Stéphane Bern et l’outing de Geoffroy Didier de la Droite Forte

Stéphane Bern

Stéphane Bern a « outé » Geoffroy Didier, un responsable de la Droite Forte, qu’il a dit gay sur Canal +. Qu’en penser ?

Stéphane Bern a « outé » Geoffroy Didier, un responsable de la Droite Forte, qu’il a dit gay sur Canal +. Qu’en penser, alors que l’intéressé dénie et dit « assumer son hétérosexualité » ?

Par Le Parisien Libéral.

Stéphane Bern, quitte de plus en plus le domaine des têtes couronnées pour investir celui de la politique régicide franco-française, ces jours-ci. On avait eu il y a quelques semaines les intéressants propos de ce journaliste franco-luxembourgeois.

Hier soir Stéphane Bern a révélé sur Canal+ l’homosexualité de Geoffroy Didier.

Geoffroy qui ? Geoffroy Didier ! C’est un jeune politicien de l’UMP, cofondateur de la « Droite Forte » avec son ami ex FNJ Guillaume Peltier. Ils ont beaucoup fait parler d’eux, des « Manif pour tous » aux fatwas anti NKM, en passant par la buissonisation de l’UMP.

Des jeun’s-ptits-gars-de-droite-qui-en-veulent, on vous dit. Mais alors, est-ce que Christine Boutin aurait raison, les gays seraient partout même à la droite de la droite ?

Question : en quoi le fait d’être homosexuel empêcherait-il d’être pour la loi du mariage dit pour tous, ou contre, ou même refuser d’avoir un avis là dessus ?

Depuis quand l’orientation sexuelle des gens induit-elle leur orientation politique ? Quand bien même Geoffroy Didier serait homosexuel, n’est-ce pas son droit le plus strict, comme des milliers d’autres gays, rappelons-le quand même, que d’être cohérent dans le refus d’une loi qui va forcément amener ce que les socialistes de gauche comme de droite (et pas qu’eux…) ont toujours refusé, à savoir la marchandisation du corps, par le biais de la PMA et de la GPA ?

Les gens de la Manif pour Tous ne se sont pas mobilisés pour rendre l’homosexualité illégale. Il y en a même, comme Frigide Barjot, qui n’étaient même pas contre le projet de mariage entre personnes de même sexe. La Manif pour Tous s’est mobilisée contre les conséquences d’un tel projet de loi, conséquences par ailleurs pleinement revendiquées par des députés comme Sergio Coronado (EELV) : « Demeurent, sur le plan législatif, de nombreux combats à mener : le texte ne règle aucunement la manière dont les couples homosexuels, pour certains, procréent, et fondent concrètement une famille. Il faudra bien répondre à ces questions, et je pense notamment à l’aide médicale à la procréation pour toutes ou au règlement de l’état-civil pour les enfants nés de GPA à l’étranger. » (source EELV Bagnolet).

C’est bien une partie du problème de la loi du Mariage pour (presque [1]) tous : elle a forcé les deux camps à se radicaliser, tout en caricaturant le profil sociologique des pros comme des antis. Non, tous les catholiques ne sont pas anti mariage pour tous. Erwan Binet, le député socialiste, est un catholique pratiquant. Non, tous les gays ne sont pas pour le mariage pour tous. Non, tous les gens de sensibilité socialiste et communiste ne sont pas pour le mariage pour tous. Oui, il y a beaucoup de gens à droite qui sont d’accord avec l’idée de couples de même sexe, unis par une Union Civile ou un contrat de droit privé. Non, être arabe et dominé au sens de la sociologie de Bourdieu, ne signifie pas être de gauche et pro mariage pour tous.

Bon, sinon, pendant qu’on discute mariage gay, on ne parle pas :

  • du procès des finances du Parti Socialiste dans le Pas de Calais, procès dans lequel l’éclairage du Président de la République était pourtant attendu (lire La Voix du Nord) ;
  • du nombre de policiers qui, comme sous Sarkozy, accompagnent le Président de la République lors de ses sorties Potemkine en province (lire Le Midi Libre) ;
  • de la certification des comptes de l’État, sur laquelle le Président de la Cour des Comptes, Didier Migaud, note que certains choix comptables sont éventuellement contestables (lire Easybourse) ;
  • des contradictions de notre politique étrangère, en Syrie par exemple (voir Le Point) ;
  • de l’accélération de la course à l’armement en Chine (voir Numerama).


Sur le web.

Stéphane Bern dit ses vérités sur les politiques fiscales de François Hollande.

Note :

  1. Presque, car la loi du mariage pour tous ne reconnait pas le mariage polygame alors que les habitants de Mayotte le réclament.