D-Day70 : le message embrouillé de François Hollande

François Hollande a réussi à embrouiller un message pourtant limpide à la base : les Français remercient les Anglo-Américains d’avoir combattu les nazis en Normandie.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Débarquement en Normandie (Image libre de droits Robert F. Sargent US Army)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

D-Day70 : le message embrouillé de François Hollande

Publié le 7 juin 2014
- A +

Par le Parisien Libéral.

Débarquement en Normandie (Image libre de droits  Robert F. Sargent US Army)
Photographie d’archives du débarquement en Normandie

Hier, avec le 70e anniversaire du Jour J, nous nous sommes souvenus du sacrifice de ces jeunes hommes débarqués du Nouveau Monde, ainsi que des forces françaises d’Afrique, venus libérer la France du joug national socialiste.

En revanche, les commémorations du 6 juin 2014 soulèvent des questions. Rappelons que le 6 juin 1944, c’est le débarquement en Normandie des forces armées anglo-américaines, composées de Britanniques et ressortissants du Commonwealth, ainsi que d’Américains principalement. Quelques Français (les 177 du Commando Kieffer ainsi que quelques dizaines de soldats incorporés à l’US Army), quelques Polonais, Belges, Norvégiens, Néerlandais, Tchécoslovaques et Grecs complètent le tableau, certes, mais l’énorme majorité des 156.000 soldats sont des Anglo-Américains.

Du coup, on se demande bien ce que faisaient sur les plages de Normandie Vladimir Poutine, président de la Fédération de Russie et Angela Merkel, chancelière allemande. Que nous voulions rendre hommage à l’Armée rouge des Soviétiques et à la victoire de Stalingrad peut se comprendre, mais la place de Vladimir Poutine n’est-elle pas alors plutôt au 8 mai, commémoration de la fin de la guerre ? Quant à Merkel, sa présence était encore plus surprenante. Que nous soyons aujourd’hui en paix avec l’Allemagne va évidemment de soi. Mais à quel titre Angela Merkel était-elle en Normandie ?

Si François Hollande voulait faire une célébration rassemblant tous les belligérants de la Seconde Guerre mondiale, pourquoi n’a t-il pas invité les Présidents algérien, marocain, sénégalais et camerounais également ? En plus, dans le cas de l’Algérie, cela aurait été bien plus pertinent que de les faire venir au 14 juillet prochain sur les Champs-Élysées…

Bref, même dans ce qui, dans le cadre des institutions et de la pratique de la Veme République, apparaît comme étant une prérogative du Président de la République, François Hollande a réussi à embrouiller un message pourtant limpide à la base : les Français remercient les Anglo-Américains d’avoir combattu les nazis en Normandie.


Sur le web

Voir les commentaires (56)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (56)
  • Toujours les mêmes erreurs…
    7 mai – fin de la guerre des alliés
    9 mai – fin de la guerre des soviets

    le 8 mai , il ne se passe RIEN ! Bordel

    • Non, mais en moyenne, c’est la fin de la guerre …. (humour)

      • le 8 mai est bien la date retenue par la France en tant que commémoration, correct ?

        • Ben ouais, c’est officiel, c’est donc vrai !

            • Je me suis demandé pourquoi on commémorait du ‘RIEN », une l’idée de reddition de l’ennemi où la France serait impliquée ? Il est possible qu’il s’agisse de la propagande socialiste pour faire oublier le soulèvement algérien du 8 mai, début de la guerre d’Algérie. Guerre n’étant pas le terme approprié puisque l’Algérie était un département et non une colonie. D’ailleurs Mitran ne s’y est pas trompé puisqu’il a envoyé ses CRS.
              J’ai parcouru vite fait les média 2014 sur le sujet algérien, RIEN. On a voulu faire croire que le soulèvement était le fait des algériens revenant du combat, dès le 8 mai ? LOL! Si je prends l’exemple de mon vieux qui a gagné la guerre le 8 mai, comme tout le monde, il n’est rentré en France que début juillet 45 pour être démobilisé mi-septembre, avec un peu de retard suite à une altercation avec un Coco-FFI-Colonel d’opérette, résistant du 32 août.
              Donc le soulèvement algérien ne peut être du fait des goumiers car on ne quitte pas un champ de bataille par « à la prochaine ».

  • Peut etre ne devrait on écrire des articles que sur les messages clairs de Mollande. Cela économiserai de l »encre ».

  • Et tout ça fagoté avec un sac de patate, la cravate de travers. Quelle pine.

  • L’article embrouillé du parisien libéral:
    Vous n’avez donc rien à rédiger que des niaiseries pareilles? La France invite qui elle veut et quand elle veut. On est en 2014 et l’Allemagne est un de nos meilleurs alliés.
    Votre raisonnement paraît dangereux voire altéré

    • +1

      ou comment il faut se taire quand on a rien à dire …

    • Cette cérémonie manquait de putes et de danseuses brésilliennes.

    • « On est en 2014 et l’Allemagne est un de nos meilleurs alliés »

      TRES JUSTE, yaya, mais quel rapport avec la commémoration du 6 juin ?

      • Quel est le rapport entre Allemagne et le débarquement du 6 juin ? Et bien tout simplement que les Allemands de l’époque étaient l’adversaire, et qu’aujourd’hui ils sont les alliés (pas seulement de la France, mais aussi du RU et des USA). C’est juste un symbole de réconciliation internationale.

  • Il y avait beaucoup d’allemands en Normandie à la même époque, ils y étaient au repos après un passage un peu mouvementé à la neige.
    Faites la paix avec les allemands et vous verrez que ça ira tout de suite mieux.
    Je ne suis pas pour les commémorations.
    Maintenant que les haines sont apaisées, il faut bien voir aussi que les allemands ont été des victimes, certes consentantes, mais des victimes d’un système. D’un système socialiste.
    Quand je vois aujourd’hui comment la propagande est capable de manipuler les gens, je ne m’étonne pas que la propagande alliée à la brutalité puisse enchaîner un peuple entier et le mener vers la folie.
    Donc la présence de Merkel ne me choque pas.

  • Même si effectivement le remerciement appuyé de l’Armée rouge semblait un peu ajouté à la hâte (dans le plus pur style de Hollande), je trouve que l’article est un peu de mauvaise fois.

    Le 8 Mai est la fin de la guerre mondiale, le 6 Juin de début de la libération de la France.

    La France invite qui elle veut pour fêter cet événement.

  • Cette polémique est déplacée. La France invite ceux qui ont vaincu l’Allemagne nazie, et l’Allemagne non-nazie qui est aujourd’hui notre allié. Le message est clair et à vrai dire, Hollande n’a absolument pas dû avoir grand-chose à dire à ce choix tellement c’était évident.

    • La France invite ceux qui ont vaincu l’Allemagne nazie

      OK, alors où étaient les chefs d’Etat des pays africains, pour représenter les troupes coloniales ?

      • Les chefs d’état africains représentent aussi bien les troupes coloniales d’alors que Merkel les nazis.

        • pourquoi n’a-t-on pas envité les chinois ? c’étaient nos alliés non ?

          ha, mais ils occupent le tibet …

  • Dans le contexte ici, soyons honnêtes : Hollande aurait pu faire n’importe quoi, il aurait été de toutes manières critiqué… Même en ne faisant rien !

    • Donc puisqu’il aurait été critiqué, c’est pas grave qu’il fasse n’importe quoi?

      C’est pas grave qu’il mélange tout?

      C’est pas grave qu’il digresse sur le changement climatique?

  • Bon et sinon à quand une petite commémoration rappelant la responsabilité du Front Populaire dans la défaite de 40 ?

    • Et celle de la droite pétainiste dans les années d’occupation !

      • « Et celle de la droite pétainiste dans les années d’occupation ! »
        LOL
        Plus naïf que ça tu meurs !

      • Offrez vous les ouvrages de Simon Epstein, c’est excellent!
        « Un paradoxe français : Antiracistes dans la Collaboration, antisémites dans la Résistance » de Simon Epstein
        « Les Dreyfusards sous l’Occupation » de Simon Epstein

  • Tout simplement que ce D-Day etait un pretexte pour reunir les acteurs importants de la crise en Ukraine.

    La France a surement profite pour defendre son interet a vendre des mirages a la russie aupres des etats-unis et de l’allemagne.

    Bref croire qu’on invite ces chefs d’etat uniquement pour la commemoration est tres naif. Ils sont la pour regler les crises actuelles.

    • « croire qu’on invite ces chefs d’état uniquement pour la commémoration est très naïf. Ils sont la pour régler les crises actuelles »
      Et vous dites naïf ! les états ni leurs chefs ne règlent aucune crise, ils les créé et les entretiennent.

  • Précision d’importance: les Alliés ne sont pas « venus libérer la France du joug national socialiste »: ils ont débarqué pour enfin ouvrir un nouveau front terrestre à l’ouest et mettre le pied sur le continent. Il se trouve juste que la meilleure option pour débuter l’opération était la côte française. Mais ça, c’est comme le reste, qui consiste à faire croire que la libération de Paris c’est la libération du pays tout entier. Indécrottable jacobinisme.

    • Ils étaient déjà bien avancés en Italie (libération de Rome le 4 juin 1944)

    • bien d’accord avec vous, Hugues !

      Le but était l’invasion de l’Allemagne. Si le débarquement avait techniquement pu se faire au plus proche de la Ruhr et de Berlin, cela aurait été fait !

  • Honnêtement, vous ne cherchez pas la petite bête ? La présence de Merkel se justifie peut être parce que des milliers de fantassins allemands ont aussi tristement perdu la vie…
    Peut être que symboliquement, la présence d’ Angela Merkel (mais alors à quoi sert leur « président » …) se veut être un symbole d’une Allemagne qui a aussi payé un lourd tribut ?

  • tres bonne remarque, Salamanque !

  • BFM donnait un reportage in extenso live assez passionnant. Je l’ai regardé dans un café sans le commentaire sonore, mais les images étaient grandioses. On aurait tort de bouder son plaisir de citoyen à voir toutes ces têtes – montée sur des corps généralement assez courts en jambes – qui nous gouvernent impitoyablement, en train de discuter le bout de gras. Quel ballet, quelle mise en scène, quel roman policier! J’aime autant voir ce truc que CSI, franchement.

    Hollande y racontait tout penaud les massacres, à côté d’un Obama supérieur, content de lui-même, le front légèrement en retrait et incliné de côté. Putin débarquait comme un dangereux saurien, impassible. Merkel l’air fatigué, était affublée de deux angelots (blonds – eh oui, la mise en scène a ses limites) en T-Shirt blanc. Belkacem se croyait sur la croisette, sable oblige. Filipetti se demandait comment forcer tout ce beau monde à parler francais.
    Ayrault racontait comment il s’était fait viré par des incapables. VGD racontait à tout le monde que la droite allait bientôt débarquer. Sarko serrait la paluche de tout ce qui bougeait et qui portait de la quincaillerie sur la poitrine (toutes ces médailles suggèrent que la France n’a jamais cessé de faire la guerre depuis 45, ce qui est honorable, mais relativise un peu le concept « 70 ans de paix »).

    Les discours de Hollande étaient écrits de manière assez peu politisée, ce qui nous changeait agréablement. L’évocation de la courageuse armée rouge contre le « nazisme diabolique » (le patron du café a juste mis le son à ce moment) était un peu tirée par les cheveux de l’héroïsme individuel, mais j’imagine que la vente de « nos » frégates en dépend. Finalement, c’est pas dire autre chose que quand Putin traverse la Russie sur une Harley.

    • Bon débriefing… moi aussi j’ai regardé BFM, surtout pour la nullité de leurs journalistes LOL
      J’ai beaucoup apprécié Obama quand il s’est excusé pour avoir rasé Caen, St-Lô, pour avoir fait débarquer des GI’s avec les poches remplies de faux francs, pour les nombreux viols commis dans la région.
      Tout ça pour nous sauver – Merci

      • Question viols, il aurait été dommage de ne pas inviter les Russes. Ici, on parle de 3700 viols et 172 exécutions capitales. A l’Est cela se compte en millions, tout ce qui avait entre 7 et 77 ans a du y passer.

      • « moi aussi j’ai regardé BFM, surtout pour la nullité de leurs journalistes LOL »

        c’est vrai que cette chaîne est fascinante.

    • « Les discours de Hollande étaient écrits de manière assez peu politisée »

      sans blagues?

  • Petite addition :
    Il ne faut pas oublier les Polonais au Débarquement qui formaient la 1ère Division Polonaise blindée au sein du 2nd Corps d’Armée canadien, avec 855 officiers, 15 210 sous-officiers et soldats, 381 chars, 473 canons et 4050 véhicules de tous types.
    Leur combat emblématique fut la poche de Falaise. Leur cimetière d’Urville est étendu !
    Leur histoire est par ici : http://stephane.delogu.pagesperso-orange.fr/1eredbpologne.html
    Ils armaient aussi quelques navires, destroyers ou torpilleurs…

    Pour ce qui concerne les Français (tous sous commandement direct allié), ils ne se limitent pas au commando Kieffer. Voici les unités engagées :
    (1) Croiseur Montcalm, croiseur Georges Leygues refondu à Philadelphie en 1943, corvette anti-sous-marine La Roselys et torpilleur La Combattante (Glascow 1942), participent à l’Opération Neptune, sous commandement allié, Western Task Force.
    (2) Escadrille Guyenne et Tunisie de bombardiers quadrimoteurs Halifax dans la 2nd Tactical Air Command.
    (3) Groupe bombardiers légers de nuit Lorraine (342° French Squadron) sur bimoteurs Douglas Boston III, 6 avions descendus.
    (4) Groupes de chasse sur Spitfire, Île-de-France (340° French Squadron) , Alsace (341°) et Cigognes (329°) du 145th Wing RAF.
    (5) Commando Kieffer (178 h) appartenant au 8th Troop du 10th Allied Commando, qui finira la guerre sous commandement anglais à Flessingue (Hollande).
    (6) 4e bataillon français du Special Air Service (SAS) qui parachutera 32 h. en Bretagne le 5.

  • Ce Hollande n’a aucune classe, si j’avais été lui, Dieu m’en préserve, j’en aurais profité pour rendre hommage aux américains en rebaptisant une plage « Obama Beach », ça le fait bien je trouve !

  • « Alors que Barack Obama, Vladimir Poutine ou la reine d’Angleterre ont été accueillis en grande pompe par la France et François Hollande, l’Afrique a été la grande oubliée de ces cérémonies. Pourtant les « tirailleurs sénégalais » ont écrit dans le sang l’histoire de la France lors de la seconde guerre mondiale. Venant d’Afrique Noire et du Maghreb, compagnons du Général De Gaulle dès le début de la Résistance, ils n’ont pas eu la reconnaissance de leurs pairs et de l’Histoire. »

    http://www.afrik.com/l-afrique-oubliee-des-ceremonies-de-commemoration-du-debarquement

    • Les bataillons d’Afrique n’ont pas débarqué en Normandie, mais en Provence.
      « En Provence, les chefs d’États africains viendront, le 15 août, rendre hommage à tous les combattants des anciennes colonies venus contribuer au réveil de la fierté et de l’honneur de la France. La libération de notre pays, c’est aussi celle de ses villes » (déclaration du Secrétaire d’Etat chargé des anciens combattants).

      Bien sûr que nos tirailleurs méritent leur gloire, mais chaque chose a sa place.

  • En même je ne suis pas sur qu’on puisse comparer la place de belligérant de l’Allemagne avec celle du Senegal ou du Cameroun…

    De plus, autant je deteste Hollande, autant là on lui cherche des poux là où il n’y en a pas. La présence de Merkel est justifiée, ne serait ce que pour le symbole, les choses ont changé et les allemands se recueillent avec leurs anciens ennemis. Je ne vois pas le problème.

    Quant à Poutine, l’URSS fut quand même l’un des principaux bélligerant… Oui, je sais, il y avait des camerounais aussi. Mais l’URSS était au coeur de la guerre. De plus, c’était aussi et surtout une occasion importante d’aplanir le différent ukrainien, d’où la présence aussi du président ukrainien, que vous ne semblez pas avoir remarqué.
    De ce point de vu, rien d’illogique non plus.

    Le message n’était pas brouillé, personne ne s’est posé la question de la présence de Merkel (éventuellement de Poutine a cause des embrouilles récentes), bref, il n’y a rien eu de spécial à signaler.

    Je crois qu’on a déjà suffisamment d’occasion de tirer sur la pitoyable ambulance Hollande pour ne pas en inventer. Quand on a la chance d’avoir un Président comme ça, le Lucky Luke de la connerie, on peut largement se satisfaire du menu servi.

  • à inviter Merkel, il aurait pu inviter l’empereur du Japon aussi…
    J’ai entendu dire que les invites ont été choisi pour créer un contexte favorable à Poutine pour engager le dialogue autour de l’Ukraine (d’ailleurs il était là lui aussi).

    C’était sur RTL je crois, Normal premier, fin stratège pour arranger des coups.
    En résumé, c’était préparé depuis 3 semaines et il ne fallait pas que ni Obama, ni Poutine ne soient au courant.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Quand les temps sont moroses, quand les perspectives semblent sombres, rien de tel qu’un peu de distraction sans prétention pour se changer les idées et rire un peu. En France, alors que les prix de l’énergie s’envolent et que la guerre en Ukraine nous désole, nous réalisons une fois de plus avec effroi que nous n’avons pas de pétrole et beaucoup trop d’impôts. Mais par chance, nous avons François Hollande pour nous dérider !

Ancien Président et héros improbable de virées amoureuses en scooter, il rêvait de rendosser l’habit de Capitai... Poursuivre la lecture

1
Sauvegarder cet article

Par Jean-Philippe Feldman. Un article de l'IREF Europe.

Les supputations sont allées bon train après que François Hollande a récemment déclaré qu’« un ancien Président peut très bien être candidat à l’élection présidentielle ». Pourtant, la question essentielle n’a pas été posée : comment François Hollande peut-il encore exister en politique ?

L’exception française

Les commentateurs n’ont pas manqué de railler les ambitions présidentielles toujours vertes de l’ancien chef de l’État. On peut comprendre humainement que François Ho... Poursuivre la lecture

Suspense intenable ! François Hollande va-t-il bientôt nous annoncer sa candidature présidentielle ? Des propos habilement équivoques tenus récemment par l'ancien chef de l'État devant des lycéens relancent la machine à spéculation politico-médiatique : "pour l'instant", il n'est pas candidat. Mais comme "ça ne va pas bien" - sous-entendu, à gauche, vous l'aurez immédiatement compris - forcément, il s'interroge :

"Est-ce qu'une candidature de plus serait utile ? Je ne sais pas. Je ne le pense pas, d'ailleurs. J'ai les mêmes idées qu'av... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles