Grève des taxis contre les VTC

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Taxi Parisien (Crédits : Taxidriving, image libre de droits)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Grève des taxis contre les VTC

Publié le 13 janvier 2014
- A +

Par une pression corporatiste exercée sur le gouvernement, les chauffeurs de taxi ont obtenu un décret qui impose depuis le 1er janvier aux VTC un délai de 15 minutes entre la réservation et la prise en charge. Mais les syndicats CFDT, CGT, FO, SDCTP et CST qui représentent les trois statuts de chauffeurs (artisans qui possèdent leur licence, locataires qui la louent et salariés) n’en démordent pas et font grève aujourd’hui en organisant des opérations escargots dans les grandes villes de France.

Les manifestants protestent contre le relèvement de la TVA sur les transports de 7 à 10 %, mais surtout prétendent dénoncer la « concurrence déloyale » des voitures de tourisme avec chauffeur (VTC), en pleine croissance actuellement. Ce sont pourtant les VTC qui sont victimes du corporatisme des taxis : en effet, ceux-ci, sans signalétique lumineuse, doivent être réservés avec un délai d’un quart d’heure pour une course et n’ont pas le droit de prendre des passagers à la volée dans la rue, contrairement aux taxis.

Les syndicats de taxis réclament néanmoins des mesures encore plus strictes contre les VTC. « Les VTC sont de plus en plus nombreux. Ils ont donné des agréments à tort et à travers », se plaint un syndicaliste.

Selon Le Figaro, à Paris, le mouvement de grève qui a débuté ce lundi matin, s’accompagne de nombreux débordements :

Une cliente prise en charge par une voiture avec chauffeur Uber affirme sur twitter avoir été attaquée par des chauffeurs de taxis en grève, et déplore des «vitres cassées, des pneus crevés, un véhicule vandalisé et des mains en sang». Le second passager du véhicule raconte au Monde.fr que les chauffeurs de taxis avaient mis en place des barrages filtrants pour repérer les VTC. Les agresseurs «ont d’abord jeté de la peinture, puis ils ont cassé une des vitres passagers. Ils ont cassé le capot de la voiture et découpé un des pneus», explique ce passager. La société Uber a confirmé au Figaro que cet incident a bien eu lieu, mais n’a pas souhaité le commenter.

Un autre utilisateur de Twitter a de son côté fait part d’un incident sur l’autoroute A1: «Mon taxi attaqué à coups de pierres et d’œufs sur l’A1 par ses confrères. Presque perte de contrôle à 100 km/heure, carrosserie cabossée».

La société de VTC Chauffeur-Privé dénonce également l’agression de deux de ses chauffeurs, l’un près de la Gare Montparnasse et le second à l’aéroport d’Orly, sous diverses formes : agressions verbales, jets d’œufs et de pierres sur les véhicules, mais également de coups violents cassant les vitres et rétroviseurs des voitures. Yan Hascoet, Co-Fondateur et PDG de Chauffeur-Privé, déclare : « Nous dénonçons fermement les agressions dont certains de nos chauffeurs ont été victimes aujourd’hui. Au-delà de l’impact financier lié à la dégradation des véhicules cibles de jets d’œufs et de pierres (parfois avec des clients), nos chauffeurs sont bien évidemment choqués par ce qu’ils ont vécu. »

Lire le dossier de Contrepoints consacré au Corporatisme des taxis contre les VTC.

Voir l’analyse de Nicolas Doze sur BFM TV :

Voir les commentaires (18)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (18)
  • les Velo Tous Chemins feraient de la concurrence au taxi ?

    à paris peut-etre, ou depuis joe dassin, on sait que les vélos dépassent les taxis, mais ailleurs ?

  • Un autre François
    13 janvier 2014 at 15 h 21 min

    J’imagine que Mme Taubira planche déjà sur une dérogation pour que les agresseurs soient innocentés sous couvert de l’action syndicale Juste et Equitable ?

  • Plutôt que de dénoncer une concurrence déloyale ils ont qu’à demandé à avoir les mêmes avantages que les VTC !

  • Encore une énième preuve que le collectivisme et le socialisme ménent inéxorablement partout et tout le temps à la violence entre les hommes en détruisant les rapports équilibrés et légitimes qu’ils entretiennent sinon.

  • hippolyte canasson saboté
    13 janvier 2014 at 19 h 25 min

    Ah comme la vie serait belle sans concurrence!

    Le montant Himalayaien des licenses, en plus d’être insultant, en dit long sur le monopole des taxis sans parler du mépris pour le rapport Attali qui annonçait la douleur (sic).

  • Je suis évidemment pour le marché libre des taxis.

    Mais oui je serais taxi je ferai grève ! Non pas pour exiger de tuer les VTC, mais pour exiger qu’on me rachète ma licence… qu’on installe vraiment le marché libre. Pas normal de payer chère une license et de voir débarquer le lendemain une concurrence qui ne la paye pas : la solution n’est pas de supprimer cette concurrence salutaire mais de racheter les licences des taxis une fois pour toute.

    • hippolyte canasson saboté
      13 janvier 2014 at 21 h 26 min

      La licence est une ligne Maginot.

      • @hippolyte canasson saboté : La licence est effectivement une ligne maginot est je suis contre la licence. Vive l’activité libre et concurrentielle.

        @LOL : je n’avais pas compris ça, la licence de taxi est gratuite ??? Mais alors en réalité comme ils émettent peu de licence ils les revendent, c’est bien ça. Oui, bon… D’accord. Mais tout de même faut avouer que le mec qui a dû se payer une licence bonbon, justement a cause de leur système, et qui 2 semaines après voit qu’il n’en avait pas en fait besoin… il est sacrément lésé, lui ne demandait rien si ce n’est pouvoir devenir taxi, il ne fait pas parti de la corporation qui a mis ce système en place. C’est ça que je veux dire.

    • La license est GRATUITE en préfécture. Le lobby taxi a imposer à l’Etat des quotats de license pour s’assurer une rente sans rien faire. Les lobbys taxi avec la complicité de l’Etat ont constitué un cartel.

      Ensuite, un systeme pyramidale de revente de license s’est instauré en dehors de la préfecture.

      Les VTC menacent la bulle spéculative des licenses. Les taxis vont se battre pour que la pyramide perdure, a leur profit.

      Et dire que les chauffeurs de taxi insultent certainement les spéculateurs en bourse !!!!!

      Ils font exactement la meme chose, en demandant au contribuable (l’Etat) de purger le mistigri à nos frais.

      Ils ont joué, certains ont gagné gros, mais le système s’écroule. Il faut assumer maintenant. Si les taxis avaient un peu de jugeotte, ils s’en prendraient à leurs syndicats qui se sont comporté comme Goldman Sachs, Morgan Stanley, JP Morgan, Dexia ou encore Lemhan brothers.

  • #pournepasfairedeconcurrence à la pellicule, les appareils photo numérique devront attendre 15 minutes avant d’afficher les photos

  • Merci @LOL de rappeler qu’il y a toujours un pigeon dans les professions protégées ( très nombreuses en France)…. Le dernier qui a payé pour se faire les couilles en or sur le dos du monopole organisé… avant suppression de ce monopole moyen ageux!!!!

  • Autre avantage des taxis : ne déclarer aux impots que ce qu’ils veulent, c’est à dire le minimum….

  • Les licenses des taxis sont une bulle économique comme une autre. Ce n’est pas à l’état de rembourser ceux qui se font piéger par appat du gain.
    Imaginez ce que devrait rembourser l’état espagnol à ceux qui se sont fait ruiner dans la bulle immobilière.
    L’état français n’avait pas non plus à renflouer les banques. Du moins, les actionnaires auraient du perdre leur capital, les banques en faillite nationnalisées et les dirigeants virés.
    Les bulles économiques sont de plus en plus nombreuses et diverses. Si on n’apprend pas la prudence à ceux qui pensent s’enrichir facilement l’économie ne peut plus fonctionner car l’investissement de va plus dans l’économie réelle et la spéculation ne sert en aucun cas l’économie.
    Tout interventionnisme de l’état favorise au mieux la spéculation, au pire les magouilles, la corruption, le banditisme.

  • Les chauffeurs de VTC n’ont qu’à kidnapper les membres du sindicat de taxis pour se faire entendre, apparemment c’est à la mode et on ne risque rien…

  • Et voila le corporatisme dans toute sa splendeur…
    Les taxis grévistes caillassent les VTC passant sur le périph’ ainsi que les taxis non-grevistes. Honteux.

  • Leur arguments est que pour être taxi à Paris, il faut donner 200000€ à un autre taxi. Alors qu’à la base la licence de taxi avait été donnée à l’origine gratuitement .

    C’est quoi le problème ? C’est une histoire entre taxis, faut qu’ils nous foutent la paix et se fassent rembourser par leurs collègues, et c’est tout !!

  • Juste une simple observation qui m’interpelle, même si je ne suis pas directement concerné ou apte à analyser ce conflit par manque de connaissances sur ce sujet…

    VTC/Un « sponsor virtuel » étonnant !

    J’écris « virtuel » car je n’ai aucune idée et/ou lien à propos d’un sponsoring financier, mais j’aimerais comprendre la logique de ce qui suit…Lisez…

    Les «multinationales du VTC (financées par Google, Goldman Sachs?)» seraient un véritable lobby qui détruit nos emplois», selon les chauffeurs de taxi sous licence…
    Exemple avec UBER:
    https://www.uber.com/cities

    Je ne connais pas suffisamment le sujet pour juger sainement, mais…

    …ceci m’a interpellé chez « LECAB » :

    https://www.lecab.fr/

    Observez l’annonce déroulante en bas intitulée, « Ils nous font déjà confiance »

    Vous y trouverez « PUBLIC SENAT »

    Et voici les membres du conseil d’administration de Public Sénat:

    http://www.publicsenat.fr/cms/la_chaine/conseil.html

    – Monsieur Gilles LECLERC…Président du conseil d’administration

    – Monsieur Didier GUILLAUME…Vice-président du Sénat, en charge des relations avec la Chaîne parlementaire

    – Monsieur Gérard DERIOT…Questeur du Sénat

    – Monsieur Jean-Jacques MIRASSOU …Sénateur

    – MonsieurJean-Marc TODESCHINI …Sénateur

    – Jean-Claude CARLE…Sénateur

    – Madame Jacqueline GOURAULT…Sénatrice

    – Monsieur Jean-Pierre CHEVENEMENT…Sénateur

    – Madame Brigitte GONTHIER-MAURIN…Sénateur

    – Monsieur Olivier MONGIN….Personnalité qualifiée

    – Madame Haude D’HARCOURT…Personnalité qualifiée

    Est-ce bien le rôle de nos Sénateurs de « sponsoriser virtuellement…ou non… » une entreprise de VTC ?

    Je me trompe peut-être, et si ceci est totalement « naturel », j’accepterai cette orientation ou…favoritisme déguisé, mais pour l’heure, j’aimerais bien comprendre…

    Et sachez que je n’ai absolument rien contre cette ou ces entreprises !…Je voudrais juste comprendre l’utilité d’une telle démarche de la part de Public Sénat envers l’entreprise…

    Log…

  • Petit rappel à tous les taxis qui jugent que le système UBER ou autre système VTC est une forme de concurrence déloyale :
    « L’autorisation de stationnement de taxi peut être obtenue gratuitement auprès de la mairie de la commune où l’activité sera exercée. Il faut s’inscrire sur une liste d’attente »
    « Pour éviter l’attente d’une licence délivrée par la mairie, l’autorisation de stationnement peut aussi être achetée auprès d’un taxi titulaire qui souhaite cesser son activité et transférer sa licence.
    Le prix est libre et fixé de gré à gré et varie selon les villes. »
    Les chauffeurs de VTC n’effectuent aucune maraude, ou stationnement seul les titulaires de licence peuvent le faire. Vous avez donc un avantage certain sur les chauffeurs de VTC.
    Navré mais notre société évolue… je n’ai jamais vu un facteur casser la gueule d’une mec chez SFR parce que depuis qu’il y a internet il y moins d’envoies de courrier …
    Tout comme je n’ai jamais vu d’ouvriers de chez kodak casser la gueule des ouvriers d’usines d’appareils photos numériques le jour où l’argentique à été remplacé par le numérique.
    Alors pourquoi les chauffeurs de taxi agresseraient des chauffeur de VTC qui utilisent la géolocalisation?
    Alors si vous dites « oui mais nous nous devons rembourser notre licence que nous avons achetez 250 000€ » Les licences sont distribuées gratuitement par la commune… aujourd’hui ne venez pas vous plaindre parce que le système que vous avez vous même créé et dont vous êtes prisonnier ne fonctionne plus…
    Sources : site de l’administration française : http://vosdroits.service-public.fr/professionnel/F1347.xhtml

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
2
Sauvegarder cet article

Par Philippe Lacoude.

Au risque de surprendre, quand j’habitais Paris, j’adorais prendre le taxi. Bien sûr, ils sont chers, parfois dans un état discutable, mais avant les réseaux sociaux, ils étaient l’occasion de faire un vrai sondage de l’opinion publique et d’apprendre les théories les plus farfelues, sur tous les sujets.

C’était également un formidable réservoir d’exemples concrets des mécanismes micro-économiques.

Empilement de catastrophes

Car cette profession fort utile – nous devons tous aller quelque part – doit... Poursuivre la lecture

Par Eline Chivot.

Une cour d’appel californienne a récemment accordé un sursis aux services de taxi alternatif Uber et Lyft, leur permettant de poursuivre temporairement leurs opérations en préservant le statut d’entrepreneur indépendant de leurs conducteurs. Cette décision fait suite à une injonction qui ordonnait aux deux entreprises de requalifier leurs chauffeurs en employés sous 10 jours, afin qu’elles se conforment à une nouvelle loi.

Il s’agit d’un revirement inattendu, qui fut pour le moins bien accueilli : Uber et Lyft ... Poursuivre la lecture

par h16

Les élections municipales approchent. Dans certaines villes françaises, c'est une véritable bousculade de candidats tous plus hétéroclites les uns que les autres ; l'arrivée de Schiappa dans la course à la mairie de Paris donne d'ailleurs une excellente mesure du niveau de sottises que cette échéance électorale nous promet. Dans cette troupe de clowns à roulettes, Anne Hidalgo ne perd pas le nord.

C'est ainsi qu'au milieu de ses inévitables promesses démagogiques - la dernière en date étant, après avoir finalement repous... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles