Non, Hollande n’est pas un « président normal, indécis et mou »

La mission de Hollande, c’est de faire de l’État l’alpha et l’oméga de nos vies, à la fois parrain et nounou.

Par le Parisien libéral.

francois-hollande

Il semble maintenant à peu près clair que nous nous sommes tous laissés abusés par la propagande qui présentait Hollande comme un type normal, sans grandes conviction. Le Président Hollande, quand on prend les faits objectifs, agit, toujours dans le même sens, et avec une cohérence et une discrétion qui manquait à Sarkozy.

Cet objectif, c’est toujours plus d’État, toujours plus de lois, et l’accumulation de pouvoirs entre les mains du PS – de l’Élysée au CSA, en passant par les régions, les Départements ou les médias – rend l’objectif du Tout-État possible.

Sur la forme

Passé le coté j’aime pas les riches, il se trouve que le Président Hollande et son équipe aiment bien l’argent des autres, afin de pouvoir le dépenser à leur profit et à celui de leurs amis. Souvenez-vous :

Sur le fond

Hollande déroule son programme d’extension tout azimut du rôle de l’État dans chacune des parcelles de nos vies, et use des pouvoirs que lui confèrent la Constitution de la Vème république, tandis que son gouvernement amplifie la politique liberticide amorcée depuis des années.

Pourquoi cela passe t-il ? Parce que la presse mainstream préfère commenter les unes douteuses de journaux que personne ne lit, plutôt que de faire un vrai travail d’investigation, un peu comme Mediapart et l’affaire Cahuzac.

Hollande et son équipe savent ce qu’ils font. Ils laissent dire, mais font.

imgscan contrepoints 2013-2441 HollandeComment va t-on sortir de ce cauchemar Hollande ? Sans doute par un mélange d’initiatives locales comme celles des Bonnets Rouges et par la mise en réseau d’une nouvelle génération d’élus, comme tente de le faire Denis Payre (Nous Citoyens). Il y aura aussi l’Europe qui sera d’un bon secours. La France, tant qu’elle est membre de l’UE, doit se soumettre à un ensemble de pratiques budgétaires et de corpus légal qui, théoriquement, sont de nature à nous protéger des abus de l’ultra étatisme. On ne peut donc que s’inquiéter de voir monter un populisme anti Européen de gauche, à ce sujet. À ce titre, l’UDI, malgré toutes ses faiblesses, semble rester vigilante sur cette question de l’Europe.

La mission de Hollande, c’est de faire de l’État l’alpha et l’oméga de nos vies, à la fois parrain (au sens mafieux du terme) et nounou. Bravo à toutes celles et tous ceux qui résistent !


Sur le web.