Croissance française à 0,7% en 2014

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Croissance française à 0,7% en 2014

Publié le 25 juin 2014
- A +

croissance économiqueSelon l’Insee, la croissance de l’économie française ne devrait pas dépasser 0,7% cette année. La hausse du PIB de la France serait de 0,3% au deuxième trimestre (prévision inchangée) comme aux troisième et au quatrième, après une stagnation au premier. La croissance trimestrielle serait ainsi la même en France et en moyenne dans la zone euro. Les moteurs en seraient en revanche légèrement différents : davantage de consommation en France, un investissement plus dynamique dans le reste de la zone euro.

Ce niveau d’activité serait insuffisant pour faire baisser le chômage, dont le taux augmenterait à 10,2% au deuxième trimestre et se maintiendrait à ce niveau sur le reste de l’année (après 10,1% au premier) et 9,8% en métropole. Au deuxième trimestre, la production manufacturière serait légèrement plus dynamique que prévu auparavant, avec une progression de 0,4% (+0,3% prévu en mars). La consommation des ménages augmenterait de 0,5% (0,6% prévu en mars), tandis que l’investissement reculerait de 0,1% (-0,3% prévu en mars). La contribution du commerce extérieur serait quant à elle légèrement positive alors qu’elle était attendue nulle auparavant.

 

Voir les commentaires (4)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (4)
  • Pour qu’il y ai croissance il faut que le PIB augmente de plus de 1,5 % par an . Donc non il n’y aura pas de croissance , les prévisions que je qualifierai  » d’électoral » du gouvernement annonçait 1,1 % et comme prévu la réalité s’impose par les chiffres 0,8 %
    C’est incroyable que l’Europe soit en croissance , le monde soit en croissance et que la France , telle une dictature socialiste s’enfonce dans l’égalitarisme le plus contreproductif . Même le régime communiste chinois est plus libéral que notre beau et pauvre pays .

  • René de Sévérac
    25 juin 2014 at 20 h 08 min

    Il faudra admettre, tôt ou tard, que l’idée de croissance qui a caractérisé la société occidentale pendant les « trente glorieuses » (et un peu plus) n’a aucun caractère d’absolue évidence.
    En particulier, établir un lien entre investissement et croissance est loin d’être aussi évident qu’on veut bien le croire : en période où, grosso modo, les besoins sont satisfaits, tout nouvel investissement ne peut que conduire à satisfaire un besoin à plus faible coût, donc détruire de l’emploi.
    Seul le gaspillage permet de créer de la croissance.

    Un exemple, Free en proposant un contrat en téléphonie mobile à faible coût a « libéré » du pouvoir d’achat (que l’abonné a exploité en achetant un nouveau produit -présent sur le marché- certainement importé) et détruit (environ) mille emplois (chez ses concurrents).

    • Et surtout, commencer à admettre qu’il n’y a jamais eu aucune croissance, l’endettement des états partout dans le monde, véritable cavalerie, qui augmente de façon exponentielle en est le marqueur absolu.
      Seul le crédit et la planche à billets tournant en continu, le tout alimentant des bulles à répétions qui ne sont que des soupapes, ont fait croire à la croissance.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

En France, il faut davantage d'enseignants, il faut davantage de juges, il faut davantage de policiers, il faut davantage d’informaticiens, davantage de plombiers et on pourrait allonger la liste…

Et cela pour d’excellentes raisons que nous allons rappeler, car des problèmes à résoudre sont très importants. Mais ces revendications se terminent par des demandes de moyens financiers… alors que la question n’est pas là.

Les raisons de recruter sont excellentes

Il n’y a pas assez de profs ? C’est vrai, il y a encore des classes surc... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Par Avenue des investisseurs[1. https://avenuedesinvestisseurs.fr/] .

Depuis des décennies, l’État oriente l’épargne des Français vers des secteurs dans le besoin (l’immobilier neuf avec le Pinel, les DOM TOM avec le Girardin industriel, le cinéma d’auteur avec les SOFICA, etc.) grâce à la carotte de la défiscalisation.

Et les Français foncent tête baissée. Une fois de plus, les conseillers en gestion de patrimoine constatent que les Français se sont rués sur tout type de produit de défiscalisation en 2021 pour réduire leur impô... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Par Thomas Renault.

Le taux de syndicalisation correspond au rapport du nombre de salariés membres d'un syndicat sur le nombre total de salariés. Si l'on observe l'ensemble des pays membres de l'OCDE, la France est le deuxième pays avec le plus bas taux de syndicalisation, juste devant la Turquie, avec un taux de syndicalisation de seulement 7,8 % (voir graphique plus bas).

Taux de syndiqués et taux de chômage

En théorie, on pourrait alors se dire qu'un taux bas de syndicalisation devrait être synonyme de davantage de flexibilit... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles