Un débat avec István Markó interdit par ses collègues

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Un débat avec István Markó interdit par ses collègues

Publié le 9 février 2014
- A +
Istvan Marko
István Markó

István Markó

La Libre Belgique nous informe, avec un certain courage dans le climat qui règne, qu’une librairie universitaire de la ville-campus wallone de Louvain-La-Neuve, a annulé un débat prévu avec un chercheur de l’Université Catholique de Louvain, le chimiste István Markó.

Interrogé par le journal, le libraire a expliqué avoir été l’objet de tant de pressions venant des enseignants de l’université, qu’il a considéré comme impossible de garder la conférence prévue au programme, et l’a donc annulée.

Cette librairie a pour tradition de donner la parole à des membres de l’UCL ayant publié un ouvrage, et M. Markó a donc, comme il est de coutume, été invité à parler du sien.

Les raisons données pour ces pressions semblent être qu’on ne peut pas discuter de thèses diverses en matière de science. Ceci parait tout à fait étonnant, pour ne pas dire fantastique, puisque la science procède justement par mises en causes permanentes des découvertes faites à ce jour.

Si les thèses défendues par István Markó sont réellement farfelues, opposées à la vérité scientifique, alors, pourquoi pas au contraire le laisser s’exprimer et le mettre devant la réalité des faits mesurés et constatés ? De cette manière, il pourra saisir la cause et la nature de ses erreurs et aura une chance de reprendre ses réflexions sur le sujet discuté, afin de se rapprocher de la vérité connaissable.

Dans un des aspects les plus étranges de cette bien triste affaire, il semble qu’István Markó ait été comparé au comique français M. Dieudonné Mbala Mbala. On se perd en conjectures sur la raison de cette comparaison provenant d’esprits rationnels. M. Mbala Mbala se serait-il exprimé dans le débat dont il est ici question ? Ou bien István Markó, actif, rappelons le, dans la même université que ses censeurs, serait-il un comique et non un scientifique ? Mais qu’est-ce que cela nous dirait alors sur l’institution en question ?

Plus sérieusement, où allons-nous ? Où allons-nous quand des universitaires interviennent auprès d’une librairie pour faire, de facto, interdire la présentation d’un ouvrage par un de leurs collègues ?

Voir les commentaires (32)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (32)
  • Son cas est comparé à celui de Dieudonné, tout simplement car tous deux soulèvent le problème de la liberté d’expression. Le climato-scepticisme (critiquant les thèses « réchauffistes »), tout comme l’antisionisme, sont deux positions qui ne sont pas acceptées dans le débat public aujourd’hui, elles ne rentrent pas dans le moule, elles sortent du cadre, et nos maître-censeurs (médias, politiques… et leurs bras armés, ici: Licra, Crif // GIEC) font tout pour les faire taire, les discréditer, afin qu’ils ne viennent pas brouiller la propagande mise en place et la sphère de la pensée unique … Ainsi, le raccourci est vite fait : Istvan Marko = scientifique fou cherchant à faire parler de lui. Dieudonné = Antisémite

  • mr marko est apparement chercheur en botanochimie. j’ai assisté il y a queques jours à un exemple d’application de ce genre: quelques grammes de poudre de sphaigne dans un ver plein d’eau on transformé celui-ci en quelques seconde en un espèce de gel proche de la confiture.

  • Je suis stupéfait par les sectarisme et la quasi inquisition qui semble règner en Belgique sur ce sujet. Les Belges veulent-ils nous disputer le titre de champion du monde de l’obscurentisme ?

    • Ca commence à sentir le roussi pour les militants du « réchauffement climatique ». Quand on en arrive à de telles extrémités pour faire valoir ses arguments ou plutôt pour masquer l’absence d’arguments, c’est que la fin est proche.

      Courage Pr. Marko, vous avez le beau rôle ! Et dans quelques années (quelques mois ?), vos adversaires devront s’expliquer devant le tribunal de l’histoire, aux côtés de Lyssenko et des Saints Inquisiteurs.

  • « Jean-Pascal van Ypersele, climatologue couronné avec Al Gore et le GIEC du prix Nobel de la paix en 2007 »

    JP. van Ypersele, pas plus que J. Jouzel, ni personne n’ont été nobélisés.
    C’est l’organisation Giec qui, conjointement à Al Gore, s’était vue attribuer ce prix…

  • Ordinairement, c’est la mafia qui fait des visites aux commerçants pour faire « pression » sur eux.
    Pour les chauffards, les intérêts doivent être gigantesques.

    J’attends avec impatience la réaction des trolls de service pour nous expliquer que c’est justifié ou normal…

  • Pourquoi je ne suis pas étonné ?

  • La ligne éditoriale de LLB, vouée à la gloire du chef de gare, censure à tout va.
    Sur l’article, j’ai eu 3 commentaires supprimés, et je m’étonne même de pouvoir encore de temps à autre y déposer un « post »?
    probablement,à l’occasion d’une pause café?
    Les intérêts en jeu sont gigantesques, il serait impensable que cette folie cesse.
    dans mon coin, malgré un jugement intimant de cesser les travaux d’une ferme éolienne, moyennant astreinte de 10.000 euros par jour en cas non respect, ils s’en foutent,les bénéfices à engranger sont de loin supérieurs, et une fois construites, les éoliennes resteront.
    Personne, ni les scientifiques à l’origine de cette fraude, ni les politiciens qui ont pris le train, certainement pas la secte verte qui en profite comme jamais,personne n’oserait vendre la mèche, une véritable configuration maffieuse.

    • Pareil pour moi, je voulais faire reference a un article paru ici sur la soi-disant petition de 2012 ou plus de la moitie des noms etaient bidons (on y voyait meme Marc Dutroux et George W Bush) mais la moderation l’a bloque plusieurs fois

    • Oh le gentil nounours ! Oh les méchants lobbys ! Oh les gentilles ONG !

      Oh qu’il est gentil le keskidi.

      Oh la pauvre opinion politique américaine traumatisée par les lobbys climatosceptiques !

      De toutes façons, aux US il ne faudrait SURTOUT PAS faire un referendum pour décider si la terre est plate ou pas et en tenir compte pour décider d’une politique économique.

      • Que la terre soit plate ou pas est sans importance. Elle est par contre incontestablement trop basse, ce qui est assurément problématique pour décider d’une politique économique.

        • En vérité, peu importe la forme de la terre, les théories scientifiques ou économiques et leur prédictions : ce ne sont que des outils. La complexité est infinie et les capacités humaines très limitées. L’homme doit sa réussite à sa capacité naturelle à explorer de nouvelles voies et à les abandonner quand elles n’apportent pas de progrès.

          Les théories climatiques constituaient l’exploration d’une nouvelle voie dans la maîtrise de notre environnement. L’échec des prédictions et l’échec des solutions économiques mises en place doivent nous inciter à les mettre au placard avec les millions de mauvaises idées que l’humanité à produites (et oubliées).

          István Markó ne fait que tenter d’expliquer où l’on s’est planté dans la théorie scientifique (et peut être ainsi en sauver une partie réutilisable). Pour la partie économique il n’est pas besoin de chercher : ça ne tenait pas la route dès le départ et tout est à jeter.

  • Bonjour,

    étant néo-louvaniste (originaire de Louvain-la-Neuve) cette ville est est la seule à être dirigée par un bourgmestre (maire) écologiste en Belgique, Thierry Roland, les terrains dans cette ville sont loués pendant 99 ans à l’UCL (Université Catholique de Louvain) et la librairie, sans doute Libris Agora est évidemment pieds et poings liés à l’université, car cette ville est un campus universitaire entouré de quartiers résidentiels.

    Sinon, pour en revenir au sujet, le sectarisme chez les scientifiques, qu’ils soient physiciens, mathématiciens, chimistes, biologistes n’a rien à envier à celui des économistes, sociologues, philosophes et religieux.

    • Le bourgmestre de la commune de Ottignies-Louvain-la-Neuve s’appelle Jean-Luc Roland (et non Thierry Roland).

      La librairie concernée est la DUC (Diffusion Universitaire Ciaco), qui n’est pas à proprement parler une librairie mais une coopérative dont la première mission est la diffusion des supports de cours auprès des étudiants.

  • J’ai disserté dans mon blog des travaux d’Istvan Marko. Ces travaux réfutent la théorie de l’effet de serre, tout simplement, mais pas par idéologie. Il s’agit d’une démonstration parfaitement argumenté qui réfute le fait que le CO2 puisse avoir un quelconque effet sur le forcing radiatif dont se gargarisent les climatologues alarmistes. Marko s’est basé dans ses études sur les résultats (publics) des relevés des ballons sonde depuis plus de 50 ans enregistrant les teneurs en ce gaz supposé produire un effet de serre. Or l’analyse des résultats faite par Marko montre sans aucune ambiguité qu’il n’en est rien. L’article scientifique que j’ai archivé dans mon ordinateur est certes aride mais parfaitement clair.
    Or, les « experts » autoproclamés de l’IPCC ont immédiatement senti le danger car Marko, comme tout scientifique digne de ce nom, a mis en avant leur erreur et ces derniers, au risque de se déjuger et de voir s’effondrer l’ensemble de leur entreprise mensongère, ont préféré soudoyer les doyens de l’Université de Louvain, pourtant réputée par ailleurs pour son ouverture d’esprit.
    Il s’agit d’un très grave évènement qui montre à quel point la science d’aujourd’hui est (comme la justice) manipulée par les politiciens et les ONG qui les ont infiltré. Cette escroquerie du climat coûte aux contribuables des pays de l’OCDE, faut-il le rappeler, un milliard de dollars par jour … pour du vent !

    • le débat entre la fausse science et la vrai science est perpétuel dans l’histoire des sociétés humaines. pire, il est parfois niché dans l’ames mème des plus grand scientifiques, comme newton, qui est capable de mettre en évidence la marche de l’univers, mais demeurre pétri d’obscurantisme religieux. un siècle plus tard, Marat, specialiste reconnu de certaines maladies des yeux, se fourvoit dans des recherches pseudoscientifiques sur l’origine du feu, jusqu’a se battre avec des menbres de l’académie qui représente la science officielle. encore un siècle plus tard, russel Wallace, qui aura la vision de l’évolution des espèces en mème temps que Darwin, se ridiculisera en défendant le spiritisme bec et ongles.
      pas etonnant que pour une bonne parti du  » bon peuple « , les scientifique sont vu comme des fous en puissance…

  • Mr M’Bala M’Bala tient des propos délirants et haineux, quel rapport avec un livre scientifique écrit par des profs d’unif ?

    • Aucun rapport. L’intérêt de la manoeuvre est de détecter des fascistes imaginaires, des ennemis du peuple, de les combattre et de les éliminer si besoin est : ça évite aux fachos du RCA d’avoir un débat argumenté qu’ils savent perdu d’avance.

      Staline n’est pas mort.

    • RCA ?
      République Centre Africaine ?
      Rassemblement Communiste Alternatif ?
      Rions Chers Amis ?
      Refroidissement Cryogénique Adiabatique ?

  • MALGRE LES PRESSIONS la présentation du livre « Climat : 15 vérités qui dérangent » aura bien lieu le 13 février !

    Le Professeur Istvan Marko vous y attend …

    De 18h30 à 20h00

    Auditoire LAVO 51
    Bâtiment Lavoisier
    Place Louis Pasteur 1
    1348 Louvain-la-Neuve

    • Bonne nouvelle, je me demande quelles vont etre les actions des partisans de Van Ypp pour tenter de bloquer cela malgre tout, je sens qu’on va avoir une bonne tranche de rire… J’aurai voulu y assister mais habite aux USA…

      • Je ne pourrais pas non plus y aller mais j’ai posté ceci sur Belgotopia:
        « Sachant qu’à ma connaissance il n’existe que cette vidéo d’une conférence du Professeur Marko (bit.ly/1h01aXG) cette conférence serait peut-être l’occasion – avec l’autorisation de l’intéresse, cela va de soit – de faire une nouvelle vidéo de présentation.
        Etant au Pérou à cette date, je ne pourrais malheureusement pas y assister mais si elle venait à être enregistrée, c’est avec plaisir que je la regarderai. »

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Jon Miltimore.

Le jour de la Terre, Wynn Alan Bruce, un écologiste et photographe du Colorado âgé de 50 ans s'est immolé devant la Cour suprême des États-Unis.

À la suite de sa mort, ses amis ont déclaré qu'il s'inquiétait du changement climatique. Kritee Kanko, la scientifique en chef de l'Environmental Defense Fund a déclaré :

« Ce gars était mon ami. Ce n'était pas un acte de suicide. C'est un acte de compassion profondément intrépide pour attirer l'attention sur la crise climatique. »

T... Poursuivre la lecture

Alors que les crises s’enchaînent, le GIEC a dévoilé le 28 février dernier le second volet de son sixième rapport sur l’état du climat.

Ironie de l’actualité : ce document est publié seulement quelques jours après le début du conflit russo-ukrainien, ou du moins de sa partie la plus médiatisée puisque les deux pays sont en conflit depuis bientôt 8 ans.

Qu'il s'agisse du conflit ukrainien, des élections présidentielles ou du retour du covid, à l’hiver qui s’abat sur la France s’ajoutent de vieilles ficelles, celles qui viennent t... Poursuivre la lecture

Par Emilio Raimondo.

Les opposants au nucléaire avancent souvent les deux arguments suivants « le nucléaire est dangereux » et « les déchets peuvent durer des milliers d’années ». Mais ces deux affirmations n’informent pas sur les risques encourus.

Ce sont les risques provoqués par les activités dangereuses qui posent un problème et non les dangers eux-mêmes s’ils sont contrôlés.

Un danger est caractérisé par deux critères : sa probabilité d’occurrence (fréquence) et sa gravité.

Ainsi le soleil est dangereux à rega... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles