Belgique : le Parti Libertarien dévoile son programme politique

Une tribune de Patrick Smets, président du Parti Libertarien, depuis la Belgique.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Patrick Smets (crédits : Patrick Smets, tous droits réservés)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Belgique : le Parti Libertarien dévoile son programme politique

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 27 novembre 2013
- A +

patrickprofilMadame, Monsieur,

Vous trouverez sur notre site le programme du Parti Libertarien pour les élections de 2014.

L’objectif du Parti Libertarien est de défendre partout et toujours les droits naturels de l’individu : la liberté, la propriété, la sûreté et la résistance à l’oppression. Nous déclinons cette position de principe en 200 propositions regroupées autour de 25 thèmes, dont voici les axes principaux.

En toute matière, le Parti Libertarien part de l’individu dont il fera respecter pleinement la liberté et le droit à l’auto-détermination. Nous défendrons la liberté de conscience et le droit à exprimer publiquement sa foi et ses croyances. Nous renforcerons le respect des libertés civiles et de la vie privée face aux tentatives d’espionnage et de contrôle. Nous garantirons à chacun le droit de vivre comme il l’entend tant qu’il n’agresse personne et mettrons fin à la prohibition des drogues, du jeu, de l’alcool et de la prostitution. Enfin, nous ouvrirons les frontières afin de restaurer progressivement la liberté d’immigration.

Pour restaurer ces libertés, il convient de réduire le nombre et la taille des structures étatiques. Nous plaidons pour des institutions légères, discrètes et transparentes. Nous réduirons les administrations publiques par une suppression du statut de fonctionnaire et une politique de privatisation intensive. Au niveau européen, nous lutterons contre le fédéralisme et ses dérives impériales et technocratiques.

La liberté et la propriété constituent les deux facettes d’une même réalité. Nous réaffirmons le droit pour chacun de jouir pleinement de sa propriété légitime, droit sans cesse bafoué par ce vol institué qu’est l’impôt. Les pouvoirs de l’État étant ramenés à leur strict minimum, ses missions résiduelles pourront être financées par la seule TVA. Nous proposons la suppression de toute autre forme de contribution, impôt, taxe, cotisation, accise, etc. Couplée à une libéralisation de l’entrepreneuriat, cette diminution draconienne des prélèvements obligatoires permettra une relance économique d’une ampleur inimaginable aujourd’hui et résorbera le chômage structurel créé et entretenu depuis 40 ans par l’État.

Une importance particulière est accordée à l’assainissement du secteur financier et de la politique monétaire. Le Parti Libertarien défend l’adossement de l’Euro à un étalon or et l’ouverture de la production monétaire à la libre concurrence. Ainsi, comme le montrent des exemples historiques, apparaîtront des monnaies saines qui répondent aux besoins des agents économiques et non à ceux du gouvernement. Par ailleurs, nous refusons de porter la responsabilité des fautes des gouvernements précédents et organiserons l’annulation de la dette publique belge.

Pour garantir la liberté et la propriété, il convient que les citoyens aient accès à une justice efficiente et rapide. Il n’y a aucune excuse pour l’indigence actuelle du service public. Nous proposons une réforme en profondeur basée sur l’élection des juges de paix et l’organisation indépendante de l’institution judiciaire.En contrepartie, des délais contraignants seront déterminés légalement et la responsabilité personnelle des juges sera engagée en cas de non-respect.

Enfin, la liberté doit parfois se défendre les armes à la main. Il importe que les citoyens soient en mesure de se défendre contre toute agression d’un pays étranger ou de leur propre gouvernement. Nous nous engageons à restaurer le droit de posséder des armes et organiserons l’armée afin qu’elle permette la formation des citoyens volontaires à l’usage de celles-ci.

Voir les commentaires (55)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (55)
  • Heureusement, ils ne seront jamais élus.

  • Résolument extrémiste…
    Assurément contre productif…

    Je ne suis pas certain qu’effrayer a ce point les citoyens et que mettre le doigt sur les points d’achoppement de la famille libérale rendent service a la progression de l’idée de la responsabilisation individuelle…

    • +1

      Sans compter la naïveté. Les libéraux vont passer pour de doux dingues.

    • Qui est extrémiste? Celui qui bafoue les droits fondamentaux ou celui qui les défend?

      • Quand on ne se rend même plus compte qu’on soutient des écrits extrémistes parce qu’on y trouve rien de choquant, c’est qu’on est complètement « à la masse « .

        • Le libéralisme modéré ça n’existe pas. Je vois ici le programme politique le plus réaliste depuis les années 70, au moins.

          Si vous trouvez ça extrémiste, c’est que vous avez tellement l’habitude qu’on vous tienne par la main et qu’on décide tout à votre place que vous êtes devenu incapable de reconnaître la liberté même quand on vous met le nez dedans.

          Voila ce que je veux voir dans un parti libéral, et pas des concessions de partout au nom du pragmatisme.

    • À quelles pierres d’achoppement faites-vous référence ?

  • Fort heureusement, ils se se passeront bien de vos avis.

  • Critiques sans argumentation ne sont que des battements d’ailes.

    En quoi la Liberté fait-elle peur ? Ceux qui défendaient l’esclavage des noirs et la soumissiondes femmes ne disaient pas autre chose…

    En quoi est-ce des propos extrémistes quand on parle de la Liberté ? La Liberté est donc extrème et doit être limitée ? ceux qui affirment cela n’ont pas la bonne définition de la Liberté, et confondent avec la liberté réelle de Marx, qui n’est qu’un pouvoir de faire…

    Les prisonniers de la Caverne traient toujours les gens de l’extérieur, ceux qui sont en plein soleil, de doux dingues …

    • La caractéristique du doux dingue, c’est d’être incapable de convaincre qui que ce soit de le suivre dans ses rêveries et sa lettre au Père Noël. Ce programme plaît aux libéraux, mais il n’en augmentera pas le nombre d’une unité, il est pragmatiquement aussi inefficace qu’il est inspiré et intellectuellement satisfaisant.

      • Tout à fait mon avis.

      • Il est vrai que les programmes « pragmatiques » emportent vachement l’adhésion d’un électorat de plus en plus absent des scrutins…

        • Il faudrait tenter l’expérience, en effet.

        • L’abstentionniste basique n’apporte aucune adhésion aux idées développées par le parti libertarien.
          Croire que dans le pourcentage d’abstentionnistes, on pourra retrouver de futurs adhérents au parti libertarien est une hypothèse très osée.

          • Si le programme du PLib était appliqué, les abstentionnistes seraient représentés à l’Assemblée nationale. Rien que pour ça, votre première phrase est fausse. Vous feriez bien de n’écrire qu’en connaissance de cause, jeune homme.

          • @ Def
            Je suis seulement d’accord avec la proposition de mettre des sièges vides au parlement pour représenter l’abstentionnisme en général.
            Mais ce serait une mesure très symbolique..
            En aucun cas je n’accepterai que des partis, non représentés dans les assemblées élues, veuillent parler au nom de ces sièges vides.

      • Notre modèle de société européen vit sur le compte des prochaines générations (dette, retraites, etc.). Il permet aux organismes bancaires d’escroquer leurs clients et de fausser le marché en prêtant l’argent qui leur est confié en dépôt. Il interdit de commercialiser des concombres dont le calibre est supérieur à une norme édictée par des bureaucrates.

        À suivre votre raisonnement, ce modèle de société est tout à fait sain, puisqu’il convainc une majorité de la population.

        Vous n’êtes pas un doux dingue, vous…

  • Est-ce que ce programme, présage une liste avec candidature aux élections européennes ou c’est juste un catalogue de monstruosité pour effrayer le bourgeois ?

  • je voudrais bien savoir pourquoi le parti libertarien veut dans son programme DETRUIRE les tickets-restaurant et les chèques-dejeuner.
    c’est du grand n’importe quoi ! !

    http://videos.lesechos.fr/news/invite-des-echos/michel-landel-sodexo-la-dematerialisation-des-cheques-restaurants-ne-detruira-pas-d-emploi-2868722521001.html

    • Quel avantage les tickets restos si le travail est soulagé de toute charge, impôt et taxe ?

      • @ nick de cusa

        bon j’ai compris que vous n’avez pas la moindre idée des possibilités et avantages des titres de service (ticket resto etc…).
        Donc, comme vous n’y comprenez rien , vous cherchez à « détruire ».

      • Le seul avantage de ce genre de titres est fiscal. Sans baisses d’impôts, ils ne servent à rien. Si on supprime tous les impôts sauf la TVA, comment voulez vous faire fonctionner un système qui fonctionne sur une baisse d’impôts?

        Plus important, comme toute objet étatique ça coûte une fortune en logistique. Donc en impôts.

    • Non c’est vous turnove qui n’y comprenez rien. Les tickets restos sont des ristournes fiscales, des impôts sur le revenu qui sont réduits si vous préférez. Si l’impôt sur le revenu est aboli comme le veut le Parti libertarien et comme il en a été ainsi pendant des siècles, plus besoin de tickets resto, réfléchissez 30 secondes.

      • + 1. Quand turnover nous éclaire de sa science, il fait subitement sombre aux alentours.

      • @tremendo.

        La société Edenred, ses dirigeants et tous leurs actionnaires remercient cordialement le parti libertarien de prôner la destruction du secteur des activités de service.

      • Edenred. Rouge Eden. Je sais que ce n’est en rien de votre faute et je comprends votre inquiétude*, mais avouons que le type qui a pondu ça est un génie de l’ironie.

        *: ce qui fait que nous craignons pour nos emplois est la rareté de postes, et c’est justement tout cet appareil fiscalo-régulatoire qui la crée artificiellement de toute pièce. Débrousaillons, retrouvons le plein emploi, le travail pour tous, et laissons derrière nous cette vie d’angoisse.

      • @turnover

        Tout comme la société qui produisait le Zyklon B durant les années 40 et ses employés devaient remercier ceux qui ont mis fin à la Shoah, j’imagine ?

      • On repère tout de suite ceux qui travaillant dans des boites de m… , n’ont même pas droit à de petits avantages sociaux comme les tickets restos.
        C’est par jalousie, qu’ils veulent tirer tout le monde vers le bas, en souhaitant la fin de ces avantages.

  • C’est une décision suggérée par Me Thierry Afschrift, qui fait figure d’autorité et de raison dans le domaine de la fiscalité belge.
    La TVA est l’impôt le plus juste en ce sens qu’il impacte tout le monde tout en restant proportionnel à la consommation réelle des individus, donc à leur pouvoir d’achat. Ajoutez à ceci que la suppression de la TVA signifie quitter l’Europe, ce qui n’aurait aucun intérêt d’un point de vue libéral ou libertarien car les bases de cet édifice sont saines contrairement à son développement actuel.
    Et, finalement, la TVA permet d’éviter tout fichage des individus de la part du gouvernement.

    C’est un point longuement discuté et soumis au vote lors de l’approbation des points du programme par l’ensemble des membres puis réétudié pour être détaillé et revoté dans le programme du parti.

  • Bon programme, ce serait un bol d’air frais, mais il faudrait un putsch. Je vois mal les fonctionnaires voter pour un parti qui veut supprimer le statut de fonctionnaire.

    Les points les plus immédiats et les plus importants sont sans doute l’annulation de la dette, la politique de libre-échange, la vente des participations de l’Etat et la suppression du salaire minimum.

    Mais il y a des points faibles.

    La focalisation sur l’idée de droits naturels est bizarre. Une chose est-elle bonne simplement parce qu’elle est naturelle? La gazelle beneficie-t-elle d’un droit naturel de sécurité par rapport au lion?

    Les fonctions minimales de l’Etat ne sont pas définies. Par exemple, l’Etat doit-il posséder des écoles et éduquer les gens? Posséder des routes et voies ferrées et les maintenir en bon état? Posséder et monopoliser des réseaux d’eau, d’électricité et de gaz? Créer et distribuer de la monnaie? Produire des sondages et statistiques économiques?

    Les gens ne seront pas libres de choisir leur école (ou non-école) tant qu’ils seront forcés, d’une manière ou d’une autre, de payer des taxes pour le fonctionnement de l’école publique.

    Les referendums d’initiative populaire auront-ils une application immédiate ou seront-ils comme les initiatives populaires Européennes, a savoir de simples suggestions permettant a la Commission Européenne de se donner bonne conscience? Permettront-ils a une majorité de votants d’augmenter le budget de l’Etat et ainsi de s’approprier le butin dérobé au reste de la population? Permettront-ils a un groupe de villes d’imposer leurs idées sur un autre groupe de villes?

    Si le vote n’est pas obligatoire, que penser de décisions adoptées avec 20% ou 30% de soutien populaire, comme en Suisse? Et pourquoi payer les ministres sur la base de la mise en application des lois, cela revient a les payer en proportion du nombre de lois produites.

    La proposition de crédit d’impot pour les dons contredit la politique du tout-TVA et revient a manipuler les gens. Faire un don juste pour éviter de payer des taxes n’est pas de la charité. La charité vient du coeur et nécessite un sacrifice.

    Ca n’a pas de sens de vouloir vendre les logements sociaux a leurs occupants, probablement pour une bouchée de pain comme avec Thatcher. D’une part, cela confirmerait la spoliation des contribuables au bénéfice d’une minorité. D’autre part, quelqu’un qui n’a pas les moyens d’etre propriétaire ne devrait pas etre propriétaire, mais locataire (ou vivre chez ses parents). Beaucoup de gens pauvres, mais pas assistés, sont locataires ou vivent chez leurs parents. Aider les uns au détriment des autres est parfaitement injuste, et c’est la politique socialiste, pas libertarienne.

    Enfin, pour réduire l’importance et le cout des prisons, il faudrait rétablir les sanctions corporelles. Mais ceci n’est pas mentionné. C’est donc une justice molle qu’on nous propose.

    • « La focalisation sur l’idée de droits naturels est bizarre. »

      C’est tout ce qu’il y a de plus libéral. Mieux vaudrait se renseigner à leur sujet avant de conjecturer.

      « Les fonctions minimales de l’Etat ne sont pas définies. »

      Pour les questions qui s’ensuivent, lire le programme en entier : cf. chèque-éducation, chapitre sur la mobilité, chapitre sur la sortie de l’État de nombreuses entreprises, chapitre sur la monnaie. Il est disponible en PDF sur le site du parti.

      Beaucoup de conjectures dans vos propos.

    • @ Vouszici
       » D’autre part, quelqu’un qui n’a pas les moyens d’être propriétaire ne devrait pas être propriétaire, mais locataire  »

      ça c’est du pur raisonnement fasciste.

  • Faire defaut sur la dette n’est pas la meilleure idee de ce programme: chute des marches actions, de la devise, fuite des capitaux… etes-vous sur que c’est comme ca que vous voulez associer l’idee de liberte a tout ca? De quoi vacciner la Belgique contre le liberalisme une bone fois pour toute.

    • Lire Rothbard.

      Si, pour vous, empêcher l’État d’emprunter à l’avenir est anti-libéral, je crains que vous ne fassiez fausse route.

      • Je suis tout a fait d’accord que la dette de l’Etat est illegitime, et qu’il ne devrait pas avoir le droit d’emprunter.

        Mais je parle pas de ca, je parle des consequences d’un defaut souverain sur l’economie.

        • c’est se tirer une balle dans le pied avant meme d’avoir commencer la course! Ce qui est triste, c’est que ca discrediterait completement ce pays aux yeux des marches et de la communaute internationale. Pourtant les libertariens ont de bonnes bases en economie, ils pourraient faire des prouesses et prouver au monde le bien-fonde de leurs theories, mais cette unique decision aurait un impact tel sur l’economie, que ce que le monde verra, c’est un pays en ruine.

          • Non, ça discréditerait surtout l’ETAT, ce qui l’empêcherait d’emprunter. Pour baisser la dépense publique, ça peut être une bonne idée.

          • il y a plus simple pour empecher l’Etat d’emprunter que de ruiner le pays. Il suffit d’inscrire dans la constitution que l’Etat ne peut pas emprunter.

            Faire defaut, ca fait fuire les capitaux, ca fait baisser les actions, ca ruine les epargnants.

          • Parce qu’il la respectent vachement, la constitution!

            Une constitution c’est très bien mais c’est un bout de papier. Des taux d’interêts élevés c’est bien plus emmerdant pour qui veux emprunter.

    • Tout à fait d’accord avec votre commentaire, faire défaut sur la dette c’est priver un grand nombre d’épargnants (Belges ou autres) de leur épargne (investie par leurs banques ou leurs assurances en dettes souveraines… parce qu’elles sont les plus sûres).
      C’est donc « punir » un grand nombre d’honnêtes gens ayant travaillé (et payé des impôts et taxes sur ces sommes) et épargné (pour leur retraite, leurs enfants ou pour toute autre raison) en les privant des fruits de leur travail.

      C’est exactement ce qui s’est passé lorsque les épargnants européens se sont vus rétorquer par les communistes qu’on ne rembourserait pas l’emprunt russe.

      Qui plus est faire défaut sur la dette souveraine belge risque d’entraîner en cascade la destruction de tout le système bancaire européen (voir de l’europe toute entière) et de ruiner une partie de ces Européens (vous pensez réellement que si ça se passe, Marine Le Pen, Angela Merkel et le parlement Hollandais hésiteront une seconde avant de faire fondre leurs forces armées sur la Belgique pour y rétablir un gouvernement « normal » ?).

      Nul doute que parmi les détenteurs de ces titres se trouvent aussi et en nombre des gens qui auront acquis cet argent « malhonnêtement » (capitalistes de copinage, blanchiment d’argent mafieux…) mais il me semble ardu d’en faire le tri.

      Rien que pour cette mesure, moi qui suis un libéral « convaincu », je ne pourrais pas donner mon accord pour spolier ainsi d’un coup tous les créditeurs de l’Etat.
      Si on voulait être logique il faudrait alors accepter que n’importe quel prêt privé ne soit pas remboursé par le débiteur (et ça je ne suis pas certain que ça soit très « libéral » comme point de vue).

      Bon c’est populiste et « à la mode » chez les partis d’extrême-droite ou d’extrême-gauche de ne pas vouloir rembourser la dette, donc on mettra ça sur le compte d’une « promesse électorale » (qui n’engage que ceux qui y croient).

      Tiens, pendant que j’y suis: à quoi bon donner 100% de réduction d’impôt sur les dons à des organismes caritatifs s’il n’y a plus d’impôts (on aurait droit à une exonération de TVA à hauteur de 100% de ce qu’on a versé ? Ça risque d’être facile à gérer cette affaire)

  • Etant un libéral convaincu, j’ai suivi avec beaucoup d’intérêt la création du Parti libertarien. Malheureusement pour moi, il faudra patienter encore car entre Rothbard et le status quo, jeprends le status quo. Bien que le programme complet soit moins scandaleux que le texte ci-dessus, c’est clair que c’est quand même bien déconnecté de la réalité, à commencer par l’annulation de la dette, l’approbation d’une des taxes les plus injustes ou encore pas un mot sur la gestion des externalités.

    Si l’objectif de ce parti politique est de ne jamais être élu, ben, bravo les gars. Atteint à 100%. Ce qui est encore pire, c’est qu’avec des discours tellement détachés, on ne vous prendra même pas au sérieux.

    • Ben moi ça me plaît. Avec un programme comme ça on a des chances de faire connaitre les idées libérales au public. Après, il suffit de les laisser faire leur chemin.

      Vous avez tous l’air de vouloir des partis libéraux qui baissent leur froc, ce n’est pas mon cas. Mais vous préférez qu’ils fassent alliance avec le modem?

      En tout cas ils font plus pour la liberté que l’armée de soc/dem sans le savoir qui répondent depuis tout à l’heure.

      Il faut accepter la prise de risque et l’ambition pour aller loin. Sinon on en sortira jamais. A quoi un parti du statut quo de plus?

  • On voit surtout dans ces commentaires l’extremisme de certains: ne pas payer la dette, detruire l’economie, c’est pas grave, le but c’est d’envoyer un message, comme l’Argentine en 2001, c’est ca?

    Voila ce qu’il risque de ce passer: defaut, panique, misere, guerre: et la, pas moyen d’emprunter pour defendre le pays, puisqu’on a detruit la credibilite de l’Etat. Avoir un Etat pas credible n’arrange en rien les affaires d’un pays. Un pays a besoin d’un Etat credible, meme dans le cadre d’un Etat minimal.

    Les fameux anarcho-capitaliste qui veulent tout detruire, qui traitent les minarchiste de sociaux democrates…
    La prise de risque, l’ambition, c’est plus facile quand on vient pas de flinguer l’economie du pays.

    Avec des gens comme vous les liberaux n’ont pas besoin d’ennemis.

    • Ne pas payer la dette est le seul point qui me pose problème.
      Mais le message est fondamentalement différend de celui de l’Argentine. Le message c’est: ne nous prêtez plus.

      Détruire la confiance dans le gouvernement ne revient pas à détruire l’économie. Si l’état s’en désengage, en plus avec des baisses d’impôts, l’économie se portera très bien, même en faisant défaut. Les banques qui doivent couler couleront, mais je ne vois pas pourquoi un défaut du gouvernement impacterai le secteur privé Belge. Et puis supprimer tous les impôts sauf TVA ça ferait pas mal d’épargne dispo.

      Rembourser serait mieux, mais vu le reste du programme, tel quel je vote pour.

      « Les fameux anarcho-capitaliste qui veulent tout detruire, qui traitent les minarchiste de sociaux democrates… »

      Je ne traite pas les minarchistes de sociaux democrates. Je parle de ceux ici qui semble vouloir que le parti libertarien présente un programme social-démocrate, au nom du pragmatisme.

      A défaut de détruire l’état, le rendre minimal me convient très bien. Ce n’est pas leurs convictions libérales que je remets en cause, mais leur manque de couilles. Ce n’est pas parce que ce manque de couilles nous paralyse en France qu’en Belgique ils doivent faire pareil.

      Ce programme est authentiquement libéral, et je n’en attends pas moins d’un parti libéral.

      Mais c’est vrai que ça nous à amené TELLEMENT LOIN, la « modération »…

      Baisser son froc par stratégie, c’est encore baisser son froc, et c’est ça que les gens retiennent.

      « Les fameux anarcho-capitaliste qui veulent tout detruire »

      Non, seulement l’état.

      « Avec des gens comme vous les libéraux n’ont pas besoin d’ennemis. »

      Avec des gens comme vous, ils n’en auront carrément pas. On est pas ennemi avec ce qu’on méprise ou ce qui n’existe pas.

      • Je parle uniquement de la proposition d’annulation unilaterale de la dette.Je ne pense pas que le liberalisme ait besoin de ca, il est deja assez deteste comme ca.

        Si seulement on pouvait avoir un parti liberal qui arrive au pouvoir dans un pays, reduit drastiquement les impot, et engendre une croissance de l’economie sans precedent, ce serait un exemple que de nombreux pays pourraient suivre. Par contre, le defaut suivi d’une recession majeure n’est pas l’ideal en terme de publicite.

    • ah bon il y a une guerre en Islande après qu’ils aient décidés l’annulation d’une partie des emprunts hypothécaires de leurs citoyens?
      En 2011 lorsque le pays était revenu sur les marchés financiers pour emprunter, il était parvenu sans problème à obtenir 1 milliard de dollars de prêt sur cinq ans pour un taux inférieur à 5%.

      • Vous comprenez pas la difference entre un defaut souverain d’un pays qui fait partie de l’euro, du a un refus de payer, et une annulation de credit hypothecaires de particuliers?

  • Si vous voulez vous payez une bonne tranche de rigolade allez donc sur le site du partis libertarien de rien ,
    je signale que le partis d’en rire est toujours le seul remboursé par la sécu , le partis libertamêre devrait cependant bien tôt avoir accès a ce statut , bravo monsieur Desmet vous été un bienfaiteur de l’humanité . je suppose que le vice-président du parti doit s’appeler le Vicesmet .

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
1
Sauvegarder cet article

On reparle d’un éventuel rattachement de la partie francophone de la Belgique à la France. Ce débat est un serpent de mer qui réapparaît périodiquement[1. Tribune de Jules Gheude, écrivain belge et militant wallon prônant le rattachisme, le 7 mai 2022 dans Le Monde : « Et si, en 2024, la Wallonie devenait française ? »] parce qu’il a une certaine logique, mais les conditions de ce rattachement sont-elles vraiment réunies ?

La Belgique est profondément divisée, linguistiquement et politiquement et chaque Belge a sa vision passionnée du ... Poursuivre la lecture

Depuis cinquante ans, les Flamands achètent aux Wallons des compétences car ils rêvent d’embrasser un avenir national, quand les Wallons sont incapables de boucler leur budget. C’est l’histoire du fédéralisme belge.

 

L'omniprésence de la gauche en Wallonie

Le socialisme clientéliste wallon a si bien éduqué les consciences que les Wallons se tournent en masse vers des socialistes révolutionnaires, emmenés par un parti qui revendique l’héritage marxiste « dans son intégralité », Pol-Pot, Mao, Staline.

Trois partis dom... Poursuivre la lecture

Le journal Le Soir a récemment publié une Carte blanche intitulée « Dans l’enseignement supérieur, ce sexisme toujours ordinaire… »

Les auteurs y indiquent qu'il serait grand temps de s'attaquer, sur les campus, au fondement des violences sexistes et sexuelles : le sexisme ordinaire. Il est question de compliments déplacés, de remarques en apparence anodines, qui seraient bel et bien du harcèlement sexiste et sexuel, et auraient un impact considérable sur la santé mentale des personnes concernées, en grande majorité des femmes. Le prob... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles