Jean-Vincent Placé : l’apprenti sorcier contre l’obsolescence programmée

Des sénateurs veulent mettre fin à l’obsolescence programmée pour modifier les modes de production et de consommation. La preuve que les mythes ont la vie dure et que le constructivisme n’a pas dit son dernier mot.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Jean-Vincent Placé, pressenti au gouvernement (Crédits : Jean Vincent Placé, Creative Commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Jean-Vincent Placé : l’apprenti sorcier contre l’obsolescence programmée

Publié le 29 avril 2013
- A +

Des sénateurs veulent mettre fin à l’obsolescence programmée pour modifier les modes de production et de consommation. La preuve que les mythes ont la vie dure et que le constructivisme n’a pas dit son dernier mot.

Par Baptiste Créteur.

 

Jean-Vincent Placé

Jean-Vincent Placé est un sénateur très sympathique. Après s’être fendu d’une idée de taxe sur les mégots de cigarette, qui augmenterait les coûts pour les producteurs mais serait selon lui sans impact pour le consommateur, le voilà parti en guerre contre l’obsolescence programmée.

L’obsolescence programmée, c’est un joli mythe selon lequel les produits ont une durée de vie volontairement limitée. Un joli mythe qui permet de faire passer les industriels pour des individus sans scrupule à la recherche du profit prêts à sacrifier la qualité pour vendre plus.

Mais c’est justement parce qu’ils veulent réaliser des profits que les industriels fabriquent les meilleurs produits possibles. La réputation est cruciale auprès des consommateurs ; il faut des années pour la construire et il suffit d’un mauvais produit pour la détruire. S’ils veulent pouvoir vendre à un prix élevé en grandes quantités pour réaliser un profit maximal, les industriels doivent proposer aux consommateurs le produit qui répondra le mieux à leurs critères de satisfaction, dont la durée de vie fait partie. L’obsolescence programmée pourrait être une bonne stratégie si les entreprises n’étaient pas en concurrence les unes avec les autres.

Voilà donc le sénateur Placé aux prises avec un ennemi invisible, son projet de loi dans la main droite, le Petit Livre Vert dans la main gauche. Son projet de loi comporte notamment une idée merveilleuse :

Jean-Vincent Placé propose donc d’inscrire l’obsolescence programmée au Code de la consommation et de la condamner au titre de délit. Une peine de 2 ans de prison et un maximum de 37 500 € d’amende attendraient toute entreprise faisant un usage avéré de ce procédé.

Preuve supplémentaire de sa connaissance pointue du monde de l’entreprise, la volonté de condamner les entreprises à des peines de prison.

« La définition offerte par le projet de loi met aujourd’hui l’accent sur une pratique déloyale, axée sur la maximisation des profits des industriels et sacrifiant sur l’autel de la productivité les principes écologiques et le pouvoir d’achat des ménages ».

Sacrifier les principes écologiques et le pouvoir d’achat des ménages sur l’autel de la productivité, en voilà une drôle d’idée. Sans accroissement de la productivité, le niveau de vie n’aurait jamais pu augmenter ; l’amélioration généralisée des conditions de vie depuis plusieurs siècles est un bienfait du capitalisme, de même que l’amélioration de l’empreinte écologique de la production. Les rivières sont aujourd’hui plus propres qu’elles ne l’étaient lorsque, entre autres industries, les tanneries les utilisaient à tort et à travers, déversant colorants et produits chimiques rudimentaires mais nocifs dans les cours d’eau.

« De même le changement de format de connectique sur le nouvel iPhone, rendant incompatibles tous les accessoires sortis antérieurement et obligeant l’achat d’un adaptateur ou de nouveaux produits, serait un exemple d’obsolescence programmée ».

Bien entendu, l’innovation suppose bien souvent une adaptation du matériel. Nombre de Français se connectent aujourd’hui à Internet sans recours à leurs vieux modems devenus aussi obsolètes que le parti du même nom ; plus personne n’utilise les chargeurs ou batteries des premiers téléphones portables ; et les cartes IGN ou routières ont depuis longtemps été remisées au grenier. Triste évolution du capitalisme et de nos sociétés occidentales si éloignées de notre mode de vie passé, quelques appareils électroniques ont aujourd’hui remplacé tout un attirail encombrant.

« Le projet propose également de pousser la durée légale de garantie de deux à cinq ans, « pour faire en sorte que l’on change de pratiques de production » comme l’expliquait le sénateur EELV. En parallèle, la période pendant laquelle un défaut apparaissant est présumé avoir existé au moment de l’acquisition du produit, et donc pendant laquelle le constructeur est de facto jugé comme responsable, passerait de six mois à deux ans ».

Encore une idée brillante du sénateur décidément très inspiré. Nombreuses sont les entreprises qui ont déjà augmenté les durées de garantie pour se différencier, certains constructeurs automobiles proposant aujourd’hui des véhicules garantis à vie. C’est en laissant faire le capitalisme que les consommateurs pourront bénéficier des progrès qu’il leur apporte depuis plusieurs siècles, pas en le régulant.

En faisant passer légalement de deux ans à cinq ans la durée de garantie et en rendant le producteur responsable de tout défaut apparaissant dans les deux ans, Jean-Vincent Placé va évidemment améliorer significativement la qualité et la durée de vie des produits, sauver la planète et améliorer le pouvoir d’achat des Français. De la même façon, les relances budgétaires dans un pays très endetté suffiront à améliorer la confiance des entreprises et des ménages, à relancer la consommation et l’investissement, à réduire le chômage et à sauver le monde.

Ce n’est pas tant contre le mythe de l’obsolescence programmée qu’il faut se battre pour empêcher certains sénateurs de faire des bêtises, mais contre le mythe, bien plus dangereux et bien plus réel, de l’apprenti sorcier.

Voir les commentaires (195)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (195)
  • Pensez-vous qu’ il se soit acheté une cafetière Malongo ? mdr

    • Ah oui, j’ai vu cette publicité.

      Vanter une cafetière à dosettes comme un produit permettant de lutter contre l’obsolescnece programmé, il faut oser!

  • L’obsolescence programmée n’est démontrée que par la plus grande longévité des produits modernes récents. La prédication de cette obsolescence est d’ordre mystique. La seule obsolescence programmée est celle des cellules vivantes.

    • « La seule obsolescence programmée est celle des cellules vivantes. »
      ———————————
      Et encore, pas toutes. Beaucoup d’arbres n’ont pas de mécanisme de vieillissement et peuvent vivre l’éternité.

      • bonjour
        AMHA, les seules cellules ‘immortelles’ sont les cellules germinales, et encore heureusement 🙂
        Pour les arbres il existe des phénomènes de mozaïque très intéressant lire F HALLE ‘ Éloge de la plante’ , ‘Plaidoyer pour l’arbre’.

    • « La prédication de cette obsolescence est d’ordre mystique » : exactement comme le réchauffement climatique anthropique.

  • un mythe qui devrait être une réalité…en politique . 5 ans pour un président (certains ne tiennent qu’un an, remboursez !) mais toute une vie pour un sénateur ou un député sans qualités n’est ce pas un peu long ?

  • Bonjour,
    L’obsolescence programmée existe ! J’ai travaillé chez un constructeur et travail encore (en maintenance de systèmes) étroitement avec des constructeurs et je peux vous assurez que cela existe et est traitée avec les lobbyistes!.
    j’aurai des exemples à la pelles, deux me viennent à l’esprit :
    – j’ai un réfrigérateur qui vient de fêter ses 43 ans, qui peut se vanter d’avoir un frigo qui n’a jamais été en réparation ou a duré plus de 10 ans ces 20 dernières années ?
    – Même histoire pour les chaudières d’aujourd’hui!

    L’idée est intéressante mais :
    – la majorité des produits en causes ne proviennent pas de France donc loi inapplicable!
    – il y a un fort risque que les emplois dans la maintenance y soit fort menacé (et à court terme).
    – Il y aura inévitablement une explosion des tarifs, cependant cela n’impacterai pas forcement le pouvoir d’achat (acheter plus chers mais moins souvent).

    • ma chaudière a 30 ans. Seul le brûleur a été changé pour passer du fuel au gaz. Aucun problème de fonctionnement.

      Mon frigo a 15 ans : aucun problème également.

      Ma Xm a 21 ans et 290 000 km
      ma ZX a 21 ans et 280 000 km.

      et je vais les garder, car je peux les réparer !!!

      Le problème est plus du côté des commerciaux qui vous font croire qu’il faut changer de système… et des clients qui ne s’informent pas assez !

      • J’ai acheté récemment un parachute neuf, je m’en suis servi une seule fois, jamais ouvert. Obsolescence programmée ?

      •  » Ma Xm a 21 ans et 290 000 km
        ma ZX a 21 ans et 280 000 km »

        Il faudrait interdire ça sur les routes.
        Bloquer ces vehicules et empêcher le propriétaire de les récupérer lors du contrôle technique

    • « qui peut se vanter d’avoir un frigo qui n’a jamais été en réparation ou a duré plus de 10 ans ces 20 dernières années ? »
      Heu… bah moi.
      Et j’ai aussi une machine à laver qui a 26 ans. Et un grille-pains qui a plus de 30 ans…

      L’obsolescence programmée est bien évidemment un mythe. Toute personne qui a quelques connaissances sur le management des processus d’innovation et le management stratégique des entreprises sait que cette idée est totalement absurde.

      • « Toute personne qui a quelques connaissances sur le management des processus d’innovation et le management stratégique des entreprises sait que cette idée est totalement absurde. »

        Tout faux !

    • Si vraiment un constructeur a délibérément conçu son produit de sorte qu’il tombe en panne au bout d’un certains temps sans en informer le client (à ne pas confondre avec le fait que la faible qualité des matériaux employés limite la durée de vie d’un produit*) alors c’est un vice caché. Pas besoin de nouvelle loi.

      *La durabilité et la réparabilité cela à un coût. Si la plupart des gens changeront leurs produit dans les dix ans même si celui-ci est encore en marche (par exemple pour les ordinateurs) il n’y a pas vraiment de raison de le concevoir de telle sorte à ce qu’il ait une durée de vie de 20ans. Si la grande majorité des gens ne répareront pas leur produit il n’y a pas de sens à le concevoir de telle sorte à ce qu’il soit réparable facilement (conçu pour être facilement démonté et remontée, production de pièces détachés…). Cela engendrerait dans les deux cas un surcoût inutile. Il ne s’agit pas d’obsolescence PROGRAMMÉE (on introduit pas volontairement un défaut inutile pour limiter la durée de vie).

      • ca c’est bien vrai, on ne trouve pas de volonté de faire durer un produit.

        Par exemple sur une tondeuse actuelle on voit ses roues se casser en mille morceau, pourtant le moteur de la tondeuse fonctionne au quart de tour…. C’est ca le problème, le matériaux faible qui va mettre l’engin à la casse avant même qu’il ne fonctionne plus.

    • Moi j’ai remarqué qu’il n’y a aucune personne née après 1913 qui est morte centenaire. C’est bien la preuve de la diminution de la durée de vie des hommes. Probablement un complot d’industriels au nez prohéminent…

    • @toxy3d
      Où sont les exemples ?
      Le fait qu’un frigo fabriqué il y a 43 ans fonctionne toujours, (au R12), ne veut pas dire qu’un frigo fabriqué aujourd’hui ne sera pas en fonctionnement dans 43 ans. On est toujours dans le « demain on rase gratis » et le paradis pour les vertueux. Pathétique !

    • bonjour toxy3d
      Ma belle-mère a 80 ans et elle m’a été vendue pour durer seulement 10 ans.
      Qu’en pensez-vous?
      Faut-il demander à Jean-Vincent Placé de faire une loi sur mon cas ?

    • le pire ce sont les trucs de garagiste, qui font vieillir votre voiture en quelques tours de clé inapproprié. Un bon client revient parait-il…. un con sommateur aussi

    • J’ai acheté un frigo en 1988, en 2005 il fonctionnait toujours sans problème lorsque je l’ai vendu…
      Mes parents ont changé leur chaudière il y a 15 ans, aucun soucis depuis. d’ailleurs ils n’ont pas changé leur ancienne chaudière parce qu’elle fonctionnait mal mais parce qu’elle consommait trop…
      La plupart des objets remplacés aujourd’hui le sont parce qu’ils sont obsolètes ou passés de mode. Qui utiliserait un PC de plus de 10 ans? un disque dur de 200 Mo? roulerait encore en traction avant?

  • « De même le changement de format de connectique sur le nouvel iPhone, rendant incompatibles tous les accessoires sortis antérieurement et obligeant l’achat d’un adaptateur ou de nouveaux produits, serait un exemple d’obsolescence programmée. »

    J’ai du mal à voir dans cet argument quelque chose qui soutienne l’idée même d’obsolescence programmée de notre sénateur. L’ancien iPhone marche toujours, les connectiques aussi, les applications également. Bref, rien n’est hors de fonctionnement.
    Par contre, s’il souhaite faire du 4G avec son ancien iPhone, ça va être compliqué. Tout ça à cause de ces salauds d’industriels qui ont programmé l’obsolescence du 3G pour obliger les gens à tout changer. -_-

    • Menfin bon, acheter un iPhone, comment dire…
      vous l’avez bien cherché 😉

      • je dirais même que la version du modèle ne fait pas de ce produit l’équivalent du suivant, donc ce n’est pas une obsolescence, mais un phénomène de mode. Ceux qui connaissent les Mac, savent que dans 10 modèles vous aurez le bon. Chez les PC c’est dans 20 modèles. Et en général dans les deux cas ça vient après 5 ans, le temps de construire l’usine en chine et de former les petites mains dans le moule de la productivité.

        • Lafayette: « Ceux qui connaissent les Mac, savent que dans 10 modèles vous aurez le bon. Chez les PC c’est dans 20 modèles. »

          En fait vous êtes un poissard de première mon pauvre, sur tous les PC que j’ai acheté j’ai du avoir un seul modèle dans les années 90 dont je n’étais pas complètement satisfait et c’était un PC assembleur. (mais c’étaient des bricolos en fait)

  • Si c’est un mythe comment expliquer que les industriels aient réduit la durée de vie des ampoules ? Ou encore comment expliquer la fin de vie des imprimantes à jet d’encre ?

    Je pense que les industriels se doivent d nous vendre des produits plus facilement réparables et non pas des mobiles ou portables avec batterie inéchangeable. C’est totalement absurde …

    • Bonjour,
      Sans doute le consommateur a-t-il aussi un rôle à jouer : personne ne l’oblige à choisir un appareil dont la batterie ne peut être changée. Nombreux sont d’ailleurs les utilisateurs à préférer les systèmes d’exploitation plus libres sur leurs appareils électroniques.
      Les industriels ne nous doivent rien, c’est au consommateur de faire ses choix. Et le choix du consommateur fera le succès ou l’échec de l’industriel…
      Le premier entrepreneur à lancer un produit à durée de vie bien supérieure à la concurrence pour un prix acceptable raflerait n’importe quel marché où les industriels instaureraient l’obsolescence programmée. C’est de la libre entreprise et de la libre concurrence que vient le progrès, pas d’une nouvelle loi.

    • «Si c’est un mythe comment expliquer que les industriels aient réduit la durée de vie des ampoules ?»

      C’est à dire ?

      « Ou encore comment expliquer la fin de vie des imprimantes à jet d’encre ? »

      Quoi ? Les imprimantes ne sont pas conçues pour durer jusqu’à la fin de l’univers ? Mais c’est un scanndale !

      Quel est l’intérêt des industriels à mentir sur la qualité d’un produit vendu, de le dégrader sans diminuer le prix ? Si mon garagiste fait du mauvais boulot, je ne vais plus faire appel à lui et il perdra des clients.

      Je ne dis pas que personne ne fait cela car il y a des gens malhonnêtes, mais c’est idiot de faire un tel délire.

    • Il y a fort longtemps les ampoules marchaient en 110 V, éclairaient assez mal donc chauffaient peu et durait longtemps. Aujourd’hui, programmer l’obsolescence est en plus d’autant plus difficile que le courant qui nous est amené est très variable. Ainsi en région parisienne, ayant des appareils ménagers qui avaient du mal à fournir tout leur potentiel, j’ai été amené à vérifier la tension à la prise, avec pour résultat à peine 200 v (pour 220 annoncés quand même

      • Aie aie aie, la grosse ampoule…. « éclairaient mal et chauffaient peu »….
        un peu comme une bougie électrique en somme. Le 110V ou le 220V ne fait pas la grosse différence, c’est la taille du fil qui est devenu plus petite dans l’ampoule, car le tungstène est cher.

        quand à la tension, les vieilles installations ne sont pas bien adaptés à tous l’appareillage moderne. Le réseau baisse surtout lors des grosses consommation en chauffage électrique.

    • Pet2poule: « Ou encore comment expliquer la fin de vie des imprimantes à jet d’encre ?  »

      Celui-là est le plus hilarant des trois exemples qui reviennent en boucle. (Ceux du « documentaire » d’Arte)

      Les imprimantes jet-d’encre sont quasi vendue à perte pour pouvoir vendre des encres hors de prix.

      Donc les constructeurs saboteraient leurs imprimantes pour que les consommateurs ne AH AH consomment OH OH OH plus leurs encres… MUAHAHAHAHAHAHAHAHAH !!!

      • Les fabricants d’imprimantes sabotent effectivement leur produit puiqu’ils sortent de nouveaux modèles sans interruption avec des cartouches d’encres incompatiblesavec les imprimantes plus anciennes de la même marque.

        • trabuc: « Les fabricants d’imprimantes sabotent effectivement leur produit puiqu’ils sortent de nouveaux modèles sans interruption avec des cartouches d’encres incompatibles »

          Et tout ça pour le prix d’un pont, parce que sortir un nouveau modèle, une nouvelle chaine, une nouvelle distribution ça coute un pont alors qu’ils suffiraient de faire des imprimantes hyper-solide pour capter les clients pendant 25 ans avec l’encre sans claquer un centime.

          Et ils leurs restent encore tous les stock d’encre invendable parce que les imprimantes ont toutes claqué.

          Vous êtes bête c’est un véritable bonheur…

  • Documentaire traitement bien du sujet : http://tinyurl.com/ctu59qx
    L’obsolescence programmée est bien réelle.

    • Bien entendu que l’obsolescence programmée est une pratique courante.
      Un industriel qui va vous vendre une machine à laver ou un téléviseur n’a plus aucun intèrêt à ce que l’appareil continue de fonctionner après 5 ou 6 années.
      Pour qu’il tombe en panne, il va utiliser des composants peu chers et peu fiables et va facturer un prix exorbitant l’heure de réparation en SAV, pour décourager le consommateur de faire réparer.
      Il y a 20 ou 30 ans ce n’était pas le cas, il y avait une politique marketing mettant en avant la robustesse pour séduire le client..
      Aujourd’hui avec la mondialisation, tout a changé.
      Le sénateur Placé est très bien informé et a raison de vouloir défendre le consommateur qui ne doit pas être une vache à lait.
      L’auteur de l’article a, lui, une confiance béate et très naive, en l’éthique des industriels qui privilégient un consumérisme massif.
      .

      • Pas dans l’éthique des industriels, mais dans leur recherche du profit qui va, rationnellement, les conduire à proposer les meilleurs produits. Parce qu’ils savent que le consommateur cherche un produit robuste.
        Comme le dit ph11, aucune personne née après 1913 n’est centenaire…

      • Si l’obsolescence programmée existe, pourquoi pour un appareil ayant 1 ou 2 ans de garantie se voit proposé par les supermarchés (DARTY, AUCHAN, …) avec des extensions de garantie à 5 voire 10 ans? cela devrait être impossible.
        Ceci dit, pour FH mou premier, nous ne sommes pas encore à la fin de la période de garantie et il est déjà complètement nase.

      • trabuc: « Il y a 20 ou 30 ans ce n’était pas le cas, il y avait une politique marketing mettant en avant la robustesse pour séduire le client.. »

        Tu ne dis vraiment que des conneries mon pauvres, après étude des organisations de consommateur on trouve des durées relativement similaires sur 30 ans.

        Sauf que le prix lui a été divisé par 2, 10, voir parfois 10,000,000, c’est le cas par exemple du gigabit de disque dur qui valait justement dix millions de dollars en 1980 et qui vaut maintenant … 10 cents.

        trabuc: « Le sénateur Placé est très bien informé et a raison de vouloir défendre le consommateur qui ne doit pas être une vache à lait. »

        Le sénateur placé est un âne comme tous ses congénères écolo qui ne connait strictement rien à rien et c’est très facilement démontrable.

        Si le consommateur était vraiment « une vache a lait » ils auraient laissés le prix des objets d’origine et ton téléphone, ta machine à laver, ton ordinateur et les 1000 objets qui t’entourent seraient en majorité bien trop cher pour toi petit gamin ignorant et trop gâté.

    • Sauf si le documentaire en question n’est pas juste.

    • Ah, ah ! J’étais persuadé que quelqu’un nous posterait un lien vers ce film affligeant d’arte.
      Déjà démonté : http://www.contrepoints.org/2011/07/29/37300-le-mythe-de-lobsolescence-programmee

      C’est toujours la même chose, les croyants de cette fable n’ont que cette UNIQUE source à nous présenter – et pour cause, il n’existe AUCUNE étude sérieuse démontrant que ça existe.

      Pas la peine de nous poster non plus l’article wikipedia qui, de même, ne repose sur aucune étude et est parsemé de mentions « Cette section ne cite pas suffisamment ses sources. »

      Tout ça ce n’est rien que du bidon. Je suis épaté par la naïveté de certaines personnes prêtes à gober n’importe quelle ânerie dès lors qu’elle conforte leur idéologie…

      • @ Raphaël Marfaux

        Toi aussi tu ne démontres rien avec ton frigo qui a 25 ans d’age et qui fonctionne toujours.
        La seule chose que ça prouve c’est qu’un frigo acheté il y a 25 ans est robuste alors qu’un frigo acheté en 2010 va probablement tomber en panne dans moins de 3 ans, ce contre quoi veut lutter le sénateur Placé.
        Les écologistes quoi qu’on puisse les critiquer ont toujours été à la pointe de l’action pour défendre la consommation.
        Ce serait du négationnisme que de prétendre le contraire.

        • « Ce serait du négationnisme que de prétendre le contraire.»

          Rien que ça ???

          Au moins, vous démontrez une certaine propension à la pensée unique. La contradiction est une négation, un criiime contre l’humanité !

          «Les écologistes quoi qu’on puisse les critiquer ont toujours été à la pointe de l’action pour défendre la consommation.»

          MDR !

        • « Toi aussi tu ne démontres rien avec ton frigo qui a 25 ans d’age et qui fonctionne toujours. »
          –> Bien évidemment, c’était un argument « miroir » en réponse à celui de toxy3d pour lui montrer qu’il ne prouvait rien…

          Et, tututut, merci de ne par renverser la charge de la preuve, c’est à vous de DÉMONTRER que ce « machin » existe, pas à nous de démontrer que ça n’existe pas. Car autant me demander de prouver que les licornes n’existent pas…

          • Je fais confiance à Placé.
            Ce n’est pas un rigolo. « Le Chinois  » a un dossier « épais comme ça »
            pour prouver la duplicité de certains industriels.

            • Ah pardon, je n’avais pas compris que vous étiez la groupie d’un politique. Et que, pour vous, la confiance dévouée à son maître l’emporte sur tout argument rationnel.

        • Pov’trabuc perdu dans le biais du survivant…

          (Et par pitié, va te renseigner sur ce qu’est le biais du survivant avant de sortir des bêtises)

        • @trabuc: Et votre frigo de 25 ans d’âge qui marche toujours, est-il toujours « écolo-.compatible » comme on dit maintenant, consommation d’électricité et toussa!!!

        • @Trabuc: Donc un fait averre ne rouve rien: « Toi aussi tu ne démontres rien avec ton frigo qui a 25 ans d’age et qui fonctionne toujours. » par contre, une supposition sur un evenement qui ne s’est pas produit et dont on ne sait pas s’il va se produire est une preuve: « alors qu’un frigo acheté en 2010 va probablement tomber en panne dans moins de 3 ans ».

          Vous etes pire qu’un tartuffe. Vous etes une blague sur patte…
          Moi j’ai acheté tous mes appareils ´lectro ménagers en 2007, 6 ans apres, rien n’a bougé. Pas la moindre panne. Pas le moindre probleme. Tout est comme neuf. Idem pour mon PC (formatté une fois…).
          Bien sur que tous les industriels ne font pas de la grande qualité, mais doit t’on pour antant en conclure qu’ils font de l’obsolescence programmée? Soyons francs…

        • Les frigo acheté aujourd’hui dureront aussi longtemps que les frigo d’il y a 20 ans. pourquoi? parce que les compresseurs (et il n’y a que ça qui puisse tombé en panne dans un frigo) sont exactement les mêmes depuis des dizaines d’années.

    • Ah ouais, ce reportage qui va jusqu’à faire l’apologie de la RDA où on construisait pour durer et fait une fixation sur une ampoule pourrie qui n’éclaire rien du tout…
      Les reportages arte, ça sent le protocole des sages du grand capital…

    • Comme le dit Baptiste Créteur, pour que le marché fonctionne, il faut une libre et exacte information des produits, ce qui implique aussi au consommateur de se renseigner sur les produits à acheter …

  • Oui Apple excellent exemple… Mon IPhone 3G (en parfait état de marche….) a été rendu ‘obsolète’ par Apple car il est impossible de le mettre a jour avec iOs 6 ! Pourtant il marche trésor trés bien. De même pour l’iPad 1…. C’est une véritable obsolescence programmée ! Quand l’autre naze parle de 4G on sent bien l mec qui n’y pige rien ! La 4G est balbutiante, et honnêtement, ne va servir a pas grand chose. Quels besoins de débit proche de l’Adsl sur un appareil mobile ??? Qui va Dl des films pour s’abîmer les yeux sur un écran de 4 ou 5 pouces ? La 3G actuelle est plus que largement suffisante pour 99% des usages actuels du mobile. Le reste, c’est du vent ! Comme les futures TV 4k qui rendent obsolètes vos beaux écrans plats achetés au cours des 3-4 dernières années tout ça pour vous vendre des appareils. Je rappelle que l’œil humain est limité et lui infliger une résolution de 4096×2600 pixels ne rendra pas une merde comme Astérix meilleure… Mais comme la TV adoptera en 2015 le format 4k-TV ben vous serez obligés de changer votre appareil sinon plus de réception….
    Tout ça participe au grand nawak de nos gentils industriels qui n’invente t pas l’obsolescence programmée ! (dénoncée dans le monde entier, mais que Contrepoint, plus fort que toutes les études scientifiques mondiales, réfute ! Dire s’ils sont balezes nos ´libéraux isolés’ avec leur idées novatrices….).

    • « plus fort que toutes les études scientifiques mondiales »

      J’attends de voir avec impatience toutes ces études scientifiques mondiales.
      Non l’article wikipedia non sourcé ne compte pas.
      Non, le film de propagande d’arte n’est pas une étude scientifique.

    • A croire selon vous qu’on serait obligé d’acheter des nouveaux produits…

      J’imagine que pour vous en informatique, 640ko suffisent ?

      Horreur, mon ZX81, il ne capte pas l’internet, #célobsolescensprogramay!
      Ma 2ch n’a pas d’airbag et d’abs, #célobsolescensprogramay!
      Je peux pas faire de retouche photo sur mon polaroid, #célobsolescensprogramay!
      L’imprimerie, #célobsolescensprogramay!

      C’était mieux avant… http://www.youtube.com/watch?v=sCeTsfXtq0Y

    • Merci de fournir cette liste des études scientifiques mondiales sur le sujet.

    • Il ne faut pas confondre le mythe de « l’obsolescence programmée » avec « prendre le consommateur pour un con ».
      Personne n’oblige personne à acheter le dernier cri d’Apple et si vous en avez marre des modifications continuelles des systèmes d’exploitation, et bien vous achetez une autre marque plus stable. Qui est le gagnant dans cette magouille, surement ps Apple.

    • La TV c’est obsolète, il n’y passe rien de vraiment intéressant, même JV Placé y cause dans le poste (quart d’heure de rire!!).

  • Une bonne tête de vainqueur, ce zozo.

  • San parler de « sauver le monde  » et- autres délires, inscrire l’obligation de publier les
    temps moyen de première panne et temps moyen entre pannes(qui sont des indices tout à fait courants dans l’industrie)
    rentrerait tout à fait dans le cadre de l’information à l’acheteur.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Temps_moyen_entre_pannes

    • Génial. Pour lutter contre l’obsolescence, il suffit de mettre sur le marché des trucs … déjà obsolètes. En effet, il sera impossible de donner ces mentions pour les nouveaux produits sans les avoir teste pendant le temps nécessaire. De quoi les rendre techniquement obsolète avant même d’avoir pu être vendu.

    • Les industriels peuvent le faire sans que ça soit rendu obligatoire. Vous êtes consommateur, demandez-leur et sélectionnez ensuite les produits sur lesquels cette information figure – pas besoin d’une loi pour ça.

    • Les MTBF sont des variables aléatoires, pas des indices. Aucune entreprise ne peut être tenue pour responsable d’un phénomène aléatoire. Il existe des assurances que les consommateurs prévoyants peuvent souscrire. En outre, la première assurance, c’est d’acheter des produits de bonne qualité et non des produits bas de gamme. Avec des revenus limités, cela implique de faire des choix individuels responsables, bref de renoncer à consommer certains produits. Augmenter les contraintes légales artificielles sur les produits vendus ne peut avoir qu’une conséquence : l’augmentation des prix du bas de gamme, voire leur disparition sous l’effet d’une double pénurie d’offre et de demande.

      Certains se plaignent que leur machine à laver achetée moins de 200 euros ne fonctionne pas 20 ans. Pas de problème ! Avec les socialos et les écolos, il n’y aura bientôt plus aucune machine à laver à moins de 800 ou 1000 euros sur le marché.

  • les verts, colporteurs de toutes les légendes urbaines, cela devient pathétique,et dramatique dans le contexte de crise et de concurrence actuelle.
    Il faut vraiment être « lobotomisé » par les mantras de la secte ,pour ne pas voir les énormes sauts de qualité de tous les produits actuels,je ne parle même pas des progrès en confort, facilité,inventivité, à l’usage, mais également en prix;

    On revient sans cesse sur le problème des imprimantes, et c’est vrai que certaines marques ont une politique de prise en otage pour les recharges « énervante »
    Mais par contre, personne ne parle des incroyables avancées faites sur ces produits.
    Qui aurait imaginé il y a 20 ans, pouvoir imprimer ses photos avec une très belle qualité, chez soi,avec une facilité déconcertante?
    Le tout pour un prix dérisoire, une imprimante (ma dernière une canon, 89 euros)Les recharges coûtent cher?J’ai une canon qui a rendu l’âme après 10 ans, qui a toujours été rechargée avec des encres pirates, et qui a fini par ne pas supporter d’être non utilisée pendant quelques mois .
    Quel peut bien être l’intérêt de changer la tête d’impression, qui coûte +/- 80 euros, quand une neuve coûte 89 euros?

    Et quand on voit la complexité des mécanismes de l’engin, on bénit le capitalisme qui permet d’acquérir cette petite merveille à ce coût.

    Il serait peutêtre opportun de commencer à s’interroger sur l’influence néfaste des lubies des verts sur la faillite annoncée de notre économie.
    Qui aura un jour le courage de chiffrer ce que nous a coûté, nous coute, et nous coûtera encore ,cette escroquerie de Kyoto?

  • Bienvenus les trolls !!

    A Maniak33, je conseillerais de changer son pseudo en « Diarrhée33 » ce qui serait mieux adapté au contenu et à la forme de son commentaire.

    Concernant la « belle tête de vainqueur » décrite par ph11, le problème c’est que JV Placé est un vainqueur : il a réussi à faire partie des 0,5% de français les mieux payés, avec retraite en or assurée, frais payés, etc, sur le dos du contribuable (c’est-à-dire ph11, moi et beaucoup d’autres). Le problème est là : JV Placé a gagné, il se remplit les poches grâce à la confiscation du travail des contribuables et peut passer son temps à pondre des projets fumeux.

  • Ce Monsieur est littéralement inquiétant. Un arriviste dont les pseudos convictions sonnent totalement faux.

  • L’obsolesence existe, ouvrez les yeux. Cet article est complètement faux. Cherchez un peu sur les ampoules, peu après son invention On arrivais A les faire durer toutes une vie, sans blague, maintenant les fabriquant se sont rendu compte que les stocks ne seraient pas renouvelés donc le profits ne serais plus assez important. Maintenant les ampoules ne durent que quelques années si on a de la chance…. c’est le premier exemple de lobsolesence mais il faut penser aussi aux frigos, microndes, fours, lave linge , etc. De nos grands parents qui duraient une vie, regardez maintenant…

    • «Cherchez un peu sur les ampoules, peu après son invention On arrivais A les faire durer toutes une vie»

      Si c’était vrai, pourquoi celles-ci ne sont pas largement répandues. Les gens auraient donc décidé à un moment de jeter massivement leurs bonnes ampoules, alors qu’elles fonctionnaient encore et de les remplacer par des mauvaises ?

    • Ok ouais, les micros-ondes de nos grand parents.
      Pareil, l’i-phone 5 de ma grand-mère, 60 ans elle l’a gardé.

    • La dégénérescence des matériaux est un processus naturel répondant à l’inflation des coûts de production. L’industriel tend a économiser sur les matériaux plutôt que d’augmenter le prix de vente. Et alors?

      Quelle blague, si la loi passait, la faillite de l’industrie française par rapport à l’Allemagne en serait encore accélérée.

      PS: Excellente caricature!

    • Je suis électrotechnicien, ou plutôt, je l’étais. J’en connais un rayon sur l’électricité.

      Prenez une ampoule toute bête, genre que les zeycolo nous empêchent d’acheter car ça pollue (je ne vois pas bien pourquoi, mais bon).

      Disons une ampoule de 100 W aura une efficacité énergie/lumière maximum, l’ampoule va durer X temps. Si vous lui faites passer dans le corps une tension moindre par exemple 115 V votre ampoule va durer bien plus longtemps. Mais va éclairer beaucoup beaucoup moins fort. Pour avoir la même quantité de lumière, il faudra un filament beaucoup beaucoup plus long. Regardez bien maintenant la taille du filament de votre fameuse ampoule qui éclaire depuis si longtemps et regardez aussi sa belle efficacité lumineuse… Ça me laisse sans voix.

      On ne vend pas une puissance de consommation, mais une quantité de lumière. X lumen = Y Watt de consommation et le raccourci a été fait. Cela s’appelle une métonymie.

      Ça va pas trop compliqué on suit ?

      Il est parfaitement possible de fabriquer des ampoules qui durent beaucoup plus longtemps mais à un prix totalement prohibitif car il faudrait augmenter la taille du filament de tungstène au carré. Le tungstène coûte actuellement 39 $/kg soit 39.000 $ la tonne.

      Faites le calcul. Ce sont les consommateurs qui ont privilégiés les ampoules à moindre durée de vie mais avec une meilleur efficacité énergétique, un meilleur ratio prix/consommation.

      Enfin vous savez moi, je suis juste électricien… Je dis ça, je dis rien. Mais la prochaine fois, essayez de parler ce que vous connaissez : Les bisounours, la dictature du prolétariat, comment est-ce que vous allez retraiter toutes ces belles ampoules économiques pleines de saloperies que d’aucun jette à la poubelle, …

      • @Grand2Sel La substitution des ampoules à incandescence par les basse consommation n’est pas du domaine de l’obsolescence programmée. Elle résulte de la volonté sotte d’écologiste et leur manque de fiabilité d’une précipitation d’incompétents sur ce créneau. La concurrence joue. Excédé que j’étais pas le claquement odieux d’ampoules chères et peu efficaces je suis passé aux led. Qui ont de meilleurs MTBF ET MTTR.
        Je vois comme électrotechnicien vous fûtes bien placé.

  • mais il faut penser aussi aux frigos, microndes, fours, lave linge , etc. De nos grands parents qui duraient une vie, regardez maintenant…

    c’est de l’humour?

    notez que si je pose la question, c’est que je vous suppose un soupçon d’intelligence.

    le micro onde de ma grand-mère…je la replacerai, elle est « détonante »

  • Les gens auraient donc décidé à un moment de jeter massivement leurs bonnes ampoules, alors qu’elles fonctionnaient encore et de les remplacer par des mauvaises ?

    ben c’est ce qu’ils font non?

    Tout le monde change ses excellentes ampoules pour des « trucs » chers, à la luminosité blafarde,et dont l’espérance de vie est loin des promesses des fabricants,si c’est pas une preuve de l’obsolescence programmée?

  • De ce que je lis, je vois que beaucoup confondent l’obsolescence programmée et innovation.
    Le cas de l’iphone par exemple. Le changement de prise a été maintes fois expliqué, sans ce changement l’iphone n’aurait pas été plus fin. C’est un choix industriel. Apple pensait que ses clients souhaitaient un iphone plus fin, ils l’ont fait. Le seul marqueur qui indique si la décision fut la bonne est le nombre d’iphone vendus.
    En ce qui concerne l’électroménager. Ah c’est sûr que le micro-onde à 30 euros va durer peu de temps, il est fait de matériaux peu onéreux et avec une technologie certainement douteuse. Comme pour tout, vous voulez de la qualité? Il faut payer. Si j’achète un frigo Miele, je suis certain que dans 30 ans il est encore là, d’ailleurs c’est le cas de celui de mes parents.
    Il faut tout de même se rappeler combien coutait un frigo du temps de nos parents ou grands-parents! En proportion avec leur salaire, certainement plus que le frigo de base vendu chez carrefour ou darty!
    Oui il y a des produits peu chers mais oh my god! horreur, leur qualité est proportionnellement aussi basse que leur prix.
    Le marché est fait d’offre et de demande, si tous les produits devaient être exempts de tous reproches, tous les produits seraient extrêmement chers.
    Enfin, par pitié cessez de prendre des innovations pour de l’obsolescence programmée, vous frisez le ridicule, chacun de vos argument se démonte en deux seconde chrono par n’importe quelle personne utilisant sa RAISON!
    Enfin, à celui qui a confiance en Jean-Vincent Placé, permettez-moi de rigoler un bon coup à votre santé!

    • « Ah c’est sûr que le micro-onde à 30 euros va durer peu de temps, il est fait de matériaux peu onéreux et avec une technologie certainement douteuse. Comme pour tout, vous voulez de la qualité? Il faut payer. Si j’achète un frigo Miele,  »

      Exemple type de raisonnement justifiant la discrimination
      – de bons matériels pour les gens friqués
      -de la m….qui vous explose à la gueule ou vous électrocute pour les pauvres nazes qui ne peuvent pas mettre 150 euros dans un four micro-ondes et se font pièger par des escrocs.

      • Alors que toi, trabuc, tu as la solution pour faire du matériel super pas cher mais de super bonne qualitaÿ pour les riches et surtout les pauvres ?
        Eh bien vas-y, lance ta production, ta société, vends tes beaux produits et reviens nous en parler ensuite.

        Y’a vraiment des gens qui n’ont pas peur de passer pour des clowns.

        • Finalement, ça démontre bien que cette théorie est une forme de déni nihiliste de la valeur, un refus révolté des limites naturelles et de l’ordre spontané.

          Il n’est pas étonnant que ceux qui soutiennent cette théorie soient sensibles au marxisme et ses dérivés.

      • Ça m’arrive rarement… Mais j’ai eu un besoin compulsif de te dire que tu est un idiot profond.
        Il n’y a rien à faire pour toi.
        Va ailleurs.
        Ne parle pas.
        N’écris pas.
        Ça fait du mal aux autres.

        Tu es obsolète et mal programmé.

  • Quand l’hôpital se moque de l’infirmerie… 😉

    Effectivement, il est fort probable que Placé ne soit pas compétent dans ce domaine, mais moi je le suis, comme ancien chef de projet pour l’industrie, dans le militaire comme pour le grand public.

    Oui l’obsolescence programmée existe. Elle a effectivement commencé une nouvelle phase de développement depuis les 80s incluant, par la force des choses, la foultitude de produits électroniques grand public (des NTIC à l’électroménager). Le déni visiblement idéologique de l’auteur de l’article ne connaît visiblement pas ces domaines, n’a jamais travaillé à la conception d’un appareil au long du processus industriel, et n’a jamais posé la question sérieusement à un concepteur.

    La réponse sur le connecteur de l’iPhone est un modèle de langue de bois (qui ne répond pas au problème, d’ailleurs), mais pour ce qui est de l’électronique, on pourrait rajouter une multitude d’exemples de « mauvaises pratiques » qui, pour ce qui concerne les grosses entreprises du moins, sont voulues (la vieille règle du surdimensionnement en tension des condensateurs chimiques est bel et bien révolue, au grand dam des acheteurs qui doivent remplacer un appareil entier pour un condo fondu…).
    Quel est l’argument de l’auteur pour justifier les batteries soudées dans les smartphones et tablettes ? La « productivité » ? 😀

    • Ce que vous décrivez ne répond pas à la définition d’obsolescence programmée.

      • En fait, je confirme les « condo » ou condensateurs restent de loin les composant de tous les appareils électroniques qui après quelques années d’utilisations sont très loin de leurs caractéristiques de fonctionnement, entraînant ainsi très souvent un dégât.

        Mais ce dégat à 5 ou 6 ans peut être évité en ayant de la marge dès la conception. Quelques centimes d’économie sur le dos du consommateur pour réduire par 4 la durée de vie.

    • Vu votre contribution, je doute for de vos compétences dans le domaine de la fiabilité.
      D’autre part, il ne faut pas confondre » obsolescence programmée » et « comportement imbécile » du client. Si les batterie sont soudées dans les tablettes, et bien vous n’en achetez pas sauf si vous êtes attiré par les sirenes de la mode.
      Par contre il est sûr qu’un circuit électronique en montage en surface st beaucoup moins réparable, mais moins cher, qu’un circuit avec des composants piqués.
      Dans le cas de l’obsolescence programmées :
      Ma voiture : 15 ans
      Celle de ma femme : 20 ans
      Ma télé de cuisine : 10 ans
      Ma chaine HIFI : 10 ans
      Mon PC : 7 ans et il répond toujours à mes attentes.
      Lave linge : 15 ans etc etc…
      Achetez la qualité, plus chère, et vous n’aurez pas d’emmerdes et cela vous évitera de céder aux délires verdates.

      • Les lois sur la consommation, comme celle que prépare Placé, sont destinées à protéger les 95% de clients que vous nommez « imbéciles » mais qui ne sont que des clients ordinaires .
        Car il n’y a aucune loi qui oblige le client à connaitre et à s’intéresser de près à la technologie ou au mode de fabrication des produits qu’il achète.
        Vouloir responsabiliser l’acheteur, en lui imposant de mieux se renseigner, sur ce qu’il mange, ce qu’il boit, ce qu’il avale pour se soigner ou ce qu’il achète (en produits de loisirs, en véhicules, electro-menager ou autre) ; donc sur des produits qui sont disponibles à l’achat,est une démarche facho.

        • Faut-il une loi vous imposant de choisir les fruits et légumes plutôt murs et en bon état que pourris et abîmés ?

          Pour la technologie, c’est un peu plus complexe, mais c’est la même idée : vous achetez, vous vous renseignez.

          Et si vous n’êtes pas expert, il existe des dizaines de forums dédiés pour chaque produit où vous pouvez, gratuitement, avoir l’avis de tas d’experts qui ont déjà analysé les produits pour vous.

          Pourquoi les conseillers très bien renseignés ne fourniraient-ils pas aux citoyens leurs superbes rapports ? Je suis curieux, ça m’intéresse beaucoup et je ne pense pas être le seul. Il faudrait d’ailleurs généraliser l’idée à toutes les propositions de lois, qu’on comprenne comment nos représentants décident.
          Avant de songer à imposer aux entrepreneurs la plus grande transparence auprès des consommateurs, les élus feraient bien de la mettre en pratique auprès des citoyens, mais l’actualité semble indiquer que ce n’est pas leur fort.

        • trabuc : « Vouloir responsabiliser l’acheteur (…) est une démarche facho. »
          –> Non mais qu’est-ce qu’il ne faut pas lire…

          Et j’imagine que vous considérez que mettre en place une belle bureaucratie qui prendra les décisions à la place de l’acheteur c’est le rendre libre, c’est ça ?…

          On a déjà compris plus haut que vous faisiez aveuglément confiance au premier politicard venu vous rouler dans la farine. Si vous vous complaisez dans la servilité, souffrez que d’autres préfèrent user de leur autonomie et de leur raison.

        • «Les lois sur la consommation, comme celle que prépare Placé, sont destinées à protéger les 95% de clients que vous nommez « imbéciles » mais qui ne sont que des clients ordinaires .»

          Protéger de quoi ? De qui ? D’eux-mêmes ?

          «Vouloir responsabiliser l’acheteur est une démarche facho.»
          ___ ____ ____ ____ ____ ____ _____
          / __) (____) (____) (____) (____) (____) (_____ \
          |_| |_|
          _ _ _ _ _
          | | / | _ __ ___ (_)_ __ | |_ | |
          | | | | | ‘_ \ / _ \| | ‘ _ \| __| | |
          |_| | | | |_) | ( _) | | | | | |_ |_|
          _ |_| | .__/ \___/|_| _| |_|\__| _
          | | |_| | |
          | | | |
          |_| ____ _ _ |_|
          _ / ___| ___ _ _| |_ _(_)_ __ _
          | | | | _ / _ \ / _ ` \ \ /\ / / | ‘_ \ | |
          | | | |_| | (_) | ( _ | |\ V V / | | | | | | |
          |_| \____|\___/ \__ ,_ | \_ /\_ / |_|_| |_| |_|
          _ _
          | |__ ____ ____ ____ ____ ____ __ | |
          \____) (____) (____) (____) (____) (____) (_____/

          (J’espère que ça passe:) )

          La responsabilité serait donc du fascisme ?

          Le déresponsabiliser, c’est du communisme et le communisme, c’est le fascisme, plus le mensonge !

          Personne n’impose quoi que ce soit, c’est juste le bon sens. La qualité n’est pas un droit, la durabilité d’un produit non plus. Ce sont des intérêts, des exigences à leur contrepartie, déterminée par les couts, la négociation, le marché, mais pas des droits.

          Ce qu’il y a, c’est qu’il y a des limites naturelles à l’enrichissement et vous ne les acceptez pas et donc vous êtes prêt à sacrifier la liberté d’autrui pour avoir plus.

        • BUUUUZZZZZZ

          Ça y est le Point Godwin est atteint.

          Messieur, mesdames arrêtez maintenant.

        • c’est sur, obligé les gens à être intelligent c’est complètement con

        • trouduc à écrit: « Les lois sur la consommation, comme celle que prépare Placé, sont destinées à protéger les 95% de clients que vous nommez « imbéciles » mais qui ne sont que des clients ordinaires . »

          Pendant que l’industrie divisait ses couts et augmentait les possibilité des appareils donnant au moindre smicard plus de niveau de vie que n’importe quel riche du 19eme siècle vos gouvernements « qui protègent les gens » sont arrivé à couler complètement la France à force de lois imbécile dans le genre.

          Maintenant tu es là avec ton gâteau dans la bouche et un appareil à 50 euro en mains qui aurait couté un château au siècle dernier et tu pleure à chaude larme sur les méchants industriels en appelant à la rescousse des gens qui ne sont même pas foutu de boucler un seul budget positif depuis 1974.

      • C’est pas un problème d’expertise technique, mais de droit. Soit c’est de l’abus de confiance avec escroquerie qualifiée, soit c’est de la qualité « ersatz » dont on s’accommode tant bien que mal. Quel besoin de faire une nouvelle loi?

    • Placé n’est pas un spécialiste mais il a des conseillers très bien renseignés qui constatent les effets de la mondialisation sur les dérives de l’industrie et des distributeurs-importateurs, en ce qui concerne les produits destinés au grand public.
      Ces conseillers lui ont fourni des « dossiers béton » pour promulguer une loi indispensable.

      • Trabuc

        Si vous n’êtes pas content des affreux  » effets de la mondialisation sur les dérives de l’industrie et des distributeurs-importateurs » vous avez le choix : il vous suffit d’émigrer en Corée du Nord, Cuba, etc. Dans ces paradis socialistes le problème de l’obsolescence programmée ne se pose même pas parce que la population n’a pas d’accès à ces horribles produits fabriqués par des industriels ultralibéraux !

      • Mais bien sur ! Les dirigeants sont éclairés, qu’on vous dit !
        Ils savent mieux que nous ce qui est bon pour nous. D’ailleurs, ce sont leurs experts qui le disent, si si.

        • ph11: « Mais bien sur ! Les dirigeants sont éclairés, qu’on vous dit ! Ils savent mieux que nous ce qui est bon pour nous. D’ailleurs, ce sont leurs experts qui le disent, si si. »

          Bon, vu le niveau de « Trabuc » ça peut se comprendre, le pauvre est incapable de faire un pas ou de réfléchir sans sa maman.

          C’est facho d’être insensible à ses petits geignements.

    • Elle a commencé dans les 80s ou juste après l’invention de l’ampoule ? J’ai du mal à m’y retrouver…

      Je n’ai aucun argument pour justifier les batteries soudées. Je trouve ça idiot, donc j’achète d’autres produits. Les vertus de la concurrence !

      Peut-être les consommateurs d’aujourd’hui sont-ils plus souvent prêts à sacrifier le coût d’usage au coût d’achat, et ça ne regarde qu’eux. J’ai des critères d’achat qui sont les miens et certaines entreprises savent y répondre, donc j’achète leurs produits – ce qui est exactement le propos de mon article.
      Ce que vous voulez en revanche, c’est imposer aux industriels de produire selon vos exigences, que tous ne partagent peut-être pas. Si les industriels trouvent des gogos pour acheter des produits bon marché mais qui ne durent pas – et coutent à l’usage plus cher – tant mieux pour eux, et tant pis pour les gogos. Vous pouvez sensibiliser les gogos si ça vous amuse ; mais, de grâce, cessez de vouloir imposer, légiférer, réglementer.

      •  » Si les industriels trouvent des gogos pour acheter des produits bon marché mais qui ne durent pas – et coutent à l’usage plus cher – tant mieux pour eux, et tant pis pour les gogos »

        Non désolé, la vente grand public ne doit pas être une sorte de guet-apens .
        Pièger certains consommateurs c’est une methode de voyous. qui n’a rien à voir avec la concurrence.
        Encore une fois, vous raisonnez avec des idées du 19 ème siècle comme lorsque les patrons se déresponsabilisaient des accidents du travail en disant que c’était la faute de l’ouvrier maladroit ou qui buvait.
        Je suis très étonné que de telles idées perdurent en 2013.

        • c’est donc,mais on s’en doutait un peu, une posture politique.
          vous n’avez aucun argument, sauf à cracher votre haine du système.
          mais qui vous oblige à acheter ces gadgets sans aucune utilité( la réflexion sur la 4 G est expemplaire.Vous n’en avez pas besoin,donc les autres n’en ont pas besoin non plus, typique des écolos)?

          On vous explique en long, en large et en carré qu’il y a sur le marché d’excellents produits, quasi inusables.
          On vous explique également que les industriels basent leur politique commerciale sur leur réputation, l’exemple des voitures allemandes le démontre.Mieux, pour conquérir le marché, les japonais ont du proposer des produits de plus en plus fiables,car ils souffraient justement d’une mauvaise publicité sur ce plan.

          Alors, quand donc comprendrez-vous que toutes vos idioties ne font que renchérir inutilement les prix, compliquer les réglementations, bref, emm..; tout le monde?
          Les ampoules éco sont un parfait exemple des absurdités auxquelles conduisent vos lubies,et quand le kw sera à 1 euro, vous accuserez encore les capitalistes voraces.

        • cf mon commentaire plus haut :

          Faut-il une loi vous imposant de choisir les fruits et légumes plutôt murs et en bon état que pourris et abîmés ?

          Pour la technologie, c’est un peu plus complexe, mais c’est la même idée : vous achetez, vous vous renseignez.

          Et si vous n’êtes pas expert, il existe des dizaines de forums dédiés pour chaque produit où vous pouvez, gratuitement, avoir l’avis de tas d’experts qui ont déjà analysé les produits pour vous.

          En quoi un consommateur qui ne se renseigne pas peut-il s’estimer floué ? J’ai du mal à saisir.
          Vous adoptez la bonne vieille démarche collectiviste qui veut donner plus de pouvoir à l’État pour protéger un pauvre/opprimé/défavorisé/exploité/dominé en votre qualité de membre d’une avant-garde éclairée qui a compris, avant les autres, un problème inexistant qui n’a d’autre réponse que le bon sens.

          Oui, acheter demande de se renseigner ; oui, il est préférable que les entreprises informent le consommateur. Et elles le font déjà, justement pour se différencier et séduire le consommateur exigeant.
          ex : lorsque vous achetez un produit bio, le producteur fait le maximum pour vous informer parce qu’il sait que beaucoup de consommateurs seront attentifs à la véracité des informations.

          Je suis très étonné que la diabolisation du patron perdure en 2013, alors que ce sont justement les entrepreneurs qui vous permettent d’avoir ce débat de luxe sur la durée de vie des produits qu’ils mettent à votre portée.

        • Tiens, l’argument « le libéralisme, c’est le XIXe siècle. »
          Allez, bientôt, on aura « le libéralisme, c’est Germinal, » puis, « le libéralisme, c’est le renard dans le poulailler, » « le libéralisme, c’est l’argent » ou encore « le libéralisme, c’est les riches… »

          Vous en êtes réduit à sortir les vieux poncifs socialoides pour masquer votre manque d’arguments.

          • Je commence à me demander si trabuc n’est pas un troll qui s’amuse de nos indignations… Ce qu’il dit est tellement bête, ce n’est pas possible autrement…

          • Oui, on pourrait se le demander. Cependant, je n’y crois pas.

          •  » En quoi un consommateur qui ne se renseigne pas peut-il s’estimer floué ? J’ai du mal à saisir. »

            Ce que vous refusez d’admettre, car vous raisonnez encore avec des idées périmées qui sévissaient encore au début du 20ème siècle, c’est que dans le monde marchand (vendeurs -> acheteurs) il ne doit plus y avoir de gens floués.
            Le progrès doit tendre vers ce but, même si ça prend beaucoup de temps et d’energie.
            Il n’est pas question de retour en arrière..
            Un produit qui pourrait causer un préjudice ne doit plus exister sur le marché. (par exemple: la prothése mammaire qui fait couler tant d’encre; Ce qui a permis à certains beaufs stupides, sous pretexte de responsabiliser le consommateur, de se défouler en insultant des femmes qui en ont été victimes)
            C’est en cela que la démarche de gens comme Placé est à soutenir.

          • Et c’est le marché qui amènera une meilleure information et une meilleure protection des consommateurs, pas l’État. Je pense que nous partageons l’objectif, pas les moyens, et ceux que vous proposez ont fait la preuve de leur inefficacité voire de leur nocivité.

            « En quoi un consommateur qui ne se renseigne pas peut-il s’estimer floué ? J’ai du mal à saisir. »
            Ce que je veux dire par là, c’est que si un consommateur ne se renseigne pas sur un produit, il ne peut pas estimer qu’on lui a menti : il n’a même pas cherché à obtenir l’information, ou a délibérément sacrifié la qualité au prix. Dans les deux cas, c’est son choix. Le consommateur peut s’informer, charge à lui de le faire – et d’exiger des entreprises qu’elle le lui permettent en privilégiant les produits sur lesquels il obtient facilement l’information. Je ne vois pas ce qui est, là-dedans, si difficile à concevoir.

          • Euh! En quoi les prothèses pourries ont quelque chose à voir avec l’obsolescence programmée ?

          • Personne ne parle de l’industrie agro-alimentaire ?
            Ca va pas etre facile pour les produits laitiers ou surgeles si la loi passe !
            Une bonne obsolescence programmee, pourquoi ils nous produisent pas yaourt a garder 30, 40, 100 ans ?

        • Vous devriez voyager un peu et aller faire un tour dans des pays autoritaires avec le même genre de lois. Je vous conseille les pays de l’est.
          Il faut creuser un peu et se renseigner. Tous les produits étaient de mauvaise qualité, ne duraient pas, polluaient, … Les perdants ont été les consommateurs et évidemment surtout les plus pauvres.

    • LeLapin : « la vieille règle du surdimensionnement en tension des condensateurs chimiques est bel et bien révolue, au grand dam des acheteurs qui
      doivent remplacer un appareil entier pour un condo fondu… »
      ———————————-
      Vu ce que tu racontes, je doute que tu connais quoi que ce soit en terme de fiabilité en électronique.

      D’abord, « condensateur chimique », ça ne veut rien dire. Ensuite, si tu veux parler de condensateurs électrochimiques, ils sont infiniment plus fiables de nos jours qu’il y a 20, 30 ans grâce à une bien meilleure maîtrise de la chimie des électrolytes et à l’amélioration des films et des process. De nos jours, on ne « surdimensionne pas par la tension » vu que les tensions de fonctionnement sont de plus en plus basses, on prend des marges de sécurité en mettant des supresseurs de surtension (polyswitch et autres fusibles réarmables), en utilisant des condensateurs électrolytiques à faible ESR et en remplaçant de plus en plus les faibles capacités par des condo tantales, d’une durée de vie quasi infinie.
      Bref, tu n’as pas la moindre idée de ce que tu racontes, tu ferais mieux de la fermer.

      L’ironie dans l’histoire, c’est qu’à cause de la fixette sur les économies d’énergie (cf Energy Star et autres) imposé par les bienpensants, les constructeurs sont obligés de grapiller toujours plus dans les rendements des alimentations électriques, notamment en augmentant la fréquence de découpage, ce qui réduit d’autant la fiabilité des condensateurs électrochimiques (plus la fréquence augmente, plus l’ESR des condos doit diminuer pour éviter la surchauffe des condos).

      Mais si tu veux à tout prix désigner les coupables, je peux t’en trouver : en premier, les ignares qui font la propagande pour qu’on éteigne les appareils en veille. Les multiples cycles on/off et les forts appels de courant correspondants qui sont la première cause de panne des appareils contenant beaucoup d’électronique. Rien à voir donc avec une quelconque prétendue « obsolescence programmée ».
      Si on devait faire une loi « indispensable », ce serait donc pour mettre des amendes aux donneurs de leçons ignares proportionnelles aux conséquences inattendues de leurs idées à la c.n !

  • Dire que les produits qui durent sont les plus chers et donc accessibles aux riches est vrai. Oui les riches ont les moyens de se payer des produits chers et qui durent, et alors? Ils devraient se flageller pour ça? Mon Dieu quelle horreur!! UN RICHE! regardez-le se vautrer dans la luxure de ses produits chers et durables (dans le temps).
    En attendant, c’est parce que l’homme est capable de produire des biens peu chers et relativement durables pour leur prix que nous avons un train de vie comme nous l’avons aujourd’hui, si vous pouviez nous l’imposer nous n’aurions le droit qu’au soleil (et encore cf. Bastiat).
    Aux trolls de tous bords. Regardez autours de vous: télévision, ordinateur, souris, clavier, ampoules, four, micro-onde, lave-linge, lave-vaisselle, même les pauvres ont accès à ça parce que des hommes ont innové, cherché, créé, vous en profitez chaque jour. Il vous faudrait combien d’heures de travail pour accomplir toutes les tâches remplies par ses machines?
    Alors à tous les trolls verts, allez vivre dans des yourtes ou tentes et arrêtez vouloir nous imposer VOTRE mode de vie, dont je NE VEUX PAS!
    Est-ce que les libéraux vous imposent des choses? certainement pas, justement c’est ça la liberté, c’est de pouvoir vivre selon son bon vouloir en respectant le voisin! Vous ne respectez pas le voisins, vous, les trolls verts, vous tentez de lui imposer votre point de vue par la force. Nous, libéraux nous nous battons contre ça.
    Nous sommes la raison, vous êtes la bêtise. Nous sommes calmes, vous n’êtes que haine. Nous sommes des compétiteurs, vous êtes des envieux. C’est parce que vous êtes faibles, que vous avez besoin de la violence pour imposer vos idéaux nauséabonds. Vous êtes faibles et lâches, le courageux se bat, il crée, il élabore, il prend des risques. Le seul risque qu’un homme comme Jean-Vincent Placé (un de vos gourous) c’est de traverser la route.

  • nan mais lol, obsolescence programmée des smart-phones…vu les moutons qui ya dans ce secteur, pourquoi faire une machine durable alors que l’utilisateur la laissera tomber au bout d’un an, 2 tout au plus au profit de la nouvelle version ?

    il faudrait plutot viser les fabricants qui réduisent leur temps de cycles, et ne permettent pas le remplacement de pièces détachées.

    Exemple CANON, qui a passé en 15 ans ces cycles de 18 à 6 mois. pourquoi un nouvel appareil tout les 6 mois ?

    Exemple les constructeurs auto US : il est possible sur des vieilles américaines d’obtenir un exemplaire d’une piece ancienne : on vous la fabrique, meme sur une MUSTANG de 66. Chez nous, passé 15 ans, impossible d’obtenir une pièce constructeur.

    après, tout va plus vite, et moins cher. une platine DVD coute presque moins cher que le consommable qui va dedans, idem pour le barbecue et les imprimantes, pas étonnant que ça n’a aucune valeur aux yeux des gens et qu’on se fait pas chier à les faire réparer.

    la création-destructrice.

    pour rebondir sur les imprimantes jet-d’encre, c’est un scandale, le blocage lié au compteur n’est qu’une sécurité pour l’utilisateur, et une protection pour le constructeur. Ce compteur vise à éviter un débordement du receptacle de nettoyage. Seulement dans la pratique, il serait plus sympa de bloquer ET placer un message d’avertissement. L’utilisateur pourrait faire le nécessaire et repartir pour un cycle…

    • Pourquoi l’innovation va-t-elle plus vite ? Et avez-vous besoin d’un nouvel appareil tous les 6 mois ?

      Les consommateurs peuvent choisir leurs produits. Vous n’êtes pas content des produits Sony, comme la Playstation citée plus bas ? Pourquoi en acheter 3 ?! Si vous vous évertuez à racheter un produit que vous pensez (à tort ou à raison) défectueux, l’entreprise n’a aucune incitation à améliorer ses produits… Mais personne ne peut rien pour vous : ce n’est pas le constructeur qui est en cause, mais vos processus cognitifs.

      Chacun est responsable de ses choix. En l’occurrence, privilégier le coût d’usage au coût d’achat semble à la portée de n’importe qui, à condition d’être capable de raisonner autrement qu’à court terme. Personne ne pourra modifier la préférence temporelle des individus ; il y a même des prix Nobel d’économie keynésiens, c’est dire…

  • Tout n’est pas blanc ou noir
    On peut critiquer l’obsolescence programmé sans être contre le tout marchand
    L’obsolescence programmé existe et je vais vous donnez un exemple
    La PlayStation 3 : je suis à ma 3e console ps3 car les 2 premières sont tombés en panne et pourtant elle était dans de bonnes conditions de ventilation
    Clairement il y a un soucis quelques part et le seul gagnant de l’histoire reste sony qui a vendu 3 console pour le prix d’une
    Pour les quelques commentaires sur les ampoules vieilles de 100ans rien n’empêche d’être contre l’obsolescence programmé et d’être pour l’avancée technologique
    C’est un constat tout simplement que les ampoules d’avant durée plus longtemps jusque à la création du fameux cartel phoebus
    Un autre exemple est les bas en nylon fabriqué par une entreprise qui les fabriqués très résistant ce qui l’a amené au bord de la faillite car pas assez de rachat de bas, il avait décidé de modifier la composition pour les rendres plus fragiles et relancé les ventes

    • j’ai une playstation depuis 5 ans, elle tourne presque tout le temps, je m’en sers pour écouter la musique, lire les vidéos stockées sur l’ordi, jouer, bref, je l’utiliser à fond! Seulement voilà je fais attention au courant qui circule dans mon matériel électronique. Le courant issu des prises n’est pas super constant, ce qui pose des problèmes à l’électronique. Il faut donc s’équiper en fonction.
      Un onduleur, vérifier la prise de terre, prises parafoudres, panneau électrique de qualité, etc… J’ai un onduleur et c’est parfait, ça suffit pour corriger les grosses erreurs dans la tension. Rien qu’avec un courant électrique « sain » les machines durent plus longtemps.
      Les amateurs de musique qui ont des installations hi-fi chez eux avec un matériel coûteux, assurent leur matériel contre les variations de courant afin de pas avoir de parasites mais aussi afin que leur matériel dure plus longtemps.
      Donc, ce n’est pas que les objets qui sont en cause c’est aussi le courant électrique délivré à vos machine, cela dépend beaucoup de l’installation électrique de votre habitation.

  • L’obsolescence programmée, c’est la théorie du complot. Un excellent argument politique contre lequel se briseront tous les arguments sensés et raisonnables.
    Cependant, toute mesure contre l’obsolescence programmée ne manquera pas de nuire d’abord aux produits français, rois de l’obsolescence spontanée, plus qu’aux allemands, par exemple. A mon avis, c’est par ce biais qu’on pourra calmer Grippeminaud.

  • Je ne crois pas à l’obsolescence programmée mais… mais…
    Il y a une trentaine d’années j’ai eu une discussion avec un commerçant d’électroménager qui m’expliquait que Moulinex avait deux types d’aspirateur du même modèle, l’un pour les petits commerçant et l’autre pour les grandes surfaces et les composants n’étaient pas les mêmes, moins de matos pour les grandes surfaces et bien sûr le prix ! A l’époque la coque pour commerçant était bleue et orange pour les hypers. Il s’était renseigné auprès de Moulinex pour comprendre pourquoi une grande surface vendait à leurs clients au prix que lui achetait… Réponse : il faut acheter un wagon et le matos n’est pas le même, finalement le client fait des économies de bouts de chandelle et aujourd’hui on annonce un complot inaaaaaaaaaaaaaaaadmissible.

  • L’obsolescence programmée un mythe ?
    Regarder l’histoire des bas nylon… les premières réclames pour ces bas « indestructibles » (à l’époque) que les constructeurs se sont empressés de fragiliser la formule volontairement.
    Quant à l’électronique, c’est parfois risible de démonter certains appareils à bas prix aux étages d’alimentation sous dimensionnés, qui chauffent trop et meurent prématurément… parlez-en a des réparateurs d’électronique.
    Un peu de bonne volonté face à certaines évidence. Merci.

    Cependant, il existe encore des marques qui font du bon boulot et de bons produits, durable, mais c’est plus cher, forcément, non destiné au pékin qui achète son home-cinema à carrefour.

    • « Cependant, il existe encore des marques qui font du bon boulot et de bons produits, durable, mais c’est plus cher, forcément, non destiné au pékin qui achète son home-cinema à carrefour. »
      C’est plus cher à l’achat, pas à l’usage. Au pékin moyen de faire les bons choix, comme lorsqu’il achète des fruits et légumes en choisissant les moins abîmés.

      Théoriquement, le consommateur est déjà protégé par les normes imposées par l’État. Surprise, en l’absence d’incitation à faire de la qualité pour améliorer leur réputation (puisque le consommateur est protégé), le minimum requis tend à devenir le niveau général des produits – sauf pour les entreprises qui tiennent à leur réputation. Et le consommateur, se pensant protégé, est déresponsabilisé, i.e. achète n’importe quoi.

      Qu’appelle-t-on « prématurément » ? i.e. selon les critères de qui ?
      Il existe des piles à durée de vie variable. Comme la durée de vie est à peu près le seul critère qui importe au consommateur, le prix s’ensuit. Peut-on estimer que les piles bas-de-gamme « meurent prématurément » ?

      Si vous pensez qu’il est rentable de produire des bas nylon indestructibles, lancez-vous, personne ne vous en empêchera. Sinon, vous serez tributaires de l’offre existante dont vous vous évertuerez à dénoncer l’obsolescence programmée et dénoncerez une réalité que vous n’avez pas voulu changer.

    • « Regarder l’histoire des bas nylon… les premières réclames pour ces bas « indestructibles » (à l’époque) que les constructeurs se sont empressés de fragiliser la formule volontairement. »

      Et quel était le cout de fabrication de ces bas, quel était le prix ?

      Il y a trois manières de se ruiner : le jeu, les femmes et les ingénieurs. Les deux premières sont plus agréables, mais la troisième est plus sûre.

  • Cette supposée et prétendue obsolescence programmée tient de la rumeur urbaine et du récit canonique. Le terme obsolescence est d’ailleurs très ambigu. Les fabricants n’inscrive pas dans leurs matériels un composant qui claque après un certain temps, c’est de la légende.
    Par obsolescence on peut entendre que les produits seront plus vite démodés par d’autres plus performants, ça c’est une forme d’obsolescence. La concurrence est là pour ça, la rentabilité des produits finit par apparaitre. Je prédis l’obsolescence des éoliennes.

  • -> Baptiste Créteur

    Je vous rejoins totalement.
    Il est bien plus intéressant de faire des produits à bas coût, la masse se dirigeant plus facilement vers ces produits. Si je me lançais dans les bas indestructibles ou les ampoules à incandescence immortelle je me ferais vite manger par les plus gros très rapidement devant la faiblesse de mon chiffre d’affaire.

    Après qu’en est-il du coût écologique et de la responsabilité des industriels qui créent des produits jetables afin de satisfaire la masse qui souhaite toujours payer moins (pas à l’usage bien sûr) ?

    • C’est toute la différence entre vous et nous.

      Vous pensez que le consommateur est un imbécile qu’il faut protéger contre le producteur d’un produit.

      Nous pensons qu’il est un acteur aussi important que le producteur (peut-être même plus) et que vos lois imbéciles biaises et tordent le marché en faveur du producteur.

    • Le coût écologique est pris en compte dans le coût en tant que tel et dans l’image qu’ont les consommateurs de l’entreprise. Une nouvelle fois, s’ils s’en fichent, pourquoi le leur imposer…

      Les industriels qui répondent à un besoin/envie ne sont pas responsables de ce que ce besoin/envie est irrationnel.

      Si vous vous lanciez dans les produits à durée de vie illimitée, au vu des commentaires jusqu’à présent, vous auriez déjà quelques clients. En revanche, il faut étudier les coûts, et savoir si on ne range pas dans l’obsolescence programmée l’envie de changement des consommateurs – sans doute, elle aussi, le fait de méchants industriels qui innovent sans cesse.

    • « Il est bien plus intéressant de faire des produits à bas coût, la masse se dirigeant plus facilement vers ces produits. »

      Il existe un marché pour tout le monde ou presque.
      Regardez le rasoir.
      Le jetable est moins cher que tout autre, alors tout le monde devrait se ruer dessus, non ? Bah non. Certains ont une barbe dure qui supporte mal la qualité moindre de ces rasoirs pour préférer les triples ou quadruples lames, d’autres aiment tout simplement avoir un objet à eux, le rasoir, estimant joli ou agréable de tenir en main cet objet. D’autres préfèrent le rasoir électrique peut être plus doux sur la peau et moins de risque de coupure.
      Etc.

      On peut prendre n’importe quel marché et faire le pendant ; les matelas, les ordinateurs, les frigo, les maisons, le carrelage, les tables de travail de cuisine, etc. etc.
      Avec une telle loi, tout le monde devra posséder son plan de cuisine en marbre ou en granit. Ou pas de plan de cuisine du tout, vu le coût !

    • job31 : « Il est bien plus intéressant de faire des produits à bas coût, la masse se dirigeant plus facilement vers ces produits. »
      ———————————-
      Le bas coût peut être dû à l’amélioration de la techno et de la productivité et non synonyme de mauvaise qualité. Une Logane à bas coût est bien plus fiable qu’une voiture haut de gamme des années 1970. Et insinuer que la stratégie mauvaise qualité est forcément gagnante est, comment dire, navrant de naïveté.
      D’après vous, la réputation de qualité des produits suisses, allemands, japonais, ça a desservi leurs ventes ? Et la maroquinerie ou les vêtements de luxe français ont-ils été terrassés par les vendeurs de fripes ?

      Pour continuer à soutenir la conspiration de l’obsolescence programmée, vous devez balayer sous le tapis une montagne de preuves qui dérangent et garder 2 ou 3 exemples bidons, c’est de l’ordre du religieux !

  • Merci de ne pas me faire dire ce que je ne dis pas, un peu d’honnêteté intellectuelle.
    Je ne suis pas pour cette loi, qui est une vaste rigolade inapplicable.
    Je ne blâme pas à 100% les industriels, qui ne font que répondre à un marché.
    J’ouvre le débat, c’est a priori beaucoup pour certains…

  • « L’autel des profits…. » mais quel crétins ces khmers verts….

    Le cout du gigabit de disque dur a été divisé par 10 millions en 20 ans, le moindre smicard dispose d’une technologie et d’un confort inaccessible au commun des mortels voici 40 ans.

    Dans le même temps les « contrôleurs du bien » ce sont transformés en cancers mortel qui plombent tout le monde à coup de fiscalité, régulation et dette et il veut leurs donner les rênes des premiers.

  • C’ est vrai c’ est un mythe, sauf que ce qui est fabriqué aujourd’hui s’ apparente de plus en plus à de la m….ce qui rend l’ obsolescence rapide. Quand à Jean Vincent Placé, je connais un pays où il pourrait sévir tranquillement et nous foutre la paix.

    • Stephane: « sauf que ce qui est fabriqué aujourd’hui s’ apparente de plus en plus à de la m…. »

      Vous achetez vos trucs à la décharge du coin ?

      Quand je compare avec les produits des années 80 (ma jeunesse) on à infiniment plus de possibilités avec bien plus de qualité et bien moins cher.

  • Bon, et cette liste de toutes les études scientifiques qui le prouvent, c’est pour quand ?

  • j’ai lu tout le fil de discutions , que d’âneries écrites !

    obsolescence programmée est a la base de toutes les fabrications ,cela s’appelle le rapport qualité prix.
    autrement dit on vous en donne pour votre argent ni plus ni moins si le fabricant est honnête.
    de plus a quoi servirait de fabriquer un produit eternel alors que l’évolution de la technique est tellement rapide que le produit devient obsolète très rapidement ..ou réservé a la maison de campagne ..
    m’enfin , certains , surement des verts, traverseraient l’atlantique sur l’avion de Berlioz pour leurs vacances a cuba et rouleraient en vieilles chevrolet des années 50 😉

    • Je doute que les lois accepteraient de laisser voler de puants avions à pétrole et rouler de gourmandes Chevrolet sans pastille verte.

    • trop drôle, Donc on achète le transport depuis la Chine de façon volontaire, ou est-ce par absence d’alternative ?

  • Pourquoi personne ne fait de relation avec le prix de vente, et la solidité ? A part pour un khmer vert, fut il sénateur, et quelques trolls du même acabit, il y a une relation directe avec la solidité des composants, donc la robustesse d’un produit et donc son prix.
    L’obsolescence programmée est un mythe, nous ne verrons jamais de 2 CV, aussi solide qu’une Rolls Royce, arrêtons les énormités et de croire au père Noël.

    Qui va croire qu’une cafetière achetée 15 € va durer, aussi longtemps, qu’un vrai percolateur pour particulier payé  » légèrement » plus cher !! mais qui lui durera peut être ? ! plus longtemps, sans parler de la qualité du breuvage qui en sort. Nous pourrions multiplier les exemples à l’infini. Quand la mariée est trop belle, elle est souvent vérolée.

    Placé, ne parle que de l’affaire du cartel de Phoebus, étudiée en école de commerce, mais surtout pour faire d’un cas rarissime, une généralité totale, une thèse, et bien sur une proposition de loi, à la mode gauchiste.
    (Effectivement, les plus grands fabricants d’ampoules électrique, en 24, c’étaient entendu pour diminuer la vie de celles ci, estimée trop longue. La facture fut salée, mais à l’époque, la concurrence n’était pas aussi importante que maintenant. Ce cas ne pourrait pas se reproduire actuellement)

  • Comme ‘l’obsolescence programmée’ est la méthode fabrication chinoise, il va mettre toute la Chine en prison ! Ex : les chaussettes ou les vêtements qui durent 3 lavages…

  • Est-ce que la politique à court terme est une obsolescence d’action programmée….

    L’idée d’une loi qui s’appliquerai à un produit de masse, pourrait à la limite avoir un sens, pour éviter des tas de version buggés d’un produit avant qu’une version fiable soit vendue à grande échelle.

    Mais l’idée qu’un composant faible d’une TV implique le concepteur à choisir de meilleurs fournisseur, ca me semble aller trop loin. On ne connait souvent pas la durée de vie exacte d’une nouvelle technologie avant qu’elle ne passe à de la technologie dépassée.

    Donc interdire la nouveauté me semble le but visé d’une telle loi…

  • Je pense qu’il est indéniable que certaines compagnies brident la durée de vie de leur produits, soit par l’intermédiaire de calcul d’ingénierie sur la résistance de certaines pièces, soit par l’adduction de puces de bridage. Mais comme le dit l’auteur de l’article, la concurrence est là et libre à nous de choisir des produits avec de plus grandes garanties.

    Quand j’achète un produit informatique sur Internet, la garantie la plus longue est pour moi l’un des facteurs déterminant de mon achat.

    Je suis d’accord avec le tenant de l’article pour se dire « attention, on ne connait pas les effets pervers de ce genre de mesures » et des fois mieux vaut ne rien faire plutôt que de mal faire.

    • Très honnêtement, je ne vois l’utilité d’une telle technologie que dans l’armement pour éviter le retour à l’envoyeur.

      Mais il y a tellement de possibilité de fabriquer un produit fiable sur 5 ans que rien n’oblige à sur-dimensionner celui-ci pour qu’il fonctionne au delà de l’effet de mode qui va avec.

      Je préfère jeter une appareil foutu que de le jeter avant !

    • @Florent Q. B.
      Les produits étant de plus en plus des assemblages, j’ai plus que des doutes sur votre indéniable soupçon.
      Pour l’informatique c’est encore moins probable. Pour cette technologie particulière l’obsolescence est bien présente, mais pas par des puces de bridage mais par la « loi de Moore » qui démode à la vitesse du doublement des performances tout les 18 mois à prix égal.

  • L’existence ou non de l’obsolescence programmée est un faux débat. Mon premier cours de qualité en école d’ingénieur portait justement sur l’obsolescence programmée et la sur-qualité.
    Pour mener une réflexion un peu plus pointue, la question doit être « Comment ce fait-il que les industriels peuvent se permettre d’avoir des pratiques pareils? »
    Parmi les pistes d’explications, l’accès au marché pour les nouveaux concurrents quasi-impossible, des consommateurs de moins en moins informés, des monopoles soutenus par l’état. Encore une fois le problème est l’intervention étatique, dans notre cas déguisé comme des agences de protection de consommateurs qui barre l’entré sur le marché de concurrents. Prenons l’exemple de Free, aujourd’hui les économistes de gauches déplorent l’arrivé de Free sur le marché.
    C’est bien le cercle vicieux que décrivait Hayek, une intervention étatique qui mène à une autre est ainsi de suite en marchant sur La route de la servitude.
    La solution est simple, ne pas emprunter cette route maudite.

  • On pourrait imaginer une taxe au fabriquant qui dépend du nombre de produits à recycler avant 5 ans. Une sorte d’amende au mauvais produits ou une incitation à un SAV 100% gratuit sur 5 ans.

    • « un SAV 100% gratuit » : le gratuit, ça n’existe que dans tes rêves, petit Lafaillite. Ton SAV sur 5 ans, tu le paieras au prix fort alors que dans 99,9% des cas, tu n’en as pas besoin. Mais au fond, si tu veux le payer, c’est ton problème. Et qu’on ne nous oblige pas, avec une loi socialiste débile, à le payer nous aussi.

      • Oui il faut imposer une garantie constructeur (SAV Pièces et main-d’œuvre) de 5 ans. C’est la bonne formule pour contraindre les industriels à soigner la qualité de leurs produits et surtout à les tester un max avant de les commercialiser.

        • Et surtout, que ces mêmes industriels arrêtent de faire une économie de quelques centimes en utilisant des composants trop fragiles.

          @cavaignac certes ce n’est pas un service supplémentaire qui est mentionné c’est une contrainte de dépollution, pour les magouilleurs et les arnaqueurs qui vende du produit mal foutu.

          • Si le produit est mal foutu, personne ne l’achètera. On a pas besoin de loi à la con.

          • Lafayette, à titre personnel, je ne connais aucun entrepreneur susceptible de créer une entreprise fournissant des produits mal foutu, juste pour le plaisir de constater que les gens ne les achètent pas et de constater que sa société fait faillite laissant le polluant à la charge des contribuables.

            Pensez-vous sérieusement que c’est le but d’une entreprise que de vendre des produits que les gens n’achètent pas ?

            Vous cherchez à justifier que l’idée est bonne, mais par des raisonnements absurdes et irrationnels. C’est juste une loi stupide (comme 90% des lois).

        • @trabuc, laissons faire la concurrence. On voit dans l’automobile, une tendance lourde à l’augmentation de la durée de la garantie.

          • @stef75

            Certes, ils ne l’achètent plus, l’entreprise part en faillite et le polluant est à la charge de la société. On connait ça.
            Le problème c’est d’avoir des garanties avant que l’on se retrouve avec une décharge pleine de produits inutilisables.

    • Et pan, une bonne grosse taxe qui va tout résoudre ! Je propose une taxe sur les idées de nouvelles taxes, ça va en inciter certains à plus de modération !

  • Un produit qui peut avoir une seconde vie dans un pays en voie de développement c’est mieux qu’un produit qui a un défaut entre 3 et 5 ans, c’est ce genre de gaspillage qui pourrait être évité.

    Mais le pire c’est quand l’appareil à une piece d’usure qui n’est pas remplaçable. Comme c’estt le cas dans les machines à laver qui ont le roulement du tambour moulé dans le plastique.

    • Oui, quand ça ne sera plus assez bon pour nous, on pourra le refiler aux bougnoules en échange de leur or, de leur ivoire ou de leur pétrole.

      La durée de vie est un élément de la décision d’achat. Celui qui veut une machine à laver qui dure 20 ans n’a qu’à acheter une Miele. Celui qui veut une machine bien moins chère doit savoir qu’elle ne durera pas 10 ans, mais il est libre de son choix. Pourquoi la loi doit-elle l’obliger à payer plus cher, et faire disparaître cet élément de différenciation et de concurrence ?

  • A quand un règlement Placé sur les horaires d’ouverture des toilettes publiques comme privé?

    Sacré collectivistes, un jour = une régression vers le mode foetal.

    Bisous land est bien gardée.

  • La preuve que cette absence obsolescence programmée est mythique tient en eux mots : MTBF, MTTR. Je vous laisse le soin d’en trouver les définitions. Une autre preuve tient aussi dans e fait que lors de la venue de nouveaux produits suspects, des assurances d’extensions de garantie surgissent, proposées par des spécialistes qui eux connaissent les définition des deux mots ci dessus.

    • hippolyte canasson: des assurances d’extensions de garantie surgissent, proposées par des spécialistes qui eux connaissent les définition des deux mots ci dessus. »
      ———————————-
      Bien vu effectivement. Il y a eu plein d’émissions et d’articles sur le business juteux des assureurs spécialisés dans l’extension de garantie en profitant de la paranoïa des clients, cf par ex. http://www.rue89.com/2010/05/26/les-extensions-de-garantie-un-business-tres-rentable-152473

      Le fait que c’est un business florissant est la preuve massive et incontestable que l’obsolescence programmée est une fable. Mais ça, évidemment, nos propagandistes alarmistes ne risque pas de le crier sur les toits, histoire de pouvoir plumer tranquillement les couillons et pondre des lois à vingts cents.

  • J’ai une calculette CASIO DUAL LEAF SL-200 qui doit avoir près de 20 ans, suis-je placé pour dire qu’elle n’est pas programmée pour devenir obsolescente, ou alors pour dans encore 20 ans. J’ai même pas changé la pile, elle est solaire. Bien placé ou mal placé ?

  • L’incompétence programmée existe, elle est dans les gènes de nos politiques.

  • Ce qui est bien avec le clown vert, c’est qu’il y a de la place pour les baffes.

  • rang placé n’est pas gagnant.

  • C’est fatigant, ce dogmatisme des libéraux français. Cette obstination à prétendre que les patrons sont des saints, ou que le marché les force inévitablement à la vertu, n’est pas très différente des croyances communistes.

    Evidemment que l’obsolescence programmée existe, tout le monde le constate. Les professionnels qui vendent ces produits sont les premiers à l’admettre.

    Cela n’entraîne pas qu’il faille la réprimer par la loi. Ce sont deux choses différentes.

    L’obsolescence programmée existe sous différentes formes

    – Le cartel bête et brutal, l’entente entre constructeurs (en général clandestine, évidemment). Exemple : l’ancien cartel mondial destiné à limiter la durée de vie des ampoules électriques sous peine d’amende.

    – L’entente avec l’Etat pour obliger les gens à se débarrasser de produits parfaitement performants, sous prétexte de normes, de sécurité, d’écologie ou de je ne sais quoi. Exemple : l’interdiction des ampoules incandescentes et l’obligation de les remplacer par des ampoules fluorescentes (lesquelles durent beaucoup, beaucoup moins longtemps qu’annoncé, pour ajouter un second effet Kiss-Cool).

    – L’obligation de changer de technologie sans bénéfice réel majeur.

    – L’introduction de composants électroniques fragiles dans des appareils qui étaient beaucoup plus durables lorsqu’ils étaient uniquement électromécaniques.

    – Et ce qu’on a en tête le plus souvent, c’est à dire des produits qui sont délibérément fabriqués avec des exigences de solidité moindres, et qui par conséquent durent moins longtemps.

    • Ah tiens. Où avez vous lu « les patrons sont des saints » ? Ou avez vous lu que le marché les mène « inévitablement » à la vertu ? Je serais très intéressé de lire ces textes. Merci pour les liens ou références. Au plaisir.

    • Robert Marchenoir : « l’interdiction des ampoules incandescentes et l’obligation de les remplacer par des ampoules fluorescentes (lesquelles durent beaucoup, beaucoup moins longtemps qu’annoncé, pour ajouter un second effet Kiss-Cool). »
      —————————
      Oui donc si on résume votre logique, remplacer les ampoules par des ampoules qui durent PLUS longtemps est une preuve… de l’obsolescence programmée, tout comme par des ampoules qui durent MOINS longtemps.
      Ah oui, c’est super logique en effet…

    • Robert Marchenoir: « Exemple : l’ancien cartel mondial destiné à limiter la durée de vie des ampoules électriques sous peine d’amende. »

      Encore les ampoules ? Ces objets qui coutaient encore quelques centimes avant les lois des khmer vert ? On va finir par croire que vous n’avez que cet exemple (suicidaire) là.

      Robert Marchenoir: « L’obligation de changer de technologie sans bénéfice réel majeur. »

      Et on sens bien ce manque totale de bénéfice d’ailleurs, les 15’000 mort de l’automobile, la machine à laver qui coute deux mois de salaire, les 78 tours qui sont si pratique, les ordinateurs qui comblent une pièce pour le prix d’un mini porte avion, les cabines en bas de l’immeuble qui permettent enfin la téléphonie à tous sans parler de la télégraphie qui nous permet de communiquer en ce moment −·−· ·−· ··−·· − ·· −· ··· ·· −−· −· −−− ·−· ·− −· − −·−·−−

  • L’obsolescence programmée est bien réelle, par contre ce n’est pas en punissant les gens par des peines de prison et des amandes qu’on résoud les problèmes ça ne fera qu’ajouter un peu plus de raisons à la longue liste des raisons qui poussent les investisseurs à quitter la France. La meilleure façon de lutter contre l’obsolescence programmée est de créer une entreprise qui fabrique des produits de qualité et les vend sur le marché Français. J’en ai marre de ceux qui soit nient les problèmes soit pensent que seules les lois la prison et les punitions peuvent résoudre les problèmes..

    • Il y en a marre de ceux qui veulent résoudre des NON-problèmes.

      • Des chaussures qui au bout d’un moi se décollent, des ordinateurs qui déconnent au bout d’un an. Des vélos de plus en plus fragiles. Des machines à laver, Lave linge, sèche linges, Laves vaisselles, Gyrobroyeurs,Télévisions, Ecrans d’ordinateur, Imprimantes, Lecteurs CD (DVD, Casettes), qui sont jettés à la déchetterie alors qu’il n’y a qu’un Transistor ou une résistance, à changer. Quand on vois que certains composants placés dans les appareils n’ont pas la capacité de supporter le courant qui les traverse (obsolescence programmée évidente). Certaines imprimantes sont équipés d’un programme qui compte le nombre d’impression et bloque la machine alors que celle ci fonctionne parfaitement.
        Dans les voitures, on installe des pièces particulières qu’on ne peut changer qu’avec certaines clefs qu’on ne trouve pas dans les magasins de bricolage affin de pousser le consommateur à changer tous le dispositif au lieu de changer uniquement la pièce.
        Quand on vois qu’aujourd’hui il est casiment impossible de trouver un réparateur d’objets électriques ou électronique et qu’on nous dit tous le temps « Il faut le renvoyer à l’usine! Achetez en un neuf! ». Toutes les personnes qui travaillent dans l’artisanat, électricité, chauffage, domotique, que je connais me le disent, l’obsolescence programmée est réelle.

        Les déchétteries sont réelles, le fait qu’on envois nos déchets électroniques en Inde pour les Faire démonter par des personnes qui vivent dans la misère est une réalité. Ce n’est pas un mythe, et c’est bel et bien un problème.

        Autre exemple de gaspillage, les systèmes d’exploitations Windows.. Windows veux abandonner XP, remplacé par Vista, Seven et Windows 8. Or XP est les plus stable des Systèmes d’exploitation Windows, alors que Vista, Seven et 8 sont trops lourds pour fonctionner sur les petites machines, ce qui nous pousse à changer d’ordinateur pour acheter des machines plus chères.

        Arrêtez de croire que tout va bien dans le meilleur des mondes privés. Ce n’est pas parce que c’est privé que c’est le paradis..

        • Pourquoi persistes-tu à acheter ces maudits appareils et ces logiciels honnis ? Le fais-tu exprès ? C’est de la stupidité crasse ou aimes-tu souffrir anonymement ? Pourquoi s’exciter vainement sur l’OP supposée alors qu’il est si simple d’exercer sa liberté de choix ?

          Personne ne prétend que le privé ne comporte pas des intervenants malhonnêtes. En revanche, il est sûr que, si jamais un monopole public est composé de personnes malhonnêtes, il n’y a plus aucun choix que de subir leur sujétion. Rien que pour ça, le privé surperforme toujours le public. Un monopole public n’est pas fait pour te servir mais pour te soumettre à son service.

        • Anonyme

          C’est normal que les industriels poussent à la commande de produits neufs, étant donnés les efforts fait en permanence pour renouveler les gammes. Le fait est que les consommateurs que nous sommes sont hypersensibles à la nouveauté et au gadgetisme, et très prompt à considérer de nous même un modèle éprouvé comme obsolète. D’où cette tendance, avec ses bons cotés, et ses effets pervers. Et de l’autre côté, les gens font de moins en moins de réparations eux même, ne faisant quasi jamais intervenir le critère de séparabilité dans l’arbitrage menant au choix d’un appareil. Et il est alors naturel que les industriels ne prennent plus la peine d’implanter des fonctions non valorisées par les consommateurs. Rajoutons encore la dessus les normes de protection du consommateur de plus en plus contraignantes, et le cercueil de la réparabilité des appareils est scellé.

          Après, c’est facile de faire porter toute la responsabilité sur les industriels, mais il ne faut pas se leurrer. Si une minorité d’élus (toute les prétendues maajorités sont des minorités, si on compte correctement avec abstention et vote blanc + électeurs qui déchantent à vitesse grand V) contrait les industriels à résoudre la quadrature du cercle, ils feront payer cher le temps de cerveau passé à satisfaire aux lois anti obsolescence à des consommateurs dont la mentalité n’aura pas évolué et qui seront donc décus, quand bien même on suppose que les mesures implantées tiennent debout.

          Pour sortir par le haut de cette histoire, il vaut mieux que les décus du système actuel s’organisent pour capitaliser les retours d’expérience, développer les moyens techniques et humains en réparation, etc . Et d’ailleurs, c’est ce que font déjà ceux qui ont cessé de geindre, seuls ou en groupe, en consommateur-rois …. fainéants.

        • Anonyme: « Quand on vois »

          Quand on voit ce qu’on voit on a bien raison de penser ce qu’on pense hein Mme Michu ! :facepalm:

          Vous racontez n’importe quoi mais j’ai eu ma dose d’idiots aujourd’hui je laisses à d’autres le soin de démonter vos mythes.

          Anonyme: « Arrêtez de croire que tout va bien dans le meilleur des mondes privés. Ce n’est pas parce que c’est privé que c’est le paradis.. »

          Pas le paradis effectivement, mais l’énôôrme différence c’est qu’avec le privé vous votez à chaque achat et ceux qui ne récoltent plus « les suffrages » crèvent vraiment. Pour preuve les innombrables firmes qui ont disparues en un siècle.

          Avec le même jeux de massacre dans le public vous n’auriez que le meilleur et l’état n’aurait pas claqué 20% de plus que son budget chaque année depuis 1974. L’état français ne dépenserait pas 30% de plus que d’autres juste pour vivre, nous n’aurions pas le record du monde du nombre d’élus par habitants, les taux les plus haut d’impôt, la même liberté économique que le Rwanda etc. etc.

  • L’obsolescence programmée est un fait évident pour qui accepte de reconnaître l’aberration du productivisme à outrance axé sur la consommation de masse. l’analyse de ce fait de société ne doit pas porter sur la réputation d’un industriel honnête par rapport à un autre. Sachant que l’embase de ce stratagème a été incrusté par les lobbyistes au cœur du système de consommation de masse au début du 20e siècle. À partir de là, les fabricants se font concurrence ou font de l’entente illicite sur une base totalement faussée par avance.

    À la fin des années 1970, indépendamment de l’influence exercée sur la finance par les esprits brillants de la véritable gouvernance mondiale, le gouvernement des États-Unis réagit à ces crises en maintenant artificiellement une consommation élevée par l’obsolescence programmée, le saint Graal de la croissance, et par l’envolée du crédit à la consommation. Ces démarches artificielles faites au détriment d’un essor économique équitable pour tout un chacun ont conforté les objectifs des esprits supérieurs. Surtout, dès les années 1980, l’opportunité de réussir des opérations financières hautement spéculatives. Un deal ayant permis au cartel de la véritable gouvernance d’accumuler des sommes colossales de liquidités, qu’ils utilisent sans tarder pour prendre possession de pans entiers de l’économie réelle. C’était une phase clé de la tactique leur permettant de tenir les rênes de l’économie mondiale, de l’assécher, puis au final de pouvoir éroder l’autonomie budgétaire des États nation, afin de saper leur souveraineté. Miner toute la société, mais sans en subir les dures conséquences, puisque aucun des richissimes possédants, membres du cartel, n’a à subir directement, de près ou de loin, les effets déstructurant consécutifs à la crise majeure.
    Cette vidéo donnera le recul nécessaire à la compréhension de ce sujet important : http://www.youtube.com/watch?v=0VwCPQ7iLwc

    • crisemajeure.fr spam atlantico avec son site et ses vidéos de merde, il ne répond jamais.

    • Il me semble que certains sites VOD vendent des films à regarder une seule fois donc, inutile de nier que ce rêve pervers existe bel et bien chez l’industriel mais il peut se terminer en faillite voire à l’asile: vendre un élément de fabrication PLUS cher, MOINS il est bon, cela finit mal en général. Chez le fonctionnaire, se rêve se traduit par l’idée alléchante de proposer au PLUS de gens possible le service le MOINS demandé.
      Un cartel est un faux-monopole, chose que le socialiste ne saurait voir et c’est pourquoi il le remplace par un vrai (celui de l’Etat qui embellit tout: pensez Trabant ou Minitel !
      Oui, Internet Explorer était en qqsorte de l’obsolescence programmée (à ceci prêt que c’était gratuit), aussi le CELERON « bridé » de Intel. Paradoxalement, ces compagnies ont attaqué leurs concurrents sur base de la loi ANTITRUST justement ! Allez voir « Aviator » avec cet excellent L di Caprio pour vous rendre compte de son instrumentalisation politique. Cette loi qui prétend nous préserver du monopole est un doux poison !
      Un jour de grande affluence , la 1ere classe vide de la SNCF est aussi de l’OP. (Je crois que je suis devenu libéral d’ailleurs, le jour où ils ont supprimé la première à la RATP : ma carte Orange était à peu près ma seule richesse à l’époque et elle donnait droit à ce privilège invraisemblable…)

  • L’obsolescence programmée est bien plus présente que vous l’imaginez.
    J’ai pu le mettre en évidence grâce à mon Ordinateur portable MEDION MD 96640.
    Un an après la fin de la période de garantie, la carte écran a « fait des problèmes ». L’image était coupée, dupliquée sur 2 colonnes et 3-4 rangées. Autant dire inutilisable.
    Diagnostique officiel : carte écran grillée.
    Solution : Ordinateur à la décharge (la carte écran est soudée sur la carte mère), et en acheter un nouveau (un ordi portable, c’est normal de le remplacer après 3 ans n’est-ce pas ?) .

    EH BIEN NON ! En réalité, c’est la date SYSTEME (dans le BIOS) qui cause tout cela !
    Lorsque j’ai réinstallé la machine (sous Linux) en prenant garde de ne pas permettre la mise à jour de la date par la synchronisation avec un Time Server, TOUT ALLAIT DE NOUVEAU PARFAITEMENT. L’écran était normal. Mais dès que la date était remise à jour : BINGO ! La carte semblait à nouveau défectueuse, après quelques jours ou semaines.

    J’en ai la certitude maintenant : les fabricants introduisent des ERREURS volontairement, qui se déclenchent après 3, 4, 6 ans… pour mettre les appareils VOLONTAIREMENT HORS D’USAGE !

    Ils organisent le GASPILLAGE, la DEFAILLANCE.
    C’est la manière qu’ils ont trouvé pour assurer la CROISSANCE.

    En fait, c’est un CRIME CONTRE LES GENERATIONS FUTURES !

    Et comme ils nieront, on ne pourra jamais le prouver (à moins d’avoir un Whisle blower, prêt à se sacrifier… ).

    Triste monde. Triste civilisation.
    Ecoeurant!

    Quant à condamner les « entreprises » coupables, à des peines ridiculement faibles (mettre une entreprise en prison pour 2 ans ? 37500 Euros d’amende?) is se tordent de rire !

    Il faudrait mettre les PATRONS de telles entreprises en prison, pour 5 ou 10 ans, et prévoir des millions d’amende… sans quoi, cela continuera.

    A moins de choisir une autre voie pour ne plus être complice ou victime. La seule. Se tirer une balle dans la tête…

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Frédéric Mas.

Ouf ! Tout le monde respire. Avec 51,03 %, Yannick Jadot remporte la primaire écolo face à sa rivale Sandrine Rousseau. Il devient par conséquent le candidat d’Europe Écologie Les Verts pour la présidentielle de 2022.

#PrimaireEcologiste - les résultats du second tour

122675 inscrites et inscrits 85,41% de participation (104 772 votantes et votants) 2464 votes blancs

Yannick Jadot (@yjadot) est désigné candidat des écologistes pour l’élection présidentielle 2022. pic.twitter.c... Poursuivre la lecture

réparation garage
0
Sauvegarder cet article

par h16

La France est en guerre. Pas seulement contre les terroristes. Pas seulement contre les virus. Pas seulement contre les discours de haine. Non : au-delà de ces âpres croisades pour un Monde D'Après Plus Duveteux et Plus Nouveau, depuis 2012, la France est aussi en guerre contre le gaspillage.

Ah, le gaspillage ! Quel combat ! Que dis-je, quel sacerdoce !

Car là où l'écologie entend diminuer notre empreinte (carbone, visuelle, atmosphérique, énergétique, j'en passe) jusqu'à garantir notre parfaite neutralité, la lu... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Par h16.

Rien de tel qu'un peu de Poirson pour bien commencer le vendredi ! Brune Poirson, c'est cette photogénique secrétaire d'État à la Transition écologique qui, par le truchement de ses interventions de plus en plus insistantes dans les médias, nous apprend à mieux trier nos déchets, à conscientiser les marques de sport et qui s'occupe actuellement de porter le débat sur le projet de loi relatif à la lutte contre le gaspillage et à l'économie circulaire, ouvert mardi dernier au Sénat.

Le sujet est d'importance (au point que... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles