Rand Paul : un libertarien à la Maison-Blanche ?

Rand Paul (Crédits Gage Skidmore, licence Creative Commons)

Rand Paul, fils du candidat à l’investiture républicaine de 2012 Ron Paul, jouera un rôle certain dans la campagne de 2016, et pourrait bien être le prochain candidat républicain.

Par la rédaction de Contrepoints.

Selon un récent sondage CBS, Rand Paul est favori (39%) derrière Jeb Bush (41%) auprès des républicains, parmi les personnalités politiques que les Américains aimeraient voir candidats à la présidentielle de 2016.

Mais Jeb Bush obtient 27% de voix « contre », i.e. 27% des républicains ne veulent pas qu’il se présente. Rand Paul n’en obtient que 21%. De plus, Jeb Bush étant le frère d’un président n’ayant pas laissé derrière lui la meilleure image, il sera probablement éjecté avant la course à la candidature républicaine. La primaire républicaine pourrait donc voir s’affronter Rand Paul (41% des intentions) et Marco Rubio (32%).

Les libertariens ne seront donc peut-être pas à la Maison-Blanche, mais ils auront immanquablement une réelle influence sur le débat. Après la campagne pour l’investiture républicaine de 2012, Ron Paul, père du potentiel candidat, remerciait les militants qui l’avaient vaillamment soutenu et annonçait une influence croissante des idées libertariennes dans le débat.

Même parmi les indépendants, 30% aimeraient voir Rand Paul candidat, et 29% ne le souhaitent pas ; les idées libertariennes semblent bien avoir dépassé le stade d’une existence presque invisible et avoir une réelle influence dans le débat.

Un encouragement pour les libertariens et libéraux du monde entier, dont les idées, même parfois diabolisées, sont désormais connues d’un nombre croissant de citoyens.