Étude économique de la Russie 2014

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Étude économique de la Russie 2014

Publié le 16 janvier 2014
- A +

L’économie de la Fédération de Russie croît, mais de nouvelles réformes sont nécessaires pour favoriser la croissance future, améliorer le climat des affaires et renforcer l’innovation.

OCDE Étude économique Russie 2014L’Étude économique consacrée par l’OCDE à la Russie, souligne qu’il importe de réduire la dépendance de l’économie vis-à-vis des fluctuations des cours mondiaux des ressources naturelles, de rehausser la productivité, et d’assurer une meilleure adéquation entre qualifications et emplois. Il y est également recommandé à la Fédération de Russie de s’attaquer aux inégalités entre régions, domaine dans lequel les progrès accomplis ont été lents ces dix dernières années.

La Fédération de Russie affiche de bons résultats dans un certain nombre de domaines, mais la croissance future est entravée par une gouvernance laissant à désirer et des problèmes liés à l’état de droit. La productivité et le niveau de vie sont par ailleurs encore nettement plus faibles que dans les économies de marché les plus avancées, et le processus de convergence marque le pas depuis la crise.

L’instauration d’un environnement des entreprises transparent, cohérent et prévisible contribuerait à tracer la voie d’une croissance plus vigoureuse. Les autorités sont appelées à prendre des mesures efficaces et durables de lutte contre la corruption, à renforcer l’indépendance de la justice, ainsi qu’à réduire les obstacles à l’entrée sur le marché et à la concurrence. L’accélération du processus de privatisation, qui est bien géré, devrait aller de pair avec la promotion de règles du jeu équitables entre les entreprises publiques et privées.

L’OCDE encourage les autorités à remédier aux problèmes de goulets d’étranglement dans les transports en améliorant l’efficience des dépenses d’infrastructure, en favorisant la concurrence dans ce secteur, et en assurant une meilleure coordination de l’action publique en vue de résoudre les problèmes de transport urbain.

S’agissant de l’innovation et de l’intégration de la Russie dans les chaînes de valeur mondiales, il est recommandé aux pouvoirs publics de soutenir de façon générale l’adoption de nouvelles technologies, y compris en dehors du secteur des hautes technologies, en particulier pour améliorer l’efficacité énergétique. L’Étude souligne également que les autorités devraient achever la réforme du secteur de la recherche-développement publique.

OCDE Étude économique Russie 2014 tableau

La Fédération de Russie se caractérise par une des proportions de diplômés de l’enseignement supérieur les plus élevées au monde, mais le système d’enseignement a des difficultés à fournir aux employeurs la palette de compétences dont ils ont besoin. L’augmentation des dépenses d’éducation devrait être une priorité, notamment dans les régions les plus pauvres, et il faudrait poursuivre la restructuration des établissements d’enseignement professionnel et supérieur, en améliorant les programmes et les relations avec les entreprises.

Le marché russe du travail est très flexible. Cela contribue à la faiblesse du chômage, mais la rotation excessive de la main-d’œuvre limite les incitations à investir dans le capital humain, ce qui entrave la croissance économique et peut entraîner une accentuation des inégalités. L’étude préconise un dialogue plus équilibré entre employeurs et salariés, ainsi qu’un renforcement de la formation tout au long de la vie, des programmes d’activation et des aides temporaires au revenu.

L’OCDE recommande de limiter l’augmentation des dépenses liées au vieillissement démographique. Elle suggère de relever l’âge de départ en retraite des femmes pour l’aligner sur celui des hommes, et de les faire augmenter tous les deux parallèlement à l’allongement de l’espérance de vie, tout en mettant en œuvre d’autres mesures pour rehausser l’âge effectif de la retraite. Améliorer l’équilibre entre vie professionnelle et obligations familiales, tout en développant les possibilités d’avancement sur le lieu de travail, pourrait contribuer à réduire l’écart de rémunération entre hommes et femmes ainsi qu’à normaliser les évolutions démographiques.

Voir les commentaires (2)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (2)
  • La Russie prochain paradis libéral?Je l’espère mais je crains que les Russes n’arrivent pas à résoudre les problèmes qui s’y opposent actuellement…

  • La Russie est dans un situation très difficile. Si le pétrole chute la banqueroute vas vite refaire parti du paysage.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

 

Depuis la crise du covid et son « quoi qu’il en coûte », nous assistons à une transgression économique sans précédent.

En effet « l’argent magique » coule à flots et les Français ont été nettement plus indemnisés avec le chômage partiel lié au covid, qui s’élevait en France à 84 % du salaire net et sans descendre en dessous du SMIC, contre 60 % (67 % pour enfants à charge) en Allemagne.

Le fait que pendant cette période les Français ont économisé 175 milliards d'euros de plus grâce au chômage partiel (sur un total ... Poursuivre la lecture

Par Thibault Serlet.

 

Des dizaines de villes dans le monde mettent en œuvre des programmes pour attirer les startups. Ces programmes comprennent toutes sortes de formations professionnelles, de subventions et de programmes d'infrastructure parrainés par le gouvernement.

Mais ces programmes réussissent-ils réellement à attirer les startups ?

Nous avons décidé de faire nos devoirs et de répondre à cette question.

Il y a quelques semaines, mon équipe de recherche a publié la Startup Cities Map, une carte ... Poursuivre la lecture

Par Ryan McMaken.

 

Au cours des deux dernières semaines, la Pologne et les États baltes ont tous fermé leurs frontières à la plupart des Russes qui cherchent à les franchir, en particulier ceux qui voyagent avec un visa de tourisme. L'interdiction des voyageurs russes (jusqu'à présent) ne restreint pas l'entrée en Pologne et dans les pays baltes des Russes provenant d'autres pays de l'espace Schengen. Cependant, depuis samedi dernier, la Finlande s'oriente également vers une interdiction des voyageurs russes et va plus loi... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles