Rationnement des médicaments

Le regard de René Le Honzec.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Médicaments (Crédits : René Le Honzec/Contrepoints.org, licence Creative Commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Rationnement des médicaments

Publié le 25 septembre 2013
- A +

Le regard de René Le Honzec.

Juste une fois de plus, notre gouvernement se distingue par le n’importe-quoi-mais-faisons-semblant-de-faire-quelque-chose. Touraine Marisol, qui a bien des misères avec sa progéniture qui prouve qu’il n’y a pas que dans les banlieues paupérisées qu’on tourne mal, vient de recevoir deux rapports dont un sur « la surveillance et la promotion du bon usage du médicament ». Ce à quoi elle agit (façon de parler quant à la capacité d’action d’une responsable socialiste) en organisant le rationnement du médicament, autre vision de la politique du juste-un-suppositoire-pas-plus-mais-bien-profond.

Si l’on cite volontiers la vertueuse libérale (?) Grande-Bretagne, on omet soigneusement de dire que les États-Unis villipendés pratiquent la chose depuis un quart de siècle en battant tous les records de dépense par habitant. Comme d’habitude, ces énièmes rapports sont d’accord sur « le manque de cohérence globale » des politiques étatiques tout en sous-entendant que nos médecins ne sont pas capables de prescrire de bons remèdes par manque de formation-information. Je croyais que nous avions le meilleur système de santé in the world ; je vais donc m’auto-médicamenter en me tapant un autre whisky tout en relisant les contes de la Cour des Comptes sur le bordel des hôpitaux.

Voir les commentaires (3)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (3)
  • Pour une fois, et c’est fort rare, je ne suis pas d’accord avec vous. Nous gaspillons énormément de médicaments, qui souvent se retrouvent dans les eaux usées. le fait qu’aux US, les dépenses de santé sont plus élevées provient essentiellemnt du prix très élevé des soins (médecins, hopitaux, etc.) et aussi des médicaments.
    Ceci dit, il est certain que’on économiserait bien plus en libéralisant la santé (cf. je quitte la sécu).

    • « les dépenses de santé sont plus élevées provient essentiellement du prix très élevé des soins (médecins, hôpitaux, etc.) et aussi des médicaments. »
      Je suis d’accord avec vous.
      Les tarifs de soins sont arbitrairement bas et maintenant ainsi par la Sécurité Sociale.
      Nos médecins sont sous payé , les mois chers d’Europe et le seul moyen pour eux d’avoir des horaires décens c’est par les actes hors nomenclature ou par entente direct avec les patients.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Alexander Hammond. Un article de HumanProgress

Voici le trente-troisième épisode d’une série d’articles intitulée « Les Héros du progrès ». Cette rubrique est une courte présentation des héros qui ont apporté une contribution extraordinaire au bien-être de l’humanité.

Nos héros de la semaine sont George Hitchings et Gertrude Elion, les deux scientifiques américains qui ont initié le développement de la conception rationnelle des médicaments.

Jusqu’alors, la méthode classique employée pour les découvrir reposait sur un... Poursuivre la lecture

2
Sauvegarder cet article

Paraphrasons : personne ne sait comment fabriquer un comprimé de Doliprane…

Hier, le grand Milton Friedman prenait l’exemple du crayon jaune, afin d’exposer sa vision du libéralisme.

https://www.youtube.com/watch?v=SDUB4Pw39sg

 

Hélas, je ne dispose ni de son talent, ni de sa vision. Je ne suis qu’un chirurgien de province mais cela m’offre un minime avantage : les inconvénients, je les vis. J’ai même le nez dans les diverses ruptures de stock dont souffrent plus cruellement les patients qui comptent sur un sy... Poursuivre la lecture

Par Bill Wirtz.

La situation à l'usine 3M de Zwijndrecht en Belgique a ramené les produits chimiques PFAS dans l'actualité. Alors que les législateurs du monde entier s'intéressent de plus en plus à ces substances, nous devons nous rappeler que nous ne pouvons pas peindre une gamme de 5000 produits chimiques avec un seul pinceau.

Ce qui s'est passé exactement à l'usine 3M de Zwijndrecht n'a pas encore été établi. L'entreprise fait actuellement appel de la décision du gouvernement d'arrêter la production à la suite de la découver... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles