Paquets neutres et vapotage

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Marisol Touraine (Crédits Philippe Grangeaud-Parti socialiste, licence Creative Commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Paquets neutres et vapotage

Publié le 2 juin 2014
- A +

On ne pourra pas avoir une France heureuse tant que des individus continueront, obstinément, à faire le contraire de ce qu’on leur dit, notamment manger trop gras, trop salé, trop sucré, bien sûr, mais pire encore, boire plus que de l’eau plate et fumer autre chose que du lard. Et puisque Marisol Touraine est ministre de la Santé, elle a décidé d’agir pour mettre fin une bonne fois pour toutes à cette hystérie de plaisirs coupables et de rigolade incontrôlée au pays des Droits de l’Homme.

Bienvenue en FranceCar dans ces droits, il y notamment celui, inaliénable, imputrescible et ignifugé, de mourir en bonne santé. Ce droit, ne l’oublions jamais, a été obtenu de haute lutte par des citoyens courageux qui se sont battus pour l’obtenir et qui sont tous morts pour ça. Dès lors, il faut que l’État, qui a été fermement mandaté pour ça, s’occupe de bannir les déviances et les addictions de notre beau pays. Et pour que cela fonctionne, on procèdera par petites touches successives.

Il y eu tout d’abord l’interdiction de la publicité pour le tabac, puis, pour des raisons de santé, son bannissement des lieux publics, puis l’instauration des images choc sur les emballages, parallèlement à une hausse continue et de plus en plus raide des prix pratiqués. Conformément à ce qu’on pouvait attendre, les ventes ont commencé à fléchir puis à nettement diminuer (pendant que la contrebande explosait). Mais Marisol Touraine sait que cela n’est pas suffisant. À présent, il faut passer à l’étape suivante : la mise en place des paquets de cigarettes neutres.

L’idée est donc d’enlever tout logo sur le paquet de cigarettes qu’on achète d’ailleurs de moins en moins. Ne resterait sur le paquet qu’un grand espace dédié à la réception d’une jolie image à collectionner (des dents pourries, un foie endommagé, une gorge pleine de tumeurs, des yeux opaques, des chatons écrasés, François Hollande, bref, un truc détestable), et un espace, plus restreint, pour le nom de la marque de cigarettes et la variante (mentholée, brune, blonde, au bon goût de marée). Comme d’habitude, il sera mis en avant que ces restrictions s’inscrivent dans le cadre des mesures prophylactiques mises en place pour diminuer la première cause de mortalité évitable en France après le potage froid, le champagne tiède et les femmes chaudes. Pour le moment, ceci n’est qu’un projet, de plus en plus précis, visant à rendre l’acquisition de cigarettes (et de tabac en général) aussi pénible que possible sur le plan psychologique. Du reste, m’est avis qu’en ajoutant le logo des impôts ou de l’URSSAF, l’effet répulsif des photos serait accru ; mais ce n’est que mon avis, et je sais que certains pervers socialistes trouveraient un plaisir torve à voir ces logos.

Bref, il est probable que les prochains mois verront apparaître ces réjouissants paquets de cigarettes dans le commerce, fusillant encore un peu plus l’avenir des petits débitants de tabac qui, pour les plus lucides d’entre eux, se reconvertissent doucement en point de vente pour la Française des Jeux, PMU et autres jeux à gratter, en attendant que ce plaisir là soit aussi minutieusement combattu.

Rassurez-vous : le Front Anti-Fun ne se contente pas de bouter le tabac hors de France. Il a bien compris qu’il existait maintenant une échappatoire avec la cigarette électronique et le vapotage, qui, au lieu d’utiliser du tabac, se contentent de chauffer de la nicotine. Pour le moment, il n’y a pas à proprement parler de lois spécifiques sur le vapotage, ce qui fait deux bonnes raisons de légiférer.

marisol tout raide

D’une part, il ne peut, il ne doit subsister en France aucune zone, aucun comportement, aucune habitude non couverts par une loi ou un article légal. Ce serait le début du grand n’importe quoi comme il pouvait encore en exister il y a quelques dizaines d’années, où les gens faisaient tant de choses sans même imaginer demander l’autorisation (les fous !).

D’autre part, tout ce plaisir qui échappe à la fois à une saine taxation libératoire et à une indispensable moralisation publique, c’est proprement inconcevable. Laisser cela sans corriger le tir, c’est prendre un risque considérable (et interdit constitutionnellement) d’habituer les générations futures à une trop grande liberté, qui est néfaste, comme chacun le sait. Il en sera donc pour le vapotage comme pour le reste, avec une interdiction de sortir sa cigarette électronique dans les lieux publics ou de faire de la publicité pour cet objet qui séduit de plus en plus de Français, grands enfants incapables de se contrôler un minimum.

fumer nourrit l'étatEn toute cohérence donc, quand bien même le vapotage est une alternative bien plus saine que le tabac traditionnel et judicieusement taxé, quand bien même les vapeurs dégagées ne peuvent pas être cancérigènes, quand bien même un nombre grandissant d’utilisateurs dit avoir pu arrêter complètement la cigarette puis la nicotine grâce à ce procédé, et surtout quand bien même cette invention a permis de créer un marché et les emplois qui vont avec, le gouvernement va sagement entreprendre de restreindre autant que possible son usage et sa pénétration, jugeant sans doute que la toxicité du tabac n’est pas suffisamment forte pour y trouver un substitut, ou que le chômage dans le pays n’est pas assez élevé pour s’affranchir d’étrangler un peu plus un marché naissant.

Et puis en toute cohérence toujours, alors que la lutte contre le vapotage va notoirement s’intensifier, le projet de loi de la ministre entendra expérimenter une ou plusieurs salles de consommation de drogue, dans lesquelles, selon toute vraisemblance et lieu public oblige, il sera donc interdit de fumer ou de vapoter. L’individu lambda pourra donc y faire son fix d’héroïne, mais n’aura pas le droit de se fumer une cigarette (électronique ou non). Délicieux.

Bref, si la route est longue, le chemin est connu et on en a déjà parcouru une bonne partie : l’avalanche de restrictions aux libertés des citoyens français continue au même rythme, dans la plus parfaite incohérence de textes s’empilant les uns sur les autres. La guerre contre toutes formes de plaisirs, qu’ils soient solitaires ou en société, va encore gagner quelques points décisifs pour transformer ce pays, jadis loué pour son art de vivre, en mouroir à petits vieux cacochymes où le summum du fun sera une partie hebdomadaire de dominos arrosé d’une grenadine sans sucre.

Ce pays est foutu, et en plus, on ne va même pas rigoler.
—-
Sur le web

Voir les commentaires (103)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (103)
  • Sur la paquet, à la place de « Marlboro », « Culbuto » aurait été bien.

  • pendant qu’elle y est cte vieille peau , qu’elle n’oublie pas d’interdire la malbouffe , l’eau et l’air pollué , les stress quotidiens des français ……pas bon tout ça pour la santé physique ; quand à notre santé mentale , tant qu’elle n’atteind les sommets de conneries de pas mal d’élus , dont la touraine , on peut s’estimer heureux ; pauvre france va , dans quel ILS t’ont mis ;

  • pour ce qui est des débits de tabac : qu’ils se débrouillent.

    Pour ce qui est des fumeurs, il reste le problème de la prise en charge par la sécu des conséquences de leur vice…

    • Facile à résoudre : autoriser les non-fumeurs à quitter la sécu. Et les fumeurs aussi, d’ailleurs.

      • NON ! Il faut CHASSER les fumeurs de la sécu et du système de retraite par répartition : plus de remboursemet ni de rentes, et plus de cotisations ou de ponctions sociales et de taxes sur leurs produits.

        • OK, s’ils font ça, je me mets à fumer illico pour bénéficier de la mesure, et j’arrête pour souscrire au système privé.

        • Raisonnement stupide : les fumeurs rapportent beaucoup de sous à l’état et la SS via achat de leurs cigarettes , travaillent en général et font rentrer des sous dans ce schéma de Ponzzi qu’est la retraite par répartition et la CPAM mais , si l’on en croit la minustre de la santé ( Gesundheit ) meurent plus jeunes , permettant ainsi de financer plus de retraités et assistés non fumeurs !!! la logique voudrait au contraire que l’en en multipliasse leur nombre !!!

          • Ne cherchez pas d’autre logique que la vibrionnante agitation d’un insecte bien nourri, qui devrait tous les jours démontrer qu’il existe, et s’emploi en conséquence à pourrir la vie de l’hôte qu’il parasite.

            Honnêtement, avez-vous vu depuis deux ans une quelconque autre logique à ce que nous observons avec un désarroi croissant ?

            Notre si normal gouvernement aura au moins été à la source d’une innovation que le monde entier nous enviera bientôt : le crowdsourcing des justification d’action :
            – je lance une idée, peu importe quoi (au moins une par jour – il faut bien donner du grain à moudre à h16)
            – je laisse le bon peuple se demander à quoi cela peut bien rimer
            – je choisis parmi les justifications proposées celles qui me plaisent le plus; le bonus c’est que je sais déjà quelle réponse elles ont auprès du public

            Bienvenue en République Socialiste Soviétique du Bisounoursland !

    • pour la secu cela à déjà été pris en compte dans le prix des cigarettes, le fumeur paye son cancer à crédit.

    • Les taxes sur le tabac financent largement la prise en charge des fumeurs dans le cadre de l’assurance collectivisée. Par ailleurs, le lien entre consommation et fréquence d’une maladie, s’il est observé collectivement, reste à démontrer individuellement. On parle de risque augmenté à l’échelle d’une population, pas de certitude démontrée pour chaque individu. Pour justifier un refus individuel d’assurance, il faudrait commencer à expliquer pourquoi la grande majorité des fumeurs ne meure pas d’une pathologie consécutive à la consommation de tabac, alors qu’ils cotisent beaucoup plus que les non fumeurs. Et pour les fumeurs entrant dans les cases de santé publique qui vont bien, encore faudrait-il prouver que la pathologie observée n’a pas d’autres causes potentielles.

      Sans les fumeurs, de nombreux non fumeurs seraient moins bien soignés, faute de moyens de prise en charge. D’ailleurs, l’agression contre la e-clop n’est pas un hasard. Il faut trouver une excuse pour faire rentrer le flouze, alors que la e-clop a plus contribué au recul du tabac que n’importe quelle politique publique, donc les taxes afférentes. Une nouvelle fois, nous avons la démonstration éclatante que la santé individuelle est le cadet des soucis des collectivistes de la santé publique.

      • « Par ailleurs, le lien entre consommation et fréquence d’une maladie, s’il est observé collectivement, reste à démontrer individuellement. On parle de risque augmenté à l’échelle d’une population, pas de certitude démontrée pour chaque individu. »
        => Pour démontrer une causalité en épidémiologie, vous devez déjà avancer une explication scientifique du mécanisme sous-jacent. Sinon vous ne démontrez qu’une corrélation, et vous pouvez jeter votre article et votre raisonnement. Pour l’association tabac/cancers* (* pas tous bien entendu) c’est très largement documentés, et aucun biologiste sérieux ne le conteste.
        Et in fine ce qui intéresse une assurance c’est la statistique … Statistiquement vous risquez de couter plus cher donc vous payez plus …
        Une fois le rapport facteur/pathologie déterminé, le clinicien/chercheur se tape de savoir si le patient qu’il a en face de lui paie ses errements, sa génétique ou son environnement. Et une fois le rapport facteur/cout déterminé, l’assureur s’en tape également.

        « Pour justifier un refus individuel d’assurance, il faudrait commencer à expliquer pourquoi la grande majorité des fumeurs ne meure pas d’une pathologie consécutive à la consommation de tabac, alors qu’ils cotisent beaucoup plus que les non fumeurs. »
        => Vous pouvez ouvrir une société d’assurance et appliquer vos principes … Personnellement, je pense qu’elle fera rapidement faillite si vous appliquez vos préconisations. Mais soyez assuré que je défendrais corps et âme votre droit à entreprendre !
        En attendant, vous n’êtes libre de contracter avec qui vous voulez : malheureusement … Mais si vous aviez ce droit, vous ne le feriez jamais qu’aux conditions acceptées par les deux partis. Je vous souhaiterais alors bon courage pour trouver un assureur crachant sur la quantification du risque …

        « Et pour les fumeurs entrant dans les cases de santé publique qui vont bien, encore faudrait-il prouver que la pathologie observée n’a pas d’autres causes potentielles. »
        => Vous vouliez sans doute parler de « facteurs de risques ». Mais quand bien même : rien à foutre. Vous assurez un risque et non une situation ! C’est la définition de l’assurance.
        Aucune assurance, où que cela soit, ne peut pas vous virez parce que vous coutez.
        Etre viré parce qu’on a menti est totalement différent d’être viré parce qu’on réclame son dû ! Le minimum restant d’être condamné à rembourser le delta des primes correspondantes, librement déterminées par l’assureur, entre le risque déclaré et le risque causé.

        • Pour démontrer une causalité en épidémiologie, vous devez déjà avancer une explication scientifique du mécanisme sous-jacent

          Où avez-vous vu ça?

          • Dans tout bon livre d’épidémiologie.

            • N’importe quoi.

              • Je reformule puisque vous avez l’air d’avoir du mal.

                Pour démontrer une causalité en épidémiologie vous devez démontrer :
                – une association statistique, c’est-à-dire une corrélation (RR/OR),
                – une chronologie (FR => Pathologie),
                – une reproductibilité,
                – ET une explication scientifique, a minima sommaire, de l’action de votre FR sur le développement de votre pathologie.

                Le dernier point est en général ce qui fait la différence entre un torchon et un article scientifique respectable.
                Sans lui vous pourriez allègrement débattre que la possession d’un smartphone dernier cri est un facteur protecteur des parasitoses. Parfaitement, puisque :
                – les parasitoses sont des maladies essentiellement tropicales,
                – et les smartphones derniers cris essentiellement dans les pays riches qui sont rarement tropicaux.

                Peut-être devriez-vous (re)voir vos connaissances en épidémiologie …

                • *vous devez NOTAMMENT démontrer

                  Vous aurez, bien entendu, corrigé de vous-même.

                • Ah oui, vous pouvez expliquer les effets des médicaments, vous?

                  mékilékon

                  • Oulala … On part de très loin …

                    Je crois que je vais arrêter là. Je n’ai ni le courage ni l’envi de faire (gratuitement) votre éducation.

                    P.S. : « L’invective ne déshonore que son auteur. » Confucius.

                    • Tu fuis la queue entre les jambes.

                      Tu fais bien.

                    • Non. Je crois juste que, malheureusement, la médiocrité de certain est parfois irrattrapable.

                      Et effectivement, j’ai trop d’estime pour mon temps pour imaginer, ne serai-ce qu’une seconde, de le perdre avec des types capables de me sortir : « Ah oui, vous pouvez expliquer les effets des médicaments, vous? ».

                      Quiconque connaissant le stricte minimum sur l’architecture du CTD, vous regarderez avec une certaine compassion supérieure …

                    • Alors c’est quoi ton « explication scientifique sommaire »?

                      « Ben c’est une molécule, vous comprenez, elle a des effets » c’est une « explication scientifique sommaire » valable?

                      Tu m’as l’air d’être une victime de la propagande.

    • http://www.contrepoints.org/2014/01/31/155165-taxer-les-vices-ne-paye-pas

      Certains veulent interdire aux fumeurs de fumer à cause du cout supposé sur la sécu.. Pourtant, ils coutent moins cher, ce qui fait qu’en suivant la même logique liberticide, on devrait alors obliger les non-fumeurs de fumer. 🙂
      Mais il est vrai que la logique n’est pas pareille lorsque les bénéficiaires nets de l’argent des autres sont majoritaires.

      • Il ne faut pas chercher d’explication « rationnelle ».

        Le dénominateur commun de toutes ces conneries depuis deux ans est le besoin compulsif de faire du buzz pour occuper l’opinion, lui faire croire que les guignols sont actifs et oeuvre au bien de l’humanité, et détourner cette opinion publique de vrais débats.

        Longue vie à la République Socialiste Soviétique du Bisounoursland.

        • 2 ans je vous trouve gentil.
          cela fait bien 10 ans que c’est en place.

          • Il y a trois ans ce n’étaient pas les mêmes guignols.
            Et il faut quand même reconnaître aux nouveaux un petit quelque chose de superlatif dans le grand n’importe quoi. Un nouveau palier est atteint, que l’on n’imaginait pas possible.

            Sarko était odieux, et ce d’autant plus que ses thèmes de campagne étaient bien construits, et qu’il s’est massivement foutu de la gueule de ses électeurs. (« vous avez voté pour moi; maintenant mon avenir est assuré et je peux vous niquer tranquille »)

            Normal et sa troupe sont vicieux, mais leur côté pathétique donnerait presque envie de leur pardonner. Ce qui serait bien sûr une erreur grave.

        • + 2 morceaux de robot

    • Bonjour breizh
      Les fumeurs sont une bénédiction pour l’état. Ils rapportent des tax, ils permettent à l’état de de s’immiscer dans la vie privée des gens « pour leur bien », les fumeurs meurent prématurément, (7 ans de cotisations retraite en moins à payer, pour un homme mort à 65 au lieu de 72 donc 3 ans de retraite au lieu de 10).
      Vous me direz ils tombent malades certes mais les non fumeurs aussi mais plus tard et d’autre chose, donc au niveau des assurances maladies c’est kif-kif.

  • Le vapotage fait un tabac. Tout-Reine un tollé. « Faux » pas rigoler !

  • Signez cette pétition lancée par l’Opinion.
    http://www.signezlepacte.lopinion.fr/

    • Certainement pas.
      C’est juste l’autoroute grande ouverte vers le sous-développement social.
      Pourquoi pas encourager le TAFTA, pendant qu’on y est ?

      • Le développement sans entreprises libres de leurs choix et en bonne santé, l’URSS avait déjà essayé, naguère; et Cuba et le Vénézuela y sont toujours.

        Quand notre pays sera en faillite, ces derniers nous accueilleront à bras ouverts, et nous feront partager leur sens du développement social.

        Ah, les lendemains qui chantent !

  • h16,
    Tant que vous continuerez à publier votre chronique quotidienne, nous continueront à rigoler. Tous les jours. L’autodérision reste le meilleur moyen pour ne pas se laisser atteindre par les avanies quotidiennes que les collectivistes moralisateurs nous infligent.

    Mais faites attention.
    Si même Anne Roumanoff se fait virer et va bientôt devenir un autre Dieudonné, vous risquez sans doute beaucoup plus. Les sbires du catalan auront d’autant plus de facilité avec un terroriste du langage anonyme que personne ne fera le lien entre un cadavre anonyme et la fin des billets de h16.
    Et votre humour est beaucoup plus corrosif.

    On ne nous dit pas tout !

    Longue vie à la République Socialiste Soviétique du Bisounoursland

    • T’inquiete, il n’est plus en france, il a eu la chance de pouvoir quitter le navire déjà …. On espère tous pouvoir se barrer de cette belle URSS oups, répoublique grançaise aussi …

  • En effet grace a h16 je ne supporte plus les…coups de poing dans ma gue… que l etat mafieux m impose genereusement!:un titre pour le moins percutant d un de vos superbes articles,je le cite en exemple quand je parle de vous dans mon entourage.

  • ça fait un petit moment que votre ami laurent C. ne vient plus raconter ses salades et faire la promo du MLPS et due Reichman pour nous faire croire qu’il est dans son droit.
    En attendant, dites lui de lire ça.
    Il se prend une bonne grosse claque dans la tronche et va bien vite devoir re-cotiser, s’il veut rester en France.

    http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2014/06/02/97002-20140602FILWWW00230-suisse-les-frontaliers-doivent-cotiser-a-la-secu.php

  • C’est vrai que toutes ces reglementations forcenees n’ont aucune chance de faire de nous des immortels. Dans la race humaine il y a 100% de mortalite. Quel ennui de laisser tomber tous ces petits plaisirs pour mourir enfin, heroiquement, a l’hopital, apres 81,5 annees d’une vie fade et sans saveur d’alcool, de hash, de vitesse ou de tabac. Autant se convertir a l’islam tout de suite, comme c’est un peu la meme philosophie mais par d’autres chemins. Ces reglementations excessives commencent a m’emboucanner serieusement. Ca empoisonne la vie, c’est tout. Quoi de prochain ? La priere socialiste obligatoire a 4 heures du matin sous peine de taxation des heures de sommeil supplementaires?

    • Mouais !
      Je suis pour la liberté évidement et contre le fait de règlementer la vie des citoyens pour tout et n’importe quoi.
      Mais par contre je trouve rigolo cette idée de comparer le sel de la vie au fait d’être dépendant à une drogue parce que la vitesse est bien une drogue aussi, non ? sourire.
      L’esprit qui confond islam et extrémisme, un peu comme on confondrait religion catholique et fondamentalisme chrétien, ou encore … plaisir de la vie et dépendance … me semble bien curieusement fait et très étroit.
      Mais bon … merci pour l’éclat de rire !

      • l’esprit etroit a pris la peine de lire un certain livre de reference en la matiere – inavouable d’ailleurs en publique meme sous un pseudonyme. Une analyse rigoureuse, pendant deux mois. Je vous conseil d’en faire autant.

        • Ben dites moi, en plus vous êtes plein de courage !!!!
          Ca se sent immédiatement et tellement que cela en est époustouflant !
          Stupéfiant ce concentré de qualités dans un esprit si étroit !

          Je sais que je suis merveilleuse et parfaite comme personne mais pourtant, malgré toutes mes bonnes qualités évidentes, je ne suis ni voyante ni télépathe.
          Je dois avouer mon immense impuissance avec beaucoup de regrets.
          Mais très franchement, je l’avoue, même avec la meilleure volonté du monde, cela va être compliqué pour moi de deviner le nom du livre de référence auquel vous faites allusion et de pouvoir vous répondre le cas échéant.

          Je m’incline donc bien bas !!!!

          • Je vous remercie de vos largesses. Vous etes trop bonne!

            • Ne m’en parlez pas !
              Je suis sûre que cela me perdra un jour !
              Pfffffffffffff

              • Vous devriez changer votre pseudonyme pour une fleur plus epineuse. Coquelicot ne vous va pas.

                Cela a vraiment ete un immense plaisir de ne pas vous rencontrer.

                • Pauvre petit bouchon tout bougon et revanchard !!!!
                  Je crois que je vais finir par vous apprécier vous !

                  Puis vous avez raison parce que moi aussi si je devais me croiser, je crois que je me détesterais ! sourire.

                  Alors vous ne savez donc rien du symbole du coquelicot, non plus ?
                  Le coquelicot est la fleur qui pousse sur les champs plein du sang des batailles.
                  Mais bon, il y a Google et il pourra sûrement vous aider à combler vos lacunes sur le sujet également. Sourire.

                  • Je connaissais le symbole pour habiter dans un pays anglophone ou on le porte en memoire des disparus de la grande guerre. Vous me rappelez furieusement certaines de mes connaissances qui sevissent dans l’enseignement. Le probleme principal c’est qu’ils ont l’habitude de s’adresser a une clientele captive. Et d’autre part qu’ils votent mal.

                    Je persite a penser que ce coquelicot ne vous va pas bien.

                    Comment dit-on condescendant au feminin ?

                    • Encore vous ? Ptdr.

                      Saviez vous que le monde à des problèmes importants, beaucoup plus importants que votre besoin de reconnaissance et votre susceptibilité de jeune fille en fleur ?
                      Votre vie doit été un enfer.
                      Il faut vous endurcir plus et ne pas vous laisser atteindre par les propos d’une personne que vois détestez et ne connaissez même pas, hein ?!
                      Allez faisons la paix et soignons de bons amis surtout que le monde a de vrais problèmes.
                      Par exemple, saviez vous qu’ils avaient interdit le camembert au lait cru ?
                      Affreux non ? 😉

                    • Pardon pour les fautes mais j’utilise un tactile capricieux.

  • Ce qui sera EVENTUELLEMENT économisé sera immédiatement reperdu en remboursement des déprimes des vendeurs de tabac… Vous imaginez travailler avec des photos de cancer autour de vous à longueur de journée vous ?

  • Vous oubliez plusieurs choses :
    1. les maladies causées par le tabac et l’alcool coûtent à la sécu. Bine entendu vous pourriez me dire, elle n’a qu’à pas rembourser, mais premièrement il faut prouver que la maladie du patient provient de son hygiène de vie (globalement c’est possible, individuellement plus difficile et même impossible), ensuite, ce la signifierait que le pauvre qui ne peut se payer une assurance privée devrait crever. Pas très respectueux des droits fondamentaux.
    2. ces comportements n’ont pas un impact sur les seuls consommateurs du tabac ou de l’alcool mais également sur les autres. Fumeurs passifs, morts, blessés par les conduite en état d’ivresse, etc. Or tout cela est prus en charge par la collectivité, il est donc normal que celle-ci ait son mot à dire.

    Dernière chose, je ne vois aucune atteinte à la liberté dans le fait de mettre en place des paquets « muets ». Où est l’atteinte à la liberté ? Le fumeur peut toujours acheter et consommer ses cigarettes de la marque qu’il veut !

    • La question reste toujours le meme. C’est d’ailleurs pour cela que nous sommes sur ce site. Enfin, la plupart d’entre nous. Combien de libertes individuelles sommes nous prets a sacrifier ?

      • mais où voyez-vous moins de libertés individuelles ? Personne ne vous empêche de fumer ou de picoler ! Bientôt vous allez nous dire que rouler à 100 à l’heure en ville c’est une liberté individuelle ! Vous avez une vision assez dévoyée de ce que c’est !

        • Je ne roule jamais en ville a 100 a l’heure, ou meme a 80, ou meme a 70. J’ai mon propre selfcontrol. Qui m’appartient. Le probleme n’est pas la. A l’evidence, a chaque fois qu’on reduit la vitesse on « sauve – peut-etre – des gens ». On a reduit la vitesse en ville de 60 a 50, puis a 30. La question, dans cette logique des choses, comme dans beaucoup d’autres precitees, est la suivante : quand est-ce qu’on s’arrete ?

          • je pense qu’on s’arrêtera rapidement lorsque nous auront des voitures entièrement automatisées, des voitures intelligentes en somme puisque leurs conducteurs ne peuvent pas l’être. Pour bientôt, j’espère.

    • « Où est l’atteinte à la liberté ? Le fumeur peut toujours acheter et consommer ses cigarettes de la marque qu’il veut ! »

      Tout à fait. Sauf que comme vous le rappelez, c’est une mesure pour lutter contre les méfaits du tabac et donc empêcher les gens de fumer. Efficace ou pas c’est une autre histoire. Mais c’est donc bien une attaque détournée pour réduire la liberté de fumer.

      Vous allez dire que le raisonnement est fumeux. Je vous répondrais que si les gens deviennent chatouilleux, c’est peut-être que l’on commence à pousser le bouchon un peu loin. Comme pour les impots, les taxes, les règlementations, les limitations, les lois sociétales, le bourrage de crânes …

      Le nombre des mécontents augmente chaque jour. Et chacun a de bonnes raisons d’être mécontent quand on s’attaque à tous ceux qui sont minoritaires ou pas assez organisés pour se faire entendre. Alors qu’en revanche le gouvernement semble se ficher totalement des vrais problèmes des électeurs. Jeu dangereux …

      • Erreur. C’est pour inciter les gens à ne pas fumer mais personne ne les en empêche, tout comme une publicité vous incite à acheter. Vous considérez qu’une publicité est une atteinte à la liberté ?

    • 1/ Je vous dirai que si chacun pouvait souscrire à l’assurance se son choix, on réglerait le problème. A charge de l’assurance d’adapter ses tarifs en fonction du risque qu’elle estime prendre. Je rajouterais que si le pauvre peut se payer son tabac, il peut aussi bien se payer une assurance santé.

      2/ Bien sûr, il y a des impacts. C’est pour cela que je suis globalement favorable à l’interdiction de fumer dans les lieux publiques : je n’ai pas à subir les décisions d’autrui.
      Quant à votre diatribe sur la responsabilité collective, je lui opposerai la responsabilité individuelle : « je cause du tort à autrui, j’assume ».

      3/ Une atteinte à la liberté des industriels à choisir librement le visuel de leurs paquets.

  • Remarquez, Lionel, tout n’est pas perdu; vous pourrez encore faire l’experience de la morphine en fin de vie. Et maintenant c’est legal. On peut desormais fermer les yeux sur une mort douce a defaut d’une vie. Quoiqu’il y ait encore, en route vers l’hopital, comme le souligne H16, les salles de shoot. Je serais particulierement interesse d’entendre votre opinion la-dessus…

    • concernant les salles de shoot, j’y suis favorable dans un but sanitaire : éviter des infections et permette d’établir un dialogue avec du personnel psycho-médical pour ceux qui veulent sortir de cet enfer.

      • Psycho-medical (?) est un concept interessant. Je ne savais pas que les deux correlaient. Ou sommes nous encore ici dans un des domaines de predilection du socialisme ambiant : la pseudo-science ? J’aimerais tant avoir toutes vos certitudes.

        • il est vrai que j’aurais dû plutôt parler de personnel psycho-médico-social. C’est ce que ceux qui connaissent un peu ce milieu désignent par psychologues, psychiatres, médecins (addictologues par exemple, mais pas seulement car souvent on trouve d’autres maladies), infirmiers, assistants sociaux. Maintenant où voyez-vous la pseudo-science ?

          • La medecine est une science. La psychologie, et ses bases freudiennes, je n’en suis pas si sur. Il faut d’autre part eviter de sauver les gens contre leur gre. La frequentation d’une salle de shoot ne voudra pas necessairement dire qu’on veuille (ou ait besoin) de se faire soigner. Elle restera pour les utilisateurs une opportunite de consommation . Nous n’avons pas tous le meme enfer.

            • Quels sont vos critères pour déterminer la scientificité ? Lorsqu’on parle de Freud on parle surtout de psychanalyse ce qui est encore distinct de la psychologie et la psychiatrie même si lié. Concernant la psychanalyse, je ne parlerai pas de science de mon point de vue.
              Vous dites, il faut éviter de sauver les gens contre leur gré, c’est louable (notamment concernant l’euthanasie ou le suicide assisté) mais la question qui se pose c’est : peut-on parler véritablement de liberté pour quelqu’un soumis à une addiction ? Les laisser crever est une solution : celle des sociaux-darwinistes que je qualifierai de fascistes doux ! Vous avez entièrement raison sur le fait que la fréquentation d’une salle de shoot ne veut pas dire qu’on veuille se soigner. Mais c’est une opportunité, cela rompt avec l’isolement souvent inhérent à la condition de dépendance et cela permet d’éviter des maladies qui coûteront à la sécu. Un bilan assez positif donc.

              • J’ai une relation addictive à la liberté.
                Quand on me réglemente un peu plus, « juste pour rire », comme souvent, je fais une crise de manque.
                Depuis deux ans, je n’arrive même plus à récupérer entre deux crises,

                Je fais quoi, docteur ?
                Ils vont nous forcer à aller en salle de shoot ?

            • La Médecine n’est pas une science, c’est un Art. Il y a heureusement et malheureusement beaucoup trop de variables à prendre en compte.
              Pour la psychologie, les bases freudiennes ne sont plus prise en compte qu’en France et en Argentine. Les Américains qui sont des gens pragmatiques, devant l’absence de véritables résultats des méthodes analytiques, se sont retournés vers la psychologie clinique qui avait continué son bonhomme de chemin avec des résultats, des études et des corrélations solides avec les découvertes en Neurologie/Psychiatrie. Les progrès sont intéressants mais chacun amènent à toujours plus de questions…

              • Je maintiens que la médecine est une science. L’Art a cette particularité qu’il n’a pas d’utilité : une oeuvre d’art est là pour elle-même pas pour servir à quelque chose.

                • La Médecine est un Art, c’est-à-dire une connaissance (en partie scientifique), une philosophie, une appréhension des autres, une écoute, un échange, un cheminement et bien d’autres choses au delà de la matière scientifique.
                  L’Art n’est pas qu’un objet inutile. Si l’élément artistique ne crée pas une émotion, un échange, une communication, ne réveille rien, ni souvenir, ni plaisir au delà de la matière, de la technique utilisée, de l’aspect, qui est-il?

                  • l’objet artistique produit ou non une émotion par sa contemplation. la médecine ne produit pas une émotion, elle soigne donc agit directement sur l’individu. Elle a un but, une utilité, soigner, l’artiste lui n’a pas de but,, il créé avant tout pour lui-même, s’exprimer. C’est en ce sens que je différencie art et science. Maintenant que la médecine demande un savoir-faire particulier, je ne le nie pas, je suis même d’accord. Mais c’est le cas de nombreuses professions, on peut dire aussi d’un boulanger qu’il est un artiste pour faire des pains aussi bon au sens où il maîtrise son art (avec un « a » minuscule).

                  • cela ne signifie pas qu’on ne puisse trouver beau le fait de soigner ou sauver quelqu’un. Mais ce n’est pas le même beau que lorsqu’on écoute une musique ou contemple un tableau. C’est un beau moral, éthique.

      • Rouler à 100km/h en ville, c’est rigolo. Et à force de s’entraîner, on finit par devenir bon. On anticipe les piétons distraits ou suicidaires. On soigne sa concentration et ses réflexes. Et cela permet d’établir le dialogue avec les autres usagers qui ne sont contents.

  • Le paquet avec la tronche du Roi solex est vraiment effrayant.

    • Et pourtant le message subliminal d’un aussi beau sourire est un encouragement à fumer !
      Fumer tue. Et je meurs de plaisir !

  • Les salles de shoot offrent un environnement securise pour le shoote. Et c’est bien. Il faudrait sans doute pousser le bouchon un peu plus loin encore pour faire vraiment utile. Comme une majorite de shootes n’ont pas les moyens financiers pour acheter leur dose tous les jours et doivent aller se procurer de l’argent comme ils peuvent, pour ce faire, je propose qu’on les assiste officielement dans leur quete. Pourquoi ne pas charger des agents de l’etat (creation de fonctionnaires donc baisse du chomage) a assister les shootes dans leurs petits braquages et vols a la tire quotidiens. La vieille dame ainsi detroussee de son sac a main le sera desormais, et moins violement sans doute, avec le sourire, par un agent de l’etat.

  • Et ne pas oublier une autre privation de liberté dans une période où les gens essayent de réduire la facture énergétique :
    A partir du 1er janvier 2015, les feux de cheminée dans les foyers ouverts seront interdits à Paris et en Île-de-France.
    L’arrêté inter-préfectoral valable pour toute la région parisienne mentionne deux cas.
    – Dans Paris intra-muros, la combustion de bois sera totalement interdite (aussi bien pour les poêles que pour les cheminées) sauf par dérogation pour des installations très performantes ou dans l’artisanat.
    – En Île-de-France si vous avez une cheminée traditionnelle, c’est-à-dire à foyer ouvert, vous ne pourrez plus faire de feu dans les 430 communes énumérées par décret. Vous pourrez continuer de faire du feu si vous avez une chaudière à bois, un poêle ou un foyer fermé type insert.
    Me demande, dans le cadre de la santé bienveillante du gvt, depuis 2 ans, si le taux de suicide a bougé ainsi que la consommation des anti-dépresseurs.
    Le suicide en France représente 3 fois plus de morts que les accidents de la route (plus de 10000 par an); Un des taux les plus élevé en Europe. 27 personnes se suicident chaque jour en France. Et 700 tentent de le faire.
    Et si ces restrictions permanentes aux libertés depuis des années, l’emmerdement maximum de la population étaient des facteurs aggravants ?

    • Vous avez tout a fait raison. C’est clair.

    • Vouiiiiiiiiiiiiii !
      Vous parlez des feux de cheminée et du fait l’état poursuit son œuvre de destruction de la cellule familiale méthodiquement.
      En effet, autoriser les belles flambées c’est permettre à une famille de passer des bons moments autour, de transmettre des histoires du passé, … c’est un truc drôlement dangereux !
      Je suppose qu’en 2015, ils nous créeront une police de la flambée histoire de contrôler que la loi est bien respectée et de taxer au prix fort le contrevenant pour renflouer les caisses.
      A suivre.

      Perso, moi, c’est l’interdiction du camembert au lait cru qui me rend dingue !
      Pffffffffffffffffffff

    • J’en suis au 543 è jour de vapotage sans aucune cigarette, sans manque et dans 5 jours : un an et demi…

      • 543 jours de bonheur sans entrave, c’est proprement indécent.
        La conclusion s’impose : on va vous règlementer tout cela, pour vous rappeler les réalités de la vie citoyenne.
        MST et ses collègues sont là pour cela, quand même !

        Où vous croyiez vous ?

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Un article de l'Institut Molinari

En dixième position dans le classement annuel des États moralisateurs de l’UE, la France multiplie les interdits sur le tabac, l’alimentation et l’alcool.

L’Institut économique Molinari publie la troisième édition[1. Cette étude a été réalisée par Christopher Snowdon. Christopher est Directeur de la division économie des modes de vie à l’Institute of Economic Affairs à Londres. Il est spécialiste des questions réglementaires liées aux modes de vie. Son travail a été réalisé en partenariat avec p... Poursuivre la lecture

cigarette électronique
0
Sauvegarder cet article

Par Guy Bentley[1. Guy Bentley est directeur de la liberté des consommateurs à la Reason Foundation, un think tank à but non lucratif défendant la liberté de pensée et le libre marché.]. Un article de Reason

L'absence de combustion est la raison principale du succès des cigarettes électroniques, dispositif qui réduit les méfaits du tabac.

Cigarette électronique VS cigarette

Bien qu'elle crée une dépendance, ce n'est pas la nicotine qui est responsable des maladies liées au tabagisme, mais le processus de combustion du tabac et d... Poursuivre la lecture

Par Jacob Sullum, depuis les États-Unis.

Les déclarations publiques du Centre pour la prévention et le contrôle des maladies (CDC) ont une vue alarmiste sur l’e-cigarette, les décrivant comme une menace pour la jeunesse américaine, qui, prétendument, se mettrait à fumer de nouveau en masse après avoir essayé le vapotage et être devenu accro à la nicotine. Mais les données de la CDC nous racontent une histoire différente.

Chute du tabagisme chez les ados

Ce mois-ci, la CDC a publié les derniers résultats de son Étude nationale su... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles