Conjoncture économique : un pessimisme justifié

Les dernières statistiques de l’INSEE confortent ceux qui pensent que la France est loin d’être sortie d’affaire par manque de vraies réformes.

Les dernières statistiques de l’INSEE confortent ceux qui pensent que la France est loin d’être sortie d’affaire par manque de vraies réformes.

Par Thibault Doidy de Kerguelen.

Comme tous les mois, l’INSEE vient de sortir son baromètre…

Si vous avez encore un soupçon d’optimisme, voici les dernières parutions de l’INSEE, juste histoire de gâcher le week-end :

  • En avril 2013, le climat des affaires reste dégradé dans les services.
    • Dans le secteur du transport routier de marchandises et de la messagerie, les chefs d’entreprise sont nettement plus nombreux à estimer que l’activité s’est dégradée. Les anticipations des chefs d’entreprise restent mal orientées.
    • Dans le secteur de l’hébergement et de la restauration, le jugement des chefs d’entreprise sur l’activité passée s’est nettement détérioré. Ils sont légèrement moins pessimistes dans leurs anticipations d’activité et de demande.
    • Dans le secteur de l’information et de la communication, le solde d’opinion concernant l’activité passée se redresse nettement en avril, tandis que les anticipations d’activité et de demande des chefs d’entreprise restent dégradées.
    • Dans le secteur des activités immobilières, les chefs d’entreprise estiment que l’activité s’est redressée au cours des derniers mois. Leurs anticipations d’activité sont toutefois pessimistes pour les prochains mois.
    • Dans le secteur des activités spécialisées, scientifiques et techniques, les chefs d’entreprise estiment que l’activité est dégradée. Ils sont plus nombreux qu’en mars à anticiper un ralentissement de l’activité pour les mois à venir.
    • Dans le secteur des activités de services administratifs et de soutien, les chefs d’entreprise estiment que l’activité est restée terne au cours des derniers mois. Ils révisent à la baisse leurs anticipations d’activité pour les mois à venir.


Sur le web