Les pays émergents restent le moteur de la consommation d’énergie

Les pays émergents sont restés l’an dernier le moteur de la demande mondiale d’énergie. Le bond de la production de pétrole aux USA a permis de compenser son effondrement en Libye,

Energie gazSelon une étude de BP, la demande mondiale d’énergie s’est accélérée en 2013, mais, reflétant la faiblesse de l’économie planétaire, sa croissance, à 2,3% (1,8% en 2012), est restée légèrement de-dessous de la moyenne historique fixée à 2,5%.

Parmi les principales tendances, la consommation d’énergie des pays émergents a pourtant ralenti à 3,1%, plombée par le ralentissement économique chinois. En parallèle, celle des pays de l’OCDE, s’est redressée à 1,2%, mais ceci est dû uniquement à un bond de 2,9% aux États-Unis, qui a masqué des déclins respectifs de 0,3% et 0,6% dans l’Union européenne et au Japon.

Mais malgré cette réduction de l’écart entre les pays émergents et développés, les économies émergentes continuent à dominer la croissance de la demande mondiale d’énergie, et ont représenté 80% de cette croissance l’an dernier et près de 100% au cours des 10 dernières années.

En matière de production, l’étude souligne que l’augmentation de la production de pétrole aux États-Unis, entraînée par les investissements massifs dans l’extraction des formations de pétrole de schiste et autres gisements dits compacts qui nécessitent également l’emploi de la fracturation hydraulique, a compensé la chute de la production libyenne due au regain de violences qui secoue le pays.