Un tireur fou, peut-être… mais avec une logique !

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Abdelhakim Dekhar

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Un tireur fou, peut-être… mais avec une logique !

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 20 novembre 2013
- A +

Par Charles Sannat.

tireur fou

Évidemment, ce n’est pas mon rôle et encore moins celui de Contrepoints que de commenter les faits divers, mais cette histoire du tireur fou, qui a sévi hier à Paris et qui vraisemblablement recommencera jusqu’à ce qu’il soit arrêté, n’est pas anodine et concerne l’économie… ou plutôt la critique, au sens armé du terme, du système dans son ensemble.

J’écoutais hier soir le JT de France 2 (ça m’arrive encore quand il se passe des choses) et j’ai été estomaqué par les propos de la journaliste en direct des Champs et dont il faut saluer le courage puisqu’elle ne portait ni gilet pare-balles ni casque de l’armée avec écrit en gros dessus « Presse »

Elle a dit en gros : « aucune revendication ni explication à ce geste », c’est juste un tireur fou.

Mais cette vision est aussi mensongère que fausse et il ne faut pas sortir de Polytechnique pour bien comprendre ce qu’il se passe.

Cet individu attaque le système !

La chronologie des faits est assez simple. Le tireur commence son action chez BFM TV où il ne tire pas mais actionne deux fois la pompe de son fusil (qui est donc à pompe) ce qui fait tomber deux cartouches. Il indique que « la prochaine fois, il ne les loupera pas ». C’est évidemment à la fois un avertissement et presque un compliment adressé à la chaîne BFM TV qui n’est pas, ces derniers temps, dans les petits papiers du gouvernement.

Puis il attaque le journal Libération qui est, comme chacun sait, l’organe de « propagande » quasi officiel du gouvernement (ce qui explique sans doute l’effondrement des ventes du journal qui diminuent au même rythme que la cote de popularité dudit gouvernement).

Et là, il ouvre le feu et tire pour tuer. L’attaque du journal Libération est très symbolique. Il aurait pu ne pas aller plus loin ou attaquer un autre média, d’ailleurs c’est chez Radio-France que la panique sera la plus grande, puisque les vigiles mettront même les gilets pare-balles pour le coup… C’est donc la presse « gouvernementale » qui est attaquée au sens premier du terme, ce qui est bien une forme de revendication.

Enfin, il attaque le siège de la Société Générale, grande banque française qui a défrayé la chronique avec l’affaire Kerviel et a nécessité l’intervention en catastrophe de l’État.

C’est donc le système politique et économique (ou ses représentations) qui est visé par cet individu et ses actes valent évidemment explication et revendication.

Comprenez-moi bien. En aucun cas ce genre d’actes ne peut être accepté, toléré ou admis. Ils doivent néanmoins être expliqués car cet homme n’est pas fou. En tout cas, pas forcément au sens psychiatrique du terme. Merah n’était pas fou, Brevik non plus, et cet inconnu vraisemblablement pas non plus. Il s’agit d’individus qui poussent leur logique de contestation et de révolte au bout… et le bout, c’est la violence extrême. Il y a dans leurs actes une logique absolue et terriblement jusqu’au-boutiste. Il y a également des extrémismes qui se font échos d’un côté et de l’autre comme une symétrie et il ne nous manque plus qu’un « Mérah » d’extrême droite qui ira tuer dans une mosquée pour définitivement parachever ce tableau terrible de ce que devient notre société « angélique ».

Je n’ai de cesse, depuis plusieurs mois et en réalité depuis plusieurs années, de dénoncer et de mettre en garde aussi bien nos mamamouchis que nos concitoyens sur les risques bien réels de quasi-guerre civile dans notre pays. Ne vous y trompez pas, ce genre d’événement est précurseur des drames qui toucheront notre pays si nous ne faisons rien.

Et faire quelque chose, ce n’est pas de dire que l’on ne comprend pas ses revendications ou que c’est l’acte d’un fou !

Faire quelque chose, c’est traiter les problèmes de fond auxquels sont confrontés le peuple de ce pays dans toute leur complexité et dans leur réalité avant qu’ils ne débordent définitivement toute la société modérée. Mais encore une fois, nous ne le ferons pas et comme à chaque fois dans l’histoire, les modérés contemplent impuissants la montée inexorable d’une haine qui s’achève toujours par un déferlement de violence.


Sur le web.

Voir les commentaires (22)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (22)
  • sur la photo, on dirait que c’est un  » bonnet blanc  »

    on est peut-etre à la veille d’une guerre des bonnets ?

  • Il l’ont gaulé à Bois-Colombes.
    Mon opinion est que c’est simplement un desperado au sens premier.
    La presse va être déçue… 🙂

    • j’ai la même opinion. Cela ressemble à un desperado. Un désespéré qui pète les plombs, mais pas complètement car après avoir tiré sur le jeune-homme, il n’a plus tiré sur personne.
      Nous verrons bien.
      Ils auront l’air con si le mec est un gars au bout du rouleau, au chômage depuis trois ans, viré de son logement …
      Si ça se trouve, il avait voté Hollande 😉

  • C’est très juste.

    Il y a un vrai problème d’information en France. On n’aborde pas les sujets qui fâchent, on ne creuse pas sur les motivations de ceux qui commettent des actes aussi méprisables.

    Le malaise de la société se fait de plus en plus sentir. Et les médias ne le dénoncent pas.

  • Moi je ne crois rien de cette histoire, c’est comme Charlie Hebdo, on n’a jamais rien entendu après l’accident, simplement entre temps tout le monde se dit holà là, ils sont méchant les opposants.

  • C’est n’importe quoi cette article, surtout ce passage là : « Le tireur commence son action chez BFM TV où il ne tire pas mais actionne deux fois la pompe de son fusil (qui est donc à pompe) ce qui fait tomber deux cartouches. Il indique que « la prochaine fois, il ne les loupera pas ». C’est évidemment à la fois un avertissement et presque un compliment adressé à la chaîne BFM TV qui n’est pas, ces derniers temps, dans les petits papiers du gouvernement. »
    Je ne savais pas qu’on peut complimenter des journalistes avec un fusil à pompe, merci pour l’info Monsieur Sannat !

    Une explication un peu plus cohérente :
    « Si les deux journalistes et le réceptionniste de BFM TV qui ont fait face au « tireur fou » vendredi ont eu plus de peur que de mal, c’est sans doute parce que son arme n’a pas fonctionné. Elle « a dû s’enrayer », a en effet estimé lundi soir sur LCI Lilian Laugerat, un ancien du GIGN. Invité à regarder au ralenti les images filmées par les caméras de vidéosurveillance lors de l’irruption du forcené dans le hall d’accueil de la chaîne info, l’expert a semblé avoir peu de doute sur sa volonté de passer à l’acte. »
    http://www.metronews.fr/info/tireur-fou-son-arme-se-serait-enrayee-a-bfm-tv/mmkr!TlMT6hVIdhozQ/

    • Vous citez « metronews », vous osez 😀 ! Le canard lobotomisateur de nos esprits embrumés du matin dans les transports, lorsque « le temps de cerveau disponible » est presque à son paroxysme ! Bravo ! 😀

  • sur la photo, enlevez le bonnet et vous reconnaitrez FH !!!

  • En fait, c’est un gars qui était à l’extrême gauche durant sa jeunesse.

    D’où probablement les tirs sur la SG.
    Libération appartient à Rothschild.
    BFMTV passe pour pour une chaîne capitaliste.

  • La gauche bienpensante, aidée de leurs journaleux de caniveaux aux ordres jubilaient : ils étaient tous dans les Starting Blocks, certains avaient déjà d’ailleurs démarré, ils avaient leur vengeance de l’affaire Merah, eux qui au début de ses meurtres voyez déjà forcement l’ extrêêême drouâââte derrière.

    Un ‘’ homme de type européen’’, comme ils répétaient à satiété, tirait sur des journalistes de gauche, pour ceux qui aiment les pléonasmes, cela ne pouvait être à cause de ‘’ la libération de la parole actuelle’’, ‘’ du retour de la bête immonde, au ventre fécond’’. Ils étaient certains qu’ils avaient affaire forcement à un militant actif du FN. S’il avait eu, un arrière cousin, par alliance, de ce parti, cela leur aurait parfaitement convenu, pour faire démarrer les divisions de Panzer de la bienpensance.

    Tous les jours en France, des commerçants, de simple promeneur, se font tirer dessus, voire des guets apens sont organisés contre les forces de l’ordre (défense de rire, car dans n’importe quel pays, comme le dit le criminologue Xavier Raufer, on appelle cela un acte de guerre) mais là, il ne s’agit pas de journalistes ! Crimes de lèse-majesté ! Eux les garants de l’information, de la liberté d’expression, de la pluralité ! Le plus triste, c’est qu’ils sont sérieux, quand ils nous serinent de telles inepties mensongères, et qu’ils croient, que nous-mêmes nous y croyons.

    Boum ! La niche s’écroule sous le chien : comme d’habitude, c’est un multirécidiviste et non des moindres, algérien, qui n’a rien d’européen, pire, issu des mouvances d’extrême gauche, pas assez dangereuses pour que Valls musette, les dissolve.

    Nous sommes sous le joug d’une réelle dictature de la pensée. Staline, doit se remuer dans sa tombe de jalousie.

    Cette gauche putride, qui de tout temps c’est arc-boutée contre la corrélation, ou tout simplement la création, de fichiers, était dans la panade. Tous les médias, d’ailleurs continuent à mentir : ‘’ Il a été confondu par son ADN ’’. Mensonge, c’est un ami, qui l’a dénoncé, sans lequel la police patinerait encore dans la semoule. Ses analyses ADN, n’ont permis que de prouver que c’était bien lui. Ils avaient ses empreintes, là aussi, malgré ses antécédents …. ? De qui se moque-t-on ?

    Cerise sur le gâteau, le meurtrier, dans son courrier, d’après le procureur de la république, s’insurgeait contre l’état fasciste !

    Pour couper cours, à toutes critiques issues des libéraux moralisateurs : comme vous, je ne suis pas fana des fichiers, de la vidéo surveillance, comme le prônent nos maîtres à penser, mais ces derniers étaient loin de s’imaginer le contexte français, où absolument tout est fait pour que les truands soient épargnés, avec une justice gauchiste partiale aux ordres. Je suis bien obligé d’ être pour le peu qui permette au moins de les arrêter, même si après Taubira, appliquera avec ses nouvelles lois, ses journées portes ouvertes hebdomadaires, voire journalières, de toutes les prisons de France.

  • Nous sommes dans un pays libre d’expression, On peut donc faire dire n’importe quoi à un fait divers histoire d’exister. Et c’est aussi mon droit.

    • @ Citoyen : pays de libre expression !!!! Avec les lois Pleven (1972 !), Gayssot ( 1990 ! ), les multiples associations ‘’ antiracistes’’ qui ont le droit d’ester en justice, qui vous obligent à bien penser, bien parler, de ne critiquer personne, surtout s’il n’est pas blanc, chrétien, ‘’ dessouche’’, vous plaisantez, ou comme moi, vous usez et abusez régulièrement de beuveries aux bons bourbons, sans aucune modération.

      • Personnellement je ne suis pas concerné par ces restrictions, et vous ?

        • Bof, cela se discute. Ainsi, je regardais sur Wikipedia « l’affaire Maupin Rey ». On remarque que Rey est dite issue d’une famille catholique. Quelqu’un a écrit que le troisième acteur de cette tragique affaire, le « Toumi » qui vient à nouveau de s’illustrer de bien triste manière, était issu d’une famille musulmane. Là, c’était de trop, et ce fut impitoyablement censuré par les bien-pensants. Mais n’est-il pas vrai que celui qui a ajouté cette remarque sur la religion du Toumi en question pourrait déjà se voir traîné devant les tribunaux pour stigmatisation d’une population ? Mais la remarque pour la religion catholique de Rey est normale ?

        • J’en suis, à l’heure du café matinal, je n’ai donc pas encore bu ! Pour vous rassurer ! Car je vis aux USA, depuis quasiment trente ans ! et j’y suis parfaitement bien !! Sans aucune méchanceté, je ne comprends pas les français, qui hurlent, râlent sans arrêt pour tout est rien, mais ce laisser piétiner la rate, journellement. Je vis, sur une autre planète.

          Je continue à poster, à cause du peu d’amour qui me reste pour mon pays, mais des gens, qui fêtent dans les flonflons, la prise de la Bastille, fiers d’avoir éliminer le clergé, les aristocrates, suceurs de sang qui les exploitaient, pour les remplacer, par des myriades de fonctionnaires, d’ hommes politiques trop nombreux, de sangsues diverses et variées, tout aussi parasites de leur travail , me font un peu rire. (Là, je vais me faire, des tas d’amis ! )

          Je croise régulièrement, des gens s’affichant ouvertement du K.K.K, des bikers avec tatouages et insignes nazis. Inutile de dire que je ne partage pas ces idées nauséeuses, mais c’est cela la vraie liberté, même celle aussi d’être idiots, sachant qu’aucune loi, n’en déplaise à la vraie gauche et à la fausse droite, ne pourra lutter contre la bêtise humaine, pour rester poli. Pauvre France, ou ce qu’il en reste !

  • Et oui, ce geste est symptomatique de la libération sans complexe d’une parole extrémiste, complotiste, haineuse, terroriste et intolérante, avec lequel on n’as que trop transigé (et blablabla). Mélenchon, Fourest et compagnie l’on dit eux même. Sauf que…. patatras : Cette extrémisme porte le doux nom d’ultra Gauche !
    On attend, comme après la mort tragique de Méric, la dissolution de ces groupuscules nuisible à la démocratie.

  • Il y a 65 000 000 d’individus qui commencent à être instables…ça va devenir de plus en plus dur pour l’Etat de nier en bloc.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
0
Sauvegarder cet article

Par Quentin Briendo.

Dès l’entame de l’article, il s’agit pour le journaliste de montrer que le parcours de l’entrepreneur n’a rien d’extraordinaire : « Beau parcours que celui-là : parti de rien si on oublie ses études à Princeton et un premier investissement de 250 000 dollars, financés tous deux par ses parents... »

Le parcours pas si exceptionnel de Jeff Bezos

En ce qui concerne l’université, il est intéressant de voir que le ton employé n’est pas le même suivant que Libération parle de Jeff Bezos ou de Michelle Obama, pou... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Ligue du LOL : PTDR et MDR en PLS

Un nouveau soubresaut agite le Camp du Bien : il semblerait que certains de ses membres éminents n'aient pas été toujours aussi irréprochables que leur appartenance à ce Camp leur imposait. Stupéfaction : le Camp du Bien abriterait des ordures !

C'est l'histoire d'un groupe de journalistes et de personnes bien introduites sur les réseaux sociaux qui, entre 2009 et 2012, se réunissent pour échanger blagues, photomontages et potacheries politiquement incorrectes puis progressivement de plus en plus ordurières sur des cibles issue... Poursuivre la lecture

Par Samuele Furfari.

Le nouveau ministre de la Transition Écologique et Solidaire, François de Rugy, a tenté de dédramatiser le débat sur le nucléaire en déclarant au Monde qu’il faut sortir de la guerre de religion. L’appel n’a pas été entendu par Libération car, deux jours plus tard, il a publié un article poursuivant cette guerre idéologique.

Comme trop souvent dans le domaine de l’énergie, on avance des études pour faire valoir un seul point de vue. La ficelle est particulièrement grosse dans ce cas.

D’abord, il faut ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles