Loto du patrimoine : solution libérale ou trompe-l’œil ?

Loto du patrimoine : cela valait-il tant d’efforts pour ce qui ressemble de plus en plus à une opération de communication ?

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Wheel of fortune By: Paul Hudson - CC BY 2.0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Loto du patrimoine : solution libérale ou trompe-l’œil ?

Publié le 16 juillet 2019
- A +

Par Anne Hutchinson.

Voilà c’est lancé. Le loto du patrimoine, vaste opération destinée à financer la restauration de certains sites culturels importants a débuté lundi. Nous pouvons nous féliciter que pour une fois leur financement ne soit pas le fait d’un nouvel impôt, mais se présente sous la forme de jeux à gratter et de loterie. Mais n’est-ce pas là un arbre qui cache une forêt bien plus touffue du financement de tels endroits ?

Quels sites pour quels financements ?

Dix-huit. C’est le nombre de sites concernés par ce loto, tous gérés par des associations ou des entités privées, rattachées à la Fondation du patrimoine. Cette dernière est une bizarrerie dans le petit monde des fondations en France. Ses statuts ont en effet été votés par le parlement (fait unique en France), son Conseil d’administration est composé à la fois d’entités publiques et privées (le privé y est majoritaire) et sa mission principale est la sauvegarde du patrimoine non classé (églises de village et autres…).

Dans une telle configuration, on peut comprendre que l’État renâcle à attribuer des subventions et préfère céder une partie de ses bénéfices à l’un de ses monopoles (ce qu’est la Française des jeux) pendant que certains grands chantiers (qui a dit Grand palais ?…) vont ponctionner le budget du ministère de la Culture.

D’ailleurs l’État n’en sort pas perdant car une partie de l’argent de cette loterie est taxée : 1,04 % du total pour les tickets à gratter, 0,22 % pour le loto… Il n’y a pas de petits profits. Pour mieux comparer, la Fondation du patrimoine encaissera respectivement 1,52 et 0,75 % du total.

Cela valait-il tant d’efforts pour ce qui ressemble de plus en plus à une opération de communication ?

Et si le véritable sauveur du patrimoine était…

Le privé ? Aujourd’hui le mécénat culturel des entreprises, selon les chiffres d’Admical, s’élève à près de 500 millions d’euros. Le Petit Trianon à Versailles a été en très grande partie restauré grâce à des fondations privées. Les financements participatifs pour acheter des œuvres ou restaurer des monuments ont le vent en poupe : 8612 donateurs ont ainsi offert plus d’un million d’euros pour l’achat du Livre d’heures de François 1er.

On pourrait donc se demander ce qu’une politique fiscale plus propice encore aux donations pourrait apporter. J’imagine très bien de petits entrepreneurs se lancer dans le mécénat de sites locaux.

Mais peut-être est-ce là un rêve en France…

Cet article a été publié une première fois en septembre 2018

Voir les commentaires (18)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (18)
  • que représente le patrimoine ? sur le budget de la culture de 10 milliards d’euros …et pourquoi pas un loto CSG …ect..ect

    • Sérieusement, je me demande si ça ferait pas une bonne alternative à l’impôt.

      Je n’ai pas les chiffres en tête, est-ce qu’au moins en volumes c’est comparable ?

  • Tout est bon pour faire de nouvelle « taxes » déguisées. Et puis le patrimoine c’est quoi, ou en sont les limites ? c’est un peu comme les migrants il faut sauver toutes les ruines et pierres, ce qui est impossible à financer.

    • Là pour le coup ce n’est pas une taxe, puisque personne n’est obligé d’acheter un ticket.

      • même si ce n’est pas une taxe, c’est un impôt déguisé via leur com trompeuse et mensongère.

        • Je me dois d’insister. Impôt ou taxe, c’est la même chose au final : un prélèvement obligatoire.
          Dans le cas du loto, personne n’est obligé à payer. Personne.
          Et c’est peut être ça le coup de génie !

          Par contre, oui, de nombreuses taxes et impôts sont prélevés sur les montants des participations et (à confirmer) sur les gains.
          Mais ça n’est pas nouveau, et pas si choquant que ça au final.

          • j’ai reçu un mail de la FDJ , ils soldent déjà le truc en faisant une promo sur un autre jeu , ça doit pas se bousculer au portillon pour jouer..^^

  • « Mais peut-être est-ce là un rêve en France… »
    Mais non, c’est une réalité :
    https://www.adopteunchateau.com/

  • En France, on regarde avec nostalgie le béton gris de l’ex URSS.
    Mais il est permis de rêver. On ne sait jamais!

  • Si Bern veut sauver nos églises de campagne, no chapelles, nos manoir, qu’il commence à mettre de l’ordre chez les architectes des monuments historiques et la mafia qui tourne autour….
    Petite chapelle dans le nord Finistère, non inscrite aux MH, gros travaux pour éviter qu’un mur s’écroule, question a l’architecte de MH, 12000€ pour l' »étude » un budget « évalué » à 300 000€….
    On l’a prié d’aller se faire voir. Une entreprise locale fait le travail pour 3500€ et vu ses réalisations dans le coin ce sera bien fait…
    Qui s’engraisse sur le patrimoine?

  • qui va acheter ces billets? les bobos qui ne paient pas d’impôts…personnellement j’y vois un impôt savamment déguisé en, mission d’intérêt public..étant donné que je pense déjà trop donner à l’Etat ils peuvent se brosser pour que je participe à cette escroquerie.

    • J’ai acheté un biller (un seul, pas plus). 3€.
      Je ne pense pas être un « bobo » (je suis même pas parisien…), et pour sur, je paie des impôts. C’est d’ailleurs assez douloureux.

      Et je n’ai pas acheté un billet pour la joie de payer plus d’impôts (encore que, 3€ d’impôts, je signe quand vous voulez), mais juste pour avoir une chance non nulle de gagner quelque chose.
      Et m’offrir une possibilité de rêver en même temps.

      En plus, ça a l’air de servir pour maintenir « le patrimoine »… cerise sur le gâteau ?

  • Je ne suis pas certain que l’état ne tire que quelques pourcents des jeux …bref ,le patrimoine a bon dos pour une opération destinée a attirer des joueurs non motivés par les gains ou pas joueur du tout a cet attrape nigaud.
    De plus les sommes en jeu bénéficiant au patrimoine semblent symboliques !

  • Je vendrai tout ça…sauf ce qui rapporte.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Je ne veux pas dire que nous sommes riches en candidats de qualité. Je veux simplement faire allusion à une information livrée au grand public la semaine dernière : elle concernait le montant des milliers d’euros possédés par les candidats. Je dois dire tout de suite que cette information ne m’est pas très sympathique dans un pays où « le riche » est automatiquement soupçonné de corruption, de prévarication, ou de pur produit de la chance.

Jean Fourastié avait parlé du « jardin du voisin » : par envie beaucoup de gens voient toujours d... Poursuivre la lecture

Nombreuses sont les personnes dans le monde aimant la France. Elle a des atouts. Mais la France a également des points faibles, à commencer par sa situation économique qui est souvent mal évaluée. Il existe ainsi un préjugé très répandu selon lequel la France serait un pays d'égalité en raison de son généreux modèle social. Mais l'égalité, que beaucoup assimilent à une justice sociale, ne règne que partiellement en France.

Il est certes vrai qu'après redistribution, les revenus sont répartis de façon relativement uniforme[1. En 2017, l... Poursuivre la lecture

Par Michel Negynas.

Lors des récentes polémiques entre Stephane Bern et Mme Pompili, des chiffres de « temps de fonctionnement » ont été échangés.

Cet élément est essentiel pour la compréhension de l’inutilité des éoliennes en France si on opte pour du nucléaire en production de base au lieu du gaz, ce qui semble être la stratégie allemande.

Éoliennes : le problème général

D’abord, une fois de plus, faisons un sort au mensonge habituel des défenseurs des éoliennes : il n’y a pas, en général, de foisonnement au niveau euro... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles