Le tour d’illusion de Taubira

Taubira mensonge (Crédits : René Le Honzec/Contrepoints.org, licence Creative Commons)

Le regard de René Le Honzec.

img contrepoints154 taubira

Des hommes politiques qui mentent, usual business, des ministres qui mentent, normal, c’est leur élite. Mais mentir de façon aussi idiote que la Ministre de la Justice, c’est un record sans doute homologable au Guinness Book, même s’il y a une sacrée concurrence avec la terrible mondialisation.

Après avoir prétendu n’être au courant de rien sur les plateaux télé, elle joue les coucous sur le Tournez Manège de Najat Belkacem en brandissant des feuilles de papier, censées être des rapports hyper récents qui prouvent qu’elle ne pouvait pas connaître la perversité de Sarko, celui qui cause dans des portables pour préparer un nouveau 6 février 34, au moins. Sauf que la championne du culot, que l’on a vue en action à l’Assemblée défendre la fameuse loi de « changement de civilisation » (sic) s’est plantée grave. On prête à Göering, « En matière de propagande, plus c’est gros, mieux ça passe. » Totalement déconnectée des réalités du web et du numérique, elle a montré avec arrogance aux photographes, avec des effets de manche censés camoufler le passe-passe, les feuillets. Mais ceux-ci, capturés au numérique, les textes ont pu par la suite être agrandis et déchiffrés. Et ils sont accablants (voir par exemple, ici).

Minable tour d’illusionniste à l’image de cette Gauche qui depuis 30 ans n’est qu’illusions. Tours de magie à deux balles avec des lapins roses sortis au petit matin d’alcôves humides ou d’écoutes minables, à la hauteur des camarades de la RDA, ces braves communistes qui fascinaient tant Mitterrand qu’il en mit au pouvoir, crime contre l’Esprit, lui qui ne vit jamais venir la chute du Mur comme Hollande ne voit pas venir la chute du socialisme de gauche. Bon, il nous reste celui de Droite, c’est pas gagné, amis libéraux…