Les Français se prononcent massivement contre le financement public des partis politiques

Selon un sondage IFOP/Les Enquêtes du contribuable, pour 83% des Français, les partis politiques doivent se financer par les dons et cotisations de leurs adhérents.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
10 Partis politiques les plus subventionnés (Crédits : Contribuables Associés, tous droits réservés)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Les Français se prononcent massivement contre le financement public des partis politiques

Publié le 29 mai 2014
- A +

Or les aides publiques constituent la principale ressource des partis politiques français… Selon Contribuables Associés, il n’est pas normal d’obliger les contribuables à soutenir des partis politiques dont ils ne partagent pas les idées.

Pour plus de huit Français sur dix (83%), les partis politiques doivent se financer uniquement par les dons et cotisations de leurs adhérents. Seule une minorité (17%) considère, au contraire, qu’il appartient à l’État de financer les partis, comme c’est actuellement le cas.

sondage

Cette opinion est partagée très majoritairement quelles que soient les sympathies politiques, quoique plus fortement chez les sympathisants des formations de droite et d’extrême droite que chez les sympathisants de gauche. Ainsi, près de neufs sympathisants de l’UMP et du FN sur dix (88% et 89% respectivement) considèrent que les partis doivent se financer par leurs propres moyens, sans concours de l’État, contre un peu moins des trois quarts des sympathisants du PS (74%, soit un écart de 14 points par rapport aux sympathisants de l’UMP).

56% des Français estiment que ce système de financement est plutôt une mauvaise chose.

Seuls les partis politiques qui présentent un nombre significatif de candidats peuvent prétendre à un financement public. Le financement des partis politiques est calculé en fonction des résultats obtenus aux élections législatives. 56% des Français estiment que ce système de financement est plutôt une mauvaise chose car favorise les partis déjà existants et empêche le renouvellement de la classe politique.

10partis

Voir les commentaires (13)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (13)
  • c’st une honte de dilapider notre argent de cette manière , que tout ces partis politiques se débrouillent ; pendant que l’on y est , les demandeurs d’emploi n’ont qu’à demander à l’état de régler rubis sur l’ongle le montant du aux recherche d’emploi ( enveloppe , timbres , appel téléphoniques , frais de déplacement liés à la recherche d’emplois , nottament à l’anpe qui vous donne rv tel jour à telle heure , et qui vous dit une fois sur place qu’il n’y a personne pour vous recevoir, si si , ça arrive trés souvent ,….pourquoi faut il toujours fourguer du fric à ceux qui en ont le plus ?

  • Vraiment trop stupides et surtout amnésiques ces citoyens.

    La démocratie ne doit pas dépendre de la fortune des donateurs prives …
    Il suffit de mieux repartir pour plus de diversité … Et de plafonner sévèrement pour que les idées remplacent le matraquage

    Ne pas oublier les raisons qui ont poussées à sortir du financement prive

    • Donc d’après vous la démocratie ne peut pas fonctionner sans partis politiques ? Qui est stupide ?

      • La dèmocratie c’est surtout des partis dont les responsables sont sans vertu. C’est un paradoxe car à ce niveau, c’est la corruption qui guide le soutien financier des candidats. la cocentration des capitaux n’a jamais été si grande depuis 1928. Les lobbyistes passent leur temps à abuser de leur richesse pour s’octroyer des droits, des avantages, qui sont proprement insupportable pour le citoyen ,mais au combien gratifiant pour la racaille qui sont en poste. C’est simple à comprendre: plus vous ètes visible publiquement , plus vous semblez crèdible. C’est vieux comme le dèbut de l’humanité. Et il n’est pas question demontrer d’autres systèmes dèmocratiques en place ailleurs, car la connaissanceest bien trop dangeureuse pour le système verouillé en France. Les Français sont ècoeurés que l’argent finalement soit versé pour èviter l’argent sans odeur. Le financement politique est pourtant la fondamentale en politique. Sans argent on ne parle pas de vous et donc vous n’existez pas!. Alors pourquoi donc les chaines nationales pourraient elle servire de support aux partis afin d’èviter de les soutenir financièrement. Un service public pour faire vivrela dèmocratie. Et bien en France depuis très longtemps l’information publique est sous controle. Il n’y a aucune ègalité de chance entreles partis politiques. Et si cela est parfaitement dènoncé, les personnes nominées en charge de fournir les moyens aux partis, sont èvidament choisies pour surtout ne pas donner la meme chance à tous les partis. C’est à dire l’Etat est mafieux dans son comportement et notre dèmocratie est l’excuse pour le rendre lègitime, car c’est au nom du peuple français qu’il agit. On a eu l’èglise vous supporter les monarques. On a les services d’Etat pour soutenir toujours les memes. La France est que l’ombre de son histoire, et je suis convaincu que nous sommes toujours manipulés depuis des siècles de Rèpublique. Car c’est sous les braises de la monarchie absolue que la première fut ètablie. Et la V est une parodie….

    • Qu’y a-t-il de stupide à ne pas vouloir financer obligatoirement les partis politiques avec de l’argent public ?

      Depuis quand les hommes politiques possèdent un droit imprescriptible à pomper l’argent du contribuable pour dire des conneries au micro des radios et des télés ? Pourquoi serait-il moins démocratique qu’ils soient financés par des donateurs privés (et pourquoi ceux-ci seraient-ils forcément fortunés ?) ? Ce sont toujours les électeurs qui votent, non ?

      Est-il démocratique de ne pas appliquer le mode de financement plébiscité par la population ?

    • 2 problèmes dans votre démonstration : La vraie démocratie :
      1/ a pour limite les libertés individuelles.
      2/ n’est pas censé être une élutocratie.

      Donc si les élus ont un pouvoir limité :
      1/ Leur potentiel pouvoir de nuisance est limité de la même valeur.
      2/ Personne ne cherchera à les acheter, car le retour sur investissement sera minable.

      Il est donc urgent de :
      1/ Supprimer les financements publiques des partis politiques.
      2/ Réduire le pouvoir des élus et augmenter les libertés individuelles d’autant.
      C’est du win-win !

      • et que fait-on de la concentration des richesses qui est le premier facteur d’une système inègalitaire, mais surtout du lobbyisme , celui qui achète le pouvoir? naivetédu jeune ou l’ ignorance du monde dans lequel on vit.

        • Très simple, on prend le budget global annuel des partis que l’on divise par le nombre d’électeurs imposables, et ça vous donne un plafond déductible mais cette fois ci a 100%,
          Du même coup l’état devrait convaincre les citoyens de la pertinence de ses dépenses (reste IS, TVA et TIPP quand même )

  • La grande marche du peuple pour ses libertés vient de commencer !!!!

  • Il me semble que les organisations syndicales ont également droits aux subventions publiques ?

  • Et parlons aussi des syndicats qui reçoivent beaucoup d’argent public pour encore mieux faire des croche pieds à la France qui travaille!

  • Et pas que les partis politiques, la presse privée, les associations non caritatives ou politisées, les syndicats etc… ne devraient pas recevoir d’argent public.
    L’Art.13 de la déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789 stipule que le citoyen doit contribuer au financement de l’entretien de la force publique, et des dépenses d’administration, or nous en sommes rendus à financer tout et n’importe quoi, y compris dans les domaines du privé, y compris des organismes mis en place que pour nous empêcher de nous exprimer ou d’agir librement.
    Le citoyen est devenu une vache à lait et le dindon de la farce, bienvenu à la ferme des animaux de George Orwell.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
0
Sauvegarder cet article

Vous le savez sans doute, sans y prêter d'attention, mais depuis 1988, les partis politiques français reçoivent un financement public à partir d’un certain seuil de candidats et de voix. Si vous êtes un contribuable, vos impôts les financent donc. En conséquence, ils sont devenus des entreprises d’État comme les autres, avec leur budget, leur personnel pléthorique, leurs comptes financiers à la douteuse transparence et des commissaires aux comptes comme dans toute société capitalistique qui se respecte, en quelque sorte.

Et soyons... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

François Hollande devrait abandonner la pyramide des niches politiques et gouverner dans l'intérêt de l'ensemble du peuple français.

Par Michel de Poncins.

À évoquer les niches politiques nous touchons aux fondements de la prétendue démocratie à la française. Le point de départ, le vrai socle est le financement public des partis politiques. Ce financement est une véritable escroquerie en bande organisée. Un petit groupe manipulateur a décidé de prendre par la force à tous les autres des somme... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Selon l'essayiste français Guy Sorman, reçu à plusieurs reprises par les Bettencourt, la fortunée famille a financé tous les partis politiques et toutes les campagnes. Témoignage.

Par Guy Sorman.

Nicolas Sarkozy, pour avoir dîné une fois, deux peut-être, en 2007, chez Liliane Bettencourt à Neuilly, est mis en examen. Et pas moi ? C'est injuste. À cette époque et depuis plusieurs années, j'ai dîné au moins vingt fois chez les Bettencourt. Le personnel qui renseigne si bien les juges pourra en témoigner... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles