Allemagne : envolée du parti « Alternative für Deutschland » sur les réseaux sociaux

Alternative für Deutschland, anti-euro, premier parti… sur facebook.

Alternative für Deutschland, anti-euro, premier parti… sur facebook.

Un article d’Open Europe.

Un article intéressant du journal Die Welt a attiré notre attention ce matin au sujet du succès sur le web du nouveau parti allemand anti-euro « Alternative für Deuschland » (AfD).

Tandis que les résultats du parti dans les sondages s’est stabilisé autour de 3% (insuffisant pour remporter des sièges au Bundestag), ses cotes de popularité sur les réseaux sociaux ne cessent d’augmenter jour après jour. Avec plus de 36000 « likes » sur facebook, le parti a dépassé de loin le FDP, le CDU/CSU, die Linke et les Verts, et talonne aujourd’hui le SPD de 2000 « likes ». Toutefois, le parti ne semble pas susceptible de détrôner le Parti Pirate qui est, sans surprise, le parti allemand le plus populaire dans le monde virtuel avec 78000 « likes ».

D’un point de vue pratique, cela ne veut pas dire grand chose, à moins que le parti ne puisse le traduire en voix en septembre. Mais cela suggère que les premières interprétations de l’AfD comme un parti majoritairement composé d’hommes d’âge mûr coincés et intellos pourrait être à côté de la plaque.


Sur le web. Traduction : Constance Mas pour Contrepoints.