Périph’ parisien : Temps perdu = économie en berne !

Limitation de vitesse 80 km h Credit Papa Pic (Creative Commons)

Circulation en Île-de-France : les bouchons sont en hausse. Un résultat qui était prévisible compte tenu des politiques publiques.

Un communiqué de « 40 millions d’automobilistes ».

Le journal Le Parisien de ce mardi 28 janvier 2014 annonce qu’en quatre ans les bouchons sur les grands axes routiers de la région parisienne sont saturés. « 40 millions d’automobilistes » avait alerté, plusieurs fois, la mairie de Paris sur la politique qu’elle menait face à l’automobile.

Avec la fermeture des voies sur berges en janvier 2013 et la baisse de limitation de vitesse passant de 80 à 70 km/h sur le périphérique, depuis le 10 janvier 2014, le temps de parcours des automobilistes ne cesse d’augmenter, mais c’est aussi tous les professionnels de la route qui perdent de l’argent.

En effet, selon l’étude de Rémy Prud’homme, économiste et professeur émérite de l’Université de Paris 12, la réduction de la vitesse sur le périphérique parisien représente à elle seule une perte de 100 millions d’euros par an, ce qui représente 14€ de l’heure pour un véhicule léger et 60€ de l’heure pour un poids lourd.

« Si la mairie de Paris s’évertue à mener une politique autophobe en diminuant les limitations de vitesse autorisées et en fermant des voies pour les automobiles, cela va accroître le temps perdu pour les usagers de la route et dégrader un peu plus une économie qui est déjà en berne » souligne Daniel Quéro, président de « 40 millions d’automobilistes ».