Même le resto déprime !

Le secteur de la restauration en récession pour la deuxième année consécutive.

Le secteur de la restauration en récession pour la deuxième année consécutive.

Par Thibault Doidy de Kerguelen.

S’il y a bien un secteur de l’économie qui devrait bien se porter en France, c’est la bouffe ! Depuis une vingtaine d’années, nous n’avons vu quasiment que des restaurants (et des banques) envahir nos centres villes, nos centres commerciaux, nos sites touristiques…

Eh bien, ça y est, les arbres, par définition, ne grimpant pas jusqu’au ciel, nous pouvons le dire, c’est le reflux !

Après une année où le chiffre d’affaires a diminué de 2%, le secteur de la restauration connaît encore une baisse de 1% sur les quatre premiers mois de 2013. Derrière ce chiffre global se cachent des disparités, les chutes allant jusqu’à 10% pour certains établissements indépendants de province.

La profession attend avec impatience les chiffres de la saison estivale. Les vacanciers n’auront certainement pas cette année le même budget restaurant que les années précédentes, même si, phénomène social bien connu, ils n’hésiteront pas à s’offrir une fois ou deux durant leur séjour un repas de qualité supérieure à leurs habitudes. Cela s’appelle l’exorcisation par la consommation surclassée. On oublie sa propre condition par l’adoption exceptionnelle de comportements socialement surclassés (location de voitures de luxe, location d’habits haute couture, fréquentation de restaurants cotés). Il s’agit néanmoins de comportements exceptionnels qui ne seront pas constitutifs d’un chiffre d’affaire global pour la profession.

À lire : article des Échos.


Sur le web.