de l’homme et phare de la liberté des peuples, vous pouvez repasser… D’autant que refuser de les laisser passer aurait aussi pu être considéré comme une volonté de prendre parti… c’est cela la neutralité: on ne se range dans aucun parti, qu’ils soit du bon côté ou du mauvais côté.

      C’est en cela que je défends la neutralité: on ne prétend pas imposer au monde ses valeurs et ses vues, et on ne prend pas parti dans des guerres, ce qui me semble bien plus sage que de créer encore plus de désordre en prétendant apporter l’ordre. Dites-moi, combien de pays la Suisse a t’elle envahi? Combien de guerres a t’elle menée?

      • Depuis le seizième siècle, la Suisse a exporté ses chômeurs sous forme de mercenaires dans tous le pays d’Europe (ailleurs, je ne sais pas). L’économie suisse n’est réellement prospère que depuis le premier tiers du vingtième siècle. Je ne dirai pas que ce sont là les dividendes de la guerre de quatorze, car je ne le sais pas. Ces dividendes ont été perçus par les US, ça on le sait.
        Je tente seulement de vous faire comprendre que le « modèle » suisse n’en est pas un, et sans vous renvoyer aux thèses socialistes du député de Genève Jean Ziegler, qu’il faut comme vous dites, éviter « d’idéaliser ».
        Ceci dit, merci d’avoir pris le temps de me lire et commenter.

        • Bonjour Pierre Estrelka
          J’ai quand même beaucoup de mal à critiquer un militaire qui au lieu d’envoyer ses troupes se faire tuer pour rien (car au final WWI et WW2 ça été une gross connerie), donc cracher sur un militaire qui a été réellement au final libéral, c’est à dire au service des individus.
          Je sais, c’est plus glorieux de dire ‘Mourir pour la france’ surtout quand c’est les autres.
          A la suite si la confédération helvétique s’en est trouvé mieux et bien c’est tant mieux.
          Vous auriez préférez j’imagine, le CH rentrer dans la guerre, restée pauvre, avec des mémoriaux dans tous les villages, mais l’honneur sauf.
          Je sais pour les étatiques, pour les anti liberaux rien n’est pire que la neutralité.

          • Au nom d’un certain pragmatisme, les Helvètes ont donc pu favoriser les belligérants qu’ils préféraient à un moment donné.
            J’admire la souplesse de votre échine.
            Admettez en retour que si un pays soi-disant NEUTRE se permet ce genre d’accords, on n’a pas à ergoter sur le respect de la signature des contrats COMMERCIAUX évoqués ici.

            • « J’admire la souplesse de votre échine. »
              Mais mon échine n’a rien à voir avec la WW2.
              « Admettez en retour que si un pays soi-disant NEUTRE se permet ce genre d’accords, on n’a pas à ergoter sur le respect de la signature des contrats COMMERCIAUX évoqués ici. »
              ????? pas compris.

            • Pendant qu’un pays neutre laissait des troupes allemandes passer sur son territoire, la France, pays « engagé », aux prétentions universalistes, les lumières, les droits de l’homme, la démocratie, etc, collaborait activement avec l’occupant nazi, et leur envoyait des juifs par convois.

              Si la participation de la Suisse se limite à cela, alors voilà une souplesse d’échine pour le moins limitée, à comparer avec la rigueur morale d’un donneur de leçon français qui a organisé le Vel d’Hiv, entre autres choses.

              • Il faut arrêter de réécrire l’Histoire. Le territoire français était occupé et n’a eu d’autres choix que de mettre une politique de collaboration avec l’occupant et celle-ci a été bien inférieure à ce qu’en espérait l’occupant allemand.

                Pour mémoire, fin 1942, l’escadre de Toulon a préféré se saborder plutôt que de tomber aux mains des allemands lors du franchissement de la ligne de démarcation.

                Et ce, sans compter la Résistance et les gaullistes.

                La seconde guerre mondiale a fait entre 60 et 80 millions de morts, dont 600.000 français.

                • D’accord avec vous pour ne pas juger l’histoire à l’aune des paramètres contemporains. Mais dire que le gouvernement de Vichy en faisait moins que ce que l’occupant demandait est faux. Vichy a déployé une collaboration volontaire, cherchant même à aller plus loin que ce les nazis demandaient. C’est également Vichy qui a organisé une exposition officielle sur « les juifs », qui les décrivait selon tous les poncifs racistes assez répandus à l’époque: caractéristiques physiques, nez crochu, usuriers avides et ventripotents, et j’en passe.

                  Lisez Paxton à ce sujet. Cela dit, je suis d’accord sur le fait que Vichy n’était pas la France dans son entier, et que nombre de français ont résisté à leur manière, aidant par exemple des juifs à s’échapper. J’en sais quelque chose, mes grands-parents ont caché et passé des juifs en zone libre nombre de fois.

                  • Il est parfaitement réducteur de faire une lecture de la seconde guerre mondiale et de la collaboration française uniquement sous l’angle du drame vécu par les juifs. Il y a eu des collaborateurs et des antisémites virulents, mais on pourrait aussi dire que Pétain a toujours refusé le port de l’étoile jaune en zone libre. Il est donc biaisé de classer la France occupée et l’ensemble du peuple français comme collabo ou antisémite.

                    Même la politique de collaboration du gouvernement s’en est tenu à assurer le « service minimum ». Lisez « Journal de la France » d’Alfred Fabre-Luce, qui a l’avantage, lui, d’avoir vécu cette époque en France occupée, et d’en avoir été le témoin. Je prends un exemple au hasard de ce passionnant témoignage:

                    Sauckel demande 350.000 spécialistes à la France pour aller travaille en Allemagne. A tous ceux qui sont effarés par ce chiffre, Laval répond: « Il ne faut pas s’hypnotiser sur ces chiffres, ce qui importe est de faire partir rapidement quelques dizaines de milliers d’ouvriers. Après cette libation préliminaire, les Dieux se laisseront attendrir et l’on pourra « causer ».

                    Le gouvernement de collaboration a eu comme principal objectif de donner un maximum de gages de bonne volonté aux allemands, tout en donnant en réalité le minimum de choses, dans la mesure du possible bien évidemment. Ceci n’exclut pas les excès, ni les drames, ni la responsabilité spécifique de certains personnages.

                    • Un historien allemand avait calculé la part de la France entière (nord-est, occupée et Vichy) à l’effort de guerre allemand … Je crois qu’il s’agissait de 30%, soit un chiffre qu’il est difficile de présenter comme un échec pour l’occupant.

        • la Suisse reste un pays qui s’en sort admirablement bien par rapport au reste de l’Europe, sans atout particulier.

    • Qu’est-ce que les USA ont gagné en Irak, à part des ennuis?

      • en Irak, ça ne s’est pas du tout passé comme prévu.
        je me souviens, lorsque les USA ont envahi l’Irak , les grosses boites américaines se partageaient déjà le butin en annonçant que les français n’auraient droit à rien …. et puis , voilà !!

        au fait , la dernière fois que les USA ont vraiment gagné une guerre ( vraiment , c’est à dire sans se faire virer à coups de pied au c… par des mecs en babouches ou en sandales ) , c’était quand ? l’invasion de Panama ?

  • Les « bâtiments de projection et de commandement de la classe Mistral » sont devenus des « vaisseaux de guerre porte-hélicoptères de type Mistral ». Le recours à la neutralité des dénominations officielles serait le premier pas vers la paix…

    • On livre les Mistral que l’US Navy coulera ensuite avec des sous-marins jaunes sans immatriculation, comme les convois blindés russes en Ukraine. Un peu d’imagination, que diable !

  • On peut les appeler « navires », « bâtiments », ou « vaisseaux », mais les militaires ne veulent surtout pas qu’on les désigne comme des « bateaux ». Etrange, cette manie…

    Sinon, les Américains n’ont aucune raison de s’inquiéter. Normalement, l’hélice va se détacher après quelques milles nautiques de navigation. Avec un peu de chance, ça fera une large voie d’eau dans la coque et la pomme de discorde transatlantique finira en sous-marin, l’étanchéité en moins.

  •  » En politique étrangère Vladimir Poutine a pour modèle Charles de Gaulle. Il défend notamment une Europe indépendante des USA. Que cela ne soit pas votre modèle est votre droit, mais c’est largement plus respectable que la vassalisation aux USA dont vous êtes le chantre.  »

    Si l’Europe est le principale partenaire commerciale avec les USA et vice versa c’est pas par hasard non plus. Ce sont deux puissances économiques innovantes, stable et dont l’esprit d’entreprendre existe réellement. ( que l’on ne me parle pas de la France ou de la Grèce ou du Portugal comme contre exemple à ce que j’avance, ces pays ne sont pas toute l’Europe occidentale ) Ce qui n’est pas le cas de la Russie plongée dans une économie oligarchique et corrompue entre grands groupes à la soldes de Moscou qui repose ses revenus sur une rente énergétique et non sur l’esprit d’entrepreneur et l’innovation. La liberté d’entreprise en Russie se trouve vers la 140ème place du classement mondiale.

    D.J

    D.J

  •  » « …le Général Guisan a laissé passer chez lui les convois Allemands vers l’Italie et le Mont Cassino… »  »

    A part que ce genre de permission de traverser la Suisse ne dépendait pas du Général Guisan mais de autorités fédérales de l’époque.

     » Après le 11 septembre, les voilà en… Afghanistan, d’où – grâce aux talibans armés par les US, les Russes avaient fait leurs valises quelques années plus tôt – et là j’ai dit : stop, on ne joue plus.  »

    Les USA ont soutenu une résistance contre une invasion de barbares soviétiques qui ont eu des méthodes staliniennes lors de l’occupation. Bien que les USA ne furent pas très regardant sur qui les armes arrivaient faut pas oublier non plus que le principale résistant à l’envahisseur fut le commandant Massoud. Maintenant lisez le chapitre sur l’Afghanistan dans  » Le livre noire du communisme « . Et vous y verrez comment les communistes afghans lors du coup d’état soutenu par Moscou ont radicalisé l’islam dans ce pays qui était laïc après les purges sanglantes contre les imams qui furent massacré par les communistes et les Coran brûlés sur les places de village.

    Prétendre que les USA foutent partout le bordel en omettant les soviétiques qui cherchaient à rendre le monde communiste en voulant y instaurer des dictatures en soutenant partout où ils pouvaient des guérillas marxistes et que leur chute à entrainé des événements totalement imprévisibles par des instabilités politiques là ou ils avaient étalé leur empire du fin fond de l’Asie jusqu’au porte e l’Europe occidentale. Les crise en Géorgie, en Ukraine en Tchétchénie et les Talibans et Al Qaeda en Afghanistan qui s’ensuivit pas le 11 septembre ont le doit aux années soviétiques.

    D.J

    • Je n’ai jamais prétendu que les Soviétiques étaient des enfants de chœur.
      Je dis que l’Union Soviétique n’existe plus.
      Je maintiens que les Américains ont armé et entraîné le Viet-Minh, qu’ils ont mis le bordel en Afrique, en Amérique Latine, au Moyen-Orient, toujours avec des visées mercantiles.
      Que l’intention de Roosevelt en ’45 était de faire de la France un protectorat US, et qu’avec leur comportement actuel on cherche en vain leur définition du mot « alliés ».

  •  » Quant à la vente des Mistral, on rappellera un mot de Lénine sur les capitalistes occidentaux : « Ils sont prêts à nous vendre la corde qui servira à les pendre ».  »

    Le pire c’est que certains en occident sont prêt à offrir la corde qui leur servira à les pendre.

    D.J

  •  » Quant à ressortir Lénine, il y en a qui n’ont toujours pas mis à jour leur logiciel et qui ne se sont pas rendu compte que l’URSS a disparu il y a 25 ans…

    Quelle absence de vision…  »

    Pourtant 100 ans après la mort de Lénine Poutine récemment commémora en grande pompe l’anniversaire des 100 ans de la mort de Lénine.

  •  » Oui, sans doute depuis que la France est redevenu le bon chienchien à l’oncle Sam, s’alignant systématiquement sur ses positions, et discutant en privé et hors caméra des accords Tafta  »

    C’est toute la différence entre les américains et les français et les suisses. Les américains critiquent les français quand ces derniers prennent des décisions qu’ils n’aiment pas. Mais après ça passe et ils oublient. Quand aux français comme vous; c’est l’américain en tant que tel que l’on ne blaire pas. Quoi qu’ils fassent ils auront toujours tort. Le  » chien chien de l’oncle Sam  » dans votre commentaire en est un des exemples.

    D.J

    • Vous faites erreur, quand je dis « le chienchien à l’oncle Sam », c’est bien la France que je vise, pas les USA. La France sans vision à long terme, sans stratégie, sans dignité. SI j’ai des reproches à formuler aux US, j’en ai encore plus pour la France.

    • Tout s’explique, vous êtes donc Suisse. Ne désespérez pas, nul n’est parfait !

      • Je ne me suis jamais prétendu parfait, loin de là. Je ne suis pas suisse non plus, et encore moins désespéré, même si je déplore la mentalité de nos politiciens, et ce qu’ils contribuent largement à faire de la France.
        Vous signez vos commentaires du pseudo de Salamanque, le S est sans doute de trop, mais ne désespérez pas, nul n’est infaillible!

    • Bonjour DJ
      j’ai parcouru votre blog..
      J’y ai lu un beau morceau de politique fiction.
      « Si le Royaume-Uni de Churchill avait baissé les armes au début de la 2ème guerre mondiale, on peut aisément parier que le régime nazi se serait renforcé et quelques années plus tard ce n’est pas en Normandie qu’on aurait assisté à un immense débarquement, mais sur les plages de Virginie ou de Floride…. ; »
      Et d’ailleurs si Bush n’avait pas attaqué l’Irak on serait sous Califat en france 😉

  • Un excellent article pour remettre les choses dans l’ordre:

    Ukrajevo : 100 ans plus tard, et un, et deux et trois guerres mondiales ! C’est la faute à Poutine !

    http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/ukrajevo-100-ans-plus-tard-et-un-154841

  • http://www.les-crises.fr/la-guerre-americaine-contre-la-russie-est-deja-en-cours-pcr/

    je suis beaucoup moins inquiet par la Russie que l’Arabie Saoudite ou le Qatar : http://islamclairetnet.com/index.php?option=com_content&view=article&id=299&lang=fr

    Quant à l’opposition pro-russe en Ukraine : le gouvernement voulant interdire leur langue (pour quelle raison), on comprend qu’ils veuillent se défendre.

  • Par delà les discutions stériles du « dans un monde libéral » (car ce monde n’existe pas aussi faisons avec celui qui est.), la proposition d’achat par l’OTAN du Mistral est risible. Avec quel argent ? Pour faire quoi sinon une guerre expéditionnaire ?
    Avant de proposer l’acquisition de moyens par une organisation supra-nationale, vous seriez bien inspiré de lire « L’OTAN attaque. » de B. WICHT.

  • Les USA ont déclaré officiellement il y a 3 jours qu’ils « ne savaient pas » qui avait abattu le MH17.

    Comme personne ne peut croire qu’ils ne savent pas, on peut commencer à considérer qu’il s’agit d’un 1/2 aveu sur la responsabilité de Kiev dans cette tragique histoire.

    La Russie devrait être notre allié, tant sur le plan économique que sur le plan politique. Bien plus que Washington qui fera tout pour que ça n’arrive pas.

    • Bien sûr que la Russie sera un jour un excellent allié, après la disparition de Poutine. D’ailleurs, s’il était un vrai patriote russe, il renoncerait à tout pouvoir et ferait voeu de silence, de chasteté et pauvreté éternels dès ce soir 21h.

      • Vladimir Poutine est soutenu par 80% de la population russe, il a évité un bain de sang en Syrie et il n’intervient pas en Ukraine malgré les exactions de Kiev contre les russophones du Donbass.

        Économiquement, il a empêché les oligarques corrompus (Mikhail Khodorkovsky par exemple) de vendre le secteur de l’énergie russe aux compagnies US.

        Vladimir Poutine mériterait le Prix Nobel de la Paix si celui-ci n’était pas décerné par les USA (via Oslo).

        La réalité est plus complexe que nos médias vous le font croire…

    • c’est assez impressionnant.
      avec un budget militaire extraordinaire et des moyens techniques omniprésents ( la Russie avait signalé qu’un satellite US était pile au-dessus de la zone au moment du crash ) , tout ce que les USA ont pu nous donner comme preuves irréfutables ce sont 3 vidéos nulles tirées de Youtube … bravo !!
      donc ça semblerait prouvé que si ils ont vraiment des preuves elles ne sont pas à leur avantage.
      si ils n’ont rien c’est que leurs systèmes d’observation sont nuls.

    • Et pourquoi les USA devraient savoir qui a lancé le missile?

      • Parce que toute leur puissance est basée sur le fait qu’ils ont les moyens de le savoir. S’ils ne savent pas, ils auront demain le poids de la France dans les négociations mondiales, et après-demain celui des Vanuatu.

      • Parce qu’ils représentent à eux seuls la somme de tous le budgets militaires mondiaux et qu’ils avaient un satellite spécialisé sur cette zone particulièrement sensible.

  • Revendre les navires a l’OTAN???
    Cette idée est partie d’une discussion loufoque outre-Atlantique, et tout l’intelligentsia française saute dessus pour y poser leurs grosses pattes.
    Aucune imagination Guy Sorman, du pur copier-coller digne de l’AFP.

    • C’est la seule issue possible si l’OTAN considère que la Russie ne doit pas les recevoir.

      • La Constitution française, juridiction suprême précise ceci:

        Titre premier – DE LA SOUVERAINETÉ
        ARTICLE 2.
        Son principe est : gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple.

        ARTICLE 3.
        La souveraineté nationale appartient au peuple qui l’exerce par ses représentants et par la voie du référendum.
        Aucune section du peuple ni aucun individu ne peut s’en attribuer l’exercice.

        Au titre de la Constitution française, l’OTAN n’a pas à s’immiscer dans des affaires qui ne concernent que la République française, état souverain.

      • S’agit-il un commentaire fataliste, du genre il faut surtout pas déplaire à l’OTAN et aux USA?
        Ou êtes-vous mainstreamé au point de croire que ces navires sont une réels menaces pour l’OTAN et qu’il faut punir la Russie tel la République de Weimar il y a de cela 96 ans.

        • Si ces navires ne sont une menace pour personne, pourquoi la Russie les achète?

          • Pour transporter des hélicoptères pardi! Le besoin de ce type de navire est apparu durant leur conflit en Ossétie.
            Ne vous inquiétez pas, ces porte-hélicoptères ne se promèneront pas sur la rivière Potomac ou dans la baie d’Hudson et ni le long des quais de la Seine!

            La Russie a 20,000km (oui quatre zéros) de frontière terrestre et 40,000km (quatre zéros à nouveau) de frontière maritime, ca fait un cinquième de la distance Terre-Lune (cette boule blanche que vous pouvez apercevoir en haussant le menton)!!! Et ceci avec seize nations différentes, dont un tiers est amical, un tiers affiche une haine chronique et poste-traumatique de l’époque Soviétique, et l’autre tiers est en crise.

            Pour ce qui est de la vraie menace, la Russie la possède, tout comme une dizaine d’autre nations dans le monde! Et la fabrique eux-même comme les autres…

        • Mettre Hitler et Poutine dans le même panier ne vous rendra certainement ni plus crédible, ni plus intelligent!
          Allez découvrir Wikipedia (ou une autre source d’information plus précise) pour vous apercevoir que les crimes les plus odieux d’Hitler n’était surement pas d’avoir envahi les Sudètes!
          Bien entendu, si votre dessein est de galvaniser vos lecteurs, alors vous ne pouvez mieux y procéder.
          Poutine cauchemarde du fait que l’Ukraine pourrait devenir une arrière-cour de l’OTAN, ce qui ramènerait Moscou à quelque centaines de kilomètres des armes les plus redoutables et terribles que le monde connaisse.
          L’OTAN est la cause principale qu’un Poutine ait été élu démocratiquement.

          • Quelles armes?

            En quoi l’OTAN est une menace pour la Russie?

            Vous n’avez pas l’impression de délirer complètement?

            • Les mêmes armes, les mêmes bases militaires, les mêmes soldats que l’OTAN a entreposé en Europe de l’Est!
              Un de vos compères devaient utiliser le même ton simpliste il y a une quinzaine d’année lorsque l’Europe de l’Est est tombé sous la sphère de l’OTAN…
              Sur quelle partie délire-je? Sur les Sudètes, sur la qualité des articles de Wikipedia, sur la proximité de l’OTAN de Moscou?

              • Dites juste que vous n’en savez rien.

                • Après avoir ESSAYE aujourd’hui une dizaine de fois de vous répondre sur différents sujets, je me suis aperçu que vous ne devez simplement pas lire mes commentaires et y cracher vite-fait mal-fait une réponse…
                  Je suis simplement dans l’incapacité de comprendre vos réponse:

                  Doutant (ce qui parait impossible pour un Cain Abel) de mes capacités à m’exprimer et émettre une idée, je suis allé vérifier de quelle manière vous répondiez à d’autres personnes:
                  – Une phrase par réponse, ca suffit lorsqu’on est Abel!
                  – Quand la personne ose répondre, on attaque la personne directement.
                  – Quand le cérébral ne trouve plus de réponse, on insulte (« con », etc.).

                  A partir de maintenant, je vérifierai à deux fois à qui je répond.

  • « les Occidentaux sous-estiment sa volonté de reconstituer l’Union soviétique, ils ont tort.  »
    Ridicule, que Poutine veuille se rapprocher des ex pays satellites est banal, tout comme nous entretenons des relations avec nos anciennes colonies, c’est tout simplement de l’économie et entretenir une zone d’influence pour éloigner les bases US qui les entourent de + en +, et Poutine a raison de vouloir les éloigner, tout comme les US n’accepteraient pas de bases Russes à ses frontières Canadiennes ou Mexicaines.
    « réduire le Hamas armé par l’Iran, »
    Quelles armes ??????, de pire en pire ce site.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
Vladimir Poutine
1
Sauvegarder cet article

Le poutinisme français est un phénomène étrange, passionnant si l’on veut bien prendre la peine de l’observer et peut-être inquiétant pour l’avenir.

Quel que soit le forum politique online sur lequel vous avez l’habitude de vous rendre, vous les avez rencontrés : on trouve des pro-Poutine à peu près partout sur le champ de bataille du débat démocratique français, de la droite à la gauche, chez les conservateurs comme chez les révolutionnaires, chez les encartés comme chez les électrons libres, de tous âges, de toutes conditions sociale... Poursuivre la lecture

Nous pensions ces dictateurs inébranlables. Ils gouvernent la Chine, l’Iran, la Russie et bien d’autres pays mais il semblerait bien qu'ils soient des géants aux pieds d’argile.

Leur règne peut durer très longtemps et peut être ébranlé par un évènement banal a priori banal mais pouvant conduire au chaos.

 

La Chine

Les différents dirigeants et particulièrement l’actuel Xi Jinping, ont proposé à la population chinoise un deal simple : lui garantir une meilleure qualité de vie en échange du pouvoir absolu.

Ce pr... Poursuivre la lecture

La montée en puissance des nationalismes américain et chinois est en train de prendre en étau l’Union européenne et de broyer sur son passage les principes du libre-échange.

Emmanuel Macron, en déplacement aux États-Unis, a critiqué les mesures « super agressives » de Joe Biden en matière de politique industrielle. Dans le collimateur du président français, l’Inflation Reduction Act, qui prévoit de subventionner les entreprises américaines à hauteur de 51 milliards de dollars au détriment de leurs concurrentes, en particulier européenn... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles