Le livre blanc de la défense tape dans les effectifs

Le livre blanc de la défense tape encore dans les effectifs : 34 000 personnels en moins d’ici 2019.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Défilé 14 juillet (Crédits : René Le Honzec/Contrepoints.org, licence Creative Commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le livre blanc de la défense tape dans les effectifs

Publié le 28 avril 2013
- A +

Le regard de René Le Honzec.

Le livre blanc de la défense tape encore dans les effectifs : 34 000 personnels en moins d’ici 2019 dont 10 000 des 54 000 que Sarko avait déjà programmé. Au-delà de la pertinence de cette politique (à mon sens particulièrement idiote et lâche) se pose aussi le problème de fond de la diminution de la Fonction publique : les politiques n’hésitent pas à tailler dans la Grande Muette que l’interdiction de syndicats empêche de jouer les cégétistes tout en engageant  60 000 enseignants qui, eux, savent manifester.

Voir les commentaires (2)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (2)
  • image rigolote.
    Le soldat (le dernier de France ?), il a encore un fusil ? pas un pistolet à bouchon ?

  • ce livre blanc est particulièrement abjecte. Il ne sert qu’à justifier une diminution des moyens proportionnels à l’effort budgétaire demandé par ailleurs. Aucun rapport entre une adéquation entre les besoins et les moyens. D’ailleurs, la diminution choisi est clairement de diminuer tous les postes sans faire aucun choix. C’est moins 10% pour tout le monde sans aucune réflexion d’ensemble. Donc la même baisse pour les avions, les véhicules, les fantassins, les canons et les bateaux. la seule limite est qu’ils ne touchent pas aux contrats déjà signés !

    Le plus affligeant est qu’aucune démarche de diminution des coûts à efficacité maintenue n’est prévue. La précédente LPM prévoyait de nombreuses économies par fermeture de base redondante et regroupement des unités. Rien n’est prévu ce coup ci, au contraire car ils ont peur des élections municipales …

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Marine Le Pen n’a pas caché sa volonté de créer une Europe des nations qui reposerait sur les États membres de l’Union européenne (UE), une politique générale proche de la ligne directrice du groupe européen CRE (conservateurs et réformateurs européens) qui regroupe un certain nombre de partis eurosceptiques comme les conservateurs de Droit et Justice polonais ou les libéraux conservateurs tchèques de l’ODS tous deux au pouvoir. Cette conception de l’Europe repose sur la coopération entre États plutôt que sur une approche plus fédérale.

<... Poursuivre la lecture

Par Maxime Lefebvre. Un article de The Conversation

Le Conseil européen a validé il y a quelques jours l’adoption d’une « boussole stratégique ». Il s’agit de l’un des grands acquis de la présidence française de l’Union européenne. Sous cette appellation un peu baroque, c’est la première fois que l’UE se dote de l’équivalent d’un Livre blanc sur la défense et la sécurité. La « boussole » comporte, d’une part, une analyse de l’environnement stratégique mondial et, de l’autre, une liste d’actions concrètes déclinées en quatre volets : ag... Poursuivre la lecture

Dans l’imaginaire collectif, si un pays membre de l’OTAN est attaqué ou subit une frappe, tous les pays membres interviennent automatiquement à sa rescousse par la force au nom de l’article 5. Mais quand on lit le traité, la réalité est différente. Seul un consensus politique peut amener à son application. Une situation qui risque d’être difficile à atteindre dans le cas où il s’agirait d’une intervention contre la Russie.

Un article 5 purement défensif

Selon le Traité de l’Atlantique Nord (traité fondateur de l’OTAN) et plus préciséme... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles