Droit du travail : les escabeaux de la discorde

Une directive européenne, confirmée par un décret du ministère du Travail, nous interpelle sur l’interventionnisme excessif du politique dans l’économique.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Droit du travail : les escabeaux de la discorde

Publié le 13 mars 2014
- A +

Par Alexandre C.

 

À quelques mois de la cueillette des fruits, activité qui permet à quelques lycéens ou étudiants de gagner un peu d’argent pendant les mois d’été, une directive européenne, confirmée par un décret du ministère du Travail, interdit aux jeunes de 16 à 18 ans d’utiliser des escabeaux. Des chutes malheureuses ont certainement convaincu nos chers bureaucrates européens et français qu’il fallait instaurer de nouvelles règles dans le domaine afin de limiter les accidents. Dès lors, un problème engendre une interdiction, là où de simples recommandations d’usage auraient pu suffire. En effet, qui n’a jamais vu quelqu’un se contorsionner sur un tel engin au lieu de descendre et de le déplacer ?

De son côté, l’Allemagne a eu une interprétation quelque peu différente de la décision européenne, en limitant à trois mètres la hauteur maximale à laquelle pouvait travailler un jeune. Une manière de contourner cette règle dépourvue de bon sens et on peut parier qu’elle n’affectera pas outre-Rhin l’emploi saisonnier des jeunes.

img contrepoints155Mais en France, le législateur tout-puissant est allé plus loin sans penser aux conséquences que cela pouvait engendrer. Au-delà des considérations de sécurité, le décret pose un problème économique, puisque la main-d’œuvre étudiante lors des cueillettes de fruits représente un quart des emplois saisonniers de ce secteur. Quel producteur ira donc engager des jeunes pour effectuer ce travail, s’ils n’ont plus le droit de monter sur des escabeaux ? Plus inquiétant encore, où trouver le personnel manquant pour les remplacer ? De ce fait, les deux parties sont pénalisées. Et cela ne s’arrête pas là puisque bien d’autres travaux d’été requièrent l’utilisation de ce type d’équipement.

Cette décision nous interpelle une nouvelle fois sur l’interventionnisme excessif du politique dans l’économique, puisqu’elle complexifie – voire interdit – un peu plus les contrats pouvant entre deux parties. Au final, combien d’emplois, y compris saisonniers, ne seront pas créés à cause du zèle de quelques technocrates et de réglementations superflues ? Des centaines de milliers, sinon plus.

Au moment où le pays tente de lutter contre le chômage, notamment celui des jeunes, par tout un tas de mesures onéreuses et inefficaces sur le long terme, il est dommageable que l’on contraigne autant l’accès au travail. Un problème récurrent de nos sociétés depuis près de 40 ans. Il n’est donc pas étonnant que notre pays compte plus de cinq millions de personnes en recherche d’emploi.


Sur le web.

Voir les commentaires (36)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (36)
  • vu sur le web(déolé pas le temps de retrouver le lien)dans un labyrinthe végétal,les tailleurs de haies travaillent sur des échasses:gain de temps(plus à monter/descendre/déplacer l’escabeau)et localisation visuelle de l’espace(dans un labyrinthe,c’est pratique,en cueillette,certainement moins)
    comme disait coluche:on m’a dit qu’il fallait cueillir les cerises avec la queue,j’avais déjà du mal avec la main.

  • Dans le même genre…
    mon fils n’aime pas l’école… il voulait être patissier et entrer en apprentissage = IMPOSSIBLE car travail de nuit et le dimanche interdit au moins de 16 ans… et mon fils qui n’avait aucune difficulté scolaire n’avait aucune année de retard…
    – je précise que c’est un grand gaillard, n’ayant aucun pb de gestion de sommeil…
    – il a fait une seconde cuisine… pour aller vers l’apprentissage une fois ses 16 ans révolu.
    – et à 16 ans, certains/certaines ne sont pas prêts physiquement ni mentalement à suivre l’apprentissage dans les difficiles metiers de la restauration, patisserie/boulangerie etc…

    Il a 18 ans, son CDI et se lève depuis près de 3 ans maintenant 1h avant le reveil pour regarder la NBA…

  • Les jeunes aurons-ils encore le droit de se lever le matin, car descendre d’un lit, surtout en hauteur peut être dangereux et les parents condamnés pour mis en danger de leurs progénitures. Les vieux peuvent se rompre le cou, cela ne dérange personne et cela fera moins à donner à la retraite. Vive l’Europe, vive la France

    • Et les fabricants du lit doivent être aussi condamnés ainsi que ceux qui ont vendu le lit. Et dire que dans mon enfance je grimpais aux arbres !!!

  • A cause de la règlementation européenne abusive, j’ai pas pu m’installer sur ma propriété. J’ai donc interpelé des responsables européens, ils m’ont dit ; « débrouillez-vous en France ! »

    http://www.petitions24.net/a/71498

    Tous mes droits ont été violés

  • Alors qu’un simple port de casque intégral exclusivement homologué (type scooter) aurait résolu l’affaire élégament (lisez…lucrativement). Ils n’auront rien appris de la droite…

    • ramasser des fruits avec un casque intégrale ? mais d’ou sortez vous ?

      des regles aussi absurde doivent tout simplement etre ignorées, contournées, et ceux qui le respectent considèrés comme des collabos.

      un amis marchand de bestiaux à assisté il y a quelques temps à une réunion en alsace au sujet de l’éventuelle construction d’un abattoir. il y était bien sur question de normes, réglements, hygiene, droit du travail…. de quoi bailler tout son saoul. à la fin de la réunion, un allemand et venu mettre la main sur l’épaule des organisateur, en leur disant d’un air goguenard: mais pauvre amis, dans quoi vous vous lanceaient là ? c’est chez nous, à 50KM, de l’autre coté de la frontière qu’il faut venir le monter votre abattoir… si vous ne voulez pas bouffer tout ce que vous avez !

      de toutes façons, il y a de plus en plus de fruits qui se produisent en europe et de moins en moins en france. quand cette drenière ne sera plus qu’une friche agricole, industrielle et commerciale, il sera bien plus facile aux nation etrangère de lui fermer son clapet une bonne foi pour toute. reste la dissuasion nucléaire, qu’est-ce qu’on va bien pouvoir faire de ça ???

      • le coup du casque c’était de l’humour évidemment

      • L’objectif des Etatistes Bobo-écolo-gauchistes est de faire de la France un Grand Pays de Tourisme… C’est à dire : mettre sous cloche tout ce qui est « beau » et faire disparaitre le reste.
        Ce qui est « beau » :
        – la campagne (les agriculteurs deviendrons des « paysagistes de la nature »)
        – les monuments historiques
        – la bonne bouffe française…

        le reste doit disparaitre !!!

        • je ne sait pas si c’est leur objectif. ce dont je suis sur, c’est que c’est pas prés de fonctionner:

          les touristes n’aiment pas les pays en friche. à part pour des safaris photo…
          les campagnards ne deviendront pas des paysagers de la nature, car le tourisme ne fournira pas assez d’argent pour cela.
          la pauvreté engendrera des émeutes qui feront fuir les touristes,, vous voulez aller en vacances au vénézuela cette été ?
          quand aux monument historiques, ils vont bientot etre dans un etat lamentable, tant les fonds manquent pour les entretenir: cet hiver a été terrible pour les toitures de chateaux, les propriétaires n’ont plus de sous pour les réparer, quand aux finances publique, tout va trés bien madame la marquise…

          ou est le bec est certe un bon écrivain pour décrire les phantasme du bobo post société industrielle, mais ça reste à prouver qu’il fait un bon visionaire…

  • autant directement interdire le travail des moins de 18 ans. Et même des + de 18 ans, tant qu’on y sera, car c’est un peu discriminatoire, cette histoire d’âge.
    Ou alors il faut prévoir une attestation obligatoire de sécurité à l’usage des escabeaux, échelle, etc. Un diplôme.

  • Vivement l’arrivée du permis à point d’usage de l’escabeau avec les limitations d’usage en hauteur, des radars dans les champs, des taxes, etc.

    • Il ne faut pas leur donner de telles idées, ils pourraient s’en servir ceux qui nous gouvernent et nous enferment !

  • Sur l’échelle des risques ça va haut un escabeau ?

  • Les socialistes avaient prévenu : la France n’a pas vocation à nourrir le monde ( ils préfèrent la nature à la production ) . cette mesure portera un nouveau mauvais coup à la filière arboricole ( la production a déjà baissé de plus de 30 % en 10/15 ans). Pourtant c’est une filière d’excellence ( autrefois n° 1 mondial à l’export pour les pommes!..) …. mais les socialistes n’aiment pas l’excellence ( idem dans l’éducation ).Affaiblir ce qui marche et investir dans ce qui ne marche pas : voilà la ligne de conduite des bureaucrates/administratifs qui sont de plus en plus toxiques.

  • A 16 ans, on est plus souple qu’à 60 ans, voire qu’à 50 ans.
    Cela ne devrait pas rentrer en ligne de compte?

  • Pas un journaliste pour demander à Michel Sapin pourquoi il a pensé devoir signer le décret !

  • Quel pays de cretins.

    • et c’est un continent ou l’on pense que des gaillards de 18 balais risque de ce faire  » bobo  » s’ils montent sur un escabeau qui veut arrèter les russes en ukraine ?

      s’il devait y avoir un conflit, avec de pareil dégénérés , en 15 jours, l’armée russe occuperait l’ile d’ouessant…

      • 😆
        15 jours, cela me paraît beaucoup. Il y eut une époque où l’armée française s’est retrouvée vite fait presque dans les Pyrénées !

  • On se demande par quel processus les autorités de Bruxelles en arrivent à fabriquer de telles absurdités (car les instances européennes sont encore bien plus fautives que le gouvernement français). Il faut bien que quelque sombre crétin en ait pris l’initiative, et que ça ait été étudié et finalement approuvé par tout un tas de gens.
    Faut-il que ces gens-là n’aient vraiment rien à foutre !!!

    • « rien à foutre » ou un cerveau gros comme un petit pois. Et dire que l’Ukraine aurait bien envie d’entrer dans ce machin !

  • simple conséquence du principe disant qu’il faut protéger les gens d’abord d’eux même..alors soit il est difficile à vingt ans de savoir les conséquences de travailler dans des conditions dangereuses à long terme, mais être con au point de ne pas décider soit même si on peut monter sur un escabeau, ça laisse songeur…
    z’on qu’à monter sur des bidons…

  • Elles très fières
    sur leurs escabeaux en l’air
    regard méprisant et laissant le vent tout faire

  • Il ne faut pas négliger quand même le fait que les arboriculteurs sont exposés à de nombreux risques physiques avec l’utilisation d’outils, d’engins et d’équipements dangereux, de travaux en hauteur pour la taille et l’émondage, de troubles musculo-squelettiques liés au port de charges lourdes, aux gestes répétitifs et aux postures contraignantes de la plantation et de la récolte,…
    voir : La prévention des risques professionnels des arboriculteurs ; http://www.officiel-prevention.com/formation/fiches-metier/detail_dossier_CHSCT.php?rub=89&ssrub=206&dossid=450

  • Source INRS : « Plus de 20 % des chutes entraînant une invalidité permanente dans les accidents du travail sont des chutes depuis des échelles ou des escabeaux…  »

    Envoyez tous les jeunes de 16 à 18 ans !!! Les moins expérimentés d’entre nous, les plus « modelables » … Ce trouvera toujours d’autre … euh … « Gens » de votre espèce pour faire d’autre enfants …

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

La couverture médiatique du G20 a été dominée par des sujets brûlants comme l'Ukraine et Taïwan. Mais une initiative intéressante est passée presque inaperçue : les plus grandes nations tropicales ont formé une triple alliance pour sauver leurs forêts.

Les trois nations abritant l’essentiel des forêts tropicales du globe, le Brésil, la République démocratique du Congo et l'Indonésie, qui représentent à elles trois 52 % de la forêt tropicale de la planète, ont officiellement lancé, lundi 14 novembre, un partenariat visant à coopérer à l... Poursuivre la lecture

Le 10 novembre 2022, le Parlement européen a voté une résolution sur les jeux vidéo et l’esport. Si celui-ci reconnaît le rôle positif de cette industrie et de ce loisir, certains éléments montrent une volonté d’utiliser ce secteur comme un outil d’influence politique et culturelle.

On ne peut pas nier que les jeux vidéo ont désormais une influence dans la culture. Ce que propose le Parlement existe donc déjà sans interventionnisme, lequel peut être rapidement à double tranchant.

 

Que contient la résolution ?

Certai... Poursuivre la lecture

Un article de l'IREF France

Nul doute que la guerre en Ukraine met à l’épreuve l’ambition des membres de la COP27 pour réduire leur impact carbone. En particulier celle de l’Union européenne (UE), qui dépend fortement des énergies fossiles. C’est ainsi que le projet de taxe carbone aux frontières a émergé au sein de la Commission européenne l’année dernière. Voté par le Parlement européen en juin, le texte est entré en phase de négociation.

Ce dispositif s’accompagne d’une suppression, en 2032, de la gratuité des quotas ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles